Saison française, 2015 - 2016

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 27 Juil - 17:09

Lyon craint une longue indisponibilité pour Grenier



Le milieu de Lyon (L1) Clément Grenier, blessé à la cuisse gauche samedi à Londres contre Arsenal (défaite 6-0), souffre d'une rupture totale d'une partie du quadriceps et pourrait être indisponible pour une "durée importante", a indiqué dimanche l'entraîneur Hubert Fournier.

"Grenier souffre d'une rupture totale d'un muscle du quadriceps (le quadriceps est le muscle antérieur de la cuisse, composé de quatre parties, ndlr). Pour son indisponibilité, c'est une durée importante ", a dit Fournier en conférence de presse.

Il s'exprimait après la défaite contre le club espagnol de Villarreal (2-0) pour le deuxième match de l'OL dans l'Emirates Cup, tournoi de pré-saison organisé par Arsenal.

Selon les cas, ce type de blessure peut entraîner une indisponibilité de quatre à six mois, a indiqué une source médicale à l'AFP. "Il faut que je demande à l'encadrement médical pour avoir une idée plus précise de son absence", a ajouté l'entraîneur de l'OL.

Cette blessure est un coup dur pour Grenier, qui n'a disputé que six matches de Ligue 1 la saison dernière: il avait fait son retour en avril après huit mois loin des terrains et une opération d'une pubalgie en septembre 2014, blessure qui lui a fait manquer le Mondial-2014.

C'est également une mauvaise nouvelle pour l'OL, puisque la blessure de Grenier s'ajoute à celle de Gueïda Fofana. Opéré de la cheville droite en juillet 2014, Fofana a déclaré jeudi qu'il ne rejouerait pas avant le début de l'année 2016.

Cette double indisponibilité impose à l'OL de recruter pour renforcer son entrejeu.

Fifa.com (26/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 27 Juil - 17:15

Voyage à Londres à oublier pour l'OL



Le séjour de l'OL à Londres tourne à la catastrophe: le vice-champion de France a essuyé dimanche sa deuxième défaite du week end et a surtout perdu son milieu Clément Grenier, pour plusieurs mois peut-être, à cause d'une blessure à la cuisse gauche.

"Grenier souffre d'une rupture totale d'un muscle du quadriceps (le quadriceps est le muscle antérieur de la cuisse, composé de quatre parties, ndlr). Pour son indisponibilité, c'est une durée importante", a déclaré l'entraîneur Hubert Fournier. Il s'exprimait après la défaite contre le club espagnol de Villarreal (2-0) pour le deuxième match de l'OL dans l'Emirates Cup, tournoi de pré-saison organisé par Arsenal.

Grenier s'était blessé samedi lors de la correction reçue face à Arsenal (6-0) pour le premier match. Selon les cas, ce type de blessure peut entraîner une indisponibilité de quatre à six mois, a indiqué une source médicale à l'AFP.

Cette blessure est un coup dur pour Grenier, qui n'a disputé que six matches de Ligue 1 la saison dernière: il avait fait son retour en avril après huit mois loin des terrains et une opération d'une pubalgie en septembre 2014, rechute d'une blessure qui lui avait fait manquer le Mondial-2014 avec les Bleus.

C'est également une mauvaise nouvelle pour l'OL, puisque sa blessure s'ajoute à celle de Gueïda Fofana. Opéré de la cheville droite en juillet 2014, Fofana a déclaré jeudi qu'il ne rejouerait pas avant le début de l'année 2016.

Cette double indisponibilité impose à l'OL de recruter pour renforcer son entrejeu.

"Il ne faut pas croire que c'est la fin du monde, mais sur ce que j'ai vu durant l'Emirates Cup, nous avons vraiment besoin de nous renforcer", a reconnu Fournier, qui souhaite "un milieu défensif plus solide": "C'est un secteur où nous avons été bien plus défaillants qu'auparavant".

Les "douleurs" d'Aulas
"La blessure de Clément Grenier nous oblige à réfléchir à la meilleure formation possible pour affronter le Paris Saint-Germain" samedi à Montréal pour le Trophée des champions, a poursuivi le technicien.

Le recrutement d'un joueur au milieu de terrain était cependant déjà évoqué avant même la blessure de Grenier.

Samedi et dimanche, l'OL était privé des défenseurs Christophe Jallet, blessé à une cuisse, Henri Bedimo, victime d'un problème personnel et rentré en France dès vendredi (selon Le Parisien, sa maison a été cambriolée alors que sa famille s'y trouvait), Jérémy Morel, touché au dos, et du milieu Rachid Ghezzal, victime d'une blessure à un tendon d'Achille.

"Emirates Cup chargée de douleurs pour l'OL: après Rachid, Gueida et Jérémy nous perdons Clément, Henri, Christophe, donc difficile!", a d'ailleurs twitté le président de l'OL, Jean-Michel Aulas.

En revanche, le défenseur central Milan Bisevac, opéré du genou droit en février, a fait son retour sur les terrains durant les 45 premières minutes.

Ces blessures et les défaites contre Arsenal puis Villarreal ne sont pas de nature à rassurer l'OL à une semaine du Trophée des Champions face au Paris Saint-Germain à Montréal (Canada). Mais contre l'équipe espagnole, et avec 11 changements dans l'équipe de départ, les Lyonnais ont tout de même montré un meilleur visage que face aux hommes d'Arsène Wenger.

Pas suffisant toutefois pour empêcher l'équipe du gardien français Alphonse Areola de s'imposer, grâce à Bruno Soriano et Leo Baptistao (31e, 54e).

C'est Arsenal qui a remporté "son" Emirates Cup en battant Wolfsburg 1-0 et en devançant Villarreal à la différence de buts.

Fifa.com (26/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 28 Juil - 19:50

Paris dans les temps, la concurrence dans le flou



Paris attend une star (Di Maria), Marseille fait du "système D" et Lyon panse déjà ses plaies: les trois places fortes de la L1 ne sont pas logées à la même enseigne, alors que la reprise se profile à grand pas, le 7 août.

La saison démarrera officiellement le 1er août à Montréal avec le Trophée des champions entre le PSG et l'OL et ce premier rendez-vous donnera un avant-goût sur l'état de forme du tenant du titre, auteur d'un quadruplé national historique en 2014-15, et de son dauphin. Pour le moment, la balance penche nettement en faveur des Parisiens.

Invaincu en matches de préparation, le club de la capitale poursuit paisiblement sa tournée en Amérique du nord, seulement perturbée par l'incertitude sur l'avenir de Thiago Motta, qui ne cache pas ses envies de départ. Mais le milieu italien, plaque tournante du jeu parisien, fait face pour l'instant au veto de ses dirigeants.

En attendant le dénouement du cas Motta, le PSG met la dernière main au transfert de l'été, celui d'Angel Di Maria. L'arrivée du supersonique ailier argentin de Manchester United est imminente, une fois réglés les derniers détails salariaux entre Paris et le joueur. Le champion de France et ManU se seraient mis d'accord sur l'indemnité qui se monterait à environ 65 millions d'euros, selon plusieurs médias.

Le PSG est donc en passe de réussir un gros coup en enrôlant le vice-champion du monde et vainqueur de la Ligue des champions en 2014. De quoi embellir une campagne de recrutement pour le moment assez terne et peu glamour avec les seules signatures du gardien allemand Kevin Trapp (25 ans, ex-Francfort) et du milieu français Benjamin Stambouli, chargé de faire le nombre après le départ de Yohan Cabaye (Crystal Palace).

Bielsa à la manoeuvre
Di Maria ne sera sans doute pas sur la pelouse à Montréal. Pas sûr que cela suffise à rassurer les Lyonnais, dont la pré-saison connaît de gros ratés. Défait à quatre reprises en cinq rencontres amicales, dont une humiliation subie samedi contre Arsenal (6-0), l'OL a en outre perdu pour plusieurs mois le milieu Clément Grenier, victime d'une rupture totale d'une partie du quadriceps.

A Marseille, le calme est en revanche en passe de revenir. Les supporteurs de l'OM ont pris peur en voyant leurs meilleurs joueurs prendre le large (Gignac, Payet, André Ayew, Morel, Fanni), mais Marcelo Bielsa mène cette fois personnellement le mercato.

En manque de liquidités, Marseille s'est tout de même lancé dans des paris à hauts risques avec le retour en France de l'ancien Bleu Lassana Diarra (30 ans), qui n'a plus joué depuis un an après son conflit avec le Lokomotiv Moscou, et l'option Abou Diaby, encore à confirmer. Victime de blessures à répétition, le milieu n'est apparu qu'à deux reprises sous le maillot d'Arsenal en deux ans...

Monaco est lui aussi dans les starting-blocks, puisqu'il démarre l'exercice 2015-16 mardi à Berne en 3e tour préliminaire aller de Ligue des champions. L'effectif a été totalement chamboulé et il sera difficile dans un premier temps de reconnaître l'équipe qui a bouclé le championnat à la 3e place.

Fifa.com (27/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 28 Juil - 19:55

Angers - La belle aventure de Moulin



A 47 ans, Stéphane Moulin va découvrir la Ligue 1 pour sa 26e saison au SCO Angers, comme joueur puis entraîneur, une "belle aventure" qui s'annonce cependant bien compliquée.

Il faut remonter à 1993/1994 pour trouver trace du SCO Angers en Ligue 1. Une saison cauchemardesque, terminée à la 20e place avec seulement quatre victoires en 38 journées.

Mais ce passage éclair dans l'élite, Stéphane Moulin s'en moque, puisqu'il n'était même pas au club. Après avoir fait toutes ses classes au SCO, où il a joué en D2 de 1984 à 1990, il avait ensuite porté le maillot de Châteauroux (90-92 en D2) puis de Châtellerault (92-97 en National).

"Moi, je ne vis pas avec le passé. Le passé de l'année dernière ne m'intéresse presque plus, alors vous imaginez le passé d'il y a 21 ans...", a-t-il d'ailleurs confié à l'AFP. "Au contraire, je crois qu'on aura du mal à faire pire", a-t-il même ajouté.

Revenu dans son club de coeur en 2005 comme entraîneur de la réserve, il est choisi par le président Saïd Chabane et le directeur sportif Olivier Pickeu pour prendre en charge l'équipe fanion il y a quatre ans et la faire remonter dans l'élite qu'il s'apprête à découvrir enfin.

"C'est une belle aventure, ça c'est certain. Et je considère que c'est une chance de pouvoir la vivre dans le club dans lequel j'ai pratiquement tout vécu", a-t-il admis. "Est-ce que c'est un atout ? Je n'en sais rien, mais c'est très rare ce qui m'arrive et je compte bien en profiter. Mais pas simplement en prenant du plaisir. Le plaisir, il ne sera là que si les résultats vont avec", ajoute immédiatement ce compétiteur.

"On a zéro marge"
Avec l'un des plus petits budgets de L1, un effectif largement remanié à la trêve et qui va lui aussi découvrir l'élite, pour une grande majorité des joueurs, Stéphane Moulin se dit serein au pied de ce qui s'apparente à un Everest personnel.

"Nous, on ne s'inquiète pas, on sait que ça va être dur. On sait que tout le monde nous voit dans la charrette et redescendre. On sait que, peut-être, on perdra quatre, cinq, six matches d'affilée. On est préparé à ça", a-t-il assuré.

Une préparation minutieuse dans les moindres détails: "Il faut que tout soit parfaitement réglé et qu'on fasse aucune erreur dans tout, sur le plan technique, dans la communication, dans la gestion humaine, dans la préparation athlétique...".

Mais l'arme secrète d'Angers cette saison sera peut-être la très grand solidarité qui anime le club depuis plusieurs années et notamment celle qui règne entre le président Chabane, le directeur sportif Pickeu et lui-même.

"Évidemment il y a aussi, je crois, un peu de compétence - on ne peut pas y arriver sans ça - mais c'est l'état d'esprit qui règne dans le club à tous les étages" qui fait sa force, estime-t-il. "Il faut que les gens qui décident s'entendent bien, il faut qu'ils soient solidaires. Il faut vraiment qu'il y ait une osmose pour avoir des résultats, parce que nous, on a zéro marge", conclut-il.

Fifa.com (27/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 28 Juil - 21:28

OL - Aulas met une grosse pression sur Fournier



Le président de Lyon, Jean-Michel Aulas a mis la pression, dans un entretien publié mardi dans le quotidien Le Progrès, sur son entraîneur, Hubert Fournier après les défaites samedi et dimanche à Londres contre Arsenal (6-0) et Villareal (2-0) lors de l'Emirates Cup, un tournoi amical et qu'il boudera le Trophée des Champions.

"On ne sait jamais expliquer exactement le pourquoi d'un échec mais je veux comprendre", a-t-il dit. "Lors de la Valais Cup (tournoi de pré-saison au cours duquel Lyon a perdu contre Sion 1-0 et le PSV Eindhoven 2-0), nous n'avions pas l'équipe type et nous n'étions pas au point mais je regrette que l'on n'ai pas fait rentrer les internationaux plus tôt. Ils avaient déjà eu quatre semaines de vacances", a-t-il estimé.

"Je tiens beaucoup au Trophée des Champions et nous verrons si Hubert Fournier s'est trompé ou pas, s'il a bien fait ou pas d'accorder une semaine de délai supplémentaire aux internationaux", a-t-il prévenu s'inquiétant du nombre de joueurs indisponibles dans l'effectif.

"Nous avons encore des blessés. Des tendons, des adducteurs et pour Clément Grenier (rupture total d'un muscle du quadriceps gauche), c'est terrible" a-t-il poursuivi confiant qu'il "bouderait pour le Trophée des Champions".

"C'est une bouderie de ma part", a-t-il admis. "J'ai demandé au président du PSG, Nasser Al Khelaifi à ce que Nabil Fekir puisse jouer, pour le spectacle, le football et il m'a répondu non", a expliqué l'homme fort de l'OL. Fekir, averti trois fois en championnat en fin de saison dernière, est suspendu.

"Mais par rapport à nos moyens du moment et aux 500 millions d'euros de budget du PSG, je pensais qu'il y avait une possibilité. Dans l'autre sens, j'aurais accepté. Cela ne m'aurait pas choqué s'il avait été suspendu pour le premier match de Ligue 1 contre Lorient", a expliqué JMA.

Enfin, Lyon devrait engager cinq joueurs (deux défenseurs, trois milieux) en août et espère toujours recruter l'arrière central de Marseille Nicolas Nkoulou pour lequel Jean-Michel Aulas a déclaré, toujours au Progrès, avoir formulé une offre de 8 M EUR plus 2 M EUR de bonus".

"J'ai fixé une date limite au 7 août. L'OM le bloque mais nous sommes d'accord avec 'Nico'. S'il ne vient pas nous avons deux autres pistes", a-t-il dit.

Fifa.com (28/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 28 Juil - 21:35

Toulouse - Arribagé, an II



Après avoir joué le pompier de service et sauvé le club de la relégation, Dominique Arribagé va entamer sur le banc du Toulouse Football Club une nouvelle saison qu'il espère plus sereine.

16 mars. Alain Casanova est remercié par le président du TFC, Olivier Sadran. Alors que le club est relégable depuis fin février, une nouvelle défaite à Lens (1-0), après la claque reçue contre l'OM au Stadium (6-1), a signé la fin de l'ère "Casa" après sept ans de bons et loyaux services de l'ancien gardien sur le banc toulousain.

Arribagé, qui fut défenseur du TFC et du Stade Rennais, est appelé à la rescousse. Sans expérience d'une telle fonction, celui qui était jusqu'alors membre de la cellule du recrutement n'en a pas moins les idées claires.

Il change l'approche tactique en optant pour un 4-4-2 en losange, redistribue les cartes en confiant le brassard de capitaine à Jean-Daniel Akpa-Akpro ou en accordant une totale confiance au jeune milieu Yann Bodiger.

Avec une certaine expérience de l'urgence - il était capitaine du TFC en 2008, quand le club s'était sauvé lors de la dernière journée -, Arribagé remet l'équipe dans le sens de la marche. Le club, qui achève la saison à la 17e place, arrache son maintien lors de l'avant-dernière journée.

'Tous les sens en alerte'
Cette pression l'a obligé à prendre le taureau immédiatement par les cornes et à remobiliser un groupe perclus de doutes au creux de l'hiver.

"Quand on est jeté dans l'arène à neuf matches de la fin, il y a beaucoup de pression mais en même temps on a tous les sens en alerte, un objectif de résultat, un maintien à décrocher. La mobilisation est naturelle", confie l'entraîneur à l'AFP.

Alors attention à la décompression ? Arribagé pense au contraire que cette sérénité retrouvée aidera l'équipe à préparer au mieux sa saison.

"On est plus dans la sérénité, la réflexion, on a le temps de travailler. On peut essayer des choses sur le plan tactique. Est-ce que cela garantira de meilleurs résultats ? Je l'espère... On a envie de réussir une bonne saison, de rester sur la dynamique qui nous a permis de nous sauver, garder cet élan tout de suite afin de ne pas souffrir", souligne-t-il.

Le TFC réalise pour le moment une préparation jugée satisfaisante. Après deux victoires face à des pensionnaires de Ligue 2 - Nîmes (2-0) et l'AC Ajaccio (2-0), le club a fait deux matches nuls face à Montpellier (2-2) et à la Real Sociedad (1-1). Il lui reste encore deux rencontres amicales face au Deportivo Alaves mardi et à Augsbourg samedi.

Une seule recrue
Après une saison des plus "galères", le TFC, habitué du ventre mou du championnat, conserve en tout cas certaines ambitions.

"Si tout veut bien fonctionner dans le bon sens, nous sommes toujours une équipe capable de jouer dans la première partie de tableau plus que jamais (...) On a toujours dit entre 5 et 15. Vous trouviez cela trop large, imaginons que cela soit entre 6 et 12, si ça peut vous faire plaisir et créer un peu de volonté", indiquait début juillet Olivier Sadran.

Il n'en reste pas moins que son mercato a été pour le moment plus que limité avec une seule recrue, le gardien uruguayen du FC Arouca (D1 portugaise), Mauro Goicoechea, et la prolongation du prêt du défenseur monégasque, Marcel Tisserand. Et un départ de l'arme offensive numéro un Wissam Ben Yedder n'est toujours pas à exclure....

"Dans l'idéal, j'aimerais un ou deux joueurs supplémentaires, ne serait-ce que pour rafraîchir et redynamiser le groupe", souligne Arribagé. Un groupe qui a souffert la saison dernière et qu'il pense capable de réussir son pari.

"Il a plus de temps pour mettre en place et expliquer ce qu'il attend de nous. Il était dans l'urgence alors que là il peaufine plus. Mais c'est toujours le même homme: très calme, très posé. Cette sérénité qu'il nous apporte, je crois qu'on la voit sur le terrain", juge Jean-Daniel Akpa-Akpro.

Fifa.com (28/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 28 Juil - 21:39

Toulouse - Akpa-Akpro : "Un sentiment de revanche"



Après une saison difficile et un maintien arraché lors de l'avant-dernière journée, le Toulouse Football Club a un "sentiment de revanche", assure le milieu international ivoirien Jean-Daniel Akpa-Akpro, capitaine depuis l'arrivée de Dominique Arribagé aux commandes de l'équipe en mars.

Après un dernier exercice décevant (17e), comment le TFC compte-t-il rebondir cette saison ?
On ressent encore beaucoup de déception quand on repense à la saison dernière. On avait un bon groupe mais nous n'avons jamais réussi à enchaîner. Il a fallu changer de coach et d'habitudes pour enfin se remettre en question. Ce fut salvateur, cela a fait du bien au groupe qui a réussi à se souder. C'est cet état d'esprit qu'il faut faire perdurer. On doit être dans la continuité.

Pour viser quel objectif ?

Mentalement, les moments très difficiles par lesquels le groupe est passé la saison dernière vont nous servir. On a tous envie de faire mieux. Cette fois on a le temps de mettre en place certaines choses, ce que nous ne pouvions pas faire en fin de saison dernière car nous étions dans l'urgence. Notre objectif prioritaire sera d'abord de prendre moins de buts que la saison dernière (64, 19e défense de L1, NDLR) car on ne peut pas espérer grand chose en étant aussi perméables. Si on y parvient, notre saison sera forcément différente. Ce qui serait bien c'est de finir dans la première partie de tableau, voire dans les sept premiers (sourire).

La peur de la descente est-elle toujours présente ?
Si on se donne les moyens de réussir, en bossant et en parvenant à enchaîner quelques bons résultats, il n'y a pas de raison que nous soyons concernés par cela. Moi je ne veux pas regarder vers le bas et rester positif. On a tous un sentiment de revanche. Par rapport à nous-mêmes et par rapport au club aussi. On s'est beaucoup fait critiquer mais c'est normal. On veut essayer de faire oublier cela à nos supporteurs. Une saison réussie pour nous ? Que l'équipe ne se fasse pas peur et que l'on prenne du plaisir...

Fifa.com (28/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 28 Juil - 21:41

Troyes - Furlan évitera-t-il l'ascenseur ?



L'euphorie du titre de L2 est déjà loin pour Troyes et son entraîneur Jean-Marc Furlan, qui doivent désormais se préparer à une saison très compliquée au sein de l'élite et éviter de faire de nouveau l'ascenseur.

"C'est une habitude dans ce milieu, on ne donne pas beaucoup de crédit aux équipes qui montent. On dit que Troyes va faire l'ascenseur. Nous, on ne le vit pas comme ça du tout!", assène Furlan.

L'histoire de l'Estac et de son emblématique entraîneur incite pourtant à la prudence: monté en L1 en 2005, le club avait été relégué en 2007 avant de connaître une montée-descente express entre 2012 et 2013.

Le technicien de 58 ans se sait donc porteur d'une étiquette. "Furlan, il fait monter ses équipes, mais il les fait descendre aussi, rapporte-t-il, amusé. Je connais le refrain, cela m'a dérangé, contrarié, mais plus maintenant. J'en tire, au contraire, une motivation positive."

L'entraîneur girondin n'ignore rien des réalités troyennes. "On va faire partie des trois plus petits budgets (23 millions d'euros, NDLR) avec Ajaccio et Angers je pense." Un paramètre auquel il fait face chaque saison depuis qu'il occupe la fonction. "On essaie d'être plus imaginatif, plus malin. C'est un travail différent, avec peu de marge de manœuvre."

Une montée programmée

Si la précédente montée en Ligue 1 n'avait pas été programmée, "celle-là, on y travaillait depuis deux ans, cela fait une différence fondamentale", estime Furlan. Une période au cours de laquelle il a pu construire son groupe, le façonner et surtout le fidéliser, en prolongeant tous ses cadres.

Par petites touches, le club a bâti un staff et un effectif qui sont "prêts pour la L1", selon le président Daniel Masoni. "On est dans une continuité, souligne Benjamin Nivet, 38 ans (537 matches pro), le maître à jouer de l'Estac. On a dominé la saison de Ligue 2 de la tête et des épaules, la dynamique est déjà en place, cela se sent dans le vestiaire."

A ce jour, seul Lionel Carole a quitté le club pour Galatasaray, pour deux arrivées, les milieux Lossemy Karaboué (Nancy) et Fabien Camus (Genk). Beaucoup plus stable qu'il y a trois ans, l'équipe de Troyes est aussi plus expérimentée. "Nous sommes trois fois plus nombreux à avoir un vécu en Ligue 1", constate Nivet. "C'est une réelle différence."

Les Troyens ont aussi surmonté le petit coup de semonce de la Direction nationale de contrôle de gestion, qui avait retoqué le club en première instance. "On a toujours eu confiance en nos dirigeants, qui ont joué la transparence avec nous", avoue le capitaine emblématique. "On a continué à travailler, mais c'est vrai que cela a figé un ou deux dossiers", consent Furlan, qui est toujours à la recherche d'un latéral gauche et d'un arrière central.

Troyes, qui a accepté d'inverser son premier match avec le Gazélec Ajaccio, va jouer deux fois de suite au stade de l'Aube, en accueillant Nice la semaine suivante. "Prendre un bon ou un mauvais départ peut tout conditionner", estime Furlan. "Mais franchement, je ne suis pas inquiet. Je m'attends même à une bonne surprise sur les dix mois de compétition..."

Fifa.com (28/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 28 Juil - 21:50

OL - 23 joueurs sans Grenier, ni Fofana



L'entraîneur de Lyon, Hubert Fournier, a retenu mardi un groupe de 23 joueurs privé des milieux Clément Grenier et Gueïda Fofana, blessés, mais avec Nabil Fekir, suspendu, pour se rendre mercredi à Montréal où se jouera le Trophée des champions samedi contre le PSG.

Fofana, opéré de la cheville droite en juillet 2014 et qui n'a participé qu'à deux rencontres en fin de saison dernière, n'est pas assez rétabli et ne devrait pas rejouer d'ici la fin de l'année 2015.

Grenier s'est fait une rupture complète d'un muscle du quadriceps de la cuisse gauche et son absence pourrait être de plusieurs mois.

Forfaits lors de l'Emirates Cup, samedi et dimanche à Londres, les défenseurs Christophe Jallet, Jérémy Morel et Henri Bedimo figurent bien dans la liste. Les deux premiers étaient blessés respectivement à une cuisse et au dos, et Bedimo avait dû rentrer en France pour un problème personnel, selon le club rhodanien. Ils ont tous repris l'entraînement mardi.

Le défenseur Milan Bisevac, opéré du genou droit en février après s'être blessé à Monaco le 1er février, a aussi été retenu et espère être inscrit sur la feuille de match. Il a joué 45 minutes contre Villareal lors de l'Emirates Cup.

Enfin, Fekir, suspendu pour avoir été averti trois fois en fin de Championnat la saison dernière, est dans la liste des 23.

Le président Jean-Michel Aulas espérait pouvoir faire lever la suspension de son milieu offensif, une demande qui lui aurait été refusée par son homologue du Paris Saint-Germain, Nasser Al Khelaïfi.

En conséquence, l'homme fort de l'OL a annoncé mardi dans le quotidien Le Progrès son intention de boycotter le Trophée des champions.

"Je vais suivre ce match, mais je ne serai pas présent à Montréal. C'est une bouderie de ma part. J'ai demandé au président du PSG Nasser Al Khelaïfi à ce que Nabil Fekir puisse jouer pour le Trophée, pour le spectacle, pour le foot. Et il m'a répondu non", a déclaré le patron de l'Olympique lyonnais.

Fifa.com (28/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 28 Juil - 21:52

Après Diarra, l'OM fait dans le système D avec Diaby



Quatre jours après avoir recruté Lassana Diarra, malgré une saison passée vierge de matches, Marseille tente un pari plus audacieux encore avec Abou Diaby, un des plus talentueux joueurs de sa génération, mais au physique terriblement fragile.

L'OM a annoncé mardi avoir trouvé un "accord de principe" pour l'arrivée de Diaby, laissé libre par le club anglais d'Arsenal.

Mais le club phocéen n'a donné aucune précision sur la durée du contrat que devrait signer le joueur, qui évoluait à Auxerre avant de fouler les terrains de Premier League. Le 4e du dernier Championnat de France aura-t-il eu la même idée que les dirigeants des Gunners, qui avaient imaginé "un contrat au match joué" pour prolonger son bail au printemps ?

Quoi qu'il en soit, comme pour Diarra, les dirigeants marseillais ne prennent manifestement pas un grand risque financier en enrôlant Diaby. Le premier, en conflit avec le Lokomotiv Moscou, avait rompu son contrat il y a un an et était sans club depuis. Le second n'a pas été conservé par les Gunners et ne coûte pas plus d'argent en indemnité de transfert.

Après Diarra, Diaby vient donc renforcer un milieu de terrain affaibli par le départ de Giannelli Imbula au FC Porto. Et peut-être celui à venir de Mario Lemina qui intéresse des clubs anglais (West Ham, West Bromwich).

Si pour "Lass" (30 ans, 28 sélections), tout semble question de remise à niveau et de reprise de rythme après un an sans ballon, pour Diaby (29 ans, 16 sélections), la problématique est tout autre: son corps, meurtri par 42 blessures dénombrées en neuf saisons chez les Gunners, est-il capable d'enfin l'épargner plus de deux matches d'affilée au moment de retrouver la Ligue 1 ?

Une carrière en lambeaux
Lorsqu'on dissèque les chiffres statistiques, l'effroi est immense concernant le parcours hospitalier de Diaby à Arsenal. En neuf saisons à Londres, il a été blessé ou indisponible plus de 1.550 jours, soit près de quatre ans ! Il n'a disputé que 1.783 minutes, soient moins de 30 heures, en Premier League sur ses quatre derniers exercices (2010/11 - 2014/15).

Enfin, Diaby n'a pris part qu'à un seul match à chacune des deux dernières saisons. Le dernier a eu lieu en septembre en Coupe de la Ligue. Comme Diarra, lui aussi, finalement, sort d'une année quasiment sans jouer...

Diaby va donc arriver dans la Cité phocéenne avec un esprit de revanche sur le sort, lui qui a vu sa carrière, pourtant si prometteuse, partir en lambeaux à force de graves blessures et de rechutes sur toutes les parties de son corps, avec une mention spéciale pour ses mollets (11 fois).

Pourtant, c'est sa cheville droite qui a durement souffert la première (fracture), cinq mois après son arrivée à Londres en 2006, après un tacle par derrière de Dan Smith, défenseur de Sunderland.

Pour Arsène Wenger, cette blessure est à l'origine de toutes les autres subies par Diaby toutes ces années.

"A chaque fois qu'il revient, il lui faut repartir de zéro en raison d'une autre blessure. Ce n'est pas un joueur fragile, il a été victime d'un tacle assassin qui est resté impuni", déclarait en novembre le manager d'Arsenal, qui longtemps espéré voir son joyau de cristal se solidifier.

Diaby y parviendra-t-il à l'OM sous la bienveillance de Marcelo Bielsa ?

Fifa.com (28/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 29 Juil - 17:00

Sans faire de bruit, Reims a trouvé sa place



Le Stade de Reims, qui va entamer sa quatrième saison consécutive en Ligue 1, après en avoir été éloigné pendant 33 longues années, semble avoir (re)trouvé sa place dans l'élite.

Si le calendrier initial (déplacements à Bordeaux et Nantes, entrecoupés par la réception de Marseille) fleure bon le palmarès historique du football français, il aurait quelque peu fait trembler le club champenois ces dernières saisons. Pas cette fois.

Le match amical conclu contre le FC Séville, double tenant de la Ligue Europa, le 26 juillet dernier (1-2), n'a pas plus ému que cela. Pas plus que le titre de champion de France obtenu par les moins de 19 ans en juin, qui qualifie les jeunes stadistes pour la prochaine UEFA Youth League.

"Il y a un an, nous prenions possession de notre nouveau centre d'entraînement", rappelle Didier Perrin, co-président du club. "Cela a marqué un tournant dans la stabilisation du club au plus haut niveau." Les discours d'avant saison tournent également autour d'une forme de normalité. "Le maintien, oui, c'est évidemment le premier objectif, mais nous avons envie d'aller titiller un classement entre la 8e et la 11e place.

Et si Reims n'avait pas connu une seconde moitié de saison dernière si tendue, pas sûr qu'on parlerait encore d'objectif maintien. "Je ne suis pas trop inquiet", lâche Perrin.

Mandi devrait rester
Côté transferts, Reims fait avec son budget de la moitié basse (31 millions d'euros) qui complique sérieusement la donne. Avec Frédéric Bulot (Liège) et Hamari Traoré (Lierse), le club champenois est allé faire son marché chez le voisin belge. Un troisième joueur est ciblé, un milieu défensif, "mais on ne prendra pas pour prendre" insiste Perrin. "Nous ne sommes pas en retard, l'effectif est conséquent", détaille l'entraîneur Olivier Guégan. "Et nous avons pu conserver tous les joueurs que nous voulions ne pas voir partir".

A commencer par Aïssa Mandi. Sa dernière saison sous le maillot stadiste a confirmé son statut. Il a convaincu ses dirigeants de le faire jouer à son poste de formation, en défense centrale. Il portera aussi le brassard de capitaine.

Si de nombreuses formations s'intéressent à lui, l'Atalanta Bergame (Italie) est la seule à avoir formulé une offre, refusée par le club et le joueur. "S'il part, c'est pour franchir un vrai palier", avance Perrin. "Je lui ai présenté un vrai projet sportif, il y adhère totalement", raconte Guégan. "Si, avant la fin du mercato, on reçoit une très grosse proposition, il sera difficile de ne pas le laisser partir. Moi, je le veux dans mon équipe et je veux en faire un de mes leaders".

Même si le 31 août et la fin du mercato sont encore loin, savoir conserver son meilleur joueur, c'est bien un signe qu'un club a fait sa place dans sa division.

Fifa.com (29/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 29 Juil - 17:02

Lorient rêve d'anonymat



Après deux années difficiles, l'une marquée par le divorce avec l'entraîneur emblématique Christian Gourcuff et la seconde passée à lutter pour le maintien, Lorient rêve d'un parcours sans heurts ni fracas pour sa dixième saison d'affilée en Ligue 1.

Lessivés. C'est le mot qui venait à l'esprit lorsqu'on pensait aux "Merlus" au soir de la dernière journée de la saison 2014/2015. Classés 16e au terme de cet exercice, ils avaient tremblé jusqu'à l'avant-dernière pour le maintien.

Un scénario auquel n'est guère habitué le club du Morbihan.

Depuis son retour dans l'élite, hormis la saison 2011/2012, achevée à la 17e place, avec un maintien assuré à la dernière journée, il s'était toujours classé entre la 7e et la 14e place, niché dans ce qu'on appelle parfois péjorativement le "ventre mou" du championnat.

Le président Loïc Féry pouvait bien clamer récemment dans le quotidien L'Equipe "nous devons raisonnablement viser le top 10, car nous avons le 11e budget de L 1", mais il sait bien que son club est passé tout près de la sortie de route l'an dernier.

Lorient a en effet dû négocier un virage dangereux avec le remplacement de Gourcuff - dont le feuilleton du départ, fâché avec son président, avait déjà considérablement terni la saison précédente - par son adjoint Sylvain Ripoll, qui a réussi in extremis son examen de passage.

Exode ?
Lorient semble d'ailleurs avoir retenu les leçons du dernier "mercato" catastrophique, qui avait vu partir la quasi totalité du secteur offensif et des cadres de l'équipe, laissant un effectif jeune et inexpérimenté à un entraîneur qui l'était lui aussi à ce niveau de responsabilité, même s'il a été pendant des années l'adjoint de Gourcuff.

Raphaël Guerreiro, Jordan Ayew, Lamine Koné, Lamine Gassama... On craignait d'assister encore cet été à un exode des talents.

Mais pour l'heure, seul l'avant-centre ghanéen est parti, pour Aston Villa et pour 12 millions d'euros, une somme difficile à refuser pour un joueur acheté presque le tiers un an plus tôt.

Du côté des arrivées, Lorient semble aussi avoir choisi la discrétion pour le moment, avec les signatures d'un latéral, Pape Abdou Paye, venu de Dijon en Ligue 2, et d'un milieu offensif ivoirien, Moriké Fofana, en provenance de Norvège.

Des noms circulent encore pour renforcer le groupe, comme celle d'un retour en France de Jimmy Briand ou de Mustapha Yatabaré, mais Lorient compte aussi et surtout sur l'expérience glanée par ses joueurs dont beaucoup découvraient la Ligue 1 l'an dernier, pour mieux figurer cette saison.

Fifa.com (29/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 30 Juil - 18:33

OL - Quatre mois d'arrêt pour Grenier



Le milieu de Lyon, Clément Grenier, blessé samedi à Londres en match amical contre Arsenal, souffre d'une rupture totale du tendon droit fémoral de la jambe gauche et son indisponibilité est estimée à quatre mois avant la reprise de la compétition, a indiqué le club vice-champion de France mercredi.

Le joueur sera opéré vendredi à Lyon.

La saison dernière, Grenier, 24 ans, n'avait disputé que six rencontres de Ligue 1 en fin de championnat après avoir été opéré d'une pubalgie en septembre qui lui avait fait manquer le Mondial-2014 pour lequel il avait été initialement sélectionné.

Fifa.com (29/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 30 Juil - 18:43

PSG - Thiago Motta très incertain



Le milieu de terrain italien du Paris SG Thiago Motta, qui ne fait plus mystère de son envie de quitter le club, est très incertain pour le Trophée des champions samedi contre Lyon à Montréal, a expliqué l'entraîneur parisien Laurent Blanc mercredi.

"Aujourd'hui, il n'a pas pu jouer parce qu'il avait un problème à l'adducteur", a affirmé le technicien à l'issue du match amical remporté 2-0 face à Manchester United à Chicago (Illinois). Sa présence "peut paraître compliquée pour Lyon, mais on va surtout attendre de voir l'évolution de sa blessure", a-t-il insisté.

Laurent Blanc a toutefois souligné que ce n'était pas seulement "une question de santé": "malheureusement, pour diverses raisons, il n'a pas fait beaucoup de matches, seulement 45 minutes contre Chelsea et il va falloir aligner une équipe compétitive" contre Lyon, pour le Trophée des champions, qui lance la saison.

Thiago Motta souhaite quitter le PSG sans toutefois aller au clash et négocie toujours son départ, auquel les dirigeants parisiens s'opposent.

"Ses relations (avec le club) sont toujours les mêmes, j'espère qu'elles s'amélioreront", a simplement ajouté l'entraîneur du Paris SG.

Fifa.com (30/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 30 Juil - 18:45

Caen construit pour durer



Après avoir obtenu avec panache son maintien au terme d'une saison très agitée, Caen, un club habitué à faire l'ascenseur entre la Ligue 1 et la Ligue 2, veut cette fois-ci s'inscrire durablement dans l'élite.

Quand on finit quatrième attaque pour la saison de son retour en Ligue 1 (54 buts), comme le Stade Malherbe l'an dernier, c'est qu'on n'a pas volé son maintien. Mais quand, en plus, on a su se redresser après avoir été au fond du trou à mi-parcours - dernier avec 5 points de retard sur le premier non-relégable à la 20e journée -, avec un président mis en examen dans une affaire de matches truqués dont il est sorti finalement blanchi, ce résultat n'en est que plus méritoire.

Alors que se profile la deuxième saison dans l'élite, généralement considérée comme un cap délicat pour les promus, les Normands veulent se donner toutes les chances de se stabiliser au plus haut niveau. Une gageure pour un club dont la moitié des vingt dernières saisons se sont soldées par une montée en Ligue 1 ou une rétrogradation à l'échelon inférieur. Caen s'est engagé dans un plan à cinq ans censé lui donner les moyens de cette ambition, à commencer par un centre d'entraînement et de formation pour un coût de 12 millions d'euros qui n'existe encore que sur le papier.

'Sur le long terme'
Dans l'immédiat, Caen a déjà fait un gros effort de recrutement cet été pour fidéliser son effectif. Les huit joueurs qui ont rejoint Malherbe ont tous signé des contrats longs, alors que l'année dernière Sloan Privat, Emiliano Sala ou Nicolas Bénézet n'étaient que prêtés. "La volonté est d'avoir des joueurs qui nous appartiennent et non plus des prêts, on veut construire sur le long terme", avait expliqué Patrice Garande il y a quelques semaines. Des joueurs performants la saison passée, comme le défenseur Damien Da Silva et le milieu Hervé Bazile, ont été prolongés.

Seule ombre au tableau, le départ du grand espoir du club Thomas Lémar (19 ans), mais les 4 millions d'euros offerts par Monaco pour un joueur encore en devenir étaient difficiles à refuser. Ce transfert permet en outre à Caen de n'avoir aucune pression pour vendre le milieu N'Golo Kanté. Les Normands se sont même permis d'éconduire sèchement Marseille dans ce dossier. Xavier Gravelaine, directeur sportif du club, avait jugé que l'offre de l'OM autour de 5 millions d'euros, était un "manque de respect vis-à-vis de Caen et de N'Golo Kanté".

A l'inverse, Caen n'a pas encore trouvé de solution pour se séparer de joueurs sur lesquels il ne compte plus vraiment, comme Florian Raspentino ou Mathieu Duhamel, ce dernier ayant l'un des plus gros salaires du club. Quoi qu'il en soit, le profil des joueurs recrutés - les milieux Jeff Louis et Vincent Bessat, l'attaquant Andy Delort ou même le latéral Chaker Alhadhur au profil assez offensif - montre que Caen continuera à chercher son salut dans l'attaque.

On ne va certainement pas s'ennuyer cette saison au stade Michel-d'Ornano.

Fifa.com (30/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 30 Juil - 18:50

Kita-Der Zakarian, l'improbable entente



Leurs désaccords par voie de presse sont souvent spectaculaires, mais l'entraîneur Michel Der Zakarian et le président Waldemar Kita vont démarrer leur cinquième saison ensemble à la tête du FC Nantes, pour le pire, mais aussi le meilleur. La relation Der Zakarian/Kita, c'est un peu "Je t'aime, moi non plus", avec peu de "Je t'aime" et pas mal de "Moi non plus".

Entre ces deux hommes de convictions - rarement les mêmes - les raisons de s'accrocher sont nombreuses et font les délices de la presse sportive, qui ne se lasse pas de titrer sur les "désaccords", les "tensions", les "clashes" entre les deux hommes. Il faut dire que Waldemar Kita, qui a mené la vie dure à plus d'un entraîneur, n'hésite jamais à distribuer des mauvais points dans la presse.

Lorsqu'en février 2014, Der Zakarian se plaint du manque de recrues au mercato hivernal, Kita n'hésite pas à lui demander d'"arrêter de pleurer". Ou encore fin mai, alors que Nantes a réussi à se maintenir pour la deuxième saison de suite, malgré une interdiction de recrutement, le président a publiquement jugé la saison "ratée", estimant que l'entraîneur aurait dû tirer davantage de son effectif.

L'homme d'affaires franco-polonais assume cette stratégie de la confrontation, même s'il la minimise: "Des tensions? Aucune. Michel veut défendre ses intérêts, moi l'intérêt financier du club". Les résultats sont d'ailleurs là pour prouver que l'association fonctionne.

'On se parle franchement'
Arrivé à l'été 2007 à la tête du club, Kita confirme Der Zakarian -nommé coentraîneur avec Japhet N'Doram en février- à la tête de l'équipe première et les Canaris remontent immédiatement en Ligue 1, ce qui ne l'empêche pas de le virer après trois journées la saison suivante, sur les conseils mal avisés - les jaunes et verts redescendront immédiatement en Ligue 2 - de son entourage de l'époque.

En 2012, après trois saisons à végéter en L2, c'est à nouveau Der Zakarian que Kita va chercher pour redresser le club, avec un nouveau succès à la clé, puisque "MDZ" fait encore remonter Nantes dès sa première saison.

"Avec M. Kita, on a une relation bien meilleure que lors de mon premier passage. On n'est pas toujours d'accord, mais on se parle franchement. Et ça fonctionne", a récemment expliqué le technicien franco-arménien. Au quotidien, c'est Franck Kita, 32 ans, le fils du président, bombardé directeur général du club, qui fait le tampon entre les deux hommes.

"Le président, c'est M. Kita. Mais Franck dirige le club au quotidien, c'est avec lui que j'échange, même si j'ai toujours son père au téléphone, au moins tous les deux soirs", a raconté Der Zakarian dans L'Équipe au printemps. Plus diplomate que son père, il est tout aussi inflexible dans les négociations et dans ses décisions. "Je donne mon avis, mais ce sont eux les patrons", a ajouté l'entraîneur.

Alors qu'il entre dans sa dernière année de contrat et que l'été dernier son nom était murmuré à Lille, voire à Saint-Étienne en cas de départ de Galtier, Der Zakarian - très attaché au FC Nantes où il est revenu aussi pour des raisons familiales - a clairement dit qu'il ne fermait pas la porte à une prolongation. Il faut croire qu'il n'est pas toujours facile de se sortir d'une relation, aussi agitée soit-elle.

Fifa.com (30/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 30 Juil - 18:53

Le mercato, entre paris marseillais et haut de gamme parisien



Entre les paris marseillais et le haut de gamme parisien, le mercato de Ligue 1, qui s'achève dans un mois, a jusque-là surtout été animé par ses principales places fortes.

Nice a certes recruté le milieu offensif Hatem Ben Arfa, Lorient a fait une belle opération financière en vendant Jordan Ayew à Aston Villa, et Lille s'est renforcé en enrôlant, notamment, Mounir Obbadi, Eric Bautheac ou Junior Tallo. Mais ce sont surtout les quatre premiers du dernier exercice qui ont fait parler d'eux lors de cette première moitié de mercato.

. Paris vers un gros coup
Après s'être fait snober cet été par Arda Turan ou Kevin De Bruyne, le Paris SG devrait enfin enregistrer dans les prochains jours une recrue de choix, en la personne d'Angel Di Maria.

L'international argentin est annoncé pour quelque 65 millions d'euros en provenance de Manchester United, où il n'était pas beaucoup utilisé par Louis van Gaal. Il s'agirait du premier gros transfert depuis la levée des sanctions imposées dans le cadre du fair-play financier pour le PSG, qui a aussi recruté deux joueurs moins cotés, le gardien allemand Kevin Trapp (10 millions d'euros) et le milieu de terrain français Benjamin Stambouli (9 millions d'euros).

Le mercato semble toutefois ne pas être fini pour l'ogre de la capitale, qui doit encore gérer le feuilleton Thiago Motta (l'Italo-brésilien veut partir, le club veut le conserver) et d'éventuels intérêts pour son jeune latéral gauche Lucas Digne.

. Lyon s'interroge
Chez le dauphin lyonnais, les certitudes ne sont pas les mêmes. Après avoir entamé le mercato sur les chapeaux de roues, en se séparant de Yohann Gourcuff (fin de contrat) puis en recrutant l'attaquant guingampais Claudio Beauvue et en allant chiper à l'OM le défenseur Jérémy Morel, Lyon semble patiner.

Le club de Jean-Michel Aulas a non seulement perdu pour plusieurs mois ses milieux Clément Grenier et Gueïda Fofana, mais a aussi reçu une vraie claque en préparation face à Arsenal (6-0). Un résultat qui a le mérite de mettre le doigt sur la faiblesse de l'OL pour le moment: sa défense. Il fait donc le forcing pour récupérer l'international camerounais de Marseille, Nicolas Nkoulou, mais le président marseillais Vincent Labrune semble avoir mis un point d'honneur à ne pas céder son joueur au rival lyonnais.

L'OL peut toutefois se satisfaire d'avoir réussi à conserver, moyennant des revalorisations salariales, les jeunes qui ont fait son succès la saison précédente. Nabil Fekir, Corentin Tolisso, Samuel Umtiti et Jordan Ferri, ainsi que le gardien Anthony Lopes ont tous prolongé cet été. Ne manque que le meilleur buteur de L1, Alexandre Lacazette, qui a assuré "vouloir continuer avec Lyon". Une incertitude de plus?

. Monaco, la bonne pioche ?
Le club de la principauté a été le principal acteur de ce premier mois de mercato français. Il a bien vendu (Geoffrey Kondogbia à l'Inter Milan pour 40 MEUR, Yannick Ferreira Carrasco à l'Atlético Madrid pour 15 MEUR, Lucas Ocampos à Marseille pour environ 7 MEUR) et beaucoup acheté (Thomas Lemar, Fares Bahlouli, Guido Carrillo, Ivan Cavaleiro ou encore Adama Traoré).

L'ASM a aussi utilisé avec intelligence le système de prêt, dans le sens des départs pour que ses joueurs acquièrent de l'expérience (Corentin Jean à Troyes, Delvin Ndinga au Lokomotiv Moscou, Valère Germain à Nice...), et dans le sens des arrivées pour se renforcer ou se faire une meilleure idée des joueurs convoités (Wallace, Helder Costa, Mario Pasalic, Stephan El-Shaarawy). Les Monégasques se sont même évité la prise en charge du salaire du Colombien Radamel Falcao en le prêtant à Chelsea.

Une stratégie validée - pour l'instant - par un premier bon résultat (3-1) face aux Young Boys de Berne, en troisième tour préliminaire aller de Ligue des Champions.

. Marseille à quitte ou double
Après avoir perdu pas moins de cinq joueurs cadres de l'année précédente, Dimitri Payet, André-Pierre Gignac, André Ayew, Jérémy Morel et Giannelli Imbula, l'OM a cherché à recruter à moindres frais.

Résultat, entre des arrivants jeunes et globalement inexpérimentés (Bouna Sarr, Georges-Kevin Nkoudou, Karim Rekik) et des joueurs aux dernières expériences mitigées (Lassana Diarra, qui n'a pas joué depuis six mois, Abou Diaby, deux matches lors des deux dernières saisons, ou Javier Manquillo, pas convaincant avec Liverpool et l'Atletico Madrid), le mercato de l'Olympique de Marseille a pour le moment tout du pari. Mais quand le parieur s'appelle Marcelo Bielsa, on peut s'attendre à tout...

Fifa.com (30/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 30 Juil - 18:54

Sunzu prêté au Losc



Le défenseur central international zambien Stoppila Sunzu est prêté à Lille pour la saison 2015-2016 par le club chinois de Shanghaï, a annoncé le LOSC jeudi.

Sunzu, 26 ans, était déjà passé par Sochaux au coeur de l'hiver 2014 (17 matchs de L1, 4 buts), alors en L1 et entraîné par Hervé Renard, le nouveau coach lillois avec lequel il avait été sacré champion d'Afrique lors de la CAN-2012.

"C'est une très bonne nouvelle pour moi de pouvoir rejoindre un club comme le LOSC. Je connais Hervé Renard depuis longtemps, sa présence ici a été un élément important au moment de prendre ma décision de m'engager avec Lille. Il est comme un père pour moi", a déclaré Sunzu.

"Stoppila Sunzu est un défenseur très athlétique, il a aussi la capacité d'aller vite. C'est un joueur qui a beaucoup de qualités, mais qui peut encore parfois manquer un peu de maturité. Il a besoin d'être encadré et je pense qu'il le sera au LOSC avec des garçons comme Renato Civelli ou Marko Basa", a indiqué Renard.

"Il vient au LOSC sur la pointe des pieds pour compléter l'effectif. Ce sera à lui de pousser les barrières pour devenir titulaire et, enfin, s'imposer en Europe", a-t-il ajouté.

Fifa.com (30/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 30 Juil - 18:57

Nantes - Der Zakarian : "Pas encore à un bon niveau"



Privé de mercato depuis l'hiver 2013/2014, Nantes connaît une intersaisons intense sur le marché des transferts, qui complique un peu sa préparation et fait que l'équipe n'est "pas encore à un bon niveau", selon son entraîneur Michel Der Zakarian.

Déjà très actif sur le marché des transferts, Nantes vit encore dans l'attente du départ de Jordan Veretout, voire de Papy Djilobodji. Attendez vous encore des renforts ?
C'est le lot de toutes les équipes. On a jusqu'à fin août pour clore le recrutement. J'espère que rapidement on va prendre un défenseur axial, un latéral droit supplémentaire et peut-être quelqu'un au milieu de terrain (si Veretout part, ndlr).

Des jeunes du centre de formation ont été très présents lors des matches de préparation. Auront-ils un rôle plus important cette saison ?
On a pas tout le monde à un bon niveau encore. Mais dans la préparation, tout le monde a bien travaillé jusqu'à présent. J'espère que les petits bobos qui ont engendré l'absence de certains joueurs vont revenir au beau fixe et qu'on aura tout le monde à disposition. Quant aux jeunes, il y a des choses intéressantes. Ils sont disponibles, ils font bien leur travail. Après, c'est des gamins, il faut les laisser mûrir petit à petit. Ils sont là pour travailler et pour progresser.

Mercredi contre Luçon (2-0), vous avez aligné pour la première fois vos deux recrues en attaque, Kolbeinn Sigthorsson et Emiliano Sala. Qu'avez vous pensé de cette association ?
Kolbeinn n'est pas encore prêt, physiquement, il a du retard. Dans les déplacements, il ne sont pas au point, mais ils se sont trouvés sur le (premier) but déjà. Après il y a deux ou trois situations qu'ils auraient pu mieux gérer et il faut qu'ils progressent dans le remplacement défensif aussi, qu'ils soient beaucoup plus sérieux encore dans la discipline défensive. Mais il faut leur laisser le temps de s'adapter à ce système et à l'équipe.

Fifa.com (30/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 30 Juil - 18:59

PSG - Thiago Motta, le mauvais feuilleton de l'été




Le cas Thiago Motta est le gros caillou dans la chaussure du Paris SG en ce début de saison: désireux de partir, le milieu italien est pour le moment retenu par le champion de France, faute de solutions de rechange crédibles.

Alors que Paris attend de pouvoir finaliser la venue d'Angel Di Maria, Motta est au centre de l'autre feuilleton de l'été dont le club ne parvient toujours pas à dessiner l'épilogue. Depuis le 6 juillet, date de reprise de l'équipe, le joueur a émis le souhait de quitter la capitale.

"Le club connaît ma volonté, je veux partir", déclarait-il le week-end dernier après le match amical contre Chelsea (1-1, 5-6 t.a.b.), à Charlotte, où il a joué à ce jour les seules 45 minutes de sa préparation.

"J'ai besoin de faire de nouvelles choses, pour ma carrière, retrouver la motivation", expliquait Motta, évoquant l'envie d'un retour à l'Atlético Madrid où il a joué en 2007-2008: "Dans ce club, je n'ai pas réussi à faire ce que je voulais vraiment et ça, c'est un défi pour moi".

Au sortir d'un dernier exercice agité, mais au dénouement heureux avec le fameux quadruplé national en poche, Paris ne pensait pas que l'Italo-brésilien, redevenu si indispensable au printemps après une première partie de saison laborieuse, persévèrerait avec ses envies d'ailleurs.

A l'Inter, déjà...
Or il n'y a rien de nouveau dans la volonté de Motta. Cet hiver, alors qu'il n'était que l'ombre du joueur essentiel de la saison précédente, les critiques l'ont affecté et l'ancien Barcelonais a commencé à traîner son spleen, déplorant notamment le manque de considération qu'on lui porterait au club.

Laurent Blanc l'a pourtant toujours considéré comme son élément-clé, l'"ADN" de son milieu de terrain. Mais Motta aurait aussi aimé avoir l'oreille du président Nasser Al Khelaifi, comme Thiago Silva ou Zlatan Ibrahimovc. Il aurait également voulu qu'on lui propose une prolongation de contrat jusqu'en 2017. Elle a été finalement formulée en juin, trop tard pour le milieu de terrain, qui l'a refusée.

"J'ai parlé plusieurs fois avec le coach, il a compris ma sensation, j'ai aussi parlé avec Nasser, je comprends la posture du club, mais j'ai besoin que le club comprenne ma situation", disait-il encore dimanche.

La situation actuelle rappelle celle qui a précédé son départ de l'Inter Milan pour rejoindre... Paris, en janvier 2012. "J'ai dû rester encore 6 mois, ce qui m'a fait mal car je ne le méritais pas", expliquait-il à l'époque au micro de Sky.

Une denrée rare
Dans l'absolu, Paris ne serait pas contre un départ de Motta. D'une part parce qu'à son âge (il aura 33 ans fin août) et alors qu'il lui reste un an de contrat, le problème de son remplacement se pose déjà. Ensuite parce que retenir un joueur contre son gré n'est jamais la bonne solution, surtout quand ce joueur fonctionne à l'affect comme l'Italien.

Mais Paris est confronté à un problème de taille, qui n'est pas forcément d'ordre pécuniaire - surtout depuis la levée des contraintes du fair-play financier -, mais qui est de trouver un joueur au profil similaire et au rendement à la hauteur de Motta. Une denrée rare.

Paul Pogba est trop cher, Barcelone ne lâchera pas Sergio Busquets, quant à Yaya Touré, resté à Manchester City, il n'est pas vraiment une solution d'avenir (32 ans). Reste la piste menant au prometteur Portugais William Carvalho (23 ans) du Sporting Portugal... Une piste aux allures de pari, un de plus après Kevin Trapp et Benjamin Stambouli.

"On continue à parler mais à la fin je pense que c'est Nasser (Al-Khelaïfi) qui va décider de mon futur", a reconnu Motta, incertain pour le Trophée des champions samedi, "en raison d'un problème à l'adducteur", selon Laurent Blanc.

"Je suis convaincu qu'ensemble on peut trouver une solution pour le bien de tout le monde". Elle passe par un jeu de chaises musicales où Paris refusera d'être perdant.

Fifa.com (30/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Jeu 30 Juil - 19:01

Pilar opéré et indisponible plusieurs mois



Vaclav Pilar, le milieu offensif tchèque du Viktoria Plzen, a été opéré du genou et restera indisponible pendant "plusieurs mois", a annoncé jeudi le club champion en titre de République tchèque.

"Pilar a été opéré du cartilage du genou, il sera indisponible pendant toute la saison d'automne", a déclaré le porte-parole du Viktoria Plzen, Pavel Pillar.

Âgé de 26 ans, Pilar manquera ainsi les quatre derniers matches de qualification des Tchèques pour l'Euro-2016 (groupe A): contre le Kazakhstan (3 septembre), en Lettonie (6 septembre), contre la Turquie (10 octobre) et aux Pays-Bas (13 octobre).

Le milieu virevoltant de petit format (1,69 m), ex-joueur de Wolfsburg et Fribourg dans le championnat d'Allemagne, compte 21 sélections pour 5 buts, dont deux inscrits lors des qualifications pour l'Euro-2016.

Après 6 des 10 rencontres, les Tchèques sont 2e du groupe (13 points) derrière l'Islande (15) mais devant les Pays-Bas (10) et la Turquie (Cool.

Fifa.com (30/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 31 Juil - 18:33

OL - Gonalons veut répondre sur le terrain



Le capitaine de Lyon Maxime Gonalons a appelé jeudi à "donner la meilleure réponse sur le terrain", samedi au Trophée des champions contre le Paris SG, après le 6-0 encaissé le week-end passé à Arsenal qui a suscité le courroux de son président Jean-Michel Aulas.

"La meilleure réponse qu'on puisse lui donner c'est sur le terrain", a déclaré Gonalons après l'entraînement, deux jours après les propos de son président qui a fustigé l'ensemble des joueurs pour la claque reçue à Londres.

"Avant, c'était une bande de copains. Aujourd'hui, c'est une équipe de stars avec de gros salaires. Ils ont tous signé un nouveau contrat qu'ils n'auraient pas ailleurs. Nos 23 joueurs bénéficient de conditions qu'aucun autre club ne leur aurait offertes", avait notamment pesté JMA dans L'Equipe de mercredi.

"De temps en temps, ça nous fait aussi du bien de nous faire rentrer dedans, ça nous remet les pieds sur terre, ça nous permet peut-être aussi de retrouver des vraies valeurs", a poursuivi Gonalons.

Egalement interrogé sur le revers chez les Gunners, Christophe Jallet a lui plutôt tenté de relativiser la situation: "C'est ça dans le foot, un jour vous êtes les rois du pétrole et le lendemain vous ne savez pas taper dans un ballon. On a l'habitude de ces moments-là."

"On a fait tout un pataquès de ce 6-0, nous les premiers. Après il faut aussi remettre les choses dans leur contexte, ça s'est passé en dix minutes, avec la blessure de Clément qui a fait mal aussi à l'équipe", a-t-il relevé.

Et de conclure: "On a envie nous-mêmes de laver cet affront, de faire preuve d'honneur", samedi face à Paris.

Fifa.com (30/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 31 Juil - 18:45

Nice se sépare de Grégoire Puel



Grégoire Puel ne fait plus partie de l'effectif niçois, son contrat le liant jusqu'au 30 juin 2016 est rompu, a annoncé, vendredi, la direction du club azuréen dans un communiqué lapidaire.

Pris en grippe par une partie du public niçois, Grégoire Puel, le latéral droit, 23 ans, qui avait disputé le premier de ses 64 matches en L1 à Bastia lors de la saison 2012-2013, avait convenu il y a quelques semaines de la nécessité d'aller poursuivre sa carrière dans un environnement plus propice à son épanouissement et à sa progression.

Il avait ainsi rejoint la position de son père, Claude Puel, l'entraîneur général niçois, et de son président Jean-Pierre Rivère.

Ce dernier n'a cessé de répéter depuis l'ouverture du mercato que sa décision en la matière était irrévocable. Grégoire Puel a eu depuis quelques petits contacts à l'étranger mais a effectué toute la préparation avec Nice, et a participé aux cinq premiers matches amicaux dans le onze s'apparentant à l'équipe type.

"Il est autorisé à s'entraîner avec la CFA jusqu'au 31 août afin de rester compétitif dans sa quête d'un nouveau club", précise la direction de l'OGCN.

Nice devrait désormais accélérer sur le dossier du recrutement d'un latéral droit, en chantier depuis plusieurs semaines et celui d'un latéral gauche, recherché depuis le transfert de Jordan Amavi à Aston Villa. Sans oublier la recherche d'un milieu offensif et sans doute d'un attaquant, les négociations étant avancées avec Saint-Etienne pour le transfert du jeune Neal Maupay en quête de temps de jeu.

Fifa.com (31/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 31 Juil - 18:46

Briand vers Guingamp



L'En Avant de Guingamp (L1) a annoncé vendredi qu'un accord avait été trouvé avec l'ancien attaquant international Jimmy Briand, en fin de contrat avec le club allemand de Hanovre.

Le club breton "confirme qu'un accord est intervenu avec le joueur Jimmy Briand et son agent Jean-Pierre Bernes pour la venue de l'international français sous ses nouvelles couleurs", indique-t-il sur sa page Facebook.

L'En Avant "précise qu'il finalisera cet après-midi (vendredi) les détails de son timing d'arrivée à Guingamp, pour y passer la traditionnelle visite médicale et y être présenté officiellement".

L'ancien international (5 sélections), originaire de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) et qui fêtera ses 30 ans le 2 août prochain, a évolué une saison en Bundesliga avec Hanovre.

Il arrivait de Lyon et avait fait auparavant les beaux jours de Rennes pendant huit saisons.

Fifa.com (31/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Ven 31 Juil - 18:47

Bastia - Printant : "A la recherche de trois joueurs"



L'entraîneur de Bastia Ghislain Printant a déclaré vendredi espérer encore l'arrivée de trois joueurs, un gardien de but, un milieu défensif et un attaquant, pour renforcer le club corse d'ici la fin du mercato.

Vous allez débuter votre première véritable saison en tant qu'entraîneur de Ligue 1. Est-ce que cela s'annonce différent du rôle que vous avez eu l'an passé suite au limogeage de Makelele ?
Absolument pas ! Au moment de ma prise de fonction, j'ai dit que je ferai en sorte de rester moi-même. Donc ma façon d'être dans mon travail en novembre et aujourd'hui est la même. Ce qui m'importe c'est mon groupe et comment nous allons avancer ensemble. Je ne vis pas avec l'idée qu'il s'agit de ma première vraie saison en Ligue 1 en tant qu'entraîneur général. Et puis vous pouvez aborder la chose de n'importe quelle façon, seuls les résultats parleront. Je connais la règle du jeu et je l'accepte. Pour moi, le football c'est du plaisir et je fais en sorte d'en prendre et de le transmettre à mes joueurs. Peut-être qu'en s'éclatant on réussira une belle et grande saison.

Comment situez-vous votre équipe à l'orée de cette nouvelle saison ?
Plutôt bien. On a vraiment bien travaillé durant nos différents stages. Nous n'avons pas eu de gros bobos et il y a eu une certaine stabilité dans le groupe avec des arrivées intéressantes. Les joueurs ont été irréprochables durant les vacances et cela nous a permis de gagner du temps dans notre préparation. Après, le terrain sera malheureusement le seul juge de paix. Ce sera très important de bien débuter le championnat. L'objectif reste bien évidemment le maintien. Reste à savoir s'il faudra terminer 17eme ou 18eme ! Cette guerre entre la Ligue et la fédération est préjudiciable pour nous. C'est la première fois de ma vie que je vais débuter une compétition sans en connaître les modalités finales. C'est aberrant !

11 départs pour seulement 3 arrivées, c'est peu. Etes-vous inquiet concernant votre mercato ? Quid de Guillaume Gillet ?
Je suis très serein. Notre cellule de recrutement travaille bien. Nous savons que nous ne pouvons pas faire de folies. Nous devons cibler des joueurs précis et pour le moment nous y sommes parvenus. Nous sommes encore à la recherche de trois joueurs dans un premier temps. Un gardien de but, un milieu défensif et un attaquant. L'attaquant pourrait d'ailleurs nous rejoindre dans les prochaines 48 heures. Malheureusement, je pense que Guillaume Gillet ne nous rejoindra pas malgré son énorme envie de venir. Le club a fait le maximum pour s'attacher les services de Guillaume mais nous n'y sommes pas parvenus. Il faut donc désormais avancer. Nous avons une piste sérieuse pour faire signer sur la longueur un joueur du calibre de Gillet. Ce dossier pourrait également se régler rapidement.Fifa.com (31/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum