Mondial 2014, Brésil : NEWS

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mar 17 Juin - 13:07

Agenda Do Brasil - 17 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2113323_full-lnd

Le programme - Ce 17 juin réserve un choc au sommet dans le Groupe A entre les deux vainqueurs de la première journée. Le Brésil, pour son 99ème match de Coupe du Monde de la FIFA, aura l'occasion de prendre une option décisive sur la qualification en affrontant le Mexique, récent vainqueur du Cameroun (1:0). Les deux équipes opposées à 38 reprises (22 victoires, 6 nuls et 10 défaites en faveur du Brésil) se connaissent bien. En Coupe du Monde, la ligne est nettement en faveur des Auriverdes, vainqueurs de leurs trois rencontres avec une différence de buts de 11/0.

Le programme comprend également les débuts du Groupe H. De retour en Coupe du Monde après 12 ans d'absence, la Belgique affronte l'Algérie. Ces deux formations ont réalisé un sans-faute dans leurs matches de préparation et ne se sont rencontrées que deux fois dans des matches amicaux (3:1 et 0:0 en faveur de la Belgique). Enfin, pour la Russie de Fabio Capello, l'objectif est avant tout de s'imprégner du rythme d'un Mondial et des matches couperets dans la perspective de 2018. Son adversaire, la République de Corée, entend bien réaliser la passe de trois qualifications consécutives pour la deuxième phase de l'épreuve.

Les matches du mardi 17 juin

. Belgique - Algérie (Groupe H), Estadio Mineirao, Belo Horizonte, 13h00, heure locale
. Brésil - Mexique (Groupe A), Estadio Castelao, Fortaleza, 16h00, heure locale
. Russie - République de Corée (Groupe H), Arena Pantanal, Culaba, 18h00, heure locale

Le saviez-vous ?
- Précocité : Le 17 juin 1982 contre la Yougoslavie le Nord-Irlandais Norman Whiteside est devenu à 17 ans et 42 jours le plus jeune joueur à disputer un match de phase finale de Coupe du Monde. Incapable de maitriser sa fougue, il prenait même un carton jaune dès la première minute. Mais le buteur le plus précoce dans l'épreuve reine reste toujours Pelé, buteur en 1958 contre le Pays de Galles (1:0) alors qu'il était âgé de 17 ans et 239 jours.

- Prolificité :
Sa carte de visite inspire le respect. Parmi tous ses titres, le sélectionneur belge Marc Wilmots est en effet le meilleur buteur belge en Coupe du Monde (deux buts en 1998 et trois en 2002) mais aussi l'auteur du but de la victoire contre la Russie (3:2) le 16 juin 2002, autrement dit le dernier buteur belge dans la compétition.

. Disparité. Sur les 23 joueurs de la République de Corée présents au Brésil, pas moins de 17 évoluent à l'étranger, dont 10 en Europe. En revanche, tous les joueurs de Fabio Capello disputent le championnat de Russie.

Les suspendus
Aucun

A voir... ou à revoir
Marc Wilmots fait partie de cette génération d'entraineur qui ont une solide expérience comme joueur (70 sélections, 28 buts) et qui inspirent donc respect et confiance à leur groupe. Loin d'être rebuté par les échecs de ses prédécesseurs à la tête des Diables Rouges, Wilmots a relevé le défi en mai 2012. Deux saisons plus tard, il qualifiait la Belgique haut la main, après avoir "su fédérer une équipe et lui donner une âme". FIFA.com vous propose d'écouter ou, à votre gré, de lire son interview au lendemain de la qualification. De son côté, le sélectionneur mexicain Miguel Herrera annonce sereinement vouloir "battre le Brésil au Brésil pour se mettre au sommet", vidéo et texte à l'appui. Un pari délicat. Enfin, découvrez une interview du solide défenseur des Fennecs Madjid Bougherra pour qui le programme au Brésil est clair : "Se donner à fond et prendre du plaisir".

Ce jour-là

Le 17 juin 1970, à Guadalajara et à Mexico, les demi-finales de Mexique 1970 mettaient aux prises quatre anciens et futurs champions du monde. Le spectacle était à la hauteur de l'affiche. Clodoaldo, Jairzinho et Rivelino assuraient la qualification du Brésil (3:1) face à l'Uruguay, mais c'est Pelé qui assurait le spectacle en réussissant un grand pont sans ballon sur Ladislao Mazurkiewicz, le gardien. Sans aucun doute l'un des plus beaux gestes de l'histoire de la Coupe du Monde. Au stade Azteca, devant 102 444 spectateurs, l'Italie aurait pu s'imposer "banalement" 1:0 sans le but de Karl-Heinz Schnellinger dans le temps additionnel pour l'Allemagne. Mais la prolongation donnait ensuite lieu à un suspense hitchcockien, avec des retournements de situation incessants. A l'arrivée la Nazionale l'emportait (4:3), mais les deux formations auraient mérité la finale.

Fifa.com (17/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mar 17 Juin - 14:00

Tous les contrôles pré-Coupe du Monde ont été négatifs

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2374210_full-lnd

La Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ sert de référence dans le développement d'une nouvelle stratégie de lutte contre le dopage, avec l'introduction du profilage biologique des joueurs comprenant des échantillons de sang et d'urine pour la première fois à une Coupe du Monde de la FIFA™.

D'après le rapport sur la première phase du programme publié par l'Unité antidopage de la FIFA, 800 - soit 91,5 % des joueurs inclus sur les listes finales - ont passé des tests de sang et d'urine avant la compétition dans le cadre de cette nouvelle stratégie. Conformément au Règlement antidopage de la FIFA, ceux qui n'ont pas encore été testés peuvent l'être et le seront à un moment ou à un autre de Brésil 2014. Aucun cas positif n'a été décelé lors de ces contrôles réalisés avant le tournoi.

"Nous avons pris la décision de mettre en place cette nouvelle stratégie qui va au-delà des mesures obligatoires stipulées par le Code mondial antidopage. L'introduction de cette stratégie à une si grande échelle est une entreprise de grande ampleur et je dois dire que tous les joueurs, les docteurs des équipes ainsi que les managers ont salué cette nouvelle approche. Il est crucial de comprendre que nous souhaitons tous éliminer le dopage du football et du sport en général", a déclaré le Médecin en chef de la FIFA, Professeur Jiri Dvorak.

"Même si nos résultats sont excellents en matière de lutte contre le dopage, ce combat demeure l'une des activités médicales les plus importantes de la FIFA. Nous sommes heureux et fiers que, pour la première fois dans notre histoire, tous les joueurs participants à la Coupe du Monde de la FIFA seront contrôlés et subiront des examens de sang et d'urine", a ajouté le Docteur Michel D'Hooghe, Président de la Commission médicale de la FIFA.

Profils bilogiques individuels
"Nous saluons la décision prise par la FIFA de mener cette initiative", assure le Directeur général de l'Agence mondiale antidopage (AMA), David Howman. "C'est la première fois de l'histoire que dans une compétition sportive majeure, les athlètes engagés sont systématiquement testés avant la compétition afin de pouvoir établir des profils biologiques individuels avec des paramètres de sang et d'urine. Nous encourageons les autres sports à emboîter le pas dans l'adoption du Passeport biologique de l'athlète comme moyen efficace de protéger les droits du sportif propre", a ajouté Howman.

Outre les contrôles réalisés avant la compétition, deux joueurs de chaque équipe subiront des prélèvements de sang et d'urine dans le cadre de contrôles de dopage routiniers durant la compétition, conformément au Règlement antidopage de la FIFA.

Les résultats des différentes analyses, y compris ceux de compétitions précédentes comme l'EURO 2012, les éditions 2012 et 2013 de la Ligue des champions, les éditions 2011, 2012 et 2013 de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA et la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013 seront comparés pour détecter des déviations potentielles qui pourraient indiquer un abus de médicaments d'amélioration des performances.

Fifa.com (17/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mer 18 Juin - 14:29

Agenda Do Brasil - 18 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2370202_full-lnd

Le programme - Le Maracanã sera-t-il le fossoyeur du tiqui-taca où le théâtre d'un remake de la phase de groupes de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 où, déjà, l'Espagne était obligée de battre le Chili pour se qualifier ? Les futurs champions du monde avaient entamé leur campagne par une défaite surprise contre la Suisse (0:1). Mais la comparaison s'arrête là. La suite avait démontré qu'il s'agissait d'un simple retard à l'allumage. Cette année, lors du Waterloo contre les Pays-Bas (1:5), la Roja a donné des signes inquiétants de lassitude et de renoncement. Vicente del Bosque n'étant pas du genre à faire la révolution il devrait miser sur un sursaut d'orgueil et procéder à de simples retouches, en croisant les doigts.

Dans l'autre rencontre du Groupe B, les Pays-Bas devront éviter de tomber dans l'excès de confiance face à une Australie accrocheuse qu'ils n'ont jamais battue. Enfin, dans la finale des déçus du Groupe B, la Croatie, qui récupérera Mario Mandzukic de retour de suspension, veut croire en ses chances alors que le Cameroun est suspendu à l'état du genou de Samuel Eto'o.

Les matches du mercredi 18 juin

. Australie - Pays-Bas (Groupe B), Estadio Beira-Rio, Porto Alegre, 13h00, heure locale
. Espagne - Chili (Groupe B), Estadio do Maracanã, Rio de Janeiro, 16h00, heure locale
. Cameroun - Croatie (Groupe A), Arena Amazonia, Manaus, 18h00, heure locale

Le saviez-vous

. Les chiffres ont la parole : Les Pays-Bas et l'Australie ne se sont encore jamais rencontrés dans un tournoi officiel, mais trois fois dans des matches amicaux. Or, surprise, la ligne est en faveur des Océaniens qui ont fait deux matches nuls (0:0 et 1:1) et sont allés gagner à l’extérieur le 6 septembre 2008 sur des buts de Harry Kewell et Joshua Kennedy.

. Bon anniversaire Mister :
Fabio Capello, ancien milieu de terrain de la Juventus et de la Nazionale (32 sélections, 8 buts), aujourd'hui sélectionneur de la Russie, fête ses 68 ans au lendemain du match contre la République de Corée. Il a rempli la première partie de son contrat en qualifiant la Russie pour le Brésil. Il lui reste quatre ans pour bâtir une formation compétitive pour partir à la conquête du titre mondial en 2018 à domicile.

. Blanc cassé : La Roja fait une allergie au blanc. Elle a en effet enregistré plusieurs défaites importantes quand elle était contrainte de jouer en blanc : quart de finale d’Etats-Unis 1994 contre l’Italie, phase de groupes de France 1998 contre le Nigeria (2:3), quart de finale de l’UEFA EURO 2004 contre le Portugal 0:1. Cette malédiction est encore plus évident lorsque ce sont les adversaires, qui arborent un maillot blanc, comme ce fut le cas aux Coupes du Monde de 1982 (Allemagne et Angleterre), 1986 (Belgique), 1990 (Yougoslavie), 2002 (République de Corée) et 2006 (France).

Les suspendus
Aucun

Sous la menace d'un carton jaune :
Stefan de Vrij, Jonathan de Guzman, Robin van Persie  (NED)
Mark Milligan, Mile Jedinak, Tim Cahill (AUS)
Charles Aranguiz (CHI)
Iker Casillas (ESP)
Dany Nounkeu (CMR)
Dejan Lovren, Vedran Corluka (CRO)

À voir… ou à revoir
Le but de la tête du Néerlandais Robin van Persie contre l'Espagne, sans doute le plus spectaculaire et esthétique depuis le début du tournoi, ne lui a pas tourné la tête pour autant. "Le pays ne doit pas s'emballer trop vite. Il faut rester réaliste", explique le buteur batave sur FIFA.com. D'autant plus que Ryan McGowan, le jeune défenseur australien de 24 ans, assure que "le fait d'évoluer sur la plus grande scène mondiale donne beaucoup de confiance en soi."

Ce jour-là

Le 18 juin 2002 à Daejon, en huitième de finale de la Coupe du Monde, l'Italie s'acheminait vers une petite victoire face à la Réublique de Corée, co-organisatrice, grâce à un but de Christian Vieri dès la 18ème minute. Mais Seol Ki-hyeon venait mettre un grand coup de pied dans la hiérarchie en égalisant à deux minutes de la fin. Portés par leur public, les Coréens faisaient finalement la différence à la 117ème par Ahn Jung-hwan qui envoyait les siens en quarts de finale sur la base de la règle du But en Or instaurée en 1998, et finalement supprimée en 2004.

Fifa.com (18/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mer 18 Juin - 14:45

Gants de fer et bancs d'enfer

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2374773_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE - Qui n’a pas déjà souri malicieusement en entendant un entraîneur affirmer qu’il s’appuie sur un groupe de 23 titulaires en puissance ? Dans la plupart des cas, ce genre de déclarations reste circonscrit au cadre rhétorique, mais pas aujourd’hui. Car en ce mardi 17 juin, quatre joueurs ayant débuté le match sur le banc sont entrés en jeu après la pause pour inscrire un but décisif. Le discours managérial n’a alors plus rien de convenu, a fortiori pour des équipes comme la Belgique, la République de Corée ou la Russie, qui ont su tirer profit de l’envie des remplaçants pour décrocher un résultat.

En cette journée où le nombre de réalisations est inférieur à la moyenne, seul un but a été inscrit par un titulaire, celui de l’Algérien Sofiane Feghouli, qui a bien failli déboucher sur une énorme surprise. De son côté, la Belgique a montré qu’elle n’était pas tête de série pour rien et qu’il faudrait compter sur elle dans ce groupe dont la seconde rencontre, le match nul 1:1 entre la Russie et la République de Corée, a également enregistré deux buts de remplaçants.

L’autre choc de la journée n'a donné lieu à aucune réalisation, mais par la "faute" du gardien mexicain Guillermo Ochoa, auteur de quatre parades magnifiques qui auront douché la fête brésilienne à Fortaleza. Décidément, le Mexique est passé maître dans l’art de contrarier les plans des quintuples champions du monde !

Résultats
- Belgique 2:1 Algérie - Homme du Match Budweiser : Kevin de Bruyne (BEL)
- Brésil 0:0 Mexique - Homme du Match Budweiser : Guillermo Ochoa (MEX)
- Russie 1:1 République de Corée - Homme du Match Budweiser : Song Heungmin (KOR)

Dans les mémoires
Des remplaçants endiablés - Tout comme la Suisse ce 15 juin, la Belgique a recouru à son banc pour neutraliser l’Algérie. Embêté par le manque de réussite de ses éléments offensifs, Marc Wilmots a décidé de lancer Marouane Fellaini et Dries Mertens. Le coaching a parfaitement marché puisque le duo a inscrit les deux buts de la remontée des Diables Rouges, finalement vainqueurs 2:1. La Belgique devient ainsi le huitième pays à marquer par le biais de deux remplaçants lors d’un match de Coupe du Monde.

Des titulaires à la peine - La troisième rencontre du jour a également vu briller des remplaçants. Le Sud-Coréen Lee Keunho a profité d’une faute de main du portier russe Igor Akinfeev sur une frappe puissante mais pas inarrêtable. Ambassadeur de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, le joueur du CSKA Moscou a commis une erreur qu’il n’est pas vraiment parvenu à évacuer avant le coup de sifflet final. Pour lui, le discours des 23 titulaires pourrait bien s’avérer moins sympathique. A contrario, Aleksandr Kerzhakov, qui retrouvait la plus prestigieuse des scènes après 12 ans d’absence, comme la Russie, espère bien que son égalisation lui ouvrira les portes du prochain onze de départ.

Rivalité et cordialité - Les derniers duels ont aiguisé la rivalité entre Brésiliens et Mexicains, mais le respect mutuel est toujours bel et bien là. À Fortaleza, les supporters ont donné un avant-goût de ce qui surviendrait sur le rectangle vert en chantant les hymnes à tue-tête, à tel point qu’une larme a perlé sur la joue de Neymar. Pendant le match, le capitaine Thiago Silva n’a pas hésité à s’excuser auprès de Javier Chicharito Hernandez après un tacle un peu trop appuyé. Et le gardien Júlio César s’est montré particulièrement élogieux à l’endroit de son homologue : "Ochoa a fait un match fantastique. Si on finit à 0:0, c’est à cause de lui !"

Le mur - Impossible de résumer cette journée sans évoquer le cas d’Ochoa, le héros mexicain. Curieusement, il a eu beaucoup de mal à se défaire de ses deux concurrents, Jesus Corona et Alfredo Talavera. Et c’est finalement après une belle prestation lors d’un match amical contre le Portugal que le portier de l’AC Ajaccio - dont il n’a pas réussi à éviter la relégation - a conquis sa place de titulaire. Il semble peu probable qu’il se rassoie sur le banc des remplaçants, d’où il avait suivi les deux dernières Coupes du Monde.

La stat du jour
8  Depuis 1978, édition où il avait entamé sa campagne avec deux nuls, le Brésil a toujours remporté ses deux premiers matches en Coupe du Monde. Cette belle habitude aura pris fin ce 17 juin, tout comme la série de dix succès consécutifs obtenus par la Seleção. Enfin, il s’agit du premier match sans victoire de Luiz Felipe Scolari, qui en est maintenant à huit victoires en neuf matches depuis sa nomination.

A suivre

- Australie - Pays-Bas, 13h00, Estádio Beira-Rio, Porto Alegre
- Espagne - Chili, 16h00, Estádio do Maracanã, Rio de Janeiro
- Cameroun - Croatie, 18h00, Arena da Amazônia, Manaus
(Tous les horaires en heure locale)

Fifa.com (18/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Jeu 19 Juin - 11:01

Agenda Do Brasil - 19 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2371184_full-lnd

Le programme - Nous n'en sommes qu'à la deuxième journée, mais plusieurs équipes sont déjà aux portes de la qualification. Le vainqueur du sommet entre les deux premiers du Groupe C fera un pas immense vers la phase couperet. En cas de victoire, la Colombie se qualifierait si le Japon ne bat pas la Grèce. Mais, après leur grande vedette Falcao, les Sud-Américains devront se passer de Carlos Bacca, blessé. Pour la Côte d'Ivoire, toujours en cas de victoire, il faudrait que la Grèce ne batte pas le Japon pour se qualifier.

Pour l'Angleterre et l'Uruguay, deux anciens champions du monde, le problème est avant tout de survivre. En cas de défaite, les Trois Lions seraient éliminés si le lendemain, l'Italie ne battait pas le Costa Rica. Même chose pour la Celeste, qui a encaissé trois buts à chacun de ses trois derniers matches, qui prendrait la porte en cas de défaite et si l'Italie ne perdait pas contre les Ticos. La situation est la même pour le Japon et la Grèce, dont la défense a cédé trois fois devant la Colombie, contre quatre en 10 matches de qualification. En cas de nouvelle défaite, les Hellènes seraient éliminés si la Côte d'Ivoire ne perd pas contre les Cafeteros, et le Japon subirait le même sort si les Colombiens ne battent pas les Africains.

Les matches du jeudi 19 juin
. Colombie - Côte d'Ivoire (Groupe C), Estadio Nacional, Brasilia, 13h00, heure locale
. Uruguay - Angleterre (Groupe D), Arena de São Paulo, São Paulo, 16h00, heure locale
. Japon - Grèce (Groupe C), Estadio das Dunas, Natal, 19h00, heure locale

Le saviez-vous ?
· Triple buteur africain ? L’Ivoirien Didier Drogba, le Camerounais Samuel Eto'o et les Ghanéens Asamoah Gyan et Sulley Muntari sont en lice pour devenir le premier Africain à marquer dans trois Coupes du Monde. En cas de but contre la Colombie, Drogba, qui a déjà marqué contre le Brésil (2010) et l'Argentine (2006), pourrait devenir le sixième joueur à marquer contre trois équipes de la CONMEBOL dans l'épreuve reine après David Beckham, Uwe Seeler, Jairzinho, Roberto Rivelino et Grzegorg Lato. Que du beau monde.

. Longévité :
Le Colombien Faryd Mondragon, désormais doublure de David Ospina, pourrait devenir le joueur le plus âgé de l’histoire du tournoi s'il entrait en jeu au Brésil. A 42 ans et 363 jours lors du match contre la Côte d'Ivoire, il battrait de 324 jours les 42 ans et 39 jours du Camerounais Roger Milla, qui resterait quand même le joueur de champ le plus âgé.

. Deux sans trois :
Après sa défaite contre l'Allemagne (1:4) le 27 juin 2010, et celle contre l'Italie (1:2), l'Angleterre reste sur deux défaites. Cela lui était déjà arrivé en 1950, et à cheval entre 1958 et 1962. Mais, mauvais présage pour l'Uruguay, la sélection anglaise n'a jamais concédé trois défaites consécutives en Coupe du Monde.

Les suspendus

Maximiliano Pereira (URU)

Sous la menace
Maya Yoshida, Masato Morishige (JPN)
Sokratis Papastathopoulos, Dimitris Salpingidis (GRE)
Martin Caceres, Walter Gargano, Diego Lugano (URU)
Raheem Sterling (ENG)
Carlos Sanchez (COL)
Souleymane Bamba, Didier Zokora (CIV)

À voir… ou à revoir

Malgré sa défaite contre la Côte d'Ivoire, le Japon entend persister dans l'option offensive. Le gardien Eiji Kawashima explique notamment : "Nous voulons garder le ballon et le faire progresser vers l'avant, en utilisant toutes nos qualités et notre capacité technique à marquer des buts". Pour les inconditionnels de Didier Drogba, retrouvez les meilleurs moments en vidéo de sa Coupe du Monde en 2010 . Enfin, découvrez les intentions de la Grèce de la bouche son attaquant Giorgios Samaras au micro de FIFA.com avant le match crucial contre le Japon : "Je sais ce que tout le monde attendait de la Grèce : 11 hommes derrière le ballon, tous occupés à défendre, défendre et encore défendre. Ils ont vu une équipe qui aime attaquer, sait faire circuler le ballon et multiplie les occasions. Notre philosophie de jeu ne changera pas. On espère simplement qu'elle portera ses fruits."

Ce jour-là
Le 19 juin 1958, les 26 000 spectateurs de l'Ullevi Stadion de Göteborg pour le quart de finale Brésil -  Pays de Galles ignoraient qu'ils assistaient à l'avènement d'un roi. A la 66ème minute, le stade se levait sur un enchaînement contrôle-frappe en pleine surface réalisé par un jeune inconnu d’une extraordinaire maitrise technique. A 17 ans et 239 jours, Pelé entrait dans l'histoire. Il reste aujourd'hui encore le plus jeune buteur en Coupe du Monde, mais a depuis ajouté une litanie de records et de titres à son palmarès. Pourtant, en Suède, malgré un triplé contre la France puis un doublé en finale contre le pays hôte, il ne finira "que" second meilleur buteur derrière Just Fontaine (13 buts), alors que le titre de meilleur joueur était attribué à son compatriote Didi.

Fifa.com (19/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Jeu 19 Juin - 11:05

But royal et souverain déchu


Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2376569_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE - Les têtes couronnées ont vécu des fortunes diverses au Brésil en ce mercredi 18 juin. Les souverains du football mondial ont connu une fin de règne subite. Un enfant de Sydney s’est définitivement assuré le sacre de meilleur joueur australien de tous les temps grâce à un geste magistral. Quant à la reine Maxima et au roi Willem-Alexander des Pays-Bas, ils ont été tellement ravis de voir leur sélection faire un pas de plus vers le trône abandonné par l’Espagne qu’ils se sont prêtés au jeu des selfies avec Arjen Robben, Robin van Persie et consorts dans le vestiaire.

Cette septième journée a débuté à Porto Alegre et a pris fin à plus de 3000 kilomètres de là, à Manaus. Eh oui, le Brésil est un pays XXL. Elle a engendré les qualifications précoces des Pays-Bas et du Chili ainsi que les éliminations prématurées de l’Australie, de l’Espagne et du Cameroun. Elle a également vu la Croatie provoquer une triangulaire avec le Brésil et le Mexique pour les deux tickets qualificatifs du Groupe A, grâce à sa confortable victoire face aux Lions indomptables.

Résultats

Australie 2:3 Pays-Bas (Homme du Match Budweiser : Arjen Robben, NED)
Espagne 0:2 Chili (Homme du Match Budweiser : Eduardo Vargas, CHI)
Cameroun 0:4 Croatie (Homme du Match Budweiser : Mario Mandzukic, CRO)

Dans les mémoires
Une reprise de volée tombée du ciel : Arjen Robben slalome dans la défense des Socceroos avant de conclure d’une frappe sèche croisée. Ce but, celui d’un prétendant au titre, doit être le début de l’atomisation de l’Australie. Mais les secondes qui suivent vont démanteler ce scénario. Sur une longue ouverture flottante en provenance de la droite, Tim Cahill laisse le ballon lui passer au-dessus de l’épaule et retomber sur son pied supposé faible, le gauche. Après avoir fixé le brazuca des yeux sur toute sa trajectoire, il assène alors une reprise de volée aussi puissante que précise qui percute l’intérieur de la transversale avant d’entrer dans les cages. L’ancien joueur d’Everton vient de signer un bijou que ne renierait pas le Néerlandais Marco van Basten, auteur d'une volée parmi les plus célèbre du football mondial. Hélas, Cahill a écopé contre les Oranje de son deuxième carton jaune de la compétition, si bien qu’il manquera la dernière rencontre des Aussies au Brésil, face à l’Espagne. Le meilleur buteur de l’histoire de la sélection australienne aura 38 ans à Russie 2018. S’il s’agissait là de sa dernière apparition dans l’épreuve suprême, on peut dire qu’il a soigné ses adieux !

Soutien royal : Ils arborent des écharpes orange, agitent un drapeau, encouragent leur équipe avec ferveur, participent aux chants et se font prendre en photo avec d’autres supporters. Difficile à croire, mais nous parlons ici des souverains des Pays-Bas. Après tout, le roi Willem-Alexander est un homme modeste qui a tenu secrète son appartenance à la famille royale lors de ses premiers rendez-vous avec celle qui est aujourd’hui son épouse ! Après la rencontre, il est descendu dans le vestiaire oranje pour adresser ses félicitations à l’équipe. L’euphorie était telle que le souverain et les joueurs se sont adonnés à quelques selfies !

Roi déchu au Maracana : L’Italie était la seule tenante du titre à avoir été sortie avant même de disputer son dernier match du premier tour. Lors de l’édition 1950, elle avait dû son élimination au retrait de l’Inde, interdite de jouer pieds nus (La Nazionale n’avait disputé qu’un seul match, perdu 3:2 face à la Suède). Si certains amateurs de football voyaient l’Espagne quitter Brésil 2014 dès le premier tour, pratiquement personne n’imaginait qu’elle serait déjà hors course avant la troisième journée, qui l’opposera à l’Australie à l’Arena da Baixada. Et pourtant… Après avoir été balayés 5:1 par les têtes et les frappes néerlandaises lors de leur entrée en lice, les hommes de Vicente Del Bosque ont été victimes d’une nouvelle gifle. Théâtre du Maracanazo, tremblement de terre le plus retentissant de l’histoire de la Coupe du Monde, le Maracana a accouché d’une nouvelle sensation avec la victoire 2:0 du Chili face aux tenants du titre. Un résultat synonyme de retour au pays prématuré pour la sélection phare de ces dernières années. En 1989, au cours des qualifications pour Italie 1990, le temple carioca avait été le témoin de la tricherie du gardien chilien Ricardo Rojas, laquelle avait privé la sélection andine des deux Coupes du Monde suivantes. Ce soir, la bande à Arturo Vidal et Alexis Sanchez a effacé ce triste souvenir des mémoires.

Les loups dévorent le roi des animaux : Ivica Olic a ouvert le score pour la Croatie face au Cameroun puis son coéquipier de Wolfsburg Ivan Perisic s’est chargé d’enfoncer le clou. Le doublé de Mario Mandzukic a complété la fessée 4:0 infligée par les Vatreni à des Lions indomptables entraînés par l’Allemand Volker Finke. Et devinez quoi ? Mandzukic a lui aussi porté les couleurs des Wölfe (les loups).

La stat  du jour

12 ans après son dernier but en Coupe du Monde, lors de la victoire 2:1 de la Croatie face à l’Italie à Corée/Japon 2002, Ivica Olic a retrouvé le chemin des filets lors de l’épreuve suprême. Il s’agit du deuxième intervalle le plus long entre deux buts inscrits en Coupe du Monde, à six jours de la "pause" du Danois Michael Laudrup, qui a inscrit ses deux seuls buts dans l’épreuve suprême en 1986 et 1998. À 34 ans et 277 jours, l’attaquant de Wolfsburg est également devenu le doyen des buteurs croates en Coupe du Monde, dépassant son ancien coéquipier et actuel sélectionneur Niko Kovac.

À suivre
Colombie - Côte d'Ivoire, 13h00, Estadio Nacional, Brasilia
Uruguay - Angleterre, 16h00, Arena Corinthians, Sao Paulo
Japon - Grèce, 19h00, Estadio das Dunas, Natal

Fifa.com (19/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Ven 20 Juin - 16:10

Amitiés, larmes et retours en grâce

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2377822_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE – La huitième journée de Brésil 2014 aura réuni tous les ingrédients essentiels à une Coupe du Monde de la FIFA™ : de la joie, de l’émotion et des larmes. La joie, c’est celle d’amis qui ont contribué ensemble à la victoire de leur équipe. L’émotion, elle a appartenu à des joueurs revenus à leur meilleur niveau alors que certains les avaient enterrés. Les larmes, ce sont celles d’un homme qui n’a pu se maîtriser dans un moment solennel et qui a ainsi provoqué les rumeurs les plus folles sur les réseaux sociaux !

Pour l’instant, l’Amérique du Sud continue son bon parcours sur ses terres. La Colombie a scellé sa qualification pour le deuxième tour 24 ans après sa dernière participation aux huitièmes. Quant à l’Uruguay, il s’est relancé dans le Groupe D et a ainsi ravivé l’espoir d’un nouveau Maracanazo. De son côté, l’Angleterre devra compter sur un petit miracle pour sauver sa tête. Enfin, le dernier match de la journée, qui opposait la Grèce au Japon, a accouché du troisième nul vierge de la compétition.

Résultats
Colombie 2:1 Côte d’Ivoire - Homme du Match Budweiser : James Rodríguez (COL)
Uruguay 2:1 Angleterre - Homme du Match Budweiser : Luis Suárez (URU)
Grèce 0:0 Japon - Homme du Match Budweiser : Keisuke Honda (JPN)

Dans les mémoires

Histoire entre amis : Il existe un plaisir encore plus savoureux que la victoire : la bonheur entre amis. James Rodríguez et Juan Fernando Quintero se sont offert ce beau cadeau. Amis d’enfance et produits du centre de formation d’Envigado, ils ont signé les deux buts qui ont permis à la Colombie de battre la Côte d’Ivoire et de se qualifier pour les huitièmes. Luis Suárez et Edinson Cavani ont vécu la même expérience, eux qui sont nés dans le même village, Salto, à seulement 21 jours d’écart. Révélé lors de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Canada 2007, le tandem a largement contribué au succès de la Celeste face à l’Angleterre.

Rumeur venue d'ailleurs : La cérémonie des hymnes nationaux qui a précédé Colombie-Côte d’Ivoire a été marquée par les larmes du milieu de terrain africain Serey Die, incapable de contenir ses émotions. Un moment touchant mais pas forcément surréaliste. La suite a été plus étrange. Dans les instants qui suivent, les réseaux sociaux se sont fait l’écho de l’explication supposée de cette scène : le père du joueur serait mort "deux heures avant le coup d’envoi". Le principal intéressé a démenti cette information pour FIFA.com : "Ces rumeurs sont totalement fausses. Oui, j’ai pleuré, mais parce que j’étais très ému de jouer pour mon pays.

"Luis Suarez président !" : Il y aura eu des larmes, mais également des comebacks. Vingt-huit jours après son opération des ménisques, l’attaquant uruguayen Luis Suárez a été le héros de la précieuse victoire charrua face à l’Angleterre. Ce résultat n’a pas manqué de déclencher l’euphorie dans le petit pays sud-américain. Certains ont même fait circuler une photo de leur héros dans l’uniforme de José Artigas, figure emblématique de la nation uruguayenne, né il y a 250 ans jour pour jour.

Patience récompensée : Toujours au rayon des retours, comment ne pas évoquer celui de la Colombie ? Les Cafeteros retrouvent les huitièmes de finale de l’épreuve suprême pour la première fois depuis Italie 1990 ! Il aura fallu attendre 24 ans pour voir une génération succéder à celle des René Higuita, Carlos Valderrama et autres Freddy Rincón. Quant à Giorgios Karagounis, l’inoxydable milieu grec de 37 ans, il a joué un rôle essentiel dans l’héroïque match nul obtenu par des Hellènes réduits à dix contre le Japon.

La stat du jour
7 - Comme le nombre de matches de Coupe du Monde de la FIFA™ sans défaite du sélectionneur de la Colombie, José Pékerman. Le technicien, qui dirigeait l’Argentine à Allemagne 2006, reste sur cinq victoires et deux nuls. Il n’est plus qu’à deux rencontres du record en la matière, qui est détenu par le légendaire Vittorio Pozzo, champion du monde avec la Squadra Azzurra à Italie 1934 et France 1938.

A suivre
Italie - Costa Rica, 13h00, Arena Pernambuco, Recife
Suisse - France, 16h00 , Arena Fonte Nova, Salvador
Honduras - Équateur, 19h00 , Arena da Baixada, Curitiba
(Tous les horaires en heure locale)

Fifa.com (20/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Ven 20 Juin - 16:11

Agenda do Brasil - 20 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2373461_full-lnd

Le programme

Honneur aux vainqueurs : quatre équipes victorieuses de leur premier match sont au programme de la journée. Le Costa Rica a causé une énorme surprise en dominant l'Uruguay et en marquant trois buts pour la première fois en Coupe du Monde. Les Ticos vont devoir se frotter à une formation italienne à vocation offensive qui a marqué au moins un but lors de ses 15 derniers matches de Coupe du Monde.

La Suisse et la France se connaissent bien. Les deux voisins se sont affrontés à 36 reprises avec un léger avantage pour les Bleus (15 victoires, 12 défaites 9 nuls). Au premier match, la France a assuré l’essentiel contre le Honduras alors que la Suisse a dû s'employer pour venir à bout d'une séduisante formation équatorienne. Le vainqueur du duel franco-helvète sera qualifié s'il n'y a pas de vainqueur entre le Honduras et l'Equateur.

Solide en défense, le Honduras aura fort à faire contre L'Equateur, aux arguments offensifs intéressants. L’Histoire est légèrement en faveur des Sud-Américains avec trois victoires et sept nuls pour deux défaites en 12 confrontations.

Les matches du vendredi 20 juin
Italie - Costa Rica (Groupe D), Arena Pernambuco, Recife, 13h00 (heure locale)
Suisse - France (Groupe E), Arena Fonte nova, Salvador, 16h00, (heure locale)
Honduras - Equateur (Groupe E), Arena da Baixada, Curitiba, 19h00 (heure locale)

Le saviez-vous

. Chassé-croisé : Equatoriens et Honduriens n’auront pas besoin d’espion pour connaître le jeu de leur adversaire… L'entraîneur de l'Équateur Reinaldo Rueda était en charge du Honduras à la Coupe du Monde 2010, sans grand succès malheureusement pour les Catrachos. De son côté, l'actuel entraineur du Honduras Luis Fernando Suarez dirigeait l'Equateur à la Coupe du Monde 2006 avec qui il avait atteint les huitièmes de finale.

. Bleu présage :
Karim Benzema, auteur d'un doublé contre le Honduras, est le premier Français à inscrire deux buts depuis… Zinédine Zidane, le soir du 12 juillet 1998, en finale de Coupe du Monde. Le doublé du Benz a même bien failli être un triplé (csc du gardien hondurien), ce qui n’est plus arrivé depuis Just Fontaine face au Paraguay en 1958, lors de la Coupe du Monde où le Rémois avait inscrit 13 buts. De quoi y voir deux signes pour les Tricolores ?

. Bestia negra : En battant l'Equateur (2:1) lors de son premier match, la Suisse a remporté sa première victoire contre une formation sud-américaine en Coupe du Monde (quatre défaites et un nul dans les cinq confrontations précédentes). Pour parvenir à leurs fins, les Helvètes ont dû compter sur deux remplaçants pour marquer leurs buts, ce que seules six autres équipes ont réussi avant.

Les suspendus

Wilson Palacios (HON)

Sous la menace d'un deuxième carton jaune
Johan Djourou (SUI)
Paul Pogba, Yohan Cabaye, Patrice Evra (FRA)
Luis Garrido, Oscar Garcia (HON)
Juan Carlos Paredes (ECU)

A voir… où à revoir

Le catenaccio est mort, vive Cesare Prandelli ! Depuis son arrivée à la tête de la Nazionale, le nouveau mot d'ordre de l'Italie est "Amusons nous, amusons les spectateurs, et allons toujours dans cette direction". Vous trouverez tout et plus encore sur l’Italie sur la page de l’équipe transalpine.

La France a-t-elle retrouvé un buteur de la trempe de Justo Fontaine en la personne de Karim Benzema ? De là à marquer 13 buts en une édition de Coupe du Monde , il y a du travail pour l’attaquant des Bleus.

Vous avez peut-être découvert l’Equateur lors de son premier match contre la Suisse mais sans doute ne connaissez-vous pas la ferveur qui entoure le derby local entre la Liga de Quito et le Depor

Ce jour-là

20 juin 1954, Bâle, troisième match du Groupe B de la Coupe du Monde. La Hongrie, grande favorite du tournoi, inflige une des plus lourdes défaites de son histoire à l'Allemagne de l'Ouest (8:3). Dans cette formation de rêve menée par Ferenc Puskas, première équipe à s'imposer en Angleterre l'année précédente (6:3), se trouvait notamment Sandor Kocsis alias "tête d'or". Auteur d'un quadruplé ce jour-là, il allait inscrire 11 buts, dont sept de la tête, lors de cette édition. La revanche, en finale le 4 juillet tournait pourtant à l’avantage des Allemands (2:3) dans ce qui est devenu le Miracle de Berne.

Fifa.com (20/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Ven 20 Juin - 21:00

L'Amérique latine s'amuse bien au Brésil

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2378989_full-lnd

L'Amérique latine continue à bien s'amuser au Brésil et après le Chili mercredi, la Colombie jeudi, c'est le Costa Rica vendredi qui a fêté sa qualification pour les huitièmes de finale du Mondial.

Les étoiles
Les "Ticos" du Costa Rica peuvent s'appuyer sur plusieurs joueurs clés. Lors du premier match remporté contre l'Uruguay (3-1), Joel Campbell a pu faire apprécier sa vitesse et son sens du dribble. Contre l'Italie (battue 1-0) vendredi, c'est le capitaine Bryan Ruiz qui a démontré son sens du timing avec une jolie tête. Il ne faut pas oublier Cristian Bolaños, à l'initiative du mouvement qui amène le but.

Avec Sanchez (Barcelone) et Vidal (Juventus), la "Roja" du Chili peut ainsi s'appuyer sur deux joueurs expérimentés et habitués au plus haut niveau.

La Colombie, elle, est privée de sa plus grande star, Falcao, blessé à un genou en janvier.

Mais avec James Rodriguez (Monaco) et Cuadrado (Fiorentina), elle dispose elle aussi de deux détonateurs de classe mondiale.

Avec déjà deux buts et une passe décisive, "James" est d'ailleurs en train de réussir un début de Mondial parfait et de confirmer sa très bonne première saison monégasque. Cuadrado, infernal depuis le début du tournoi, a lui déjà donné trois passes décisives.

Les soldats
Derrière ces quelques vedettes, ces trois équipes sont composées de joueurs disciplinés et travailleurs.

Le gardien du Costa Rica Keylor Navas a ainsi fait valoir des gants très sûrs face au maître es-coup franc de l'Italie Andrea Pirlo.

Héritier de Marcelo Bielsa, le coach de l'autre "Roja" Jorge Sampaoli dernier a livré après la victoire contre le champion du monde espagnol (2-0) le premier ingrédient de son Chili: "Si nous gardons cette humilité et ce sens du sacrifice, si on continue à être collectif, on sera dangereux pour tous les pays", a-t-il dit.

Mais son équipe est également rapide et technique, comme l'est la Colombie de José Pekerman.

Solides derrière avec Zapata et le vieux Yepes (38 ans), qui a fêté contre la Côte d'Ivoire sa 100e sélection, les Cafeteros vont vite en contre et peuvent compter sur beaucoup d'atouts offensifs.

En plus de James et Cuadrado, Pekerman dispose ainsi de Quintero, buteur jeudi, ou de Jackson Martinez, remplaçant pour l'instant. Après James et bien sûr Falcao, les deux hommes sont les symboles de la connexion Colombie-FC Porto.

Enfin, la Colombie a avec David Ospina un gardien discret mais très rassurant.

Enthousiastes et enthousiasmantes
Parés principalement de rouge (les couleurs dominantes du drapeau par rapport au bleu et blanc), les supporters Costariciens ont amené de la couleur et de la folie dans les travées, avec perruques délirantes, capes de super-héros et masques de catcheurs pour certains.

Avec leurs maillots jaunes Brésil, les Colombiens ont eux aussi très largement participé à l'ambiance de fête de ce début de Mondial.

A Belo Horizonte et Brasilia, les supporters "cafeteros" ont été archi-dominants dans les tribunes et ont accompagné de leurs chants le jeu sans complexe de leur équipe, qui a de son côté fêté ses buts avec des célébrations qui ont déjà fait le tour du web.

Pour la Colombie, qui a assumé son statut de tête de série, le Mondial brésilien est déjà une réussite. Elle avait déjà atteint les huitièmes de finale une fois, en 1990, mais c'est la première fois qu'elle gagne plus d'un match dans une Coupe du monde.

Les supporters chiliens ont eux aussi fait beaucoup de bruit avec leur "Chi Chi Chi ! Le Le Le ! Viva Chile !" et ont mis du rouge partout dans les tribunes de Cuiaba et du Maracana à Rio.

Déjà huitièmes de finalistes en 1998 puis en 2010 avec Bielsa, les Chiliens peuvent peut-être voir plus haut. Mais il leur reste une finale du groupe C face aux Pays-Bas avant un éventuel huitième de finale contre le Brésil.

Fifa.com (20/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Ven 20 Juin - 21:08

Tout savoir sur le deuxième tour...

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2354082_full-lnd

La phase de groupes de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ entre dans la dernière ligne droite. Certaines équipes ont déjà commencé à faire leurs valises, tandis que d'autres préparent activement leur entrée en huitièmes de finale.

Afin d'aborder la troisième et dernière journée dans les meilleures conditions, FIFA.com vous rappelle les principaux points de règlement.

Se qualifient pour les huitièmes de finale :
Les équipes qui termineront aux deux premières places de chaque groupe.

Le classement s'effectue selon les critères suivants :

a) le plus grand nombre de points obtenus après tous les matches de groupes
b) la différence de buts après tous les matches de groupes
c) le plus grand nombre de buts marqués dans tous les matches de groupes.

Si, sur la base des trois critères susmentionnés, deux équipes ou plus sont ex æquo, leur classement sera déterminé comme suit :

d) le plus grand nombre de points obtenus après les matches de groupes ntre les équipes concernées
e) la différence de buts particulière des matches de groupes entre les équipes concernées
f) le plus grand nombre de buts marqués dans tous les matches de groupes entre les équipes concernées
e) tirage au sort par la commission d’organisation de la FIFA.

Règles concernant les cartons jaunes et rouges
Les cartons jaunes seront annulés après les quarts de finale. Cette mesure vise à éviter qu'un joueur manque la finale après avoir reçu un deuxième carton jaune en demi-finale.

Un joueur qui reçoit deux avertissements lors de deux matches différents est automatiquement suspendu pour le match suivant.

Un joueur qui reçoit un carton rouge ou deux cartons jaunes dans le même match est automatiquement suspendu pour le prochain match.

La Commission de Discipline de la FIFA se réserve en outre le droit de prendre des sanctions complémentaires en cas de carton rouge direct.

Fifa.com (20/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 13:56

Les premiers matches de Brésil 2014 battent tous les records d’audience

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2375699_full-lnd

La Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a battu de nombreux records d’audience durant les premiers matches de la phase de groupe au Brésil, témoignant ainsi de la popularité croissante de la compétition et du football dans le monde entier.

L’audience télévisuelle a atteint lors de la retransmission de certains matches d’ouverture de nouveaux sommets pour 2014, et ce partout dans le monde, les supporters ayant suivi les matches en nombres records dans des pays comme le Brésil, le Japon, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Argentine, la France, les Pays-Bas, la Croatie et l’Italie. Des chiffres d’audience télévisuelle sans précédent ont également été atteints en Wallonie, partie francophone de la Belgique.

Des taux d’audience télévisuelle extrêmement élevés ont également été enregistrés aux États-Unis, au Canada et en Australie où la Coupe du Monde de la FIFA™ contribue indéniablement à accroître l’intérêt pour le football.

ESPN a battu des records d’audience en ce qui concerne la couverture de matches d’une Coupe du Monde masculine aux États-Unis.

Voici quelques chiffres clés :

    42,9 millions de téléspectateurs ont suivi le Brésil et la Croatie sur la chaîne brésilienne TV Globo, constituant ainsi la plus grande retransmission sportive de 2014
    Le match d’ouverture de l’Angleterre et de l’Italie a attiré 14,2 millions de téléspectateurs sur BBC1 au Royaume-Uni et 12,8 millions de personnes sur la RAI 1, soit les plus forts taux d’audience télévisuelle dans les deux pays en 2014
    34,1 millions de téléspectateurs ont suivi le match du Japon face à la Côte d’Ivoire sur la chaîne japonaise NHK, soit un chiffre deux fois plus élevé que la deuxième plus grande retransmission sportive de 2014
    La victoire de l’Allemagne sur le Portugal a réuni 26,4 millions de téléspectateurs sur ARD en Allemagne, soit l’audience télévisuelle la plus élevée de 2014 pour un événement sportif
    Le match entre les États-Unis et le Ghana a attiré 11,1 millions de téléspectateurs sur ESPN aux États-Unis, un record pour ESPN en termes de couverture de matches de Coupe du Monde masculine

"Ces chiffres records montrent tout simplement à quel point le football est populaire et à quel point la Coupe du Monde de la FIFA est universelle et intéresse le monde entier, du Japon à l’Argentine", a déclaré Niclas Ericson, directeur de FIFA TV. "Nous constatons une forte croissance encourageante de l’intérêt suscité par ce sport sur des marchés tels que les États-Unis et l’Australie. La production télévisée de la FIFA de tous les matches de la Coupe du Monde fait de cette compétition un événement réellement mondial et accessible à tous les supporters du monde entier. Elle joue donc un rôle essentiel dans le soutien de la principale mission de la FIFA qui consiste à développer le football partout dans le monde et pour tous."

La FIFA, qui a enregistré un coût net d’environ 150 millions de dollars (US) en termes de production télévisée lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™, investit de nouveau fortement cette année pour permettre aux supporters de football de vivre aux quatre coins du monde la meilleure expérience télévisuelle possible en regardant les matches de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ au Brésil.

La FIFA a signé des accords avec plus de 160 détenteurs de droits médias pour la télévision implantés partout dans le monde, ce qui signifie que tous les territoires du monde peuvent accéder à la Coupe du Monde de la FIFA 2014™. Ainsi, pour la Coupe du Monde, la FIFA compte un total d’environ 700 licenciés pour la télévision, la téléphonie mobile et l’Internet à haut débit, ainsi que la radio.

Voici quelques chiffres impressionnants des premiers matches de la Coupe du Monde :

Brésil - Croatie
42,9 millions de téléspectateurs ont suivi le match au Brésil sur TV Globo, constituant ainsi la plus grande retransmission sportive de 2014

1,5 million de téléspectateurs ont suivi le match sur HTV2 en Croatie, soit la plus forte audience télévisuelle de 2014

Espagne - Pays-Bas
7,2 millions de téléspectateurs ont suivi le match sur Ned1 aux Pays-Bas, soit la plus forte audience télévisuelle enregistrée depuis 2012

9,3 millions de personnes ont suivi la rencontre sur BBC1 au Royaume-Uni, soit la meilleure audience enregistrée en 2014 pour une première partie de soirée, un vendredi soir

Chili - Australie
2,3 millions de téléspectateurs ont suivi la rencontre sur SBS à 8h00 en Australie, la troisième meilleure audience pour une émission sportive en 2014, soit plus que la finale Hommes de l’Open d’Australie

Côte d’Ivoire - Japon
34,1 millions de téléspectateurs ont suivi le match au Japon sur NHK à 10h00, soit un chiffre deux fois plus élevé que la deuxième plus grande retransmission sportive de 2014

Angleterre - Italie
14,2 millions de téléspectateurs ont suivi le match sur BBC1 au Royaume-Uni, soit la plus forte audience télévisuelle de l’année

12,8 millions de téléspectateurs ont suivi le match sur la RAI 1 en Italie, soit la plus forte audience télévisuelle de l’année

Suisse - Équateur

2 millions de téléspectateurs ont suivi le match sur les chaînes de la SRG en Suisse, soit la plus forte audience télévisuelle de 2014

France - Honduras
15,8 millions de téléspectateurs ont suivi le match sur TF1 en France, soit la plus forte audience télévisuelle de 2014

Argentine - Bosnie-et-Herzégovine
6,9 millions de téléspectateurs ont suivi le match sur Canal 7 en Argentine, soit la plus forte audience télévisuelle de 2014

Allemagne - Portugal
26,4 millions de téléspectateurs ont suivi la rencontre sur ARD en Allemagne, 85% de plus que la deuxième plus forte audience de 2014 pour un événement sportif

Ghana - États-Unis

11,1 millions de téléspectateurs ont suivi le match sur ESPN aux États-Unis, un record de couverture pour ESPN pour des matches de Coupe du Monde masculine

4,8 millions de téléspectateurs ont suivi la rencontre sur la chaîne hispanophone Univision aux États-Unis, soit la plus forte audience jamais enregistrée cette année dans aucun autre sport en dehors de la Coupe du Monde

Belgique - Algérie
2,2 millions de téléspectateurs ont suivi le match sur Canvas en Belgique, soit la deuxième plus forte audience télévisuelle jamais enregistrée en Flandre, région néerlandophone de la Belgique

1,5 million de téléspectateurs ont suivi le match sur la RTBF1 en Belgique, soit la plus forte audience télévisuelle jamais enregistrée en Wallonie, région francophone de la Belgique

Russie - République de Corée
11,4 millions ont suivi le match sur SBS, MBC et KBS en Corée à 7h00, soit 60% de plus qu’une audience télévisuelle totale normale pour le créneau matinal

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 14:05

Coup de blues et Bleu royal

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2378796_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE - La neuvième journée de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014 a été haute en couleurs, souvent dans les tons bleus. D'abord le bleu pâle du maillot de l'Italie, incapable de concrétiser ses nombreuses occasions, il est vrai face à un Costa Rica flamboyant et solide. Les Ticos voient la vie en rose et vont directement à la case huitième de finale, tout en éliminant l'Angleterre.

Les Bleus, eux, devront patienter malgré le feu d'artifice contre la Suisse. Tout reste possible dans le Groupe E pour la dernière journée après la victoire de l'Equateur sur le Honduras. La Bicolor avait pourtant ouvert le score, mais la Tri a renversé la vapeur. C'est la huitième fois depuis le début du tournoi que l'on assiste à un retournement de situation.

Résultats

Italie 0:1 Costa Rica - Homme du Match Budweiser : Bryan Ruiz (CRC)
Suisse 2:5 France - Homme du Match Budweiser : Karim Benzema (FRA)
Honduras 1:2 Equateur - Homme du Match Budweiser : Enner Valencia (ECU)

Dans les mémoires
Feu d'artifice à Salvador : L'Arena Fonte Nova en a vu de toutes les couleurs. Après la déferlante Oranje sur la Roja (1:5), le noir complet du Portugal face à l'Allemagne (4:0), c'est une vague bleue qui a neutralisé la Suisse pour totaliser 17 buts en trois rencontres dans cette enceinte. En comparaison, le Machadão de Natal, seul autre stade a avoir accueilli trois rencontres, n'a vu pour l'instant ses filets trembler que quatre fois. Ce 20 juin, la France menait déjà 3:0 à la pause, un petit événement quand on sait que trois buts tricolores en première mi-temps, ça n'était plus arrivé en Coupe du Monde depuis 1978 face à la Hongrie. 

Bleu porte-bonheur : Après les Pays-Bas, le Chili et la Colombie, le Costa Rica est la quatrième nation qualifiée pour les huitièmes de finale du tournoi. Le Petit Poucet du Groupe D n'a pas fait de complexe face à une Squadra Azzura qui n'avait plus été ainsi réduite au silence depuis son 0:0 contre les Bleus à France 1998. Le "Groupe de la Mort" a finalement été celui de la renaissance pour les Ticos, qui vont retrouver un stade de la compétition qu'ils avaient déjà accroché lors de la première de leurs quatre participations à l'épreuve en 1990 en... Italie !

Noir c'est noir : Les Anglais ont le blues. Cette 13ème participation à l'épreuve leur a porté malheur avec une sortie prématurée suite à la victoire inattendue du Costa Rica contre l'Italie. Leurs deux défaites sur un score de 2:1 contre les Azzurri et la Celeste les avaient déjà quasiment condamnés, et ils joueront une dernière fois pour l'honneur contre les Ticos pour tâcher de reprendre quelques couleurs avant de rentrer au pays. Sortir au premier tour n'était pas arrivé aux Trois Lions depuis 1958.

Hommage bicolore :
En ouvrant le score contre l'Equateur, le Hondurien Carlo Costly a fait un double clin d'oeil à l'histoire. Il y a 32 ans, Eduardo Laing marquait contre l'Irlande du Nord le dernier but inscrit par la Bicolor en Coupe du Monde. Ce 21 juin 1982, un certain Allan Costly, le père du buteur du jour, était sur la pelouse, et avait peut-être de repeint la chambre en bleu pour Carlos qui allait naitre moins d'un mois plus tard.

Le programme
Argentine - Iran, 13h00, Belo Horizonte
Allemagne - Ghana 16h00, Fortaleza
Nigeria - Bosnie-Herzégovine, 18h00 Cuiaba
(horaires en heure locale)

La stat du jour
100 - Lucien Laurent a été le premier buteur de l'histoire de la Coupe du Monde en 1930. 84 ans plus tard, Olivier Giroud a signé le 100ème but de l'équipe de France dans l'épreuve.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 14:13

Agenda do Brasil - 21 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2373893_full-lnd

Le programme - Après le double échec de l'Espagne, ce sont les deux principaux concurrents du Brésil qui sont à l'affiche. L'Allemagne, impressionnante contre le Portugal (4:0), a remporté sa septième victoire consécutive en match de compétition officiel alors que l'Argentine est venue à bout d'une solide Bosnie-et-Herzégovine (2 :1) grâce à un coup de patte de Lionel Messi.

Les Allemands partiront favoris contre le Ghana, battu au premier tour par les Etats-Unis (1:2), et qu'ils ont dominé à deux reprises dans leur histoire(1:0, 6:1). Il en sera de même pour l'Argentine contre l'Iran, qui reste sur une série de cinq matches sans victoire en Coupe du Monde (3 défaites et 2 nuls) depuis son exploit contre les Etats-Unis (2:1), le 21 juin 1998 à Lyon.

Pour sa première sortie, l'attaque mitraillette des Bosniens en qualification n'a pas été à la hauteur de ses performances en Europe. Le Nigeria, qui court après un succès depuis neuf rencontres (3 nuls et 6 défaites), soit la plus longue série pour une équipe africaine juste derrière la Tunisie (11), pourrait faire les frais de son réveil.

Les matches du vendredi 20 juin
. Argentine - Iran (Groupe F), Estadio Mineirao, Belo Horizonte, 13h00 (heure locale)
. Allemagne - Ghana (Groupe G), Estadio Castelao, Fortaleza, 16h00, (heure locale)
. Nigeria - Bosnie-et-Herzégovine (Groupe F), Arena Pantanal, Cuiaba, 18h00 (heure locale)

Le saviez-vous ?
Triste record : Le Bosnien Sead Kolasinac a été l'auteur en 2 minutes et 9 secondes, lors du premier match de la Bosnie-Herzégovine contre l'Argentine, du but contre son camp  le plus rapide de l'histoire de la Coupe du Monde. L'ancien triste record était la propriété du Paraguayen Carlos Gamarra en faveur de l'Angleterre en 2006 après deux minutes et 46 secondes.

La passe de quatre : Thomas Müller, auteur d'un triplé contre le Portugal, a trouvé le chemin du but pour la quatrième fois consécutive dans un match de Coupe du Monde. Il rejoint ainsi Rüdi Völler et Jürgen Klinsmann, mais Helmut Rahn et Gerd Müller l'ont fait cinq fois consécutivement. Le record est toujours détenu par le Français Just Fontaine en 1958 et le Brésilien Jairzinho en 1970 (6 fois).

Centenaires : L'Argentin Javier Mascherano et l'Allemand Per Mertesacker fêteront leur centième sélection, mais resteront loin de la performance de l'Iranien Javad Nekounam, qui en est lui à 139 capes.

Histoire de famille : Même dans le football, l'histoire fait parfois de singulier clin d'oeil. Les frères Boateng, Kevin Prince l'ainé, 27 ans, et Jérôme, 25 ans, ont l'habitude de jouer l'un contre l'autre en Bundesliga, à Schalke 04 et au Bayern Munich, respectivement. Mais, pour la deuxième fois consécutive en Coupe du Monde ils vont se retrouver face à face. Kevin-Prince a choisi le Ghana, et Jérôme a opté pour la nationalité allemande. En Afrique du sud, le plus jeune est sorti vainqueur de justesse (1:0) mais Kevin-Prince a promis de prendre sa revanche.

Les suspendus
Aucun

Sous la menace d'un deuxième carton jaune
Emir Spahic (BIH)
Mohammed Rabiu, Sulley Muntari (GHA)
Marcos Rojo (ARG)
Andranik Timotian (IRN)

À voir ou à revoir

Nous évoquions plus haut l'histoire de famille entre les frères Boateng. Pour en savoir plus sur leur cheminement, retrouvez-les au micro de FIFA.com où Kevin Prince promet : "Quand je joue, c'est pour gagner, peu importe que l'adversaire soit mon frère, mon père ou ma mère."

Malgré le but de Lionel Messi , les commentateurs argentins ont fait la fine bouche devant "la petite victoire" sur la Bosnie-et-Herzégovine. Pour vous faire une opinion sur l'influence de Messi sur son équipe, visionnez le résumé vidéo de la rencontre. et une interview exclusive avec le prodige et capitaine albiceleste.

Ce jour-là
Le 21 juin 1986, le stade Jalisco de Guadalajara au Mexique a été le théâtre d'un quart de finale légendaire dans l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA™. Dans une arène chauffée à blanc par le soleil et 65 000 spectateurs, le Brésil et la France, qui venait de sortir l'Italie (2:0), championne du monde en titre, donnaient un récital offensif même si leurs deux artistes, Zico et Michel Platini, qui fêtait son anniversaire, étaient handicapés par des blessures. Grâce à un Joël Bats en état de grâce et un but malin de Platini oublié au deuxième poteau, qui répondait à Careca, et malgré une multitude d'occasions, les deux équipes étaient contraintes de se départager aux tirs au but. Zico, qui en avait loupé un en deuxième mi-temps, se rachetait mais Platini envoyait le sien dans les tribunes. Finalement c'est le quatrième mousquetaire du carré magique de la France - Platini-Giresse-Tigana-Fernandez - qui offrait la victoire aux Bleus.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 13:21

Agenda Do Brasil - 22 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2375954_full-lnd

Le programme - Figurant parmi les outsiders avant le début de Brésil 2014, le Portugal devra faire preuve d'un gros caractère pour se relever après la lourde chute contre l'Allemagne (4:0). La défaite a laissé des traces au-delà du score. Pepe suspendu, Fabio Coentrao blessé et déjà reparti au pays, et des titulaires incertains : cela promet un gros mal de tête pour Paulo Bento. Quant à Cristiano Ronaldo, loin de sa meilleure forme, il gère dans la discrétion ses douleurs récurrentes au genou. Malgré tout, les Portugais devront battre les Etats-Unis pour rester dans la course à la qualification.

La Belgique, pour sa part, est venue à bout de l'Algérie (2:1) grâce à son banc, tout comme la Russie qui peut dire un grand merci à Aleksandr Kerzhakov, auteur de l'égalisation contre la République de Corée après l’erreur d'Igor Akinfeev. On peut compter sur Fabio Capello pour remettre les choses au point.

Les matches du dimanche 22 juin
. Belgique - Russie (Groupe H), Estadio do Maracanã, Rio de Janeiro, 13h00 (heure locale)
. République de Corée - Algérie (Groupe H), Estadio Beira-Rio, Porto Alegre, 16h00 (heure locale)
. Etats-Unis - Portugal (Groupe G), Arena Amazonia, Manaus, 18h00 (heure locale)



Le saviez-vous ?
Porte-bonheur ? : Jürgen Klinsmann, sélectionneur des Etats-Unis depuis 2011, a remporté tous ses premiers matches dans une Coupe du Monde aussi bien comme joueur, à trois reprises, que comme sélectionneur, par deux fois.

Un banc en or : Contre l'Algérie, la Belgique s'est imposée sur deux buts inscrits par des joueurs ayant débuté le match sur le banc, Marouane Fellaini et Dries Mertens. En 46 matches disputés en Coupe du Monde, les Diables Rouges n’avaient inscrit qu’un seul but par un remplaçant avant Brésil 2014.

Bête noire : Depuis leur victoire sur l'Angleterre (1:0) lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 1950™, les États-Unis ont rencontré 14 adversaires européens différents. Ils n’ont remporté un seul match, 3:2 contre le Portugal en phase de groupes à Corée/Japon 2002. Cette année-là, les Américains se sont qualifiés pour les huitièmes de finale avec un point d'avance sur les Portugais, éliminés.

Retrouvailles : Le match entre la République de Corée et l'Algérie verra les retrouvailles de Park Chu-Young et de Essaïd Belkalem qui évoluent tous deux à Watford, en deuxième division anglaise. C'est la première fois dans l'histoire de ce club que deux coéquipiers sont opposés dans un match de Coupe du Monde.



Les suspendus
Pepe (POR)



Sous la menace d'un deuxième carton jaune
Son Heung- Min, Koo Ja- Cheol, Ki Sung- Yueng (KOR)
Nabil Bentaleb (ALG)
Jan Vertonghen (BEL)
Oleg Shatov (RUS)
Joao Pereira (POR)

Ce jour-là
Le 22 juin 1986, au stade Aztèque de Mexico, en quart de finale de la Coupe du Monde, Diego Armando Maradona a montré deux facettes de sa riche personnalité faisant entrer ce match dans la grande histoire du sport roi. À la 51ème minute, alors que le score est vierge, le ballon arrive de façon aérienne dans les 16 mètres anglais à la suite d'un contre. Peter Shilton sort pour l'intercepter mais le Pibe de oro, a senti le coup et saute tout en déviant le ballon de la main. Malgré les protestations anglaises, Maradona parlera plus tard de "la main de Dieu". Quatre minutes après, la perle argentine, survoltée, récupère le cuir dans le rond central, accélère et élimine pratiquement la moitié de l'équipe anglaise avant de battre Shilton, à la régulière cette fois. S'il y a eu une grâce divine dans ce match c'est surement sur ce second but...

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 13:23

Sauveur, buteur, peur et bonheur

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2379924_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE - Pour la dixième journée de compétition, la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ a rappelé qu'il fallait toujours s'attendre à l'inattendu. Anciennes lauréates de l'épreuve, l'Allemagne et l'Argentine étaient données largement favorites face au Ghana et à l'Iran. Finalement, l'Albiceleste a eu besoin d'un éclair de génie de Lionel Messi pour arracher les trois points à la Team Melli. De son côté, la Nationalmannschaft a un temps été menée au score, avant d'égaliser en fin de rencontre. Ce but est cependant loin d'être anodin, puisqu'il permet à son auteur d'égaler un prestigieux record.  

Dans la troisième affiche de la journée, la logique a là encore été bousculée, puisque le moins bien classé au Classement FIFA/Coca-cola a pris le meilleur sur son adversaire. Le match entre le champion d'Afrique en titre et l'une des révélations des préliminaires européennes s'est soldé par une victoire du Nigeria. Débutante à ce niveau, la Bosnie-et-Herzégovine est éliminée, tandis que l'Argentine tient son billet pour les huitièmes de finale.

Résultats
Argentine - Iran 1:0, Homme du Match Budweiser : Lionel Messi (ARG)
Allemagne - Ghana 2:2, Homme du Match Budweiser : Mario Götze (GER)
Nigeria - Bosnie-et-Herzégovine 1:0, Homme du Match Budweiser : Peter Odemwingie (NGA)

Dans les mémoires

Messi fait la différence : "Avec un Messi dans son équipe, tout est possible", constatait le sélectionneur argentin Alejandro Sabella à l'issue de la rencontre face à l'Iran. Personne ne le contredira. Pendant 90 minutes, son équipe a cherché vainement la clé de la défense iranienne, malgré une possession de balle supérieure à 70 %. Dans le temps additionnel, le quadruple FIFA Ballon d'Or Lionel Messi a fait pencher la balance en faveur de l'Argentine sous les yeux de Diego Maradona. Bien servi sur le côté droit, l'attaquant du FC Barcelone a repiqué dans l'axe à l'entrée de la surface de réparation avant de décocher une frappe magistrale, synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.

Peter qui rit, Asmir qui pleure : Avant le coup d'envoi, le Bosnien Asmir Begovic et le Nigérian Peter Odemwingie, partenaires à Stoke, ont tranquillement discuté dans les couloirs du stade. Une demi-heure plus tard, le premier se serait sans doute bien passé de ces retrouvailles. L'attaquant nigérian s'est lui-même chargé de tromper le dernier rempart bosnien en glissant le ballon entre ses jambes, permettant aux Super Eagles de s'imposer 1:0. Après neuf matches sans victoire, le Nigeria renoue enfin avec le succès en Coupe du Monde.

Clin d'œil du destin :
Entré à la 69ème minute, Miroslav Klose a remis les deux équipes à égalité sur son premier ballon, 120 secondes après son introduction. Il rejoint par la même occasion Ronaldo au classement des buteurs de la Coupe du Monde. "Quinze buts en 20 matches de Coupe du Monde, il y a pire comme moyenne", a glissé Miro lors de la conférence d'après-match. Il est en outre le troisième joueur à trouver le chemin des filets lors de quatre éditions de l'épreuve suprême, après Pelé et Uwe Seeler. De son côté, le Fenômeno n'a pas manqué de féliciter son rival sur Twitter. Ironie du sort, le Brésilien avait inscrit son quinzième but contre le Ghana en Allemagne, tandis que l'Allemand a signé sa quinzième réalisation… contre le Ghana au Brésil !

Duel fratricide : Depuis le début du tournoi, les frères Boateng ne s'étaient pas adressé la parole. L'Allemand Jérôme et le Ghanéen Kevin-Prince, tous deux titulaires, se sont croisés à l'occasion de la poignée de main entre les deux équipes. Les deux hommes se sont séparés après avoir échangé quelques mots et une brève accolade. Quatre ans après Afrique du Sud 2010, ils se sont mesurés pour la deuxième fois en phase de groupes de la Coupe du Monde. Malgré le score de parité, il y avait bien un gagnant : Prince Boateng, le père. "Pour moi, c'est le match le plus facile. Quoi qu'il arrive, je suis sûr de gagner."

Un vrai meneur :
Non content d'égaliser 180 secondes après l'ouverture du score de l'Allemagne, André Ayew a prouvé ses qualités de motivateur. Fou de joie d'avoir marqué, il a serré contre lui tous ceux qui ont croisé sa route. Le Marseillais a ensuite poussé ses coéquipiers et le public, applaudissant chaque action réussie par les siens. Il s'est même mis en tête d'organiser le jeu des Black Stars, en bon numéro dix. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Quelques minutes plus tard, Asamoah Gyan donnait l'avantage au Ghana, devenant par la même occasion le premier Africain à marquer lors de trois Coupes du Monde.

La stat du jour
100 - Per Mertesacker (Allemagne) et Javier Mascherano (Argentine) ont honoré leur centième sélection en équipe nationale. Après avoir livré son centième match en Coupe du Monde pour son entrée en lice, la Nationalmannschaft a participé à la 800ème rencontre de l'histoire de la compétition,. 

À suivre
Belgique - Russie, 13h00, Rio de Janeiro
République de Corée - Algérie, 16h00, Porto Alegre
États-Unis - Portugal, 18h00, Manaus
(horaires en heure locale)

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 13:25

La Belgique pour les 8e, le Portugal pour la survie

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2374789_full-lnd

Un succès sur la Russie, dimanche à Rio (16h00 GMT, 18h00 françaises) permettrait à la Belgique d'accéder aux 8e de finale d'un Mondial pour la première fois depuis 2002, alors que le Portugal joue sa survie face aux Etats-Unis (22h00 GMT, 00h00 française).

Par ailleurs, si la Corée du Sud bat l'Algérie, à Porto Alegre (19h00 GMT, 21h00 françaises) les Fennecs diront adieu à la Coupe du monde.

Douze ans qu'ils attendent cela ! Les Belges patientent depuis 2002 pour figurer dans le cercle fermé des 16 meilleures équipes du monde. Et cette fois, ils comptent sur la génération dorée (Hazard, Lukaku, Courtois, Kompany...) pour y parvenir, pourquoi pas dès leur deuxième match au Brésil.

Car, quatre ans avant d'accueillir le Mondial, la Russie ne semble pas irrésistible, à l'image de son gardien Igor Akinfeev, auteur d'une grosse bourde face à la Corée du Sud (1-1) le 17 juin.

"Il reste mon titulaire. C'est un grand gardien. Ce n'est pas une seule erreur qui va me faire changer d'avis. C'est un des meilleurs gardiens du monde", a déclaré Fabio Capello, le sélectionneur italien de la Russie.

Capello, qui a entraîné les plus grands clubs européens, redoute avant tout les qualités des Belges.

"Cette génération a de grands joueurs qui jouent dans les grands championnats. Beaucoup ont fait leurs preuves en Premier League. Je crois que Wilmots fait du bon boulot et qu'il peut compter sur la meilleure équipe belge depuis les années 1980", estime-t-il.

Victorieux de l'Algérie (2-1) lors de leur premier match, les Belges, eux, sont prêts à laisser la responsabilité du match aux Russes.

"L'avantage pour nous, c'est qu'on ne doit pas prendre le match en mains. C'est à la Russie de le faire. Mais le fera-t-elle vraiment ?", s'interroge le sélectionneur Marc Wilmots.

Surmonter les effets de la chaleur
Dans l'autre match décisif de la journée, pas question de considérations tactiques. Six jours après leur déroute face à l'Allemagne (4-0), les Portugais doivent impérativement battre les Etats-Unis, sous peine de rejoindre l'Espagne et l'Angleterre parmi les équipes éliminées dès le deuxième match.

Les Américains seront eux certains d'accéder aux huitièmes pour la troisième fois de leur histoire, après 1994 et 2010, s'ils l'emportent.

"Soit le Portugal gagne, soit on commence à faire nos valises", résume le sélectionneur Paulo Bento qui déplore quatre absents.

Les défenseurs Pepe, suspendu, et Fabio Coentrao, touché aux adducteurs, ne seront pas là, ainsi que l'attaquant Hugo Almeida, blessé à la cuisse, et le gardien Rui Patricio, lui aussi blessé aux adducteurs, vraisemblablement remplacé par Eduardo, le portier du Dinamo Zagreb.

Au-delà de ces quatre absences, les Portugais comptent sur la... présence de Cristiano Ronaldo, fantomatique face aux Allemands. S'ils veut conserver son Ballon d'or, Ronaldo devra s'inspirer des autres stars du Mondial, comme Lionel Messi, qui répondent aux attentes.

Les Portugais devront également surmonter les effets de la chaleur et de l'humidité de Manaus, à proximité de la forêt amazonienne, où les Italiens et les Anglais ont laissé beaucoup de forces.

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 16:18

Agenda do Brasil - 23 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2369089_full-lnd

Le programme - Tout le Brésil va trembler le 23 juin à Brasilia. Même si la Seleçao partira favorite face à un Cameroun moribond, le 100ème match du Brésil en Coupe du Monde pourrait s’avérer compliqué : d’abord parce que les Lions Indomptables voudront quitter l’épreuve sur une bonne note. Ensuite parce que les Auriverdes seront privés de quatre joueurs au tour suivant en cas de carton, dont Thiago Silva et Neymar.

Dans ce Groupe A, le Mexique, à un qui un nul suffit pour se qualifier, et la Croatie peuvent encore terminer en tête en cas de défaillance du pays hôte. Dans le Groupe B, les Pays-Bas et le Chili sont qualifiés. Il ne reste plus qu’à jouer la première place entre les deux dans une rencontre qui sent la poudre. En cas de nul, la différence de buts est en faveur des Néerlandais, cependant privés de Robin van Persie, suspendu. Pour l’Espagne, il ne reste plus que l’honneur à sauver face à l’Australie.

Les matches du lundi 23 juin

. Pays-Bas - Chili (Groupe B), Arena de São Paulo, São Paulo, 13h00, heure locale
. Australie - Espagne (Groupe B), Arena de Baixada, Curitiba, 13h00, heure locale
. Cameroun - Brésil (Groupe A), Estadio Nacional, Brasilia, 17h00, heure locale
. Croatie - Mexique (Groupe A), Arena Pernambuco, Recife, 17h00, heure locale

Le saviez-vous

. Héros suspendu: Tim Cahill (71 sélections, 34 buts et cinq buts en huit matches de Coupe du Monde) est devenu le premier Australien à marquer au moins un but dans trois matches consécutifs dans l’épreuve reine. Mais le héros des Socceroos s’arrêtera sans doute là  puisqu’il sera suspendu face à l’Espagne.

. Champions maudits:
L'Espagne est devenue le premier champion du monde en titre éliminé dans l'édition suivante après seulement deux matches. Mais les Ibères ne sont pas les seuls tenants à être passés à la trappe récemment : au cours des quatre dernières éditions, trois des champions n'ont pas passé la phase de groupes. La France n’a même pas marqué un seul but en 2002, l’Italie a cumulé deux nuls et une défaite en 2010 et donc l’Espagne en 2014. Seul le Brésil a franchi l'obstacle en 2006.

. Au bon souvenir d’Eto’o : Paradoxalement, le Brésil tremblera peut-être face au Cameroun. Et ce malgré 32 victoires en 33 matches face à des formations africaines. C’est que l’unique défaite s'est produite le 19 juin 2003 au Stade de France en Coupe des Confédérations de la FIFA contre... le Cameroun. Et le but, une demi-volée lobée magistrale, avait été inscrit par un certain Samuel Eto'o.

Les suspendus
Tim Cahill (AUS)
Robin van Persie (NED)
Alexandre Song (CMR)

Sous la menace d'un deuxième carton jaune
Mark Milligan, Mile Jedinak (AUS)
Xabi Alonso, Iker Casillas (ESP)
Stefan de Vrij, Jonathan de Guzman (NED)
Eugenio Mena, Charles Aranguiz, Arturo Vidal (CHI)
Dany Nounkeu (CMR)
Neymar, Ramires, Luiz Gustavo, Thiago Silva (BRA)
Dejan Lovren, Vedran Corluka, Eduardo (CRO)
Jose Vazquez, Paul Aguilar, Hector Moreno (Mexique)

Ce jour-là
Le 23 juin 1990 restera dans l’histoire du football africain. Dans l'ambiance survoltée du San Paolo de Naples, le Cameroun est devenu la première équipe africaine à se qualifier pour un quart de finale de Coupe du Monde. Face à la Colombie, ce sera le show Roger Milla. Lors de la prolongation, le vieux Lion époque, marquait deux fois en trois minutes. Il volait notamment un ballon dans les pieds du fantasque gardien colombien René Higuita, avant de fêter ses réussites en dansant autour du poteau de corner , un mouvement qui restera gravé dans toutes les mémoires.

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 16:31

Les "Groupes de la mort", plus vivants que jamais !

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2381341_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNEE - Si vous prêtez l’oreille ici et là, vous entendrez sans doute des avis contrastés concernant l’opportunité de ranger les Groupes G et H dans la catégorie des "Groupes de la mort". Mais après les matches de ce 23 juin, les choses sont beaucoup plus claires. Il n’est question de mort dans aucune de ces deux poules où les quatre nations sont encore en vie, portées par le rêve de rejoindre les huitièmes de finale.

À vrai dire, le mot "rêve" n’est valable que pour sept d’entre elles, car la Belgique est devenue la sixième équipe à composter son billet, à la faveur d’un but inscrit dans les derniers instants de son match contre la Russie. Toutes les autres peuvent encore y croire, y compris les vaincues du jour, Russie et République de Corée, et le Portugal, pourtant passé à quelques secondes de l’élimination. Que leur faudra-t-il faire ? Remporter absolument le dernier duel, si possible en faisant trembler souvent les filets. Une situation que Fabio Capello a résumée avec des mots universels : "Je pense que nous avons encore nos chances".

Résultats
Belgique 1:0 Russie - Homme du Match Budweiser : Eden Hazard (BEL)
République de Corée 2:4 - Homme du Match Budweiser : Islam Slimani (ALG)
États-Unis 2:2 Portugal - Homme du Match Budweiser : Tim Howard (USA)

Dans les mémoires
Dix minutes qui changent tout : Ce  22 juin, les dix dernières minutes du premier et du troisième matches ont eu une importance capitale. Elles ont pesé non seulement sur l’issue des rencontres mais aussi sur l’identité des qualifiés. Tout d’abord, c’est la Belgique qui s’en est allée battre la Russie (1:0) à la 87ème minute, mais la tension allait monter d’un cran en fin de journée. Le Portugal s’est vu éliminé pendant les neuf dernières minutes de son duel face aux États-Unis, ne revenant au score (2:2) que sur le dernier centre, délivré par Cristiano Ronaldo et mis à profit par Varela. Les 32 premiers matches de Brésil 2014 ont enregistré un total de 17 buts dans les 10 dernières minutes, soit plus d’un tous les deux matches. Mais seuls neuf ont modifié l’issue de la rencontre.

Trop tard ou trop tôt : Pour pratiquement tout le monde, ce sont les dix dernières minutes de Russie - Belgique qu’il faudra retenir, celles qui ont vu Eden Hazard sortir enfin de sa léthargie. Le joueur de Chelsea a réalisé plusieurs numéros qui ont mis le feu à la défense russe et enfin, à la 87ème minute, il a offert le but de la victoire à Divock Origi au terme d’un superbe débordement sur l’aile gauche. L’exception s’appelle Thomas Vermaelen, qui s’est blessé pendant l'échauffement et a tenu jusqu’à la 31ème minute avant de laisser sa place à Jan Vertonghen.

L’Algérie, un changement aux répercussions historiques : Sur la seule foi du résultat du match entre l’Algérie et la République de Corée, qui a enregistré la bagatelle de six buts, l’on pourrait facilement être tenté de qualifier d’historique la prestation des Fennecs. À vrai dire, on a plus que raison de le faire ! Car en s’offrant une chance de croire encore aux huitièmes de finale, l’Algérie a mis un sacré aux statistiques. C’est que jamais une équipe africaine n’avait inscrit quatre buts dans un match de la Coupe du Monde de la FIFA. Pas mal pour une formation qui n’a inscrit qu’un seul but, au total, lors de ses deux dernières participations, en 1986 et 2010.

Du mal à réaliser : Sans Origi, les Belges feraient certainement partie du contingent des équipes qui vont aborder la 3ème journée de la phase de poules le couteau entre les dents. À 19 ans et 65 jours, l’attaquant qui a connu son baptême du feu international au début du mois de juin, lors d’un amical contre la Suède, est devenu le septième joueur le plus jeune de l’histoire à marquer sur la plus prestigieuse des scènes. Pas impossible, d’ailleurs, qu’il n’ait toujours pas compris ce qui lui arrive. "Sincèrement, je pense que je ne réalise pas encore !", a confié le Lillois après la rencontre. "Tout ce que je sais, c’est que c’est très important."

Des poupées, des diables et… le King : Il n’est pas surprenant que les supporters de l’Argentine et du Chili aient rempli les tribunes du Maracanã en bons voisins, comme ce fut le cas lors des deux premières journées. En revanche, il a été plus exotique de voir les fans de la Belgique et de la Russie, qui sont loin d’être limitrophes du Brésil, faire de même. Cette confrontation 100 % européenne a en effet drainé pas moins de 73 819 fans au stade. Entre les matriochkas et les petits diables en tous genres, un groupe s’est distingué en se déguisant en… Elvis Presley. Pourquoi un tel choix ? Mystère !

La stat du jour
16  À la veille de la dernière journée de la phase de groupes, cette Coupe du Monde a déjà donné lieu à 16 buts inscrits par des remplaçants. La Belgique est un cas à part puisque ses trois buts ont été marqués par des joueurs du banc. Le record en la matière a été établi à Allemagne 2006, avec 23 buts inscrits par des joueurs entrés en cours de jeu.

A suivre
Pays-Bas-Chili, 13h00, São Paulo
Australie - Espagne, 13h00, Curitiba
Cameroun-Brésil, 17h00, Brasilia
Croatie-Mexique, 17h00, Recife
(horaires en heure locale)

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 17:00

Belo Horizonte, mauvais souvenirs et belle surprise

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 1701104_full-lnd

L'Angleterre se rend le 24 juin à Belo Horizonte pour affronter le Costa Rica, le coeur lourd, la faute à deux défaites en autant de matches depuis le début de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. La dernière fois que les Trois Lions ont effectué une visite dans l'État du Minas Gerais, l'ambiance était bien différente.

En 1950, les Anglais débarquent la tête haute, curieux de savoir non pas s'ils pourront battre les États-Unis, mais combien de buts ils vont leur passer. S'ils n'ont pas encore été sacrés champions du monde, c'est uniquement parce qu'ils ont décliné l'invitation pour les trois éditions précédentes. Mais Brésil 1950 sera, à n'en pas douter, la confirmation de leur domination...

La sélection américaine est, elle, composée d'amateurs. Elle symbolise l'obstacle le plus insignifiant à franchir sur la route du succès. "Les joueurs avaient un travail en dehors du football", se souvient Tiago Costa, un historien de Belo Horizonte. "Joe Gaetjens, par exemple, faisait la plonge dans un restaurant. Le gardien Frank Borghi aidait sa famille dans des pompes funèbres." Comme le quotidien anglais Daily Express l'écrit dans sa présentation du match, "il faudrait leur donner trois buts d'avance au coup d'envoi."

Du côté américain, on ne se fait guère d'illusions. Borghi avouera plus tard que son objectif était de ne pas laisser l'Angleterre "marquer plus de cinq ou six buts". Même le sélectionneur écossais des Stars and Stripes, Bill Jeffrey, explique que ses hommes n'ont "aucune chance" et sont "des moutons prêts à se rendre à l'abattoir". En somme, les États-Unis ont tout de la victime expiatoire. Ils ont perdu leurs sept derniers matches, tandis que l'Angleterre sort de retentissants succès 10:0 devant le Portugal et 4:0 devant l'Italie, tenante du titre. C'est donc à un affrontement déséquilibré que s'attendent à assister les 13 000 curieux réunis dans l'Estadio Independencia.

La gloire pour Gaetjens
Mais sous leurs yeux ébahis se déroule pourtant l'une des plus grandes surprises de l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA™. L'Angleterre a-t-elle scellé son destin en décidant de ne pas faire jouer Stanley Matthews, préférant préserver sa star en vue des rencontres suivantes ? Ce choix semble pourtant ne pas peser lourd durant les 12 premières minutes, au cours desquelles les favoris se créent six occasions franches, touchant deux fois le poteau et obligeant Borghi à multiplier les parades. "Nous aurions pu jouer 100 fois et l'emporter confortablement à 99 reprises", estime Tom Finney, autre joueur majeur des Anglais. "Mais c'est un de ces matches où il était écrit que nous devions perdre. Nous avons frappé plusieurs fois les poteaux. Et puis ils ont marqué, sur un incroyable coup de chance."

Cette réalisation décisive de Joe Gaetjens, qui survient huit minutes avant la mi-temps, fait toujours débat aujourd'hui. Elle est en tous les cas assez inhabituelle, puisque le tir lointain et désespéré de Walter Bahr, instituteur à Philadelphie, semble se diriger lentement vers les gants de Bert Williams lorsque Gaetjens se jette pour glisser miraculeusement le ballon dans les filets. Les Anglais sont persuadés que le geste n'est pas intentionnel, les Américains pensent le contraire. "Joe marquait toujours des buts étonnants", soutenait ainsi Bahr au micro de FIFA.com en 2010.

Volontaire ou non, ce but décuple la volonté des outsiders, qui se battent corps et âme, bien aidés par les prouesses de Borghi. Argeu Affonso, un journaliste de Rio de Janeiro couvrant le match, se fend d'une métaphore des plus parlantes : "Le gardien employé des pompes funèbres est venu à Belo Horizonte pour enterrer les Anglais".

Un autre soutien inattendu aide les Américains à tenir leur avantage jusqu'au bout, celui de la foule présente au stade. Si beaucoup de personnes sont venues admirer les Anglais, supposément imbattables, elles prennent vite fait et cause pour le petit Poucet. "Nous supportions toujours l'équipe la plus faible", reconnaît Elmo Cordeiro, désormais âgé de 80 ans, pour FIFA.com. "Pour nous, cela voulait dire soutenir les États-Unis. Mais j'étais ramasseur de balle et je me suis assuré de rendre le ballon aux deux équipes le plus rapidement possible."

C'est donc un Cordeiro ravi qui assiste aux scènes de liesse d'après-match, lorsque les spectateurs envahissent la pelouse pour porter leurs héros en triomphe. Même les vaincus félicitent leurs adversaires. "Il faut rendre hommage aux Anglais pour cela", confirme le défenseur Harry Keough. "Ils sont tous venus nous serrer la main."

Reconnaissance tardive
Ce fair-play n'empêche toutefois pas les membres des Trois Lions de faire face à de vives critiques au pays. À Londres, les éditeurs des journaux ont tellement peu de doutes sur l'issue de la rencontre qu'ils croient à une erreur à la réception des premiers messages par téléscripteur. Il ne peut s'agir que de 10:1, pas de 0:1. Lorsque la nouvelle se confirme, scellant l'élimination de l'équipe du tournoi sud-américain, ces mêmes éditeurs se montrent sans pitié. Les joueurs ne seront jamais excusés de cette défaite. "Cela s'est passé il y a 60 ans et je n'ai pas encore réussi à me défaire de cette histoire", assurait Williams, le gardien anglais, en 2010. "On me présente comme un ancien joueur de Wolverhampton et de l'Angleterre. Mais il y a toujours quelqu'un qui demande : 'C'est vous qui avez joué contre les États-Unis ?'"

Si les Anglais sont raillés sur leurs terres, on imagine que les Américains ont dû être accueillis en héros à leur retour au pays. Loin s'en faut. Jeffrey et ses troupes rentrent dans l'anonymat le plus complet, aucun accueil particulier ne leur étant réservé. Ils doivent attendre un demi-siècle pour obtenir une reconnaissance nationale bien méritée, à l'occasion de la sortie du livre et du film Le match de leur vie, inspirés de leur exploit.

Pour Keogh, le titre est opportun : "Nous n'aurions jamais imaginé gagner contre une équipe comme l'Angleterre", raconte-t-il. "Mais j'imagine qu'un match comme celui-là arrive toujours de temps à autre pour rappeler que tout peut arriver dans ce sport fait de ferveur et de passion."

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mar 24 Juin - 16:14

Agenda do Brasil - 24 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2378305_full-lnd

Le programme - Le "groupe de la mort" aura fait deux victimes de luxe, deux anciens champions du monde. Le Costa Rica, deuxième plus petit pays des 32 qualifiés, a en effet joué les trouble-fêtes en battant l'Italie et surtout l'Angleterre, éliminée dès le deuxième match. L'Uruguay et la Nazionale vont désormais se disputer le deuxième passeport pour les huitièmes de finale. Les Azzurri, qui n’ont remporté qu’un seul de leurs six derniers matches de Coupe du Monde de la FIFA,  sont toujours à la recherche du bon schéma tactique. De son côté, l’Uruguay se repose sur son duo Edinson Cavani et surtout Luis Suarez, auteur d’un doublé contre l’Angleterre.

Dans le Groupe C, la Colombie est qualifiée pour le deuxième tour et un nul contre le Japon  lui assurerait la première place de la poule. En revanche, pour la seconde place, tout est encore possible entre les trois autres équipes. A priori, la Côte d'Ivoire, qui compte deux points d'avance sur ses rivaux, est en position de force d'autant plus que la Grèce est toujours à la recherche de son premier but. Les deux équipes ne se sont encore jamais rencontrées.

Les matches du mardi 24 juin

. Italie - Uruguay, (Groupe D), Estadio das Dunas, Natal, 13h00 (heure locale)
. Costa Rica - Angleterre, (Groupe D), Estadio Mineirao, Belo Horizonte, 13h00 (heure locale)
. Japon - Colombie, (Groupe C), Arena Pantanal, Cuiaba, 16h00 (heure locale)
. Grèce - Côte d'Ivoire, (Groupe C), Estadio Castelao, Fortaleza, 17h00 (heure locale)

Le saviez-vous ?
Anniversaire. Lionel Andres Messi Cuccitini, pour l'état civil, Leo Messi pour le monde du football, n’a sans doute pas dû faire trop d'excès pour fêter son 27ème anniversaire intervenant à la veille du match contre le Nigeria. Décisif lors des deux premiers matches, Messi, qui a tout gagné avec Barcelone, est particulièrement motivé au Brésil, car avec l'Argentine son palmarès est assez famélique avec seulement un titre en Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pays-Bas 2005 et au Tournoi Olympique de Football Masculin, Pékin 2008.

Misère.
En battant l'Angleterre (2:1), le double champion du monde uruguayen a renoué avec la victoire contre une formation européenne en Coupe du Monde, après 44 ans d’insuccès. Le dernier triomphe remontait au 14 juin 1970 en quart de finale contre l'URSS (1:0 a.p), avant d'enchaîner neuf défaites et six matches nuls.

Premières. Pour la première fois en Coupe du Monde, la Colombie a remporté deux matches consécutifs, l'Angleterre a perdu trois matches consécutifs, et la Grèce n'a pas encaissé le moindre but dans un match.

Centenaire. Après le but d'Olivier Giroud contre la Suisse, la France est devenue la cinquième nation à dépasser le cap des 100 buts en Coupe du Monde après le Brésil, l'Allemagne, l'Italie et l'Argentine.

Les suspendus
Kostas Katsouranis (GRE)
Didier Zokora (CIV)

Sous la menace d'un deuxième carton jaune
Vassilis Torosidis, Sokratis Papastathopoulos, Georgios Samaras, Dimitris Salpingidis (GRE)
Cheick Tioté, Souleymane Bamba (CIV)
Maya Yoshida, Masato Morishige, Makoto Hasebe (JPN)
Carlos Sánchez (COL)
Jose Cubero (CRC)
Mario Balotelli (ITA)
Steven Gerrard, Raheem Sterling (ENG)
Diego Godin, Diego Lugano, Walter Gargano, Martin Caceres (URU)

Ce jour-là
Le 24 juin 1982, à Elche, la Hongrie a infligé un cinglant 10:1 au Salvador. Mais le fait du match est à mettre au crédit de l'attaquant magyar Laszlo Kiss, qui a réussi le triplé le plus rapide de l'histoire de la compétition, entre la 69ème et la 76ème minute. L'Argentin Gabriel Batistuta reste le seul joueur à avoir réussi un triplé dans deux éditions successives, en 1994 et 1998. L'Allemand Gerd Müller (1970) a aussi réussi deux triplés, mais dans la même Coupe du Monde, alors que le Français Just Fontaine (1958) et le Hongrois Sandor Kocsis (1954) ont fait un tout petit peu mieux avec un triplé et un quadruplé au cours du même tournoi mondial.

Fifa.com (24/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mar 24 Juin - 16:17

L'étoffe des héros

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2382308_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE -
Une icône espagnole, une tornade néerlandaise, un artiste brésilien et un guerrier mexicain ont été au centre de la 12ème journée de compétition. Les héros du jour ont un point commun : tous ont su gérer la pression pour répondre aux attentes placées en eux. 

Pour sa dernière apparition sous le maillot de l'Espagne, David Villa a inscrit son 59ème but en sélection, sans doute l'un des plus beaux de son illustre carrière. Arjen Robben a lui aussi fait le spectacle tout au long d'une rencontre indécise, à l'issue de laquelle les Pays-Bas se sont adjugé la première place de leur groupe. Sous le regard exigeant de tout un peuple, Neymar s'est offert un doublé contre le Cameroun, propulsant par la même occasion le Brésil en tête de sa section. Enfin, l'inusable Rafael Marquez, qui vit sa quatrième Coupe du Monde de la FIFA avec le Mexique, n'a pas failli : sous son impulsion, El Tri s'est qualifié pour les huitièmes de finale. 

Résultats
Pays-Bas 2:0 Chili, Homme du Match Budweiser : Arjen Robben (NED)
Australie 0:3 Espagne, Homme du Match Budweiser : David Villa (ESP)
Cameroun 1:4 Brésil, Homme du Match Budweiser : Neymar (BRA)
Croatie 1:3 Mexique, Homme du Match Budweiser : Rafael Marquez (MEX)

Dans les mémoires
Le dernier coup d'éclat de Villa : La Coupe du Monde a souvent réussi à David Villa. En 2006, l'attaquant originaire des Asturies a inscrit trois buts en quatre matches. Quatre ans plus tard, en Afrique du Sud, il a touché la cible à cinq reprises en sept sorties, signant au passage quelques frappes magnifiques. À 32 ans, l'attaquant de l'Atlético de Madrid a annoncé qu'il mettrait un terme à sa carrière internationale à l'issue du tournoi. À son arrivée au Brésil, il occupait la quatrième place dans la hiérarchie des attaquants espagnols, derrière Diego Costa, Pedro et Fernando Torres. Il a suivi les deux premiers matches de son équipe depuis le banc, sans entrer en jeu. Les deux revers de l'Espagne lui ont permis de débuter le match contre l'Australie. El Guaje s'est rappelé au bon souvenir des supporters en marquant d'une superbe talonnade. À sa sortie à la 56ème minute de jeu, les supporters espagnols, australiens et tous les spectateurs lui ont offert une ovation. Les émotions ont alors pris le dessus. La tête entre les mains, Villa n'a pu retenir ses larmes sur le banc des remplaçants en prenant conscience que sa longue et belle histoire d'amour avec la Roja touchait à sa fin.

Tout près d'un exploit : Dans toute l'histoire de la Coupe du Monde, deux joueurs seulement ont réussi à marquer après avoir traversé plus de la moitié du terrain : le Saeed Al-Owairan et Diego Maradona. Ce 23 juin à São Paulo, un Arjen Robben supersonique a tenté de forcer les portes de ce club très fermé. Le Pibe de Oro avait pourtant lui-même conseillé aux Pays-Bas de se débarrasser de l'ailier il y a quelques années. Depuis le début de Brésil 2014, l'attaquant du Bayern Munich fait tout pour faire taire ses détracteurs. À la 40ème minute du match contre le Chili, il a bien failli inscrire le but le plus spectaculaire de la compétition. Après avoir récupéré le ballon à plus de 50 mètres du but adverse, Robben s'est lancé dans un véritable slalom. Les uns après les autres, les défenseurs chiliens sont tombés comme un château de cartes devant la rapidité et l'agilité du Néerlandais. Arrivé à l'entrée de la surface de réparation, il a cependant manqué le cadre, alors qu'il semblait promis à rejoindre Maradona et Al-Owairan dans la légende de la Coupe du Monde.

Une belle surprise :
À quelques minutes du coup d'envoi d'un match très attendu, les Brésiliens sont partis à l'échauffement. C'est alors qu'un supporter en fauteuil roulant a demandé à Thiago Silva de poser pour une photo. Sa réponse a largement dépassé ses espoirs les plus fous : tous les joueurs se sont placés devant l'objectif, pour le plus grand bonheur du jeune homme. Après avoir échangé quelques mots avec lui, ils sont vite retournés sur le terrain. Il ne faudrait pas que Luiz Felipe Scolari les surprenne en train de sécher l'échauffement...

L'homme des grands rendez-vous : Rafael Marquez est davantage connu pour sa rigueur défensive que pour ses exploits offensifs. Il a pourtant pris la bonne habitude d'inscrire des buts décisifs pour son pays. En 2006, le défenseur du FC Leon avait ouvert le score contre l'Argentine en huitième de finale. Lors de l'édition suivante, il a égalisé face à l'Afrique du Sud dans les derniers instants. L'inusable défenseur a réédité l'exploit à Recife, en lançant son équipe sur la voie de la victoire. Il est devenu à cette occasion le premier Mexicain à marquer lors de trois éditions de la Coupe du Monde.

Les stats du jour
14 ans s'étaient écoulés depuis le dernier match des Pays-Bas sans le moindre "van" présent au coup d'envoi. Cette année, Louis van Gaal a choisi de se passer des services de Patrick van Aanholt, Gregory van der Wiel, Marco van Ginkel, Ricardo van Rhijn et Ricky van Wolfswinkel pour la Coupe du Monde. Rafael van der Vaart a, quant à lui, dû se résoudre à suivre le tournoi à la télévision en raison d'une blessure. Robin van Persie est donc le seul "van" à avoir fait le déplacement au Brésil. Suspendu contre le Chili, l'ancil'attaquant de Manchester United a laissé son équipe orpheline de noms à particule Van.

À suivre

Italie - Uruguay, 13h00, Estadio das Dunas, Natal
Costa Rica - Angleterre, 13h00, Mineirao, Belo Horizonte
Japon - Colombie, 16h00, Arena Pantanal, Cuiaba
Grèce - Côte d'Ivoire, 17h00, Estadio Castelao, Fortaleza
(horaires en heure locale. Fortaleza étant situé dans un fuseau horaire différent de Cuiaba, les matches Japon - Colombie et Grèce - Côte d'Ivoire débuteront en fait simultanément)

Fifa.com (24/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 16:37

Arrêts de jeux et arrêts de gardiens

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2383921_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE -  La treizième journée de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a été marquée par les victoires et les qualifications in extremis de l’Uruguay et de la Grèce. Les Charruas sont des habitués de la phase à élimination directe, qu’ils ont atteinte à neuf reprises en 12 participations à l’épreuve suprême. En revanche, les Hellènes ont réalisé un exploit inédit. Après leurs échecs lors des éditions 1994 et 2010, ils ont chipé le ticket du bonheur aux Ivoiriens dans les arrêts de jeu.

La dernière journée des Groupes C et D est à l’origine d’autres faits marquants, parmi lesquels le nouveau record d’ancienneté établi par le gardien colombien Faryd Mondragón.

Résultats
Italie 0:1 Uruguay, Homme du Match Budweiser : Gianluigi Buffon (ITA)
Costa Rica 0:0 Angleterre, Homme du Match Budweiser : Keylor Navas (CRC)
Japon 1:4 Colombie, Homme du Match Budweiser : Jackson Martínez (COL)
Grèce 2:1 Côte d’Ivoire, Homme du Match Budweiser : Georgios Samaras (GRE)

Dans les mémoires
Ça valait le coup d’attendre : En fin de saison, Diego Godín a inscrit deux buts décisifs pour son club, l’Atlético de Madrid. En équipe nationale pourtant, le défenseur central n’avait plus trouvé le chemin des filets depuis un match amical contre le Venezuela en octobre 2006. En envoyant l’Uruguay en huitièmes grâce à un coup de tête victorieux face à l’Italie, le défenseur central a mis fin à un mutisme de quasiment huit ans avec la Celeste.

Deux prix, deux interprétations : Pour la première fois depuis le début de Brésil 2014, deux gardiens ont été élus Hommes du Match Budweiser lors de la même journée. Le trophée du Costaricain Navas vient récompenser le portier tico pour l’ensemble de son œuvre au cours du premier tour. Le pensionnaire du club espagnol de Levante n’a encaissé qu’un seul but et son équipe a terminé première du Groupe D. Pour l’Italien Buffon, en revanche, ce prix prend des airs de lot de consolation. Lors de ce qui pourrait être son dernier match en Coupe du Monde, le capitaine azzurro n’a pu empêcher l’élimination précoce de son équipe.

En l’honneur du capitaine :
Mario Yepes avait fêté sa 100ème sélection avec la Colombie lors de la victoire cafetera face à la Côte d’Ivoire, pour le compte de la deuxième journée du Groupe C. Son équipe ayant déjà composté son billet pour les huitièmes, José Pekerman a préféré préserver son vétéran face au Japon. Malgré l’absence du défenseur de l'Atalanta Bergame sur le terrain, ses coéquipiers lui avaient concocté une petite surprise. Après l’ouverture du score colombienne, l’auteur du penalty, Juan Cuadrado, et le latéral Pablo Armero ont brandi un maillot floqué avec le numéro 100 et le nom de leur capitaine habituel.

Départ prématuré pour trois champions du monde : Avec l’élimination de l’Italie, qui vient s’ajouter à celles de l’Espagne et de l’Angleterre, ce sont trois pays champions du monde qui restent à quai après le premier tour de Brésil 2014. Si l’on excepte les trois premières éditions de l’épreuve, cette situation ne s’était produite qu’une seule fois, à Corée/Japon 2002. En Extrême-Orient, la France, l’Argentine et l’Uruguay avaient raté le train des huitièmes.

La stat du jour

43 - En faisant son entrée à la 85ème minute du match contre le Japon, le Colombien Faryd Mondragón est devenu à 43 ans - fêtés il y a quatre jours - le doyen des joueurs ayant disputé une Coupe du Monde. Le portier du Déportivo Cali devance le Camerounais Roger Milla, qui avait 42 ans à États-Unis 1994. Par la même occasion, Mondragón a fait tomber un autre record, celui du temps écoulé entre deux participations à des matches de Coupe du Monde. Avec 15 ans et 363 jours entre le Colombie - Angleterre de France 1998 et ce match contre le Japon, il bat les 12 ans et 13 jours du Suisse Alfred Bickel entre les éditions 1938 et 1950.

À suivre
Nigeria - Argentine, 13h00, Estadio Beira-Rio, Porto Alegre
Bosnie-et-Herzégovine - Iran, 13h00, Arena Fonte Nova, Salvador
Équateur - France, 17h00, Estadio Maracanã, Rio de Janeiro
Honduras - Suisse, 16h00, Arena Amazonia, Manaus
(horaires en heure locale. Rio de Janeiro étant sur un fuseau horaire différent de Manaus, les rencontres Équateur-France et Honduras-Suisse se disputeront simultanément)

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 16:42

Agenda do Brasil - 25 juin 2014

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2379711_full-lnd

Le programme -
Deux places et demie pour les huitièmes de finale seront attribuées ce 25 juin à l'occasion des derniers matches des Groupes E et F. Il faudrait en effet un étonnant retournement de situation pour que la France, qui a confortablement remporté ses deux premiers matches, ne se qualifie pas. Les Bleus peuvent se contenter d'un nul et même, dans le pire des cas, d'une courte défaite. Mais, en cas de victoire de l'Equateur et de la Suisse les trois équipes se retrouveraient à égalité de points. La France possède la meilleure différence de buts avant ce troisième tour (+6), alors que l'Equateur est à 0 et la Suisse à -2.

Le vainqueur de ce groupe devrait éviter l'Argentine, déjà qualifiée dans le Groupe F grâce aux deux coups de patte de Lionel Messi, si l’Albiceleste ne perd pas face au Nigeria. Car une victoire des Africains les propulserait en tête. Une victoire de l'Iran sur la Bosnie-et-Herzégovine, déjà éliminée, pourrait être suffisante… si le Nigeria ne prend pas de point contre l'Argentine.

Les matches du 25 juin
. Nigeria - Argentine (Groupe F), Estadio Beira-Rio, Porto Alegre, 13h00, heure locale
. Bosnie-et-Herzégovine - Iran, Groupe F), Arena Fonte Nova, Salvador, 13h00, heure locale
. Honduras - Suisse (Groupe E), Arena Amazonia, Manaus, 16h00, heure Locale
. Equateur - France (Groupe E), Estadio do Maracanã, Rio de Janeiro, 17h00, heure locale

Le saviez-vous ?
Fin de jeûne. Le but de Carlo Costly contre l'Equateur (1:2) mettait fin à 511 minutes de stérilité du Honduras, dont le dernier but en Coupe du Monde, inscrit par Eduardo Laing,  remontait au 20 juin 1982 contre l'Irlande du Nord. Le Honduras a ainsi "échoué" de sept minutes pour battre le triste record en la matière en Coupe du Monde détenu par la Bolivie...

La renaissance du 10. Les buts de Lionel Messi ont redonné des couleurs au porteur du numéro 10 en Argentine, autrefois très prolifique. Ariel Ortega, auteur d'un doublé contre la Jamaïque le 21 juin 1998, était le dernier buteur avec ce numéro fétiche. Mais ce même Ortega en 2002, puis Juan Roman Riquelme en 2006 et Lionel Messi en 2010 n'avaient pas trouvé le chemin des  filets. Par la même occasion, Messi a renoué avec le but en Coupe du Monde 623 minutes après celui marqué à la Serbie-Monténégro en 2006.

Historique. L'attaquant de Stuttgart, Vedad Ibisevic a marqué le premier but de l'histoire de la Bosnie-et-Herzégovine en Coupe du Monde. De son côté Joseph Yobo pourrait devenir le premier Nigérian à compter 100 sélections s'il est aligné contre l'Argentine.

Sans faute. La France est invaincue lors de ses six derniers matches de Coupe du Monde contre des équipes sud-américaines (3 victoires, 3 nuls) depuis sa défaite contre l'Argentine (1:2) au premier tour de la Coupe du Monde 1978.

Les suspendus
Yohan Cabaye (FRA)

Sous la menace d'un deuxième carton jaune
Jefferson Montero, Juan Paredes, Antonio Valencia, Enner Valencia (ECU)
Patrice Evra, Paul Pogba (FRA)
Jerry Bengtson, Victor Bernadez, Boniek Garcia, Luis Garrida (HON)
Javad Nekounam, Masoud Shojael, Andranik Timotian (IRN)
John Obi Mikel (NGA)
Haris Medunjanin, Emir Spahic (BIH)
Johann Djourou (SWI)

Ce jour-là

Le 26 juin 1978, dans un Estadio Monumental de Buenos Aires en délire et dans un contexte politique délicat, l'Argentine remporte sa première Coupe du Monde en battant les Pays-Bas (3:1 a.p.) en finale grâce notamment à deux buts du Matador Mario Kempes, qui finira meilleur buteur du tournoi avec six réalisations. Même sans Johan Cruyff, qui avait préféré rester au pays, les Pays-Bas réalisent l'exploit de se qualifier pour leur deuxième finale consécutive. Ils vont faire jeu égal pendant le temps réglementaire avant de céder sur deux coups de boutoir de Kempes puis de Daniel Bertoni, devenant ainsi la troisième nation à perdre deux fois en finale après la Tchécoslovaquie (1934 et 1962) et la Hongrie (1938 et 1954), un "record" qu'ils détiendront seuls à partir de 2010 après leur échec contre l'Espagne (0:1), toujours après prolongation.

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 16:53

L'Arena Fonte Nova bénie des dieux

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2370177_full-lnd

Quand un même stade, en trois matches, est le théâtre de suffisamment de buts pour réaliser une compilation, il n'est plus possible de penser qu'il s'agit d'un hasard. À l'issue des trois premières parties disputées à l'Arena Fonte Nova de Salvador, dans cette Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, le bilan est le suivant : Pays-Bas 5:1 Hollande, Allemagne 4:0 Portugal et France 5:2 Suisse.

Avec 5,66 marqués par match en moyenne, le stade Fonte Nova arrive ainsi en troisième position des enceintes les plus "prolifiques" de l'histoire de la Coupe du Monde, derrière le stade suisse de St. Jakob à Bâle (7,33 buts/match) et l'Idrottsparken de Göteborg en Suède (6,33 buts/match). À une époque de marquage et de préparation physique beaucoup plus intenses, où les espaces le terrain se sont beaucoup réduits, une moyenne de 5,66 est proprement surnaturelle. À se demander si l'Arena Fonte Nova ne serait pas bénie ?

"Pour qui connaît Bahia, la joie contagieuse de ses habitants et l'énergie qui semble jaillir de tous les recoins de son territoire, il n'est pas étonnant qu'autant de buts aient été marqués dans ce stade dans cette merveilleuse Coupe du Monde et que les matches y aient été si disputés", commente au micro de FIFA.com le gouverneur de Bahia, Jaques Wagner. "C'est comme si tous les saints du monde et les dieux du football s'étaient donné rendez-vous ici pour se joindre aux fans, sans doute les plus passionnés de cette belle et immense terre brésilienne."

Mais d'où vient cette bénédiction ?
Durant les longues années pendant lesquelles l'esclavage a été une véritable institution au Brésil, Bahia était l'une des principales destinations des navires négriers en provenance d'Afrique. C'est non seulement la liberté d'aller et venir qui était refusée à ces esclaves, mais également celle du culte religieux. Pour tous ces Africains, il était absolument interdit de professer une foi quelconque ou d'adorer les orixás, divinités yorubas qui représentaient des éléments fondamentaux de la nature.

Il se trouve qu'un groupe d'Africains avait trouvé un moyen de contourner la prohibition institutionnelle. Pour chaque orixá, il existait un saint correspondant dans le catholicisme qui, pendant toute la période de l'esclavage, a été la religion d'État. Il en était ainsi à Bahia, et spécifiquement à Salvador, qui est devenue un épicentre du syncrétisme religieux, grâce à la fusion entre divers ingrédients du candomblé et du catholicisme. À l'abolition de l'esclavage en 1888, Bahia s'est donc retrouvée avec deux religions.

Il ne s'agit pas ici d'une question démographique : les adeptes des deux cultes afro-brésiliens que sont l'umbanda et le candomblé étaient minoritaires, même à Bahia. Mais l'héritage culturel de l'esclavage a laissé une marque particulièrement forte dans l'État, en particulier à Salvador. Des terreiros où l'on pratique le fétichisme afro-brésilien aux fitinhas porte-bonheur de l'église Nosso Senhor do Bonfim, une bonne partie des traditions et attractions touristiques de la capitale baiana sont directement liées aux religions africaines et à leur fusion avec le catholicisme. Quoi de plus révélateur à ce sujet que le nom même de la fameuse baie de Salvador, la bien nommée "Baía de Todos os Santos" (baie de tous les saints) ?

Depuis les tribunes de l'Arena Fonte Nova, une vision saisissante rend compte de l'histoire religieuse unique de l'endroit. Sur le plan d'eau de Dique do Tororó, on peut voir flotter huit sculptures d'orixás : Oxum, Ogum, Oxóssi, Xangô, Oxalá, Iemanjá, Nanã et Iansã. Salvador est une ville mystique, pour tous, et semble avoir été bénie par les dieux du football, comme en témoigne l'avalanche de buts à l'Arena Fonte Nova depuis le début du tournoi. Le prochain match dans ce stade opposera le 25 juin la Bosnie-et-Herzégovine à l'Iran. À elles deux, ces équipes ont inscrit 0,25 but par match en moyenne depuis le coup d'envoi de la compétition. En cas de nouvelle pluie de buts à cette occasion, on pourra remercier les dieux. Quels qu'ils soient…

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 16:11

Serial buteurs !

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 2385749_full-lnd

LE FILM DE LA JOURNÉE - Les buteurs de l'avant-dernière journée de la phase de groupes de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ ont sorti le grand jeu, avec notamment deux doublés et un triplé.

Dans le Groupe F, l'Argentine a validé son billet pour les huitièmes de finale, après avoir réussi un sans-faute. Elle sera accompagnée par le Nigeria, qualifié lui aussi malgré sa défaite face à l'Albiceleste. Un peu plus tard, la France et la Suisse ont porté le contingent européen au prochain tour à quatre unités. Sur le plan individuel, la journée a été marquée par un triplé sensationnel, ainsi que par les doublés d'une superstar et d'un jeune très prometteur.

De son côté, la Bosnie-et-Herzégovine a fait ses adieux à la compétition sur une note positive. Les Zmajevi (dragons) ont fêté face à l'Iran leur premier succès en Coupe du Monde. Au coup de sifflet final, les hommes de Safet Susic ont laissé éclater leur joie et exprimé leur fierté. "C'est le genre d'expérience qu'on n'oublie pas", confiait le capitaine, Emir Spahic, à FIFA.com au coup de sifflet final.

Résultats
Nigeria - Argentine 2:3, Homme du Match Budweiser : Lionel Messi (ARG)
Bosnie-et-Herzégovine - Iran 3:1, Homme du Match Budweiser : Edin Dzeko (BIH)
Honduras - Suisse 0:3, Homme du Match Budweiser : Xherdan Shaqiri (SUI)
Équateur - France 0:0, Homme du Match Budweiser : Alexander Dominguez (ECU)

Dans les mémoires
Un doublé d'anniversaire : Déjà considéré comme une légende vivante en Argentine, Lionel Messi est en passe de devenir un monument national. Contre le Nigeria, le quadruple FIFA Ballon d'Or ne s'est pas contenté d'inscrire le premier but sur coup franc de l'Argentine en Coupe du Monde depuis Daniel Passarella en 1982. Il est aussi devenu le troisième Albiceleste à marquer lors de trois matches de Coupe du Monde consécutifs, après Gabriel Batistuta et Oreste Corbatta. Toutefois, ces statistiques ne sont sans doute pas celles qui ont le plus retenu son attention. Messi, qui a fêté ses 27 ans le 24 juin, n'avait pas inscrit le moindre but il y a quatre ans en Afrique du Sud. A l'issue de la phase de groupes, il compte déjà quatre réalisations. Visiblement, l'attaquant argentin avait une revanche à prendre… 

Un doublé qui promet : Si Messi a brillé, Ahmed Musa n'a pas été en reste. Le jeune attaquant nigérian a rivalisé avec l'Argentin dans pratiquement tous les domaines, au point d'inscrire lui aussi un doublé à Porto Alegre. Les spécialistes de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA se souviendront sans doute de ses prestations et des trois buts inscrits en Colombie en 2011. À l'époque, le parcours de son équipe avait été interrompu en quart de finale par la France. Muet lors de ce match décisif, il n'en sera certainement que plus motivé pour trouver le chemin des filets face aux Bleus, adversaires des Super Eagles au prochain tour.

Un triplé pour confirmer : Face au Honduras, le Suisse Xherdan Shaqiri s'est rappelé au bon souvenir de ses supporters et de ses détracteurs. Récemment, le milieu offensif du Bayern Munich s'était dit touché par les nombreuses critiques dont il faisait l'objet. Piqué au vif, il s'est donc chargé de marquer à lui seul tous les buts de la victoire de la Nati à Manaus (3:0). Shaqiri est devenu à cette occasion le premier Suisse à inscrire plus d'un but dans un match de Coupe du Monde depuis Adrian Knup, il y a 20 ans tout juste. Il signe en outre le 50ème triplé de l'histoire de la compétition. Sa réaction d'orgueil est avant tout celle d'un grand champion. Sous son impulsion, les joueurs d'Ottmar Hitzfeld ont assuré leur passage en huitièmes de finale sans trembler.

La stat du jour
47 Pour la première fois depuis Corée/Japon 2002, les 32 équipes qualifiées pour la phase finale ont toutes encaissé au moins un but. Le Nigeria était la dernière équipe invaincue défensivement, jusqu'à ce que Messi passe par là. L'Argentin n'a eu besoin que de trois minutes pour débloquer la situation. Beau joueur, le sélectionneur nigérian Stephen Keshi a rendu hommage au bourreau de son équipe en s'exclamant : "Messi vient de Jupiter !"

À suivre
Portugal - Ghana, 13h00, Estadio Nacional, Brasilia
États-Unis - Allemagne, 13h00, Arena Pernambuco, Recife
République de Corée - Belgique, 17h00, Arena de São Paulo, São Paulo
Algérie - Russie, 17h00, Arena de Baixada, Curitiba
(horaires en heure locale)

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mondial 2014, Brésil : NEWS - Page 10 Empty Re: Mondial 2014, Brésil : NEWS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum