Saison française, 2015 - 2016

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 21 Aoû - 12:57

Lyon en quête de confiance face à Rennes



Après un nul à domicile contre Lorient (0-0) et une victoire étriquée à Guingamp (1-0), Lyon est en quête de points mais surtout de confiance face à Rennes samedi (17H00), pour retrouver l'animation offensive qui faisait sa force la saison dernière.

Outre son organisation de jeu, l'Olympique lyonnais doit poursuivre lors de cette 3e journée de Ligue 1 l'intégration du meneur Mathieu Valbuena à la recherche d'automatismes, autant dans son rôle à la pointe du losange de l'entre-jeu qu'avec les attaquants Alexandre Lacazette et Nabil Fekir, lesquels n'ont pas encore retrouvé leur meilleure forme. De son côté, l'arrière central Mapou Yanga-Mbiwa, recruté il y a huit jours, va sans doute faire sa première apparition au sein d'une défense qui affiche pour l'heure, à l'inverse de l'attaque, quelques certitudes.

"Notre objectif est de retrouver notre jeu. Il n'est pas possible que nous l'ayons perdu en quelques mois. Nous savons que nous pouvons faire beaucoup mieux. Il y a de la frustration mais il nous manque un peu de confiance en nous également", estime le milieu Jordan Ferri. Celui-ci est peut-être le joueur le plus régulier en ce début de saison, mais aussi le plus menacé par la concurrence, d'autant que l'entraîneur Hubert Fournier aimerait recruter un joueur supplémentaire dans ce secteur."Nous ne sommes pas loin. Il faut un peu plus de mouvements et d'efforts les uns pour les autres mais il faut le transférer en match", poursuit Ferri.

Pour Fournier, "en ce début de saison, les besoins sont essentiellement sur le plan comptable". "Mais nous aurons plus de chance de gagner samedi en ayant la volonté de produire un jeu plus engagé et ambitieux", souligne le technicien, relevant que la victoire à Guingamp avait été "bénéfique en termes de confiance et sérénité". Il attend "évidemment plus de (son) équipe avec une semaine d'entraînement supplémentaire".

Rennes espère Benzia, voire Gourcuff
L'Olympique lyonnais devra faire face à un adversaire également à la recherche de la bonne formule. Après avoir adopté avec une réussite relative (défaite à Bastia 2-1 et court succès sur Montpellier 1-0) un système avec trois défenseurs centraux, l'entraîneur Philippe Montanier pourrait devoir modifier ses plans du fait de la suspension du Portugais Pedro Mendes. Montanier doit aussi trouver des solutions offensives en raison de l'absence sur blessure de son fer de lance Paul-Georges Ntep, alors que le Stade rennais s'est fait "piquer" Abdul Majeed Waris par Lorient, un joueur qu'il s'apprêtait pourtant à engager.

Du coup, les progrès en attaque tardent à se faire sentir, en attendant les recrutements éventuels de Yoann Gourcuff, ancien de l'OL, et Yassine Benzia, poussé vers la sortie par le club rhodanien qui a déjà cédé l'arrière latéral Mehdi Zeffane à Rennes la semaine dernière. "Jouer à Lyon, c'est toujours un match particulier. Nous allons tout faire pour inquiéter les Lyonnais. Le fait que nous soyons difficiles à manier et que nous concédions peu d'occasions nous permettra de nous appuyer sur notre solidité défensive mais cela ne suffira pas, forcément", prévient Montanier, en appelant "à une meilleure maîtrise collective pour ne pas faire que défendre, et profiter de la moindre opportunité".

"Nous jouons une grosse équipe de Lyon qui, paraît-il, n'a pas encore trouvé sa vitesse de croisière mais qui peut vite la retrouver". C'est tout l'enjeu de ce match.

Fifa.com (21/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Sam 22 Aoû - 13:46

OM, Monaco et OL à la chasse au doute



Marseille avec Michel, Monaco après Valence, et Lyon avec Valbuena, comptent chasser les doutes ce week-end lors de la troisième journée du Championnat de France, à défaut, pour l'instant, de pouvoir chasser le Paris SG.

L'ogre parisien, qui a pris dès la deuxième journée les commandes - ce qu'il avait mis 30 journées à faire la saison dernière - semble décidément sur une autre planète. Mais cette supériorité tient autant à son impressionnante facilité qu'aux turbulences rencontrées par ses principaux concurrents.

. Marseille, un effet Michel ?

Deux défaites (1-0 face à Caen et à Reims), zéro but marqué, un secteur offensif aux abonnés absents. Avant de recevoir Troyes dimanche (19h00 GMT), l'Olympique de Marseille ressemble à un champ de ruines. Marcelo Bielsa rentré en Argentine, c'est à l'Espagnol Michel que la mission "rebond" a été confiée.

Méconnu en France en tant qu'entraîneur, l'ancien milieu offensif du Real Madrid a vécu des expériences plutôt positives à Getafe (2009-2011) et à l'Olympiakos (2013-2015), plus mitigée à Séville (36% de victoires en 36 matches, selon le statisticien Opta).

L'Espagnol a dirigé jeudi sa première séance d'entraînement et sera sur le banc contre Troyes. S'il a conservé Franck Passi dans ses fonctions d'adjoint, il pourrait signer des choix forts pour trancher avec son illustre prédécesseur: à l'entraînement, l'international camerounais Nicolas Nkoulou était ainsi associé en charnière à... Doria, l'international Espoirs brésilien banni sous la direction du "Loco".

Plusieurs médias se font aussi l'écho d'une titularisation en milieu de terrain de l'ancien international français Lassana Diarra, alors que le milieu Rémy Cabella (échangé contre Thauvin parti à Newcastle) a participé à l'entraînement collectif. Il faut dire que Michel, qui affectionne le 4-2-3-1 comme Bielsa, devra faire sans Alaixys Romao, suspendu dimanche.

. Monaco, mission commando

"Penaaaaaltyyyyy!!!!" L'international français de l'Atletico Madrid Antoine Griezmann était devant sa télé mercredi et, s'il n'a pas d'attaches particulières avec l'AS Monaco, il a quand même pris sur Twitter sa défense.

Quart-de-finaliste la saison dernière, Monaco a en effet vu ses chances de qualification pour la Ligue des champions compromises par une défaite 3-1 à Valence en barrage aller, avec une action dans la surface valencienne jugée litigieuse par Griezmann (et les Monégasques).

Pour bien préparer le match retour mardi, Monaco va devoir se rassurer samedi (18h00 GMT) à Toulouse, qui reste sur une défaite à Caen (1-0). L'ASM, qui a déjà engrangé quatre points, doit surtout retrouver la solidité défensive qui avait fait son succès la saison dernière.

Grands artisans de cette sérénité devant le but monégasque, Layvin Kurzawa, que des informations de presse envoient au PSG, et Aymen Abdennour, également convoité par des grands d'Europe, ne jouaient pas contre Valence, et leurs remplaçants n'ont pas convaincu.

Il reste 90 minutes contre Toulouse pour que Leonardo Jardim trouve une solution à l'équation.

. Lyon, pour poursuivre le redressement

Succès étriqué, mais succès quand même. Lyon, qui commence doucement sa saison (0-0 contre Lorient, 1-0 à Guingamp), n'a pas encore perdu, contrairement à Marseille. Mais le niveau de jeu affiché par ses jeunes cadres - Lacazette, Fekir, Tolisso... - est encore loin de celui qui avait fait de l'OL un séduisant deuxième du championnat la saison dernière.

L'équipe d'Hubert Fournier doit profiter samedi (15h00 GMT) de la réception de Rennes pour retrouver ses sensations après sa préparation ratée et son non-match lors du Trophée des champions contre Paris (0-2).

La rencontre doit notamment permettre de poursuivre la greffe Mathieu Valbuena au poste de meneur de jeu, et Fournier pourrait aussi choisir de titulariser Mapou Yanga-Mbiwa en défense centrale. Lyon connaît en effet d'importants ratés dans ce secteur. "Notre objectif est de retrouver notre jeu", a prévenu le milieu Jordan Ferri. Ce serait sans doute mieux, autant pour l'OL que pour le suspense en championnat.

Enfin Bordeaux, petit vainqueur du Kairat Almaty (1-0) en barrage aller d'Europa League jeudi, effectuera un déplacement compliqué à Lille dimanche (12h00 GMT) avant de s'envoler pour le Kazakhstan, tandis que Saint-Etienne, tenu en échec par les Moldaves de Milsami (1-1), se rend à Lorient le même jour (15h00 GMT).

Vendredi
(18h30 GMT) Montpellier - Paris SG

Samedi
(15h00 GMT) Lyon - Rennes
(18h00 GMT) Nice - Caen
Nantes - Reims
Bastia - Guingamp
Toulouse - Monaco
GFC Ajaccio - Angers

Dimanche
(12h00 GMT) Lille - Bordeaux
(15h00 GMT) Lorient - Saint-Etienne
(19h00 GMT) Marseille - Troyes

Fifa.com (21/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Sam 22 Aoû - 13:55

OM - Michel : "Le club plus important que l'entraîneur"



Le nouveau technicien de l'Olympique de Marseille (Ligue 1), Michel, s'est d'emblée démarqué de son prédécesseur, Marcelo Bielsa, en affirmant que "le club est toujours plus important que l'entraîneur" vendredi lors de sa première conférence de presse.

Pourquoi avez-vous choisi l'OM ?
Ce club est connu dans toute l'Europe. Il compte beaucoup de jeunes, connaît une période différente par rapport au passé, mais cela m'a beaucoup intéressé de faire progresser les jeunes.

N'est-ce pas un problème de travailler avec un groupe que vous n'avez pas choisi ?
Cela n'a pas d'importance. Ce qui compte c'est que les joueurs ne soient pas réticents, et il m'a semblé au contraire qu'ils avaient bien travaillé avec nous. De toutes façons, je n'aime pas que l'on tienne compte seulement du choix de l'entraîneur, le club est toujours plus important que l'entraîneur. J'ai eu la chance d'occuper des postes où les entraîneurs avaient laissé un bon souvenir avant moi. J'ai beaucoup de respect pour le travail de Bielsa, comme j'en avais pour (Ernesto) Valverde quand je suis arrivé à l'Olympiakos (Le Pirée). Je ne ferai aucune comparaison avec Bielsa, que j'admire et considère comme un grand entraîneur. Chacun ses méthodes.

Avez-vous demandé des recrues, un attaquant de pointe notamment où Michy Batshuayi est bien seul ?
J'en ai parlé avec le club, mais le mercato ne sera pas facile. Nous sommes d'accord sur la ligne à suivre avec le président. Je ne veux pas dire où je souhaiterais des renforts car ce serait un manque de respect, mais nous sommes d'accord (pour l'attaquant de pointe). Ce n'est pas que nous n'avons pas confiance en Michy, mais on a besoin d'une alternative. Le club connaît mes intentions, je n'imposerai jamais un joueur, je ne suis pas au courant de la situation financière. Je donne mon opinion, bien sûr, c'est normal, mais c'est tout.

Que voulez-vous changer ?

Ce que je voudrais changer avant tout, c'est l'état d'esprit. J'ai vu des joueurs un peu tristes à cause des résultats. Mais on s'est bien entraînés, l'état psychologique des joueurs, de ce que j'ai vu, est bon, je crois. Je pense que mes joueurs, dimanche à 9 heures (21h00) sauront très bien ce qu'ils devront faire.

Benjamin Mendy nous a dit que vous alliez jouer en 4-3-3, est-ce vrai ?
Je crois que je ne vais plus rien dire à Benjamin (rires). Si vous avez déjà tout découvert, je suis en mauvaise posture (rires). Je crois surtout qu'il faut s'adapter, le système ne compte pas si on n'a pas les joueurs, ce sont eux qui le mettent en place.

Dans la presse française certains de vos anciens joueurs vous ont défendu, Issa, Modesto ou Celestini, mais Yatabaré a dit que vous l'aviez dégoûté du football. Que répondez-vous?
Je ne peux que remercier ceux qui ont travaillé avec moi, Sambou (Yatabaré) inclus. Je regrette qu'il ait dit ça, mais je ne vais pas dire publiquement ce que je pense d'eux. Le résultat n'est pas si mal en fait: 3-1, trois qui parlent bien de moi et un mal (rires).

Pouvez-vous viser la troisième place ?
On a le temps de penser à ça d'ici le mois de mai. Je préfère ne pas parler de classement, mais si un entraîneur ne croit pas en ses joueurs ce n'est pas la peine. Je suis sûr que si on les met en confiance, ils sont capables d'atteindre les objectifs.

On a dit que vous soigniez votre communication, est-ce vrai ?
Quand j'étais joueur, on me disait que j'étais distant. J'essaie d'être un peu plus proche des médias, mais je vois que ça ne sert pas vraiment (rires).

Parlerez-vous en français ?
Je vais toujours répondre non, comme ça j'ai plus de temps ! Je vais essayer de m'améliorer, pour pouvoir m'adresser à vous directement, mais pas quand je ne m'énerverai !

Fifa.com (21/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Sam 22 Aoû - 14:02

Paris poursuit sa série



Un nouveau but de Blaise Matuidi a permis au Paris SG de gagner vendredi à Montpellier (1-0) et de poursuivre sa série vertueuse en tête de la Ligue 1: trois journées, trois victoires et aucun but encaissé.

Balèze, Blaise. Le meilleur attaquant parisien de ce début de saison étoffe ses statistiques: deux buts et une passe décisive. Servi par Maxwell, il a trompé Jonathan Ligali dans un angle fermé (60e) pour concrétiser la molle domination parisienne. Il avait déjà marqué contre le Gazélec Ajaccio dimanche (2-0).

Symétriquement, Montpellier reste scotché à la dernière place, sans la moindre victoire ni le plus petit but marqué. Après les étincelles entre Rolland Courbis et Louis Nicollin, entraîneur et président, pas d'accord sur la préparation ni le recrutement, La Paillade brûle-t-elle ?

Paris de son côté va bien, hormis la blessure de Javier Pastore dès le début du match, remplacé par Adrien Rabiot (10e). La sortie de l'Argentin a changé les plans de Laurent Blanc, qui avait placé Pastore derrière les trois attaquants.

Cette option très offensive a fait long feu. Mais le PSG, toujours privé de Zlatan Ibrahimovic, pas assez remis de son entorse au genou droit pour figurer dans le groupe, n'a pas eu besoin de trop forcer son talent pour venir à bout de la lanterne rouge.

Il passera un test un peu plus sérieux dimanche prochain à Monaco, contre une des seules équipes - peut-être - capable de contester sa domination sur la Ligue 1, qui dure depuis trois ans. Le dernier champion d'avant l'ère qatarie est justement Montpellier, qui ne peut plus se vanter d'être la bête noire du club de la capitale.

Dans ce début de saison à sa main, l'équipe de "Lolo" Blanc, qui retrouvait son club formateur, a bien souffert d'un manque d'inspiration offensive, mais n'a pas tremblé défensivement. En comptant le Trophée des champions, contre Lyon (2-0), elle n'a pas pris un seul but en quatre matches de compétition.

Un arrêt de Trapp
Thiago Silva a montré toute son assurance en contrôlant aisément les velléités des avants marine et orange, et Kevin Trapp a réussi un des rares arrêts qu'il ait eu à faire depuis qu'il est en France, sur une tête puissante de Ramy Bensebaini (49e), lors de la brève période de domination héraultaise.

Le gardien allemand a ensuite vu le ballon filer devant sa surface sans être repris, sur une centre de Bryan Dabo (52e).

Trop timide, le PSG a été desservi par des dribbles inaboutis de Lucas et le manque de punch d'Edinson Cavani, trop mou dans sa frappe (51e), puis signalé hors-jeu alors qu'il pensait avoir marqué (54e).

Les arbitres ont également refusé un but à Serge Aurier, aussi pour hors-jeu (36e).

Montpellier n'a rien montré et peut commencer à s'inquiéter. Son meneur Ryad Boudebouz est rapide, mais il a fait des mauvais choix, et Anthony Mounier est passé complètement à côté de son match. Quant au placement de Djamel Bakar en pointe, il n'a rien donné. Seul Souleymane Camara, entré en fin de match, a tenté un retourné (90e+3).

Il n'est resté qu'un sourire aux Montpelliérains, quand La Mosson, pleine à craquer, a ovationné un des héros de 2012, Benjamin Stambouli, dernière recrue du PSG, quand il a remplacé Lucas à la 82e minute.

Fifa.com (21/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Sam 22 Aoû - 14:14

Matuidi : Et maintenant, il marque



Les attaquants sont maladroits et les superstars en convalescence ? Qu'à cela ne tienne: le PSG peut compter sur "Charo" Blaise Matuidi, auteur en trois matches de Ligue 1 d'une passe décisive et deux buts, dont celui de la victoire à Montpellier vendredi (1-0).

Au fait "Charo", kézaco ? C'est pour "charognard": l'international français a célébré chacun de ses deux buts en mimant, bras déployés et jambes ployées, un vautour, référence directe à un morceau du rappeur Niska (voire un lointain écho à l'Aigle des Açores Pauleta?).

"Attaquant, défense, Matuidi Charo / Milieu de terrain, Matuidi Charo / Même les diagonales, Matuidi Charo / Même contre le Barça, Matuidi Charo", scande le chanteur dans son "Freestyle PSG" pour rendre hommage au côté tout-terrain d'un joueur parti de loin, et qui ne lâche jamais rien, proie vivante ou ballon mort.

"Et même buteur", pourrait-on désormais ajouter, comme l'a remarqué Laurent Blanc. "Je compte une personne du plus qui peut marquer, je prends!": l'entraîneur parisien s'est félicité du nouveau rôle endossé par son milieu à l'issue de cette troisième victoire en trois rencontres de L1 (quatre en comptant le Trophée des Champions), sans encaisser le moindre but.

"Thuramesque"

A La Mosson, Matuidi (28 ans) a inscrit un but d'avant-centre, sur un tir en pivot sans contrôle dans un angle fermé, après avoir déjà ouvert le score face au Gazélec Ajaccio dimanche dernier (2-0) d'une grosse frappe en pleine course. Et c'est lui qui avait lancé Lucas, buteur à Lille (1-0).

Ses buts traduisent le franchissement d'un nouveau cap, le dernier peut-être pour faire du milieu un joueur complet: il ose un peu plus encore tenter sa chance, et assortit cette prise de risque d'une technique en constant progrès.

Son fameux but "thuramesque" à Marseille, lors de l'intense clasico début avril (3-2), d'une frappe enveloppée de son mauvais pied, en avait déjà donné un bel aperçu, et peut-être constitué un déclic. Il avait marqué deux autres buts en mai en championnat, preuve d'une tendance devenue lourde chez lui.

Elle pallie désormais les carences de l'attaque parisienne en ce début de saison, incarnées par un Edinson Cavani qui n'a su saisir l'opportunité d'occuper l'axe en l'absence de Zlatan Ibrahimovic, sans doute de retour pour le premier choc de la saison à Monaco le week-end prochain. Pas plus qu'Ezequiel Lavezzi en attendant les débuts d'Angel Di Maria, sans doute également en Principauté.

Matuidi avait progressé en passant au début de son expérience parisienne du milieu défensif type qu'il était à Troyes et Saint-Etienne au relayeur moderne "box to box" (d'une surface à l'autre), capable d'aller vers l'avant et d'apporter un soutien offensif.

"Il est partout"
Pour sa cinquième saison parisienne, Matuidi sort une nouvelle flèche de son carquois, totalisant déjà la moitié de son compteur buts en L1 de la saison dernière (il en avait inscrit 5 lors de chacun des deux exercices précédents). C'est aussi la première fois de sa carrière qu'il marque sur deux journées d'affilée.

A Paris il y a le boss "Zlatan", le capitaine Thiago Silva, le leader technique Marco Verratti, la sentinelle Thiago Motta, mais en ce début de saison, le patron, c'est Matuidi.

"Ce n'est pas anodin que ce soit un joueur comme Blaise qui fasse la différence en ce moment, car il a des qualités physiques très largement au-dessus de la moyenne, il est partout, devant, derrière, peut se projeter aux endroits chauds", a souligné Laurent Blanc.

En début de saison dernière, l'unique Français de l'équipe-type du PSG avait mis au contraire quelques semaines à retrouver son tempo, comme un contre-coup de la Coupe du monde avec les Bleus: l'élimination en quart de finale par l'Allemagne (1-0) l'avait moralement affecté.

Mais en 2015, Matuidi (35 sélections, 4 buts) a encore étendu son envergure. "Attaquant, défense, Matuidi Charo!"

Fifa.com (22/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Dim 23 Aoû - 17:04

Bordeaux - Diabaté absent plusieurs semaines



L'attaquant international malien de Bordeaux Cheick Diabaté, touché au quadriceps droit mercredi à l'entraînement, sera absent des terrains pendant plusieurs semaines, a annoncé samedi le club girondin.

Diabaté a passé vendredi après midi une IRM (imagerie par résonance magnétique) qui a révélé "une lésion du droit antérieur (quadriceps) qui nécessite une indisponibilité de plusieurs semaines", a indiqué le club dans un communiqué.

Le joueur s'était blessé mercredi au Nouveau Stade lors de l'entraînement à huis clos précédant le match contre le Kairat Almaty comptant pour le barrage aller de l'Europa League.

Diabaté avait manqué l'intégralité de la phase retour la saison dernière après une opération du genou.

Fifa.com (22/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Dim 23 Aoû - 17:14

Rennes, réaliste, surprend Lyon



"Pas à la hauteur", selon son entraîneur Hubert Fournier, Lyon, battu à domicile par Rennes (2-1) samedi pour la 3e journée de Ligue 1, est toujours à la recherche du jeu collectif qui faisait sa force la saison passée.

"Nous n'avons pas été à la hauteur. Nous avons été défaillants dans pas mal de domaines. La sortie du ballon a été contrariée par les trois joueurs offensifs rennais. Cela nous a d'ailleurs coûté un but mais d'une manière générale, c'est le manque d'enthousiasme et de générosité que nous avons montrés qui est à souligner et que nous affichions pourtant la saison dernière. Il nous a manqué certaines valeurs même si la partie n'était pas facile", a regretté Fournier.

Avec seulement quatre points sur neuf possibles, un but en trois rencontres, l'Olympique lyonnais est relégué à cinq points du leader parisien alors que le Stade Rennais, avec ce second succès consécutif, se porte en haut du classement avec 6 points.

Dans la semaine, Fournier et le milieu Jordan Ferri avaient pourtant souligné la nécessité de retrouver de la confiance tout en insistant sur l'aspect comptable mais sur cette rencontre, au cours de laquelle les niveaux de forme de chacun ont été loin d'être homogènes, aucun des deux objectifs n'a été atteint.

Recruté il y a huit jours, l'ancien Montpelliérain et Romain Mapou Yanga-Mbiwa s'est retrouvé fautif d'entrée sur le premier but rennais après avoir perdu le ballon devant Mehdi Zeffane, lequel servait Pedro Henrique, qui trompait le gardien Anthony Lopes d'un tir croisé (8e).

Emprunté et hésitant, Yanga-Mbiwa n'a pas affiché l'attitude du patron de défense attendu par l'équipe rhodanienne et devra rapidement monter en régime.

Zeffane, retour gagnant
Transféré la semaine dernière de l'OL au club breton, Zeffane, arrière droit de formation et titularisé en milieu gauche par l'entraîneur Philippe Montanier, a porté le score à 2-1 d'un tir du droit en profitant du laxisme de l'arrière droit Rafael, engagé juste avant le début du championnat en provenance de Manchester United (56e).

"Mehdi avait été très bien dans la semaine. Il était à un poste inhabituel que nous avions bien travaillé dans la semaine et comme il est polyvalent, il a su gêner dans son pressing et amener le danger dès qu'il pouvait", s'est réjoui Montanier.

Auparavant, Nabil Fekir avait égalisé, rapidement, en reprenant un centre délivré de l'aile droite par Rafael (12e).

Si Fekir, également dangereux avec un tir non cadré (19e) puis une tentative détournée par le gardien Benoît Costil (62e), et Mathieu Valbuena ont montré des signes de bonne entente sur le front de l'attaque, Alexandre Lacazette, meilleur joueur et meilleur buteur de la Ligue 1 la saison passée, a été totalement absent. Sifflé à sa sortie, il n'a jamais pesé sur le match et a été remplacé à l'heure de jeu par Claudio Beauvue, l'ex-Guingampais recruté à l'intersaison (62e).

De leur côté, les Rennais ont affiché un certain réalisme. Outre les deux buts, ils n'ont été dangereux que sur une tentative de Zeffane - encore lui - passée au-dessus (45e) et sur un coup franc tiré par Sylvain Armand (52e). "Une victoire à Lyon est plus qu'appréciable. Lyon n'a pas encore sa vitesse de croisière et s'il y avait une opportunité à saisir nous nous étions dit qu'il fallait la prendre. Nous avons joué avec cette conviction de les gêner et jouer les coups à fond", s'est félicité Philippe Montanier.

Fifa.com (22/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Dim 23 Aoû - 17:23

Lyon et Monaco laissent filer Paris



Monaco, neutralisé à Toulouse (1-1) et surtout Lyon, battu par Rennes (2-1), ont laissé samedi le PSG prendre le large en tête après sa victoire la veille, pour la 3e journée du championnat de France.

Dimanche soir, Marseille cherchera contre Troyes ses premiers points, sous la direction de son nouvel entraîneur, l'Espagnol Michel.

Auparavant, les deux clubs ayant disputé jeudi les barrages aller d'Europa League auront joué à l'extérieur, Bordeaux à Lille et Saint-Etienne à Lorient.

Lyon flanche
C'était lancinant après une préparation laborieuse et deux premiers matches de L1 moyens (0-0 contre Lorient et 1-0 à Guingamp) et ça s'est confirmé: l'OL ne va pas bien. "C'est le manque d'enthousiasme et de générosité que nous avons montrés qui est à souligner et que nous affichions pourtant la saison dernière", a regretté l'entraîneur Hubert Fournier.

Si le duo Mathieu Valbuena-Nabil Fekir a affiché certaines promesses, le second ayant d'ailleurs égalisé, Alexandre Lacazette est resté transparent et Mapou Yanga-Mbiwa, pour sa première, a été fautif sur l'ouverture du score rennais... Et ironie de l'histoire, c'est Mehdi Zeffane, fraîchement transféré de... Lyon, qui a donné la victoire aux Bretons.

Monaco planche

Il y avait plusieurs dimensions à gérer pour Monaco à Toulouse: retrouver la victoire après le nul concédé face à Lille (0-0) tout en ayant l'esprit déjà tourné vers le crucial match retour en barrage de Ligue des champions, après la désillusion à Valence mercredi à l'aller (défaite 3-1).

Du coup, Leonardo Jardim n'avait titularisé que trois joueurs présents dans le onze en Espagne (le gardien Danijel Subasic, et le duo Wallace-Jérémy Toulalan en charnière centrale) afin de préserver des forces. Cette rotation aidera-t-elle à la qualification pour la lucrative phase de poules de C1 mardi ?

En attendant, l'équipe bis de l'ASM, où Layvin Kurzawa faisait son retour de blessure, n'a pu récolter qu'un point au Stadium, sa recrue Thomas Lemar (65e) répondant au but toulousain de Tongo Doumbia (23e).

Paris s'élance
Troisième victoire (et même quatrième avec le Tropée des Champions), toujours sans encaisser le moindre but: à tout seigneur tout honneur, le PSG avait lancé cette 3e journée en poursuivant son début de saison parfait, grâce à un but de Blaise Matuidi à Montpellier (1-0), qui reste scotché au zéro pointé.

Ce résultat, quoique acquis de manière laborieuse, permet d'attendre dans la sérénité les superstars Zlatan Ibrahimovic et surtout la recrue Angel Di Maria, qui devraient être disponibles pour le choc à Monaco le week-end prochain.

Une nouvelle bienvenue pour Paris alors que divers petits soucis s'accumulent: Javier Pastore s'est blessé (mollet); Thiago Motta n'a toujours pas prolongé; Lucas Digne n'est toujours pas parti ni son remplaçant n'a été recruté (Kurzawa, Raphaël Guerreiro, Fabio Coentrao ?); Gregory Van der Wiel s'est dit apte et Laurent Blanc l'a dit blessé; et Edinson Cavani n'a toujours pas marqué...

Les petits avancent
Les gros coincent, avec Lyon et Monaco bloqués au milieu de tableau et Marseille relégable: ce sont du coup d'étonnants sans-grade qui persistent dans le sillage du PSG. A deux points des triples champions de France se trouvent Bastia, Angers et Nantes.

En Corse, c'était une histoire de doublés: Angers a remporté le duel des promus pour la première du Gazélec Ajaccio sur son terrain de Mezzavia (2-0) grâce à deux buts de son capitaine Cheikh Ndoye, tandis qu'un doublé de Julian Palmieri a dessiné le succès de Bastia contre Guingamp (3-0).

Caen et Reims, qui avaient comme Paris remporté leurs deux premiers matches, ont cette fois cédé: les Normands se sont inclinés à Nice (2-1), victimes de buts superbes de Hatem Ben Arfa et Alassane Pléa, tandis que Reims a perdu à Nantes (1-0).

Fifa.com (22/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Dim 23 Aoû - 17:33

Monaco - Subasic aussi a les clés



L'AS Monaco doit remonter deux buts contre Valence, et le mieux serait de le faire sans en encaisser, un objectif dévolu au gardien croate Danijel Subasic mardi en barrage retour de Ligue des champions (20h45).

Si l'ASM doit marquer au moins deux fois pour se qualifier contre les Espagnols, il faudra d'abord ne pas encaisser de but. A 2-0, les hommes de Leonardo Jardim seront qualifiés. A 3-1, ils disputeront la prolongation, voire les tirs au but. A 4-2, ils seront éliminés.

Monaco devra donc bien défendre. Subasic sait que son rôle sera déterminant et qu'il ne faut pas perdre ce qui a fait l'ADN de l'équipe.

"J'espère qu'on sera un peu plus efficace cette saison", disait-il début août. "Mais cela ne cassera pas notre stabilité défensive. Notre style de jeu demande de bien savoir défendre."

Arrivé en Principauté en décembre 2012 alors que le club était en difficulté en Ligue 2, Subasic a tout connu avec Monaco. Ce choix, qui semblait très risqué, est désormais payant pour celui qui est considéré comme l'un des meilleurs spécialistes en France.

A 30 ans, le Croate, toujours décontracté et avide de bons mots, est devenu un cadre du club. A tel point que, lorsqu'en fin de saison dernière André Amitrano, l'entraîneur des gardiens monégasques, a été remercié, il a directement contacté sa direction pour faire part de son mécontentement.

Quelques jours plus tard, celui que Subasic considère comme le principal artisan de sa progression était réintégré, malgré la volonté contraire de la direction sportive, en particulier Luis Campos, alors directeur sportif.

Roi du "clean sheet"
Sur ce point, le Croate demeure peu disert. "Demandez à la direction", balaie-t-il lorsqu'on lui pose la question, avant de poursuivre: "'Dédé' (Amitrano) continue de bien nous faire travailler. C'est notre quatrième saison ensemble. Quand je joue bien, c'est grâce à lui."

Tout est dit sur la relation de confiance que les deux hommes entretiennent. Car depuis le début de leur collaboration, Subasic est devenu un gardien qui compte, jusqu'à être, depuis la fin de la Coupe du monde 2014, indiscutable en sélection croate.

En plus de trois ans, Subasic s'est transformé. Physiquement d'abord. Il a perdu près de dix kilos depuis son arrivée. Malgré ses 191 cm, il est devenu plus fort, plus tonique, plus vif sur ses appuis, plus rapide à atteindre le sol.

Sa technique a également évolué. Finies les envolées "pour la photo", tout est désormais basé sur le pragmatisme et la recherche du geste idoine.

Mais c'est surtout mentalement que le Croate est devenu impressionnant. Depuis le retour en Ligue 1, il a successivement été mis en concurrence avec l'Argentin Sergio Romero, actuellement titulaire à Manchester United, puis le Néerlandais Maarten Stekelenburg. Les deux ont été titulaires en finale des deux dernières Coupes du monde (2014 pour l'Argentin, 2010 pour le Néerlandais).

Pourtant, Claudio Ranieri comme Leonardo Jardim lui ont toujours fait confiance.

"Cela m'a poussé", explique aujourd'hui Subasic. "Moi, je ne change pas. Je me concentre sur mon travail." Et sur sa principale préoccupation, "le +clean sheet+" (match sans encaisser de but, ndlr) comme il dit en anglais dans le texte.

La saison dernière, il avait été l'un des meilleurs en Europe dans ce domaine, avec 20 réussis en 37 rencontres de L1, et 5 sur les 6 matches de poule en Ligue des champions. Mardi soir, en réussir un nouveau serait sa contribution à une éventuelle qualification.

Fifa.com (22/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Dim 23 Aoû - 17:34

Lille-Bordeaux, des poteaux et des zéros



Au nombre de poteaux, Lille a dominé Bordeaux trois à un, mais à celui de buts le match est resté à 0-0: les deux équipes ont manqué de réalisme dimanche et, toujours sans victoire, ne décollent pas au classement.

Avec deux points et zéro but au compteur, le Losc ne pointe qu'à la 15e place, juste derrière les Girondins.

Trois jours après une courte victoire en barrages aller d'Europa League face aux Kazakhs de Kairat Almaty (1-0), Bordeaux est apparu plus fringant en première période que Lille, qui n'avait pas joué depuis neuf jours et un nul (0-0) à Monaco.

Pourtant l'entraîneur girondin Willy Sagnol avait fait tourner dans l'optique du match retour à la frontière chinoise jeudi, laissant notamment Khazri, Poko et Traoré sur le banc.

Après la pause, les Lillois, probablement secoués par leur entraîneur, sont revenus sur la pelouse avec un tout autre visage et ont multiplié les occasions mais sans parvenir à trouver le chemin des filets.

Quand Prior, le gardien de Bordeaux remplaçant Carrasso, ne s'interposait pas, comme devant Boufal (65) ou Sidibé (87), il était sauvé par ses montants, sur un tir de Guillaume (37) et deux têtes de Civelli (66 et 90+1), ou suppléé par un défenseur.

En face, les Bordelais ont fait le dos rond et ne sont pas passés loin du hold-up. Crivelli a trouvé le poteau d'Enyeama (60), qui a ensuite sauvé son équipe sur une frappe de Chantôme (74), un tir de Poko (85) puis un autre de Maurice-Belay (90+2).

Le début de match avait été marqué par de nombreuses imprécisions lilloises, tandis que Bordeaux, bien en place défensivement, ne parvenait pas à inquiéter Enyeama.

Côté nordiste, il avait fallu attendre la 37e minute pour voir la première occasion franche. Sur un contre, Boufal lançait en profondeur Guillaume, dont la frappe du plat du pied échouait sur le poteau de Prior.

A la reprise, Lille empilait les occasions mais faisait preuve d'un manque de réalisme inquiétant, à l'image de Boufal, qui ne cadrait pas une reprise alors qu'il était seul à moins de dix mètres du but (46).

La réception samedi prochain du Gazélec Ajaccio, qui n'a ni gagné ni marqué, comme le Losc, s'apparente déjà à une finale pour des Lillois qui devront enchaîner deux déplacements à Lyon et Rennes en septembre.

Fifa.com (22/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 24 Aoû - 15:58

Saint-Étienne arrache les trois points à Lorient



Saint-Étienne a remporté sa première victoire de la saison en gagnant sur le fil (1-0) à Lorient, réduit à dix dès la première minute de jeu, dimanche lors de la 3e journée de Ligue 1.

Trois jours après leur barrage aller d'Europa League en Moldavie, les Verts ont dû batailler jusqu'à la 87e minute pour venir à bout de Merlus héroïques.

C'est Romain Hamouma, bien servi dans la surface de réparation par Neal Maupay, qui a marqué du plat du pied au niveau du point de pénalty et qui permet à son équipe de revenir dans le milieu du classement, alors que Lorient glisse provisoirement à la 14e place.

Cette issue est bien cruelle pour des Bretons qui payent au prix fort un nouveau début de match raté.

Déjà surpris dès la 4e minute par Bastia la semaine dernière au Moustoir, avant de finir par arracher un match nul 1-1, Lorient a cette fois vu son gardien de but Benjamin Lecomte se faire expulser après 40 secondes de jeu - le carton rouge le plus rapide depuis la saison 2006/2007 en Ligue 1 - pour jeu dangereux sur Romain Hamouma.

Saint-Étienne a pourtant failli ne pas profiter de cet avantage numérique providentiel, à cause du manque de précision de ses attaquants, mais aussi du gardien remplaçant lorientais, Florent Chaigneau, très inspiré.

Présent sur des tentatives sur coups francs de Pierre-Yves Polomat (2e) puis Nolan Roux (10e), il a surtout remporté un face-à-face avec l'ancien Merlu Kévin Monnet-Paquet (28e) et repoussé une belle frappe rasante de Valentin Eysseric (34e), titularisé pour la première fois.

Au rayon maladresse des attaquants, une mention spéciale revient à Nolan Roux, qui a réussi à mettre au-dessus un plat du pied à sept mètres des cages, sur un beau service d'Eysseric (30e), puis une reprise sur un tacle glissé à 5 mètres (64e), juste avant d'être remplacé.

C'est finalement quand on commençait à se dire que des Stéphanois émoussés n'y arriveraient pas que la délivrance est venue. Les hommes de Christophe Galtier vont maintenant pouvoir se concentrer sur leur qualification pour la phase de groupes de la seconde Coupe d'Europe, qui se jouera jeudi à Geoffroy-Guichard.

Fifa.com (23/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 24 Aoû - 16:01

L'OM de Michel revient dans le jeu



C'était sa première séance, et le rideau sur Marseille s'est levé: l'OM a remporté son premier match de la saison en atomisant Troyes (6-0), pour les débuts de son entraîneur espagnol, ledit Michel, dimanche pour la 3e journée du Championnat de France.

. Marseille à la fête

Après deux défaites sans marquer de but (1-0 contre Caen et à Reims) et la démission fracassante de Marcelo Bielsa, l'OM était sous haute pression, son nouvel entraîneur aussi. Et ils ont fait l'essentiel, le résultat, permettant au club de remonter à la 13e place de L1, tout en y ajoutant la manière

Ce n'était jamais que Troyes en face, un bien tendre promu, mais Marseille a peut-être lancé sa saison, à confirmer prochainement à Guingamp et face à Bastia avant son premier gros test, contre Lyon.

Comme un symbole, ce sont deux revanchards qui ont été prépondérants. Barrada, à la saison 2014-2015 cauchemardesque et que Michel avait entraîné à Getafe, a rayonné au milieu et ouvert la marque (19e). Le meneur de jeu a ensuite fait la passe pour Lassana Diarra dont la frappe sans contrôle portait le score à 2-0 (47e). Celui qui n'a pas joué pendant un an a réussi un retour fracassant dans l'entrejeu.

Batshuayi marquait un doublé pour débloquer son compteur et surmonter ses maladresses (56e, 90e), Ocampos y allait d'un retourné acrobatique (63e) et Alessandrini de son but (87e). Bref, l'OM a changé d'ère.

. Lyon et Lacazette à l'ombre
Après une préparation turbulente et deux premiers matches moyens (0-0 contre Lorient, 1-0 à Guingamp), l'OL a confirmé ses difficultés actuelles en s'inclinant à domicile, face à des Rennais très défensifs (2-1) dont le but décisif fut, ironie du sort, signé Zeffane, à peine transféré de Lyon.

Et un homme est au centre de la tourmente: Lacazette, meilleur joueur et buteur de la saison dernière (27 réalisations), a de nouveau livré une prestation sans aucun relief, et a même laissé sa place sous les sifflets de Gerland dès l'heure de jeu. Officiellement, il jouait diminué par une douleur au dos.

. PSG/Monaco, avant le choc
Les deux clubs ne s'avancent pas de la même manière vers le premier choc de la saison, dimanche prochain en Principauté.

Paris maintient son sans-faute, avec une troisième victoire (1-0 à Montpellier), toujours sans but encaissé, propre à minorer les petits soucis (blessure de Pastore, inefficacité de Cavani, états d'âme de Digne, Thiago Motta et Van der Wiel). Et Laurent Blanc pourra sans doute compter sur Ibrahimovic et Di Maria à Louis-II.

L'ASM, en revanche, avance lesté de doutes. Après son derby victorieux à Nice (2-1), elle a enchaîné deux nuls (0-0 contre Lille et 1-1 à Toulouse samedi) et connu surtout une grosse désillusion en barrage aller de Ligue des champions mercredi à Valence (revers 3-1).

Leonardo Jardim, qui a fait tourner son équipe à Toulouse en changeant huit joueurs, aborde une semaine cruciale pour le club, tant sur le plan européen que national.

Fifa.com (23/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 24 Aoû - 16:07

OM - Diarra a déjà gagné son pari



Métronome, leader et même buteur, Lassana Diarra a tué les doutes que suscitait sa venue risquée à l'Olympique de Marseille en un seul match contre Troyes (6-0) dimanche, son tout premier en Ligue 1.

"On ne peut pas jouer mieux au foot que ce qu'il a fait aujourd'hui". Le compliment est de Michel, le nouvel entraîneur de l'OM, ravi de le voir aussi fort malgré ses quinze mois sans jouer en raison d'un conflit avec son ancien club, le Lokomotiv Moscou.

Avant le match, l'Espagnol s'était réjoui de compter sur un homme qui connaissait "aussi bien le jeu". "Il m'a donné raison, a enchaîné Michel, tout ce qu'il a fait était parfait. Il est un exemple pour nous tous. Quand on a un joueur de ce niveau, on peut être tranquille, il fait beaucoup plus de choses que l'entraîneur."

"Lass" a réussi 100% de ses passes contre Troyes, récupéré, taclé, dribblé, dirigé ses coéquipiers et marqué d'une frappe lumineuse de 25 m le but du 2-0. "Il a fait un match énorme, au-delà de son but qui est magnifique, a jugé Steve Mandanda. Il a ratissé une nombre incalculable de ballons et ça nous a fait énormément de bien."

'Grand frère'

Le gardien marseillais connaît bien Diarra depuis leurs années de formation au Havre. Lass, parti très jeune rejoindre le Chelsea de José Mourinho, puis le Real Madrid, l'ex-maison de Michel, disputait là son premier match de L1! Il n'avait connu que la L2 au HAC. "Pour ma première, je suis content, a-t-il raconté à la chaîne du club, OMtv, mais le plus important c'est les trois points, c'est de se mettre en confiance pour la suite."

Diarra (30 ans, 28 sélections) parle déjà comme un cadre de l'équipe, même s'il n'a plus joué en Bleu depuis cinq ans. Après deux défaites initiales, "on n'a pas entamé le championnat comme on aurait dû", a-t-il commenté, mais "j'espère qu'on a pris conscience qu'on peut gagner, marquer des buts, il va falloir jouer comme ça tous les week-ends. On est à l'OM".

Benjamin Mendy l'appelle déjà "grand frère", comme d'autres jeunes coéquipiers, qui forment l'essentiel de l'effectif. Aligné par Michel à la pointe basse du triangle du milieu de terrain, l'homme à la barbichette est déjà primordial. Surtout si l'OM cède aux sirènes de la Juventus Turin, qui cherche à attirer un autre récupérateur de l'OM, Mario Lemina.

'Ce fut long'
Et pourtant il revient de loin. Lass n'avait plus goûté à la compétition depuis quinze mois, et avait entretenu sa condition physique avec un préparateur physique personnel américain, plus quelques entraînements dans les clubs qui avaient pensé le recruter, West Ham ou l'Inter Milan. "Un an sans jouer ce fut très long, a confié Lass. J'ai une pensée pour toutes les personnes qui m'ont soutenu, je remercie les gens dans tout les endroits où j'ai travaillé, en Angleterre (West Ham), en Italie (Inter), même les États-Unis."

Grâce à ce "travail invisible (...) j'ai pu me maintenir pendant soixante minutes et aider les collègues", a-t-il expliqué. Il est sorti sous une ovation monstre du stade Vélodrome, scandant debout des "Diarra! Diarra!" à gorge déployée. Le nouveau chouchou pourrait cristalliser l'amour d'un "peuple marseillais", comme il l'appelle, frustré par la démission spectaculaire de Marcelo Bielsa, saint déchu.

Diarra était venu à l'OM un peu pour "El Loco", mais s'accommode du nouveau coach. "Moi j'ai l'habitude", a-t-il plaisanté, évoquant sa connaissance du Championnat d'Espagne et de la langue de Cervantès. Le président Vincent Labrune, sur le grill depuis le coup de théâtre de Bielsa, a gagné son premier pari avec Diarra. Il a tenté cet été un autre coup de poker, Abou Diaby, exilé deux ans loin des terrains, hors quelques bouts de matches, par les blessures. S'il réussi la même rentrée quand il sera prêt, l'OM va recommencer à vibrer.

Fifa.com (24/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 25 Aoû - 15:47

Monaco - Jardim : "Il faudra faire un match de rêve"



L'entraîneur de l'AS Monaco, Leonardo Jardim, a estimé lundi que sa formation devrait "faire un match de rêve" contre Valence pour remonter les deux buts de retard de l'aller et se qualifier pour la Ligue des champions.

Monaco va-t-il mettre de la folie dans ce match ?

Notre ambition est de réussir à inverser la tendance. Ce ne sera pas facile, on le sait, de gagner 2-0. Mais on fera tout pour y parvenir, avec l'aide de notre public. Il faudra faire un match de rêve comme on l'a fait la saison dernière afin de pouvoir poursuivre en Ligue des champions.

Monaco va-t-il attaquer rapidement ou être patient ?
Vous verrez bien comment on va aborder le match. Il est certain que nous avons pour objectif de gagner 2-0, sans encaisser de but. On devra être supérieur à notre adversaire.

A l'aller, votre défense a été fébrile. Êtes-vous inquiet ?
Je ne parle jamais de défense ou d'attaque. Toute l'équipe est responsable sur le terrain. La logique offensive comme défensive peut s'améliorer. Mais cela concerne tout le monde. L'équipe est un tout.

Avez-vous digéré l'arbitrage du match aller ?
Je suis focalisé sur le match. J'ai vérifié qui était l'arbitre (l'Italien Nicola Rizzoli). C'est un grand arbitre, de niveau international, avec une grande carrière. J'espère qu'il sera au niveau. C'est important pour Monaco, le football français, la Fifa, l'UEFA. Pour tout le monde. Je regarde toujours le nom de l'arbitre avant les matches. Lui a un grand CV. Cela donne confiance pour un bon match. Mais la clé, ce sont les joueurs qui la possèdent.

Comme Anthony Martial ?
Martial est un joueur jeune. Il s'est affirmé la saison dernière. Il est de retour à un bon niveau. On croit beaucoup en lui. Mais la responsabilité d'un match revient à tous les joueurs. Pas exclusivement à l'un d'entre eux.

Quelle est l'importance de la qualification ?
On a déjà fait un pas important (en passant le tour précédent): celui de qualifier l'équipe pour une Coupe d'Europe. Pour nous, c'est important. Désormais, l'objectif est de disputer la Ligue des champions. Mais Monaco possède un projet bien défini, avec des priorités claires: former des joueurs qui doivent d'abord assumer leur passage à Monaco, puis avoir la possibilité de partir. Cela étant, si nous jouons la Ligue des champions, nous pourrons garder nos meilleurs joueurs.

Vous avez beaucoup fait tourner votre équipe à Toulouse (1-1), pourquoi ?
Actuellement, il est obligatoire de faire tourner l'équipe. Disputer huit matches au mois d'août, ce n'est pas anodin. Le faire si tôt dans la saison peut être délicat sur le plan physique, car les joueurs ne sont pas tous au top. Il faut faire en sorte qu'ils ne se blessent pas. Peu d'équipes dans le monde sont capables de disputer huit matches sur un premier mois de compétition. Quant à l'équipe qui sera sur le terrain, elle sera proche de celle qui s'est présentée à l'aller qui, de mon point de vue, n'a d'ailleurs pas fait un mauvais match.

Fifa.com (24/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 26 Aoû - 17:04

OM - Michel fait le point sur le mercato



L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, Michel, longuement interrogé mercredi sur le mercato au bout de sa première semaine sur le banc, a dit qu'il ne souhaitait "perdre aucun joueur" et évoqué l'arrivée possible du Belge Denayer.

Le président Vincent Labrune a promis de nouvelles recrues, le mercato risque d'être encore agité, mais pouvez-vous nous assurer que Steve Mandanda et Nicolas Nkoulou resteront ?
Écoutez, c'est simple: je ne souhaite perdre aucun de mes joueurs. Nkoulou et Mandanda ne vont pas partir, ils vont rester car ils savent qu'ils sont importants, qu'ils représentent la base de notre équipe.

Mario Lemina va-t-il partir à la Juventus Turin ?
Ça c'est une question d'entreprise, moi je peux juste vous dire s'il jouera vendredi. Le président m'avait prévenu que nous avions une grosse offre pour (Florian) Thauvin, que nous pouvions l'échanger avec (Rémy) Cabella, et j'avais donné mon accord, car je savais qu'il allait faire aussi bien sinon mieux. Mon travail n'est pas l'économie du club, mon travail est de faire le mieux avec l'équipe que j'ai.

Le club a reçu le défenseur belge Jason Denayer, pouvez-vous nous dire s'il va signer à l'OM ?
C'est un excellent joueur, de notre côté, clairement, nous souhaitons l'enrôler, mais la décision lui revient.

Comptez-vous recruter un avant-centre ?
Oui, je l'ai dit la semaine passée. Michy (Batshuayi) a répondu à nos attentes dimanche (en signant un doublé lors du 6-0 contre Troyes), et le fera encore, mais nous avons besoin d'une alternative, nous souhaitons doubler les postes. Je veux de la concurrence pour Michy, je veux un joueur qui dise à Michy: "Je suis là", et que Michy lui réponde comme il l'a fait dimanche, ce serait fantastique pour moi.

N'est-ce pas difficile pour l'OM de convaincre un grand attaquant ?
Je pense que Marseille est attirant pour n'importe quel joueur. Si j'étais un joueur en situation compliquée dans mon équipe, je me dirais qu'il vaut mieux aller à l'OM que rester dans cette situation.

Pouvez-vous confirmer la venue de Lucas Silva, votre passé de joueur du Real Madrid pourrait aider, non ?
Non je ne peux pas confirmer, et je ne peux pas aider plus que ça. Mais il reste cinq jours pour le mercato, on peut changer beaucoup de choses dans un effectif en cinq jours, même dans les 24 dernières heures. Nous, nous pensons surtout à vendredi, avec le tirage au sort de l'Europa League puis ce match très important à Guingamp. Après, il restera trois jours de mercato. Vous pouvez donc encore spéculer, mais nous, nous ne pouvons pas spéculer sur le match de vendredi.

Fifa.com (26/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 26 Aoû - 17:11

Kurzawa, de Monaco, au PSG



L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a officialisé mercredi l'arrivée du défenseur Layvin Kurzawa en provenance de Monaco, dans des propos diffusés par la radio France Bleu.

"C'est un dossier délicat, c'est un dossier difficile, c'est un ex-joueur de Monaco qui est un des rivaux français de Paris pour la course au titre. Les transactions ont été difficiles à mener (...) mais je pense que c'est un très bon joueur qui nous rejoint, un jeune joueur avec un potentiel intéressant pour le Paris SG", a déclaré Blanc à propos de Kurzawa, 22 ans (2 sélections en équipe de France).

La venue de Kurzawa, qui devait passer sa visite médicale au PSG dans l'après-midi, est censée compenser le départ très probable de l'arrière gauche Lucas Digne, qui se trouve à Rome afin de s'engager avec la Roma. Selon plusieurs médias, l'achat de Kurzawa tournerait entre 23 et 24 millions d'euros pour un contrat de cinq ans. Celui-ci a été facilité par l'élimination de Monaco en barrages de Ligue des champions, mardi contre Valence, le club de la Principauté devant combler un important manque à gagner financier.

Kurzawa, qui sera le N.2 à gauche de la défense derrière le Brésilien Maxwell, va ainsi pouvoir se relancer en vue de l'Euro-2016 après un exercice 2014-15 décevant et perturbé par des blessures et son geste en barrages qualificatifs pour l'Euro Espoirs face à la Suède en octobre 2014. Il avait chambré ses adversaires en réduisant le score avant que ceux-ci n'éliminent la France et popularisent son geste façon "salut militaire" sur les réseaux sociaux.

Il s'agit de la 4e recrue parisienne cette saison après le gardien allemand Kevin Trapp, le milieu Benjamin Stambouli et la star argentine Angel Di Maria.

Fifa.com (26/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 27 Aoû - 16:24

PSG - Kurzawa, pour faire mieux que Digne



Layvin Kurzawa réussira-t-il là où Lucas Digne a jusqu'à présent échoué ? Alors que le second est sur le point de s'engager avec l'AS Rome, le premier arrive de Monaco mercredi pour contester au Brésilien Maxwell le côté gauche de la défense parisienne.

Après avoir décliné plusieurs offres, Monaco a en effet fini par accepter le départ de son prometteur latéral gauche au Paris SG, dont la signature est encore soumise à la visite médicale. "Les transactions ont été difficiles à mener (...) mais je pense que c'est un très bon joueur qui nous rejoint, un jeune joueur avec un potentiel intéressant pour le Paris SG", a déclaré l'entraîneur parisien Laurent Blanc sur les ondes de France Bleu.

Elément peut-être moteur de cette décision qui risque de pénaliser l'ASM sur le plan sportif: son élimination mardi de la Ligue des champions, un manque à gagner important pour ce prétendant au podium de Ligue 1.

Ce transfert pourrait en effet rapporter, selon les estimations, quelques 23 millions d'euros à Monaco. Il arrange aussi le Paris SG, qui, après avoir recruté le gardien Kevin Trapp, le milieu Benjamin Stambouli et la star argentine Angel Di Maria, enregistre un renfort bienvenu avant l'orgie de matches qu'il s'apprête à nouveau à vivre cette saison.

Jurisprudence Digne

Mais la marche est haute pour Layvin Kurzawa. Titulaire indiscutable avec Monaco, celui qu'on annonce comme un futur grand va devoir s'accrocher pour se mettre en évidence, un an avant l'Euro-2016.

Car son arrivée est quasi concomitante du départ d'un autre international français, Lucas Digne, en direction de la Roma. Les deux sont jeunes, 22 ans pour Digne, bientôt 23 pour Kurzawa. Les deux sont prometteurs, et sont, tous deux, candidats à la succession de l'indéboulonnable Patrice Evra en équipe de France.

Mais Digne n'a jamais réussi à s'imposer dans le club de la capitale après deux saisons encourageantes avec Lille (2011-13) et un transfert estimé à 13 millions d'euros. Relégué sur le banc par un Maxwell toujours propre et peu blessé malgré ses 34 ans qu'il fêtera jeudi, le Meldois ne s'est jamais vraiment montré convaincant lors de ses entrées en jeu.

Malgré une bonne préparation, Digne est donc sur le point de s'engager avec l'AS Rome pour une saison, en prêt du Paris SG. Il y retrouvera son ancien entraîneur Rudi Garcia, qui l'avait beaucoup fait progresser à Lille.

"Boulette suédoise"
Autant dire que Kurzawa est prévenu par cette 'jurisprudence Digne'. Son profil est toutefois un peu différent: formé au poste d'attaquant, le Varois apporte beaucoup offensivement et sait se montrer décisif.

Lors du 3e tour préliminaire de Ligue des champions, il avait ainsi sauvé un ballon sur sa ligne de but avant d'aller inscrire le premier but monégasque d'une magnifique frappe du gauche, contre les Young Boys de Berne.

Il a toutefois vu sa dernière saison avec l'ASM perturbée par des blessures, en novembre avec l'équipe de France contre la Suède (cuisse) puis en février en championnat. Et s'il a accédé à la célébrité internationale, ça n'est sans doute pas comme il l'aurait souhaité.

En octobre, il s'est en effet vu bombardé symbole de l'arrogance des jeunes footballeurs, chambrant ses adversaires suédois lors d'un match tendu de barrages qualificatifs pour l'Euro Espoirs... Avant que ceux-ci n'éliminent la France, et popularisent le geste façon "salut militaire" de Kurzawa sur les réseaux sociaux.

Une péripétie qui pourrait lui valoir un accueil plutôt frais de la part du Suédois de l'effectif parisien, Zlatan Ibrahimovic. Même si les caractères bien trempés, comme celui de l'ancien Monégasque, ne sont sans doute pas pour déplaire à l'attaquant star.

Du caractère, il en faudra de toute façon à Kurzawa pour faire mieux que Digne, et s'imposer au Paris SG.

Fifa.com (26/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 27 Aoû - 16:25

Coentrao prêté à Monaco par le Real



L'AS Monaco a trouvé un accord avec le Real Madrid pour le prêt du latéral gauche international portugais Fabio Coentrao, a annoncé mercredi le club de la Principauté, qui pallie ainsi le départ imminent de l'international français Layvin Kurzawa pour le Paris SG.

Coentrao, 27 ans, 50 sélections avec le Portugal, vient de passer quatre saisons au Real Madrid, où il n'a jamais vraiment pu s'imposer, barré par le Brésilien Marcelo. Il a auparavant joué au Benfica Lisbonne (2007-11).

Le défenseur latéral passera jeudi sa visite médicale en Principauté, a précisé l'AS Monaco dans son communiqué.

Fifa.com (26/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 27 Aoû - 16:44

A Guingamp, l'OM veut confirmer l'effet Michel



Marseille, vainqueur la semaine précédente contre Troyes 6-0, entend confirmer son rebond entamé avec l'arrivée du nouvel entraîneur Michel, dès vendredi à Guingamp (20h30) en ouverture de la 4e journée de Ligue 1.

Après deux défaites inaugurales, contre Caen puis à Reims (1-0 à chaque fois), l'OM a salué l'arrivée de l'ancien meneur de jeu du Real Madrid à sa tête par un festival de buts au Vélodrome. Grâce à ce succès convaincant, Marseille est passé meilleure attaque de Ligue 1 et pointe en 13e position, avec 3 points.

Son adversaire guingampais est quant à lui lanterne rouge, après n'avoir marqué aucun point lors de ses trois premiers matches. Battu à Bastia (3-0), par Lyon (1-0) et contre Nantes (1-0), l'EAG semble ne pas avoir encore digéré les départs de ses attaquants Claudio Beauvue et Christophe Mandanne.

Une opposition a priori pas encore trop relevée pour empêcher l'OM de confirmer son renouveau, même si le club olympien pourrait être privé pour cette rencontre de son meneur de jeu marocain Abdelaziz Barrada, très bon contre Troyes mais touché à une cuisse.

Vendredi 28 août
Guingamp - Marseille

Samedi 29 août
Caen - Lyon
Rennes - Toulouse
Lille - GFC Ajaccio
Troyes - Montpellier
Angers - Nice
Reims - Lorient

Dimanche 30 août

Saint-Etienne - Bastia
Bordeaux - Nantes
Monaco - Paris SG

Fifa.com (27/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 27 Aoû - 16:55

OM - La semaine parfaite de Michel



Michel a vécu sa première semaine d'entraîneur de l'Olympique de Marseille sur un nuage, baignée par le 6-0 contre Troyes; mais si son football et son sourire ont déjà séduit, il lui faudra confirmer à Guingamp vendredi (20h30).

Modeste. "Impossible pour un entraîneur de changer le visage d'une équipe en seulement trois jours, dit-il, ce sont seulement le courage et les capacités des joueurs" qui ont permis ce sursaut spectaculaire, après deux défaites lors des deux premières journées de Ligue 1.

En une dizaine de jours de travail, le technicien espagnol a déjà changé un peu l'état d'esprit. Difficile de reconnaître les Marseillais confus et timides de Reims dans les conquérants de Troyes.

Les joueurs, comme Steve Mandanda ou Romain Alessandrini, ont souligné que les oppositions, le jeu, étaient revenus sur les terrains d'entraînements de la Commanderie, et que les joueurs y prenaient plaisir, après les longues séances de répétition tactiques de Marcelo Bielsa, démissionnaire au soir de la 1re journée.

Le gardien et capitaine rappelle que le groupe "savait pourquoi on faisait les exercices" sous le régime de l'Argentin, mais Michel a ramené des sourires à l'entraînement. Il s'est même permis de botter amicalement les fesses de Benjamin Mendy qui venait de faire tomber son tableau blanc...

'Je ne veux pas maintenir le calme'
Michel assure que cette première semaine complète avec son groupe s'est déroulée le plus normalement du monde. Et il insiste: "le joueurs ont été très réceptifs aux idées, pendant les discussions. Ce que nous (l'encadrement, ndlr) ressentons, c'est qu'il croient en nous".

Spécialiste de l'aparté, Michel a souvent eu un petit mot pour chaque joueur. "Il nous parle beaucoup, à moi en anglais", sourit Rémy Cabella, arrivé - de Newcastle - le même jour que l'Espagnol.

Doit-il user de sa psychologie pour éviter la classique "enflammade" après le set sec passé à l'Estac? Surtout pas! "Je ne veux pas maintenir le calme dans le groupe, mais l'excitation", répond Michel, qui souhaite que ses joueurs "restent heureux".

Il n'oublie pas non plus la critique. "Il y a des choses que je veux améliorer, le résultat de 6-0 cache de petites lacunes". Certes, le carton de la 3e journée venant après l'explosion de la bombe Bielsa, après le match terne de Reims sous la direction de l'adjoint Franck Passi, il joue sur du velours. Pourtant "les problèmes seraient les mêmes si nous avions perdu, assure-t-il, mais une victoire aide à travailler avec plus de tranquillité".

Son équipe "a joué de manière trop hâtive, à trop vouloir accélérer avec le ballon. Nous avons beaucoup de passion, mais il nous faut un peu plus de tête", note Michel, avant de prendre en exemple le match parfait de Lassana Diarra, déjà homme de base de l'OM après un seul match.

Diplomatie
Si Michel a abandonné la marquage individuel systématique, Bielsa ne renierait peut-être pas son jeu, et l'équipe de l'Espagnol ressemble encore beaucoup au 4-2-3-1 de l'Argentin, avec Cabella pour Florian Thauvin et +Lass+ seul en sentinelle du milieu, là où Alaixys Romao et Mario Lemina se divisaient la tâche. Michel n'a pas mené une révolution.

Mais dans la communication et la diplomatie, l'ex-star du Real tranche radicalement avec Bielsa, et il ne s'agit pas tant de sa veste de dimanche ou son polo ciel de mercredi comparés aux "survêts" d'"El Loco".

Souriant, quand Bielsa passait ses conférences le nez sur son pupitre, Michel s'attache aussi à entretenir des bons rapports avec les médias suivant son nouveau club. La communication, "cela fait partie des obligations de l'entraîneur, dit-il, mais je le fais assez naturellement".

L'ex-technicien de l'Olympiakos n'oublie pas non plus de saluer le "fantastique" public du Vélodrome. Il répond même avec le sourire aux questions sur son art de la séduction. "Vous avez l'air de vous moquer..." lâche, espiègle, le roi de la semaine marseillaise.

Fifa.com (27/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 27 Aoû - 17:01

Mostefa, de Lorient, à Bastia



L'international algérien de Lorient Mehdi Mostefa va s'engager avec le Sporting Club de Bastia dans les prochaines heures, a annoncé jeudi le club corse. "Le Sporting Club de Bastia et le Football Club de Lorient ont trouvé un accord pour la mutation de Mehdi Mostefa", a affirmé le club sur son site internet.

Le milieu sera vendredi à Bastia pour passer la traditionnelle visite médicale et signer dans la foulée un contrat de deux années, plus une en option.  A Lorient, il a disputé 24 matchs pour un but marqué. A 32 ans, Mostefa retrouvera la Corse puisqu'il était passé par l'AC Ajaccio entre 2011 et 2014.

Fifa.com (27/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 27 Aoû - 17:03

Lucas Silva prêté à Marseille par le Real



Le milieu de terrain brésilien Lucas Silva a été prêté une saison à l'Olympique de Marseille par le Real Madrid, a annoncé jeudi le club français.

Barré au Real par l'arrivée du Croate Mateo Kovacic (Inter Milan), Silva (22 ans) rejoint Lassana Diarra, Abou Diaby et Rémy Cabella parmi les nombreuses recrues au milieu de terrain de l'OM.

Champion du Brésil 2013 et 2014 avec le Cruzeiro Belo Horizonte, Lucas Silva est membre de l'équipe Espoirs du Brésil, avec qui il a remporté le festival international de Toulon 2014 (ou le défenseur de l'OM Doria était capitaine).

Arrivé en janvier à Madrid avec un contrat courant jusqu'en 2020, il a, depuis, joué seulement 8 matches en Liga et un en Ligue des champions.

Le passé de grand joueur madrilène de Michel, le nouvel entraîneur olympien, a pu faciliter la transaction. "Je ne peux pas aider plus que ça", a répondu l'Espagnol, qui n'avait pas confirmé l'arrivée de Lucas Silva lors de sa conférence de presse d'avant-veille de match.

Il est la deuxième recrue de l'ère Michel, avec Rémy Cabella, qui a signé quelques heures après l'entraîneur espagnol. L'OM veut encore prendre un attaquant et un défenseur, qui pourrait être le Belge Jason Denayer (Manchester City), a confirmé Michel mercredi.

Fifa.com (27/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 28 Aoû - 10:27

OL - Lacazette forfait à Caen




L'attaquant de l'Olympique lyonnais Alexandre Lacazette a déclaré forfait pour le match Lyon-Caen de samedi comptant pour la 4e journée de Ligue 1, a annoncé vendredi matin l'entraîneur Hubert Fournier.

Le joueur, sorti sous les sifflets d'une partie du public de Gerland la semaine dernière contre Rennes (1-2), souffre du dos.

"Il ne s'est pas entraîné de la semaine et il est donc forfait. On élimine ses douleurs dorsales récurrentes qui le handicapent depuis quelques semaines", a commenté le technicien lyonnais.

Fifa.com (28/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 28 Aoû - 21:22

PSG - Kurzawa : "Le meilleur jouera"



Entre lui et Maxwell, le titulaire habituel du Paris SG, "le meilleur jouera", a estimé l'arrière gauche Layvin Kurzawa, dernière recrue du club, vendredi lors de sa conférence de presse de présentation.

"Je viens ici pour avoir le plus de temps de jeu, a dit l'international français (2 sélections). Maxwell est ici, il va y avoir une concurrence, le meilleur jouera. Si Maxwell est meilleur il jouera, si moi je suis meilleur je jouerai, je pense. C'est un joueur qui va m'aider à progresser".

Kurzawa, âgé de 22 ans, recruté pour cinq ans en provenance de Monaco, remplace dans l'effectif parisien Lucas Digne, prêté à l'AS Rome et qui n'a jamais pu troubler la concurrence avec le Brésilien qui a eu 34 ans jeudi.

Interrogé à propos de l'avenir de Maxwell justement, sous contrat jusqu'en juin 2016, le président Nasser Al-Khelaïfi a dit: "Après la saison on va décider avec lui. Il va décider ce qu'il veut faire. Moi je veux qu'il reste avec nous, dans le management du club, parce qu'on a la chance d'avoir un grand professionnel avec Maxwell".

Concernant un départ éventuel d'Ezequiel Lavezzi, le dirigeant a déclaré: " 'Pocho' a un contrat d'un an avec nous. Si un autre club s'intéresse à lui, pourquoi pas, on peut parler avec lui. Mais il peut décider aussi, on ne veut pas arrêter son futur pour lui. Surtout, il ne faut pas oublier ce qu'il a fait pour le club".

Fifa.com (28/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 28 Aoû - 21:23

Lyon déjà sous pression à Caen



Lyon, 12e avec seulement quatre points à cinq longueurs du leader Paris Saint-Germain, est déjà sous pression pour son déplacement à Caen lors de la 4e journée de L1 samedi (17h00), là où il s'était fait corriger 3-0 la saison dernière.

Le stade Michel-D'Ornano n'est en effet pas le meilleur endroit pour se refaire une santé: les Normands ont face à l'OL leur meilleur taux de succès à domicile en L1 (70% avec neuf victoires pour deux nuls et trois défaites).

L'Olympique lyonnais qui retrouvera son ancien gardien Rémy Vercoutre, brillant lors des deux rencontres ayant opposé les deux formations en 2014-2015, n'arrive pas dans sa meilleure forme avec déjà cinq points de perdus à Gerland - un nul concédé face à Lorient (0-0) et une défaite contre Rennes (2-1) - pour une courte victoire à Guingamp (1-0).

Le club rhodanien n'a pas retrouvé le jeu collectif qui faisait sa force la saison passée, semblant rejouer le scénario du mois d'août 2014 à la fin duquel l'OL était classé 17e avec seulement trois points et une maigre victoire en quatre journées.

Les automatismes dans l'animation offensive sont encore à parfaire avec l'arrivée du meneur de jeu Mathieu Valbuena qui semble plus s'entendre à l'heure actuelle avec Nabil Fekir, retenu comme lui en équipe de France pour les matches contre le Portugal et la Serbie, qu'avec Alexandre Lacazette, absent de la sélection et sorti samedi dernier sous les sifflets d'une partie du public lyonnais.

Lacazette forfait
Lacazette, meilleur buteur du dernier championnat (27 buts), n'a toujours pas marqué depuis la reprise hormis en amical contre l'AC Milan le 18 juillet. Il dit encore souffrir du dos après un choc à Lorient et mis au repos cette semaine, il est forfait à Caen, remplacé en pointe par Claudio Beauvue, buteur à Guingamp (1-0).

"En termes de résultat, notre situation est assez similaire à celle de l'été 2014 mais pour le reste, c'est complètement différent. Il y a un an, nous avions beaucoup de blessés. Cette année, il y a eu de nombreux changements dans l'effectif", explique le milieu et capitaine Maxime Gonalons. "Les débuts de saison sont toujours compliqués avec le mercato qui traîne en longueur, des recrues et des joueurs qui ont prolongé, changeant ainsi leur statut."

L'entraîneur Hubert Fournier ne voit pas non plus d'un mauvais oeil la fin du marché des transferts qui, selon lui aussi, perturbe la vie du groupe en y semant de l'incertitude.

"C'est lourd et pesant au quotidien. Certains attendent une opportunité et d'autres peuvent être inquiets de la concurrence qui pourrait arriver aussi. Cela fait longtemps que cela dure. Nous serons contents quand ce sera terminé pour savoir avec quel groupe nous travaillerons cette saison", commente le technicien qui admet "un peu de tension".

"Cela permet aussi de mobiliser toutes les énergies. Quand on vient de perdre à domicile, il y a une urgence de points. A nous de faire le match qu'il faut, comme à Guingamp, mais nous sommes bien placés pour savoir que le match à Caen ne sera pas simple. Il y a quelques mois, nous en avions pris trois. Il faut espérer que cela nous aura servi de leçon", ajoute-t-il en se félicitant de l'engagement affiché lors des entraînements de la semaine.

"C'est le point positif car nous en aurons besoin. C'est là dessus que nous avions été dominés par Caen au printemps. Cela passera par là, aussi bien en championnat qu'en Ligue des champions si nous voulons nous qualifier", conclut l'entraîneur.

Fifa.com (28/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum