Saison française, 2015 - 2016

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 10 Sep - 19:20

Toulouse - Matheus absent plus de deux mois



Le défenseur brésilien de Toulouse William Matheus sera absent plus de deux mois en raison d'une hernie inguinale, a annoncé jeudi son entraîneur Dominique Arribagé.

Le latéral gauche, arrivé en juillet 2014 à Toulouse, "a été opéré d'une hernie inguinale et sera absent plus de deux mois", a indiqué Arribagé lors d'une conférence de presse.

En défense, le TFC est déjà privé de son latéral droit serbe Pavle Ninkov, blessé à un mollet face à Rennes fin août (1-3).

Fifa.com (10/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 10 Sep - 19:23

PSG - Ibrahimovic ménagé contre Bordeaux



Zlatan Ibrahimovic, remis d'une blessure à l'abdomen, sera ménagé contre Bordeaux vendredi en Ligue 1 en vue du match contre Malmö mardi en Ligue des champions, a indiqué jeudi son entraîneur au Paris SG Laurent Blanc.

"Il n'est pas dans le meilleur des états, il a connu une blessure avec la Suède. Il aurait pu jouer contre Bordeaux mais il ne jouera pas. On a décidé de le laisser au repos et il sera en pleine forme contre Malmö", a expliqué l'entraîneur parisien devant la presse.

"Ibra" aurait pu jouer si ça avait été une finale. Il avait moins mal après le deuxième match avec la Suède qu'après le premier (où il avait été remplacé à la pause, NDLR). Il avait déjà eu une blessure similaire la saison passée, c'est une blessure qui n'est pas grave, mais c'est très douloureux", a ajouté Blanc

Le Suédois a souffert d'une blessure à l'abdomen lors des matches de qualifications pour l'Euro-2016 de sa sélection, perdus face à la Russie (1-0) et contre l'Autriche (4-1). Le match contre Malmö tient à coeur à "Ibra" car c'est son club formateur.

Par ailleurs, Javier Pastore ne sera pas non plus retenu dans le groupe contre Bordeaux, car il a besoin de "travailler" après une "pointe" ressentie à un mollet lors de l'échauffement à Montpellier (succès parisien 1 à 0) le 21 août, a précisé le technicien.

Blanc attend également de voir dans quel état de forme sont rentrés certains internationaux, comme l'Argentin Ezequiel Lavezzi -- "qui est arrivé (jeudi) matin à 5h30" -- et les Brésiliens David Luiz, Marquinhos et Lucas, revenus à Paris mercredi après-midi. "David Luiz a joué deux matches avec le Brésil, tout ça on va en tenir compte", a conclu Blanc.

Fifa.com (10/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 11 Sep - 17:08

Lyon va devoir faire sans Fekir



Privé de Nabil Fekir, blessé au genou droit et absent au moins six mois, son meilleur joueur depuis le début de saison, Lyon doit réinventer son jeu et espérer un rapide retour en forme de son buteur, Alexandre Lacazette, dès samedi avec la venue de Lille à Gerland (17H00).

. Irremplaçable
De par ses qualités techniques et physiques au-dessus du lot, Fekir (4 buts en 4 journées) est irremplaçable. L'OL pourrait jouer la carte du joker médical, mais les joueurs de son niveau sont sous contrat dans les meilleurs clubs européens, qui ne veulent évidemment pas s'en séparer. Leur valeur marchande est de toute façon de plusieurs dizaines de millions d'euros. Or Lyon, qui vient d'en mettre douze pour engager l'Espagnol Sergi Darder (Malaga), sa plus grosse acquisition depuis 2010, n'a pas les moyens.

Par ailleurs, si l'Olympique lyonnais peut règlementairement engager un joker médical, il ne pourrait jouer qu'en Ligue 1, la liste pour participer à la Ligue des champions ayant déjà été déposée fin août. "Ne pas prendre un joker médical est un choix par défaut, il ne faut pas s'en cacher", admet l'entraîneur Hubert Fournier.

Le club espère que les jeunes Maxwel Cornet et Aldo Kalulu sauront imiter d'autres produits de la formation lyonnaise pour saisir leur chance. A l'image de Fekir il y a un an, alors qu'il ne comptait que onze matches de L1 dont six comme titulaire (1 but) en débutant le championnat 2014-2015.

. Un jeu à repenser
En raison de l'absence de Fekir, l'OL n'a plus que deux attaquants confirmés pour évoluer en 4-4-2: Alexandre Lacazette et Claudio Beauvue, recruté cet été. L'idée de revenir au 4-2-3-1 utilisé auparavant peut faire son chemin pour profiter ainsi des nombreux milieux de terrain présents dans l'effectif. "Nous pourrions changer (de système) en fonction de certains paramètres. Il faudra tenir compte de l'accumulation des matches avec un joueur en moins dans le secteur offensif", reconnaît Fournier, dont l'équipe doit jouer sept rencontres d'ici au 3 octobre avec l'entrée en Ligue des Champions. "Sur les trois ou quatre prochains matches d'affilée, cela devrait aller mais ensuite, il faudra avoir une vraie réflexion sur les temps de jeu", prévient-il.

Par ailleurs, l'équipe lyonnaise devra s'adapter techniquement. "Nabil a tendance à demander le ballon dans les pieds. Claudio (Beauvue) est plus un joueur de profondeur. Il va falloir voir ses appels, lui mettre des ballons au bon endroit et au bon moment", prévient le milieu Corentin Tolisso. Beauvue amène également une plus-value dans le domaine aérien offensif.

Enfin, la manière de défendre des équipes adverses ne sera plus la même car Fekir était le joueur subissant le plus de fautes en Ligue 1. "Quand un international n'est pas sur le terrain, c'est un souci en moins pour l'adversaire", note Fournier.

. Lacazette très attendu

Après un début de saison raté, Alexandre Lacazette, meilleur buteur du championnat la saison dernière (27 buts) est très attendu, dès samedi contre Lille à Gerland, où une partie du public avait accompagné de sifflets sa sortie contre Rennes, match perdu 2-1 par Lyon le 22 août et au cours duquel il avait été inexistant. Le joueur n'était en réalité pas totalement rétabli de douleurs dorsales à la suite d'un choc reçu contre Lorient (0-0) à l'occasion de la 1re journée.

"Nous avons toujours beaucoup compté sur Alex. Il était quand même notre meilleur buteur la saison dernière. Si nous voulons réaliser une belle saison, il faudra que nos cadres soient au rendez-vous et Alex en fait partie. Ses problèmes de dos sont passés. Il n'est peut-être pas encore à 100% mais je pense qu'il le sera en accumulant du temps de jeu. Je n'ai pas d'inquiétude à son sujet sur le plan mental", assure Fournier.

Fifa.com (11/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 11 Sep - 17:20

Michel doit stabiliser l'OM, Lacazette revient à l'OL



Michel doit éviter une nouvelle rechute de Marseille pour son troisième match sur le banc, tandis qu'Alexandre Lacazette, rétabli, revient dans les rangs de Lyon, privé de Nabil Fekir grièvement blessé, lors de la 5e journée du Championnat de France ce week-end.

. Michel, réglages et séduction
Sur le terrain, Michel a connu le meilleur (6-0) à la maison contre Troyes et le pire à Guingamp (2-0). Dans son Vélodrome dimanche (19h00 GMT), son équipe doit se rassurer face à Bastia, finaliste de la dernière Coupe de la Ligue, qui connaît un bon début de saison (une seule défaite, à Saint-Etienne avant la trêve, contre deux victoires et un nul).

L'OM a encore deux matches pour se régler, contre les Corses et le modeste club néerlandais de Groningue en Europa League jeudi. Car le 20 septembre, c'est Lyon qui déboule au Vélodrome.

Loin des pelouses, Michel continue son opération séduction, à coups de photos sur son compte Twitter le montrant à la découverte de sa nouvelle ville, en chemise et baskets tendance sur le port de Marseille.

. Lyon, Lacazette très attendu
Lacazette, rétabli de ses douleurs dorsales, est très attendu à plus d'un titre, samedi (15h00 GMT) contre Lille. En premier lieu, il doit porter l'attaque lyonnaise désormais privée pour six mois de son prodige Fekir, gravement blessé avec l'équipe de France.

"Alex" doit aussi se réconcilier avec un public qui l'avait sifflé à Gerland lors de la défaite contre Rennes (2-1). Son match raté - alors que le joueur était diminué - avait été mal vécu par les fans de l'OL, qui attendent beaucoup de lui après une revalorisation salariale conséquente cet été.

Lyon retrouvera ensuite mercredi la Ligue des champions avec un adversaire facile, les Belges de La Gantoise.

. L'Europe dans les têtes
Il n'y a pas que l'OM et l'OL qui vont penser un peu aux matches européens pendant la L1 ce week-end. Monaco va devoir jongler entre valises et billets d'avion. L'équipe de Leonardo Jardim se déplace dimanche (12h00 GMT) à Ajaccio chez le Gazélec, puis prendra la direction jeudi de la Belgique pour jouer contre Anderlecht en Europa League.

Le club de la Principauté devra éviter tout faux pas pour ne pas écorner davantage son image peu flatteuse après la vente du jeune attaquant français Anthony Martial pour 80 M EUR, qui relègue ses ambitions sportives au second plan.

La saison marathon se poursuit pour Saint-Etienne, passé cet été par le 3e tour de qualification puis par un barrage d'Europa League. Samedi, les Stéphanois se rendent à Montpellier (18h00 GMT) avant d'accueillir jeudi les Norvégiens de Rosenborg, veille connaissance qu'ils avaient déjà croisée en 2008 en C3.

Le programme

Vendredi
Paris SG - Bordeaux

Samedi
Lyon - Lille
Troyes - Caen
Montpellier - Saint-Etienne
Nice - Guingamp
Lorient - Angers
Toulouse - Reims

Dimanche
GFC Ajaccio - Monaco
Nantes - Rennes
Marseille - Bastia

Fifa.com (11/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 11 Sep - 17:21

Lille - Renard : "On n'est pas du même niveau que Lyon"



"On n'est pas du même niveau que Lyon" a estimé Hervé Renard, l'entraîneur de Lille, qui se déplace samedi (17h00) à Gerland lors de la 5e journée de Ligue 1.

Pour espérer inquiéter l'OL, le Losc devra faire preuve de "rigueur tactique" et de "réalisme", a insisté le technicien nordiste.


Que pensez-vous de cette équipe de Lyon ?
Lyon est du même calibre que Monaco donc ça va être difficile. Il faudra mettre les mêmes ingrédients qu'à Monaco (0-0), de la rigueur tactique, mais il faudra que cette touche de réalisme arrive car sinon on sera en difficultés. L'absence de Fékir change quelque chose pour le spectacle car c'est un joueur exceptionnel avec plein de qualités. Mais quand il sera remplacé par Mathieu Valbuena ou Claudio Beauvue, je pense qu'il y aura assez de qualités pour l'effectif lyonnais soit performant. Et pour Lacazette, c'est un grand joueur donc ça finira par revenir. Il faut espérer que ça ne soit pas demain (samedi).

Pensez-vous pouvoir mettre Lyon en difficultés ?
L'absence de Boufal est pénalisante pour nous. Et on ne va pas se mentir, on n'est pas du même niveau technique que des équipes comme Lyon et Monaco. Si on peut aller les déranger tant mieux, mais on est loin derrière, donc il faut compenser par autre chose. Quand il faut se regrouper, être solidaire, faire preuve d'organisation tactique on est performant, mais il faut aussi être efficace et meilleur dans l'occupation du terrain et la projection vers l'avant. Le projet est de mettre en difficultés l'adversaire et de ne pas avoir de déchet technique quand on récupère le ballon car Lyon se projette très vite dans les 30 derniers mètres. Il faudra qu'on soit compact et très discipliné.

Vous allez jouer trois matches de suite à l'extérieur. Arrivez-vous à en tirer un quelconque avantage ?
Il n'y a aucun avantage, si ce n'est pas pour les amateurs de basket (le stade Pierre-Mauroy accueille l'Eurobasket jusqu'au 20 septembre, ndlr). Le calendrier a été fait ainsi, en fonction des impératifs du stade. Où est la cohérence ? Je n'en sais rien, mais c'est comme ça. Ca ne sert à rien d'épiloguer pendant des heures, ça ne changera rien. Il faut prendre cette série de trois matches avec l'objectif de prendre un maximum de points, même à l'extérieur.

Fifa.com (11/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 11 Sep - 17:22

OM - Michel : "On n'a pas le temps"



L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, Michel, sait qu'il "n'a pas le temps", qu'il "faut gagner" dès dimanche contre Bastia, pour la 5e journée de Ligue 1, après trois défaites lors des quatre premiers matches.

Avez-vous bien travaillé pendant la trêve internationale ?
Nous avons eu presque dix jours pour que l'équipe puisse découvrir les idées qu'on veut mettre en place, nous avons pu travailler tranquillement avec ceux qui viennent d'arriver, et le match du Spartak (Trnava, en amical, gagné 1-0) pourra nous aider, nous en retirons de bonnes informations. Il y a aussi plus de tranquillité avec la fin du mercato. L'équipe a une très bonne attitude. Nous travaillons les bases, nous apprenons à nous connaître. J'ai l'impression que nous parlons comme de jeunes mariés...

Vous vous êtes renforcés au mercato, mais vous n'avez pas obtenu l'avant-centre supplémentaire que vous demandiez, vous n'avez que le seul Michy Batshuayi. Êtes-vous déçu ?
Non. Nous cherchons des alternatives, des formules, intéressantes pour le futur. Nous avons (Georges-Kevin) Nkoudou, (Lucas) Ocampos aussi peut jouer là. Il a joué une trentaine de minutes à ce poste, il a marqué un but, il est donc capable de le faire. Il faut faire confiance aux hommes que nous avons, il ne sert à rien de penser déjà à janvier. A Trnava Ocampos a mis un but et Michy a bien joué, je ne peux pas donner de meilleure réponse. Nous avons amélioré l'effectif, nous avons plus d'alternatives, il n'y aura pas autant de différence désormais si nous devons faire des changements d'un match à l'autre.

Trois défaites en quatre matches, est-ce que vous sentez la pression ?
Espérons qu'il y aura de la pression, on ne peut pas être satisfait d'avoir 3 points sur 12! Nous nous méfions de la force de cette équipe de Bastia, en confiance, mais nous devons jouer sur nos qualités pour gagner ce match, et nous aurons 6 points sur 15. Mais on ne peut pas dire: "Tout va bien". Nous avons changé d'entraîneur, des joueurs... Mais la cohésion doit prendre tout de suite. Nous voudrions du temps de la tranquillité, de la patience, mais il y a soixante mille spectateurs, des milliers de gens derrière nous. On n'a pas le temps, il faut gagner, et la seule façon de gagner est de bien jouer.

Fifa.com (11/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 11 Sep - 17:29

Reims - Mandi est resté pour se bonifier



Fin du mercato: le 1er septembre dernier, à minuit passé d'une minute, les supporters du Stade de Reims ont poussé un ouf de soulagement puisqu'Aïssa Mandi, leur jeune (23 ans) capitaine formé au club, n'est pas parti.

Pour l'instant en tout cas, parce que son début de carrière l'appellera sans doute ailleurs, un jour ou l'autre. "Vers la fin du mercato, il n'y a plus eu de doutes. Je n'ai pas eu les offres que je voulais, et comme dans mon esprit rester à Reims n'était absolument pas un échec, tout va bien. Si j'avais pu m'entendre avec un grand club, je l'aurais rejoint, pour progresser encore d'un palier, mais je suis très heureux à Reims, et toute ma famille vit ici", explique-t-il.

Mandi, né à Châlons-en-Champagne (Marne), n'a connu que Reims, où il est entré en pré-formation. Après Deaux, et avant Kyei, Mfulu et Siebatcheu, il incarne la qualité de la formation rémoise.

Lors de la saison 2009-2010, à 18 ans, il dispute son premier match professionnel, en National. Il est appelé huit fois la saison suivante (L2). Et à partir de 2011, il devient titulaire et ne lâche plus son poste de latéral droit. Jusqu'à ce début de saison.

Cet été, quand le joueur a fait savoir qu'il se verrait bien poursuivre comme défenseur central, son poste de formation, Olivier Guégan, son entraîneur, a non seulement vu l'idée d'un bon oeil, mais il lui a aussi confié le brassard de capitaine. "J'ai toujours dit que je voulais des responsabilités, et j'étais prêt à les assumer", poursuit le joueur.

Une CAN et un Mondial au compteur
A 23 ans, Mandi compte déjà trois saisons pleines en L1, une Coupe d'Afrique des nations et une Coupe du monde disputées avec l'Algérie.

Il s'était même fait remarquer au Brésil sur le flanc droit d'une sélection algérienne qui fit douter l'Allemagne en huitièmes de finale (2-1 a.p.). Depuis, il a disputé une CAN et s'est imposé en défense centrale dans la sélection de Christian Gourcuff, un coach avec qui il "s'éclate".

A Reims, Guégan paraît aux antipodes du Breton. "Mais il m'apporte d'autres choses, son passé de joueur est récent et cette expérience-là est tout aussi bonne à prendre."

L'excellent début de la saison de Reims (2e avec trois victoires en quatre matches) ne surprend pas Mandi. "Nos victoires à Bastia et Evian, en fin de saison dernière, avaient montré notre force de caractère. Nous avons fait une bonne préparation, le club s'est bien renforcé. Je savais qu'on avait un bon groupe, encore fallait-il concrétiser."

Il n'y a qu'à Nantes (défaite 1-0) où cela s'est mal passé. Après le déplacement à Toulouse, ce samedi, tout Reims regardera vers la réception du Paris SG le week-end prochain. Mandi préfère se projeter sur les cinq prochaines rencontres, "déterminantes pour la suite, parce qu'après ces matchs, nous saurons si nous pouvons être ambitieux ou si nous jouerons le maintien jusqu'à la fin de la saison".

Fifa.com (11/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 18:44

Paris perd ses premiers points, Trapp aussi



Le Paris SG a perdu ses premiers points cette saison en laissant Bordeaux revenir à 2-2 après un début de match solide gâché par deux erreurs de Kévin Trapp, vendredi lors de la 5e journée de Ligue 1.

Après quatre victoires en autant de journées, Paris a engrangé assez de points pour rester leader à l'issue de la 5e journée. Mais le Paris SG n'a pu faire fructifier un doublé d'Edinson Cavani (27, 34), gâché par deux boulettes de son gardien Kévin Trapp: une tête de Saivet déviée dans son but (31) et un ballon chipé par Wahbi Kazhri (78) dans ses pieds. Bordeaux est provisoirement 9e avec 6 points.

Ce devait pourtant être la Saint Angel. Le PSG handball de Daniel Narcisse, Nikola Karabatic et Thierry Omeyer a eu beau présenter son Trophée des Champions glané samedi, il n'y en avait que pour l'ailier argentin Di Maria, vendredi avant le coup d'envoi au Parc des Princes.

Les supporters parisiens ont eu toute la trêve internationale pour se repasser en boucle la merveille de passe décisive adressée à Ezequiel Lavezzi contre Monaco (3-0), et ont dûment acclamé l'Argentin recrue à Manchester moyennant 63 millions d'euros.

Di Maria s'est donc fait applaudir pour sa première apparition sur la feuille de match, pour son premier ballon, pour son premier dribble et pour sa première occasion - une tête sur une déviation de Cavani tout prêt du cadre mais sifflée hors-jeu - après 4 minutes de jeu. Pour le reste, l'Argentin titularisé côté droit, a été un calvaire à marquer pour les Bordelais, repiquant dans l'axe pour rentrer sur son pied droit ou s'exilant côté gauche. Il a aussi pris sa chance de loin, sans succès (5, 10, 55) et perdu son face-à-face avec Cédric Carrasso (42).

C'est toutefois Verratti qui s'est offert la première ovation du Parc des Princes en grattant un ballon, son troisième en 25 minutes, à l'entrée de sa surface.

Boulettes de gardiens
Et c'est surtout, dans la foulée, Edinson Cavani qui s'est montré deux fois décisif. L'Uruguayen est devenu à cette occasion co-meilleur buteur de Ligue 1 avec le Lyonnais Nabil Fekir, qui ne jouera pas avant six mois, avec quatre réalisations.

La première est un cadeau du gardien bordelais, Cédric Carrasso, qui, ne parvenant pas à capter une ouverture ratée, se voyait dribblé par l'Uruguayen. Frappe enchaînée sous la barre dans le but vide, 1-0 (27).

La seconde est une merveille de coup franc, un tir puissant enroulé pied droit qui a planté Cédric Carrasso sur sa ligne (34). Entre temps, l'Allemand Kévin Trapp avait concédé son premier but sous le maillot parisien en déviant dans son propre but une tête d'Henri Saivet sur corner (30).

La mécanique parisienne s'est toutefois grippée en seconde période, bien bousculée par des Bordelais bien organisés mais longtemps trop imprécis dans la finition.

Dès la 11e minute, Wahbi Khazri était trop court pour envoyer dans le but un centre d'Enzo Crivelli. Et au retour des vestiaires, Bordeaux profitait des ballons perdus par Thiago Motta, un peu, et Lucas Moura, un peu plus, pour faire le siège du but d'un Kévin Trapp pas franchement serein.

Peut-être perturbé par son but encaissé, la recrue allemande s'est montrée fébrile, se trouant complètement sur un centre... Avant de se faire prendre le ballon dans les pieds par Wahbi Kazhri et de concéder l'égalisation (79), alors que Bordeaux venait juste de perdre Henri Saivet, exclu sur un second carton jaune (77).

Pas encore de quoi s'inquiéter pour le Paris SG, qui a ensuite poussé pour s'imposer, sans succès. Mais sans doute de quoi relancer le débat sur le poste de gardien parisien, quatre jours avant les débuts du Paris SG contre Malmö en Ligue des Champions. Compétition où Trapp est censé aider Paris à franchir un pallier.

Fifa.com (11/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 18:48

PSG - Trapp, l'ombre d'un doute



Auteur d'un début de saison tranquille, le nouveau portier allemand du Paris SG Kevin Trapp a vécu une soirée cauchemar vendredi face à Bordeaux avec deux erreurs grossières, au point de relancer le débat sur le poste de gardien, quatre jours avant le coup d'envoi de la Ligue des champions.

Quatre matchs de championnat de France, aucun but encaissé: bombardé gardien N.1 du Paris SG après avoir été transféré de Francfort moyennant une dizaine de millions d'euros, Kevin Trapp avait jusque là connu un début de championnat idyllique.

Mais l'état de grâce a brutalement pris fin contre Bordeaux (2-2). Le jeune Allemand (25 ans) a d'abord détourné dans son propre but une tête d'Henri Saivet, avant de concéder l'égalisation bordelaise en se faisant chiper le ballon dans les pieds par Wahbi Kazhri.

"C'est une soirée compliquée d'un point de vue personnel, je ne sais pas quoi dire, a-t-il réagi après le match. Ca ne doit pas arriver. Ca peut arriver mais c'est mieux si ça n'arrive pas."

Le gardien allemand a vite allumé les contrefeux. Car s'il a pu enregistrer le soutien de l'ensemble des joueurs qui se sont exprimés, il sait sans doute que le dossier des gardiens est sensible au Paris SG.

Gardien N.1 depuis quatre saisons et cadre du vestiaire depuis la prise de pouvoir du Qatar au PSG, l'Italien Salvatore Sirigu s'est en effet brutalement retrouvé sur le banc après la signature de Trapp, réputé meilleur au pied. Et s'il a été évoqué des intérêts de clubs pour s'attacher la doublure de Gianluigi Buffon en sélection, Sirigu est finalement resté à Paris, à un an de l'Euro-2016.

Quant à Nicolas Douchez, qui disputait les matchs de Coupes la saison dernière, il est repoussé au troisième rang de la hiérarchie des gardiens, un statut qu'il goûte peu. Lui non plus n'a toutefois pas voulu quitter le PSG lors du mercato d'été.

'Prendre énormément de risques'
Les boulettes de Trapp sont-elles susceptibles de rebattre les cartes? L'entraîneur Laurent Blanc a refusé de dire, en conférence de presse, si l'Allemand serait titularisé lors de la première journée de Ligue des champions, mardi à Paris au Parc des Princes contre Malmö. Mais il a largement conforté son gardien.

"Kevin, je lui demande de prendre énormément de risques, a expliqué Blanc après le match. Vouloir relancer (au pied, NDLR) c'est dans l'esprit du jeu. Quand ça ne passe pas, ça fait but et c'est très critiquable, mais il ne va pas transformer sa façon de jouer et je ne vais pas lui demander de changer."

Pour l'entraîneur, la venue de Trapp doit permettre de renforcer encore un peu plus le jeu de possession du PSG, l'Allemand étant censé exceller au pied et n'hésitant pas à évoluer dans une position avancée, à l'image de son illustre compatriote Manuel Neuer. Un domaine dans lequel Sirigu, jugé par ailleurs peu décisif en Ligue des champions, a toujours montré quelques failles.

Or les deux erreurs de vendredi remettent en question les réelles qualités d'un joueur inexpérimenté au niveau européen, jamais appelé en sélection allemande et évoluant pour la première fois dans un club qui a fait de la Ligue des champions son objectif ultime.

Trapp devra donc rendre une copie irréprochable contre Malmö -s'il joue- pour éviter de voir monter la pression médiatique et relancer Sirigu. "J'ai l'occasion mardi de faire mieux", a-t-il plaidé timidement quatre jours avant le coup d'envoi de la C1. Sans plus de droit à l'erreur.

Fifa.com (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 18:49

Marseille, le changement c'est maintenant



L'Olympique de Marseille a sept matchs en 22 jours, le premier dimanche contre Bastia (21h00) lors de la 5e journée de Ligue 1, pour effacer son gros retard à l'allumage et adopter les recettes de son nouvel entraîneur Michel.

Ce long tunnel, au rythme d'un match tous les trois jours, conduira l'OM au Parc des Princes, contre le Paris SG, le 4 octobre. On en saura plus après le "clasico" sur le métabolisme du bouillant club sudiste, qui doit toujours digérer le départ de Marcelo Bielsa et un copieux marché des transferts.

Avec trois défaites et une seule victoire, l'urgence est déjà là et le technicien espagnol sait qu'il n'a "pas le temps".

A Guingamp, le soufflé du 6-0 contre Troyes est retombé. Les Marseillais se sont laissé bousculer par l'En-Avant (2-0) et doivent montrer plus d'"agressivité", l'ingrédient le plus réclamé par Michel aux entraînements: "Agressive! Agressive!"

Mais le coach refuse de parler d'un nouveau départ contre Bastia. "Non, ma saison a commencé contre Troyes. Nous partons avec un petit handicap, disons-le comme ça. Tous les points valent pareil", répond-il.

Après dix jours de trêve internationale, où il a pu travailler avec une grande partie de son groupe, Michel a eu un peu plus le temps d'assaisonner son équipe à son goût. Il devrait lancer au moins une des nouvelles recrues au milieu de terrain au côté de Lassana Diarra qu'il a adoubé.

Lucas Silva a l'avantage de la jeunesse (22 ans) et d'être un choix de l'Espagnol, qui a obtenu le prêt du Real Madrid. Mauricio Isla a l'avantage de l'expérience et de la forme physique. Il a un peu joué avec la Juve en préparation, notamment les 25 dernières minutes de l'amical au Vélodrome contre l'OM, alors que Lucas Silva n'a pas joué avec le Real.

L'un des deux prendra dans l'entrejeu la place qu'occupait depuis le début de la saison Mario Lemina, parti à la Juve à la fin d'un marché des transferts agité (21 départs et 15 arrivées en comptant les prêts).

'La tête à l'endroit'
Mais "le mercato est fini, tout le monde a la tête à l'endroit", note l'attaquant belge Michy Batshuayi selon qui "on sentait que des joueurs pensaient un peu aussi au départ" ces dernières semaines.

"Michy" rappelle que "cela a été difficile après le départ du coach (Bielsa), mais on doit tout faire pour se remettre dedans, même en peu de temps".

Bastia en revanche a réussi un bon départ. Sixième avec 7 points, le Sporting est mieux classé que l'OM (15e, 3 pts), donc "pas un adversaire facile, demandez à Saint-Étienne qui a joué face à neuf Corses", prévient Michel.

Malgré les exclusions d'Alexandre Djiku et François Kamano contre les Verts, Bastia ne s'est incliné que 2-1. Ces deux-là manqueront au Vélodrome, comme probablement le gardien Jean-Louis Leca (talon) et le milieu Mehdi Mostefa (dos), très incertains.

En revanche l'OM retrouvera bien son ancien attaquant Brandao, après trois matchs de suspension.

Dans le rôle d'avant-centre, l'OM n'a guère de choix, faute d'avoir réussi à en attirer un autre malgré son forcing dans les dernières heures du mercato, et Batshuayi ne pourra pas disputer tous les sept matchs à venir.

Michel défend les candidatures de Georges-Kevin Nkoudou ou Lucas Ocampos, mais l'ex-Nantais n'a joué qu'une petite demi-heure en deux matchs cette saison, et si l'Argentin a marqué un splendide retourné contre Troyes, et un but en amical à Trnava pendant la trêve, il n'est pas un avant-centre finisseur-déménageur comme le Belge.

Convoqué sans jouer avec les Diables Rouges, Batshuayi déborde d'énergie pour Bastia. Il devrait pouvoir enchaîner à Groningue, pour les débuts de l'Europa League, puis contre Lyon le 20 septembre pour l'"Olympico", pour boucler la première des trois semaines de vérité de l'OM.

Fifa.com (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 18:51

Monaco, affaibli, veut rebondir



Le mercato, avec les départs de Kondogbia, Ferreira Carrasco, Kurzawa, Abdennour et bien entendu Martial au dernier jour, a laissé des traces à Monaco, où l'effectif amoindri et les blessures ponctuelles rendent délicat le déplacement à Ajaccio, dimanche.

. Jardim, entraîneur impliqué
Alors que Leonardo Jardim pourrait se sentir lésé par la façon dont sa direction a géré la fin du mercato estival, en laissant partir Layvin Kurzawa et Anthony Martial lors des dernières heures, ou en lui faisant comprendre qu'il ne fallait pas faire jouer Aymen Abdennour, le comportement du technicien portugais est tout autre. Après son renouvellement de contrat jusqu'en 2019 à la fin de saison dernière, il montre une implication totale. Et la communication de celui qui est, paradoxalement, le meilleur ambassadeur du projet monégasque, ne dévie pas d'un pouce.

"D'abord, il y a besoin de bien comprendre le projet monégasque, dit-il. Ensuite, il faut savoir que, avec ces mouvements de joueurs, les deux ou trois premiers mois sont toujours difficiles. Les nouveaux ne sont pas prêts et ont besoin de progresser. Quand l'équipe aura pris de la maturité, elle va s'améliorer".

Pour autant, Jardim n'occulte pas l'essentiel, ce qui permettra au club de valider sa politique: "Il y a aussi besoin de résultats rapides avec ce groupe", admet-il.

Après l'élimination en Ligue des champions et cinq points pris en quatre matches, sa marge de manoeuvre semble cependant ténue. Mais, même s'il reconnaît que "la période est très difficile", il martèle: "Je suis ici pour trouver des solutions".

. Un collectif affaibli
Au-delà des nombreux départs du mercato, anticipés ou non, cette reprise post-trêve internationale face au Gazélec Ajaccio sera compliquée par deux éléments ponctuels importants. D'abord, treize Monégasques ont sillonné le monde avec leurs sélections durant la dernière semaine.

Un joueur comme Fabinho, dont la préparation a été tronquée à cause de sa participation à la Copa America avec le Brésil, l'été dernier, et un grand nombre de matches joués depuis fin juillet, était titulaire en match amical contre les États-Unis (4-1) mardi. Pourtant, il va jouer dimanche. "Si je protège les joueurs maintenant, il y a problème, lance Jardim. Il faut voir les joueurs disponibles". C'est le deuxième point.

Car, outre la fatigue des internationaux, Joao Moutinho, Jérémy Toulalan, Bakayoko, Nabil Dirar, Helder Costa, blessés, et Lacina Traoré, exclu en CFA, seront absents en Corse. Et selon Jardim, ils ne devraient pas revenir jeudi pour le déplacement à Anderlecht en Europa League.

Autrement dit, c'est avec une équipe expérimentale que le coach lusitanien devra aborder les sept rencontres importantes des trois prochaines semaines.

. Des jeunes sans état d'âme
Pourtant, même déséquilibré, l'effectif reste riche en qualité et en nombre. Et chacun veut y briller. "Il y a de la qualité, souligne Adama Traoré, jeune Malien transfuge de Lille. L'important est de bien respecter les consignes du coach".

Même si Jardim se félicite de la fin du mercato, car "les joueurs sont plus concentrés", les jeunes Monégasques paraissent plus excités qu'autre chose par tous ces mouvements. Traoré explique ainsi: "Martial, c'est un exemple! Il faut qu'on se mette dans la tête que tout est possible!"

Alors Monaco, nouvel Eldorado ou terminus pour jeunes ambitieux? Les deux possibilités s'entremêlent, à n'en pas douter. Mais les membres actuels du groupe entendent écrire leur propre futur.

"Tous ces changements, c'est le foot, il faut s'adapter", lâche encore Traoré, comme déjà imprégné de la nouvelle dimension prise par le projet de son club. Plus que jamais, Jardim devra très prochainement lancer de jeunes pousses. Et ceux-ci s'y préparent sans se poser de question.

Fifa.com (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 19:00

Lyon cale encore à Gerland



Lyon, pour la première fois sans Nabil Fekir, et malchanceux avec deux tentatives sur les montants, a été accroché par Lille (0-0), samedi au stade de Gerland au terme d'un match peu spectaculaire de la 5e journée de Ligue 1.

Si l'Olympique lyonnais n'a pris aucun but au cours de quatre de ses cinq dernières rencontres de championnat, -de bon augure avant son entrée en Ligue des Champions face à la Gantoise mercredi-, il reste en quête d'un premier succès à domicile cette saison.

Lors de ses deux premiers matches sur son terrain, Lyon avait été tenu en échec par Lorient (0-0) puis battu par Rennes (2-1). Les Rhodaniens, toujours dans l'initiative, auraient néanmoins pu s'imposer sans une certaine malchance.

Mathieu Valbuena, très présent, a heurté la barre sur un coup franc direct peu avant la mi-temps (40) alors qu'une reprise de la tête du Brésilien Rafael a touché le poteau à la réception d'un coup franc joué par Valbuena de l'aile gauche (89).0

En attendant les matches de samedi soir, l'OL reste 4e du classement alors que le Losc est 10e.

En raison de l'absence de Fekir, indisponible pour six mois, le retour d'Alexandre Lacazette était évidemment très attendu.

Le meilleur buteur du championnat 2014-2015 (27 buts) avait fini son match face à Rennes sous les sifflets d'une partie du public. Il n'avait pas été aligné à Caen (4-0), mis aux soins pour des douleurs dorsales, sans doute responsable de sa mauvaise prestation face aux Bretons.

Beauvue peu en vue

S'il n'a pas marqué, Lacazette, qui aurait pu mieux négocier un contre (44), s'est toutefois montré bien plus impliqué qu'en août sur le front de l'attaque. Mais il ne s'est jamais montré réellement dangereux dans la zone de décision.

Son entente avec Claudio Beauvue, inexistant, et Mathieu Valbuena, n'a pas été évidente non plus, mais le trio a été souffert de la pluie incessante pendant le match.

En seconde période, Corentin Tolisso était dangereux sur une reprise de la tête passant passée de peu à côté à la réception d'un centre de la gauche de Mathieu Valbuena, puis sur un tir détourné par le gardien Vincent Enyeama (53, 57).

En fin de partie, les jeunes Maxwel Cornet et Aldo Kalulu, dont le club espère qu'ils sauront saisir leur chance pour compenser partiellement l'absence de Fekir, sont entrés en jeu aux places de Beauvue (71) et Jordan Ferri (79), mais sans apporter la différence escomptée.

Dans le temps additionnel, Enyeama a encore sauvé son équipe en détournant une ultime tentative de Mapou Yanga-Mbiwa (90+3).

Pour sa part, Lille a été aussi menaçant, avant la mi-temps, avec un tir de Junior Tello détourné par Anthony Lopes qui intervenait également sur une reprise de la tête de Bakary Soumaoro après un corner (15, 16). Lopes s'interposait aussi sur une tentative de Djibril Sidibé (43).

Fifa.com (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Dim 13 Sep - 20:03

Lyon grimace, Reims résiste



Lyon a mal digéré la longue indisponibilité de Nabil Fekir et a calé contre Lille à Gerland (0-0), confirmant son début de saison en dents de scie, alors que Reims reste accroché à la 2e place, samedi lors de la 5e journée du Championnat de France.

A quatre jours de son grand retour en Ligue des champions sur la pelouse de La Gantoise, l'OL (6e) ne s'est pas rassuré et compte toujours 5 points de retard sur le leader du Paris SG, tenu en échec 2-2 par Bordeaux en dépit d'un doublé d'Edilson Cavani.

Peu dangereux et en panne d'idées, les Lyonnais ne parviennent toujours pas à trouver leur rythme de croisière et ne se sont pas encore imposés à domicile en trois matches de championnat.

L'absence de Fekir, gravement blessé au genou en équipe de France, le 4 septembre au Portugal, a inévitablement affaibli l'attaque lyonnaise, mais la prestation quelconque d'Alexandre Lacazette, remis de ses douleurs au dos, a de quoi interpeller.

Le meilleur buteur de D1 en 2014-15 se sait attendu après sa remarquable saison, mais il a entamé ce nouvel exercice sur de mauvaises bases. Boudeur au cours de la préparation estivale avant d'obtenir une revalorisation salariale, il n'a pas encore ouvert son compteur et n'a pas rehaussé sa cote contre les Lillois.

Outre l'inefficacité de Lacazette, Lyon a aussi joué de malchance, Mathieu Valbuena ayant touché la barre transversale sur un magnifique coup franc en première période, avant une tête du défenseur brésilien Rafael sur le poteau en fin de partie.

Lille, à défaut de briller, commence de son côté à afficher au moins une certaine solidité, la marque de fabrique d'Hervé Renard. Le Losc (11e), vient ainsi d'enchaîner un 4e match consécutif sans revers.

Montpellier dans le rouge
Reims est le grand gagnant de la soirée. Les Champenois n'en finissent pas de surprendre et s'accrochent pour le moment aux premières loges, à trois longueurs du PSG. Au culot, ils sont allés chercher un point à Toulouse (2-2) après avoir été menés 2-0.

Saint-Etienne (3e) peut aussi avoir le sourire. L'entraîneur Christophe Galtier, suspendu, a dû suivre la partie depuis les tribunes de La Mosson mais les Verts ont su tracer leur route à Montpellier (2-1). La situation devient très critique pour le club de Louis Nicollin, avant-dernier, et la pression monte sur l'entraîneur Rolland Courbis.

Caen (5e) a également réussi une belle opération en s'imposant à Troyes (3-1).

Angers (7e), battu pour la première fois à Lorient (3-1), marque le pas.

Enfin Guingamp (12e) a refroidi le public niçois (1-0).

Fifa.com (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Dim 13 Sep - 20:30

Monaco, le strict minimum à Ajaccio



L'AS Monaco a beaucoup souffert à Ajaccio, dominée par le Gazélec, mais s'est imposée (1-0) sur un penalty au quart d'heure de jeu, dimanche en match décalé de la 5e journée de Ligue 1.

Après leur mercato pharaonique dans le sens des départs, les Monégasques se sont offert un peu de répit et grignotent même deux points sur le Paris SG, revenant à cinq longueurs.

Ajaccio, qui n'a pas encore marqué le moindre but en L1, reste dernier avec un seul point.

Les Monégasques pouvaient se réjouir de virer en tête à la pause. Ballottés au cours des quarante-cinq premières minutes, ils s'en remettaient à un Subasic des grands jours, qui s'interposait avec brio sur un missile de Djokovic (14e).

Si auparavant Carrillo avait eu la première grosse opportunité de la rencontre (10e), c'est bien le Gazélec d'Ajaccio qui régnait en maître sur la rencontre. Battus dans les duels et dans l'impact physique, les hommes de Jardim restaient solides sur leurs bases défensives et misaient le plus souvent sur les contres et le remuant Bernardo Silva.

Sur un des ballons du Portugais, au bout d'un quart d'heure de jeu très moyen, l'ASM obtenait un penalty à la suite d'une main de Ducourtioux dans la surface de réparation.

Fabinho transformait la sanction (16e), punissant des Ajacciens conquérants mais trop brouillons dans le dernier geste.

L'allant des Gaziers aurait pu être tempéré au retour des vestiaires par des Monégasques plus expérimentés mais le match s'installa même dans un véritable attaque-défense, les Corses se ruant à l'assaut du but de Subasic.

Les situations se multipliaient durant toute la seconde période mais le gardien croate, auteur d'un excellent match, et la maladresse ajaccienne auront finalement privé les locaux d'une égalisation.

En contre, l'ASM s'offrait même plusieurs occasions de tuer le match, par Silva (66e, 88e) ou Bahlouli (79e), mais Maury entretenait le suspense. Monaco se contente de cette victoire mais il faudra montrer autre chose.

Fifa.com (13/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Dim 13 Sep - 21:12

PSG - Malmö, un rendez-vous particulier pour "Ibra"



Le hasard a bien fait les choses pour Zlatan Ibrahimovic: c'est contre Malmö, sa ville natale et son club formateur, mardi en Ligue des champions, que la superstar du PSG espère enfin lancer sa dernière saison parisienne, après un démarrage perturbé par les blessures.

La raison aurait peut-être poussé le géant suédois, touché il y a dix jours à l'abdomen avec sa sélection, à reporter son retour à la compétition à plus tard. Mais il était inconcevable pour lui de passer à côté de ce rendez-vous si particulier et si symbolique.

Le staff parisien a donc préféré le dispenser de la réception de Bordeaux (2-2), vendredi en Ligue 1, pour qu'il soit "en pleine forme contre Malmö", comme l'a expliqué jeudi l'entraîneur Laurent Blanc.

Ces retrouvailles, Ibrahimovic en a rêvé tout haut. La veille du tirage au sort de la phase de poules de la C1, il avait salué la qualification du club suédois en tweetant: "Un jour, j'espère connaître la Ligue des champions à Malmö sur le terrain. Félicitations!". Son voeu sera exaucé 24 heures plus tard.

L'émotion sera sans doute beaucoup plus grande lors du déplacement du PSG en Suède, le 25 novembre. Mais nul doute qu'"Ibra" a aussi coché le match aller sur son agenda.

Tout a en effet débuté à Malmö pour la vedette parisienne, qui y a fait ses premières armes avant de s'exiler en 2001 à l'Ajax Amsterdam, à tout juste 20 ans.

La perspective de recroiser l'idole du pays a d'ailleurs affolé la ville puisque le site internet du club a été rapidement pris d'assaut et les billets pour le match retour ont été vendus en moins d'une demi-heure. Pour le premier affrontement au Parc des Princes, plus de 2.000 Suédois sont attendus.

Redevenir dominateur
La double confrontation contre Malmö n'aura pas l'éclat et le lustre de celle programmée face au Real Madrid de Cristiano Ronaldo (21 octobre et 3 novembre), mais elle sera assurément l'un des temps forts de la tournée d'adieux d'Ibrahimovic, désireux de boucler en beauté son cycle au PSG entamé en 2012.

La préparation du Suédois a été très studieuse et a renvoyé l'image d'un joueur affûté et déterminé à redevenir l'avant-centre dominant de la L1, comme au cours de ses deux premières saisons.

L'abandon du titre de "meilleur buteur" et de "meilleur joueur" du championnat à Alexandre Lacazette a en effet affecté l'orgueil surdimensionné d'"Ibra". La grosse polémique née de ses propos sur la France et l'arbitrage après une défaite à Bordeaux a également brouillé son image, très dégradée une fois sorti de la capitale.

Des tâches qu'il compte bien effacer par de nouveaux exploits balle au pied, avec toujours dans un coin de sa tête la Ligue des champions, seul grand trophée en club manquant à son immense palmarès et qui obsède tout autant les propriétaires qataris du PSG.

Autre manière de laisser une trace à Paris: s'emparer du record de buts de Pauleta. Mais au contraire de la C1, cette ambition ne devrait être qu'une petite formalité pour le Suédois qui, avec 106 réalisations, n'est plus qu'à 3 unités du Portugais.

Reste à savoir si son corps est prêt à le suivre. En 2014-15, il a connu son lot d'infortunes avec des pépins aux abdominaux, à un mollet et avec cette fameuse talalgie, qui l'ont éloigné près de dix semaines des terrains. Cette saison a aussi débuté par une blessure au genou au Trophée des champions à Montréal (2-0 contre Lyon) avant des douleurs à l'abdomen en Russie avec l'équipe de Suède (défaite 1-0). Il n'a ainsi disputé que deux rencontres cette saison avec le PSG, toutes compétitions confondues.

Malmö arrive donc peut-être un peu tôt pour "Ibra", mais cet adversaire pas comme les autres vaut bien quelques sacrifices.

Fifa.com (13/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Dim 13 Sep - 21:24

Rennes gagne à Nantes et talonne Paris



Rennes mène la chasse au Paris SG, après sa victoire (0-2) lors du derby à Nantes, pour la 5e journée de Ligue 1, au terme d'un match âpre mais assez peu spectaculaire.

Avec cette quatrième victoire de rang, après une défaite initiale à Bastia (2-1), Rennes se retrouve seul 2e avec 12 points, une petite unité derrière le PSG, alors que Nantes s'enlise au milieu de tableau (10e).

Il s'agit du meilleur départ (4 victoires et une défaite) depuis 1950-51 pour les Rouge et Noir.

S'ils battent Lille vendredi dans leur Roazhon Park, Rennes prendra la tête de la Ligue 1 pour la première fois depuis la 12e journée 2010/2011.

Sans être brillants, les hommes de Philippe Montanier se sont montrés solides en défense, combinant bien au milieu.

Il ne leur manque qu'une petite étincelle offensive pour pouvoir viser vraiment haut dans ce championnat. Peut-être avec l'arrivée de Yoann Gourcuff si elle se concrétise un jour ?

Opposition de style intéressante sur le papier entre un Nantes en 4-4-2 avec milieu en losange et le 3-5-2 développé par Rennes depuis le début de la saison, le derby breton, bien qu'intense a souhait, n'a cependant malheureusement jamais vraiment décollé sur le plan du jeu.

Deux cartons rouges
La faute à des Nantais bien trop brouillons dans leur jeu et victimes d'un premier carton rouge direct infligé à un Adryan (52e) pour une faute plus maladroite que méchante, puis d'un second à Kolbeinn Sigthorsson pour un tacle en retard et par derrière sur Benjamin André à douze minutes de la fin.

Avec un coup franc direct de Ntep difficilement repoussé par Maxime Dupé (12e), qui suppléait dans les cages des Canaris un Rémy Riou blessé, une déviation pas cadrée de Giovanni Sio au premier poteau sur un centre tendu de Ntep (20e), le Stade Rennais avait été le plus menaçant en première période.

Le duo Ntep-Sio sera d'ailleurs l'origine du but, une frappe du second, repoussée par Dupé, étant reprise et poussée dans le but vide par le premier (1-0, 67e).

Le deuxième but d'école face à des adversaires réduits à neuf, par l'enfant du pays, Sio, est presque anecdotique (2-0, 90e).

De leur côté, les Nantais n'ont que peu inquiété Abdoulaye Diallo, le remplaçant de Benoît Costil, absent pour deux mois, si ce n'est sur une frappe avec rebond du latéral prêté par Paris, Youssouf Sabaly (18e) ou une tête d'Alejandro Bedoya (71e).

Michel Der Zakarian a du pain sur la planche s'il veut respecter l'objectif fixé par ses dirigeant: la première moitié du classement.

Fifa.com (13/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum