Ligue des champions de l'UEFA [2015/2016]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2015/2016]

Message par rachid_as le Mer 26 Aoû - 17:01

Monaco entre gris clair et gris foncé



A Monaco, il n'y aura pas d'été indien cette année: privé par Valence de Ligue des champions, le club de la Principauté va devoir en assumer les conséquences, avec un impact direct sur son projet.

. Le mental touché
Même si dès la fin de rencontre, le vice-président monégasque Vadim Vasilyev jouait les pompiers de service en assurant que cette élimination n'était "pas un coup d'arrêt", c'est bien toute la dynamique sportive du club qui a été touchée. D'autant plus qu'il y a des regrets.

"Cela s'est joué à pas grand chose", souffle Jérémy Toulalan qui pointe le résultat en Espagne (1-3) comme source de la déception. "Même si on a raté notre entame (au retour, ndlr), on a fait le maximum", poursuit-il. "On est tous tristes."

Fabinho pointé du doigt pour son erreur sur le but valencien et sa performance très mitigée? Leonardo Jardim entend désormais protéger son groupe. "On perd tous ensemble", lance le technicien portugais. "Les joueurs sont touchés. Mais le responsable, c'est l'entraîneur."

. Le championnat comme priorité
Vasilyev le dit: "La priorité c'est le championnat, car on voit qu'avec la troisième place (de L1), c'est difficile. Ces dernières années aucune équipe française n'a réussi à franchir ce cap (des barrages, ndlr)."

Donc, malgré les discours de façade sur la beauté de l'Europa League et son intérêt pour le développement de la jeunesse monégasque, elle conjugue au moins deux défauts majeurs. D'abord, elle n'est intéressante sur le plan financier et de l'image qu'à partir des quarts de finale. D'autre part, "jouer le jeudi est un problème", glisse Toulalan. "Au niveau de la récupération, c'est beaucoup plus difficile."

Monaco vise donc désormais la place de futur dauphin du Paris SG, qui se déplace dimanche en Principauté. "Un autre grand match", assure Andrea Raggi. "Monaco va faire un grand championnat, c'est l'objectif."

"Cela va être comme contre Valence, avec pas mal d'intensité", soutient Toulalan. "Il faudra répéter les efforts. On va essayer de récupérer au maximum pour faire un bon résultat." Car Monaco pointe déjà à quatre points du grandissime favori de L1. Une défaite pourrait plonger le club dans un présent bien plus sombre.

. Des départs à prévoir
Le manque à gagner dû à la non participation à la Ligue des champions est d'environ 20 millions d'euros. Même si Vasilyev assure "avoir budgété une participation en Ligue Europa", Monaco doit récupérer cette somme. Car en fin de saison, le club, très surveillé par l'UEFA sur le plan financier, devra présenter des comptes équilibrés.

Monaco doit donc vendre. C'est d'ailleurs ce qu'il faut lire entre les lignes de la formule sibylline lâchée par son dirigeant russe mardi soir: "Je vous confirme ma position, on n'a pas besoin de vendre. Maintenant si des joueurs veulent partir et qu'on a de très bonnes offres, on va réfléchir."

Abdennour et Kurzawa veulent partir. Monaco va donc vendre l'un, l'autre ou les deux. Et peut-être aussi Moutinho, dont l'imposant salaire est toutefois un frein à un départ. En revanche, le club fera tout pour garder Martial une saison de plus. Mais la défaite contre Valence va forcément affaiblir l'ASM. La veille de l'élimination, Jardim avait d'ailleurs expliqué l'essentiel de ce qui fait sens actuellement pour le club.

"Monaco possède un projet bien défini, avec des priorités claires. Former des joueurs qui doivent d'abord assumer leur passage à Monaco, puis avoir la possibilité de partir. Cela étant, si nous jouons la Ligue des champions, nous pourrons garder nos meilleurs joueurs." Mais Monaco ne la disputera pas.

Fifa.com (26/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2015/2016]

Message par rachid_as le Jeu 27 Aoû - 16:31

Rooney fait mal à Bruges



Manchester United, emmené par un Wayne Rooney retrouvé et auteur d'un triplé, a rejoint, sans trembler, la phase de poules de la Ligue des champions en s'imposant 4 à 0 au FC Bruges, mercredi dans la Venise du Nord.

Les Mancuniens, vainqueurs 3-1 lors du match aller, une semaine plus tôt, ont définitivement assommé leurs adversaires dès la 20e minute lorsque Rooney a inscrit le premier but de la rencontre. L'international anglais n'avait plus marqué pour les Red Devils en match officiel depuis dix rencontres. Sur se première réalisation, il a été servi sur une passe aveugle du Néerlandais Memphis Depay.

Ce dernier, déjà bourreau des Brugeois à l'aller (deux buts et une passe décisive), s'est à nouveau montré à son avantage, justifiant la confiance que lui témoigne Louis van Gaal. L'entraineur néerlandais de Manchester avait en effet entamé la partie en laissant sur le banc à son profit Marouane Fellani, Bastian Schweinsteiger et Morgan Scheinderlin.

En première période, les Anglais ont pourtant subi sans vaciller les assauts d'une équipe belge inspirée à défaut d'être efficace à l'image de l'attaquant Tom De Sutter, souvent en position de but mais toujours contré au moment du dernier geste.

Bon pour le moral
Rooney a été bien plus précis, signant un doublé avant l'heure de jeu au terme d'un mouvement initié par Ander Herrera (0-2, 52e). Six minutes plus tard, le numéro 10 a réussi un "hat-trick", servi par Mata, en plaçant le ballon entre les jambes du gardien de Bruges, Sinan Bolat (0-3, 58e).

Ces buts, auxquels s'est encore ajouté celui de Herrera (65e), vont faire un bien fou à l'attaquant anglais, auteur d'un début de saison médiocre en Premier League notamment face à Aston Villa, Tottenham et Newcastle.

La prestation de Rooney renforce aussi Van Gaal dans sa décision de placer son capitaine en position d'attaquant de pointe, plutôt que de l'utiliser plus bas sur son échiquier. Le retour en forme de Rooney doit en tout cas rassurer le technicien néerlandais qui ne dispose finalement que de peu d'alternative au poste de buteur.

Fifa.com (26/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2015/2016]

Message par rachid_as le Jeu 27 Aoû - 16:32

ManU retrouve l'Europe



Manchester United a profité d'un triplé de Wayne Rooney, muet depuis 877 minutes, mercredi contre le FC Bruges (3-1, 4-0), pour se qualifier en phase de groupes de Ligue des Champions, dont il était le grand absent la saison dernière.

United était attendu et n'a pas tremblé. Absents de Ligue des champions, pas même qualifiés en Europa League la saison dernière, les Red Devils feront bien partie des épouvantails du tirage au sort de la phase de groupe, qui aura lieu jeudi à partir de 15h45 (GMT) à Monaco.

Le ManU de Louis Van Gaal peut notamment remercier deux joueurs, lors de cette manche retour piégeuse en Belgique: Wayne Rooney d'abord, qui dès la 20e minute a piqué un ballon par dessus le gardien pour mettre fin à 877 minutes de disette offensive. Avant d'enfoncer le clou en début de seconde période (49, 57) pour inscrire son premier triplé depuis 2004 en compétition européenne.

Et Memphis Depay. Déjà auteur de deux buts sublimes et d'une passe décisive à l'aller, c'est à nouveau de la recrue néerlandaise de United qu'est venue l'inspiration mancunienne. C'est en effet lui qui, en éliminant trois défenseurs, passait dans la profondeur pour Rooney et mettait dès l'entame son équipe hors de portée.

Encore dangereux un quart d'heure plus tard, sur un tir contré par le retour de Davy De Fauw, Depay a alors décalé Ander Herrera qui offrait le deuxième but à Rooney. L'Espagnol y est ensuite allé de son but (63), alourdissant encore un score très sévère pour un FC Bruges joueur. Hernandez a manqué un pénalty en fin de match pour United (81).

Leverkusen élimine la Lazio
Le scénario fut similaire pour le BATE Borisov, sur le terrain du Partizan Belgrade (1-2). Vainqueurs 1-0 à l'aller, les Biélorusses ont rapidement douché les espoirs serbes en ouvrant la marque par Igor Stasevich (25) et se sont qualifiés malgré la défaite.

Le Sporting Portugal a lui aussi trouvé la faille dès la première période, sur le terrain du CSKA Moscou, grâce à un but de sa recrue offensive, le Colombien Teofilo Gutierrez (36), déjà buteur à l'aller. Vainqueur 2-1 à l'aller, le Sporting croyait ainsi tenir sa qualification. Mais l'attaquant du CSKA Moscou Seydou Doumbia, lui aussi buteur à l'aller, a poussé à deux reprises le ballon dans les filets portugais (49, 72), avant que Musa ne qualifie le club russe (85, 3-1).

Enfin le Bayer Leverkusen, qui s'était fait piéger en Italie par la Lazio Rome à l'aller (1-0), après avoir gâché pas mal d'occasions, s'est repris pour disposer logiquement du club italien en Allemagne (3-0) et Astana a profité d'un but de Maksimovic à la 84e minute pour éliminer l'Apoel Nicosie (1-0, 1-1).

Fifa.com (26/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2015/2016]

Message par rachid_as le Ven 28 Aoû - 10:20

Lyon mieux loti que Paris



La Juventus Turin et Manchester City s'affronteront au sein du "groupe de la mort" de la Ligue des champions, avec Séville et Mönchengladbach, tandis que le Real Madrid et le Paris SG se retrouvent eux aussi dans un groupe relevé, avec le Shakhtar Donetsk.

A l'issue du tirage au sort effectué jeudi à Monaco, c'est le groupe D qui fait déjà frémir ou saliver. La Juve, quadruple championne d'Italie en titre et finaliste malheureuse de la dernière édition de C1, apparaît favorite mais devra batailler dur, surtout après avoir perdu des cadres au mercato (Andrea Pirlo, Arturo Vidal, Carlos Tevez).

Car la Vieille Dame de Paul Pogba verra son leadership disputé par une équipe de Manchester City qui souhaite enfin décoller dans la compétition reine. Souvent placés dans le "groupe de la mort", les Citizens ont échoué deux fois en phase de groupes, puis ces deux dernières saisons en 8e de finale (par le Barça à chaque fois).

Mais ces deux clubs devront aussi faire avec Mönchengladbach, club allemand en constante progression et aux allures de trouble-fête, et, surtout, le FC Séville. Le double vainqueur de l'Europa League a profité d'un changement de réglementation pour être qualifié d'office en poules de C1 grâce à la C3 2015.

Ibrahimovic de retour à Malmö
Séville est l'un des cinq clubs espagnols présents dans ces poules, nouveau record. Et parmi eux, le Real Madrid a tiré le gros lot en retrouvant dans le groupe A le Paris SG sur sa route, son bourreau en 1993 (C3) et en 1994 (C2), qui reste sur trois quarts de finale de suite et a confirmé ses ambitions de titre en recrutant Angel Di Maria.

Après une année 2015 blanche de tout trophée, le Real de Cristiano Ronaldo compte bien briller de nouveau au firmament de l'Europe, après avoir vu son grand rival barcelonais et Lionel Messi réaliser le triplé. Et après que son prédécesseur Carlo Ancelotti a enlevé la "Decima" (dixième C1) en 2014, Rafael Benitez est d'emblée soumis à une énorme pression...

Mais le Shakhtar Donetsk guignera lui aussi l'un des deux billets qualificatifs pour les 8e de finale. Le club ukrainien à fort accent brésilien est désormais un familier des joutes européennes de haut niveau, après avoir atteint les quarts en 2011 puis les 8e (2013, 2015).

Et attention au Petit Poucet du groupe, Malmö, qui a tout de même éliminé le Celtic Glasgow en barrages. Ce sera l'occasion pour l'attaquant star du PSG Zlatan Ibrahimovic de retrouver le club de ses débuts en Suède.

Le Barça tenant du titre aura pour principaux challengers l'ambitieuse AS Rome et Leverkusen, alors que les Bélarusses du BATE Borisov n'ont pas les faveurs des pronostics (groupe E).

Bayern-Arsenal, Chelsea-Porto
Autres clubs espagnols, l'Atlético de Madrid et Valence se retrouvent dans des groupes abordables, respectivement le C (Benfica, Galatasaray et le néophyte kazakh Astana) et H (Zenit, Lyon et La Gantoise).

Pour son retour dans les poules après un an d'absence, Manchester United se retrouve dans un groupe B où son concurrent le plus coriace pourrait bien être celui qui provient du quatrième chapeau: Wolfsburg. Ce sera le cas en fonction aussi de la capacité du vice-champion d'Allemagne à retenir ou non Kevin De Bruyne, son passeur très convoité.

Le PSV Eindhoven voudra pour sa part retrouver un lustre perdu depuis une dizaine d'années et le CSKA Moscou progresser, mais en auront-ils seulement les moyens ?

Dans les deux derniers groupes, la hiérarchie semble se dessiner déjà nettement. Le Bayern Munich et Arsenal paraissent largement au dessus d'Olympiakos et du Dinamo Zagreb (groupe F), tout comme Chelsea et Porto par rapport au Dynamo Kiev et au Maccabi Tel-Aviv (groupe G). Chelsea face à Porto, c'est le club de José Mourinho contre celui où il s'est révélé.

Fifa.com (27/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2015/2016]

Message par rachid_as le Ven 28 Aoû - 10:23

PSG - Blanc satisfait du tirage



Le Paris SG affrontera "un très gros" avec le Real Madrid et vivra "un véritable événement" en rencontrant Malmö où a débuté Zlatan Ibrahimovic, en phase de groupes de Ligue des champions, a réagi jeudi son entraîneur Laurent Blanc.

"En connaissant la configuration et la formule de ce tirage, on savait que l'on allait tomber sur un gros morceau", a estimé le technicien sur le site du club après le tirage au sort à Monaco.

"On a finalement tiré un très gros avec le Real Madrid. Il y avait des équipes à éviter dans les 3e et 4e chapeaux, donc cela aurait pu être encore plus compliqué. On va affronter Malmö, là où Zlatan a débuté sa carrière, donc fortement (sic) cela devrait être un véritable évènement".

"Nous sommes têtes de série dans ce groupe A, le Real était dans le 2e chapeau, donc, on peut considérer nos deux équipes comme favorites de ce groupe, tout en sachant que le Shakhtar et Malmö seront de très sérieux challengers", a-t-il ajouté.

De son côté, le milieu Blaise Matuidi a parlé sur le site d'un "tirage assez relevé, puisque l'on va affronter notamment une très grande équipe et une très bonne équipe. On va disputer des matches alléchants, c'est certain. Et puis, il y a aura le retour d'Ibra dans sa ville natale, ce qui sera forcément fort".

"L'objectif on le connaît: se qualifier en 8e en se donnant à 100%, a-t-il poursuivi. Le Real Madrid est un grand habitué de cette compétition, on connaît sa force, ses joueurs de classe mondiale. On aura pour ambition de terminer premiers de cette poule, ce serait l'idéal. De toute façon, dans cette épreuve, il faut passer par ce genre de grand match pour aller le plus loin possible".

Le PSG reste sur trois quarts de finale infructueux d'affilée en Ligue des champions.

Fifa.com (27/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2015/2016]

Message par rachid_as le Jeu 10 Sep - 19:07

Astana fait entrer le Kazakhstan dans la cour des grands



Le FC Astana, invité surprise de la Ligue des champions après tout juste six ans d'existence, s'apprête à y faire ses premiers pas, symbole de l'émergence de nouveaux clubs élargissant l'horizon de la prestigieuse compétition européenne.

L'entrée en C1 à un prix: 6.000 km en avion pour rallier Lisbonne, face à Benfica, mardi prochain. C'est là que le club kazakh va découvrir la compétition reine des clubs européens, une première pour une équipe venant de cette vaste ex-république soviétique riche en hydrocarbures, qui n'a rejoint l'UEFA qu'en 2002. Le FC Astana, qui dispose d'un stade de 30.000 places, a obtenu son billet en devenant champion du Kazakhstan pour la première fois de sa courte histoire la saison dernière, puis en remportant trois duels en tours préliminaires et barrage face aux Slovènes de Maribor, aux Finlandais du HJK Helsinki et aux Chypriotes d'Apoel.

Versé dans le groupe C, il se prépare désormais à défier des poids lourds européens, outre Benfica: l'Atletico Madrid et Galatasaray. "C'est un grand pas pour nous juste d'être là, de jouer ces équipes, et certains pourraient dire que ce moment arrive un peu tôt pour nous", commente l'entraîneur, le Bulgare Stanimir Stoilov. Car le club aux couleurs du drapeau national - jaune et bleu -, né en 2009 de la volonté du puissant président kazakh Nursultan Nazarbayev âgé de 75 ans, et financé par Samruk-Kazyna, le fonds souverain du Kazakhstan, a connu un passage éclair de l'ombre à la lumière.

Une trajectoire comparable à celle de la ville d'Astana. Encore une bourgade endormie et entourée de steppes il y a moins de vingt ans, en 1997, quand Nazarbayev en a fait la capitale du pays aux dépens d'Almaty et ses 1,5 million d'habitants. Aujourd'hui, une ville de 600.000 habitants en plein essor et au visage futuriste, grâce à ses gratte-ciel conçus par des architectes de renommée internationale, comme le Britannique Norman Foster. "Quand (Nazarbayev) nous a confié la mission de créer un club susceptible de participer aux phases de poules des plus grandes compétitions européennes, beaucoup ont pensé que c'était irréaliste", se souvient le manager général du FC Astana, Kaisar Bekenov.

"Les faits leur ont donné tort. Nous sommes un pays émergent. Tôt ou tard, nous devions faire notre entrée dans le monde du grand football", ajoute-t-il. "Les clubs de football du Kazakhstan ont tendance à être financés par de grandes entreprises publiques, comme à l'époque soviétique. La différence aujourd'hui, c'est que le gouvernement a pris conscience de l'opportunité que le football représente en termes de marketing", explique Manuel Veth, responsable du site Futbolgrad, dédié au football post-ère soviétique.

"Dans ce sens, le FC Astana constitue un outil important pour promouvoir l'image du Kazakhstan à l'étranger", poursuit-il, imaginant déjà le club ou encore son principal rival, le FC Kairat Almaty (passé de peu à côté d'une qualification pour le premier tour de l'Europa League), sortir de l'anonymat et se tailler une réputation grandissante dans les années à venir.Il reste toutefois du chemin à parcourir au Petit Poucet de l'édition 2015/2016 de la Ligue des champions pour se faire un nom.

Fifa.com (10/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2015/2016]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum