Le forum de JS-Kabylie.fr (Jeunesse Sportive de Kabylie)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
Vélo d’appartement FYTTER – statique et ultra-pliable
150 € 249 €
Voir le deal

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Résultat du match

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Vote_lcap0%[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Vote_lcap25%[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Vote_rcap 25% 
[ 1 ]
[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Vote_lcap75%[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Vote_rcap 75% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 4
 

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Dim 28 Aoû - 10:42

Coupe de la CAF : DCMP 2 - JSK 0
Quatrième défaite de suite pour les Canaris


La formation de la JSK s’est inclinée hier après-midi à Kinshasa, la capitale congolaise, face au DC Motema Pembe, en match de la 4e journée de la phase de poules de la coupe de la CAF.

Une défaite, encore une pour les Canaris, qui s’étaient inclinés, pour rappel, il y a deux semaines et sur le même score face au même adversaire, en match aller disputé au stade du 5 Juillet.Une défaite amère pour la JSK qui est désormais officiellement éliminée de la course à la qualification aux demi-finales, après cette quatrième défaite de suite, en autant de matchs depuis l’entame de cette phase de poules de la coupe de la CAF. Une élimination des plus inattendues pour le représentant algérien, qui n’a d’ailleurs pas réussi à engranger le moindre point dans la compétition africaine.Pourtant, la JSK qui voulait engranger ses premiers points aurait pu prétendre à un bien meilleur sort que cette défaite, notamment avec une belle prestation en première période et plusieurs occasions ratées par Younès, Tedjar et Boulemdaïs, même si les Congolais se montreront tout aussi menaçants que leur adversaire du jour.

En seconde période, le rythme de la partie baissera d’un cran, et les poulains de Moussa Saïb laisseront l’avantage aux attaquants du DC Motema Pembe. Acculée par une équipe congolaise qui devait l’emporter pour rester en course à la qualification, la défense de la JSK subira les assauts des attaquants du DCMP tant bien que mal, avec le portier Mazari qui, pour sa première titularisation de la saison n’a pas démérité. Résistant bien aux attaques des Congolais, les Canaris seront surpris à la 78’ par la décision de l’arbitre ghanéen d’accorder un penalty généreux au DCMP sur une faute inexistante. Un penalty qui sera exécuté victorieusement par l’attaquant du DCMP, malgré les vives contestations des joueurs et du staff technique de la JSK.

Menés au score, et visiblement fatigués sous les effets du jeûne, les Canaris sombreront en fin de partie en encaissant un second but à deux minutes du coup de sifflet final de l’arbitre, qui prive les Canaris d’enregistrer leur premier point dans cette phase de poules de la coupe de la CAF.Une quatrième défaite de suite donc et une élimination en coupe de la CAF pour une JSK qui devra attendre les deux derniers matchs de cette phase de poules de la compétition africaine pour essayer de décrocher son premier succès dans cette épreuve, notamment en accueillant dans deux semaines les Marocains du MAS de Fès, avant de se déplacer une semaine plus tard au Nigeria, pour y affronter les Sunshine Stars.

El-Watan (28/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Dim 28 Aoû - 10:50

JSK : Chronologie des 48 heures des Kabyles à Kinshasa

Notre envoyé spécial est le seul journaliste présent à Kinshasa à couvrir l’actualité de la JSK, lors de son séjour dans la capitale congolaise. Nos fidèles lecteurs ont la possibilité d’être informés sur le moindre détail et événement depuis l’arrivée des Kabyle, jeudi matin. Ainsi, Le Buteur a été invité à prendre place parmi les joueurs lors de ces dernières 48 heures. Nous avons aussi accompagné les joueurs lors de la rupture du jeûne d’avant-hier soir chez le délégué de l’ambassadeur qui a invité l’ensemble de la délégation, mais aussi, nous avons été plus proches que jamais des joueurs le jour de la rencontre et ce, jusqu’au coup d’envoi du match. Les supporters kabyles auront donc l’exclusivité de revivre le séjour des joueurs kabyles à Kinshasa pas à pas.

Vendredi, ultime séance d’entraînement
Après que les responsables du club congolais eurent permis aux Kabyles de s’entraîner une seconde fois sur la pelouse du stade principal, le staff technique de la JSK a décidé de programmer cette ultime séance d’entraînement de vendredi, à l’heure du match. Une occasion pour ses joueurs de s’acclimater aux conditions atmosphériques et aux repères du terrain. Toutefois, cette dernière séance a eu lieu à huis clos, contrairement à celle de la veille où une centaine de supporters étaient présents.

13h30, tout le monde dans la cour de l’hôtel
La journée du vendredi n’a pas commencé tôt pour les joueurs de la JSK qui ont eu droit à une grasse matinée. La plupart d’entre eux se sont réveillés à partir de 10h. Le fait d’avoir veillé tard le soir a poussé le staff technique à laisser les joueurs se reposer. Toutefois, vers les coups de 13h, les joueurs commençaient à descendre dans la cour de l’hôtel. A 13h30, tout le monde était en place et prêt à se déplacer au stade.

14h, arrivée du bus avec 30 minutes de retard
Alors que le départ vers le stade des Martyrs était prévu à 13h30, l’ensemble des membres de la délégation kabyle ont dû attendre près de 30 minutes avant l’arrivée du bus du DCMP. Moussa Saïb n’a d’ailleurs pas caché son mécontentement. Très ponctuel dans son travail, Saïb n’a pas apprécié le fait que son programme soit chamboulé. Le guide qui a été mis à la disposition des Kabyles a tenu toutefois à s’en excuser.

14h10, panne de moteur
Comme si cela ne suffisait pas, les Kabyles ont connu une autre mésaventure sur la route qui mène au stade. En effet, 10 minutes seulement après avoir pris la route, le bus transportant les joueurs est tombé en panne. Il aura fallu attendre une quinzaine de minutes pour que la panne soit réparée. On vous laisse imaginer la réaction des joueurs et surtout celle de Moussa Saïb qui était dans tous ses états avec ce cumul de retard.

14h40, arrivée au stade
Ce n’est que vers 14h40 que les joueurs sont enfin arrivés au stade. Rapidement, les camarades de Saâd Tedjar ont débuté par un échauffement sous la coupe de Guillou et de Moussa Saïb, qui venaient tout juste de leur communiquer le programme d’entraînement. Par la suite, les responsables congolais ont mis une dizaine de ballons à la disposition de la JSK pour le travail technico-tactique, du fait que le matériel pédagogique de la JSK est resté bloqué à Casablanca.

16h, retour à l’hôtel
Comme à son habitude, l’entraîneur en chef Moussa Saïb a programmé une séance légère la veille du match. Les joueurs ont eu droit à seulement 45 minutes d’entraînements, avant de quitter le stade. Le retour à l’hôtel s’est effectué le plus normalement du monde. C’est donc vers 16h que les Kabyles ont regagné leur chambre pour un moment de détente.

17h30, départ pour l’ambassade
Après avoir pris leur douche, certains joueurs à l’image de Assami, Rial, Nessakh et El Orfi ont pris leur PC portable pour passer un peu de temps sur le Net. Par la suite, Guillou a fait savoir aux joueurs que le délégué de l’ambassadeur d’Algérie en RDC avait invité l’ensemble de la délégation pour le F’tour. Il leur a fait savoir aussi que le départ de l’hôtel était prévu à 17h30. Les joueurs ont eu environ une trentaine de minutes pour se préparer.

Des embouteillages monstres
Il faut dire que la ville de Kinshasa ressemble beaucoup à Luanda, question embouteillages. D’ailleurs, certains joueurs qui connaissent Luanda à l’instar de Tedjar, ont eu la même constatation. Le bus des joueurs qui devait se rendre au siège de l’ambassade d’Algérie à Kinshasa a mis plus de 40 minutes pour arriver à destination. Un grand bouchon avait bloqué la délégation en plein centre-ville.

Le f’tour dans un restaurant libanais
Une fois sur les lieux, les membres de notre ambassade ont conduit les joueurs vers un restaurant libanais au centre-ville. Tout a été préparé pour accueillir les 20 membres de la délégation. Les joueurs ont eu droit à un repas mixte de tradition algérienne et libanaise. Certains se sont même permis quelques excès de sucreries vers la fin du f’tour, bien évidemment loin des yeux de leur entraîneur Moussa Saïb !

Les joueurs se réjouissent de l’ambiance
Le moins que l’on puisse dire est que cette invitation, à l’initiative de l’ambassadeur, a fait énormément plaisir aux joueurs. Il y avait une ambiance très détendue au moment du f’tour que les membres de l’ambassade se sont fait un plaisir de partager avec leurs compatriotes. Un pur plaisir pour tout le monde en ce mois sacré de Ramadhan. Les joueurs ont même eu droit à des gâteaux spécialité algérienne au moment du thé.

Des photos souvenir avec les membres de l’ambassade
Avant de quitter le restaurant, les joueurs se sont prêtés à quelques séances photos avec les membres de l’ambassade d’Algérie. Le délégué de l’ambassadeur a lui aussi pris des photos avec les joueurs et le président Hannachi afin de marquer le passage de la JSK à Kinshasa. La soirée s’est terminée dans une ambiance bon enfant.

On a failli oublier Assami !
Au moment où le bus allait démarrer, les joueurs s’étaient rendus compte que Assami n’était pas monté. Quelques secondes plus tard, on a vu Assami sortir en courant pour rejoindre ses partenaires. Aussitôt, ces derniers n’ont pas manqué l’occasion de le chambrer en lui lançant : «Hé Assami, tu était où ? On va te sanctionner pour ton retard !», Ce qui a fait marrer le joueur et les dirigeants.

La prière à l’hôtel
C’est vers les coups de 20h que les joueurs étaient revenus à Beverley Hôtel. L’occasion pour les joueurs d’accomplir la prière du Maghreb. Par la suite, le staff technique a fait savoir aux joueurs qu’ils étaient libres jusqu’à 23h, à l’heure du s’hor, à condition bien évidemment de ne pas quitter leur lieu d’hébergement.

10h, tout le monde debout
Le lendemain, les camarades de Ali Rial se sont réveillés vers 10h. C’est l’entraîneur Moussa Saïb qui a insisté sur l’horaire du réveil afin que les joueurs puissent sortir faire un tour dans la cour de l’hôtel et prendre l’air. Après une petite balade d’une quinzaine de minutes, les joueurs ont regagné leur chambre, quelques minutes avant la réunion technique.

11h, réunion technique
Une heure plus tard, les joueurs ont été convoqués pour une dernière réunion technique. L’occasion pour Saïb de parler du schéma qui a été mis en place, mais aussi de dévoiler son onze rentrant. La réunion n’a duré qu’une trentaine de minutes.

12h, départ pour le stade
Comme d’habitude, le staff technique a prévu de prendre la route pour le stade 2 heures avant le coup d’envoi. C’est donc vers les coups de 12h que les Kabyles ont quitté l’hôtel Beverley Hôtel. Il aura fallu une vingtaine de minutes pour que le bus arrive au stade des Martyrs.
----------------------------------

Les Kabyles ce matin à Casablanca
C’est tôt dans la matinée d’aujourd’hui que les Kabyles quitteront la ville de Kinshasa en direction de Casablanca. Le vol était prévu à 5h du matin à bord de la Royal Air Maroc. L’arrivée est prévue pour midi.

Retour demain au pays
Une fois à Casablanca, les joueurs de la JSK descendront à l’hôtel Atlas où ils passeront la nuit. Le retour au pays est prévu pour demain en milieu de matinée. Pour rappel, le staff technique envisage une séance de décrassage dans la soirée d’aujourd’hui pour permettre aux joueurs de récupérer au mieux du voyage.

Hannachi présent à la réunion technique
Comme prévu, à la fin de la séance d’entraînement de vendredi soir, le président Mohand Cherif Hannachi a pris part à l’habituelle réunion technique, au siège de la Fédération congolaise de football.

Le buteur (28/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Dim 28 Aoû - 10:54

Mtema Pembé 2 - JSK 0
L’arbitre achève les Canaris


Les Canaris n’ont pas à rougir de la défaite concédée hier face à Motema Pembe. Certes, c’est leur quatrième défaite en autant de matches dans cette compétition, mais n’était la partialité de l’arbitre ghanéen, ils auraient pu revenir facilement au moins avec le point du match nul.

Déstabilisés par le penalty généreux ou plutôt imaginaire sifflé par Lamptey Joseph à la 79e minute et que l’attaquant Kassombe transforme une minute plus tard, les poulains de Saïb n’ont pas pu se remettre. Ce qui leur a valu d’encaisser un deuxième but à la 87e minute après une erreur de marquage des défenseurs centraux.

Afin d’éviter un quatrième revers consécutif, l’entraîneur Moussa Saïb n’a pas voulu prendre de risque. Il a joué, en effet, avec trois milieux récupérateurs et seulement un attaquant en pointe. Les Canaris ont résisté durant toute la première mi-temps avant de s’effondrer dans les 10 dernières minutes de la partie. Ils auraient pu revenir avec le point du nul, si l’arbitre n’avait pas accordé un cadeau à l’équipe congolaise en sifflant un penalty au moment où les locaux commençaient à douter. Il leur a permis non seulement d’ouvrir la marque, mais aussi de finir la rencontre en force. Ils auraient pu inscrire d’ailleurs d’autres buts dans les arrêts de jeu.

Les Canaris ne se sont créé que quelques occasions, mais s’ils avaient cru en eux, ils auraient pu se montrer plus menaçants. Boulemdaïs était esseulé, alors que Younès était très en vue face à Motema Pembe. Tedjar a tenté d’inquiéter le gardien congolais par des tirs de loin, sans succès. En plus, il n’avait pas trouvé le soutien nécessaire pour enclencher des attaques rapides.

L’axe central, le maillon faible de l’équipe
N’était le gardien Mazari qui a sauvé plusieurs buts, la JSK aurait perdu par un score plus lourd ? Les défenseurs centraux ont déçu encore une fois en multipliant des erreurs. Si Mazari n’était pas dans son jour, l’équipe aurait encaissé dès le premier quart d’heure. Le duo Rial-Assami n’a pu faire face aux offensives des Congolais, lesquels se sont créés pas moins de 4 occasions en première période. En 4 rencontres, la défense kabyle a encaissé 7 buts. C’est trop pour une équipe habituée à disputer les compétitions continentales. Le coach Moussa Saïb doit revoir sa défense, s’il veut vraiment jouer le titre, car au vu de ce qu’elle a démontré jusqu’à maintenant, c’est une véritable passoire.

Compétition (28/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Dim 28 Aoû - 11:06

Assami : «Wallah que je n’ai pas touché le joueur»

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 540178 [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 540178 [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 540178 [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 540178 [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 540178 [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 540178 [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 540178

Quatrième défaite consécutive en Coupe de la CAF, que pouvez-vous nous dire ?
C’est une amère défaite que nous avons concédée. Sincèrement, nous sommes vraiment déçus, car on tenait à revenir avec un bon résultat. Nous allons essayer de corriger les lacunes afin d’être prêts pour le championnat.

Alors que le match se dirigeait vers le nul, l’arbitre a sifflé un penalty en faveur des Congolais, avez-vous vraiment fauché le joueur ?
Wallah que je n’ai pas touché le joueur. Sur l’action, j’ai juste couvert l’attaquant pour qu’il ne puisse pas me chiper le ballon. D’ailleurs, j’étais vraiment étonné en voyant l’arbitre désigner le point de penalty. Sincèrement, ce but nous a scié les jambes, car on aurait pu revenir avec un bon résultat.

Ne craignez-vous pas que cette défaite complique davantage votre situation ?
Non, je ne pense pas que l’élimination pourrait nous affecter du moment qu’on était conscients que notre mission s’annonçait difficile. Je pense que cette participation nous aidera à corriger les lacunes et nous permettra de donner un meilleur visage en championnat.

---------

Les membres de l’ambassade aux petits soins
Hier peu avant le départ de la JSK au stade des Martyrs, les membres de notre représentation diplomatique ont fait un saut à l’hôtel où séjournent les Kabyles. Ils ont tenu à s’assurer que toutes les conditions sont réunies pour que la JSK se déplace en toute quiétude au stade et qu’il ne lui manquait rien. En fait, les membres de notre ambassade au Congo nous ont confié que Son Excellence l’ambassadeur veille personnellement à ce que les Kabyles ne manquent de rien.

Les Canaris à 11h30 dans le hall
Pour éviter tout retard, le staff technique a exigé des joueurs de se présenter très tôt dans le hall de l’hôtel. La consigne a été respectée à la lettre. Tous les joueurs s’étaient retrouvés dans le hall à 11h30. Une demi-heure plus tard, la délégation a pris la route vers le stade.

Escorte impressionnante de la JSK au stade
C’est à croire que c’est un cortège présidentiel qui a traversé le centre-ville au moment où la JSK quittait l’hôtel vers le stade. Les responsables de la sécurité congolaise ont prévu une impressionnante escorte pour la délégation de la JSK où même les artères ont été libérées pour que le bus transportant la JSK ne soit pas retardé en cours de route. En moins d’un quart d’heure, la JSK était sur place.

13h30, Guillou dirige les échauffements
Une demi-heure avant le match, le kiné de la JSK, Guillou, a pris en charge la séance d’échauffement. Seuls les titulaires ont été concernés par l’exercice. Pour rappel, le staff technique de la JSK ne s’est pas déplacé au complet et seuls Saïb et Guillou ont accompagné l’équipe à Kinshasa, ainsi que Tahi, le garde- matériel.

Saïb entouré par la presse congolaise
lLes membres de la famille des médias congolais n’ont pas mis plus d’une seconde pour reconnaître l’ex-international algérien, entraîneur en chef de la JSK, Moussa Saïb. Les journalistes congolais n’ont pas attendu la fin du match puisque, à la sortie de Saïb du vestiaire avant l’entame de la partie, nombreux étaient les journalistes qui se sont approchés de lui pour lui soutirer les traditionnelles déclarations d’avant-match. Modestement, Saïb s’est adonné à un tour de questions-réponses.

Les joueurs du DCMP longuement applaudis
Les joueurs du DCMP, qui se sont relancés dans la course en demi-finale de la CAF suite à leur victoire à l’extérieur, face à la JSK il y a quinze jours, ont reconquis le cœur de leurs fidèles supporters. Hier, les poulains de Kenzo ont eu droit à un accueil des plus chaleureux.

Rial a contrôlé les licences
Le staff technique kabyle a désigné le capitaine Rial pour la traditionnelle opération contrôle des licences.

Saïb et Kenzo ont longuement discuté
Avant le coup d’envoi du match, l’entraîneur de la JSK, Saïb, et son homologue congolais, Kenzo, ont longuement discuté. Saïb a naturellement fait savoir à Kenzo que la JSK continuerait à défendre dignement son statut en phase de poules, même si cela ne constitue pas l’objectif principal du club. Il a aussi évoqué avec Kenzo son programme à long terme qu’il prévoit de réaliser avec l’équipe. Pour sa part, Kenzo a affirmé à Saïb que son équipe tient énormément à une place en demi-finale et, pourquoi pas, aller en finale.

Hannachi et les membres de l’ambassade dans la tribune d’honneur
Les membres de notre ambassade au Congo n’ont pas quitté la JSK un instant. Présents à l’hôtel quelques minutes avant le départ de la JSK au stade des Martyrs, nos officiels compatriotes à Kinshasa ont accompagné le président Hannachi, chef de délégation au stade. Ils ont même pris place avec lui dans la tribune d’honneur.

Les portes du stade ouvertes à 12 heures
Même si la rencontre n’a pas drainé la grande foule, les responsables du stade des Martyrs ont quand même tenu à ouvrir les portes deux heures avant le match. Les employés du stade nous ont fait savoir que c’est une procédure devenue une habitude et qu’elle est prise pour éviter tout débordement, quelques minutes avant le coup d’envoi.

Il a fait 27° à Kinshasa
Au grand soulagement de toute la délégation kabyle, des joueurs en particulier, le climat à l’heure du match était clément. Il a fait exactement 27°c. Les joueurs n’ont d’ailleurs pas trouvé beaucoup de difficulté pour entrer dans le match.

Les joueurs n’ont pas rompu le jeûne
Même si le match a été programmé en diurne, à 14 heures en plein mois de Ramadhan, les joueurs de la JSK ont décidé de ne pas rompre le jeûne.

Hannachi a demandé aux joueurs d’éviter les cartons
L’une des principales consignes données par Hannachi à ses joueurs avant de rejoindre la tribune d’honneur en compagnie des officiels algériens, c’est de ne pas s’adresser à l’arbitre directeur et par là même d’éviter les cartons. En plus des matches de suspension qui privent la JSK de leurs services, Hannachi a aussi voulu que ses joueurs évitent les amendes.

--------

Les Canaris à 11h30 dans le hall
Pour éviter tout retard, le staff technique a exigé des joueurs de se présenter très tôt dans le hall de l’hôtel. La consigne a été respectée à la lettre. Tous les joueurs s’étaient retrouvés dans le hall à 11h30. Une demi-heure plus tard, la délégation a pris la route vers le stade.

Les membres de l’ambassade aux petits soins
Hier peu avant le départ de la JSK au stade des Martyrs, les membres de notre représentation diplomatique ont fait un saut à l’hôtel où séjournent les Kabyles. Ils ont tenu à s’assurer que toutes les conditions sont réunies pour que la JSK se déplace en toute quiétude au stade et qu’il ne lui manquait rien. En fait, les membres de notre ambassade au Congo nous ont confié que Son Excellence l’ambassadeur veille personnellement à ce que les Kabyles ne manquent de rien.

LE buteur (28/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Dim 28 Aoû - 11:11

DCMP 2 – JSK 0 : Mazari seul n’a pas suffi !

Stade des Martyrs (Congo)
Affluence : faible
Arbitres : Lamptey, Salifu, Laryea
Avertissements : Assami (11’), El Orfi (41’), Mazari (45’+1) Remache (88’) (JSK)
Buts : Mfumu (80’ sp), Junior (88’) (DCMP)
DCMP : Vumi, Nkembi, Takoudjou, Kabiona, Bokese, Mankutima (Kisaku 25’), Lokinga, Ngasanya (Mfumu 71’), Labama, Mbiyavanga, Bazola (Junior 61’)
Entraîneur : Malema Kenzo
JSK : Mazari, Remache, Nessakh, Assami, Rial, Camara, El Orfi, Saïdi, Younès (Ziad 69’), Tedjar, Boulamdaïs
Entraîneur : Saïb

Deux à zéro, le tarif minimum de la JSK en cette Coupe de la CAF. Après avoir encaissé deux buts contre Sunshine Stars et le DCMP au match aller, les Kabyles ont vécu le même scénario en s’inclinant sur le score de deux buts à zéro. Une quatrième défaite consécutive qui laissera un goût amer à une équipe qui a encaissé sept buts contre un seul but marqué. A quelques jours du début de la compétition, le technicien kabyle va devoir revoir sa copie pour éviter un échec en championnat. Pour ce second déplacement, les poulains de Moussa Saïb se sont déplacés en Afrique noire, plus exactement au Congo, pour affronter le DCMP, dans une partie, sans enjeu pour les Canaris, qui ont grillé toutes leurs chances de se qualifier à la demi-finale. Cependant, le responsable de la barre technique, qui avait réuni ses joueurs la veille du match, leur a demandé de jouer comme ils avaient l’habitude tout en essayant de surprendre les Congolais, pour honorer les couleurs de la JSK, qui faut-il le dire, n’a jamais traversé une aussi pénible période auparavant. La première mi-temps était en dessous de la moyenne, avec quelques occasions nettes de scorer pour les deux formations qui voulaient en prendre le dessus dès le coup d’envoi. D’ailleurs, ce sont les Algériens qui annonceront la couleur par l’intermédiaire de Tedjar qui, bien placé, sert Younès au second poteau. L’ancien Belouizdadi rate lamentablement son contrôle. Après cette tentative, les Congolais essayeront de prendre les commandes et surprendre la JSK. 12’, coup franc des 25 mètres pour le DCMP, Mazari, bien placé sauve miraculeusement son équipe d’un but tout fait. Les poulains de Moussa Saïb, très courageux, ne baisseront pas les bras et résisteront jusqu’à la mi-temps. Saâd Tedjar, absent au match aller, a été époustouflant. Profitant d’un coup franc excentré, l’ex-Paciste envoie un bolide, qui oblige le keeper Vumi à étaler toute sa classe pour annihiler la frappe. Lors des vingt dernières minutes de la première période, les Congolais, qui avaient plus que jamais besoin des trois points, ont sorti le grand jeu en provoquant à maintes reprises la défense kabyle, fébrile encore une fois. 35’, l’étincelant Labama, bien placé au second poteau, verra sa tentative passer légèrement au-dessus de la barre transversale. Ce qu’il faut retenir de cette première période, c’est la belle prestation de Nabil Mazari, qui, de l’avis de tout le monde, a motivé ses coéquipiers pour se donner à fond. En seconde mi-temps, les locaux, plus entreprenants, se créeront plusieurs occasions, mais ils auront eu affaire à un gardien des grands jours, qui a sauvé son équipe d’une humiliation certaine. Alors que l’on se dirigeait vers la fin du match, le rentrant Mfumu transforme un penalty, qui a été offert par l’arbitre après une supposée faute commise par Assami sur un joueur congolais (80’). Huit minutes plus tard, l’autre remplaçant, Junior, aggrave la marque suite à une énorme erreur défensive. Ce résultat complique la situation de la JSK, qui désormais, ne donne plus satisfaction.


-----

Saïb : «Il n’y avait pas de penalty»
Une fois que l’arbitre a sifflé la fin de la partie qui a vu la JSK concéder une quatrième défaite consécutive dans cette participation africaine, nous nous sommes rapprochés du responsable de la barre technique, Moussa Saïb. Ce dernier qui était très déçu du résultat, nous dira que son équipe a bien débuté la partie avant de se replier derrière et subir le poids de la rencontre : «On a bien entamé la partie, surtout dans les vingt premières minutes. D’ailleurs, la réaction des joueurs était positive sur la pelouse. Je pense que le penalty nous a scié les jambes. Ecoutez, je n’ai pas l’habitude de critiquer les décisions de l’arbitre, mais je suis certain qu’il n’y avait pas de faute qui mérite un penalty. Sincèrement, on est tous déçus car on tenait à revenir avec un bon résultat en Algérie. Néanmoins, ce n’est pas facile de livrer une aussi importante rencontre en plein Ramadhan.»

Kenzo (ent DCMP) : «Maintenant, on a fait un grand pas vers la demi-finale»
Désormais, le DCMP, qui avait mal débuté la compétition, possède déjà à son actif sept points. Ayant battu la JSK chez elle, au stade du 5-Juillet, les poulains de Kenzo ont assuré l’essentiel, hier, en battant de nouveau les Canaris sur un score de deux buts à zéro. Avec ce succès, les Congolais ont fait un pas de géant vers la demi-finale. A ce sujet, Kenzo déclarera : «Maintenant, je peux vous dire que nous avons fait un grand pas pour atteindre la demi-finale. Seulement, il faut poser les pieds sur terre sans brûler les étapes. Il nous reste encore un match à domicile contre Sunshine Stars. Nous allons faire de notre mieux pour ne pas passer à côté.»

Hannachi : «Nous ne regrettons rien, la CAF n’est pas notre objectif»
A l’issue de la rencontre, nous sommes allés à la rencontre du président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, pour qu’il nous livre ses impressions de ce quatrième match de la phase des poules, peut-être le meilleur des 3 précédents. Voici ce qu’il nous a révélé à chaud : «Je vous assure que je ne reprocherai rien à mes joueurs qui ont fourni cet après-midi un match d’un niveau très élevé. Malgré la chaleur et le jeûne surtout, mes joueurs ont tenu le coup jusqu’à cette fatidique minute du penalty. Je pense que nous n’allons rien regretter de notre élimination, cela fait longtemps que je disais que la CAF n’était pas notre objectif.»

«Ce groupe aura son mot à dire en championnat»
Par la suite, Hannachi a enchaîné : «Je dois avouer que j’ai constaté que le rendement du groupe s’est amélioré et cela me réconforte beaucoup, à quelques jours du coup d’envoi du championnat. Je sais que ce groupe aura son mot à dire, et tous ces matches de la CAF nous serviront de bonne préparation pour la saison prochaine», a tenu à ajouter Hannachi.


Khalef : «La JSK a trop respecté son adversaire»
L’ancien entraîneur de la JSK et de l’Equipe nationale, Mahieddine Khalef, était présent hier, sur le plateau d’Al Jazeera Sport, pour analyser et décortiquer le système de jeu de la JSK, lors de cette quatrième journée de la phase des poules de la CAF. Selon lui, les coéquipiers de Remache auraient pu revenir en Algérie avec un bon résultat, s’ils avaient osé en attaque : «Je pense que les joueurs de la JSK auraient pu revenir avec un bon résultat du Congo s’ils avaient osé en attaque. Tout le monde sait que l’équipe renferme de bons joueurs qui peuvent apporter un grand plus à l’attaque à l’image de Remache, Nessakh, El Orfi, Younès, Tedjar et Boulamdaïs. Toutefois, même l’incorporation de Hanifi aurait été une solution de plus pour l’entraîneur. D’après ce que j’ai constaté, la JSK a trop respecté son adversaire en jouant beaucoup plus la défensive. Toutefois, il faut aussi signaler que Mazari était époustouflant en sauvant sa cage de plusieurs buts. A mon avis, si l’arbitre n’a pas sifflé le penalty, le score allait se diriger vers le nul, qui aurait été, en effet, logique. L’autre problème qui se pose, c’est la défense. Le manque de cohésion entre les défenseurs s’est fait ressentir.»

--------------

Les Canaris sortent difficilement du stade
Le bus qui a transporté la délégation de la JSK a trouvé les pires difficultés pour quitter le stade des Martyrs en fin de match. Très contents et satisfaits de la victoire de leur équipe, les supporters du DCMP ont investi les rues et artères menant au stade, rendant la circulation automobile impossible. Toutefois, aucun incident grave n’a été signalé et les Canaris ont rejoint l’hôtel normalement.

Hannachi dans le vestiaire à la mi-temps
Après avoir suivi attentivement la première mi-temps à partir de la tribune, le président Hannachi a rejoint le vestiaire à la pause. Il a tenu à donner lui aussi quelques consignes à ses joueurs, mais surtout à les encourager leur déclarant qu’ils ont fourni une belle première moitié de match.

Les supporters du Vita Club avec la JSK
Compte tenu de la rivalité qui existe entre les deux clubs congolais, les supporters du Vita Club ont été nombreux à soutenir les Canaris de la JSK. Pis encore, les Congolais n’ont pas cessé de chambrer les gars de Kinshasa dès le coup d’envoi. A contrarion les actions des Canaris ont été applaudies.

Mankutima évacué à l’hôpital
Blessé au genou, le milieu offensif congolais, Mankutima, a difficilement terminé la première mi-temps. Après que le médecin du club lui eut prodigué les premiers soins, Mankutima a été évacué à l’hôpital. Il a été remplacé par le n° 8, Kiusaku.

Al Jazeera sollicite notre envoyé spécial à Kinshasa
La chaîne satellitaire Al Jazeera Sport, seule détentrice des droits de retransmission de la Coupe de la CAF, a sollicité notre envoyé spécial à Kinshasa pour les besoins d’informations supplémentaires concernant les deux équipes. Notre journaliste, Mourad Lahlah, le seul représentant de la presse algérienne présent avec la JSK au Congo, a été d’un apport précieux à notre confrère d’Al Jazeera.

Premier match pour Mazari
Relégué au rang de remplaçant, le portier kabyle, Nabil Mazari, a ressenti hier après-midi l’immense plaisir de retrouver la compétition. Mazari a été titularisé à la place d’Asselah qui a contracté une blessure à un genou lors d’un entraînement à Tizi.

Saïdi retrouve le onze
Eloigné des terrains depuis la dernière Coupe du monde militaire, durant laquelle il a contracté une blessure, le milieu récupérateur kabyle, Saïdi, a retrouvé hier la compétition. Après avoir affiché une entière disponibilité depuis un moment Saïdi a rassuré son entraîneur, Saïb, qui lui a fait confiance pour le match d’hier. Saïdi a joué au côté d’El Orfi.

Le coordinateur remplace le commissaire au match
Le commissaire au match de nationalité sud-africaine, qui devait officier la rencontre d’hier DCMP- JSK, n’a pas rallié le Congo pour des raisons que l’on ignore. C’est le coordinateur de nationalité congolaise qui a été désigné pour le remplacer.

Le stade des Martyrs, un véritable bijou
De l’avis de tous les membres de la délégation de la JSK, le stade des Martyrs de Kinshasa est un véritable bijou. Outre sa pelouse qui est de bonne qualité ainsi que des gradins et la tribune officielle, le stade dispose aussi de plusieurs autres structures d’accompagnement à l’intérieur. L’on citera à titre d’exemple des magasins d’équipement sportif, d’alimentation, une pharmacie entre autres.

Le buteur (28/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Dim 28 Aoû - 11:15

Un record pour Hannachi ! 11 match sans victoire Cool

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 559806jsk
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par amcum_ni le Dim 28 Aoû - 17:28

rachid_as a écrit:Un record pour Hannachi ! 11 match sans victoire Cool

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 559806jsk

Dans quelques jour c'est: ṭṭaẓina Very Happy
xas hagimd taqcwalt
amcum_ni
amcum_ni

Messages : 4575
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : daki kan

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Lun 29 Aoû - 10:55

Après la quatrième défaite africaine concédée à Kinshasa
Le calvaire continue pour la JSK


Jadis habituée aux conquêtes et aux sorties victorieuses en Coupe d’Afrique, voilà que la JSK ne gagne plus sur l’échiquier international, et cela exaspère de plus en plus ses supporters qui ne savent plus à quel saint se vouer. Il est vrai que les Canaris ne se faisaient plus d’illusion dans cette Coupe de la CAF et la défaite en terre congolaise était plus ou moins attendue, mais l’inertie de la formation kabyle et surtout son inefficacité offensive inquiètent au plus haut point les fans kabyles qui semblent pressés de tourner cette page africaine pour mettre fin au cauchemar et réinvestir tous leurs espoirs dans le championnat national qui pointe déjà le nez à l’horizon.

Quatre matches joués pour quatre défaites ! Sept buts encaissés pour un seul inscrit ! N’est-ce pas qu’un parcours aussi catastrophique ne cadre guère avec la notoriété africaine de la JSK, ce qui confirme aisément que cette maudite Coupe de la CAF est un cadeau empoisonné dans la mesure où les Canaris sont confrontés à des problèmes d’effectifs car les blessures et les suspensions s’amoncellent depuis le début des poules alors que les nouvelles recrues du mercato estival ne sont pas qualifiées par la CAF pour la présente édition.

Et pour preuve, deux défenseurs axiaux, en l’occurrence Belkalem et Khelili, sont encore blessés alors que même le gardien de but titulaire Malek Asselah était absent pour blessure à Kinshasa encore que le gardien remplaçant, Nabil Mazari, n’a pas démérité, se payant même le luxe de réaliser des arrêts spectaculaires et d’éviter sûrement une note beaucoup plus salée à son équipe.

Mais cela n’explique pas tout car les joueurs kabyles n’ont pas tellement osé à Kinshasa, eux qui n’avaient rein à perdre mais plutôt tout à gagner du fait qu’ils n’ont plus de pression sur les épaules. En alignant seulement deux attaquants de pointe, à savoir Boulemdaïs et Younès, encore que ce dernier jouait très en retrait, la JSK n’a pas joué la carte de l’offensive pour prétendre à un beau sursaut d’orgueil face à cette formation congolaise du Motema Pembe tout juste moyenne, il faut en convenir.

En limitant aussi les montées offensives des deux joueurs de couloir, Remache à droite et Nessakh à gauche, puis en meublant très fort la ligne médiane avec un quatuor, Camara, El-Orfi-Ziad-Tedjar, qui se marchaient très souvent sur les pieds, la JSK a passé le plus clair de son temps à défendre et espérer ramener tout au moins le point du nul pour tenter de sauver l’honneur dans un challenge de misère. Cela s’est avéré comme une tactique suicidaire car l’on savait pertinemment que les rushs fougueux même désordonnés des Congolais tout comme la complicité tout à fait évidente de l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey allaient ruiner les dernières illusions de l’équipe algérienne. “Au diable, cette Coupe de la CAF !” diront encore les joueurs et les dirigeants kabyles qui attendront encore quinze jours pour tenter de remporter tout au moins une victoire pour le prestige à Tizi Ouzou face aux Marocains du Maghreb de Fès, mais il faut bien se rendre à l’évidence que la tâche des Kabyles sera encore plus rude face aux vice-champions du Maroc qui pratiquent un football de haute facture alors que le défenseur Nordine Assami et le milieu de terrain Hocine El-Orfi seront encore suspendus pour cumul de cartons.

C’est dire que la JSK n’a pas fini de manger son pain noir alors que le premier match de championnat JSK-MCA polarise déjà l’actualité puisqu’il a été avancé au 6 septembre sans que les deux clubs en présence soient informés en temps utile. C’est dire que l’improvisation en matière de programmation a encore de beaux jours devant elle.

Liberté (29/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Lun 29 Aoû - 10:59

JSK : La prestation de Tedjar et Mazari, l’unique satisfaction

Vivement le championnat ! Depuis l’entame de la compétition africaine, la JSK n’a pas réussi à gagner le moindre match, essuyant quatre défaites consécutives. Oui, les Canaris, qui n’ont jamais connu un aussi mauvais parcours auparavant possèdent, désormais, zéro point. Un nombre d’unités qui fera des Jaune et Vert la première équipe éliminée de la compétition avant même de livrer le cinquième et le dernier match, contre le Mas de Fès le 10 septembre prochain. Alors que la partie est programmée au Stade du 5-Juillet comme ce fut le cas avec les précédentes parties, le premier responsable de l’équipe, à savoir Mohand Cherif Hannachi, compte saisir la CAF pour changer la domiciliation de la partie. Autrement dit, les dirigeants kabyles comptent délocaliser le match du 5-Juillet au stade du 1er-Novembre. D’ailleurs, livrer la dernière partie à Tizi Ouzou pourrait être la seule solution pour les joueurs de glaner trois points et sauver l’honneur de l’équipe. Il faut le dire, ce n’est pas facile d’accueillir des équipes compétitives et bien préparées dans le vaste fief du 5-Juillet. Du moment que les coéquipiers de Malik Asselah ne sont pas encore au top physiquement, il leur faudra livrer la dernière journée dans un stade plus ou moins petit. Il est vrai que la JSK a perdu son quatrième pari avant-hier, contre le DCMP, mais il faut signaler que la bande à Saïb serait revenue avec un bon résultat, n’était la décision de l’arbitre, qui a offert un penalty imaginaire aux Congolais. Un but qui, faut-il le dire, a scié les jambes des joueurs qui ne pouvaient même pas aller au terme de la rencontre. Malgré cette amère défaite, les supporters de la JSK étaient unanimes à dire que le gardien, Nabil Mazari, et Saâd Tedjar, étaient époustouflants. Le premier a beaucoup donné confiance à ses joueurs en sauvant sa cage de plusieurs buts, tandis que le second était un vrai chef d’orchestre sur la pelouse, avec ses passes lumineuses et ses bolides, qui ont inquiété le gardien, Vumi.

Tedjar gagne des points avant la Tanzanie
Flamboyant dans son poste, le milieu de terrain, Saâd Tedjar, n’arrête pas de gagner des points depuis l’arrivée de Moussa Saïb, qui a fait de lui un cadre de l’équipe. D’ailleurs, le technicien kabyle était vraiment débordé lors du match aller contre le DCMP, du moment que son artisan était suspendu. La preuve, malgré le fait qu’il ait été convoqué en équipe nationale, l’ancien Auxerrois a tenu à le prendre au Congo et le faire jouer dans le but d’apporter un plus à ses coéquipiers. Même avec une belle prestation, la JSK a encaissé deux buts dans les dix dernières minutes de la partie. Avec un tel rendement, le sélectionneur national, Vahid Halilhodžić, pourrait compter sur l’ex-Paciste le 3 septembre prochain contre la Tanzanie. Ce sera en principe l’occasion pour Tedjar de frapper aux portes des Verts et de gagner la confiance du staff technique.

Désormais, le concurrent de Asselah est connu
Tout le monde avait eu peur d’apprendre que Moussa Saïb allait incorporer Nabil Mazari à la place de Malik Asselah, blessé au genou. Les supporters, qui, faut-il dire, ne font pas trop confiance à leur second gardien, étaient unanimes à déclarer que n’était pas Mazari, la JSK aurait encaissé plus de trois buts. Ce dernier, qui n’a pas rechaussé ses crampons depuis la saison écoulée, a été l’homme du match. Avec ses arrêts décisifs et son emplacement dans les bois, Mazari a donné plus de confiance à ses coéquipiers, ainsi qu’aux défenseurs. Dorénavant, la concurrence est autorisée entre Mazari et Asselah dans le poste de gardien de but. Un keeper qui affiche une telle prestation dans un match de Coupe d’Afrique, ne pourra qu’apporter un plus à l’équipe.

Le buteur (29/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Lun 29 Aoû - 11:02

La JSK dès aujourd’hui à Alger
C’est aujourd’hui que la délégation de la JSK regagnera le pays via le Maroc. Après quelques jours passés à Kinshasa, au Congo, les coéquipiers de Salim Hanifi regagneront cette matinée leur domicile, après avoir pris part au quatrième match de la phase des poules de la Coupe de la CAF. Une partie pas trop différente des précédentes du moment que la JSK a concédé une autre défaite, la quatrième consécutive. Malgré la moyenne prestation des Canaris, qui aurait cependant pu créer la surprise en décrochant un match nul, la défense de la JSK s’est montrée encore une fois fébrile en encaissant deux autres buts, sept au total depuis le premier match contre le Mas de Fès. La participation de la JSK cette année devrait être mise aux oubliettes sachant que la JSK n’a jamais vécu ce mauvais parcours auparavant. Les supporters qui ne cachent désormais plus leur mécontentement, attendent avec impatience le début du championnat pour juger convenablement l’équipe, qui faut-il le dire, est composée de plusieurs nouveaux joueurs à l’image de Hanifi, Boulamdaïs, Camara, Hezil, Ziad, Assami, Metref, Hemani, Sedkaoui et Maâyouf.

Départ de Kinshasa à 5h du matin
Alors que le vol Kinshasa-Casablanca était prévu à 4h du matin, l’avion n’a décollé qu’une heure plus tard. Cela a obligé les joueurs a patienter une heure avant d’embarquer.

Arrivée à Casablanca vers midi
Après plus de six heures de vol, l’avion transportant les joueurs de la JSK s’est posé sur le tarmac de l’aéroport Mohammed V. Après avoir récupéré leurs bagages, les joueurs ainsi que les responsables se sont dirigés directement vers l’hôtel Atlas et ce, pour se reposer après ce long voyage. Rappelons que les joueurs ont rompu le jeûne vers 19h10 (heure locale) avant de rallier de nouveau l’aéroport, pour embarquer dans le premier avion pour l’Algérie.

Les joueurs préfèrent dormir dans l’avion
A peine l’avion parti de l’aéroport de Kinshasa, la plupart des joueurs ont préféré piquer un somme pour ne pas voir le temps passer. Ceux qui sont fans de jeux vidéo, à l’image de Nessakh et Lamhene, eux, se sont adonnés à leur passion, tandis que d’autres ont préféré rester éveillés.

Asselah surpris de rencontrer son ami au Congo
Comme tout le monde le sait, le gardien de la JSK, Malik Asselah, pratiquait le basket-ball avant de devenir un gardien de but. Au Congo, Malik était surpris de rencontrer un ami basketteur avec l’équipe de Staouéli. Les deux athlètes ont longuement discuté tout en se rappelant du bon vieux temps.

Tedjar impatient de rentrer
Une fois au Maroc, Saâd Tedjar voulait coûte que coûte rentrer au pays et ce, pour rejoindre le stage de l’équipe nationale, qui a débuté hier. Seulement, le milieu de terrain n’a pas trouvé de vol disponible. Il était contraint de patienter encore 24 heures avant de rejoindre les Verts.

Le buteur (29/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Lun 29 Aoû - 11:14

JSK : Une fois de plus, le déclic n’a pas eu lieu

Après avoir essuyé trois défaites consécutives en Coupe de la CAF, résultats synonymes d’élimination avant terme de la phase de poules, les Canaris de la JSK avaient juré d’honorer l’engagement du club jusqu’au bout. Ce faisant, le staff technique avait préparé ce match retour face aux Congolais, qui s’est joué avant-hier après-midi, dans les conditions les plus favorables, quinze jours durant à Tizi Ouzou avant d’embarquer pour un périlleux et fatiguant voyage vers Kinshasa. Le mot d’ordre qui revenaient le plus sur les lèvres des joueurs, depuis que nous avons posé le pied à Kinshasa, jeudi dernier, est de réaliser une belle performance à même de permettre à la JSK un meilleur essor, histoire de chasser la guigne qui poursuit et continue de poursuivre la JSK depuis plusieurs semaines. Dans un contexte assez particulier, un climat lourd, horaire de match à 14 heures en plein mois de jeûne, les joueurs de la JSK ont réalisé et ce, de l’avis de tous les présents au stade des Martyrs de Kinshasa, leur meilleure production depuis le coup d’envoi de la phase de poules, le 16 du mois de juillet dernier. Il faut l’avouer, la production a nettement évolué et le travail commence à porter ses fruits. Malheureusement, et c’est le cas de le dire, à la fin du match, la déception était visible sur le visage de tous les membres de la délégation kabyle, les joueurs en particulier, non pas parce que la JSK venait de quitter officiellement la course en attendant les deux dernières sorties face au MAS de Fès et le Sunshine stars du Nigeria, mais parce que le déclic tant attendu n’a pas eu lieu. D’ailleurs, même s’il était sur le point de se concrétiser, l’homme en noir, l’arbitre Ghanéen Lamptey, a usé de ruse pour avantager l’équipe locale. Une fin plutôt amère vu le nombre de fois où le cuir s’est trouvé devant la cage du portier congolais.

Une première mi-temps et des satisfactions…
Pour revenir à la rencontre elle-même, il faut dire encore une fois qu’elle a été meilleure dans son ensemble que les trois dernières. Lors de la première mi-temps, les supporters du DCMP n’avaient pas reconnu leur équipe, complètement reculée dans sa surface, protégeant son camp des assauts répétés de Tedjar and Co. Au moment où l’on s’attendait tous à ce que les consignes soient des plus logiques, à savoir la fermeture du jeu, c’est un tout autre scénario auquel les présents au stade des Martyrs ont assisté. Une équipe de la JSK qui attaquait et une autre du DCMP qui défendait. A plusieurs reprises, l’attaquant Boulemdaïs s’est retrouvé nez à nez avec le portier congolais, et, n’était le manque de réussite, le cours du match allait revenir en faveur des Kabyles. A la mi-temps, alors que le score était toujours de zéro partout, le président Hannachi avait même tenu un discours réconfortant à ses joueurs auxquels il a demandé de jouer sur le même rythme, continuant à presser davantage le vis-à-vis congolais, complètement abasourdi.

Le syndrome de la seconde période hante toujours les Kabyles
Au vu de la prestation des Canaris en première période, il y avait de quoi s’attendre à un meilleur résultat en seconde mi-temps. Car, même si les joueurs ont joué le ventre vide, le rythme affiché était au-dessus de la moyenne. Malheureusement, au fil des minutes, le rythme commença à baisser, faisant naturellement les affaires de l’antagoniste, le club adverse qui gagne du terrain jusqu’à gagner la bataille. C’est dire que le syndrome de la seconde période continue toujours à hanter les esprits des joueurs de la JSK qui ne pouvaient plus tenir le rythme. Les Kabyles, qui tenaient le match nul entre leurs mains, tombèrent malheureusement, même si c’est sur une erreur scandaleuse de l’arbitre ghanéen qui offre un penalty imaginaire que seul lui a vu, aux Congolais qui reprirent confiance jusqu’à corser la marque quelques instants seulement avant le coup de sifflet final.

La confiance pas encore retrouvée
L’objectif principal recherché par tout un chacun au sein de l’effectif kabyle demeure la confiance. C’est sur quoi a tenu à insister fréquemment l’entraîneur en chef, Saïb, depuis son intronisation à la barre technique. Depuis longtemps, les joueurs de la JSK n’arrivent plus à marquer. En quatre matches de Coupe d’Afrique, seul un but a été marqué par Hanifi et qui n’a eu malheureusement aucune incidence. Aujourd’hui, la ligne d’attaque retarde considérablement son réveil et cette situation ne devrait en aucun cas perdurer lorsqu’on sait que, dans moins de dix jours, les Canaris reprendront avec la compétition locale. La confiance est le paramètre principal qui devrait être retrouvé, chose sur laquelle Saïb nous a révélé qu’il insistera de retour au pays.

Le buteur (29/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par rachid_as le Lun 29 Aoû - 11:15

Emmanuel Amuniké et Khalef ont sévèrement critiqué le directeur de la partie
L’arbitrage africain, l’éternel scandale


Ce n’est pas la première fois que la JSK vit une telle situation, celle de voir les hommes en noir compromettre leurs résultats en matches de Coupe d’Afrique. La JSK, qui reste l’un des clubs d’Afrique qui cumule le plus grand nombre de participations en en a vécu et a souvent fait les frais d’un arbitrage africain qui ne semble pas avoir amélioré son niveau. Avant-hier après-midi, dans un match où les Kabyles avaient pourtant montré un visage bien meilleur que les précédents, il aura suffi d’une décision arbitraire, un penalty imaginaire accordé aux Congolais à dix minutes de la fin de la rencontre pour assister à un revirement complet de situation. Le ballon est posé sur le point de penalty devant les joueurs de la JSK qui contestaient la décision, le joueur congolais prend Mazri à contresens, ouvrant la marque. Un but qui a complètement fait basculer la physionomie de la rencontre. Pis encore, les Congolais, revigorés par l’ouverture du score, et profitant de la situation, doublèrent la mise. Résultat final, la JSK perd son match. En fin de match ni les contestations des responsables de la JSK et encore moins celles des joueurs n’ont réussi à convaincre l’homme en noir de son erreur monumentale, une erreur que tout le continent aura encore à revoir pour en juger. L’arbitrage africain reste toujours au stade de l’amateurisme. Les clubs en font les frais et c’est l’éternel scandale. A qui le tour ?

Emmanuel Amuniké : «Le football africain n’évoluera pas avec un tel arbitrage»
Scandalisé par la décision injuste prise par l’arbitre directeur ghanéen, Lamptey, qui a accordé un penalty imaginaire aux Congolais du DCMP, leur permettant de débloquer la situation et par là même de prendre l’avantage au moment où l’on se dirigeait tout droit vers une fin de partie sur un score de parité de zéro partout, l’ex-international nigérian, Emmanuel Amuniké, est sorti de ses gonds, fustigeant l’arbitre directeur et affirmant que celui-ci a accordé au DCMP un pénalty imaginaire qui a valu à la JSK de perdre le match. Emmanuel Amuniké a qualifié l’arbitrage de raté et dira même qu’en continuant ce genre de pratiques malsaines, c’est tout simplement le football africain qui prendra un autre sale coup, surtout que le match a été retransmis en direct sur Al Jazeera à travers tout le continent voire même dans les quatre coins du Globe. A ce propos Amuniké a déclaré : «Je suis scandalisé de voir encore de telles bévues continuer d’exister dans nos stades africains alors que dans d’autres pays du monde, le football a beaucoup évolué. La décision de l’arbitre ghanéen est surprenante et je vous assure qu’il n’y avait vraiment pas de quoi motiver le penalty, le joueur congolais n’a été à aucun moment touché par le joueur de la JSK. Je suis triste d’assister encore à ces erreurs qui feront reculer le niveau du football africain.»

Khalef : «C’est scandaleux !»
Pour sa part, l’ex-entraîneur national et de la JSK, Mahieddine Khalef, a qualifié la décision de l’arbitre d’acte scandaleux puisqu’il n’y avait pas faute sur le joueur congolais. Khalef a même souligné dans son intervention que le penalty a été le tournant qui permit aux locaux de remporter le match : «Je trouve scandaleux d’accorder un penalty imaginaire à une équipe en fin de match. L’arbitre ghanéen n’a pas justement apprécié convenablement l’action d’où cette erreur technique qui prive une équipe d’un résultat positif.»

Le buteur (29/08/2011)
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par adsm le Lun 29 Aoû - 19:44

04 matchs, 4 défaites, un programme bien à l'image de l’équipe et de son berzidan !

Y'a pas moyen de déclarer forfait pour les matchs restants?

On sent les 06 défaites en 06 matchs, une facon d'emmerder les 06 etoiles............ tongue
adsm
adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 74
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par adsm le Lun 29 Aoû - 19:51

La JSMucucus....ahlili @Dunith rendeer
adsm
adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 74
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

[CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé  (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match) - Page 4 Empty Re: [CC, Groupe B - Journée 4] DC Motema Pembé (RDC) 2 - JS.Kabylie 0 (Après match)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum