Le Deal du moment : -31%
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie ...
Voir le deal
45.55 €

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Lun 15 Fév - 17:36

Groupe F :
1 - Italie
CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) ITA2
2 - Paraguay
CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) PAR
3 - Nouvelle-Zélande
CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) NEW2
4 - Slovaquie
CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) SLO2

11 14/06 20:30 Le Cap Italie Paraguay
12 15/06 13:30 Rustenburg Nouvelle-Zélande Slovaquie
27 20/06 13:30 Mangaung / Bloemfontein Slovaquie Paraguay
28 20/06 16:00 Nelspruit Italie Nouvelle-Zélande
41 24/06 16:00 Johannesburg - JEP Slovaquie Italie
42 24/06 16:00 Polokwane Paraguay Nouvelle-Zélande


Dernière édition par rachid_as le Lun 10 Mai - 18:11, édité 1 fois
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 24 Mar - 15:47

ITALIE


CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) ITALIE

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Italia

Championne du monde en titre, l'Italie sera naturellement candidate à sa succession à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Seul pays avec le Brésil à avoir remporté le tournoi deux fois consécutivement, les hommes de Marcello Lippi rêvent d'actualiser la performance des historiques champions de 1934 et 1938.

En route vers l'Afrique du Sud
Sans brio peut-être mais toujours avec la même efficacité et le même réalisme, l'Italie a remporté le Groupe 8, terminant invaincue avec sept victoires et trois nuls, 18 buts inscrits et sept encaissés.

Les Azzurri ont viré en tête dès la première journée grâce à une victoire à Chypre (2:1) et ne l'ont plus jamais quittée. Toutefois, à l'instar de 1982 et 2006, l'Italie n'a assuré sa qualification qu'à l'avant-dernière journée. Les deux fois précédentes, elle avait ensuite remporté la Coupe du Monde de la FIFA...

Alberto Gilardino a terminé meilleur buteur de la Nazionale avec quatre réalisations, dont un exceptionnel triplé en moins d'un quart d'heure lors du dernier match contre Chypre (3:2).

Le sélectionneur
Marcello Lippi (61 ans), est un roi du coaching, un expert du coup de poker. Ainsi, à la Coupe du Monde de la FIFA 2006, cinq des douze buts italiens ont été inscrits par des remplaçants. L'homme aux allures de Paul Newman a tout gagné dans sa carrière d'entraîneur. Et c'est justement pour cette raison qu'il avait tourné la page le 12 juillet 2006, en pleine gloire. Mais après l'échec de l'UEFA EURO 2008, il ne s'est pas fait prier pour reprendre le flambeau. Au fil de multiples essais, il a reconstruit la défense, remodelé le milieu et testé plusieurs nouveaux attaquants. Son record de 31 matches internationaux consécutifs sans défaite est pour lui anecdotique. Lippi sent le jeu et ses choix tactiques ne sont jamais remis en cause. Pour les qualifications, il a fait appel à pas moins de 36 joueurs, Fabio Cannavaro et le latéral Gianluca Zambrotta étant les cadres les plus utilisés (810 minutes).

Les joueurs vedettes
Considéré depuis plusieurs années comme le ou l'un des meilleurs gardiens au monde, Gianluigi Buffon, reste à 31 ans l'une des deux tours de la défense. Son spectaculaire réflexe face à la tête de Zinédine Zidane en prolongation de la finale d'Allemagne 2006 illustre à merveille le talent de ce joueur régulier.

L'autre pierre angulaire de la défense n'est autre que l'inusable capitaine Fabio Cannavaro. A 36 ans, le Joueur Mondial de la FIFA 2006 n'a de cesse d'apporter son sens du placement et l'expérience de ses 130 sélections.

Au milieu du terrain, on ne présente plus l'infatigable Gennaro Gattuso, 31 ans. Il demeure le moteur, le récupérateur, l'homme à tout faire de la Squadra Azzura, celui qui ne baisse jamais les bras et dont la rage de vaincre est communicative.

Passé en Coupe du Monde de la FIFA
L'Italie s'est qualifiée pour 16 des 18 phases finales, échouant en qualifications en 1958, n'ayant pas été inscrite pour la première édition en 1930. Elle s'est imposée à quatre reprises en 1934, 1938, 1982 et détient le titre depuis 2006. Elle a également été finaliste en 1970 et 1994 et a terminé sur la troisième marche du podium en 1990.

Palmarès
- 4 Coupes du Monde de la FIFA (1934, 1938, 1982, 2006)
- 1 UEFA EURO (1968)
- 1 Tournoi Olympique de Football Masculin (1936)

Entendu...
"Aucune équipe n'est supérieure à l'Italie. Je ne veux pas dire que nous sommes meilleurs que tout le monde, mais l'on peut dire que nous ne sommes inférieurs à aucune équipe" - Marcello Lippi, sélectionneur

fr.fifa
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 24 Mar - 15:52

PARAGUAY


CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) PARAGUAY-R

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Football_Paraguay_federation

Sur la lancée de la meilleure campagne qualificative de son histoire, la sélection paraguayenne va disputer sa quatrième Coupe du Monde de la FIFA consécutive. À cette occasion, elle sera bien décidée à prouver qu'elle est à la hauteur des deux ogres du continent sud-américain. L'Albirroja dirigée par l'Argentin Gerardo Martino semble présenter le profil indiqué pour confirmer les promesses formulées lors des éditions 1998 et 2002, où les Guaranis sont tombés contre deux futurs finalistes : la France et l'Allemagne.

Si elle affiche une solidité défensive qui s'est érigée en tradition pour le Paraguay, la sélection actuelle semble posséder un plus sur le plan offensif. En attaque, elle peut en effet compter sur des joueurs puissants et adroits capables de mettre à mal n'importe quelle défense. Voilà la principale différence entre cette équipe et celle qui n'a pu passer le premier tour à Allemagne 2006. Les vétérans de cette campagne ratée ont su tirer les enseignements de leur échec et seront prêts à relever le défi avec panache sur le sol sud-africain.

En route vers l'Afrique du Sud
Pour la première fois depuis l'adoption du nouveau format qualificatif, le Paraguay a réussi à dépasser la barre des 30 unités. Les Guaranis ont ainsi empoché 33 points, fruits de 10 victoires - meilleur total avec le Chili -, 3 nuls et à peine 5 revers. Les Paraguayens ont assuré leur qualification le 9 septembre 2009, lors de la 16ème journée, qui les a vus battre les Argentins 1:0 à Asunción. L'euphorie a été telle que le Président du pays, Fernando Lugo, a déclaré le lendemain jour férié.

La sélection paraguayenne a bâti son succès au stade Defensores del Chaco, véritable forteresse où elle a gagné 7 matches. Cela dit, elle ne s'est inclinée qu'à trois reprises à l'extérieur et les 12 points récoltés hors de ses bases témoignent de sa faculté à évoluer dans des environnements hostiles. Raison de plus que pour que ses adversaires à Afrique du Sud 2010 se méfient d'elle.

Le sélectionneur
Né le 20 novembre 1962 à Rosario, Gerardo Martino fait partie des stratèges argentins qui font parler d'eux dans le football sud-américain. Talentueux milieu offensif dans les années 1990, el Tata débute sa carrière d'entraîneur en 1998 en dirigeant plusieurs petits clubs argentins. En 2002, il débarque au Paraguay, où il fait les beaux jours de Cerro Porteño et surtout de Libertad.

Souvent comparé à son maître à penser Marcelo Bielsa, Martino est invité à remplacer Aníbal Ruiz à la tête de la sélection paraguayenne. Il ne décevra pas. Avec sérieux, sens des responsabilités et humilité, l'Albirroja va réussir les meilleures qualifications de son histoire.

Les joueurs vedettes
Le sélection albirroja compte dans ses rangs des joueurs de renom, qui évoluent pour la plupart au Mexique et en Europe. Si elle possède de bons éléments dans toutes les lignes, c'est en attaque que l'on trouve la plus grosse concentration de grands noms. On ne présente plus Roque Santa Cruz. Même s'il a été absent pendant la majeure partie des qualifications, il est l'attaquant phare du dispositif guarani. Mais l'ancien joueur du Bayern Munich n'est pas seul : Salvador Cabañas et Nelson Haedo Valdez ont montré toutes leurs qualités en claquant 11 buts à eux deux sur l'ensemble du parcours qualificatif. Ces deux hommes sont prêts à faire le grand saut. Les trois artilleurs auront su tirer les enseignements de leur échec de 2006 pour revenir plus forts en 2010.

Passé en Coupe du Monde de la FIFA
- À Afrique du Sud 2010, le Paraguay va disputer sa huitième Coupe du Monde de la FIFA, la quatrième consécutive.
- Le Paraguay n'a jamais gagné deux matches au cours d'une même édition. De même, il n'a jamais passé le stade des huitièmes de finale.
- Sur l'ensemble de ses participations à la Coupe du Monde de la FIFA, le Paraguay affiche un bilan de 6 victoires, 7 nuls et 9 défaites.

Entendu...
"Le secret de notre qualification, c'est le travail silencieux et responsable des joueurs et de tous les professionnels qui encadrent la sélection. Si nous n'avions pas atteint l'objectif comme l'ont fait mes prédécesseurs, nous serions entrés dans l'histoire de façon négative. Quand on dirige une sélection, on le fait pour deux choses : rester longtemps à son poste ou entrer dans l'histoire. Moi, j'ai choisi la deuxième option." - Gerardo Martino, sélectionneur

fr.fifa
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 24 Mar - 15:55

NOUVELLE ZÉLANDE


CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) NOUVELLEZELANDE

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Football_Nouvelle-Z%C3%A9lande_federation

Après une campagne désastreuse quatre ans auparavant, la Nouvelle-Zélande a renoué avec le succès sous la coupe de Ricki Herbert. Vingt-huit ans après Espagne 1982, les Kiwis s'apprêtent à effectuer leur grand retour sur la scène mondiale. Le sélectionneur néo-zélandais et son assistant Brian Turner avaient compté parmi les grands artisans de la première qualification historique. Les deux hommes ont fait de la Nouvelle-Zélande une équipe difficile à manœuvrer et très accrocheuse en défense. Ce ne sont pas les Bahreïnis, incapables de trouver la faille dans l'arrière-garde néo-zélandaise en barrage intercontinental, qui diront le contraire.

Quatre ans après avoir subi la loi des Iles Salomon, les Néo-zélandais ont conquis le titre de champions d'Océanie, synonyme de qualification pour la Coupe des Confédérations de la FIFA 2009. Pour leur première visite en Afrique du Sud, les All Whites ont connu des débuts difficiles contre l'Espagne, avant d'enchaîner sur deux performances intéressantes. La double confrontation face à Bahreïn a réussi l'exploit de faire oublier l'espace de quelques jours l'actualité du rugby à un pays qui ne jure traditionnellement que par les All Blacks. Le match décisif de Wellington a notamment attiré un nombre de spectateurs record.

En route pour l'Afrique du Sud
La Nouvelle-Zélande a pleinement justifié son statut de favorite en remportant ses cinq premiers matches des qualifications océaniennes. La défaite concédée face aux Iles Fidji s'est donc avérée sans conséquence, d'autant que la plupart des titulaires habituels avaient été laissés au repos. Le titre de champion d'Océanie en poche, les Kiwis ont dû patienter onze mois avant de connaître le nom de leur prochain adversaire. Pendant ce temps, Bahreïn a décroché son billet pour les barrages intercontinentaux en dominant l'Arabie Saoudite au meilleur des deux manches. Eliminée au même stade de la compétition il y a quatre ans par Trinité-et-Tobago, la petite nation du Golfe s'annonçait comme un sérieux concurrent.

La première manche, disputée sous une chaleur écrasante à Manama, s'est soldée par un résultat nul et vierge. Le match retour s'annonçait donc particulièrement serré. Le sort de la partie a finalement basculé à une minute de la fin de la première période, sur un coup de tête rageur de Rory Fallon. L'attaquant néo-zélandais n'est cependant pas le seul à s'être illustré, puisque le gardien Mark Paston est lui aussi entré dans l'histoire en bloquant un penalty décisif cinq minutes après le retour des vestiaires.

Le sélectionneur
Figure emblématique du football néo-zélandais, Ricki Herbert compte parmi les héros d'Espagne 1982. Il fut également l'un des premiers Kiwis à tenter sa chance en Angleterre, plus précisément aux Wolverhampton Wanderers. Nommé au poste de sélectionneur national en 2005, Herbert dirige également le seul club professionnel néo-zélandais, Wellington Phoenix, qui évolue en A-League. Très apprécié pour sa rigueur et la qualité de son travail, Herbert a fait de la Nouvelle-Zélande une équipe solide, capable d'enchaîner les performances de haut niveau.

Les joueurs vedettes
Le capitaine Ryan Nelsen est sans aucun doute le joueur le plus coté de cette équipe. Ce solide défenseur central évolue aux Blackburn Rovers depuis maintenant plusieurs années. Il est également le seul international néo-zélandais à avoir réussi à s'imposer sur le long terme en Premier League. A l'autre bout du terrain, Shane Smeltz fait désormais figure de titulaire indiscutable à la pointe de l'attaque. Le Joueur océanien de l'année et meilleur buteur de la A-League reste avant tout un formidable finisseur, aussi à l'aise dans les airs que dans le jeu au sol. Le grand Chris Killen (Celtic) est généralement présenté comme son partenaire idéal, mais Fallon et le jeune Chris Wood possèdent également de sérieux arguments, notamment dans le domaine aérien.


Passé en Coupe du Monde de la FIFA
La Nouvelle-Zélande n'a disputé qu'une seule phase finale de Coupe du Monde de la FIFA. Aujourd'hui encore, les héros d'Espagne 1982 sont considérés comme de véritables légendes vivantes par les fans des Kiwis. Il faut dire qu'à l'époque, la sélection avait multiplié les exploits tout au long d'un interminable parcours de 15 matches, un record pour l'époque. A Wellington, personne n'a oublié les succès en Australie, en Arabie Saoudite et en RP Chine. Malgré la présence du jeune Wynton Rufer, future star du Werder Brême, dans leurs rangs, les All Whites s'étaient inclinés à trois reprises en Espagne. Ils n'avaient cependant pas démérité au sein d'un groupe particulièrement relevé, comprenant le Brésil, l'URSS et l'Ecosse.

Palmarès
- Ricki Herbert a participé aux deux qualifications de la Nouvelle-Zélande en Coupe du Monde de la FIFA : la première fois en tant que joueur, la seconde en tant que sélectionneur.
- Pour la deuxième fois de suite, la Confédération Océanienne de Football (OFC) aura un représentant en phase finale de Coupe du Monde de la FIFA. Il y a quatre ans, l'Australie s'était imposée face à l'Uruguay en match de barrage.

Entendu…
"Ce groupe a tout donné pendant quatre ans. Cette fois-ci, nous y sommes ! Afrique du Sud, nous voilà !" - Ricki Herbert, sélectionneur

fr.fifa
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 24 Mar - 15:58

SLOVAQUIE


CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) SLOVAQUIE

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Football_Slovaquie_federation

Vierge de toute participation à des compétitions internationales officielles, la Slovaquie courrait après son glorieux passé tchécoslovaque depuis qu'elle devenue une nation à part entière, en 1993.

Si la sélection ne regorge pas de noms prestigieux, elle peut compter sur un collectif aux vertus morales indéniables. En tous les cas, sa progression constante porte en elle bien des espoirs pour l'été 2010.

En route vers l'Afrique du Sud
Quatrième de son groupe lors des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, France 1998, troisième pour Corée/Japon 2002, puis deuxième sur la route d'Allemagne 2006, il ne lui restait qu'à connaître la première marche du podium pour décrocher une place au paradis. C'est chose faite depuis le 14 octobre 2009. La Slovaquie est en effet parvenue à déjouer bon nombre de pronostics pour valider son billet pour l'Afrique du Sud en dominant un Groupe 3 indécis et équilibré.

Mais le chemin n'a pas été sans encombre. Doucement mais sûrement, les Slovaques ont réalisé l'exploit de se qualifier, en restant invaincus contre toutes les équipes de leur groupe, à l'exception de leur dauphin slovène. Celui-ci, aura même fait douter le leader jusqu'au bout en le renversant dès la deuxième journée (1:2), mais surtout lors de l'avant-dernière à Bratislava (0:2). C'était sans compter sur l'inaltérable volonté slovaque de vivre une Coupe du Monde de la FIFA, matérialisée par une victoire décisive en Pologne (1:0) dans l'ultime match.

Le sélectionneur
Né en 1964, Vladimír Weiss, ancien international slovaque, a été appelé à la tête de la sélection en juin 2008. Il remplace alors Jan Kocian qui n'était pas parvenu à qualifier la Slovaquie pour l'UEFA EURO 2008.

Cette forte personnalité a fait ses classes à la tête de l'Artmedia Bratislava, en Slovaquie, club qu'il parvint à qualifier pour la phase de poules de la Ligue des champions de l'UEFA 2005/06. Parti ensuite s'aguerrir en première division russe, au Saturn Ramenskoye précisément lors de la saison 2006/07, il revient en beauté à l'Artmedia qu'il conduit au titre de champion de Slovaquie à l'issue de l'exercice suivant. Restait alors à tenir les rênes de la sélection. Avec le succès qu'on lui connait...

Par ailleurs, Vladimír Weiss est le fils de... Vladimír Weiss, ancien international tchécoslovaque. Il est aussi le père de... Vladimír Weiss, joueur évoluant à Manchester City, et régulièrement appelé par son paternel à briller sous le maillot slovaque.

Les joueurs vedettes
Solide en Angleterre sous le maillot rouge de Liverpool, le défenseur Martin Skrtel reste une valeur sûre lorsqu'il enfile le bleu de la Slovaquie. Le milieu de terrain Marek Hamsik enfile lui les buts comme des perles avec Naples, et enchaîne les prestations de grande classe en sélection. Il ne devrait pas passer inaperçu en Afrique du Sud. Stanislav Sestak non plus. Avec six buts au compteur, il a été l'attaquant le plus prolifique des Bleus et promet de continuer sur cette voie.

Passé en Coupe du Monde de la FIFA
S'il s'agit de la première participation de la Slovaquie en tant que telle, le passé footballistique du pays est lié à celui de la Tchécoslovaquie. Une nation qui avant son éclatement avait participé à huit reprises à la grand messe du ballon rond. Elle était même parvenue à se hisser en finale en 1934 (défaite 1:2 après prolongation face à l'Italie) et 1962 (battue 1:3 par le Brésil), puis en quarts de finale en 1990.

Palmarès (Tchécoslovaquie)
- 1 UEFA EURO (1976)
- 1 Tournoi Olympique de Football Masculin (1980)

Entendu...
"Nous sommes persévérants : nous ne baissons pas les bras tant que n'avons pas réussi !" - Stanislav Sestak, attaquant

fr.fifa
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Lun 5 Avr - 12:22

Paraguay : Alcaraz : "Dans le dernier carré"



Rendre à César ce qui lui appartient, Antolín Alcaraz le fait sans se faire prier, et avec le sourire de la gratitude en prime. "La réussite de cette équipe, c’est le mérite du coach", annonce-t-il au micro de FIFA.com lorsqu’on évoque la bonne santé du Paraguay, qualifié pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010.

Appelé pour la première fois en sélection en novembre 2008, le défenseur central du Club Bruges doit sa carrière sous le maillot albirrojo à Gerardo Martino. Mais son analyse dépasse la louange intéressée et fournit des éléments d’explication à la meilleure campagne qualificative d’un Paraguay qui, pour la première fois depuis l’adoption du nouveau format qualificatif, a passé la barre des 30 points. "Si ce groupe est uni, solidaire et complémentaire, avec une vraie amitié qui va plus loin que le terrain, c’est grâce à lui. Psychologiquement, il est très fort avec les joueurs".

Membre permanent du groupe élargi choisi par le sélectionneur argentin pour amener les Guaranis en Afrique du Sud, le défenseur de 28 ans est un fervent adepte de la méthode Martino : "Il a pris les bonnes décisions en faisant de la forme du moment le facteur principal. Il fait jouer les meilleurs, sans hésiter à mettre les stars sur le banc quand ils sont moins bien. Il a aussi eu l’intelligence d’amener de nouveaux joueurs en sélection, ce qui donne plus de solutions en cas de blessure ou de méforme des cadres. Il fait un travail d’obrservation énorme et va chercher des joueurs dans tous les championnats, comme Enrique Vera en Equateur par exemple. Cela a accru la concurrence."

La médaille et son revers
Et la formule a fait son effet. Le Paraguay a engrangé dix victoires en qualifications et, en fin de compte, décroché sa place en Afrique du Sud sans trop souffrir. Si les Albirrojos peuvent se targuer de participer à leur quatrième phase finale consécutive, ils doivent maintenant gérer le revers de la médaille : la pression d’une attente populaire énorme.

"Tout le monde au pays nous voit enfin passer le cap des huitièmes de finale. Les espérances sont très grandes car pour les médias paraguayens, notre groupe n’est pas très relevé et derrière l’Italie, on doit passer", nous explique Alcaraz, qui même sans expérience de l’événement mondial connaît parfaitement ses caractéristiques. "Il y a toujours des surprises en Coupe du Monde, où chaque équipe qualifiée est très solide, grand nom ou pas. Il faudra absolument mettre tous les adversaires sur le même plan".

Pour garder les crampons sur terre et éviter tout excès de confiance, l’ancien stoppeur de Beira Mar peut compter sur Martino qui rappelle, à propos de la Nouvelle-Zélande et de la Slovaquie, "qu’il n’y a plus d’adversaires faciles. Un statut de favori se confirme sur le terrain". Autre motif d’inquiétude, le Paraguay devra probablement se passer de Salvador Cabañas, meilleur buteur en qualifications avec six réalisations. "Son absence serait une grosse perte", confirme Alcaraz, préoccupé.

"On peut aller loin"
Conscient que la force de frappe de constitue la principale différence avec les cuvées albirrojas précédentes, avec des artilleurs tels que Roque Santa Cruz, Óscar Cardozo ou Nelson Haedo Valdez, Alcaraz se permet de fixer un objectif élevé. "Le dernier carré est possible, mais une fois encore il faut être sûr de nos forces sans les surestimer", avance le défenseur qui a débuté en Argentine au Racing Club. "La confiance au sein de l’équipe est très grande et je sais qu’on va aller loin. Jusqu'où, je ne sais pas. Mais on a les outils pour aller en demi-finale, j’en suis aussi persuadé".

Alcaraz et ses coéquipiers seront rapidement fixés sur la faisabilité de cet objectif. Lors du match d’ouverture du Groupe F, ils affronteront l’Italie, championne du monde en titre. "Je préfère les jouer d’entrée, plutôt que lors du dernier match s’ils ont besoin de points pour passer. Car jouer l’Italie dans un match décisif pour eux, ce serait un très gros souci…", conclut le prévoyant Antolín.

Mais jouer un Paraguay en pleine confiance pourrait aussi être un gros souci pour l’Italie…

Fifa.com (05/04/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Ven 9 Avr - 14:19

Italie : Lippi compte sur sa vieille garde

Marcello Lippi reste sourd aux critiques et même aux simples remarques concernant ses choix. Il assume, signe et persiste. Peu importe si les champions du monde en titre alignent en Afrique du Sud une défense vieillissante. Au contraire. Le Mister est plutôt du genre a considérer que c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures confitures.

Fabio Cannavaro, Gianluigi Buffon, Fabio Grosso, Nicola Legrottaglie, Gianluca Zambrotta, Gennaro Gattuso, Andrea Pirlo et Luca Toni ont tous allègrement dépassé la trentaine. Sauf énorme surprise, ces héros de 2006 seront pourtant du voyage en Afrique du Sud. "Lippi pratique une politique de gérontocratie", dénoncent d'ailleurs ses détracteurs.

Mais le patron de la Nazionale n'en a cure. "Si j'avais du écouter l'opinion publique, il y a quatre ans j'aurais dû laisser à la maison des joueurs comme Cannavaro ou Buffon et démissionner", répond-il. "Depuis que je suis entraîneur, avec un club ou avec l'équipe nationale, il y a un fil conducteur qui dicte mes choix : je n'ai jamais été conditionné par les campagnes venant de l'extérieur. Si je suis convaincu qu'il faut faire quelque chose, je le fais jusqu'au bout".

Le futur compte, pas le passé
"Mais ne vous trompez pas, ce n'est pas la victoire de 2006 qui dicte mes choix. De toute façon en Italie, ce qu'on a fait avant ne compte pas. On vous juge sur ce qui vient", précise l'entraîneur qui a mené la Squadra à son quatrième sacre mondial, en prêtant une oreille plus que distraite à la valse des noms annoncés par les médias pour figurer dans sa liste des 23.

Certains, avec beaucoup de précaution oratoire, ne manquent pas de souligner que Cannavaro n'a plus ses jambes d'il y a quatre ans et que son expérience commence à ne plus suffire. Zambrotta, Grosso et Legrottaglie, eux, connaissent une saison pour le moins difficile. Gattuso enfin n'est plus assuré d'une place de titulaire à l'AC Milan. Seul Giorgio Chiellini, 25 ans, rassure tout comme Buffon, "un canari à sept vies taillé dans le marbre", selon Lippi.

Le fait que la défense de la Juventus comportant cinq Azzurri titulaires ait encaissé 47 buts en 32 rencontres, soit la 15ème défense de Serie A, n'ébranle pas non plus le sélectionneur national. "La qualité d'un joueur, ce n'est pas seulement l'âge ou la technique. L'enthousiasme, l'expérience, le charisme, la sagesse, l'habitude des rencontres internationales : tout cela entre en ligne de compte. La Coupe du Monde, il s'agit d'un mois et sept matches. On n'a pas forcément besoin d'avoir des joueurs de 24 ans. Si je devais faire toute une saison avec cette équipe, je ferais probablement d'autres choix. Mais pour un mois, ce n'est pas un problème", estime-t-il.

Et puis, avec le maillot azzurro, sur les épaules les joueurs de Lippi semblent retrouver une seconde jeunesse comme le démontre leur parcours de qualification qu'ils ont terminé invaincus encaissant seulement sept buts en dix matches, dont deux contre Chypre lors de la dernière rencontre alors que tout était joué.

Lippi-Bearzot, même destin ?
Lors du dernier match de préparation contre le Cameroun (0:0), en l'absence de nombreux titulaires, Lippi en a profité pour tester une défense à trois pouvant préfigurer un 3-4-1-2 ou un 3-4-3. "Après la rencontre, où il nous manquait six ou sept joueurs importants et où j'ai fait débuter deux jeunes, tout le monde a dit 'ils sont loin de la condition'. Mais cela ne compte pas. Il ne faut pas faire le parallèle avec le match de préparation de mars 2006 où nous avions battu l'Allemagne avec tous nos titulaires. Contre le Cameroun nous avons improvisé une équipe pour pallier les absences. Je suis satisfait de ce que j'ai vu", estime Lippi.

Les oiseaux de mauvais augure trouvent également de nombreuses analogies entre l'équipe de Lippi et celle d’Enzo Bearzot, vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA 1982, et qui avait connu la débâcle lors de l’édition suivante au Mexique. Ils regrettent également que le sélectionneur n'ait pas tenu compte du signal d'alarme de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2009, où l’Italie avait été battue par l’Egypte (0:1) et surclassée par le Brésil (0:3).

Lippi, fidèle à sa ligne de conduite ne tient pas compte de ces remarques et préfère se tourner vers les tifosi : "Ayez confiance dans votre équipe. Nous allons récupérer tous nos titulaires et vous verrez que l'Italie sera prête. C'est au mois de mai que l'aventure commencera".

Fifa.com (09/04/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 14 Avr - 21:09

Slovaquie, Šesták : "Visons la deuxième place"

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) P28265dd5_sestak



Stanislav Šesták joue depuis maintenant trois ans en Bundesliga, sous le maillot du VfL Bochum. Grâce aux buts (22) et aux passes décisives (12) dont il a été l'auteur ces deux dernières saisons, le club a pu se maintenir à chaque fois, en dépit d'un budget modeste. Cette année aussi, la formation se bat pour rester au sein de l'élite allemande. Une lourde responsabilité repose encore sur les épaules de l'attaquant slovaque, qui a fait trembler les filets à six reprises et délivré trois passes décisives cette saison.

Le joueur de 27 ans fait partie des cadres non seulement à Bochum, mais aussi dans l'équipe nationale de son pays, qui s'est qualifié pour la Coupe du Monde de la FIFA pour la première fois depuis son indépendance, en 1993.

Lors des qualifications pour Afrique du Sud 2010, Šesták a inscrit six buts en six rencontres, contribuant largement au succès de la Slovaquie. L'été prochain, l'attaquant et ses coéquipiers seront confrontés à l'Italie, championne du monde en titre, au Paraguay et à la Nouvelle-Zélande au sein du Groupe F.

Au micro de FIFA.com, Šesták évoque son instinct de buteur, son rôle au sein de l'équipe nationale et les objectifs de la Slovaquie pour le grand rendez-vous du ballon rond.

Stanislav Šesták, vous faites preuve d'efficacité aussi bien en Bundesliga qu'en équipe nationale. Porter les couleurs de la Slovaquie, qu'est-ce que cela représente pour vous?
C'est toujours un grand honneur pour moi. La Slovaquie est un très jeune pays, les succès sportifs ne peuvent lui faire que du bien. C'est donc une grande responsabilité pour nous, les joueurs.

Votre pays s'est qualifié pour la Coupe du Monde de la FIFA pour la première fois depuis son indépendance. Qu'est-ce que cela signifie pour le football slovaque ?
Nous espérons bien sûr que cela va donner un élan au football slovaque. Jusqu'ici, le sport numéro un dans notre pays, c'était le hockey sur glace. Peut-être que notre participation à la Coupe du Monde donnera un coup de pouce au football de notre pays, surtout si nous parvenons à tirer notre épingle du jeu. Je me réjouis en tout cas pour les fans. Si nous nous sommes qualifiés, c'est notamment parce que nous avons obtenus de bons résultats à domicile.

Vous vous êtes distingué durant les qualifications comme le meilleur buteur de la Slovaquie. Est-ce important pour vous ?
Cela peut passer pour de la fausse modestie, mais le fait est que ce qui compte pour moi, en premier lieu, c'est le succès de l'équipe. Le reste n'a pas tellement d'importance. Bien sûr, pour un attaquant, ce n'est pas plus mal de marquer. La confiance en soi joue un grand rôle, c'est vrai. Mais les statistiques m'importent peu.

Quel est votre rôle au sein de l'équipe nationale ?
A 27 ans, je fais partie des joueurs les plus expérimentés du groupe. On attend de moi que je prenne des responsabilités, ce que je fais volontiers. Mais il plusieurs autres piliers. Je pense par exemple à Martin Škrtel ou à Miroslav Karhan. Robert Vittek a également marqué des buts importants pour nous.

La compétition reine en Afrique du Sud commence dans deux mois. Quelles sont vos attentes ?
Je suis vraiment impatient d'aller en Afrique du Sud. Ce doit être un pays magnifique et je suis heureux que cette Coupe du Monde me donne l'occasion de le découvrir un peu. Par ailleurs, participer à une Coupe du Monde, ça a toujours été mon rêve. Je vais pouvoir le réaliser là-bas.

La Slovaquie sera confrontée à l'Italie, au Paraguay et à la Nouvelle-Zélande. Que pensez-vous de ce groupe ?
Il me paraît inutile d'envisager la première place. Je suis à peu près sûr que ce sont les champions du monde qui vont prendre la tête du groupe. Mais la deuxième place peut être pour nous. Ce serait une grande réussite pour la Slovaquie.

Seriez-vous satisfaits d'atteindre les huitièmes de finale ou espérez-vous encore plus ?
Cela dépendra de l'adversaire. Nous verrons bien. Ce que nous voulons, c'est aller le plus loin possible.

Vos coéquipiers à Bochum Antar Yahia (Algérie) et Zlatko Dedic (Slovénie) seront sans doute présents lors de la Coupe du Monde de la FIFA eux aussi. Est-ce un sujet dont vous parlez entre vous ?
On discute beaucoup dans les vestiaires, notamment du fait que les équipes d'Antar et de Zlatko seront dans le même groupe. Pour ma part, je serais en tout cas très heureux de retrouver l'un ou à l'autre sur mon chemin au cours du tournoi. Cela voudrait dire que nous avons réussi à aller loin…

Fifa.com (14/04/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 21 Avr - 12:26

Le Paraguay se rue à l'attaque

Arc-boutée sur ses légendaires José Luis Chilavert et Carlos Gamarra, l’équipe du Paraguay s’est bâti une réputation de forteresse imprenable. Aujourd’hui, elle compte sur cette solidité défensive pour briller à Afrique du Sud 2010, mais elle sait qu’elle aura besoin de se montrer plus incisive à l’autre bout du terrain.

Sa principale référence offensive est Roque Santa Cruz, un joueur qui incarne à merveille le renouveau guarani. "Depuis quelques années, nous allons beaucoup plus de l’avant et nous nous en sortons bien. Le Paraguay a toujours été célèbre en Amérique du Sud pour ses qualités défensives, mais ces derniers temps, nous faisons aussi partie des meilleures attaques", affirme l’attaquant, en référence aux 23 buts inscrits par son équipe lors des 18 rencontres qualificatives, contre 16 encaissés. "Ces deux atouts font du Paraguay une équipe très difficile à battre."

Devenu un véritable ambassadeur des Albirrojos, Santa Cruz semble très optimiste quant aux conséquences de ce changement d’attitude sur le jeu de son équipe. "Nous avons aujourd’hui la meilleure équipe de notre histoire. Et nous avons la ferme intention d’améliorer notre meilleur résultat, c’est-à-dire un huitième de finale."

Malgré le tragique incident qui les prive de l’attaquant Salvador Cabañas, éloigné des terrains pour une période indéterminée, les Guaranis disposent d’une puissance offensive inédite, de nature à faire cauchemarder les meilleurs défenseurs de la planète. Óscar Cardozo boucle une saison de rêve à Benfica, puisqu’il emmène le classement des meilleurs buteurs de l’UEFA Europa League et du championnat portugais. Nelson Haedo Valdez est déjà une vedette de la Bundesliga et Lucas Barrios, son coéquipier de Borussia Dortmund, a fait plaisir à Gerardo Martino, son sélectionneur, en obtenant le passeport paraguayen. Et cette liste est loin d’être exhaustive...

Gare aux défenseurs !
Certes sa première saison à Manchester City, aux côtés de Carlos Tevez et Emmanuel Adebayor, a été gâchée par une tendinite au genou et un problème musculaire. Certes, il n’a pas pu contribuer au bon parcours de son pays dans le marathon qualificatif de la CONMEBOL. Mais ses futurs adversaires ont intérêt à se méfier de Santa Cruz, qui devient redoutable dès qu’il est en pleine possession de ses moyens.

Sur la route de l’Afrique du Sud, le Paraguay a donné des indices de sa nouvelle force de frappe en signant deux buts ou plus lors de six rencontres. Il a par exemple écrasé l’Équateur 5:1 à domicile, infligé un imparable 3:0 au Chili à Santiago et battu le Brésil 2:0 à Asunción. Ce n’est pas un hasard si Santa Cruz a justement pris part à ces trois matches.

Sur les 1 620 minutes de jeu du Paraguay en éliminatoires, l’ancien attaquant du Bayern Munich en a disputé 308 et marqué trois buts. Cabañas en a inscrit deux fois plus, pour un total de 1 219 minutes jouées et Valdez a fait mouche à 5 reprises en 1188 minutes. Pour ceux qui en doutaient, ces statistiques confirment que l’attaquant de City a besoin de peu de temps pour se montrer décisif dans les derniers mètres.

Un échelon au-dessus
Désormais, Santa Cruz doit tout faire pour aborder la Coupe du Monde de la FIFA dans le meilleur état de forme possible. Le Paraguay en aura bien besoin, lui qui a été versé dans un groupe comportant l’Italie tenante du titre, la surprenante Slovaquie, qui a laissé la République tchèque sur le carreau, et la Nouvelle-Zélande, au jeu très physique. "Il faudra absolument réussir notre entrée en lice. Nous allons démarrer contre l’Italie, qui est le favori du groupe. Cependant, il faut encore voir dans quel état seront tous les joueurs et s’ils auront bien récupéré des efforts de la saison. En Coupe du Monde, la fraîcheur a un rôle déterminant."

Dans l’esprit de Santa Cruz, il faut que le Paraguay parvienne à afficher sur le sol sud-africain la même autorité qui lui avait permis d’emmener le peloton sud-américain pendant de longues journées. De préférence, l’attaquant aimerait que son équipe pose des problèmes aux entraîneurs adverses dans les deux surfaces. Les équipes de la CONMEBOL ont déjà pu constater ces nouvelles dispositions, mais ce sera probablement une surprise pour certains coaches moins avertis.

"Il faut peut-être que nous fassions encore des progrès en termes d’attitude. Depuis des années, on a dit et répété que nous tombons toujours contre les grandes équipes. Nous avons besoin d’être plus forts dans la tête, pour pouvoir jouer notre meilleur football contre tout le monde", affirme-t-il. "Nous avons une occasion en or de montrer de quoi nous sommes capables."

Fifa.com (20/04/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Avr - 18:00

Nouvelle-Zélande : Smeltz, ni peur ni complexes

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1197807_large

L’attaquant néo-zélandais Shane Smeltz rêve d’emmener la Nouvelle-Zélande au moins en huitièmes de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, n’en déplaise à certains qui voient déjà les Kiwis terminer bons derniers de leur poule. Une chose est sure : si les All Whites veulent frapper un grand coup, ils devront miser à fond sur leur artilleur maison.

Après un début de carrière poussif, Smeltz trouve le déclic en 2007 avec un doublé contre le Pays de Galles, en amical. Dès lors, l’attaquant est comme métamorphosé tant en club qu’en sélection. Il devient le meilleur buteur de son équipe lors des trois saisons suivantes, s’adjugeant même le Soulier d’or australien à deux reprises.

Tandis que l’état de grâce se poursuit avec les All Whites, Smeltz reçoit le trophée de Joueur océanien de l’année en 2008 et 2009, raflant au passage le titre de footballeur néo-zélandais de l’année. Il affiche un bilan élogieux de huit réalisations en cinq rencontres préliminaires de la zone Océanie pour Afrique du Sud 2010, égalant un record national vieux de 30 ans : marquer dans six matches internationaux d’affilée.

Doté d’un nom de famille à consonance germanique, Smeltz est bel et bien né en Allemagne mais n’y possède pour autant aucune ascendance récente. Le jeune Shane est arrivé en Nouvelle-Zélande à l’âge d’un an accompagné d’un père américain et d’une mère anglaise.

Pas de complexes
Pas peu fiers d’avoir ramené leur pays sur la scène mondiale après 28 ans d’absence, Smeltz et ses coéquipiers comptent bien profiter pleinement de cette occasion. Pas question donc de se laisser impressionner par l’atmosphère élitiste qui règnera cet été à la pointe du continent africain. La Nouvelle-Zélande a été versée dans le Groupe F aux côtés des champions du monde italiens, des coriaces Paraguayens et des imprévisibles Slovaques.

"Nous aurions certainement pu tomber dans un groupe plus relevé mais de toute façon, il n’y a pas de match facile en Coupe du Monde", glisse Smeltz au micro de FIFA.com. "Tout le monde va se battre pour accéder à la deuxième phase et ce sera notre cas également, même si beaucoup ne donnent pas cher de notre peau. Trois matches énormes nous attendent mais nous sommes tous très impatients de les jouer."

"J’avais marqué contre l’Italie en amical juste avant la Coupe des Confédérations", note Smeltz en rappelant le revers 3:4 subi face à la Squadra Azzurra il y a un an. "Malgré notre défaite, nous avons été à la hauteur et cela nous a mis en confiance. Nous n’aurons aucun complexe face à la Slovaquie, au Paraguay et même à l’Italie."

Quelles que soient leurs ambitions, les Kiwis partiront en Afrique du Sud avec un désavantage certain : la plupart de leurs joueurs clés ont terminé leur saison depuis le mois de mars en championnat d’Australie. Smeltz, sociétaire de Gold Coast United, ainsi que tous les joueurs issus de Wellington Phoenix comme Leo Bertos, Tim Brown et Tony Lochhead, sont contraints de s’entraîner avec une équipe de deuxième division australienne pour se maintenir à niveau.

Le football à la fête
La victoire épique sur Bahreïn lors des barrages en novembre dernier a suscité une véritable effervescence dans ce fief du rugby qu’est la Nouvelle-Zélande. Cette rencontre a attiré une assistance record au niveau national et a littéralement donné des ailes à Wellington Phoenix, qui a vu son stade se remplir comme jamais auparavant. "J’aime ce sport et il n’y a rien de tel que de voir de jeunes enfants jouer au football dans un pays où, jusqu’ici, la plupart des gens pratiquaient le rugby ou d’autres sports", savoure le natif de Göppingen. "Avec l’essor du football et sans doute aussi l’effet Coupe du Monde, les choses ont beaucoup changé et c’est un plaisir de voir le pays se passionner pour le ballon rond."

Malgré sa forme éblouissante de ces dernières années, Smeltz reste aussi méconnu du grand public que ses compatriotes, à l’exception du capitaine Ryan Nelsen. Une moisson d’un ou deux buts lors d’Afrique du Sud 2010 lui permettrait de faire grimper sa cote de popularité. "Ce serait un rêve de marquer pendant la Coupe du Monde, pourvu que cela puisse aider mon pays à obtenir les résultats escomptés."

Fifa.com (22/04/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 28 Avr - 22:32

Italie, Rossi : "On veut réussir le doublé"

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1199516_FULL-LND

Il est moitié italien moitié américain, il a évolué dans trois pays différents et, de par sa petite taille, sa vitesse et son sens du drible, il évoque davantage un attaquant argentin plutôt que l’un des solides gaillards de la Squadra Azzurra. Pourtant, Giuseppe Rossi ne transige par sus ses préférences : "Depuis mon enfance, j’ai toujours rêvé de jouer en équipe d’Italie car je me sens italien".

C’est l’un des paris offensifs d’une équipe traditionnellement réputée pour son imperméabilité. C’est aussi l’un des plus jeunes joueurs d’un groupe qui parie sur le même schéma que celui qui l’avait emmené jusqu’au sacre mondial à Allemagne 2006. "De la pression, il y en a toujours", souligne-t-il en exclusivité pour FIFA.com. "Il faut juste tout faire pour ne pas y penser et travailler pour le bien de l’équipe. En tant qu’attaquant, j’ai la mission de marquer des buts. Si je ne suis pas capable d’en marquer, je ferai de mon mieux pour être utile à mes coéquipiers".

Bien que convoqué lors de la dernière Coupe des Confédérations de la FIFA 2009, l’attaquant de Villarreal préfère faire preuve de prudence : "Mon but est de faire partie du groupe et de pouvoir participer à la fête. Une fois que je l’aurai atteint, je tâcherai de me battre pour les objectifs du groupe. Je ne me fixe pas d’objectifs personnels".

Premier contact
Rossi avoue que l’expérience sud-africaine de l’année dernière lui a permis de s’intégrer au groupe, de découvrir le football international et de signer ses deux premiers buts en équipe d’Italie. "C’est une drôle de coïncidence", dit-il en allusion à l’équipe ayant encaissé ce doublé, les États-Unis, dont il aurait pu défendre les couleurs s’il n’avait pas refusé la sélection il y a quelques années. "C’était un plaisir de recevoir la convocation de la fédération américaine et je tiens à remercier le staff d’avoir pensé à moi. En plus, c’est une bonne équipe qui n’arrête pas de progresser", souligne-t-il. Les résultats confirment ses dires, puisque les hommes à la bannière étoilée étaient montés sur la deuxième marche du podium lors de la répétition générale sud-africaine.

Le capocannoniere du Tournoi Olympique, Pékin 2008 reconnaît que le résultat de la Coupe des Confédérations de la FIFA n’était pas à la hauteur des espoirs de la délégation azzurra, mais il espère bien rectifier le tir lors de la deuxième visite transalpine sur le sol sud-africain. Et il n’hésite pas à mettre en avant l’expérience de l’équipe de Marcello Lippi, pourtant décriée par des observateurs qui jugent la Squadra trop âgée. "La majorité des membres du groupe était déjà là en Allemagne. Ils savent comment y arriver et comment encaisser la pression pour remporter une telle compétition. Cette expérience peut nous aider à réussir le doublé", assure l’attaquant natif du New Jersey.

Étant l’un des deux seuls internationaux italiens à évoluer à l’étranger avec Alberto Aquilani, sociétaire de Liverpool, Rossi analyse les chances de l’équipe de Lippi avec une meilleure perspective. En observateur privilégié du football espagnol, il a pleine conscience du niveau de jeu actuellement démontré par les hommes de Vicente del Bosque, mais il n’hésite pas une seconde lorsqu’on lui demande de désigner le favori de l’épreuve. "On parle beaucoup de l’Espagne et je ne peux qu’être d’accord. C’est une équipe composée de joueurs très talentueux qui savent conserver la maîtrise du ballon à tout moment. Mais nous sommes les tenants du titre et nous avons très envie de le conserver", rappelle le buteur du Sous-marin jaune.

Un parcours semé d’embûches
"En règle générale, les Espagnols considèrent que l’Italie est une grande équipe. Sa conception du jeu en fait un adversaire très difficile à battre. Je me rappelle que quand mes partenaires espagnols de Villarreal étaient rentrés de l’Euro 2008, ils m’avaient dit que l’Italie avait été leur rival le plus compliqué", rappelle-t-il en référence au quart de finale, que l’Espagne avait remporté aux tirs au but.

Cependant, la route vers un éventuel deuxième sacré consécutif sera longue et tortueuse. Pour battre le Paraguay, la Nouvelle-Zélande et la Slovaquie, les rivaux du Groupe F, Rossi aura peut-être besoin d’une préparation plus approfondie que ses coéquipiers. En effet, l’attaquant sortira d’une année difficile, au cours de laquelle il a perdu son père et connu trois entraîneurs différents sur le banc de Villarreal.

En tout état de cause, l’équipe levantine comme l’attaquant azzurro sont actuellement sur la pente ascendante. Et Rossi ne se privera pas de le démontrer sur les terrains sud-africains.

Fifa.com (28/04/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Dim 2 Mai - 18:15

Paraguay : Une première liste de 30 dévoilée mardi

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1188487_FULL-LND

Le sélectionneur de l'équipe du Paraguay, l'Argentin Gerardo "Tata" Martino, dévoilera mardi une première liste élargie de 30 joueurs pour le Mondial-2010 en Afrique du Sud (11 juin-11 juillet), rapporte la Fédération paraguayenne (APF) sur son site internet.

Le groupe s'envolera mercredi pour Genève, afin de disputer un premier match amical contre la Corée du Nord le 15 mai à Savièse (Suisse).

Il prendra ensuite ses quartiers en France, à Evian-les-bains, son camp de base avant le départ en Afrique du Sud, prévu le 3 juin.

Le Paraguay disputera auparavant trois autres rencontres amicales contre l'Irlande à Dublin le 25 mai, la Côte d'Ivoire le 28 mai à Thonon-les-Bains (France), et la Grèce le 2 juin à Winterthur (Suisse).

La principale préoccupation de Martino est de trouver un remplaçant à son meilleur atout offensif, l'attaquant Salvador Cabanas, blessé d'une balle dans la tête fin janvier dans un bar de Mexico.

Même s'il a quasiment récupéré toutes ses capacités physiques et cognitives, il n'est pas encore sorti de l'hôpital et n'a donc quasiment aucune chance de figurer dans le groupe.

Le Paraguay a été versé dans le groupe F pour le premier tour du Mondial. Il affrontera la Nouvelle-Zélande, la Slovénie et l'Italie, tenante du titre.

Fifa.com (02/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 5 Mai - 21:14

Paraguay : Les 30, sans Cabanas, avec Lucas Barrios

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1204981_FULL-LND

L'attaquant Salvador Cabanas, blessé par balle à la tête en janvier, n'a pas été retenu par le sélectionneur Gerardo Martino dans la liste élargie de 30 joueurs pour le Mondial-2010 en Afrique du Sud (11 juin-11 juillet) et est remplacé par Lucas Barrios de Dortmund (1re div. allemande).

Cabanas, blessé d'une balle dans la tête dans un bar de Mexico, a recouvré la majorité de ses capacités physiques et mentales mais n'est pas encore sorti de l'hôpital et ne peut espérer participer au Mondial. Toutefois la Fédération paraguayenne envisage d'emmener le joueur dans sa délégation.

Lucas Barrios, 25 ans, 2e meilleur buteur de la Bundesliga cette saison, est lui convoqué. L'attaquant, de père argentin et de mère paraguayenne, a obtenu sa naturalisation au mois de mars.

"Personne ne peut douter des capacités de Lucas Barrios", a déclaré le sélectionneur, l'Argentin Gerardo Martino.

Barrios sera notamment en concurrence avec son coéquipier de Dormund Nelson Haedo Valdez, Oscar Cardozo qui évolue au Benfica Lisbonne et Roque Santa Cruz (Manchester City).

Le groupe s'envolera mercredi pour Genève, afin de disputer un premier match amical contre la Corée du Nord le 15 mai à Savièse (Suisse). Il prendra ensuite ses quartiers en France, à Evian-les-bains, son camp de base avant le départ en Afrique du Sud, prévu le 3 juin.

Le Paraguay évoluera dans le groupe F pour le premier tour et affrontera la Nouvelle-Zélande, la Slovénie et l'Italie.

La liste des 30 joueurs :
Gardien : Justo Villar (Valladolid/ESP), Aldo Bobadilla (Deportivo Independiente de Medellín/COL), Diego Barreto (Cerro Porteño)

Défenseurs : Claudio Morel Rodríguez (Boca Juniors/ARG), Denis Caniza (León/MEX), Paulo da Silva (Sunderland/ENG), Darío Verón (Pumas UNAM/MEX), Julio César Cáceres (Atlético Mineiro/BRE), Julio Manzur (Tigres/ARG), Carlos Bonet (Olimpia), Aureliano Torres (San Lorenzo de Almagro/ARG), Marcos Cáceres (Rácing/ARG), Antolín Alcaraz (Bruges/BEL)

Milieux de terrain : Edgar Barreto (Atalanta/ITA), Cristian Riveros (Cruz Azul/MEX), Osvaldo Martínez (Monterrey/MEX), Víctor Cáceres (Libertad), Enrique Vera (Universitaria de Quito/ECU), Jonathan Santana (Wolsbourg/GER), Sergio Aquino (Libertad), Eduardo Ledesma (Lanús/ARG), Néstor Ortigoza (Argentinos Juniors/ARG), Marcelo Estigarribia (Newell's Old Boys/ARG)

Attaquants : Roque Santa Cruz (Manchester City/ENG), Nelson Haedo Valdez (Borussia Dortmund), Oscar Cardozo (Benfica/POR), Edgar Benítez (Toluca/MEX), Lucas Barrios (Borussia Dortmund/GER), Rodolfo Gamarra (Libertad), Jorge Achucarro (Newell's Old Boys/ARG)

Fifa.com (04/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 5 Mai - 23:03

Slovaquie : Skrtel a repris l'entraînement

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1150492_FULL-LND

Le défenseur de la Slovaquie, Martin Skrtel, a repris l'entraînement avec Liverpool, un peu plus d'un mois avant le début du Mondial-2010, a annoncé le club anglais.

Le joueur de 25 ans s'était fracturé le pied droit en février, lors d'un match d'Europa League de Liverpool.

La Slovaquie, dont Skrtel est un des joueurs de base, prendra part en Afrique du Sud à la première phase finale de Coupe du monde de son histoire.

Elle entamera le tournoi le 15 juin par un match contre la Nouvelle-Zélande (groupe F). Dans sa poule, figurent également le champion du monde italien et le Paraguay.

Fifa.com (05/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Lun 10 Mai - 18:03

Nouvelle-Zélande : Les Kiwis au complet

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1143599_FULL-LND

Le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande Ricki Herbert a annoncé lundi le groupe de 23 joueurs retenus pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud (11 juin - 11 juillet).

Le défenseur de Blackburn Ryan Nelsen sera le capitaine de cette équipe qui comprendra six autres joueurs évoluant en Europe: Rory Fallon (Plymouth/ENG/D2), Chris Killen (Middlesbrough/ENG/D2), Michael McGlinchey (Motherwell/SCO), Winston Reid (FC Midtjylland/DEN), Tommy Smith (Ipswich Town/ENG/D2) et Chris Wood (West Bromwich Albion/ENG/D2).

La Nouvelle-Zélande disputera le 24 mai à Melbourne une rencontre de préparation contre l'Australie avant de partir en Europe jouer deux matches contre la Serbie et la Slovénie.

Les Néo-Zélandais rejoindront l'Afrique du Sud le 6 juin avant d'entamer le Mondial dans le groupe F qui comprend également la Slovaquie, l'Italie et le Paraguay.

Gardiens : James Bannatyne (Team Wellington), Glen Moss (Melbourne Victory/AUS), Mark Paston (Wellington Phoenix).

Défenseurs : Andy Boyens (New York Red Bulls/USA), Tony Lochhead (Wellington Phoenix), Ryan Nelsen (Blackburn Rovers/ENG, capitaine), Winston Reid (FC Midtjylland/DEN), Ben Sigmund (Wellington Phoenix), Tommy Smith (Ipswich Town/ENG/D2), Ivan Vicelich (Auckland City).

Milieux de terrain : Andy Barron (Team Wellington), Leo Bertos (Wellington Phoenix), Tim Brown (Wellington Phoenix), Jeremy Christie (FC Tampa Bay/USA), Aaron Clapham (Canterbury United), Simon Elliott (sans club), Michael McGlinchey (Motherwell/SCO), David Mulligan (sans club).

Attaquants : Jeremy Brockie (Newcastle Jets/AUS), Rory Fallon (Plymouth/ENG/D2), Chris Killen (Middlesbrough/ENG/D2), Shane Smeltz (Gold Coast United/AUS), Chris Wood (West Bromwich Albion/ENG/D2).

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées et annoncées par la FIFA.

Fifa.com (10/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Lun 10 Mai - 21:47

Italie, Lippi : "Pas de surprises dans la sélection"

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1205006_FULL-LND

Le sélectionneur de l'Italie championne du monde Marcello Lippi a assuré qu'il n'y aurait "pas de surprises" au sein du groupe qu'il entend amener au Mondial en Afrique du Sud (11 juin-11 juillet), lundi à la veille de communiquer une présélection de 30 joueurs à la Fifa.

"J'ai levé les derniers doutes et j'ai déjà averti les joueurs un par un. Il n'y aura pas de surprises", a assuré Lippi au cours d'une conférence de presse à Turin (nord) où il a présenté le stage de préparation en altitude que la Nazionale effectuera dans les Alpes, à Sestriere (2.035 m), du 23 mai au 4 juin.

Cet aveu ferme ainsi a priori la porte à Francesco Totti, dont le retour a souvent été évoqué malgré sa retraite internationale prise au lendemain de la victoire au Mondial-2006, ainsi qu'aux attaquants Antonio Cassano (Sampdoria) et Fabrizio Miccoli (Palerme), qui "flambent" depuis plusieurs semaines mais qui n'ont jamais fait partie des plans du sélectionneur. Il en va également de même pour le jeune attaquant de l'Inter Mario Balotelli, 19 ans, que Lippi ne trouve pas encore assez mature.

La liste de 30 joueurs pré-convoqués devrait ainsi fortement ressembler à celle qui avait été élaborée pour un rassemblement de 48 heures à Rome la semaine passée: à l'exception du milieu De Rossi, retenu par la finale de la Coupe d'Italie avec la Roma, y figuraient tous les cadres, qu'ils soient champions du monde (Buffon, Cannavaro, Pirlo, Gattuso, Gilardino...) ou non (Chiellini, Di Natale, Marchisio...). Le 18 mai, Lippi affinera ses choix en annonçant à Rome une liste de 23 plus 4 "réservistes". Le 1er juin, il donnera sa liste des 23 définitive à la Fifa.

En plus du stage à Sestriere - "C'est un des rares endroits en Italie qui a un terrain à 2.000 m qui permette un travail d'oxygénation adapté aux altitudes que nous trouverons en Afrique du Sud" dixit Lippi -, les Azzurri joueront deux matches amicaux face à des sélections également qualifiées pour le Mondial: le 3 juin contre le Mexique à Bruxelles, puis le 5 juin face à la Suisse à Genève. Leur départ en Afrique du Sud est programmé le 8 juin depuis Milan pour une arrivée le 9 juin au matin.

Versée dans le groupe F, l'Italie affrontera successivement le Paraguay (le Cap, 14 juin), la Nouvelle-Zélande (Nelspruit, 20 juin) et la Slovaquie (Johannesburg, 24 juin).

Fifa.com (10/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par JSK_A_MORT le Mar 11 Mai - 17:45

Italie : La liste des 30 joueurs

Marcello Lippi a communiqué mardi la composition de sa liste de 30 joueurs présélectionnés en vue de la Coupe du Monde. L'attaquant Giuseppe Rossi (Villarreal) intègre la sélection. Francesco Totti (AS Rome), Antonio Cassano (Sampdoria), Mario Balotelli (Inter) et Luca Toni (AS Rome) n'en font pas partie.

Gardiens
Gianluigi Buffon (Juventus)
Morgan De Sanctis (Naples)
Federico Marchetti (Cagliari)
Salvatore Sirigu (Palerme)

Défenseurs
Salvatore Bocchetti (Genoa)
Leonardo Bonucci (Bari)
Fabio Cannavaro (Juventus)
Mattia Cassani (Palerme)
Giorgio Chiellini (Juventus)
Domenico Criscito (Genoa)
Fabio Grosso (Juventus)
Christian Maggio (Naples)
Gianluca Zambrotta (Milan)

Milieux
Mauro Camoranesi (Juventus)
Antonio Candreva (Juventus)
Andrea Cossu (Cagliari)
Daniele De Rossi (Roma)
Gennaro Gattuso (Milan)
Claudio Marchisio (Juventus)
Riccardo Montolivo (Fiorentina)
Angelo Palombo (Sampdoria)
Simone Pepe (Udinese)
Andrea Pirlo (Milan)

Attaquants
Marco Borriello (Milan)
Antonio Di Natale (Udinese)
Alberto Gilardino (Fiorentina)
Vincenzo Iaquinta (Juventus)
Giampaolo Pazzini (Sampdoria)
Fabio Quagliarella (Naples)
Giuseppe Rossi (Villarreal/ESP)

NB : Marcello Lippi annoncera le 18 mai une liste de 23 joueurs plus 4 réservistes, avant de donner sa liste officielle le 1er juin.

L.P. (Rédaction Football365.fr)
JSK_A_MORT
JSK_A_MORT

Messages : 319
Date d'inscription : 09/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par JSK_A_MORT le Mar 11 Mai - 17:47

Pas de sentiment avec Lippi qui n’a pas sélectionné Totti et Cassano et surtout aucun joueur du finaliste de la champion’s league Cool

PS : Tanmirth @ Rachid pour cette belle organisation de la section coupe du monde cheers
JSK_A_MORT
JSK_A_MORT

Messages : 319
Date d'inscription : 09/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mar 11 Mai - 18:27

Italie : Une liste de 30 avec Rossi

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1199516_FULL-LND

L'attaquant de Villarreal Giuseppe Rossi a été inclus dans la présélection de 30 joueurs que le sélectionneur de l'Italie Marcello Lippi s'apprête à adresser à la Fifa pour le Mondial en Afrique du Sud (11 juin-11 juillet), a annoncé mardi la Fédération italienne (FIGC).

Rossi (23 ans, 14 sélections et 3 buts) est le seul nouveau nom à apparaître par rapport à une liste de 29 déjà élaborée la semaine passée pour un rassemblement de 48 heures à Rome, en plus de celui du milieu Daniele De Rossi, un des principaux cadres des Azzurri, qui avait été retenu par la finale de la Coupe d'Italie avec la Roma.

Parmi les trente, Rossi prend la place du défenseur central de la Juventus Nicola Legrottaglie, souvent appelé par Lippi ces deux dernières années mais pas toujours titulaire avec le club turinois cette saison.

Comme l'avait annoncé lundi le sélectionneur, il n'y a "pas de surprises" dans le groupe, soit pas de Francesco Totti (AS Rome), d'Antonio Cassano (Sampdoria), de Mario Balotelli (Inter) ou de Luca Toni (AS Rome), autant de joueurs en vue en cette fin de saison mais qui ne font plus ou n'ont jamais fait partie des plans de Lippi.

La liste comporte dix vainqueurs du Mondial en Allemagne il y a quatre ans: le gardien Buffon, les défenseurs Cannavaro, Grosso et Zambrotta, les milieux Camoranesi, De Rossi, Gattuso et Pirlo, ainsi que les attaquants Gilardino et Iaquinta.

Le 18 mai, Lippi affinera ses choix en annonçant à Rome une liste de 23 plus 4 "réservistes". Le 1er juin, il donnera sa liste des 23 définitive à la Fifa.

Du 23 mai au 5 juin, les champions du monde effectueront un stage de préparation en altitude, à Sestrieres (2035 m) dans les Alpes. Ils disputeront deux matches amicaux face à des sélections également qualifiées pour la Coupe du monde: le 3 juin contre le Mexique à Bruxelles, puis le 5 juin face à la Suisse à Genève.

Leur départ en Afrique du Sud est programmé le 8 juin depuis Milan pour une arrivée le 9 juin au matin. Versée dans le groupe F, l'Italie affrontera successivement le Paraguay (le Cap, 14 juin), la Nouvelle-Zélande (Nelspruit, 20 juin) et la Slovaquie (Johannesburg, 24 juin).

La présélection de 30 joueurs
Gardiens :
Gianluigi Buffon (Juventus), Morgan De Sanctis (Naples), Federico Marchetti (Cagliari), Salvatore Sirigu (Palerme)

Défenseurs : Salvatore Bocchetti (Genoa), Leonardo Bonucci (Bari), Fabio Cannavaro (Juventus), Mattia Cassani (Palerme), Giorgio Chiellini (Juventus), Domenico Criscito (Genoa), Fabio Grosso (Juventus), Christian Maggio (Naples), Gianluca Zambrotta (Milan)

Milieux : Mauro Camoranesi (Juventus), Antonio Candreva (Juventus), Andrea Cossu (Cagliari), Daniele De Rossi (Roma), Gennaro Gattuso (Milan), Claudio Marchisio (Juventus), Riccardo Montolivo (Fiorentina), Angelo Palombo (Sampdoria), Simone Pepe (Udinese), Andrea Pirlo (Milan)

Attaquants : Marco Borriello (Milan), Antonio Di Natale (Udinese), Alberto Gilardino (Fiorentina), Vincenzo Iaquinta (Juventus), Giampaolo Pazzini (Sampdoria), Fabio Quagliarella (Naples), Giuseppe Rossi (Villarreal/ESP)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA.

Fifa.com (11/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mar 11 Mai - 22:08

Slovaquie :Une présélection de 29 joueurs sans Mintal

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1209024_FULL-LND

Le sélectionneur de l'équipe de Slovaquie de football, Vladimir Weiss, a dévoilé mardi une présélection de 29 joueurs, en vue du Mondial-2010 de football (11 juin-11 juillet) en Afrique du Sud.

La présélection inclut tous les piliers de l'équipe qui ont participé à la campagne de qualification, sauf le milieu de terrain offensif Marek Mintal de Nuremberg (barragiste au terme du Championnat d'Allemagne 2009/10), qui a mis un terme à sa carrière internationale en mai 2009.

La Slovaquie participera en Afrique du Sud à la première phase finale de Coupe du monde de son histoire.

Elle entamera le tournoi le 15 juin par un match contre la Nouvelle-Zélande. Dans son groupe F figurent également le champion du monde italien et le Paraguay.

Les 29 joueurs slovaques présélectionnés :
Gardiens :
Jan Mucha (Legia Varsovie/POL), Dusan Kuciak (Vaslui/ROM), Lubos Kamenar (Nantes/FRA), Dusan Pernis (Dundee Utd/SCO)

Défenseurs : Peter Pekarik (Wolfsburg/GER), Martin Petras (Cesena/ITA), Martin Skrtel (Liverpool/ENG), Lubomir Michalik (Leeds United/ENG), Jan Durica (Lokomotiv Moscou/RUS), Radoslav Zabavnik (Mayence/GER), Marek Cech (West Bromwich Albion/ENG), Tomas Hubocan (Zenit St Petersbourg/RUS), Kornel Salata (Slovan Bratislava).

Milieux de terrain : Kamil Kopunek (Spartak Trnava), Jan Kozak (Timisoara/ROM), Juraj Kucka (Sparta Prague/CZE), Miroslav Karhan (Mayence/GER), Marek Sapara (Ankaragücü/TUR), Mario Pecalka (MSK Zilina), Stanislav Sestak (Bochum/GER), Marek Hamsik (Naples/ITA), Vladimir Weiss jr (Manchester City/ENG), Miroslav Stoch (Chelsea/ENG), Dusan Svento (Salzbourg/AUT), Zdeno Strba (Xanthi/GRE)

Attaquants : Erich Jendrisek (Schalke 04/GER), Robert Vittek (Ankaragücü/TUR), Martin Jakubko (Ramenskoye/RUS), Filip Holosko (Besiktas/TUR)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA.

Fifa.com (11/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 12 Mai - 17:53

Nouvelle Zélande : Les Kiwis entre de bonnes mains

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1209431_FULL-LND

Le gardien de la Nouvelle-Zélande, Mark Paston, est d’ores et déjà entré dans les annales du football kiwi. Dans un mois, il aura même l’occasion d’aller encore plus loin lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Les All Whites ont mis fin à une absence de 28 ans sur la scène mondiale suprême en disposant en barrages de Bahreïn sur la plus petite des marges. Un succès qui doit beaucoup à Paston, puisque le portier a arrêté un penalty en deuxième période qui aurait pu faire basculer le sort du match.

Son principal concurrent, Glen Moss, étant suspendu pour les deux premiers matches de poule en Afrique du Sud, Paston est certain d’avoir sa place entre les poteaux des Kiwis face à la Slovaquie, puis contre l’Italie et peut-être le Paraguay. Cela fait cinq ans que les deux hommes se disputent le maillot floqué du numéro 1 en sélection. Moss avait été retenu comme titulaire en Coupe des Confédérations de la FIFA l’an dernier, mais Paston a su faire valoir ses performances en championnat pour attirer à nouveau l'attention du sélectionneur.

Le football étant rarement un long fleuve tranquille, Paston s’est fracturé la jambe un mois après ses exploits face à Bahreïn. S’il est désormais revenu à 100 % de ses moyens, le portier manque cruellement de pratique. La prochaine rencontre amicale face au voisin australien sera son premier match officiel en six mois.

La confiance revient
Pour beaucoup, Paston devrait être l’un des gardiens les plus sollicités en Afrique du Sud. Mais le portier de Wellington Phoenix n’en a cure. "Evidemment, nous faisons partie des 'petits' de cette Coupe du Monde. C'est en tout cas ce que la plupart des gens doivent se dire. En revanche, si nous obtenons un bon résultat, on parlera tout de suite d’exploit, mais je me dis qu’après tout, pourquoi pas ? Dans chacun de nos trois matches de poule, nous allons entrer sur la pelouse déterminés à tout donner. Les exploits arrivent de temps en temps et j’espère que nous pourrons en créer un."

Pour leur unique apparition sur la scène internationale, lors d’Espagne 1982, les All Whites n’avaient pas glané le moindre point. Mais la sélection néo-zélandaise a énormément progressé ces dernières années. Lorsque Paston a débuté sa carrière en 1997, à 20 ans, la plupart de ses coéquipiers actuels étaient footballeurs amateurs. "Si vous regardez notre effectif, vous vous rendez compte que notre équipe est loin d’être ridicule. Cela nous donne confiance", confie Paston à FIFA.com. "Dans les rencontres internationales, nous sommes beaucoup plus confiants maintenant qu’à l’époque où nous étions amateurs. Nous jouons avec beaucoup plus d'assurance et le fait que nos joueurs évoluent dans des clubs professionnels y est étroitement lié."

Malheureusement pour Paston, sa carrière en club et en sélection a été parsemée de blessures, en particulier ses deux saisons passées en Angleterre, à Bradford City et Walsall. Mais aujourd’hui, il brille avec Wellington Phoenix en A-League australienne, sous la houlette de Ricki Herbert, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande par ailleurs.

Un héros discret
Après une carrière longue et distinguée, il aura fallu cette parade face à Sayed Mohamed Adnan sur penalty, lors du barrage contre Bahreïn, pour que Paston accède à la notoriété dans un pays où peu de footballeurs se sont fait un nom. Mais l’intéressé s’oppose à cette étiquette de héros qu’on veut lui coller et coupe court quand on lui dit qu’il a rattrapé la bourde de son collègue Tony Lochhead, responsable du penalty sifflé. "Dans le football, tout est question de solidarité. Tony m’a lui même tiré d’affaire à de nombreuses reprises", explique ce joueur qui place sa famille comme la plus grande de ses priorités.

Mais revenons sur le match inoubliable de Wellington, en novembre dernier. "On vit rarement des soirées comme celle-ci", glisse Paston avec un sens de la litote typiquement néo-zélandais. "Il est évident que le match contre Bahreïn a été le sommet de ma carrière", ajoute-t-il, avant d’admettre qu’il n’a visionné le match qu’une seule fois depuis. Mais un nouveau coup d’éclat en Afrique du Sud pourrait bientôt venir reléguer ce fait d'armes à la deuxième place de ses plus grands exploits.

Fifa.com (12/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Sam 15 Mai - 21:03

Le Paraguay bat la RDP Corée 1:0

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1211666_FULL-LND

Le Paraguay a battu la RDP Corée 1 à 0 samedi à Nyon (Suisse) lors du match de préparation au Mondial en Afrique du Sud.

But :
Roque Santa Cruz (85', s. p.) pour le Paraguay

Fifa.com (15/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Lun 17 Mai - 17:24

Paraguay, Valdez : "Chaque match, une finale"

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1100062_FULL-LND

L'histoire de Nelson Haedo Valdez a tout du parfait conte de fées. Né dans un milieu très pauvre, il a combattu l'adversité et surmonté une à une les dures épreuves de la vie pour réaliser, grâce à un mélange de talent, de travail et de réussite, son rêve de toujours : jouer au football au plus haut niveau. À 26 ans, l'attaquant paraguayen fait le bonheur d'un club prestigieux du championnat d'Allemagne, le Borussia Dortmund, et s'apprête à vivre un grand moment sur la plus belle scène du football mondial.

En Afrique du Sud, Valdez sera l'une des cartes maîtresses d'une équipe du Paraguay qui, de l'aveu même de l'intéressé, aura comme objectif d'atteindre les quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA pour la première fois de son histoire. FIFA.com a rencontré en exclusivité ce footballeur à qui le succès n'a pas fait perdre son humilité.

Nelson Valdez, le Paraguay semble être dans d'excellentes dispositions à l'approche de la Coupe du Monde de la FIFA 2010. Quel est le secret de la bonne forme actuelle de la sélection ?
Je crois que le sélectionneur Gerardo Martino est pour beaucoup dans les récents progrès du Paraguay. Avant, l'équipe pratiquait un jeu défensif. Elle évoluait très bas et cherchait avant tout le match nul. Aujourd'hui, notre style a complètement changé. Tata Martino nous demande de jouer plus haut, de presser et de ne pas hésiter à produire du jeu devant.

On a souvent l'impression que le Paraguay se fait tout petit, pour ainsi dire, contre les grandes équipes. Cela a-t-il changé également ?
Je dirais que cette attitude est profondément ancrée dans la mentalité paraguayenne. Chez nous, il est quasiment naturel de se considérer comme inférieur à l'Argentine ou au Brésil. Nous avons toujours un respect démesuré pour ces équipes. Mais la situation a commencé à évoluer. Nous avons plus confiance en nous. Je crois que nous l'avons démontré lors des qualifications. Nous devrons absolument conserver cet état d'esprit pour réussir quelque chose en Afrique du Sud.

Quelles sont les caractéristiques fondamentales de cette nouvelle Albirroja ?
Elle est composée de joueurs qui sont ensemble depuis assez longtemps, depuis le début de la Copa América 2007. Nous réussissons donc assez bien à conserver le bloc, ce qui est primordial dans le football moderne. Nous formons une famille de plus en plus soudée. Je crois donc que cette Coupe du Monde arrive au meilleur moment.

Malgré quelques coups durs, en particulier ce qui est arrivé à Salvador Cabañas…
Ce qui s'est passé est très malheureux. Mon père m'a appelé dans les minutes qui ont suivi l'accident. Je me souviens bien de ses paroles : "Écoute, je vais t'annoncer une nouvelle désagréable. Ton copain Salvador Cabañas a reçu une balle dans la tête". Après, j'ai appelé plusieurs coéquipiers et j'ai compris la gravité de la situation. Cela dit, c'est incroyable comme il a récupéré. Il ne sera pas avec nous en Afrique du Sud, mais il sera là moralement, dans nos cœurs en tout cas.

Italie, Slovaquie, Nouvelle-Zélande : que vous inspire le groupe du Paraguay en Afrique du Sud ?
C'est faisable. Disons qu'avec l'équipe que nous avons et au vu de notre parcours en qualifications, nous devons être capables de sortir de ce groupe.

Vous débuterez dans le tournoi contre la Squadra…
C'est un honneur de jouer le premier match contre le champion du monde en titre. En Coupe du Monde, l'Italie a souvent du mal à se mettre en route. Espérons que ce soit le cas contre nous.

Pensez-vous avoir les moyens d'entrer dans l'histoire ? Que pense le public paraguayen de son équipe nationale ?
Les gens au Paraguay attendent beaucoup de nous. Nous avons très bien débuté les qualifications et depuis, il y a un vrai optimisme au Paraguay de nous voir créer la surprise dans cette Coupe du Monde.

Si cela devait arriver, votre conte de fées personnel serait parfait. Racontez-nous un peu vos débuts dans le football.
Je garde un bon souvenir de mon enfance, même si nous étions très pauvres. Les difficultés ont commencé quand j'ai quitté la maison, à l'âge de 15 ans. D'abord, j'ai dû convaincre ma mère. Elle ne voulait pas que je me lance dans le football, mais mon père était de mon côté. Je suis donc parti à Asunción dans l'espoir de réussir dans le football. Quand je suis arrivé dans la capitale, je dormais sous un stade. Pas le Camp Nou ou Bernabéu, mais un endroit sous quatre ou cinq escaliers, où il y avait juste un lit. Nous étions quatre à nous entraîner sur ce terrain. Personne n'avait de quoi louer un appartement ou vivre à l'hôtel. Mon père me demandait souvent si j'avais besoin de quelque chose. Je lui répondais toujours que non, mais en vérité, j'avais besoin de tout. C'était très dur. Au bout d'un mois, il ne restait plus que moi sur les quatre. C'est la foi qui m'a permis de persévérer.

Peu de temps après, vous vous retrouvez en Allemagne et vous jouez en Bundesliga. Changement radical !
Au Paraguay, il y a énormément d'agents qui font sans arrêt des propositions. Dans mon cas, on m'a offert un billet d'avion pour l'Allemagne en me disant que tout était réglé, que je n'avais qu'à signer. Juste avant de prendre l'avion, l'agent a passé un coup de fil. J'ai entendu qu'il parlait à quelqu'un de Brême. Il a simplement dit : "Je t'envoie un joueur". Sans même donner mon nom. Ensuite, j'ai eu beaucoup de chance. Le président du Werder est marié avec une Paraguayenne. C'est elle qui l'a convaincu de me prendre à l'essai. Dans mon premier match, j'ai marqué quatre buts. C'est ce qui m'a permis de rester en Europe.

Vous vous êtes très bien adapté à l'Europe. On perçoit même un léger accent allemand quand vous parlez espagnol. L'acclimatation a-t-elle été difficile ?
Ma peau a blanchi depuis mon arrivée en Allemagne ! (rires) Plus sérieusement, mon allemand est maintenant meilleur que mon espagnol. Cela fait neuf ans que je vis ici. J'ai connu ma femme en Allemagne, mes enfants sont nés et ont grandi ici. C'est donc comme une deuxième patrie pour moi. Mais mon rêve est de revenir au Paraguay. Il faudra d'abord que je réussisse à convaincre mon épouse (rires). Ça ne coûte rien d'essayer !

Plus près de nous, quel est votre rêve pour l'Afrique du Sud ?
Le Paraguay n'a jamais dépassé les huitièmes de finale. En Afrique du Sud, nous allons jouer chaque match comme une finale. Je crois beaucoup en cette génération de joueurs. Elle a tout pour arriver à un stade jamais atteint par le passé.

Fifa.com (17/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mar 18 Mai - 20:28

Slovaquie : Rien ne vaut la première fois

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1209024_FULL-LND

On dit que la première fois a toujours une saveur particulière. C'est ce que doivent ressentir les Slovaques à quelques semaines d'Afrique du Sud 2010. Bénéficiant du statut de "sympathiques novices", ils abordent la compétition les pieds sur terre et la tête pleine d'espoir.

L'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA est jalonnée d'exploits réussis par des équipes néophytes, qui se sont démarquées non seulement par leur enthousiasme, mais aussi par leur valeur. En match d'ouverture de l'édition 2002, les Lions de la Teranga sénégalais ont terrassé l'équipe de France, tenant du trophée, avant de rugir jusqu'en quart de finale. En 1994, les Super Eagles ont éclaboussé le premier tour de leur talent, devançant l'Argentine de Maradona et l'impressionnante Bulgarie de Hristo Stoitchkov. Le joyeux parcours de la République d'Irlande, quart de finaliste en 1990, et la renversante victoire synonyme de qualification pour les quarts de la RDP Corée face aux géants italiens en 1966, constituent autant d'exemples de nouveaux venus réussissant une entrée éclatante sur la scène internationale.

Pas le droit de les décevoir
Les outsiders sont parfois irrésistibles et les néophytes s'attirent toujours la sympathie et le soutien des supporters neutres, partout dans le monde. Durant leur campagne qualificative, les Slovaques ont écarté la République tchèque et la Pologne pour finir en tête de leur groupe. Seule équipe à essuyer les plâtres à Afrique du Sud 2010, la Slovaquie n'est pas sans rappeler un débutant récent : la Croatie. À France 1998, sept ans seulement après avoir acquis leur indépendance, les Croates s'étaient hissés jusqu'en demi-finale de la compétition dès leur première participation.

À l'instar de la bande à Davor Šuker et Zvonimir Boban, les Slovaques défendent aujourd'hui les couleurs d'une jeune nation qui a hérité d'un glorieux passé international : comme les Croates du temps de la Yougoslavie, ils ont eux aussi disputé huit Coupes du Monde de la FIFA par Tchécoslovaquie interposée, atteignant même deux fois la finale de l'épreuve, en 1934 et 1962. Le dernier exploit des Tchécoslovaques avant la scission du pays est le sacre en finale de l'UEFA Euro 1976 face aux champions du monde allemands, au terme d'une mémorable séance de tirs au but.

Skrtel et compagnie
Vierge de toute participation à la Coupe du Monde de la FIFA, la Slovaquie compte néanmoins dans ses rangs une flopée de joueurs évoluant dans les plus grands championnats européens. La présélection de 30 hommes présentée par Vladimir Weiss comporte ainsi des pensionnaires des championnats d'Allemagne, d'Italie, d'Angleterre, de Turquie et de Pologne. Les Slovaques pourront notamment compter sur l'expérience de Martin Skrtel, habitué des rencontres de haut niveau avec Liverpool.

"Notre objectif, en Afrique du Sud, sera d'atteindre les huitièmes de finale", a annoncé le sélectionneur lors d'une interview récemment accordée à FIFA.com. Mais d'aucuns commencent à nourrir l'espoir de voir cette équipe aller plus loin. "Je ne m'étais pas encore rendu compte de ce que représentait notre qualification pour tous les supporters slovaques", confie Ján Mucha, visiblement ému en dévoilant le trophée de la Coupe du Monde de la FIFA devant une foule gigantesque à Zilina, au nord du pays. "Aujourd'hui, je comprends mieux. Nous n'avons pas le droit de les décevoir", a conclu le gardien de but international, qui évolue actuellement en Pologne.

"Il me paraît inutile d'envisager la première place", précise pour sa part Stanislav Šesták, meilleur buteur de l'équipe lors des éliminatoires. "Entre l'Italie, le Paraguay et la Nouvelle-Zélande, je suis à peu près sûr que ce sont les champions du monde qui vont prendre la tête du groupe. Mais la deuxième place peut être pour nous. Ce serait énorme pour la Slovaquie."

"Cette qualification pour la Coupe du Monde est très importante pour l'identité de notre jeune nation, mais nous savons que nous allons devoir travailler dur pour obtenir de bons résultats lors de cette phase finale. Notre pays est très fier." Ces paroles de Miroslav Karhan, capitaine et joueur le plus capé de l'histoire du pays, incarnent les espoirs de 5,5 millions de Slovaques, qui rêvent de voir leur équipe briller sur la scène internationale.

Fifa.com (18/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mar 18 Mai - 21:30

Italie : Une liste réduite de 30 à 28, sans Grosso

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) 1213451_FULL-LND

Le sélectionneur de l'Italie Marcello Lippi a réduit mardi de 30 à 28 joueurs sa présélection pour le Mondial en Afrique du Sud (11 juin-11 juillet), excluant le latéral Fabio Grosso, l'auteur du penalty décisif lors de la séance de tirs au but de la finale du Mondial-2006, et le milieu Antonio Candreva.

Le non-sélection de Grosso (48 sélections/4 buts) était plutôt inattendue car il fut l'un des héros de la Coupe du monde il y a quatre ans, marquant également le but du 1-0 lors de la prolongation de la demi-finale remportée face à l'Allemagne (2-0 a.p.).

Mais elle n'est pas non plus étonnante puisque cette saison, il a passé l'essentiel de son temps sur le banc d'une Juventus qui a totalement raté son championnat.

"Je ne sélectionne pas en reconnaissance des services passés, et cela vaut aussi pour (Simone) Perrotta ou (Luca) Toni", a expliqué Lippi en conférence de presse à propos du latéral gauche.

"Je l'ai appelé hier. Vous ne pouvez pas vous imaginer combien je n'ai pas aimé faire ça. Mais je devais le faire, et je l'ai fait par honnêteté. Cela m'a coûté, comme cela m'a coûté de renoncer aux quatorze autres avec qui nous avons passé des moments formidables en Allemagne", a-t-il ajouté.

La mise à l'écart d'Antonio Candreva (2 sélections), autre joueur de la Juventus, ne constitue en revanche nullement une surprise. A 23 ans, le milieu est vu comme un joueur d'avenir mais semblait encore un peu juste pour être de l'aventure aux yeux du sélectionneur.

"Dix jours de plus"
La liste comporte désormais neuf vainqueurs du Mondial-2006: le gardien Buffon, les défenseurs Cannavaro et Zambrotta, les milieux Camoranesi, De Rossi, Gattuso et Pirlo, ainsi que les attaquants Gilardino et Iaquinta.

Lippi donnera sa liste définitive des 23 le 1er juin.

Pourquoi n'a-t-il pas d'ores et déjà choisi les 23? "Beaucoup de joueurs sont plus ou moins au même niveau, c'est pour ça que je me suis accordé dix jours de plus pour évaluer", a-t-il répondu.

Du 23 mai au 5 juin, les champions du monde effectueront un stage de préparation en altitude, à Sestrières (2035 m) dans les Alpes. Ils disputeront deux matches amicaux face à des sélections également qualifiées pour le Mondial: le 3 juin contre le Mexique à Bruxelles, puis le 5 juin face à la Suisse à Genève.

Leur départ en Afrique du Sud est programmé le 8 juin depuis Milan pour une arrivée le lendemain matin.

Versée dans le groupe F, l'Italie affrontera successivement le Paraguay (le Cap, 14 juin), la Nouvelle-Zélande (Nelspruit, 20 juin) et la Slovaquie (Johannesburg, 24 juin).

Gardiens : Gianluigi Buffon (Juventus), Morgan De Sanctis (Naples), Federico Marchetti (Cagliari), Salvatore Sirigu (Palerme)

Défenseurs : Salvatore Bocchetti (Genoa), Leonardo Bonucci (Bari), Fabio Cannavaro (Juventus), Mattia Cassani (Palerme), Giorgio Chiellini (Juventus), Domenico Criscito (Genoa), Christian Maggio (Naples), Gianluca Zambrotta (Milan)

Milieux : Mauro Camoranesi (Juventus), Andrea Cossu (Cagliari), Daniele De Rossi (Roma), Gennaro Gattuso (Milan), Claudio Marchisio (Juventus), Riccardo Montolivo (Fiorentina), Angelo Palombo (Sampdoria), Simone Pepe (Udinese), Andrea Pirlo (Milan)

Attaquants : Marco Borriello (Milan), Antonio Di Natale (Udinese), Alberto Gilardino (Fiorentina), Vincenzo Iaquinta (Juventus), Giampaolo Pazzini (Sampdoria), Fabio Quagliarella (Naples), Giuseppe Rossi (Villarreal/ESP)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA.

Fifa.com (18/05/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum