Le forum de JS-Kabylie.fr (Jeunesse Sportive de Kabylie)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-36%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
102 € 160 €
Voir le deal

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mar 15 Juin - 18:03

Nouvelle-Zélande : Les larmes de Nelsen

En principe, les grandes personnes ne pleurent pas. Encore moins les colosses connus pour leurs tacles dévastateurs et leur courage sans limite.

Pourtant, en entendant l'hymne néo-zélandais retentir dans le stade de Rustenburg à 13 heures 25, Ryan Nelsen a dû lutter pour retenir ses larmes. Après onze années de bons et loyaux services, l'intrépide défenseur des Kiwis s'apprêtait à faire sa première apparition dans une compétition que peu de footballeurs néo-zélandais ont eu l'occasion de disputer, la Coupe du Monde de la FIFA.

"J'étais très ému", a-t-il confié à FIFA.com à l'issue des débats. "Représenter son pays, c'est toujours une occasion particulière mais, cette fois, c'est la Coupe du Monde. C'est la plus grande compétition. J'en rêvais depuis longtemps".

Au coup de sifflet final, Nelsen a de nouveau été submergé par l'émotion. Considérée comme un simple outsider, la Nouvelle-Zélande venait d'arracher le point du nul à la Slovaquie (1:1), après avoir été dominée pendant une bonne partie de la rencontre.

Danses et chants dans le vestiaire
"C'était incroyable", s'enthousiasme le défenseur de Blackburn. "Pourtant, nous y avons toujours cru. Même quand ils ont confisqué le ballon, nous savions que nous aurions au moins une occasion. Nous avons manqué une première opportunité (à six minutes du terme, Shane Smeltz, tout seul au second poteau, a manqué le cadre, ndlr) mais nous n'avons pas oublié qu'un match n'est jamais fini avant le dernier coup de sifflet".

Voilà une leçon que la Slovaquie devra retenir. Ancien international danois U-21, Winston Reid a remis les deux équipes à égalité d'un coup de tête rageur, à la 93ème minute. Ce petit exploit avait des allures de cadeau de bienvenue, de la part d'un joueur qui a rejoint la sélection néo-zélandaise en mars dernier.

"L'ambiance dans les vestiaires était phénoménale. Evidemment, nous étions ravis. On a chanté des airs traditionnels et une équipe de télévision nous a même filmés en train de danser", poursuit Nelsen, le sourire aux lèvres. "C'était génial".

Une carte à jouer contre l'Italie
C'est désormais l'Italie, championne du monde en titre, qui se profile à l'horizon. Sur le papier, les deux équipes n'ont rien à voir mais les Kiwis ont déjà trouvé des raisons d'espérer. Après ce résultat positif, les All Whites ne manqueront pas de confiance, alors que les Azzurri devront effacer l'impression mitigée laissée contre le Paraguay (1:1). L'année dernière, les protégés de Marcello Lippi avaient peiné pour venir à bout de la Nouvelle-Zélande (4:3), en amical à Atteridgeville. Depuis cette époque, les champions d'Océanie estiment avoir progressé. Enfin, Nelsen pense que son équipe dispose d'un sérieux avantage dans le domaine aérien.

"Nous avons de grands joueurs qui savent utiliser leur gabarit pour poser des problèmes à l'adversaire. L'Italie possède une excellente équipe mais nous avons des raisons d'y croire. Si nous restons solides derrière et que nous corrigeons quelques petits défauts, nous devrions pouvoir obtenir un résultat positif".

"Nous avons montré aujourd'hui que tout peut arriver en football. Nous nous sommes donné une chance d'atteindre les huitièmes de finale. Nous avons encore deux matches très difficiles à jouer contre l'Italie et le Paraguay mais c'est notre objectif. Mais il ne faut pas se le cacher : si nous passons, ce sera probablement le plus grand exploit de l'histoire du pays".

Fifa.com (15/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par adsm le Mar 15 Juin - 19:53

CDM2010/Groupe F


Italie 1 - 1 Paraguay

0-1-Alcazar




1-1-Di Natale





Nouvelle Zelande 1 -1 Slovaquie

0-1-Vittek




1-1-Reid


adsm
adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 74
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 16 Juin - 10:29

L'Italie, ni lièvre ni tortue

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 1245322_FULL-LND

L'Italie a pris un départ sans grosse frayeur malgré la blessure de Buffon, lundi au Cap face au Paraguay (1:1) dans le Groupe F de la Coupe du Monde de la FIFA, et peut envisager sans trop gamberger la suite de son programme, Nouvelle-Zélande puis Slovaquie, pour donner corps à sa théorie de la "montée en puissance".

La Nazionale, sans génie mais aussi sans défauts criants, a laissé une impression, au pire, neutre.

Le Paraguay a certes mené au score pendant près de 25 minutes et aurait pu forger l'une des plus grandes victoires de son histoire mais l'Italie a su ne pas vaciller à la pause, malgré son but de retard et malgré le remplacement de son assurance tous risques, le gardien de but Gianluigi Buffon.

Le seul vrai accroc pour l'Italie est en fait intervenu mardi, quand il a été précisé que Buffon serait indisponible pour une durée indéterminée en raison d'une "forte douleur sciatique" côté gauche.

Malgré ce souci, Lippi, qui avait prévenu la veille de la rencontre que l'Italie championne du monde en 2006 ne s'était pas faite en un match, comme Rome qui ne s'est pas faite en un jour, n'a vu pratiquement que du ciel bleu dans le vent et la pluie du Cap et a pu continuer à propager son discours optimiste.

"Il y a eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de côtés positifs parmi lesquels la conviction et le caractère qu'ont mis les joueurs, a indiqué mardi le sélectionneur. Nous avions été plus en danger en 2006 contre le Ghana (lors du premier match, ndlr), où Buffon avait fait quatre ou cinq arrêts, que lundi contre le Paraguay. Il faut améliorer notre condition, le reste suivra."

Confiance
"Je n'ai jamais vu une grande équipe commencer un Mondial à 100 %", a-t-il poursuivi. "C'est rarement le cas pour des raison psychologiques et physiques."

"J'ai la conviction que ces joueurs forment une équipe très forte et qu'ensemble nous allons la faire progresser. Il y a beaucoup de confiance", a poursuivi Lippi.

S'il en a largement rajouté dans la mauvaise foi en expliquant que le Paraguay n'avait pas passé le milieu de terrain en première période et n'avait pas frappé au but en seconde, deux assertions fausses, le sélectionneur italien aura pu noter deux petits bémols : un but encaissé sur une erreur défensive et un Alberto Gilardino inoffensif au poste d'avant-centre.

"Il y a eu des choses moins positives", a-t-il reconnu, "mais la perfection je ne l'ai trouvée chez aucune équipe que j'ai vu jouer jusqu'à maintenant."

De fait, après la tempête des éléments essuyée au Cap et la relative maîtrise employée pour éviter le naufrage, le baromètre italien est plutôt à l'accalmie, en attendant que se lèvent les nuages qui planent sur Buffon et sur Andrea Pirlo, le cerveau de l'équipe qui soigne encore son mollet gauche.

Fifa.com (15/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 16 Juin - 10:30

Après Pirlo, Buffon : une tuile de plus pour l'Italie

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 1245213_FULL-LND

Une nouvelle "tuile" s'est abattue sur l'Italie au Mondial-2010 mardi: après le meneur Andrea Pirlo, blessé à un mollet au début du mois, c'est le gardien Gianluigi Buffon, touché au dos lundi soir, qui a dû être arrêté pour une durée indéterminée.

Au lendemain d'une l'entrée en lice mi-figue mi-raisin contre le Paraguay (1-1), que le sélectionneur Marcello Lippi a néanmoins jugée globalement positive, la blessure de "Gigi", 32 ans, qui souffre d'une "forte douleur sciatique", est un sacré coup dur pour les champions du monde.

Le joueur de la Juventus Turin s'était blessé au cours de l'échauffement avant d'affronter les Paraguayens. Cela ne l'avait pas empêché de disputer la première période. Mais, pris par la douleur, il n'avait pas regagné le terrain après la pause, laissant sa place à Federico Marchetti.

Après la rencontre, Buffon avait fait preuve d'optimisme, soulignant qu'il espérait "récupérer en deux jours". Mais mardi après-midi, les examens médicaux ont montré presque tout le contraire. Et, désormais, c'est un grand point d'interrogation qui accompagne la date de son retour.

Naturellement, le staff médical, qui s'applique déjà à faire rentrer Pirlo avant la fin du 1er tour, a d'ores et déjà engagé une course contre-la-montre tant il est difficile d'imaginer l'équipe aller loin sans lui.

Marchetti en attendant
Buffon a accumulé 102 sélections, plusieurs titres de meilleur gardien du monde et un Mondial-2006 absolument impeccable, où il n'encaissa que deux buts, dont un contre son camp au 1er tour et un penalty de Zidane en finale. Lors de cette finale, son arrêt réflexe sur une tête de Zidane à quelques minutes de la fin fait même déjà partie de la légende du Mondial.

En plus d'être un des cadres les plus respectés de l'équipe, il est véritablement "le" socle de la défense qui avait permis aux Azzurri de remporter le Mondial en 2006, ainsi que l'un des rares joueurs épargnés par les critiques et loué par des médias étrangers rarement tendres avec les Italiens.

Désormais, dans l'attente d'une amélioration de son état, c'est à Federico Marchetti, le gardien de Cagliari, qu'échoit la lourde tâche de le remplacer. Inconnu hors de la Péninsule, il n'est déjà plus un espoir à 27 ans mais il est considéré comme un gardien fiable et régulier.

En revanche, son curriculum vitae est bien évidemment sans comparaison avec celui de Buffon: 6 sélections, aucun match de Ligue des champions, et seulement deux saisons en Serie A en Sardaigne après des années dans l'anonymat des divisions inférieures (Pro Vercelli, Biellese, AlbinoLeffe).

Et même s'il est parvenu à préserver son but inviolé pendant 45 minutes face au Paraguay, pas vraiment menaçant, tout cela n'est pas fait pour rassurer les tifosi après un début de Mondial où les gardiens se sont d'abord illustrés par leurs "boulettes".

Fifa.com (15/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 16 Juin - 16:13

Italie : Hernie discale pour Buffon

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 1246735_FULL-LND

Le gardien Gianluigi Buffon est victime d'"une petite hernie discale", a annoncé mercredi le médecin de l'équipe d'Italie, ajoutant qu'il ne pouvait "pas faire de pronostic" à propos d'une date de retour pour le champion du monde.

"Buffon, qui s'est soumis à une IRM (imagerie par résonance magnétique) mercredi, est victime d'une petite hernie discale qui comprime la première racine sacrale de la jambe gauche", a expliqué Enrico Castellacci lors d'un point presse organisée à la "Casa Azzurri" à Irene (sud de Pretoria).

"Nous avons décidé qu'il resterait avec nous, a-t-il continué. Il effectuera toutes les soins ici, et on fera le maximum pour le récupérer".

"Mais ne me demandez pas de pronostic (sur la date de son retour)", a précisé le docteur Castellacci qui, dès mardi, avait déjà évoqué une durée d'indisponibilité indéterminée.

"On ne peut pas donner de durée. Mais cela ne va pas être bref, a-t-il cependant concédé. On verra comment son organisme va réagir au jour le jour. On veut le récupérer".

Le gardien de la Juventus était sorti à la mi-temps du match contre le Paraguay (1-1) lundi soir au Cap (groupe F). Il avait été remplacé par Federico Marchetti.

Le champion du monde avait ressenti une douleur au dos au cours de son échauffement.

"Ce n'est pas un problème nouveau. Il avait déjà été touché dans le passé", a également dit Enrico Castellacci.

Fifa.com (16/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Mer 16 Juin - 17:01

Italie, Chiellini : "On doit gagner contre la Nouvelle-Zélande"

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 1245196_FULL-LND

Le défenseur Giorgio Chiellini a assuré mercredi que l'Italie, qui a fait match nul contre le Paraguay (1-1) pour ses débuts au Mondial-2010, devait à tout prix gagner contre la Nouvelle-Zélande dimanche afin d'éviter les Pays-Bas en huitièmes de finale.

Le joueur de la Juventus a aussi assuré que le gardien Federico Marchetti n'aurait "aucun problème" à remplacer Gianluigi Buffon, blessé au dos, et dont la date du retour reste indéterminée.

La blessure de Buffon, est-ce un gros coup dur ?
On espère d'abord que ce n'est pas grave et qu'il reviendra très vite. Forcément, je suis très déçu. On connaît sa valeur, on a toujours besoin de quelqu'un comme lui, à tous les points de vue. Mais il sera dans le vestiaire pour parler avant et après les matches"

Avez-vous confiance en Federico Marchetti qui va continuer à le remplacer ?
Il n'aura aucun problème à remplacer Gigi. Il est serein.

Avez-vous des conseils particuliers à lui donner ?
Il n'en a pas besoin. Les gardiens, ils sont dans un monde un peu à part, ils ont des sensations différentes. C'est plus Gigi qui peut le conseiller. De notre côté, on peut lui transmettre de la tranquillité. Toutefois, même s'il n'a pas dû faire de grandes interventions contre le Paraguay (en deuxième période), ça se voyait qu'il était serein.

Etes-vous satisfait de votre premier match ?
Cela aurait été mieux de gagner, c'est évident. Mais c'est normal d'avoir du mal. On a bien vu le Brésil contre la Corée du Nord (2-1), cela aurait du être un match sans histoire pour eux. Un premier match, c'est toujours difficile. Maintenant, par chance, on repart tous à égalité (après le nul 1-1 entre la Slovaquie et la Nouvelle-Zélande, NDLR). Il reste deux matches à gagner, mais notre début nous a mis en confiance. On n'est pas préoccupés.

Que pensez-vous de la Nouvelle-Zélande ?
Ils sont très physiques. On les avait rencontrés en amical l'an dernier (4-3). Ils sont dangereux de la tête et sur coups de pied arrêtés. De notre côté, il faudra tirer davantage au but que contre le Paraguay et jouer à terre plutôt qu'avec des longs ballons. Ce ne sera pas facile mais, avec tout le respect que l'on doit à l'adversaire, on doit gagner. Je ne veux même pas penser à un nul où à autre chose du genre.

Globalement, que pensez-vous du début de Mondial des favoris ?
'Allemagne mise à part, les prestations ont été similaires. Il y en a qui ont eu un peu plus de chance et qui ont gagné. Cela démontre qu'il n'y pas de match facile. Mais les favoris vont avancer et on les retrouvera à la fin. Nous, je crois qu'on peut aller jusqu'au bout. Et j'espère qu'on va terminer premiers du groupe et qu'on évitera ainsi les Pays-Bas (en huitièmes) qui, j'en suis certain, termineront en tête de leur groupe.

Fifa.com (16/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Jeu 17 Juin - 11:02

Slovaquie : Entre bons points et mauvais résultat

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 1245735_FULL-LND

De la chance à l’erreur du débutant, il n’y a qu’un pas. La Slovaquie l’a franchi jeudi 15 juin, contre la Nouvelle-Zélande lors de sa rentrée des classes. Pour le premier match de son histoire en Coupe du Monde de la FIFA, elle n’était pourtant pas loin de rendre une copie propre. Martin Skrtel et Jan Durica avaient en effet fait leur devoir derrière pour préserver le zéro-but, tandis que Robert Vittek était parvenu à mettre sa Repre dans le rang en ouvrant le score à la 50ème minute. Mais un but de du Néo-Zélandais Winston Reid dans le temps additionnel l’a toutefois renvoyée à ses chères études.

Pourtant la Slovaquie semblait avoir retenu les leçons du passé. Stanislav Sestak, l’un de ses meilleures élèves contre les Kiwis, avouait même en exclusivité à la FIFA quelques heures avant sa première leçon : "Jusqu’alors on était malchanceux, et à cause de quelques erreurs on avait l’habitude de perdre nos matches. Lors des qualifications, nous les avons corrigées et on a grappillé les points nécessaires pour aller à cette Coupe du Monde." Pas totalement apparemment. Et les bons points distribués à la fin du match au joueur de Bochum, à Marek Hamsik et à Vladimir Weiss ne peuvent gommer l’amertume liée à celui du match nul.

Le but avant la sonnerie
A la fin du match, le jeune attaquant Erik Jendrisek ne cachait sa déception : "Nous sommes vraiment dépités d’avoir concédé ce but à l’ultime minute, nous avions pourtant le match en main". Et le nouveau joueur de Schalke 04 de chercher les explications de cette mauvaise note : "Ils abusaient des longs ballons devant, et ça a finit par payer", concède t-il. "Nous devons analyser cet échec, mais l’exercice va être compliqué."

Même son de cloche du côté de Vittek qui porte le costume délégué de classe après avoir porté celui de buteur : "On n’a pas le droit de concéder un but comme celui-ci à la 93ème minute d’un match aussi important que celui d’un match de poule d’une coupe du monde, parce que ce genre de chose peut décider de notre avenir." L’artilleur slovaque qui a utilisé son mètre 88 pour trouver de la tête le but de Mark Paston s’en remet aux mathématiques pour évoquer ce futur : "Nous avions besoin de ces trois points, on n’en a qu’un, c’est comme si nous avions eu zéro !"

Leçon n°1 : apprendre de ses erreurs
Mais dans le monde du ballon rond plus qu’ailleurs les mathématiques n’ont pas leur place. Le jeune Vladimir Weiss le rappelle au micro de FIFA.com : "Nous sommes évidemment très déçu, nous aurions pu prendre le meilleur des départs avec une victoire, et nous avons finalement concédé ce but. Ce sont des choses qui arrivent dans le football." S’il fallait s’en convaincre, il suffirait d’ailleurs de jeter un coup d’œil aux statistiques du match. Les 13 tirs au but slovaques contre 8 néo-zélandais ou les 10 corners face aux 3 obtenus par les Kiwis ne plaident en la faveur de la Repre que sur le papier.

Car, tenue en échec 1 :1, la Slovaquie au bout du compte raté son examen de passage. Mais une séance de rattrapage est prévue au programme dès dimanche 20 juin contre le Paraguay. Et Weiss préfère s’appuyer sur les mentions "bien" » pour la préparer : "C’était notre grande première en Coupe du Monde, et on ne s’attendait pas à un match facile. Nous menions 1:0, je crois que n’importe quelle équipe signerait pour un tel résultat pour cette première. Le fait qu’on ait pu être très proche de la victoire est quelque chose de très encourageant."

"Nous n’avons finalement pas perdu, et nous ferons quoi qu’il en soit tout pour que pareil scénario ne se reproduise pas." Il paraît qu’il faut toujours tirer des enseignements des erreurs : on verra contre les Guaranis si les Slovaques ont retenu cette première leçon.

Fifa.com (16/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Jeu 17 Juin - 17:06

Italie, Marchetti : une hernie qui fait un heureux

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 1247849_FULL-LND

La hernie discale de Gianluigi Buffon, dont le retour a été reporté sine die, a fait un heureux au Mondial-2010, l'inconnu Federico Marchetti, désormais gardien titulaire de l'Italie, championne du monde, après deux années seulement en première division, à Cagliari.

A 27 ans, le natif de Bassano del Grappa (Vénétie, nord-est) a la lourde tâche de remplacer l'idole "Gigi", 102 sélections, héros du Mondial-2006 et considéré comme l'un des meilleurs du monde à son poste.

Une mission qui peut sembler surdimensionnée pour un joueur qui ne compte que 6 sélections depuis 2009 - la dernière en date lorsqu'il a remplacé Buffon contre le Paraguay lundi - et surtout seulement 69 matches de Serie A au sein d'un club dont l'ambition se limite au maintien et qui ne joue pas sur la scène européenne.

"Tout cela va très vite, mais je le vis sereinement. Et si je suis dans le groupe, c'est que j'ai des qualités, répond-il jeudi, interrogé à la Casa Azzurri (à Irene, sud de Pretoria). Je sens que mes coéquipiers ont confiance en moi. C'est ça le plus important."

Prometteur et formé au Torino, il a cependant dû quitter le club en 2005 lorsque celui-ci a fait faillite. Il a ensuite évolué dans des équipes de divisions inférieures (Pro Vercelli, Biellese, AlbinoLeffe). "Ce sont les vicissitudes de la vie, narre-t-il. Mais c'était peut-être un bien car c'est à l'AlbinoLeffe que Cagliari m'a remarqué".

"La mort en face"
Et c'est au sein du club sarde qu'il a tapé dans l'oeil de Marcello Lippi, puisque, Juventus mise à part avec Buffon, aucun grand club de Serie A ne se repose sur un gardien titulaire italien. "Etre ici, c'est déjà une histoire unique. Jouer, c'est encore mieux", note-t-il.

Devant les journalistes, Marchetti raconte qu'il a failli perdre la vie dans un accident de la route il y a cinq ans. "Quand tu vois la mort en face, tu le gardes en toi", dit-il, comme pour justifier son apparent détachement et son grand calme malgré la pression qu'il a désormais sur les épaules.

"Je suis différent de "Gigi", continue-t-il, forcément invité à se comparer au "maître". Il est très complet, sinon il ne serait pas le N.1 au monde. Moi, je suis plus en muscles, plus explosif".

Celui-ci l'encourage-t-il particulièrement? "Il a confiance en moi", rétorque-t-il.

Fifa.com (17/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Ven 18 Juin - 10:45

Italie : L'Avé Marchetti, hymne d'un miraculé

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 1246781_FULL-LND


Federico Marchetti, 27 ans, vit un véritable conte de fée en Afrique du sud. Remplaçant de Gianluigi Buffon, qui souffre d'une hernie discale, il est devenu le titulaire dans les buts de la Nazionale. Pourtant, il y a cinq ans, ce Vénitien était au bord du gouffre. Avant sa prise de fonction officielle contre la Nouvelle-Zélande, FIFA.com vous raconte le chemin tortueux emprunté par Marchetti pour devenir le dernier rempart des champions du monde.

"On ne naît pas gardien, on le devient". Cela pourrait être la devise de ce gamin athlétique qui, dans sa jeunesse, évoluait comme attaquant en raison de sa frappe puissante et de sa carrure. "Un soir où il y pleuvait beaucoup, comme il manquait un gardien je suis allé dans les buts", raconte-t-il. "Et là, il s'est passé quelque chose. J'y suis toujours resté". Rapidement repéré, il rejoint les équipes de jeunes du Torino avant d'être prêté à Pro Vercelli, Crotone, Treviso et Biellese pour se former.

Mais, en novembre 2005, alors qu'il n'a encore rien prouvé il se retrouve au chômage après la faillite du vieux club turinois. La poisse semble ainsi poursuivre Marchetti qui, quelques semaines plus tôt, avait échappé miraculeusement à la mort dans un accident de la route. "Quand tu vois la mort en face, il se passe quelque chose qu'il est difficile d'expliquer. C'est une expérience difficile qui me poursuit encore. Pour ne pas l'oublier, je me suis fais tatouer l'Ave Maria".

Des euros symboliques
Miraculé mais chômeur, Marchetti bénéficie d'un premier coup de pouce du destin à la fin du mercato en rencontrant Sandro Turotti, chargé du recrutement à l'AlbinoLeffe, née de la fusion de l'Albinese et Leffe, , en Serie B qui s'attache ses services pour 500 euros, la somme minimum imposée.

La vie de Marchetti vient de basculer. Il va tout faire pour ne pas laisser échapper une telle opportunité. Premier arrivé et dernier parti à l'entraînement, il respecte une stricte discipline de vie, aucune sortie et une alimentation parfaitement gérée. Le club n'ayant pas de grands moyens il prend lui même les ustensiles de jardin pour assouplir le terrain devant ses buts. Clin d'œil de l'histoire il fait ses débuts en Serie B contre la Juventus de Turin (1:1) d'un certain Gianluigi Buffon, son idole.

A la fin de la saison 2007/08, il est transféré à Cagliari pour près de cinq millions d'euros, une plus-value exceptionnelle. Efficace et puissant dans ses interventions aériennes, très sûr dans ses prises de balles, Marchetti brille également par ses sorties spectaculaires et courageuses dans les pieds des attaquants. Pour sa première saison en Sardaigne, il réalise un sans faute ce qui lui vaut d'élu meilleur gardien de la Serie A.

La confiance du maître
La roue de la chance est en marche et le 6 juillet 2009, il fait ses débuts en Nazionale sans jamais avoir été convoqué dans les sélections de jeunes s'installant rapidement dans la peau de numéro 2. A chaque rassemblement de la Squadra Azzurra, le Vénitien ne manque jamais de faire des heures supplémentaires auprès de Buffon. "Gigi est mon idole. J'essaie toujours de lui voler quelque chose, dans ses placements, son attitude". Mais il refuse toute comparaison avec le champion du monde. "Gigi est plus rapide et réactif que moi. C'est l'expérience qui lui permet d'anticiper. Je me repose plus sur mes qualités physiques. Le fait de bien connaître ses capacités est, je pense, la base du succès", estime-t-il.

Il sait que les yeux de la planète foot seront tournés vers lui pour ses débuts comme titulaire contre la Nouvelle-Zélande. Mais cela ne le préoccupe pas. "Je vais essayer de tout arrêter sans penser à rien d'autre. Ce qui est arrivé à Robert Green (le gardien anglais qui a laissé filer un ballon dans ses buts) fait partie des erreurs du métier. Et puis Buffon m'a dit de jouer comme je savais le faire, qu'il avait confiance en moi". Adoubé par son idole il sait que rien ne peut lui arriver.

Fifa.com (18/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Ven 18 Juin - 16:35

Italie, De Rossi : "Faillite absolue si on ne passe pas"

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 1245223_FULL-LND

Le milieu de l'Italie Daniele De Rossi a assuré qu'une élimination des champions du monde au 1er tour du Mondial-2010 serait "une faillite absolue", vendredi à 48 heures du 2e match face à la Nouvelle-Zélande (Gr.F) à Nelspruit.

L'auteur du but de l'égalisation contre le Paraguay (1-1) a cependant tenu à souligner que l'entrée en lice de la Nazionale lui avait paru "bonne et encourageante" et que celle-ci allait s'imposer face aux "All Whites": "On est l'Italie, on doit gagner".

Depuis le début du Mondial, les favoris sont souvent en difficulté
L'Espagne a perdu en jouant bien et l'Angleterre a été tenue en échec sur une erreur du gardien. Nous ne sommes qu'au premier tour et c'est difficile pour tout le monde, notamment physiquement. C'est fini les Coupes du monde où on gagne 5 ou 6 à 0. Mais au fur et à mesure que la compétition va avancer, les meilleurs vont émerger.

Et l'Italie ?
A la lumière de ce que j'ai vu, notre entrée en lice face au Paraguay m'a semblée bonne et encourageante. Ce n'est pas un mauvais départ. On a joué contre l'équipe la plus difficile du groupe et on s'est bien comporté. Il faut qu'on continue à travailler comme on l'a fait depuis le début. Il faut qu'on soit un peu plus agressif, meilleur dans la dernière passe. Mais on s'améliore et on est plus optimiste.

Pirlo, toujours convalescent, va continuer à vous manquer au milieu ?
C'est sans doute le joueur le plus talentueux, le plus génial que nous ayons. Le genre de talent qu'il n'y a pas forcément en Espagne ou au Brésil. Un joueur comme ça nous manque, c'est évident, mais je me suis senti très bien face aux Paraguayens et les autres milieux ont montré beaucoup de personnalité.

L'Italie est naturellement ultra-favorite contre la Nouvelle-Zélande.
Il y a des équipes qu'on doit battre. On est supérieur. On doit faire attention bien sûr, ils ont des joueurs qui sont grands, on ne va pas jouer de longs ballons. Mais on est l'Italie, on doit gagner. Il ne manquerait plus que ça...

Et si vous perdiez contre les All Whites ?
Cela voudrait dire qu'on est très probablement éliminé du Mondial. Comme pour la France, le classement serait dramatique. C'est comme si la Nouvelle-Zélande sortait au premier tour du Mondial de rugby. Ne pas aller en huitième de finale serait une faillite absolue. Et même être éliminé en huitième, ce serait une faillite. C'est un objectif réaliste d'être en demi-finales. Ce qui voudrait dire se retrouver avec des équipes comme l'Argentine et le Brésil. Et là, tout est possible. Mais si on rencontre l'Espagne dès les quarts, ce serait comme une petite finale.

Fifa.com (18/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par rachid_as le Ven 18 Juin - 20:21

Le Brésil change de terrain d'entraînement

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 1249098_FULL-LND

L'équipe du Brésil a changé de terrain d'entraînement vendredi, délaissant celui d'une école de Randburg pour un autre de la même ville de banlieue de Johannesburg, mais s'est encore entraînée à huis clos après un quart d'heure ouvert à la presse.

L'échauffement seulement était ouvert à la presse, qui a assisté à un "toro" très bruyant de Brésiliens dissipés. Livrés à eux-mêmes, puisque Dunga et l'encadrement avaient pris du recul, ils se sont chahutés dans une ambiance bon enfant.

Ils ont poursuivi avec quelques étirements puis des exercices avec ballons. L'attaché de presse de la Seleçao a ensuite demandé aux dizaines de journalistes et photographes de quitter les abords du terrain.

Interrogé à la mi-journée sur cette pratique récurrente du huis clos, qui ne cadre pas avec la tradition au Brésil, le gardien Julio Cesar a répondu que chaque entraîneur avait "sa philosophie de travail".

Le portier de l'Inter Milan a ajouté, avec un sourire : "Mourinho faisait comme Dunga avec des entraînements à huis clos, et on a tout gagné..."

Fifa.com (18/06/2010)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par adsm le Dim 20 Juin - 20:50

Nouvelle Zelande vs Italie



Slovaquie vs Paraguay

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
adsm
adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 74
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par adsm le Jeu 24 Juin - 17:49

Aujourd'hui

Slovaquie 3- 2 Italie
Paraguay 0- 0 Nouvelle Zelande


Les champions du monde 2006 recalés aux portes des huitièmes et rejoignent leurs voisins frenciss (Vice champions du monde en 2006)
La communauté des Zeropéens s'aggrandit dans cette coupe du monde.
A qui le tour?

Qualifiés:Paraguay, Slovaquie
adsm
adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 74
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par adsm le Jeu 24 Juin - 18:21

Italie vs Slovaquie (2-3)
24/06/2010



Les buts

1-0-Vittek





2-0-Vittek






2-1-Di Natale






3-1-Kopunek





3-2-Quagliarella



_______________
Enjoy !
adsm
adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 74
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie) - Page 6 Empty Re: CM 2010 : Groupe F (Italie, Paraguay, Nouvelle-Zélande, Slovaquie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum