Le forum de JS-Kabylie.fr (Jeunesse Sportive de Kabylie)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -50%
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
Voir le deal
63

Mondial 2014, Brésil : NEWS

Page 9 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Ven 6 Juin - 18:44

Absents de marque

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2104189_full-lnd

Les 32 sélections qualifiées pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ se préparent à entrer en scène. Les meilleurs joueurs répètent leurs gammes en vue du grand spectacle à venir. Quant aux supporters, ils ont hâte de voir à l'œuvre les meilleurs interprètes du sport le plus populaire au monde.

En fait, le paragraphe que vous venez de lire n'est pas tout à fait exact. Il fallait écrire "pratiquement tous les meilleurs joueurs". Certaines stars n'auront pas la chance de participer à la fête. Que ce soit à cause d'une blessure malvenue ou de la non-qualification de leur pays, ils sont nombreux les grands noms du football à manquer le grand rendez-vous brésilien. FIFA.com ne tient pas à ce qu'ils soient oubliés pour autant.

Pas de ticket
Certains ne seront pas au Brésil en raison de l'échec de leur pays en qualifications. La Coupe du Monde 2014 se fera sans le Suédois Zlatan Ibrahimovic et le Gallois Gareth Bale. Leur immense talent individuel et leur précieux apport en sélection n'auront pas été suffisants. Touché dans son orgueil, le Parisien estime "qu'une Coupe du Monde sans moi ne mérite pas d'être suivie..."

La liste des absents s'allonge nettement si l'on y inclut les joueurs qui étaient prêts à revêtir leur tunique nationale mais qui ont été victimes de la poisse.

Pas de chance
Hormis l'information toute fraîche de la double absence Grenier-Ribéry sur blessure du côté bleu, la situation la plus douloureuse est peut-être celle de Radamel Falcao, qui s'apprêtait à disputer la première Coupe du Monde de sa carrière. Hélas pour lui, le destin en a décidé autrement. Le 23 janvier, l'attaquant colombien a été victime d'une grave blessure au genou. Pendant des mois, le Tigre a disputé un contre-la-montre pour être sur pied à temps. Le miracle semblait possible, mais il ne s'est finalement pas produit. "C'est un moment difficile, mais je soutiendrai l'équipe à distance", promet Falcao. Et d'ajouter sur son compte twitter : "Aujourd'hui, je peux avoir le sourire car j'aurai tout essayé jusqu'au bout".

Le Colombien n'est pas le seul international mis sur la touche par une blessure au genou, véritable hantise de tous les joueurs. Deux autres stars au sommet de leur art seront réduites à supporter leurs coéquipiers depuis leur canapé. L'ailier d'Arsenal Theo Walcott et le gardien du FC Barcelone Víctor Valdés se sont blessés tout seuls, sans contact avec un adversaire. Il aura suffi d'un mauvais appui ou d'un saut à contretemps pour que leur destin tourne en même temps que leur genou.

Pratiquement toutes les sélections participant à Brésil 2014 ont dû modifier leurs plans en raison de blessures inopportunes. L'Allemagne devra composer son entrejeu sans le pugnace Ilkay Gündögan. Quant aux Pays-Bas, ils seront privés des milieux de terrain Kevin Strootman et Rafael van der Vaart. De son côté, l'Espagne n'a pas pu emmener le prometteur Thiago Alcántara.

L'Italie a subi un coup dur avec la fracture tibia-péroné de Riccardo Montolivo, pion jusque-là essentiel au dispositif de Cesare Prandelli. L'apport du Milanais est tel que Tuttosport n'a pas hésité à titrer : "Catastrophe et déception. Même l'Irlande nous fait peur".

Le même jour, Luis Montes, l'un des joueurs les plus en vue du Mexique, a été victime de la même blessure, deux minutes à peine après son ouverture du score en amical face à l'Équateur. Le milieu de terrain aztèque a préféré rire de son malheur. Quelques heures plus tard, il tweetait : "Au fait, j'ai mis un sacré but quand même !". Ce trait d'humour lui a valu la bagatelle de 38 500 retweets ! On se console comme on peut…

La Croatie a été victime d'un triple coup du sort puisque le sélectionneur Niko Kovac devra faire sans Ivan Strinic, Ivo Ilicevic et Niko Kranjcar. Falcao ne sera pas le seul à manquer à l'appel côté colombien. Les Cafeteros ne pourront pas non plus compter sur Amaranto Perea et Edwin Valencia. Quant aux Chiliens, ils maudissent les problèmes de cheville de Matías Fernández.

Tout le monde à la même enseigne
Les nations africaines n'ont pas été épargnées non plus. Le Cameroun a perdu son puissant attaquant Pierre Webo, la Côte d'Ivoire Lacina Traoré et le Ghana Jerry Akaminko.

Au sein de la CONCACAF, c'est le Costa Rica qui a payé le plus lourd tribut, avec les blessures d'Álvaro Saborío et de Rodney Wallace. Par ailleurs, Bryan Oviedo n'a pas été remis à temps de la fracture tibia-péroné dont il a été victime en janvier. Outre Montes, le Mexique perd également Juan Carlos Medina.

Si l'Asie a bénéficié d'une relative clémence en termes d'infirmerie, l'Australie devra tout de même apprendre à vivre sans sa star de la campagne qualificative, Joshua Kennedy. La République de Corée se passera quant à elle des services de son latéral Kim Jin-Su.

Cette liste ne serait pas complète sans citer les noms de Steve Mandanda, Christian Benteke, Holger Badstuber et bien entendu, Carles Puyol. Suite à des blessures à répétition, le grand cerbère de l'Espagne a été contraint à prendre sa retraite internationale - peut-être prématurément - après 100 matches avec la Roja, un titre mondial (2010) et deux sacres européens (2008 et 2012).

Ainsi donc, tous les meilleurs joueurs du monde ne seront pas au Brésil. Tous ces absents nous manqueront car ils auraient conféré encore plus d'éclat à une compétition qui promet d'être inoubliable.

Fifa.com (06/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Ven 6 Juin - 18:47

L’heure de tenir les promesses

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2136001_full-lnd

On peut être encore tout jeune et avoir déjà une solide expérience. C’est le cas de 26 des 736 joueurs qui s’apprêtent à disputer la Coupe du Monde de la FIFA 2014™, et qui arrivent au Brésil forts des leçons apprises lors des deux dernières Coupes du Monde U-20 de la FIFA. En Colombie et Turquie respectivement, les sélectionneurs étaient unanimes : le but était certes de réaliser un bon parcours, mais surtout de préparer les futurs joueurs de la sélection A. L’heure est venue de voir si l’objectif est atteint…

A tout seigneur, tout honneur. Trois d’entre eux ont déjà soulevé le trophée mondial. Le Brésilien Oscar l’a fait en 2011 et avait même inscrit les trois buts de son équipe en finale face au Portugal. Fou de joie au coup de sifflet final, il avait déjà un autre objectif en tête… "Nous sommes vraiment contents d’avoir réussi à remonter au score et à offrir de la joie au peuple brésilien. Les deux déceptions de la Coupe du Monde 2010 et la Copa América 2011 ont été très pénibles", confiait-il au micro de FIFA.com. "Ce titre nous met en confiance dans l’optique de 2014." Bien vu. Trois ans après, il est à 22 ans le meneur de jeu de la Seleçao qui n’a d’autre choix que de remporter le tournoi sur ses terres.

Deux ans après, la France a pris le relais en Turquie. Deux des Bleuets sacrés ont atteint l’échelon supérieur en moins d’un an, Lucas Digne et Paul Pogba, ce dernier ayant même gagné ses galons de titulaires au milieu de terrain. Pas surprenant quand on se souvient qu’il avait dominé la finale et le tournoi de la tête et des épaules, décrochant le Ballon d’or adidas. "J’essaie toujours de bien faire, de mieux faire, et parfois trop en faire", reconnaissait-il à l’époque. "Mais c’est une chose qui va me servir : il faut être simple. Ça vient avec l’expérience. Plus on joue de matches, plus on commence à comprendre le jeu et à faire seulement les gestes justes. C’est là qu’on voit les grands joueurs, les Xavi, Andrés Iniesta, Abou Diaby, Yaya Touré... Je sais qu’il y a encore beaucoup de boulot." Visiblement, il en a déjà accompli beaucoup, au point d’être l’un des joueurs les plus prometteurs de la planète football.

Le Colombien Juan Quintero aurait pu lui disputer le titre de meilleur joueur de la compétition s’il n’avait pas été éliminé en quart de finale, après avoir brillé par sa technique, sa frappe et sa vision du jeu. Il garde comme souvenirs de Turquie le But du Tournoi, décerné par les utilisateurs de FIFA.com, et un transfert au FC Porto, où il s’est depuis épanoui. Il suit ainsi l’exemple de son compatriote James Rodriguez, qui avait amené les Cafeteros en quarts de finale à domicile en 2011, et qui, trois ans plus tard, a une grande responsabilité sur ses épaules. Falcao blessé, le milieu offensif de l’AS Monaco détient dans son pied gauche magique le destin de la Colombie. Pas de quoi effrayer un joueur qui, à 23 ans, affiche déjà à son palmarès une UEFA Europa League, trois championnats portugais, un d'Argentine, et assume l’héritage d’un père ancien international et d’un numéro 10 dans le dos jadis porté par le mythique Carlos Valderrama.

L’édition colombienne du tournoi était visiblement un grand cru, puisqu’elle a également révélé le Mexicain Diego Reyes, et ce sont encore les recruteurs du FC  Porto qui ont eu le nez creux. Trois ans après sa troisième place en Colombie, et après une saison au Portugal, le défenseur vise déjà très haut avec El Tri. "Je me vois réussir, avec une carrière bien établie et un statut de référence pour mon équipe et ma sélection du Mexique que j'aime tant", annonce-t-il lors de sa signature à Porto lorsqu’on lui demande comment il imagine son futur. "Qui sait, peut-être gagnerons-nous la Coupe du Monde au Brésil. Pourquoi ne pas rêver en grand ?"

Pour y parvenir, le Mexique croisera peut-être l’Espagne dès les huitièmes de finale. Si la plupart des champions du monde ont pris quatre ans, la relève semble assurée, incarnée par Koke, milieu offensif de l’Atlético de Madrid, qui avait brillé de mille feux en Colombie. Jorge Resurrección de son vrai nom venait de débuter en professionnel mais deux ans plus tôt, en 2009 et du haut de ses 17 ans, il estimait déjà avoir sa place dans l’équipe première ! Aligné dans l'équipe B à 16 ans, dans la première à 17, et auteur de son premier but en Liga à 19, Koke est précoce. Il avait obtenu la médaille de bronze à la Coupe du Monde U-17 2009 au Nigeria, et a depuis rajouté à son palmarès une Coupe du Roi, un championnat, une UEFA Europa League, une Supercoupe d’Europe, un championnat d’Europe U-21, et une finale de Ligue des champions de l’UEFA. Alors pourquoi s’interdire de rêver à un autre titre au Brésil ?

Le Nigérian Ahmed Musa, lui aussi révélé en terres cafeteras, a inauguré son palmarès en remportant la Coupe d’Afrique des Nations 2013. Un an plus tard, il est déjà l’un des joueurs-clés des Super Eagles, grâce à l’expérience acquise en Russie avec le CSKA Moscou, vainqueur des deux derniers championnats et de la Coupe en 2013. Stephen Keshi, le sélectionneur nigérian, n’a d’ailleurs pas hésité à puiser dans cette génération dorée en emmenant au Brésil le défenseur de Chelsea Kenneth Omeruo, le milieu de terrain d’Almeria Ramon Azeez, et l’attaquant du VVV Wenlo Uche Nwofor, tous membres de la sélection battue en quart de finale de Colombie 2011 par la France d’Antoine Griezmann et Clément Grenier, tous deux présents au Brésil avec les Bleus.

Le Costa Rica se présente lui avec un trio de rescapés de Colombie, où sa route s’était terminée en huitième de finale face au pays hôte. Aux côtés de Diego Calvo et Yeltsin Tejeda, l’attaquant Joel Campbell sera l’atout offensif principal des Ticos qui ont perdu Alvaro Saborio sur blessure. Pas sûr que les Centraméricains y perdent au change, au vu de la magnifique saison de Campbell à l’Olympiakos Le Pirée, et sa description de son propre jeu. "Ronaldo a toujours été mon idole et mon modèle, mais je ne pense pas lui ressembler, ni à Samuel Eto’o, ni à qui que ce soit d'autre",  expliquait-il à FIFA.com en 2011. "J'essaie de piocher les bonnes choses chez chacun d'entre eux. Ensuite, j'essaie de mettre en pratique ce que je leur ai vu faire sur le terrain."

Il avait notamment inscrit un but lors de la victoire face à l’Australie (3:2), où évoluait alors Tommy Oar, lui aussi buteur dans cette rencontre, mais également contre l’Equateur. Son coup franc sublime avait offert l’égalisation aux Young Socceroos à la 89ème minute, et avait été élu But du Tournoi. Ange Postecoglou, le sélectionneur des Aussies au Brésil, faisait peut-être partie des votants sur FIFA.com au point de s’en souvenir au moment d’établir sa liste des 23 !

Niko Kovac, lui, était membre du staff de la Croatie en 2013 en Turquie et ne se doutait pas qu’il deviendrait sélectionneur national six mois plus tard. En revanche, il avait déjà aperçu le talent que renfermaient les pieds d’Ante Rebic. L’attaquant a depuis rejoint les rangs de la Fiorentina, fait ses débuts internationaux, et même ouvert son compteur buts. A l’image de la Croatie, l’Angleterre n’avait pas passé la phase de groupes lors de Turquie 2013, mais cela n’avait pas empêché son milieu de terrain Ross Barkley de crever l’écran. Celui qui n’était alors qu’un espoir d’Everton a depuis disputé 34 matches de Premier League avec les Toffees et convaincu Roy Hodgson de lui faire une place dans l’effectif anglais pour Brésil 2014.

Tous rêvent aujourd’hui de confirmer à l’échelon supérieur. Mais rien ne sert de courir. Le gardien italien Gianluigi Buffon, champion du monde en 2006, et son homologue espagnol Iker Casillas, sacré en 2010 avaient participé aux tournois U-20 respectivement en…  1993 et 1999 ! Une bien longue attente, mais une bien belle récompense.

Fifa.com (06/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Sam 7 Juin - 18:26

5 jours, 5 Coupes du Monde sur le banc

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2345691_full-lnd

FIFA.com suit de près le compte à rebours jusqu'à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ sous la forme d'un chiffre correspondant à chacun des 100 derniers jours avant le coup d'envoi. À J-5, nous nous intéressons à deux des entraîneurs les plus baroudeurs de la compétition.

Le légendaire Velibor "Bora" Milutinovic a été sélectionneur dans cinq éditions de la Coupe du Monde de la FIFA™ entre 1986 et 2002, avec cinq pays différents : le Mexique, le Costa Rica, les États-Unis, le Nigeria et la RP Chine.

Le seul à avoir autant baroudé est Carlos Alberto Parreira, qui a disputé sa sixième Coupe du Monde comme sélectionneur en 2010 en Afrique du Sud, à la tête de la nation hôte, après avoir entraîné précédemment deux fois le Brésil, son pays natal, ainsi que l'Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et le Koweït.

Cinq techniciens ont officié dans quatre Coupes du Monde : Josef 'Sepp' Herberger (Allemagne de l'Ouest), son successeur Helmut Schön, Walter Winterbottom (Angleterre), Lajos Baroti (Hongrie) et Henri Michel (France, Maroc, Cameroun et Côte d'Ivoire).

Fifa.com (07/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Dim 8 Juin - 17:52

4 jours, buteurs dans quatre éditions

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2345692_full-lnd

FIFA.com suit de près le compte à rebours jusqu'à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ sous la forme d'un chiffre correspondant à chacun des 100 derniers jours avant le coup d'envoi. À J-4, nous nous intéressons aux deux joueurs qui ont marqué dans quatre éditions différentes de la Coupe du Monde de la FIFA™.

Dans l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA™, deux joueurs seulement ont marqué dans quatre éditions différentes et les deux l'ont fait entre 1958 et 1970.

Cela n'étonnera pas grand monde d'apprendre que l'un d'entre eux est Pelé, star incontestée des éditions 1958 et 1970 du tournoi.

L'autre est lui aussi un joueur de légende. Il s'agit de l'Allemand Uwe Seeler, qui a non seulement réussi l'exploit avant Pelé, mais est également à ce jour le seul joueur à avoir marqué deux fois ou plus dans quatre Coupes du Monde.

Fifa.com (08/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 9 Juin - 18:10

Pelé : "Je prefère Brésil-Uruguay en finale"

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2344229_full-lnd

Pelé, l'ancienne star du foot brésilien, a indiqué qu'il préférait un Brésil-Uruguay en finale du Mondial-2014, "pour avoir une revanche" de la Seleçao, battue chez elle en finale du Mondial-1950 par ce même adversaire.

"Je préfère avoir une finale Brésil-Uruguay pour avoir une revanche", a lancé Pelé quand un journaliste lui a demandé ce que lui inspirerait Brésil-Argentine en finale, lors d'une rencontre organisée avec quelques journalistes par la Fifa dans un bar célèbre de Sao Paulo dans la nuit de dimanche à lundi.

"Le Mondial, c'est le tournoi qui a permis au Brésil d'être connu dans le monde, je peux le dire aux jeunes, a-t-il poursuivi, interrogé sur ses souvenirs de Coupes du monde. Moi j'ai commencé par un Mondial en 1958 en Suède, quand j'avais 17 ans. Personne ne nous connaissait. Personne, aucun journaliste, n'était venu nous voir. Les gens confondaient, le Brésil, l'Argentine, l'Amazonie... c'était pareil pour eux (rires). Le Brésil est devenu connu grâce au Mondial".

Quand on lui a demandé quel était le résultat parfait pour le match d'ouverture Brésil-Croatie le 12 juin, Pelé a répondu: "L'important n'est pas de vouloir gagner 1-0 ou 2-0, l'important est de respecter l'adversaire et de se préparer à tout, car, dans le foot, on peut jouer magnifiquement bien pendant 85 minutes et puis connaître la malchance pendant 5 minutes qui peut tout changer. Il faut être prêt".

Fifa.com (09/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 9 Juin - 18:17

3 jours, 3 frères

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2345693_full-lnd

FIFA.com suit de près le compte à rebours jusqu'à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ sous la forme d'un chiffre correspondant à chacun des 100 derniers jours avant le coup d'envoi. À J-3, nous nous intéressons au seul trio de frères ayant joué à la Coupe du Monde de la FIFA™.

À Afrique du Sud 2010, Jerry, Jhony et Wilson Palacios sont entrés dans l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA™ en devenant le premier trio de frères à être inclus dans le même effectif pour une même édition de l'épreuve reine.

Cette année, le Honduras s'est de nouveau qualifié pour la Coupe du Monde, mais les frères Palacios ne seront que deux au Brésil, Jhony n'ayant pas été retenu.

Jerry et Wilson seront bien présents, mais ils ne seront pas le seul duo de frères à Brésil 2014. Il y aura également André et Jordan Ayew parmi les 23 Ghanéens, ainsi que Kolo et Yaya Touré en sélection de Côte d'Ivoire. Jérôme et Kevin-Prince Boateng constituent le quatrième et dernier duo fraternel présent au Brésil, avec la spécificité suivante : le premier défendra les couleurs de l'Allemagne et le second celles du Ghana, deux équipes qui seront amenées à se rencontrer dans le Groupe G.

Fifa.com (09/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mar 10 Juin - 18:24

2 jours, 2 joueurs, 2 sélectionneurs, 2 sacres

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2345701_full-lnd

FIFA.com suit de près le compte à rebours jusqu'à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ sous la forme d'un chiffre correspondant à chacun des 100 derniers jours avant le coup d'envoi. À J-2, nous nous intéressons aux deux seules personnes qui ont gagné la Coupe du Monde de la FIFA™ à la fois comme joueur et entraîneur.

Ils sont seulement deux dans l'histoire à avoir gagné la Coupe du Monde de la FIFA™ à la fois comme joueur et comme entraîneur : Mario Zagallo et Franz Beckenbauer.

Zagallo a remporté l'épreuve suprême à deux reprises en tant que joueur, en 1958 et 1962, et il était sur le banc brésilien lorsque la Seleção a soulevé le Trophée pour la troisième fois de son histoire, à Mexique 1970.

Beckenbauer a été champion du monde en tant que joueur en 1974 et comme entraîneur en 1990. Il a par ailleurs été finaliste malheureux comme joueur en 1966 et en tant qu'entraîneur en 1986.

Fifa.com (10/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mar 10 Juin - 18:43

De Messi à Pogba, les joueurs à suivre

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2341758_full-lnd

La 20ème édition de la Coupe du Monde, disputée au Brésil pays du foot-roi, verra peut-être la confirmation voire l'avènement d'un tout grand, mais également l'éclosion en mondovision de talents en devenir.

Il ne leur manque plus que ce Graal
Ronaldo-Messi, Messi-Ronaldo. Ces deux-là ne se quittent jamais vraiment. Considérés à juste titre comme les deux meilleurs joueurs du monde depuis bientôt 6 ans qu'ils trustent les titres en Espagne, en Europe et les distinctions individuelles (six Ballons d'Or, 4 pour Messi, 2 pour Ronaldo sur les six dernières saisons), l'Argentin et le Portugais n'ont pas encore, ne serait-ce que touché du doigt la Coupe du monde. A 20 ans, Ronaldo s'en était approché en 2006, mais la France de Zidane était trop forte en demi-finale (1-0). Quant à Messi, il n'a tout simplement jamais brillé dans ce tournoi. A respectivement 28 et 27 ans, CR7 et la "pulga" ont donc comme une revanche à prendre sur la compétition-reine qui se refuse à eux. Et seul un sacre les ferait entrer dans le Panthéon des Pelé, Maradona et autres Zidane. Des inconnues perdurent cependant: l'état de forme de Ronaldo, considérablement diminué (cuisse, genou) par une saison éprouvante au Real Madrid, celui de Messi, qui a perdu de sa superbe depuis plusieurs mois au Barça, et la capacité de leurs collectifs respectifs à les mettre dans des conditions idéales pour briller.

Il porte les espoirs de tout un peuple
Neymar n'a que 22 ans, mais le Brésil n'en a cure: son talent immense doit conduire la Seleçao pays-hôte au sixième titre mondial et ainsi faire oublier le "Maracanazo" de 1950 quand l'Uruguay brisait le rêve auriverde à Rio de Janeiro (2-1). C'est dire la pression que devra supporter le prodige du Barça, certes entouré d'une équipe à fort potentiel et dont la solidité défensive pourrait même suffire pour l'emporter. Mais les Brésiliens, s'ils ne renient aucune des cinq étoiles brodées sur leur maillot, veulent aussi redevenir les champions du monde du "joga bonito" (le beau jeu). De ce point de vue, Neymar a largement de quoi apporter du rêve avec ses pieds dorés. Il lui faudra surtout garder la tête froide.

Il peut entrer dans l'Histoire
Des années qu'on se dit: "il a l'air de rien lui le petit chétif, mais quel éclat dans le jeu, quelle intelligence, quel talent". Lui c'est Andrès Iniesta, l'incarnation d'un football espagnol toujours aussi léché, toqué, virevoltant, mais où le toréador est enfin devenu tueur depuis l'Euro-2008, qui a ouvert l'ère dominatrice de la Roja, championne du monde en 2010 et ayant conservé sa couronne européenne en 2012. Un des grands artisans de cette hégémonie en cours est Iniesta, ce discret, ce faux frêle, par lequel tous les ballons passent, jusqu'au moment où il faut forcer sa nature et les choses. Car non content d'être l'accélérateur de particules du jeu de l'Espagne, il sait parfois dans les grandes occasions être celui qui appuie sur le bouton, comme en finale en Afrique du Sud contre les Pays-Bas (1-0 a.p.). Au même titre que Xavi, Casillas et bien d'autres, conserver la Coupe du monde le ferait entrer dans l'Histoire. Mais s'il ne faut en garder qu'un...

De révélation à héros, il n'y a que sept matches
Le talent n'attendant pas forcément le nombre des années, ils sont un certain nombre à pouvoir briller et ainsi faire briller leur pays. Paul Pogba est la dernière pépite française en date. Physiquement imposant, très doué techniquement, le joueur de 21 ans peut faire des ravages dans l'entre-jeu, à condition de ne pas trop laisser sa fougue l'emporter. Sa chance ? Didier Deschamps, son sélectionneur qui en connaît un rayon sur les devoirs d'un milieu de terrain. Marco Verratti, lui, pourrait rendre fou n'importe quel adversaire avec sa couverture de balle et son jeu à hautes prises de risques. Adulé au Paris SG, il semble enfin être compris par l'Italie de Prandelli. Le monde est-il prêt ? Eden Hazard, lui, incarne le renouveau d'une Belgique ambitieuse. Rapide, véloce, malin, l'attaquant de Chelsea est redoutable au meilleur de sa forme. Ne lui manque qu'une plus grande régularité pour franchir un pallier. En sept matches, rien d'impossible.

Fifa.com (10/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mar 10 Juin - 18:45

Favoris, outsiders et grosses cotes

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2359443_full-lnd

A domicile, le Brésil apparaît comme le grand favori du Mondial-2014 qui débute jeudi. Mais l'Espagne, tenante du titre, est elle aussi une candidate naturelle au titre, alors que derrière, l'Allemagne et l'Argentine de Messi mènent la troupe des outsiders.

En embuscade, quelques équipes comme le Portugal ou la Belgique sont elles prêtes à créer une énorme surprise.

Les favoris
Brésil-Espagne, c'était en 2013 la finale de la dernière Coupe des Confédérations, répétition à échelle réduite de la Coupe du monde. Cela pourrait aussi être celle du Mondial, le 13 juillet au Maracana, tant les deux équipes semblent encore un cran au-dessus de la concurrence.

La confrontation pourrait même avoir lieu plus vite que prévu si Roja ou Seleçao connaissait un accroc lors de la phase de poules. En effet, les groupes A (celui du Brésil) et B (celui de l'Espagne), se croisent dès les 8e de finale. Attention à celui qui aurait la mauvaise idée de finir 2e !

Pour son Mondial, le Brésil n'a pas le droit à l'erreur. Un nouvel échec à domicile, comme en 1950, serait un nouveau drame. Le capitaine Thiago Silva, Neymar et les autres le savent.

Leur succès 3-0 l'an dernier à la coupe des Confédérations face à l'Espagne a montré que les Brésiliens étaient forts. Sans doute moins obsédée par le jogo bonito que certaines de ses devancières, la seleçao 2014 est solide mais pourrait se lézarder par le socle. Son gardien Julio Cesar, 34 ans, a en effet dû accepter un prêt à Toronto pour trouver du temps de jeu et semble fragile.

Le gardien de l'Espagne devrait être Iker Casillas, auteur en finale de la Ligue des champions d'une énorme erreur qui aurait pu coûter cher au Real Madrid.

Son état de forme, ainsi que celui de l'avant-centre Diego Costa, font partie des sujets d'interrogation pour le sélectionneur Vicente Del Bosque.

L'autre question porte sur un éventuel vieillissement du modèle espagnol, symbolisé par la saison moyenne de Xavi. Mais à l'Euro-2012, les Espagnols avaient aussi parfois semblé à court d'idées avant de détruire l'Italie en finale (4-0).

Les outsiders
Le premier outsider est peut-être l'Argentine de Messi. L'attaquant de Barcelone n'a pas réussi la meilleure saison de sa vie. Mais une saison mitigée pour lui, c'est 43 buts en 49 matches. Avec un tel phénomène et une belle armada offensive (Agüero, Di Maria, Higuain...), l'Albiceleste peut viser haut, malgré une défense moins sûre et un gardien suspect (Romero).

L'Allemagne de son côté tourne autour depuis un moment (demi-finale des Mondiaux 2006 et 2010, finale de l'Euro 2008, demi-finaliste en 2012) et sa formidable génération a les moyens d'atteindre une finale de grand tournoi. Son milieu de terrain (Schweinsteiger, Kroos, Khedira, Ozil...) est peut-être le plus riche du tournoi.

Finaliste du dernier Euro, l'Italie est une valeur sûre des grandes compétitions. Buffon et Pirlo s'approchent de la fin de carrière mais restent les patrons d'une Nazionale qui a des atouts avec Balotelli, Motta et une défense historiquement solide. Le forfait de Montolivo est tout de même un coup dur.

L'Uruguay enfin semblait avoir les moyens de faire au moins aussi bien que sa demi-finale de 2010 avec son impressionnant duo d'attaque Cavani-Suarez. Mais la blessure du joueur de Liverpool juste avant le Mondial rend la menace plus incertaine.

Les grosses cotes
Même avec leurs leaders offensifs Cristiano Ronaldo et Ribéry en pleine forme, le Portugal et la France n'auraient pas fait partie des premiers favoris. Avec un CR7 diminué et le forfait de Ribéry, les voir atteindre la finale voire le dernier carré serait une grande surprise et une vraie performance.

La Belgique et sa jeune génération emmenée par Eden Hazard ne manque pas de talent mais sans doute un peu d'expérience.

Finalistes en 2010, les Pays-Bas ont moins de certitudes cette année, avec un effectif rajeuni par Louis Van Gaal et un secteur défensif qui semble un peu juste à ce niveau.

Chez les Africains enfin, c'est sans doute la Côte d'Ivoire qui a les meilleures chances avec, pour une fois, un groupe accessible et pour patron un Yaya Touré qui est désormais l'un des meilleurs joueurs du monde tous postes confondus.

Fifa.com (10/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mer 11 Juin - 18:39

Un jour, un seul débutant

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 1702906_full-lnd

FIFA.com suit de près le compte à rebours jusqu'à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ sous la forme d'un chiffre correspondant à chacun des 100 derniers jours avant le coup d'envoi. À J-1, nous terminons notre tour d'horizon avec la seule sélection qui fera ses débuts en phase finale au Brésil.

Il s'agit de la Bosnie-Herzégovine. Pour la deuxième édition consécutive, l'épreuve suprême comptera un seul débutant sur la ligne de départ.

Il y a quatre ans en Afrique du Sud, ce rôle était revenu à la Slovaquie. À titre de comparaison, Allemagne 2006 avait vu débarquer huit nouveaux venus en phase finale, dont le Ghana et la Côte d'Ivoire, qui seront à nouveau présents au Brésil.

Fifa.com (11/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Jeu 12 Juin - 13:01

Agenda do Brasil - 12 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2367176_full-lnd

Le programme - A tout seigneur tout honneur, le Brésil, pays hôte et détenteur du record de victoires (5) donne ce 12 juin le coup d'envoi de la 20ème Coupe du Monde de la FIFA 2014 contre une ambitieuse Croatie qui n'a rien à perdre et tout à gagner. Toute la pression sera sur les épaules de Neymar et ses coéquipiers, déjà condamnés à la victoire pour se rassurer et s'installer dans "leur" Coupe du Monde. Niko Kovac présente une formation cosmopolite comprenant seulement deux joueurs évoluant en Croatie, tous les autres faisant les beaux jours des meilleurs clubs européens.

Il s'agit du premier match de phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA disputé sur le continent américain - Nord et Sud - depuis le 17 juillet 1994 à Los Angeles, où le Brésil s'était imposé en finale (0:0, 3 t.a.b 2) face à l'Italie.

Le match
Brésil-Croatie (Groupe A), Arena de São Paulo, São Paulo, Jeudi 12 juin, 17h00 (heure locale)

Le saviez-vous ?
- Comme on se retrouve : Le Brésil et la Croatie se sont déjà affrontés il y a huit ans, le 13 juin 2006 à Berlin, en match d'ouverture du Groupe F d'Allemagne 2006. Les Brésiliens ont longtemps souffert face à une formation très technique et ont dû se contenter d'un petit but de Kaká juste avant la pause pour faire une entrée victorieuse. Si l'effectif a été entièrement renouvelé du côté sud-américain, en revanche, dans les 23 Croates, on retrouve deux "survivants" de cette rencontre : le gardien Stipe Pletikosa et le capitaine Darijo Srna. Sans oublier naturellement Niko Kovac, 42 ans, l'homme aux 83 sélections qui, aidé par son frère Robert lui aussi présent en 2006, a remplacé Igor Štimac en octobre 2013 au moment où la Croatie était au creux de la vague.

- A l'heure de la technologie : Pour la première fois en Coupe du Monde, la technologie sur la ligne de but (GLT) sera en vigueur. Le système GoalControl-4D est équipé de 14 caméras à grande vitesse situées autour du terrain, sept caméras étant pointées sur chaque but. Un logiciel de détection spécial permettra de déterminer si le ballon a complètement franchi la ligne de but. Instantanément, l'unité centrale de traitement envoie un signal radio crypté à la montre de l'arbitre en moins d'une seconde pour indiquer un but sous la forme d'une vibration et d'un signal visuel.

Le suspendu
Mario Mandžukic (CRO), attaquant du Bayern Munich. 48 sélections (13 buts)

A voir

Les Vatreni présentent la particularité d'aligner deux Brésiliens naturalisés, Eduardo da Silva et Sammir, qui auraient très bien pu disputer cette rencontre sous le maillot auriverde. FIFA.com a récemment rencontré le premier nommé. Si vous voulez découvrir ce joueur atypique, vous pouvez lire son interview exclusive.

Ce jour-là
Le 12 juin 1938, en quart de finale de France 1938, le Brésil, malgré un but de Leonidas et 30 minutes de prolongation, ne peut venir à bout de la Tchécoslovaquie (1:1). Qu'à cela ne tienne, on remet cela 48 heures plus tard, toujours à Bordeaux, et cette fois le Brésil réussit à faire la différence (2:1) en seconde mi-temps grâce à l'incontournable Leonidas et Roberto, après avoir été mené 0:1 à la pause. Mais deux jours plus tard, la Seleçao, qui cette fois avait laissé Leonidas au repos en prévision de la finale, payait cette débauche d'efforts en s'inclinant 1:2 contre l'Italie en demi-finale. Ce marathon footballistique de 300 minutes en quatre jours reste un record à battre.

Fifa.com (12/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Jeu 12 Juin - 14:22

Ouvertures du score... et des compteurs

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2368606_full-lnd

FIFA.com revient sur les premiers buts inscrits en Coupe du Monde de la FIFA™ ces dernières décennies. Notre tour d'horizon commence avec la réalisation d'Erwin Vandenbergh, qui avait offert à la Belgique une victoire inattendue face aux champions en titre argentins en 1982.

Plus proche de nous, le but remarquable inscrit par Siphiwe Tshabalala pour l'Afrique du Sud il y a quatre ans avait montré la voie aux hôtes de la dernière Coupe du Monde. Cette année, Neymar et ses coéquipiers de la sélection brésilienne tenteront de faire aussi bien dès le coup d'envoi de l'édition 2014 à São Paulo.

Les matches d'ouverture sont réputés pour proposer à la fois des épisodes mémorables et des résultats surprenants. On se souvient par exemple de l'incroyable tête de François Omam-Biyik pour le Cameroun, tombeur de l'Argentine en 1990, ainsi que du but victorieux de Papa Bouba Diop qui avait permis au Sénégal de battre la France 12 ans plus tard.

Retrouvez tous ces temps forts en vidéo à quelques heures de la rencontre entre Brésil et Croatie, deux nations sur le point d'écrire une nouvelle page de l'histoire de la Coupe du Monde.

Fifa.com (12/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Jeu 12 Juin - 19:49

Désignation des arbitres des matches 5-8

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2368649_full-lnd

La FIFA a désigné les arbitres des matches 5 à 8 programmés le samedi 14 juin 2014.

Colombie-Grèce sera dirigé par l'Américain Mark Geiger, 39 ans. Il a supervisé sa première rencontre internationale en 2008 et a été chargé de deux finales en 2011 : Costa Rica-Mexique lors du Championnat U-20 de la CONCACAF et Brésil-Portugal dans l'édition colombienne de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. La même année, Geiger a été élu meilleur arbitre de l'année de MLS.

Le Chilien Enrique Osses, 40 ans, s'est vu confier Côte d'Ivoire-Japon. Arbitre international depuis 2005, il était au sifflet des finales retours des deux dernières Copas Sudamericanas.

L'arbitrage d'Uruguay-Costa Rica sera assuré par l'Allemand Felix Brych, 38 ans. Il officie en Ligue des champions de l'UEFA depuis 2008 et a dirigé la finale de l'UEFA Europa League 2014. En 2013, il était aux commandes de Japon-Mexique en Coupe des Confédérations de la FIFA.

Le Néerlandais Bjorn Kuipers, 41 ans, arbitrera Angleterre-Italie. Il a déjà supervisé six finales internationales, dont Brésil-Espagne au Maracanã durant la dernière Coupe des Confédérations de la FIFA, ainsi que plus récemment, celle de la Ligue des champions de l'UEFA 2014 à Lisbonne.

Cliquez sur le lien de droite pour de plus amples informations.

Fifa.com (12/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Ven 13 Juin - 11:05

Agenda Do Brasil - 13 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 1329494_full-lnd

Le programme - Le 13 juin 2014 marque une première dans l’histoire de la Coupe du Monde de la FIFA : deux finalistes de l'édition précédente se retrouvent dans le même groupe quatre ans plus tard. L’Espagne a confirmé sa suprématie sur l’Europe en décrochant l’UEFA EURO 2012 face à l’Italie, après son sacre à Afrique du Sud 2010. Dans le même temps, les Pays-Bas, mal remis de leur déconvenue sud-africaine en finale, ont concédé trois défaites en phase de groupes contre l'Allemagne, le Portugal et le Danemark à l’EURO. Arjen Robben et ses coéquipiers espèrent faire sonner l’heure de la revanche, après des qualifications exemplaires comme d’habitude.

Le Chili, troisième favori de l'un des "groupes de la mort", n'aura pas le droit de laisser échapper le moindre point face à l'Australie pour rester dans la course.

Enfin, le Cameroun de Samuel Eto'o a les crocs. Les Lions indomptables n’avaient pas passé le premier tour lors des éditions 1994, 1998, 2002 et 2010. Mais attention au Mexique, euphorique après sa victoire au Tournoi Olympique de Football Masculin, Londres 2012, malgré une délicate campagne de qualification.

Les matches du 13 juin
. Mexique - Cameroun (Groupe A),  Estadio das Dunas, Natal, 13h00 (heure locale)
. Espagne - Pays-Bas (Groupe B), Arena Fonte Nova, Salvador, 16h00 (heure locale)
. Chili - Australie (Groupe B), Arena Pantanal, Cuiaba, 18h00 (heure locale)

Le saviez-vous ?
 - Milla repousse les limites : La légende camerounaise Roger Milla détient deux records très particuliers dans l'histoire de la Coupe du Monde. Depuis le 28 juin 1994, où il a sauvé l'honneur pour le Cameroun contre la Russie (1:6), il est le buteur le plus âgé en phase finale. Milla était alors âgé de 42 ans et un mois. Le 24 juin contre le Brésil, il avait déjà établi un écart d'âge record de 24 ans et 42 jours avec son jeune équipier Rigobert Song, 17 ans, qui débutait.

- Jamais deux sans trois ? : Le Mexique et la Croatie étaient déjà dans le même groupe en 2002. Il y a 12 ans, jour pour jour, les Mexicains faisaient match nul avec l'Italie (1:1) et assuraient la première place du groupe tandis que les Croates, pourtant troisièmes en 1998, se faisaient battre par l'Equateur et terminaient encore troisièmes, mais cette fois du groupe, à un petit point de l'Italie.
  
Les suspendus
Aucun
 
A voir

Quatre ans après la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, le Brésil offre dès la deuxième journée du tournoi un remake du choc entre l'Espagne et les Pays-Bas. Arjen Robben avait perdu un duel décisif avec Iker Casillas. Pour mieux comprendre dans quel état d'esprit le fer de lance des Oranje aborde cette nouvelle confrontation entre deux des meilleures équipes du Vieux Continent, FIFA.com a braqué son projecteur sur Robben "à l'heure de la revanche".

Ce jour-là
Le dimanche 13 juin 1982, la Belgique a inscrit l’une des plus belles pages de son histoire. Avant le match d'ouverture d’Espagne 1982, personne n'aurait misé un peso sur les Diables Rouges, livrés en pâture aux champions du monde argentins de Diego Maradona et Mario Kempes. Mais les 95 000 spectateurs du Camp Nou avaient la surprise de voir l'Argentine s’emmêler les pinceaux dans la toile d'araignée belge tendue autour du Pibe de Oro. Mieux, sur un centre millimétré, Franky Vercauteren trouvait Erwin Vandenbergh qui, avec beaucoup de sang-froid, prenait le temps de contrôler le ballon avant de tromper Ubaldo Fillol, le gardien de l'Albiceleste parti à sa rencontre.

Fifa.com (13/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Sam 14 Juin - 11:44

Agenda Do Brasil - 14 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2369396_full-lnd

Le programme - La troisième journée de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ offre Angleterre - Italie au menu. Un classique du football mondial qui a rarement déçu. Les deux rivaux, qui se sont affrontés 24 fois avec un bilan de neuf victoires, sept nuls et huit défaites en faveur de l'Italie, sont cette année en phase de reconstruction. Dans le second match du Groupe D, l'Uruguay, double champion du monde, est habitué aux débuts difficiles, n'ayant pas gagné un seul premier match (trois nuls et deux défaites) depuis sa victoire sur Israël (2:0) en 1970.

En revanche, le Groupe C est sans doute le plus ouvert du plateau brésilien. Quatre confédérations sont représentées, avec l’Afrique, l’Asie, l’Amérique du Sud, et l’Europe, et aucun des participants n'a jamais dépassé les quarts de finale en Coupe du Monde, le Japon et la Colombie étant les plus expérimentés avec seulement quatre participations. Radamel Falcao aurait dû être la grande vedette de ce groupe mais son forfait sur blessure nivelle encore plus les forces en présence.

Les matches du samedi 14 juin
. Colombie - Grèce (Groupe C), Estadio Mineirao, Belo Horizonte, 13h00 (heure locale)
. Uruguay - Costa Rica (Groupe D), Estadio Castelao, Fortaleza, 16h00 (heure locale)
. Angleterre - Italie (Groupe D), Arena Amazonia, Manaus, 18h00 (heure locale)
. Côte d'Ivoire - Japon (Groupe C), Arena Pernambuco, Recife, 22h00 (heure locale)

Le saviez-vous ?

Défi météo : Tous les spécialistes sont unanimes : à Manaus, plus grande ville de l'Amazonie où s'affronteront l'Angleterre et l'Italie, le risque de déshydratation constitue un défi à lui seul. Une température élevée et un fort taux d'humidité peuvent en effet entrainer une sudation abondante et une grande perte de sels minéraux. Selon une récente étude, une perte d'eau équivalent à 2% du poids du corps peut entrainer un déficit d'efficacité sur le plan sportif de près de 20 %. La FIFA a pris les devants : en cas de température dépassant les 32 degrés, l'arbitre, le coordinateur général et le médecin pourront décider d'interrompre le match toutes les 30 minutes de jeu afin de permettre aux joueurs de récupérer et de se réhydrater.

Inspiration brésilienne ?  : Wayne Rooney, grand buteur devant l'éternel avec 39 buts en 92 sélections et 216 en 442 matches avec Manchester United, n'a pas encore inscrit le moindre but en huit rencontres de phase finale en 2006 et 2010.

Le suspendu
Fredy Guarin (COL), milieu de terrain de l'Inter Milan. 43 sélections (3 buts)

A voir
Le choc Angleterre - Italie est la principale affiche de la troisième journée. Pour se mettre dans l'ambiance. FIFA.com vous propose un entretien avec Roy Hodgson, le sélectionneur de l'Angleterre sur les ambitions des Trois Lions, et une analyse de Cesare Prandelli, son homologue italien, sur les grandes figures de la Squadra azzurra.

Ce jour-là

Un seul joueur vous manque et tout change. Le 14 juin 1970 à Leon, en quart de finale de Mexique 1970, l'Angleterre championne du monde en titre, pensait avoir fait le plus difficile en menant 2:0 contre la République Fédérale d'Allemagne cinq minutes après la reprise. Péchant par excès de confiance, Sir Alf Ramsey décidait alors de rappeler son maître à jouer Bobby Charlton à 20 minutes du terme et à 2:1, pour "l'épargner" dans la perspective des prochains matches. C'était sans compter sur la traditionnelle obstination des Allemands qui se battaient jusqu'à la dernière seconde pour arracher la prolongation avant de s'imposer face à Peter Bonetti, remplaçant un Gordon Banks victime d'une intoxication alimentaire.

Fifa.com (14/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Sam 14 Juin - 11:46

Sur un air de revanche

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2370237_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE – Quoi de plus apaisant que de s'enlever un lourd fardeau des épaules ? Qu'il est bon de quitter un terrain après avoir balayé de sa mémoire un souvenir amer ou un moment difficile ! Ces moments sont aussi rares qu'inoubliables, mais cette deuxième journée de Brésil 2014 a donné l'occasion à plusieurs hommes de les vivre.

Le premier d'entre eux a été Guillermo Ochoa. Retenu pour les deux dernières Coupes du Monde de la FIFA™, le gardien mexicain était resté scotché au banc de touche. Aujourd'hui, il gardait les cages d'El Tri. Ce sont ensuite les Néerlandais qui ont lavé l'affront d'Afrique du Sud 2010 de la plus brillante des manières. Enfin, dans le dernier match de la journée, deux buteurs ont ouvert leur compteur dans le cadre de l'épreuve suprême.

Résultats
Mexique 1:0 Cameroun - Homme du Match Budweiser : Giovani dos Santos
Espagne 1:5 Pays-Bas - Homme du Match Budweiser : Robin van Persie
Chili 3:1 Australie - Homme du Match Budweiser : Alexis Sánchez

Dans les mémoires

- Memo s'en souviendra : Yeux grand ouverts, bras en extension maximale, visage fouetté par la pluie. Guillermo Ochoa se souviendra longtemps de son arrêt en fin de match sur le coup de tête de Benjamin Moukandjo. Grâce à cette intervention spectaculaire, le portier aztèque a assuré la victoire du Tri face au Cameroun à Natal. Il a également fêté son baptême du feu dans la reine des compétitions, lui qui en est pourtant à sa troisième phase finale, à un poste sur lequel l'incertitude a régné jusqu'au dernier moment. S'il est bien entendu prématuré de dresser un bilan des meilleurs arrêts, celui réussi par Memo le jour de sa revanche personnelle occupera sûrement une place de choix dans le classement.

- Une fessée pour tout effacer :
Il est une autre revanche, collective celle-ci, qui va entrer dans les livres d'histoire du football. Face à face lors de la finale d'Afrique du Sud 2010, les Pays-Bas et l'Espagne avaient rendez-vous dès le début de cette édition brésilienne. Cette fois, les Oranje, qui étaient tout de bleu vêtus, ont fait mille misères à la Roja, victime de la pire fessée jamais reçue par un tenant du titre dans l'histoire de la compétition. Avant le coup d'envoi, Iker Casillas était à 85 minutes du record d'invincibilité de Walter Zenga en Coupe du Monde (517 minutes en 1990). Le portier madrilène ne devancera pas l'Italien. En revanche, Arjen Robben peut jubiler. Montré du droit après son duel manqué face à San Iker lors de la finale de 2010, le Munichois a enfilé ses habits de héros en signant un doublé et une prestation d'exception.

- Deux minutes pour se racheter : Il y a quatre ans, Alexis Sánchez et Jorge Valdivia avaient débarqué en Afrique du Sud avec le statut de stars, mais ils avaient quitté la compétition en huitièmes sans trouver le chemin des filets. Ce 13 juin, il leur a suffi de deux minutes (entre la 12ème et la 14ème minute) pour ouvrir leur compteur et mettre leur équipe sur la voie d'une victoire aussi laborieuse que capitale face à une vaillante formation australienne. Éliminée par le Brésil lors de ses deux dernières participations à la Coupe du Monde, la sélection andine a bien négocié son premier rendez-vous sur les terres de sa bête noire.

La stat du jour

64 - Il faut remonter à 1950 pour trouver trace d'une défaite espagnole aussi lourde que celle enregistrée face aux Pays-Bas à Salvador. Étrange coïncidence, ce revers était également intervenu dans le cadre d'une Coupe du Monde disputée au Brésil. À cette occasion, la sélection espagnole s'était inclinée 6:1 face à la Seleçao.

Fifa.com (14/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Dim 15 Juin - 15:07

Agenda Do Brasil - 15 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2368475_full-lnd

Le programme - Deux événements sont au menu de la quatrième journée de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ : le retour de la Coupe du Monde au Maracanã et, au même endroit, la première sortie attendue de la star argentine Lionel Messi. Dans quel état physique et psychologique se trouve le quadruple FIFA Ballon d'Or après une saison en demi-teinte ? Supportera-t-il l'énorme pression ? Sera-t-il en mesure de relever le défi de son rival et coéquipier à Barcelone, Neymar auteur d'un doublé pour ses débuts ? Malgré l'heure tardive pour l'Europe, toute la planète foot suivra avec passion les débuts du possible héritier du Pibe de Oro, Diego Maradona.

Autres affiches alléchantes, les premières sorties de deux ambitieuses écuries européennes. L'ancien capitaine des Bleus Didier Deschamps, champion du monde en 1998, est trop expérimenté pour prendre à la légère le match contre le Honduras, même si le représentant de la CONCACAF n'a pas encore remporté un match en six rencontres de phase finale. Enfin la Suisse, première de son groupe de qualification, ne cache pas ses ambitions d'égaler ou surpasser la meilleure performance de son histoire qui remonte à 1954, un quart de finale. Son adversaire, l'Equateur, dernier qualifié direct de la CONMEBOL, sera particulièrement motivé ne serait-ce que pour rendre hommage à son attaquant emblématique Christian Chucho Benítez, décédé tragiquement le 29 juillet dernier à 27 ans.

Les matches du dimanche 15 juin

. Suisse - Equateur (Groupe E), Estadio Nacional, Brasilia, 13h00 (heure locale)
. France - Honduras (Groupe E), Estadio Beira-Rio, Porto-Alegre, 16h00 (heure locale)
. Argentine - Bosnie-et-Herzégovine (Groupe F), Estadio do Maracanã, 19h00 (heure locale)

Le saviez-vous ?

Débuts sans buts : Depuis sa victoire en 1998, la France connait régulièrement des débuts pour le moins laborieux avec une défaite - contre le Sénégal en 2002 -, et deux nuls vierges contre la Suisse en 2006, et l'Uruguay en 2010, soit aucun but en trois matches. En outre, à l'exception de 1986 où ils ont fini troisièmes, l’Amérique latine ne réussit pas aux Bleus : ils n'ont pas franchi le premier tour en 1930 et 1978, et ne se sont pas qualifiés en 1950 et 1962.

Les deux visages de la Tricolor : L'Équateur a eu deux visages lors des qualifications, battant à Quito tous ses adversaires à l'exception de l'Argentine, contre qui il a concédé le nul. En revanche à l'extérieur, la Tricolor n'a jamais réussi à s'imposer, concédant cinq défaites et trois nuls.

Un mythe remis au goût du jour: Soixante-quatre ans après le traumatisme du Maracanazo, l'enceinte mythique de Rio de Janeiro s'est refait une beauté pour accueillir sept rencontres de la Coupe du Monde 2014. L'ancien "plus grand stade du monde", dont la capacité dépassait officieusement les 200 000 places quand les spectateurs pouvaient rester debout, a été rénové tout en respectant la conception originale. Même si sa capacité a été ramenée à 74 738 places, le Maracanã conserve toute son aura. Ce n'est pas Lionel Messi et ses compatriotes, ou encore moins les Bosniens, seuls néophytes de l'épreuve, qui diront le contraire.

Les suspendus

Aucun

A voir... ou à revoir
Si la Suisse figurait parmi les têtes de série au Tirage au Sort final de Brésil 2014, c’est parce que sa position au Classement Mondial FIFA/Coca-Cola et ses performances en qualifications en ont fait une des meilleures équipes d’Europe. Pourtant, la Nati, performante contre les gros calibres, peine à imposer son rang face aux formations plus modestes. C’est Stephan Lichtsteiner (add link), son latéral droit, qui le dit : "C’est un domaine dans lequel nous devons particulièrement progresser", confie-t-il à FIFA.com. "Je pense que la Suisse est pour n’importe quelle grande équipe un adversaire dur à jouer. Dans le même temps, nous restons des adversaires accessibles aux yeux des ‘petites’ équipes. Nous avons toujours un peu de mal à nous créer des occasions à prendre le jeu à notre compte. Mais on y travaille." Le travail paiera-t-il déjà pour les Suisses, sixièmes au dernier classement, face à l’Equateur situé 20 places derrières ?

Ce jour-là
Le 15 juin 1974 à Stuttgart, les buteurs polonais Grzegorz Lato (2) et Andrzej Szarmach, avec le sublime Kazimierz Deyna, à la baguette ont frappé le premier coup de leur incroyable épopée à la Coupe du Monde 1974 en battant l'Argentine 3:2. Par la suite, les jeunes Polonais de Kazimierz Gorski, champions olympiques deux ans plus tôt, allaient faire souffler un vent de fraicheur sur l'Allemagne. Deux autres victoires sur Haïti (7:0) et sur une Italie désabusée (2:1) permettaient aux Polonais de terminer premiers de leur groupe. Dans la deuxième phase, ils venaient à bout de la Suède (1:0) puis de la Yougoslavie (2:1), avant de céder contre le futur champion du monde, l'Allemagne de l'Ouest (0:1), au cours d'une rencontre acharnée disputée dans des conditions météo dantesques. Pour se consoler, Lato marquait le but de la victoire dans la "petite finale" contre le Brésil (1:0) pour terminer meilleur buteur avec sept réalisations, devant son compatriote Szarmach (5). 

Fifa.com (15/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Dim 15 Juin - 15:12

Le spectacle au rendez-vous, les surprises aussi

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2371963_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE - Après trois journées de compétition, la vingtième édition de la Coupe du Monde de la FIFA™ s'annonce comme l'une des plus spectaculaires de tous les temps. Ce 14 juin, les spectateurs ont encore eu droit à un cocktail détonnant : une énorme surprise, une célébration extravagante, des gestes techniques ahurissants, et des buts. Beaucoup de buts, 13 au total.

La Colombie a ouvert le feu d'artifice en marquant à trois reprises contre la Grèce. L'Uruguay a inscrit le suivant face au Costa Rica, avant de succomber à la vitesse et à la technique du jeune Joel Campbell. Sous son impulsion, les Ticos ont inversé la tendance pour s'imposer 3:1. Au terme d'une partie haletante et extrêmement indécise, l'Italie l'a emporté de justesse devant l'Angleterre. Enfin, la Côte d'Ivoire est devenue la quatrième équipe depuis le coup d'envoi de l'édition 2014 à prendre les trois points après avoir été menée au score.

Résultats

Colombie 3:0 Grèce - Homme du Match Budweiser : James Rodriguez
Uruguay 1:3 Costa Rica - Homme du Match Budweiser : Joel Campbell
Angleterre 1:2 Italie - Homme du Match Budweiser : Mario Balotelli
Côte d'Ivoire 2:1 Japon - Homme du Match Budweiser : Yaya Touré

Dans les mémoires
Des sauts pour le show : Le chien de Finidi George, le déhanché de Roger Milla près du poteau de corner, le berceau de Bebeto, le saut périlleux de Julius Aghahowa… L'histoire récente de la Coupe du Monde a été rythmée par des célébrations hors du commun. Les Colombiens ont ajouté leur pierre à l'édifice à Belo Horizonte. Après avoir ouvert le score en faveur des Cafeteros, Pablo Armero est parti en courant vers la ligne de touche, suivi de ses coéquipiers. Là, ils se sont mis à sauter et à agiter leurs bras en l'air selon une chorégraphie bien rodée, à la plus grande joie du public brésilien. Il faut dire qu'un tel sens du rythme a de quoi forcer l'admiration !  

Quand Navas quitte sa cage : Les gardiens de but passent généralement l'ensemble des 90 minutes dans leur surface de réparation. Keylor Navas, lui, a décidé de changer de décor à la 84ème minute du match contre l'Uruguay. À cet instant, le Costa Rica venait de prendre un avantage décisif (3:1) sur l'Uruguay, grâce à Marcos Ureãa. Emporté par l'émotion, le portier des Ticos a traversé tout le terrain pour fêter ce but avec ses coéquipiers. L'euphorie était telle qu'il a fallu attendre trois minutes avant que le match ne reprenne ! Par une curieuse ironie du sort, les lieux de naissance de Navas et de l'homme le plus rapide de tous les temps ne sont distants que de quelques kilomètres. Grand amateur de football, Usain Bolt a sans doute été impressionné par la performance du Costa Rica… et par le sprint de son gardien.  

Pirlo pour le meilleur : La frappe à ras de terre de Claudio Marchisio au milieu d'une forêt de jambes pour l'ouverture du score italienne a déjà fait le tour du monde. Mais ce geste décisif ne saurait faire oublier l'instant magique qui l'a précédé et qui a rendu ce but possible. Andrea Pirlo est connu depuis longtemps pour son somptueux toucher de balle. Suite à un corner joué court, le ballon est parvenu jusqu'au meneur de la Juventus, à l'entrée de la surface de réparation. Au lieu de contrôler, il a simplement laissé le ballon passer entre ses jambes, envoyant Daniel Sturridge sur une fausse piste. De quoi permettre à Marchisio de décocher sa frappe parfaite. Du génie à l'état pur !

Drogba entre, Aurier centre : Voyant leur équipe menée suite au but de Keisuke Honda en début de match, les supporters ivoiriens ont réclamé l'entrée en jeu de Didier Drogba à cor et à cri. Leur vœu a finalement été exaucé à la 62ème minute. Moins de cinq minutes plus tard, les Ivoiriens avaient totalement inversé la tendance. Pourtant, ce retournement de situation n'est pas à mettre au crédit du vétéran de 36 ans, mais à celui du plus jeune joueur présent sur le terrain. Serge Aurier, 21 ans, a délivré deux centres parfaits à destination de Wilfried Bony et Gervinho, s'imposant ainsi comme le héros du jour.

La stat
93,2 %, c'est le taux de passes réussies par l'Italie contre l'Angleterre, du jamais vu en Coupe du Monde depuis 1966. Sur 110 tentatives, Daniele De Rossi en a réussi 104, soit 94,6 %. Pirlo occupe la deuxième place de ce classement avec 103 sur 112 (92 %). En s'imposant, les Azzurri ont également évité d'égaler leur plus longue série de matches sans victoire, établie au milieu des années 50 (huit rencontres).

Fifa.com (15/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 16:26

Les buteurs à l'honneur

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2373166_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE - La quatrième journée de la Coupe du Monde la FIFA, Brésil 2014 a maintenu le cap des précédentes : des buts à tous les matches, des scénarios haletants et des stars qui ont répondu présent.

Quoi de mieux pour les amoureux de football qu'un renversement de situation avec un but à la dernière seconde ? C'est ce que la Suisse a offert à ses supporters en coiffant l'Equateur au poteau dans le temps additionnel après avoir été menée à la mi-temps. Dans l'autre rencontre du Groupe E, la France a idéalement lancé son aventure brésilienne en triomphant d'un Honduras coriace et physique, grâce notamment à un Karim Benzema de gala.

Enfin, l'Argentine de Lionel Messi a également répondu présent face à la Bosnie-Herzégovine au terme d'un match animé et haletant, au cours duquel le quadruple FIFA Ballon d'Or a ouvert son compteur personnel, son premier but en Coupe du Monde de la FIFA depuis 2006, contre la Serbie-et-Monténégro.

Résultats
Suisse 2:1 Equateur - Homme du Match Budweiser : Xherdan Shaqiri (SUI)
France 3:0 Honduras - Homme du Match Budweiser : Karim Benzema (FRA)
Argentine 2:1 Bosnie-Herzégovine - Homme du Match Budweiser : Lionel Messi (ARG)

Dans les mémoires
Salut du banc : Xherdan Shaqiri a été élu Homme du Match, mais la Suisse peut aussi et surtout remercier son banc de touche dont sont sortis Admir Mehmedi et Haris Seferovic pour marquer les deux buts de la victoire. Alors que son équipe était menée 0:1 sur un but d'Enner Valencia, Ottmar Hitzfeld a eu le nez creux en lançant Mehmedi au retour des vestiaires puisque l'attaquant de Fribourg a égalisé deux minutes plus tard. Il a fallu un peu plus de temps à Seferovic, rentré à la 75ème et qui a attendu les arrêts de jeu pour faire trembler les filets. A noter que Shaqiri, Mehmedi et Seferovic, les trois héros du jour sont originaires de l'ex-Yougoslavie, symbole du renouveau de la Nati ces dernières années. A noter également : les deux passes décisives de Carlos Rodriguez sur les deux buts suisses.

Triste Record : Face à l'Argentine, Sead Kolašinac est rentré dans l'histoire de bien triste manière. Le défenseur bosnien a malencontreusement poussé dans son propre but un coup franc tiré par Lionel Messi, devenant l'auteur du but contre son camp le plus rapide de l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA, avec 2 minutes et 9 secondes au chrono. Il détrône ainsi Carlos Gamarra, recordman du nombre de sélections avec le Paraguay, qui avait fauté à la troisième minute en 2006 sur un coup franc d'un maître en la matière, David Beckham. Kolašinac signe le troisième but contre son camp de Brésil 2014, après celui du Brésilien Marcelo lors du match d'ouverture contre la Croatie et celui du gardien hondurien Noel Valladares ce dimanche 15 juin face à la France. Consolation pour Kolašinac, il s'agit du premier but inscrit par un Bosnien en Coupe du Monde, avant celui de Vedad Ibisevic en fin de rencontre, cette fois du bon côté...

Benzema taille patron : Quand le penalty a été sifflé à la fin de la première période, Karim Benzema a pris ses responsabilités, en bon numéro 10. L'attaquant du Real Madrid a décidé de le tirer fort à gauche, comme le faisait souvent en son temps un certain Zinédine Zidane, inscrivant le 10ème penalty français dans l'histoire de la Coupe du Monde. La similitude avec l'ancien patron des Bleus ne s'arrête pas là, puisque Benzema a remis ça en deuxième mi-temps, devenant le premier Français depuis Zizou à inscrire un doublé en Coupe du Monde de la FIFA. Le dernier avait valu la victoire de la France en finale contre le Brésil en 1998. Pour son premier match dans l'épreuve suprême, Benz tourne ainsi définitivement la page de l'UEFA EURO 2012 ou il n'avait pas marqué le moindre but, et de cette disette de 1222 minutes sans marquer qui lui avait tant collé à la peau.

La stat
5 - Le Honduras a joué son cinquième match consécutif de Coupe du Monde de la FIFA sans marquer de but, égalant la Bolivie et l'Algérie (série toujours en cours). Il y a quatre ans en Afrique du Sud, la Bicolor avait subit deux défaites et obtenu un 0:0 contre la Suisse. Leur dernier but remonte à l'édition 1982 et un 1:1 contre l'Irlande du Nord, qui avait été suivi d'un 0:1 contre la Yougoslavie, début de la série. 

À suivre

Allemagne - Portugal, 13h00, Arena Fonte Nova, Salvador
Iran - Nigeria, 16h00, Arena de Baixada, Curitiba
Ghana - Etats-Unis, 19h00, Estadio das Dunas, Natal

Fifa.com (16/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 16:48

Agenda Do Brasil - 16 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2362869_full-lnd

Le programme - Dernier favori à faire ses débuts, l'Allemagne. Sept fois finalistes pour trois victoires (1954, 1974 et 1990), les Allemands courent après un titre majeur depuis 18 ans et l'UEFA EURO 1996, et commencent à trouver le temps long. En face, le Portugal de Cristiano Ronaldo est toujours à la recherche d'un premier titre et espère rendre hommage à Eusebio, décédé cette année, en faisant aussi bien que l’équipe de la Panthère, troisième en 1966.

L'Iran n'en sera qu'à sa quatrième participation, soit une de moins que le Nigeria, mais les deux équipes ont un point commun : elles n'ont plus gagné en phase finale depuis 1998, respectivement contre les Etats-Unis (2:1) et la Bulgarie (1:0). Dans le deuxième match du Groupe G, le Ghana retrouvera les Etats-Unis pour la troisième fois consécutive en Coupe du Monde, et reste sur deux victoires sur le même score (2:1).

Les matches du lundi 16 juin
Allemagne - Portugal (Groupe G), Arena Fonte Nova, Salvador, 13h00 (heure locale)
Iran - Nigeria (Groupe F), Arena de Baixada, Curitiba, 16h00 (heure locale)
Ghana - USA (Groupe G), Estadio das Dunas, Natal, 19h00 (heure locale)

Le saviez-vous ?
- Centenaire(s) : l'Allemagne va disputer son 100ème match de Coupe du Monde en 18 participations. C’est le premier pays à atteindre ce cap impressionnant. Trois titres (1954, 1974 et 1990), 60 victoires, 19 nuls, 20 défaites, une différence de buts de + 89 (206 buts pour, 117 contre), la Nationalmannschaft dévore tout sur son passage. Par ailleurs, quatre joueurs de l’effectif de Joachim Löw sont eux-mêmes centenaires - en sélections -, avec à leur tête "papy" Klose, 132 capes et 14 buts en trois Coupes du Monde. Bonsoir et merci…

- Sans pitié : Cristiano Ronaldo, s’il a du respect pour ses aînés, les éteint pourtant tous un par un. Les 41 buts du regretté Eusebio ? Dévorés… Le record national (47 buts) de Pedro Pauleta ? Effacé des tablettes. Avec ses 51 buts, l'attaquant du Real Madrid est déjà en haut des charts. Il court maintenant après une autre légende lusitanienne retraitée, Luis Figo et ses 127 capes. A 28 ans et 111 sélections, il ne devrait pas tarder à mettre à genoux l’ancien stratège de l’Inter Milan.

- Roi de la qualif : Les Iraniens n’ont certes pas une grande expérience en Coupe du Monde, en attendant ils détiennent un record : la légende Ali Daei a inscrit 35 buts en qualifications entre 1994 et 2006, soit le buteur le plus prolifique en compétition préliminaire. Il faut dire que Daei s’y connaissait en matière de finition, ayant marqué à 109 reprises en 149 sélections sous le maillot national, un record évidemment. Mais le serial buteur a raccroché les crampons en 2007, il faut donc espérer pour la Melli qu’un successeur relèvera le gant au Brésil.

Les suspendus
Aucun

A voir… ou à revoir
Ces énormes affiches du 16 juin vous donneront sans doute l’occasion de redécouvrir quelques perles enfouies de FIFA.com : avez-vous vu les larmes du Portugais Cristiano Ronaldo devant son fils au Ballon d’Or 2013 ? Savez-vous comment James Kwesi Appiah voit les Black Stars évoluer au Brésil ? Connaissez-vous vraiment l’histoire des 14 buts de Gerd Müller en Coupe du Monde de la FIFA, que Miro Klose essaiera de dépasser au Brésil ? Avez-vous lu les plans du gardien vétéran américain Tim Howard ? Tout est là…

Ce jour-là
Le 16 juin 1982 le stade du Molinon à Gijon a été le théâtre d'un de ces exploits qui font la légende de la Coupe du Monde. Pour sa première participation à une phase finale, sous une chaleur accablante, la petite Algérie s'est offert le luxe de battre la grande Allemagne de l'Ouest, grâce à des buts des deux légendes nationales, Rabah Madjer et Lakhdar Belloumi. Battus ensuite par l'Autriche, les Algériens mettaient le Chili au pas (3:2), mais ne passaient pas au deuxième tour, à la différence de buts. La RFA, elle, se hissait jusqu’en finale, perdue contre l’Italie.

Fifa.com (16/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 17:09

La France inscrit le premier but accordé avec la GLT

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2372928_full-lnd

Lors du match qui opposait la France au Honduras le 15 juin 2014, l'arbitre Sandro Ricci s'est servi de la technologie sur la ligne de but (GLT) pour valider le deuxième but des Bleus. L'animation de la GLT, qui est également montrée aux spectateurs et téléspectateurs, s'est révélée plus concluante que les différents ralentis télé.

Voici quelques informations pour mieux comprendre les images de la GLT et expliquer pourquoi, le cas échéant, le ralenti "no goal" (pas but) a été montré avant celui qui a confirmé le but.

Les ralentis GLT peuvent être proposés lorsque le ballon est à moins de 30 cm de la ligne de but côté terrain et quand il franchit la ligne. Fournies par la société GoalControl GmbH, les animations reproduisant les buts et les incidents de GLT peuvent être utilisées par le réalisateur de l'équipe de production.

Le deuxième but français a amené une situation spécifique qui a vu le ballon heurter l'intérieur du poteau droit puis le gardien hondurien, avant de rouler en direction de la ligne de but et la franchir.

Sur le premier ralenti, le ballon rebondit sur le poteau et reste côté terrain. Diffusé quelques secondes plus tard, le deuxième montre que le ballon a complètement franchi la ligne après avoir été touché par le gardien.

La FIFA va visionner la couverture de ce match avec l'équipe de production et GoalControl GmbH afin d'améliorer la lisibilité de la GLT et d'identifier si d'éventuelles améliorations peuvent être apportées.

Fifa.com (16/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 17:23

Dada, buteur aux pieds carrés et à la langue pendue

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2373449_full-lnd

Dada Maravilha, l'avant-centre aux 926 réalisations, suit le Mondial-2014 en tant que commentateur pour une télé régionale brésilienne (TV Alterosa) et dégaine toujours les aphorismes avec la même facilité qu'il enfilait les buts.

"J'étais tellement occupé à mettre des buts que je n'ai jamais appris à jouer au football! Il faut demander à Dieu comment un mec aussi mauvais que moi a pu marquer 926 buts. 926 c'est beaucoup pour un joueur qui ne sait ni dribbler, ni faire des passes, ni des une-deux...", rigole Dario José dos Santos qui répète à qui veut l'entendre sa phrase la plus célèbre: "Il n'y a pas de but moche, ce qui est moche c'est de ne pas marquer".

"J'avais les pieds carrés mais j'étais un grand professionnel. Je faisais attention à mon corps, je ne fumais pas, je ne buvais pas, je me couchais tôt, je ne faisais pas la fête", précise le joueur dont la carrière s'étend de 1967 à 1987 avec des grands clubs comme Flamengo ou Atletico Mineiro mais aussi des destinations plus exotiques comme le Nacional de Manaus à presque 40 ans.

Bagout inimitable d'un VRP au commerce florissant, n'hésitant pas à parler de lui à la 3e personne, Dada, en pleine forme avec un physique encore affûté à 68 ans, mitraille façon Mohamed Ali: "J'adore Maradona, Messi, Cristiano Ronaldo... Mais, ils ne jouent pas dans mon équipe. Ce sont des cracks: moi je joue dans l'équipe des pieds carrés. Des champions comme Dada, il n'y en a pas. Je ne suis pas humble: dans la surface personne n'a été meilleur que Dada".

"Un but c'est comme un enfant"
Membre de l'équipe championne du monde 1970, sans jouer, Dada a été meilleur buteur du championnat brésilien à trois reprises, tout en trustant 8 titres de meilleur buteur régional, notamment celui de Rio (les équipes jouent un championnat national et un par Etat). L'attaquant, qui récite sans hésiter la vingtaine de clubs par lesquels il est passé, jure ses grands dieux qu'il "se souvient de chacun de ses 926 buts!"

"Un but c'est comme un enfant et personne n'oublie ses enfants", assure Dada, auteur de "499 buts de la tête". Il était d'ailleurs surnommé le "Beija-Flor" (Colibri), parce qu'il semblait rester plus longtemps dans l'air que ses adversaires. "Ils ne voyaient que mes crampons quand je sautais", selon Dada qui ne doit son surnom... qu'à lui-même. "Je suis un sans-gêne: en arrivant à Rio, 'cité merveilleuse', j'ai dit: 'moi c'est Dada la merveille'. Et ça a pris!".

Figure du foot brésilien, Dada intervient à chaque conférence de presse des joueurs du Brésil, bravant même le protocole pour embrasser sur la tête Bernard et Fred... Un Fred que Dada apprécie particulièrement: "Tu peux dire du mal de Fred mais tu ne peux pas dire qu'il n'a pas le sens du but. Comme moi. Ce n'est pas le football joli de Neymar mais il fait trembler les filets", analyse Dada.

Belle action ou un but de raccroc ?
L'ancien attaquant, qui a eu une carrière d'entraîneur météorique, ne mâche pas ses mots sur la Seleçao: "le Brésil est favori non pas parce qu'il a la meilleure équipe, l'équipe est moyenne. Il est favori parce que toutes les équipes jouent à 11 et nous on joue à 12 avec les supporteurs. Aujourd'hui, si vous me demandez en quel joueur j'ai le plus confiance, je réponds: Scolari (l'entraîneur)".

"J'ai vécu une Coupe du monde de l'intérieur, mais la différence avec aujourd'hui est très grande, affirme Dada, un tantinet passéiste. A mon époque, c'était quasi-amateur, romantique, avec l'amour du maillot. On considérait le supporteur presque comme un patron, l'argent venait des entrées. Aujourd'hui, il y a la télévision, internet, les sponsors, la publicité. Les salaires sont absurdes. Les intérêts sont tellement grands que le football passe au deuxième plan".

Mais pour Dada une chose ne changera jamais: "celui qui met le ballon dedans, est un héros. Peu importe que ce soit beau comme Tostao ou Reinaldo, ou un but d'un pied carré comme Dada! Oui, le supporteur veut du spectacle mais en fin de compte, tout le monde échange une belle action contre un but de raccroc. C'est pour ca que Dada dit: "Il n'y pas de but moche, ce qui est moche...."

Fifa.com (16/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 20:31

Zico aimerait une finale Brésil-Argentine



Zico, ancienne idole de la Seleçao, aimerait une finale Brésil-Argentine au Mondial-2014, le 13 juillet au Maracana.

"J'aimerais voir Brésil-Argentine en finale, car ce sont deux pays qui montrent au monde les capacités de leurs footballeurs, avec des grands joueurs comme Di Stefano, Maradona, Messi, Pelé -Pelé est le meilleur numéro 10 de tous les temps- Garrincha, Ronaldo. Cette finale au Maracana, ce serait le joyau de la couronne", a estimé l'ancienne vedette de Flamengo lundi devant la presse à Rio.

Interrogé sur Argentine-Bosnie (2-1) dimanche, Zico a admis qu'il ne s'attendait pas "à voir les Argentins si défensifs en première période". "Mais en seconde, avec (les entrées de) Gago et Higuain, ça a aidé, c'était plus comme les Argentins que nous voulions voir. Cette Argentine de la deuxième période peut aller en finale. Et le but de Messi, le Maracana le méritait".

Quant au Brésil, Zico a estimé qu'il "a pris un bon départ" face à la Croatie (3-1) jeudi. "Ce n'est pas si facile de jouer le Mondial à domicile, beaucoup de joueurs étaient émus après les hymnes, ils étaient tendus en première mi-temps, et la Croatie en a profité".

Avec son oeil de coach (il a été sélectionneur adjoint du Brésil), Zico a décelé quelques failles du dispositif brésilien: "Dani Alves a eu un match difficile sur son côté et Thiago Silva, qui n'y est pas habitué en club, a eu du mal à couvrir la partie de terrain d'Alves. Cela doit être corrigé et ce ne sera pas un problème pour Scolari".

Zico, enfin, s'est félicité de l'ambiance générale du Mondial "avec le public brésilien qui rend les gens heureux". "Et on voit beaucoup de buts fantastiques, 37 buts en 11 matches ! C'est incroyable". 

Fifa.com (16/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 23:42

Les Pays-Bas et l'Allemagne ont plu à Messi

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2373188_full-lnd

L'Allemagne et les Pays-Bas ont été les deux équipes les plus convaincantes depuis le début du Mondial, mais les autres n'ont pas encore toutes montré le meilleur d'elles-mêmes, a affirmé lundi l'Argentin Lionel Messi.

"Lors des premiers matches, ce qu'on a vu de mieux a été les Pays-Bas et l'Allemagne. Mais il y a des sélections qui n'ont pas encore montré tout ce qu'elles peuvent donner. Elles vont s'améliorer au fur et à mesure", a déclaré Messi lors d'une conférence à Cidade do Galo, le camp de base de l'Argentine, près de Belo Horizonte.

Messi n'a pas précisé s'il pensait en particulier à son équipe, difficilement victorieuse de la Bosnie (2-1) dimanche dans son premier match à Rio, lors duquel l'attaquant du Barça a marqué son premier but de la compétition.

Les Pays-Bas ont créé la plus grosse sensation depuis le début de la Coupe du monde en écrasant l'Espagne, championne en titre, 5 à 1. L'Allemagne a surclassé le Portugal 4 à 0.

"Ce n'est pas facile de jouer le premier match, qui a beaucoup de signification. Ces deux matches (contre l'Iran et le Nigeria dans le groupe G) vont nous servir à nous approcher de ce que nous voulons, pour nous qualifier et arriver bien en huitièmes de finale", a ajouté la Pulga (la puce).

Fifa.com (16/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mar 17 Juin - 13:02

Des premières et des séries

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 2373632_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE - La cinquième journée de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™️ était placée sous le double signe des premières et des séries. Pour commencer, Thomas Müller est devenu le premier joueur à inscrire un triplé depuis le début du tournoi. Sous son impulsion, l'Allemagne a nettement dominé le Portugal 4:0. Quelques heures plus tard, l'Iran et le Nigeria ont livré le premier nul vierge de cette édition brésilienne. Les superstitieux ne manqueront pas de noter que ce match portait justement le numéro 13…

Dans la foulée, Clint Dempsey a signé face au Ghana le but le plus rapide de cette Coupe du Monde. Les Stars and Stripes restaient sur deux défaites consécutives face aux Black Stars en Allemagne et en Afrique du Sud sur un score de 2:1, mais au Brésil, les Américains ont pris leur revanche en s'imposant... 2:1 ! De son côté, Cristiano Ronaldo aura sans doute à cœur d'oublier au plus vite le match contre l'Allemagne, qui disputait ce 16 juin son centième match en Coupe du Monde de la FIFA pour 61 victoires, 19 nuls et 20 défaites.

Résultats
Allemagne - Portugal 4:0 - Homme du Match Budweiser : Thomas Müller (GER)
Iran - Nigeria 0:0 - Homme du Match Budweiser : John Obi Mikel (NGA)
Ghana - États-Unis 1:2 - Homme du Match Budweiser : Clint Dempsey (USA)

Dans les mémoires
La série noire de Ronaldo : À première vue, toutes les conditions étaient réunies pour que Cristiano Ronaldo réussisse un grand match. Le public de l'Arena Fonte Nova de Salvador a répondu par un rugissement assourdissant lorsque le speaker a prononcé le nom du capitaine portugais. Les supporters de la sélection lusitanienne n'étaient pas les seuls à l'acclamer : les Brésiliens lui ont également témoigné leur affection. Des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Il n'y a qu'un Ronaldo" ou "Je veux un enfant de Cristiano" ont fleuri un peu partout en tribunes. Malheureusement, le FIFA Ballon d'Or n'a pas été à la hauteur de sa réputation, confirmant ses difficultés actuelles face à l'Allemagne. Depuis 2006, l'attaquant du Real Madrid a affronté la Nationalmannschaft à quatre reprises dans de grandes compétitions internationales. Le bilan est sans appel : quatre défaites, aucun but inscrit. 

Dempsey avait mis le turbo : 30 secondes après le coup d'envoi, c'est tout le temps qu'il aura fallu à Clint Dempsey pour s'envoler sur l'aile, repiquer dans la surface de réparation, éliminer John Boye et placer le ballon hors de portée du gardien ghanéen d'une frappe du gauche. Grand fan de Maradona, le capitaine des Stars and Stripes est le seul joueur américain à avoir marqué lors de trois éditions différentes de l'épreuve suprême. 

L'Allemagne sous le charme de Müller : Auteur d'un triplé contre le Portugal pour sa 50ème sélection, Thomas Müller a marqué lors de ses quatre dernières sorties en Coupe du Monde avec l'Allemagne. Seuls Rudi Völler et Jürgen Klinsmann peuvent en dire autant. Par le passé, Helmut Rahn et Gerd Müller ont cependant fait encore mieux en trouvant la faille cinq matches de suite. Plus généralement, les Müller totalisent désormais 25 réalisations pour l'Allemagne en Coupe du Monde : Gerd (14 buts), Thomas (Cool, Dieter (2) et Hansi (1) ont tous apporté leur pierre à l'édifice.

Une longue traversée du désert : Avant Brésil 2014, le Nigeria et l'Iran comptaient respectivement quatre et trois participations au rendez-vous mondial. Après leur nul vierge, ils possèdent un point commun : leur dernier succès dans cette compétition remonte à France 1998. À l'époque, les Super Eagles avaient dominé la Bulgarie (1:0), tandis que la Team Melli s'était imposée face aux États-Unis (2:1).

Les stats du jour
44 - Comme le nombre de buts inscrits au cours des 14 premiers matches de Brésil 2014, soit une moyenne de 3,14 buts par match. Si les joueurs parvenaient à maintenir ce rythme sur l'ensemble des 64 rencontres au programme, le record historique dans ce domaine serait tout simplement pulvérisé. France 1998 reste à ce jour la Coupe du Monde la plus prolifique avec 171 réalisations.

À suivre

Belgique - Algérie, 13h00, Estadio Mineirao, Belo Horizonte
Brésil - Mexique, 16h00, Estadio Castelao, Fortaleza
Russie - République de Corée, 18h00, Arena Pantanal, Cuiaba
(tous les horaires sont indiqués en heure locale)

Fifa.com (17/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 9 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum