Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Page 3 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Ven 25 Oct - 14:22

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 1113767-17614686-640-360

Formule 1 - Grand Prix d’Inde
Les Pirelli inquiètent Vettel

25/10/2013

Sebastian Vettel (Red Bull) ne se focalise pas sur ses meilleurs chronos de vendredi car pour lui, la constance des Pirelli "tendre" reste insuffisante.


Dominateur ce vendredi sur le circuit de Buddh, Sebastian Vettel ne prend rien pour acquis pour autant, inquiet par la dégradation rapide des pneus Pirelli, en particulier du composé "tendre". "Le pneu 'tendre' ne dure pas très longtemps, a souligné le pilote Red Bull. C’est vendredi, la piste doit encore se gommer, et le niveau d’adhérence sera meilleur samedi."

"Quoi qu’il en soit, dimanche, nous pourrions assister à un relais assez court avec les pneus tendres, mais, comme je l’ai dit, d’habitude les choses s’améliorent au fil du week-end. Cela étant, je ne pense pas que nous verrons des pilotes rester longtemps en piste avec les 'tendre' ce dimanche."

Vettel peut remporter son quatrième titre de champion du monde de Formule 1 au terme du Grand Prix d’Inde s’il termine dans le top 5.

Cliquez ici pour découvrir les photos de la pittoresque maison de Sebastian Vettel, située à Kemmental, en Suisse.

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Eurosport_com
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Ven 25 Oct - 15:13

Vettel, un chrono à la gomme ?

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Vettel-stand-Inde_w484
Publié le 25 octobre 2013 à 12h29
Mis à jour le 25 octobre 2013 à 14h14


Si Sebastian Vettel a réalisé les meilleurs chronos des deux premières séances d’essais libres du Grand Prix d’Inde ce vendredi pour lancer un week-end où il pourrait décrocher un quatrième titre mondial, l’Allemand est entre deux eaux. Sa Red Bull peine en effet à bien utiliser les pneus les plus tendres apportés par Pirelli. Or les Lotus sont prêtes à fondre sur lui…

Lotus fan de Mc Solaar ? "Les temps changent", chantait le rappeur dans les années 90 et c’est tout ce qu’espère l’écurie britanno-luxembourgeoise ce week-end en Inde. Après cinq victoires de suite de Sebastian Vettel, l’équipe de Romain Grosjean est sans doute la plus à même en ce moment de troubler le règne sans partage de l’Allemand. Les premiers essais libres au Buddh Circuit vendredi en ont été la nouvelle preuve. Certes, Vettel s’est encore installé en haut de la feuille des temps et a été suivi à chaque fois de son coéquipier Webber. Mais la firme autrichienne a connu deux sérieux rappels à l’ordre lors de la deuxième séance. En proie visiblement à un problème mécanique, le triple champion du monde a d’abord perdu 20 bonnes minutes au stand avant d’enfin lancer un relais en pneus tendres après avoir largement testé les pneus durs.

Contrairement à l’année dernière, Pirelli a en effet opté pour un pneu plus tendre (à parement jaune), "un choix agressif" comme le reconnaissait le responsable Paul Hembery au micro de Canal+ Sport. Le Britannique estime à 10 tours leur durée de vie en course avec une différence de rythme au tour entre durs et tendres estimée entre six et huit dixièmes en faveur de ces derniers. Mazette ! Or Red Bull ne parvient manifestement pas à les faire durer autant ! Quatre tours après les avoir chaussé, Vettel rentrait ainsi déjà au stand avec des gommes totalement cloquées, notamment à l’avant gauche, un pneu soumis à rude épreuve dans la terrible longue courbe à droite que représente le virage 10.

Branle-bas de combat chez Red Bull ! La sérénité affichée jusque-là est vite effacée et une réunion de crise se tient avec Adrian Newey en personne pour dialoguer avec les responsables de Pirelli. Surtout que, dans le même temps, Kimi Räikkönen, jusque-là très discret, a enquillé les tours avec ces mêmes gommes. De quoi déjà établir une sacrée différence de stratégie entre des Lotus qui pourront être très agressives en début de course et des Red Bull contraintes d’opter pour une stratégie conservatrice. Auteur d’une superbe course à Suzuka, Grosjean est légitimement en droit de rêver d’un bon résultat dimanche. Vettel peut toutefois être rassuré sur un point. Si une sixième victoire consécutive est loin d’être dans la poche, Alonso n’est pas vraiment mieux loti (5e à sept dixièmes en deuxième séance après avoir subi un problème de boite de vitesses dans la première). Or, l’Espagnol est bel et bien le dernier à pouvoir le priver d’un quatrième titre mondial dimanche.

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Logo
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Sam 26 Oct - 13:12


GP d'Inde - Libres 3

Vettel triple la mise
ESPN Staff
26 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21375

Écourtée de vingt minutes en raison d'un problème de visibilité, l'ultime séance libre du Grand Prix d'Inde n'a pas livré de surprises.

Trois sur trois pour Sebastian Vettel qui s'est de nouveau emparé du meilleur tour, abaissant, au passage son temps établi samedi. Dès son premier relais sur les tendres, l'Allemand se portait au sommet de la hiérarchie pour boucler la matinée en 1.25.332.

Le triple-champion du monde a frappé un grand coup puisque, trois autres pilotes seulement, sont capables de tourner dans la même seconde : Mark Webber, Fernando Alonso et Nico Hülkenberg.

Grosjean pour un exploit
Cinquième sur la feuille des temps, le premier pilote au-delà de la seconde se nomme Romain Grosjean. Le Français a devancé son équipier, Kimi Räikkönen, d'un peu moins de trois dixièmes.

On retrouve également les Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg dans le top 10 mais bien moins en vue qu'il y a quelques mois. Les Flèches d'Argent visent la deuxième place au classement des constructeurs.

Samedi après-midi, Sebastian Vettel s'élancera, peut-être, pour sa dernière qualification en tant que triple-champion du monde, avant d'être sacré une quatrième fois, dimanche, sous le drapeau à damiers du GP d'Inde.

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Sam 26 Oct - 13:13


GP d'Inde - Qualifications

Vettel sur la voie royale
Vivien Frappier
26 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21383

Sebastian Vettel fait partie de la caste des grands ! Troisième séance de qualification à Greater Noida et troisième pole position pour le pilote Red Bull, en route vers une quatrième couronne mondiale.

La moitié du chemin est fait pour l'Allemand qui s'élancera sur la plus haute place de la grille du Grand Prix d'Inde devant Nico Rosberg et Lewis Hamilton.

Sur un tour, le triple-champion du monde a, une fois de plus, écrasé la concurrence avec un temps de 1.24.119, soit sept dixièmes de mieux que son premier poursuivant.

Alonso est loin
Seulement huitième de la Q3, Fernando Alonso ne pourra rien faire pour empêcher son principal rival d'être sacré pour la quatrième fois en autant de saisons. Alors que Ferrari a abandonné le développement de la F138, la fin de saison de l'Asturien s'annonce longue.

Mercedes de son côté s'est quelque peu repris sur le circuit international de Buddh. Nico Rosberg en première ligne, Lewis Hamilton en deuxième, les Flèches d'Argent n'ont malheureusement pas le rythme en course pour contrarier RBR. De plus, Mark Webber surveillera les MGP W04, juste derrière.

Grosjean malheureux
La grosse déception de l'après-midi est venu du stand Lotus, totalement à côté de la plaque concernant la stratégie adaptée pour Romain Grosjean. Sorti très tard en Q1, avec les mediums, le temps établi par le français n'a pas tenu. Frustré lors de son retour au garage, le pilote Lotus n'a jamais pu chausser les tendres et se contentera d'une pauvre dix-septième place sur la grille, alors qu'il avait le potentiel pour faire bien mieux. Kimi Räikkönen partira lui sixième.

Le clan tricolore semble apprécier l'atmosphère autour de New Delhi et Jean-Eric Vergne en a profité pour décrocher une quatorzième place sur la grille au terme de la Q2. Rapide depuis le début du week-end, Jules Bianchi a lui devance son équipier, ainsi que les Caterham, notamment celle de Charles Pic. Les jeunes français devraient, demain, assister à un moment fort de l'histoire de la F1 et pourquoi pas, rêver de devenir les futurs Vettel.

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Sam 26 Oct - 13:14


Red Bull

Vettel sur un nuage
ESPN Staff
26 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21383

Sebastian Vettel n'a pas l'intention de modifier son approche de la course du Grand Prix d'Inde, qui devrait être celui du sacre et qu'il entame en pole position, après une nouvelle démonstration à Buddh.

Le pilote Red Bull a réussi sa troisième pole en trois qualifications sur le circuit situé dans la banlieue de New Delhi et il souhaite aussi remporter une troisième victoire même si une cinquième place lui suffirait pour remporter un quatrième titre.

"Quasiment rien changé"

"Depuis hier matin, nous n'avons aucun souci avec la voiture", a déclaré Vettel. "Nous n'avons quasiment rien changé. La qualification s'est déroulée mieux que nous le pensions. C'est un circuit magnifique avec une voiture extraordinaire. J'aime beaucoup cette piste, en particulier le deuxième secteur. Lorsque votre voiture se comporte de la manière dont vous souhaitez, vous prenez beaucoup de plaisir sur cette piste."

"Le résultat est brillant pour l'équipe parce que Mark (Webber, 4e temps) est sur une stratégie différente."

Vettel s'efforce de faire en sorte que ce week-end soit comme les autres même s'il peut, dimanche, devenir le quatrième quadruple champion du monde de l'Histoire de la F1. Son attitude à la fin de la séance qualificative, lorsqu'au lieu de célébrer son exploit il s'est efforcé de refroidir ses freins avec un ventilateur que lui faisait passer son équipe, était évocatrice de sa détermination.

"J'essaie de ne pas penser à la victoire, c'est vrai qu'on a bien réussi ici par le passé mais il reste encore à concrétiser et je n'ai aucune raison de changer d'état d'esprit avant la course de demain", a-t-il dit. "On sait qu'elle sera longue. La stratégie va jouer un rôle important. Mais on a un ensemble qui est super, et on va essayer d'en tirer le maximum."

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Sam 26 Oct - 13:19

Déclarations des pilotes - Qualifications

26 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21387.3

Suite à la séance de qualification du Grand Prix d'Inde sur le circuit de Buddh, les pilotes commentent leurs performances.
Sebastian Vettel s'est emparé de la pole position et tout indique qu'il est sur le point de remporter le championnat 2013 dimanche. Toutefois, le pilote Red Bull devra garder un œil sur les pilotes Mercedes qui risquent de le talonner au départ, mais aussi bien surveiller l'usure de ses gommes tendres pendant le premier relais qui s'annonce court.

Mark Webber, 4e, est le seul parmi le top 7 à s'être qualifié sur des gommes medium et non sur des tendres qui ne devraient durer que quelques tours. L'Australien adopte clairement une stratégie différente et nous pouvons parier que cette fois, contrairement au Japon, il n'écoutera pas Red Bull si on lui suggère de changer de stratégie...

S'il le peut, Fernando Alonso (8e) tentera de retarder le sacre de Vettel mais il pensera surtout à protéger la position de Ferrari dans le classement des constructeurs. Dans le garage Lotus, la déception de Romain Grosjean était très visible alors qu'il se voyait éliminé dès la Q1 suite à une énorme erreur stratégique de son équipe ; du gros travail l'attend demain.

En fait, l'ensemble du plateau devrait présenter un bon spectacle dimanche sur cet excellent circuit qui accueille la F1 pour une dernière fois peut-être ; c'est dommage car le tracé de Buddh est réussi, mais les tribunes sont peu peuplées. Le résumé des qualifications indiennes est ici.

Pole position - Sebastian Vettel, Red Bull : "La voiture se comporte bien depuis le début du week-end et c'était de mieux en mieux à mesure que la piste s'améliorait. La voiture était incroyable. C'est un excellent circuit et j'aime beaucoup sa fluidité, particulièrement le deuxième secteur et ses virages à haute vitesse. Si la voiture se comporte comme vous le souhaitez dans cette section, vous allez toujours l'apprécier comme nous l'avons fait aujourd'hui. C'est un excellent résultat pour l'équipe. Mark (Webber) est sur une stratégie différente, alors nous verrons comment la course se déroulera demain. Il a beaucoup été question du championnat ce week-end, mais nous allons continuer à faire ce que nous avons toujours fait, c'est-à-dire nous concentrer sur chaque étape. Nous n'allons pas changer cette approche demain ni lors des prochaines courses. Nous avons travaillé fort pour en arriver à ce point et la course sera longue demain. C'est toujours difficile de bien réussir sa stratégie, mais nous avons un bon package alors nous devrions être en bonne posture."


2e - Nico Rosberg, Mercedes : À venir


3e - Lewis Hamilton, Mercedes : À venir


4e - Mark Webber, Red Bull : "Nous pensions que cela valait le risque de tenter quelque chose d'un peu différent avec la stratégie, c'est pourquoi j'ai roulé sur des gommes medium pendant la Q3. Pour être franc, nous pensions nous retrouver un peu plus loin que la deuxième ligne, alors cette séance qualificative s'est avérée plutôt bonne pour nous. Ce n'est pas facile de gérer la gomme medium sur une poignée de tours, mais je pense que nous avons fait du bon boulot. Nous sommes bien placés pour profiter de notre approche. La gomme tendre (des voitures devant) ne devrait pas durer très longtemps et je serai sur une stratégie différente. Cela dit, je serai néanmoins obligé de chausser des gommes tendres pendant la course à un moment donné, alors nous verrons."

5e - Felipe Massa, Ferrari : À venir


6e - Kimi Räikkönen, Lotus : "Les qualifications n'ont pas été idéales, j'ai toujours des soucis avec le sous-virage. Mais la voiture se comportait mieux dans l'ensemble aujourd'hui. Il faut gérer les pneus sur un tour complet pour les qualifications et voilà notre place sur la grille. Nous verrons comment cela va se passer demain, je ferai de mon mieux. Dans l'ensemble, la voiture est légèrement mieux que lors des dernières courses, pas encore comme nous le souhaitons, mais un peu mieux."

7e - Nico Hülkenberg, Sauber : À venir
8e - Fernando Alonso, Ferrari : À venir
9e - Sergio Pérez, McLaren : À venir
10e - Jenson Button, McLaren : À venir


11e - Daniel Ricciardo, Toro Rosso : "Lorsque j'ai franchi la ligne d'arrivée, mon ingénieur m'a informé par radio que j'étais alors 9e et je pensais que c'était plutôt prometteur, mais quelques virages plus loin j'étais déjà tombé à la 11e place. Alors je suis un peu déçu, même si je pense avoir tiré le maximum de la voiture. Ce fut très intense comme matinée aujourd'hui. Je n'ai pu compléter de longs relais après avoir endommagé la voiture vendredi, alors nous avons tenté d'en faire ce matin et par conséquent, nous avons dû négliger un peu les relais courts. Je pense que nous avons malgré tout réussi à faire du bon boulot pendant les qualifications, et le fait d'être 11e me permet de choisir quel type de pneu utiliser pour le départ."

12e - Paul di Resta, Force India : À venir
13e - Adrian Sutil, Force India : À venir


14e - Jean-Éric Vergne, Toro Rosso : "Je peux être raisonnablement satisfait de mon tour rapide car il était assez propre, même si j'ai perdu un peu de temps sur un vibreur, mais ce n'était rien de très important. C'est très serré au centre du peloton, il n'y a que quelques dixièmes pour séparer le groupe, mais nous avons bien travaillé hier soir et ce matin pour améliorer la voiture. Puisque la gomme tendre ne devrait pas durer très longtemps, je pense que plusieurs choix pourront être faits concernant la stratégie. Je suis confiant de pouvoir me battre pour un résultat dans les points."

15e - Valtteri Bottas, Williams : "C'était très serré aujourd'hui. Pendant la Q1, nous sommes parvenus à tirer le maximum de la voiture et l'équilibre était très bon. Pendant la Q2, mon dernier run a été un peu compromis car une file de voitures me devançait et la température de mes pneumatiques était un peu basse au début de mon tour lancé, alors cela m'a coûté du temps. Nous aurions pu être plus rapides, mais cela dit, les voitures devant avaient un meilleur rythme alors ce résultat est représentatif de notre niveau ce week-end. Nous allons travailler fort pour améliorer les réglages et ensuite nous battre pour gagner des places pendant la course."

16e - Esteban Gutiérrez, Sauber : À venir
17e - Romain Grosjean, Lotus : "Nous avons parié à nouveau sur un seul run en pneus medium en Q1. Cette tactique nous avait réussi dernièrement, mais pas cette fois. Les temps étaient beaucoup plus serrés que ce que nous avions envisagé et nous avions mal calculé le chrono minimum pour passer. Il est facile de revenir là-dessus et d'imaginer ce qui aurait pu se passer, mais nous avons pris la décision ensemble et elle s'est, malheureusement, avérée mauvaise. Les dépassements sont difficiles ici, alors la course s'annonce longue en partant de la 17e place. Il va falloir déployer une stratégie assez spéciale pour en tirer quelque chose, mais, évidemment, nous allons étudier toutes les options ce soir pour voir ce qui est possible. C'est sûr, je ne mènerai pas au premier virage cette fois, mais nous ferons de notre mieux."

18e - Pastor Maldonado, Williams : "Je me suis retrouvé dans la circulation à deux reprises pendant mon premier run en Q1, soit dans le premier virage et à nouveau dans le virage 10, alors que j'étais sur la gomme tendre. Cela a compromis mes qualifications car nous n'avez qu'une seule chance de faire un bon tour sur les tendres, puisque la dégradation de ces gommes est très élevée. Je réussis habituellement à gagner des places pendant la course, et la voiture est plus compétitive sur les longs relais, alors je suis confiant de progresser demain."

19e - Jules Bianchi, Marussia : À venir
20e - Giedo van der Garde, Caterham : À venir
21e - Charles Pic, Caterham : À venir
22e - Max Chilton, Marussia : À venir
© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Sam 26 Oct - 13:22

Sebastian Vettel (Red Bull) en pole position devant Nico Rosberg (Mercedes)

26/10/2013

Imbattable aux essais, Sebastian Vettel (Red Bull) a conquis sa 43e pole position en carrière, samedi à Greater Noida. Sur la route de son quatrième titre, dimanche, l'Allemand aura derrière lui Nico Rosberg et Lewis Hamilton (Mercedes). Fait intéressant, Mark Webber (Red Bull) a choisi de partir en pneu "medium".


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 1114120-17618923-640-480

Auteur du meilleur temps en essais libres 1, 2 et 3, Sebastian Vettel (Red Bull) a aussi dominé la Q1, la Q2 et la Q3, samedi au Grand Prix d'Inde. Bref, l'Allemand n'a toujours pas tremblé depuis son arrivée à Greater Noida et avec cette tête de grille, sa troisième en autant d'éditions, il s'est rapproché de son objectif ultime : un quatrième titre mondial.

La RB9 évolue toujours au plan mécanique et aérodynamique en cette fin de cette saison et roule plus que jamais dans une autre catégorie. On attendait donc Mark Webber à côté de l'Allemand en première ligne. Mais l'Australien, désespérément à la recherche d'une victoire saisonnière avant de quitter la F1, a tenu compte de la supériorité de son coéquipier et a judicieusement choisi de se qualifier en "medium" plutôt qu'en "tendre". Un pari osé ? Pas tant que ça. Dimanche, Vettel devrait stopper assez vite (sans doute après moins de dix tours) pour se débarrasser de ses Pirelli "tendre" qui se dégradent à la vitesse de la lumière. Webber devrait alors avoir le champ libre en "medium", et bénéficier de l'avantage des "tendre" en fin de course, avec une piste plus chargée en gomme et un réservoir vide. Ce sacrifice lui a coûté deux places puisque Nico Rosberg et Lewis Hamilton (Mercedes) se sont qualifés deuxième et troisième, mais il s'en est fallu de peu : l'Australien en "medium" s'est incliné contre les W04 en "tendre" de respectivement 0"206 et 0"103.

Romain Grosjean (Lotus) 17e sur la grille

Felipe Massa (Ferrari) et Kimi Räikkönen (Lotus) s'élanceront de la troisième ligne, Nico Hülkenberg (Sauber) et Fernando Alonso (Ferrari) de la quatrième, dimanche (10h30 françaises). Et il faut noter qu'Alonso a lui aussi opté pour le contre-pied en adoptant les "medium" au départ. Tout comme ses suivants sur la grille, Sergio Pérez et Jenson Button (McLaren).

Felipe Massa (Ferrari) et Kimi Räikkönen (Lotus) s'élanceront de la troisième ligne, Nico Hülkenberg (Sauber) et Fernando Alonso (Ferrari) de la quatrième, dimanche (10h30 françaises). Et il faut noter qu'Alonso a lui aussi adopté les "medium" au départ, tout comme ses suivants sur la grille, Sergio Pérez et Jenson Button (McLaren). Voilà qui va donc mettre du piment dans le Top 10, dont ne fait donc pas partie Romain Grosjean (Lotus), éliminé dès la Q1 pour avoir tenté de passer le cut avec les "medium". Le Français y serait peut-être parvenu sans quelques approximations de pilotage. Vettel, lui, a relevé le défi sans difficulté.

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Eurosport_com
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Sam 26 Oct - 13:24

Vettel top chrono !

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Vettel-Inde_w484
Publié le 26 octobre 2013 à 11h34
Mis à jour le 26 octobre 2013 à 13h18


Le titre mondial lui tend les bras ! Sebastian Vettel a réalisé la pole position du Grand Prix d’Inde ce samedi sur un circuit où il reste invaincu dans l’exercice depuis trois ans. L’Allemand a devancé les deux Mercedes de Nico Rosberg et Lewis Hamilton. Dernier adversaire de Vettel pour le titre, Fernando Alonso n’est que huitième. Déception pour Romain Grosjean qui s’élancera de la 17e place.

Pouvait-il en être autrement ? Auteur de la pole position ces deux dernières saisons au Buddh Circuit, en tête des trois séances d’essais libres du Grand Prix d’Inde vendredi et ce samedi matin, Sebastian Vettel a fort logiquement confirmé son énorme ascendant lors d’une séance de qualifications menée de main de maître. Maître comme son statut et le numéro qui orne le capot de sa Red Bull : 1. Promis à un quatrième titre mondial, l’Allemand a frappé fort pour se rapprocher d’une nouvelle couronne qu’une cinquième place en course dimanche lui offrirait de facto. Encore faut-il savoir gérer les trois parties de la séance de qualifications, soit économiser ses gommes lors des deux premières parties sans trop jouer avec le feu. Si Sebastian Vettel n’a pas pris de risque en assurant un bon chrono à chaque fin de séance, Romain Grosjean s’y est brûlé les ailes. C’est sans doute ce qui sépare encore le Français du gratin des meilleurs pilotes.

Red Bull avait pourtant tremblé vendredi en constatant l’usure prématurée des gommes tendres sur ses monoplaces. L’écurie autrichienne a choisi du coup de ne pas mettre ses œufs dans le même panier : A Vettel la performance pure et la chasse à la pole avec ces fameux pneus tendres, la sécurité et la gestion d’un long relais en début de course pour Webber, équipé de pneus durs. L’équation a bien marché même si Mercedes a montré le bout de son nez en plaçant ses deux monoplaces aux 2e et 3e places, Rosberg devançant Hamilton derrière un Vettel naviguant dans un autre monde au fil d’un tour quasi parfait.

Grosjean : "On s’est raté"

Webber se contente du quatrième chrono devant Massa, Räikkönen et un très bon Hulkenberg au volant d’une Sauber décidément en verve depuis quelques semaines. Dernier rival (au moins mathématiquement) de Vettel au championnat, Alonso n’est que huitième et confirme les difficultés de Ferrari à lui fournir une monoplace performante. Les incessants coups de volant de l’Espagnol pour maîtriser sa Ferrari, en symétrie d’une Red Bull réglée comme un avion, sont éloquents…

Grosjean n’a donc pas pu se mêler à la lutte. Équipé de pneus durs dans la première partie de séance, le Français a été surpris par le rythme général et n'a pas pu repartir à temps pour boucler un dernier chrono. Erreur fatale et collective, comme il le reconnaissait. "J'ai été gêné mais pas assez pour ne pas passer en Q2. On s'est raté, voilà ça arrive, constatait-il, dépité, au micro de Canal Plus Sport. Je crois que c'est plus serré que ce qu'on pensait. On croyait que ça suffirait, mais il semble que les pneus options marchaient mieux que prévu. On est un tout donc on ne va pas mettre la responsabilité sur l'équipe ou le pilote, on prend les décisions ensemble." Celle-ci est lourde de conséquences. Alors que Lotus pouvait viser un nouveau podium voire mieux au vu de son rythme et de sa bonne gestion des pneus tendres, Grosjean ne partira que de la 17e place dimanche. Un troisième podium consécutif, espoir légitime au vu de son niveau de performance, s’éloigne clairement. Pour Vettel, en revanche, l'horizon est radieux. C’est une véritable autoroute vers le titre mondial qui l'attend.

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Logo
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 13:34


Champion

Vettel dans le club des quatre

26 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21385

En remportant un quatrième titre de champion du monde, Sebastian Vettel rejoint Alain Prost, Juan Manuel Fangio et Michael Schumacher.

Premier pilote de l'Histoire à avoir remporté ses trois premiers titres d'affilée, plus jeune champion, double champion et triple champion du monde, Vettel a rejoint Alain Prost, qui a remporté quatre titres dans les années 1980 et 1990, et se placer dans le sillage de Juan Manuel Fangio (cinq couronnes), avec au loin encore le record de Michael Schumacher, qui compte sept titres.

Adoubé par Prost

"Il mérite ses quatre titres. On l'a vu encore au Japon. Il a fait une course différente, une course superbe, tout en gestion des pneumatiques", déclarait Prost après Suzuka.

Avec cette victoire, celui que plus personne n'appelle Baby-Schumi laisse derrière lui des pilotes légendaires comptant trois titres "seulement" Ayrton Senna ou Jackie Stewart.

Vettel n'a que 26 ans mais est déjà le quatrième pilote ayant remporté le plus de Grands Prix (35), derrière Schumacher, Prost et Senna. Le troisième en terme de pole positions (43).

Les pilotes les plus titrés
Michael Schumacher : 1994, 1995, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004 (7 titres, 24e champion)
Juan Manuel Fangio : 1951, 1954, 1955, 1956, 1957 (5 titres, 2e champion)
Alain Prost : 1985, 1986, 1989, 1993 (4 titres, 21e champion)
Sebastian Vettel : 2010, 2011, 2012, 2013 (4 titres, 32e champion)
Jack Brabham : 1959, 1960, 1966 (3 titres, 5e champion)
Jackie Stewart : 1969, 1971, 1973 (3 titres, 11e champion)
Niki Lauda : 1975, 1977, 1984 (3 titres, 14e champion)
Nelson Piquet : 1981, 1983, 1987 (3 titres, 19e champion)
Ayrton Senna : 1988, 1990, 1991 (3 titres, 22e champion)


© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 13:38


Grand Prix d'Inde

Vettel quadruple champion du monde en Inde

27 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21419

Quadruple-champion du monde, Sebastian Vettel s'incline devant sa RB9 à l'arrivée du Grand Prix d'Inde et le monde entier s'émerveille pour l'Allemand, imbattable en Inde, intouchable depuis le retour de la pause estivale et qui écrit un peu plus son histoire en Formule 1, au terme d'une course parfaitement maîtrisée

Ce dimanche 27 octobre à Greater Noida restera dans les annales. Rien ne pourra effacer cette date des tablettes. Disputée sur sa première partie, la saison 2013 a ensuite totalement tourné à l'avantage du pilote Red Bull, tout simplement meilleur.

Les superlatifs ne sont pas assez forts pour décrire ce que vient de réaliser l'Allemand. Baby Schumi n'est plus, à 26 ans, le petit Sebastian devient le Grand Vettel. Quatre couronnes mondiales et un futur qui promet, encore plus. Car Sebastian Vettel n'en a pas encore terminé avec son histoire en F1.

Le Roi sait qu'il n'est pas le seul artisan de cette réussite et n'oublie personne : "Merci à tous", lance-t-il après l'hymne allemand, devenu coutume sur les podiums. Ses fans peuvent jubiler, ses détracteurs peuvent s'incliner. Une domination totale.

Alonso n'a rien pu faire
Malgré un départ timide, Vettel conserve la tête au premier virage pour ensuite aligner deux tours en mode qualification et aussitôt rentrer aux stands, à la surprise générale. Il quitte alors les tendres pour chausser les mediums. Dans son bonheur, il n'oublie pas de faire partager les collègues. Et Mark Webber, si longtemps en froid avec son équipier, en profite pour prendre les commandes de la course, avant que sa RB9 ne rende l'âme. A croire que la monoplace de l'Australien fait un un complexe d'infériorité par rapport à celle de l'Allemand. Parti en mediums, sur une stratégie décalée, l'éternel numéro 2 de RBR est le seul à lui donner du fil à retordre aujourd'hui, avant que le destin ne s'en charge. Vettel ne pouvait aujourd'hui pas être sacré sans s'imposer. En trois années, il reste toujours invaincu à New Delhi : trois pole positions et trois victoires.

Alors qu'il avait l'opportunité de retarder un peu plus le sacre de son principal rival, Fernando Alonso n'a rien pu faire. Après un envol totalement manqué, l'Espagnol se retrouve dans le trafic, sans jamais pouvoir remonter et échoue aux portes des points. Jamais dans le rythme, comme si Ferrari et la F138 avaient abdiqué depuis longtemps. Encore plus surprenant quand l'équipier modèle, Felipe Massa, décroche une quatrième place à l'arrivée. Mais pour lutter avec Vettel, il faut être au sommet toute l'année.

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21415

Magnifique Grosjean
Grande satisfaction pour Romain Grosjean qui accroche le podium au terme d'une remontée digne des meilleurs. Suite à une qualification totalement manquée (éliminé en Q3), le protégé d'Eric Boullier entame son retour dans le trafic et surprend l'ensemble du plateau avec un seul arrêt en course. Gérant ses gommes avec finesse, le Français en profite pour se replacer à dix tours du but. Dans les roues de son équipier, à l'agonie sur des gommes usées, Grosjean ne rate pas l'occasion de signer son troisième podium à la suite. Kimi Räikkönen termina lui sixième après s'être fait passer par Sergio Pérez et Lewis Hamilton.

A domicile, Force India place ses deux pilotes dans le top 10 avec un avantage pour Paul di Resta sur Adrian Sutil, ce qui donnera le sourire à Vijay Mallya. Mais aujourd'hui, même la course des locaux est passée au second plan. Avec une dixième victoire en 2013, la septième consécutive, toues les yeux étaient rivés vers Sebastian Vettel. La brume a laissé place aux rayons de soleil dans le ciel indien Une légende est née. Et il faudra compter avec, pour les trois dernières courses de la saison 2013, à Abou Dabi, aux États-Unis et pour l'épilogue au Brésil.

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 13:42


Quadruples

Prost rend hommage à Vettel
ESPN Staff
27 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21245

Alain Prost, rejoint par Sebastian Vettel avec quatre titres de champion du monde, accueille à bras ouverts le pilote allemand dans un cercle très fermé.

En remportant le Grand Prix d'Inde pour la troisième fois, Vettel a assuré le titre 2013 à trois courses de la fin. "Je pense qu'il les mérite", a répété Prost sur l'antenne de Canal Plus où il est consultant. "C'est bien pour lui qu'il gagne ce Championnat aussi avec la manière. Il y a toujours une sorte de controverse. On dit qu'il a la meilleure voiture. Mais il en profite. Il utilise voiture d'une manière formidable et l'équipe est autour de lui pour l'aider."

Ce n'est pas fini

"Même s'il savait qu'il allait être champion, il faut encore concrétiser", a continué Prost. "Je pense que ça ne va pas l'empêcher d'essayer de gagner des trois derniers Grands Prix. Mais là, quatre titres de suite, il est quand même très, très jeune... Il a été repéré par Red Bull très, très tôt. C'est vraiment un produit Red Bull, depuis le début."

"On l'a vu faire des courses incroyables. Il a dominé peut-être encore plus que d'habitude. On sait qu'il y a maintenant un changement de règlement, on espère un peu plus de bagarre."

"Pour être champion du monde quatre fois de suite, il faut quand même quelques qualités"

"En tout cas, il faut rendre hommage à son équipe mais on sait très bien, en discutant avec les gens de l'équipe, qu'il est d'une application incroyable, il a une manière d'utiliser la voiture et le moteur différente. Pour être champion du monde quatre fois de suite, il faut quand même quelques qualités."

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 13:50

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 1114725-17626182-640-360

Formule 1 - Grand Prix d’Inde
GP d'Inde 2013 : Sebastian Vettel (Red Bull) champion du monde pour la quatrième fois


Vainqueur du GP d'Inde, Sebastian Vettel (Red Bull) a remporté à 26 ans son quatrième titre mondial, dimanche à Greater Noida. Nico Rosberg (Mercedes) et Romain Grosjean (Lotus) ont complété le podium.

A 26 ans, Sebastian Vettel (Red Bull) est quadruple champion du monde. Dimanche, l'Allemand a rejoint le Français Alain Prost dans les statistiques de la Formule 1 à l'occasion de sa troisième victoire de suite dans un Grand Prix d'Inde. Il compte quatre titres à son palmarès et surtout consécutivement, ce que seuls Juan Manuel Fangio et Michael Schumacher avaient réussi avant lui. Dans le livre d'or de la Formule 1, l'Argentin et l'Allemand sont aussi les seuls à avoir gagné plus de titres que lui : respectivement cinq et sept.

Auteur de sa 43e pole position en carrière samedi, sa troisième en autant d'éditions du Grand Prix d'Inde, Sebastian Vettel (Red Bull) a sans problème contré les stratégies alternatives de certains de ses adversaires sur le circuit de la banlieue de Delhi. Il s'était qualifié en pneus "tendre" et est rentré au stand dès le troisième des 60 tours pour chausser des "medium". Son coéquipier Mark Webber (Red Bull), parti en "medium", a alors eu le champ libre mais sa cadence n'a pas été suffisante pour envisager la victoire. Vettel venait de repasser en tête lorsque l'Australien, frappé par une malchance légendaire cette saison, a abandonné sur ennui de boîte de vitesses.

L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes), qualifié deuxième, a fini deuxième, alors que la plus belle course est sans doute à mettre au crédit du Français Romain Grosjean. Recalé en Q1 samedi, 17e au départ, il a fini troisième grâce à un excellent relais initial de 14 tours en "tendre", ce qui lui a permis de faire la différence en "medium" en fin de parcours.

Fernando Alonso (Ferrari), dernier à pouvoir retarder le sacre de Sebastian Vettel, a fini onzième. Il a perdu toute chance dans un contact dans le premier tour avec Mark Webber.
Stéphane VRIGNAUD -

Eurosport
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 14:01

Vettel, à la file indienne…

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Vettel-Inde_w484
Publié le 27 octobre 2013 à 12h05
Mis à jour le 27 octobre 2013 à 13h07

Et de 4 ! Sebastian Vettel a remporté ce dimanche un quatrième titre de champion du monde des pilotes. L’Allemand, qui n’avait besoin que d’une cinquième place pour décrocher une nouvelle couronne, a remporté le Grand Prix d’Inde où il a devancé Nico Rosberg et Romain Grosjean. Il rejoint Alain Prost dans l’histoire. Seuls Juan-Manuel Fangio et Michael Schumacher lui résistent encore. Red Bull empoche aussi le titre des constructeurs.

Au pays de la vache sacrée, c’est un taureau sacrément entêté qui s’est assuré un nouveau triomphe ce dimanche dans la banlieue de New Delhi. Dans le brouillard du Buddh Circuit, le Roi Soleil de la F1, Sebastian Vettel, a encore frappé: trois victoires en trois Grand Prix disputés en Inde (2011, 2012 et donc 2013), six succès de suite cette saison (!) et le gain d'un quatrième titre mondial consécutif. Les esprits chagrins auront bien noté que l’Allemand peut s’appuyer sur la domination écrasante de son écurie, les taureaux rouges de Red Bull. Car la firme autrichienne a encore réalisé une démonstration ce dimanche et décroché un nouveau titre des constructeurs. En pole samedi avec Vettel équipé de rapides mais fragiles gommes tendres, Red Bull avait mis d’autres atouts dans sa poche avec une stratégie plus prudente pour Webber. La tactique croisée a joué son rôle à merveille, ses deux pilotes se relayant tour à tour au commandement, l’Australien prenant la suite de Vettel, rentré au stand dès le deuxième tour de course avec des pneus déjà en fin de vie !

Dernier adversaire théorique de Vettel au championnat, Alonso n’a même pas pu ménager le semblant de suspense qu’il restait. L’Espagnol, parti du huitième rang avec l’idée de profiter d’un relais plus long, a vu ses ambitions réduites à néant dans un accrochage au deuxième virage. Le pilote Ferrari a dû repasser par les stands à la fin du deuxième tour pour changer son aileron avant et est reparti dans les profondeurs du classement. Webber aux commandes, Vettel cravache derrière. Un temps gêné par le trafic, notamment par l’écurie locale Force India et son pilote Sutil, l’ancien pilote Toro Rosso parvient à se débarrasser de son compatriote et hausse le ton à coup de records du tour.

Webber encore trahi, la furia de Grosjean

Grosjean, sur une stratégie différente après un départ de la 17e position, et Perez n’y résistent pas. La bataille s’instaure entre les deux pilotes Red Bull. Webber, qui dispute l’un de ses derniers Grands Prix, croit en ses chances avec des gommes à économiser alors que Vettel pourrait être contraint de rentrer au stand une dernière fois. Mais, à 20 tours du but, le futur pilote Porsche en Endurance s’immobilise en raison d’un problème de synchronisation de boîte de vitesse (système "seamless" qui permet l’absence de rupture de couple). Le champ est libre pour Vettel alors que la bataille fait rage entre les Lotus, sur des stratégies osées, Mercedes et la Ferrari de Massa pour les places d’honneur.

Räikkönen tente de tenir en piste plus de 50 tours avec ses gommes mais finit par craquer devant Rosberg puis après une passe d’armes homériques avec Grosjean, auteur d’une course superbe, lui qui avait manqué ses qualifications (17e). Le Français prend la troisième place de la course et signe un troisième podium consécutif. La fin de saison s’annonce intéressante pour lui alors que tous les titres sont déjà dans l’escarcelle de Red Bull. Le changement de réglementation en 2014 mettre-t-elle fin à la domination de Vettel, champion hors-norme qui rejoint à 26 ans Alain Prost dans la légende ? Michael Schumacher du haut de ses 7 titres peut suivre avec attention la suite de la carrière de "Baby Schumi".

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Logo
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 14:06

Grand Prix d'Inde 2013
/
Results


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Captur21
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 14:08

Championnat du monde de Formule 1 2013
/
Championnat


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Captur22
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 18:32

Vettel: "Je n'ai pas de mots"

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Vettel-home_w484
Publié le 27 octobre 2013 à 15h49
Mis à jour le 27 octobre 2013 à 17h22

Retrouvez les principales réactions au quatrième titre mondial d'affilée de Sebastian Vettel, décroché dimanche sur Red Bull.

Sebastian Vettel:
"Je remercie la foule et le public, on a été très bien accueillis et c'est dommage qu'on ne revienne pas l'année prochaine. Je n'ai pas de mots, j'ai coupé la ligne et j'avais du mal à les trouver pour exprimer ce que je ressentais. C'était une saison phénoménale, avec tellement d'énergie, de force et cet état d'esprit... Je n'avais plus qu'à sauter dans la voiture. Cette course était encore incroyable, mais toute la saison a été comme ça. Je n'ai pas besoin d'en dire plus. Je n'ai pas vraiment pensé à faire ce burn à l'arrivée, mais je me suis laissé aller... Je sais que ce n'est pas la procédure normale, mais il fallait que je le fasse. Ce n'est pas autorisé, je le sais... Mais quatre titres d'affilée, ça méritait bien ça ! Il y avait tellement de monde dans la tribune principale. Merci à tous les gens, à toute l'équipe et aux gens qui la composent. Ce n'était pas une saison si facile, même si ça pouvait le paraitre vu de l'extérieur. J'ai remporté les dernières courses mais certaines ont été très difficiles à gagner, j'ai parfois fait les choses un peu à l'envers comme en Malaisie. Evidemment, ça me rend très fier. Je rejoins Alain Prost, Fangio et Michael Schumacher. La F1 me semblait si loin quand j'étais petit, lorsque je la regardais. Je suis passé par toutes les catégories, par le karting... J'ai beaucoup appris et écouté ce qu'on me disait, c'est extraordinaire. Il y a beaucoup de très, très bons pilotes mais encore une fois, mon équipe est incroyable. Nos statistiques sur les quatre dernières années sont incroyables. Je suis plus vieux, mais je ne le ressens certainement pas ! En réussissant ça sur une période si courte, peut-être que je suis encore meilleur qu'avant pour comprendre différentes choses."

Nico Rosberg (Mercedes), sur Canal+:
"Il a fait un travail incroyable cette année, bravo. On fera ce qu'on peut cet hiver pour lui rendre la vie plus difficile en 2014."

Guillaume Rocquelin (ingénieur en chef de Vettel):
"C'est plus un soulagement, à cause des problèmes sur la voiture. On savait que les soucis de Mark Webber allaient arriver aussi chez nous, les 20 derniers tours étaient assez stressants. Pour le titre, c'était plus de savoir quand ça allait arriver et non comment, mais c'est toujours bien de terminer sur une victoire. Ses secrets, c'est la détermination couplée à une énorme faim. Il a la jeunesse et la vitesse, beaucoup de qualités. Il a envie de gagner et de prouver sa valeur. Moi, je dois préserver la voiture et les pneus avec la plus petite marge possible, comme Alain Prost aimait gagner. Je suis fier de l'équipe et de lui."

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Logo
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 18:36

Vettel, les cinq étapes du titre

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Inde_vettel_reuters_w484
Publié le 27 octobre 2013 à 13h25
Mis à jour le 27 octobre 2013 à 17h17

Crédité d’une sixième victoire de suite, ce dimanche en Inde, Sebastian Vettel vient de rafler son quatrième titre de champion du monde consécutif. Pourtant, l’Allemand n’était pas aussi souverain en début de saison, de sa troisième place en Australie à son abandon en Grande-Bretagne où son avance au championnat sur Fernando Alonso était réduite à 21 points. Il s’est ensuite ouvert les portes du titre grâce à des succès-clés comme ceux décrochés en Allemagne, en Italie et au Japon.

Australie: le faux-départ

Placé en pole position à l’occasion de la première manche de la saison, Sebastian Vettel doit finalement se contenter de la troisième marche du podium à Melbourne. Après avoir conservé sa place de leader au départ, il est victime d’un manque de rythme de sa Red Bull tout au long de l’épreuve qui se traduit par le 10e meilleur tour en course seulement. Du coup, l’Allemand est contraint de s’incliner devant son rival déclaré pour le titre, Fernando Alonso, et le vainqueur Kimi Räikkönen qui a parfaitement exploité une stratégie à deux arrêts.

Grande-Bretagne: la panne mécanique

Tout juste auréolé d’un premier succès au Canada, Sebastian Vettel déchante à Silverstone en étant trahi par la fiabilité de sa RB9, ce qui marque à ce jour son seul résultat hors du Top 4 en 2013. Le triple champion du monde en titre tombe de haut en Grande-Bretagne d’autant que son abandon intervient au moment où il occupe la tête de l’épreuve. Victime d’une rupture de boîte de vitesses à seulement 12 tours du but, Vettel concède 15 unités à Fernando Alonso en Grande-Bretagne et ne dispose alors que de 21 points d’avance sur son dauphin espagnol au classement des pilotes

Allemagne: premier triomphe à domicile

Alors qu’il accumule les succès sur de nombreux circuits, Sebastian Vettel n’avait jamais réussi à s’imposer sur le sol allemand en cinq tentatives depuis 2008. Le chef de file de l’écurie Red Bull corrige le tir au début du mois de juillet en triomphant devant son public, faisant oublier son résultat blanc en Grande-Bretagne. Sur le tracé du Nürburgring, Vettel l’emporte sous la pression des Lotus de Räikkönen et Grosjean alors que son premier poursuivant au championnat, Fernando Alonso, échoue en quatrième position.

Italie : le succès sous les sifflets

Le Grand Prix d’Italie est riche en symboles pour Sebastian Vettel. Sous la pluie en 2008, le circuit de Monza lui a offert sa première victoire en F1 avec la petite Scuderia, Toro Rosso. Mais depuis qu’il est passé chez Red Bull, le natif d’Heppenheim n’est plus le bienvenu dans le Temple de la vitesse,le royaume des Tifosi. Les fans de Ferrari l’ont rappelé à l’Allemand cette année en le sifflant après sa victoire décrochée devant leur idole, Fernando Alonso, qui est à ce moment-là repoussé à 53 points du leader du championnat, soit un écart supérieur à deux victoires.

Japon: la victoire stratégique

Même s’il reste sur quatre poles et trois succès en quatre ans à Suzuka, Sebastian Vettel doit composer avec un problème de Kers en qualifications et laisse le bénéfice de la pole à Mark Webber. Au départ, l’Allemand ne parvient pas à dépasser son coéquipier australien et doit en plus s’incliner au premier virage face à Romain Grosjean. Ne faisant pas la course en tête, Vettel démontre alors qu’il est également capable d’être calculateur pour s’imposer. En préservant ses pneus tout en affichant un rythme soutenu au volant de sa Red Bull, il table sur une stratégie à deux arrêts lui permettant de prendre le meilleur sur Webber et Grosjean. Fort d’un neuvième succès cette saison, il entrevoit alors un quatrième titre consécutif qu’il décrochera en s’imposant lors de la manche suivante, ce dimanche en Inde.

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Logo
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 18:45


Champions

Vettel a répondu ''sur la piste''
ESPN Staff
27 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21421

Entre les multiples remerciements qu'il a adressés à tous ceux qui ont été sur son chemin entre le karting et ce quatrième titre de champion du monde de Formule 1, Sebastian Vettel a eu un mot pour ceux qui l'ont sifflé lors de ses dernières victoires.

Le champion allemand a visiblement été marqué par ces manifestations d'hostilité alors qu'il s'imposait, notamment à Singapour. "Cette saison n'a pas été facile. De l'extérieur, on peut penser que cela a été simple mais ce n'est pas le cas", a déclaré Vettel.

"C'est fou"

"Ce fut en particulier difficile pour moi d'être sifflé alors que je ne pense pas avoir fait quoi que ce soit de mal. C'est dur, mais je pense que la réponse a été donnée sur la piste et je suis très heureux de la forme que cette réponse a prise."

Aucun sifflet n'a retenti lorsque Vettel était sur le podium en Inde, alors il a remercié "tous les spectateurs pour l'accueil incroyable". "J'ai du mal à trouver les mots et il y a eu un moment de vide lorsque j'ai coupé la ligne. J'ai pensé et réfléchi pendant des heures à ce que je devais dire maintenant. Vous avez tellement de choses à dire dans une occasion comme celle-là..."

"C'est juste un plaisir de prendre le volant de cette voiture et de la piloter pour tous ceux qui ont participé à sa conception. C'est un plaisir aussi de donner tout ce que j'ai pour la faire aller le plus vite possible. Aujourd'hui, la voiture a été phénoménale et en fait elle a été phénoménale pendant toute la saison."

"Je dire un grand merci à tous les membres de l'équipe. Je suis émerveillé, je ne sais que dire que c'est probablement le plus beau jour de ma vie jusqu'ici. Lorsque j'ai commencé à courir, la Formule 1 me semblait très, très loin et il y a aujourd'hui tellement de personnes que j'envie de remercier qui étaient sur mon chemin du karting jusqu'ici. J'ai toujours essayé d'écouter, mais dominer cet incroyable peloton constellé de pilotes incroyablement talentueux c'est fou."

"Je ne suis pas encore assez vieux et je ne suis plus tout jeune. Cependant, j'ai du mal à réaliser. Peut-être que dans 10 ans je réaliserai la taille de cet exploit."

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 18:46


Red Bull

Horner : ''Une journée incroyable''
ESPN Staff
27 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 18456

Le patron de l'équipe Red Bull, Christian Horner, a tiré un nouveau coup de chapeau à son pilote Sebastian Vettel qui a remporté un quatrième titre de champion du monde en s'imposant dans le Grand Prix d'Inde, dimanche à Buddh.

Vettel et Red Bull monopolisent maintenant et les huit derniers titres disputés dans la plus prestigieuse des compétitions de course automobile.

Regrets pour Webber

"C'est une journée incroyable, je ne trouve pas les mots pour décrire ce que Sebastian a réussi ces quatre dernières années", a déclaré Horner. "Ce qui est dommage, c'est que le jour où nous remportons ce Championnat des Constructeurs, Mark Webber n'a pu terminer la course et nous aider à faire le doublé."

Dans le stand Red Bull, la victoire de Vettel a longtemps été incertaine même si le désormais quadruple champion du monde s'est imposé avec 26 secondes d'avance sur Nico Rosberg. "Il y a eu de grosses inquiétudes (concernant les systèmes électriques sur les deux voitures) nous étions obligés de réinitialiser ces systèmes Et en premier lieu le SREC (Système de récupération de l'énergie cinétique)."

"Nous lui avons même demandé d'arrêter d'utiliser sa bouteille pour se désaltérer. On ne savait vraiment pas quel était le problème mais cela ne lui a pas causé de soucis et il s'est imposé."

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 18:50


   Grand Prix d'Inde 2013

Déclarations des pilotes - Course
ESPNF1 Staff /


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21425.3

Suite au Grand Prix d'Inde couru sur le circuit de Buddh, seizième manche du championnat 2013, les pilotes commentent leurs performances.

C'était annoncé depuis longtemps, mais Sebastian Vettel a maintenant remporté son 4e titre mondial consécutif, et il l'a fait avec style. Le champion 2013 a non seulement gagné la course, il a réussi à gérer le problème électrique qui a malheureusement saboté l'excellent potentiel de son coéquipier Mark Webber. Et voir Vettel effectuer des beignes sur la piste et se prosterner devant sa Red Bull sous le regard de la foule qui l'acclamait, quel beau spectacle !

Chez Mercedes, Nico Rosberg a bien réussi sa stratégie et mérité sa belle 2e place. Cependant, avec tout le respect dû à Vettel aujourd'hui, Romain Grosjean a surpassé les attentes (incluant les siennes) en terminant à la 3e place après avoir démarré de la 17e ; très grand bravo pour le pilote Lotus.

Après avoir mené l'épreuve pendant plusieurs tours, Felipe Massa s'est retrouvé 4e à l'arrivée ; c'est exactement le genre de résultat dont a besoin le futur ex-pilote Ferrari pour intéresser de potentiels employeurs. Pour tout le plateau, la stratégie et la gestion des gommes aura fait la différence.

Le championnat des pilotes est maintenant réglé, mais en ce qui concerne l'honorable titre de vice-champion 2013, il reste un beau combat à suivre lors des trois prochaines courses. Le résumé du Grand Prix d'Inde est ici ; le classement actuel du championnat 2013 est ici


Vainqueur - Sebastian Vettel, Red Bull : "Premièrement, je souhaite dire merci à toute la foule. Ce fut un accueil incroyable aujourd'hui et c'est dommage de ne pas courir ici l'année prochaine. Les mots me manquent. J'ai franchi la ligne d'arrivée et je me sentais vidé. J'ai pensé à ce que je pourrais dire pendant une éternité. Il s'agit d'un de ces moments où vous voulez dire tellement de choses, mais vous n'y parvenez pas. Cette saison a été phénoménale. L'équipe ainsi que l'esprit qui règne au sein de l'équipe, c'est très fort. Je l'ai dit précédemment à la radio, cela me donne tellement de puissance. C'est un réel plaisir de m'installer dans la voiture et de courir pour ces gars et ces filles, de donner tout ce que j'ai. La voiture était fantastique aujourd'hui."

"Avant le début de la course, je n'avais pas pensé à faire des beignes, c'est quelque chose qui est arrivé tout simplement. Mon ingénieur m'a donné les instructions habituelles, mais je lui ai répondu 'pas cette fois !' Il y avait tellement de gens dans la tribune principale que je devais tout simplement le faire. Je veux dire un grand merci à toute l'équipe. La saison n'a pas été facile même si les gens de l'extérieur pensaient que tout était entre nos mains ; je pense que ce fut difficile. Ce fut une saison difficile pour moi au niveau personnel, d'être hué même si nous n'avions rien fait de mal. De surmonter cela, de répondre sur la piste et d'être accepté, cela me rend très fier. Rejoindre des personnes comme Prost, Fangio et Michael (Schumacher), c'est incroyable. Je pense que c'est l'un des plus beaux jours de ma vie jusqu'à maintenant. Il y a tellement de gens que je dois remercier. J'ai toujours tenté d'écouter et d'apprendre, et c'est merveilleux de pouvoir courir contre certains des meilleurs pilotes au monde."



2e - Nico Rosberg, Mercedes : "Sebastian (Vettel) a fait un excellent boulot aujourd'hui et son quatrième titre est entièrement mérité. En ce qui concerne notre équipe, ce fut une très importante course aujourd'hui. Nous avons marqué beaucoup de points et sommes remontés à la 2e place dans le championnat des constructeurs. Je suis confiant de nous voir conserver cette position jusqu'à la fin de la saison ; l'équipe fait du très bon travail et notre voiture est compétitive, mais cela va néanmoins demeurer un combat. J'avais un bon rythme aujourd'hui et nous avons vraiment trouvé les bons réglages pour cette piste. L'équipe a fait un boulot fantastique avec la stratégie, je la remercie pour cela. La seule chose qui n'a pas fonctionné à la perfection, c'est lorsque je me suis retrouvé derrière Felipe (Massa) au départ. Le dépasser en piste était difficile, mais nous sommes parvenus à passer devant lors des arrêts. Notre objectif ce week-end était d'être 'les meilleurs parmi les autres' et cela parfaitement fonctionné."

3e - Romain Grosjean, Lotus : À venir


4e - Felipe Massa, Ferrari : "Ce fut une bonne course et je suis très heureux car la stratégie à fonctionné. Je suis parvenu à toujours maintenir un bon rythme, même sur les pneumatiques tendres. J'aurais pu me battre pour le podium ici, mais à mesure que la piste évoluait, certaines voitures, dont la Lotus de Grosjean, sont parvenues à faire un seul arrêt alors que c'était impossible pour nous. J'ai perdu une place à Rosberg, qui est passé par les stands plus tôt pour son deuxième arrêt, mais je dois être satisfait de cette journée car nous n'avons commis aucune erreur. Nous avons perdu la 2e place dans le classement des constructeurs aujourd'hui car Mercedes était très rapide. Nous sommes tous conscients que ce ne sera pas facile de repasser devant, mais il reste encore trois courses à faire et nous ferons le maximum jusqu'à la toute fin. Je souhaite féliciter Sebastian (Vettel), qui mérite tout ce qu'il a accompli jusqu'à maintenant. Je suis vraiment très heureux pour lui car c'est un grand pilote et un très chic type. À partir d'aujourd'hui, son nom fera partie des plus grands pilotes dans l'Histoire de la Formule 1, tels ceux de Senna, Schumacher et quelques autres."

5e - Sergio Pérez, McLaren : "Contrairement aux deux ou trois derniers week-ends, j'ai finalement pu profiter d'une bonne course propre sans aucune malchance ! Cette 5e place est un excellent résultat pour moi. Il y a beaucoup de pression sur mes épaules, aucun doute là-dessus, mais c'est toujours plus plaisant lorsque vous réalisez de bonnes performances alors que vous êtes sous pression. Je suis très satisfait. C'était un sentiment merveilleux de dépasser Kimi (Räikkönen) et Lewis (Hamilton) lors d'une même manœuvre vers la fin. J'ai freiné aussi tard que je le pouvais dans le virage 4 pour tenter de garder Lewis derrière moi, et j'ai réussi. Cette saison est difficile, mais ce résultat est un signe prometteur qui motive réellement toute l'équipe alors que nous abordons les trois dernières courses ; nous ferons de notre mieux pour obtenir d'autres bons résultats. Pour terminer, de grandes félicitations pour Sebastien (Vettel). Il a démontré au cours des dernières années qu'il est véritablement un grand champion. Il connaît une très bonne saison et ce qu'il a accompli est incroyable. Maintenant, j'espère vraiment que nous pourrons nous battre contre lui la saison prochaine !"

6e - Lewis Hamilton, Mercedes : "De très grandes félicitations pour Seb (Vettel) qui est devenu un quadruple champion du monde aujourd'hui. C'est un très grand accomplissement et il a réalisé des performances incroyables cette saison. J'espère vraiment me battre directement contre lui l'année prochaine ! En ce qui concerne notre course, c'est super d'avoir marqué de bons points, particulièrement grâce au podium de Nico (Rosberg), car l'équipe est maintenant de retour à la 2e place (du classement des constructeurs). La voiture se comportait plutôt bien ce week-end mais la course a été frustrante pour moi. J'ai travaillé très fort pour dépasser Felipe (Massa) mais ce n'était tout simplement pas possible et malheureusement, j'ai détruit mes pneus en essayant. Terminer à la 6e place n'est jamais satisfaisant, mais il nous reste encore trois courses et nous allons continuer à tout donner. Je suis confiant que nous parviendrons à réaliser d'autres bons résultats et à conserver la 2e place ; nous allons continuer à nous battre pour que ce soit le cas."

7e - Kimi Räikkönen, Lotus : À venir


8e - Paul di Resta, Force India : "C'est merveilleux de marquer des points ici en Inde lors du Grand Prix à domicile de notre équipe, une course très importante pour nous. Nous avons adopté une stratégie agressive en effectuant mon premier arrêt dès la fin du premier tour pour passer des gommes tendres aux mediums ; cela avait toujours été notre plan. Nous avons ensuite divisé la course en deux car j'ai chaussé mon deuxième train de gommes mediums lors du 30e tour. L'autre positif, c'est que la voiture s'améliore sans cesse depuis quelques semaines et je me sens plus à l'aise, alors je pense que nous pouvons être optimistes d'atteindre un niveau de performance similaire à Abou Dabi la semaine prochaine."

9e - Adrian Sutil, Force India : "L'objectif était de marquer des points, alors terminer aux 8e et 9e places est un excellent résultat pour nous aujourd'hui. Ma stratégie à un arrêt était la plus risquée, et ce n'est que pendant la course que nous avons décidé de la conserver. Les pneus medium sur lesquels j'ai démarré fonctionnaient très bien et j'ai réalisé qu'une stratégie à un arrêt était possible. Pour mon dernier relais, nous pensions que les gommes tendres n'auraient duré que cinq tours alors j'en prenais grand soin, et finalement j'ai pu les faire durer presque 20 tours. Après avoir vécu des courses difficiles ces derniers temps, nous avons démontré à tous ce que nous sommes capables d'accomplir grâce a de l'excellent travail d'équipe."

10e - Daniel Ricciardo, Toro Rosso : "Je suis assez satisfait de ma performance d'aujourd'hui, même si, pendant la course, je pensais que nous étions à la recherche de mieux qu'une 10e place, surtout après le premier relais qui s'est bien passé et alors que le rythme était bon. Il semblait que nous pouvions terminer devant Sutil et di Resta, donc il y a un peu de déception car je ne suis pas parvenu à les passer et obtenir plus de points. Dans l'ensemble, je suis satisfait de ce que j'ai fait dans la voiture. Maintenant nous allons à Abou Dabi où nous avons beaucoup de soutien, alors j'espère que nous pourrons leur donner un bon résultat. Vettel ? Phénoménal ! Particulièrement depuis la pause estivale, alors qu'il s'est vraiment emparé des commandes et n'a plus laissé personne s'en approcher."

11e - Fernando Alonso, Ferrari : "Le problème que j'ai eu pendant le premier tour a compromis toute ma course car j'ai du immédiatement m'arrêter pour changer le museau. Suite à cet arrêt supplémentaire, et sans aucune opportunité pour dépasser, ce fut une longue bataille pour remonter dans le classement. Webber a touché quelqu'un devant moi avant de me toucher, et ensuite j'ai touché Button dans le virage 4. La direction semblait très lourde dans les virages à droite, alors la seule chose à faire était de rentrer au stand. En regardant les courses de Webber et Pérez, je constate que notre stratégie était la bonne car ces deux-là menaient la course lorsque les autres ont commencé à s'arrêter. Mais il faut reconnaître aussi que les choses se sont bien passées pour les pilotes ayant débuté sur les gommes tendres. Je dois féliciter Vettel car ici, comme c'est le cas dans tous les sports, c'est le meilleur qui gagne. Je suis un peu triste de ne pas avoir marqué de points pour le championnat des constructeurs, mais maintenant, si nous voulons reprendre cette 2e place, nous devrons faire mieux lors des trois prochaines courses et toujours tenter de rejoindre le podium, au moins avec une voiture si ce n'est pas les deux."

12e - Pastor Maldonado, Williams : "Ce week-end s'est mieux passé pour nous, la voiture avait un meilleur rythme de course et c'est encourageant. J'ai réussi un autre bon départ et gagné plusieurs place dès le premier tour. Je me battais très fort à la fin pour tenter de rejoindre le top 10, mais malheureusement nous n'y sommes pas tout à fait parvenus aujourd'hui. Nous pouvons toutefois retenir des positifs de ce week-end et je sens que nous nous rapprochons des points, alors si tout va bien, nous en marquerons quelques-uns au cours des trois dernières courses."

13e - Jean-Éric Vergne, Toro Rosso : "Je pense que la stratégie que nous avions était bonne, soit se débarrasser de la gomme tendre très tôt dans la course. Cela aurait porté ses fruits en termes d'entrer dans les points, mais nous étions tout simplement trop lents même si nous avons fait tout notre possible. Je ne pouvais pas faire mieux aujourd'hui, alors je suis déçu bien sûr car ne gagner qu'une seule place par rapport à ma position de départ ne suffit pas. Au moins, nous n'avons que quelques jours à attendre avant de réessayer à Abou Dabi. Vettel? Ce qu'il a fait est vraiment spécial, alors félicitations."

14e - Jenson Button, McLaren : "Aujourd'hui, c'était l'une de ces journées où rien ne se passe comme on l'espère... Alors que je sortais du virage 4 pendant le premier tour, Fernando (Alonso) m'a frappé très durement sur le côté droit. Je ne sais pas vraiment pourquoi il n'a pu réussir son point de corde, puisque je lui avais laissé beaucoup d'espace, mais il m'a frappé très fort sur le côté. Le contact a endommagé la voiture ainsi qu'une roue, en plus de provoquer une crevaison qui a cependant pris trois tours avant de se manifester. C'est d'autant plus dommage que je roulais alors sur des gommes medium qui vous permettent de faire de longs relais ici ! Cet incident a détruit ma stratégie pour le reste de la course. Sans ce contact et la crevaison qui en a résulté, je pense que nous aurions pu nous amuser en piste. C'est dommage car notre voiture était rapide ici, Checo (Pérez) a d'ailleurs démontré ce que nous aurions pu accomplir en menant une très bonne course. Félicitations à Seb (Vettel) pour son quatrième titre mondial. C'est très impressionnant, surtout le fait d'en gagner quatre de suite. Son équipe a fait de l'excellent boulot, (le directeur technique) Adrian Newey a démontré à quel point il est bon, et Seb a très bien scellé le tout par une victoire."

15e - Esteban Gutiérrez, Sauber : "Ce ne fut pas un très bon week-end, mais aujourd'hui j'ai gagné beaucoup d'expérience pendant la course. Malheureusement, j'ai commis une erreur lors du départ et j'ai dû payer le prix en respectant une pénalité de passage par la voie des stands. Nous avions un bon rythme aujourd'hui et j'ai mené de bonnes batailles contre Fernando (Alonso) et Romain (Grosjean), ce que j'ai bien aimé. La voiture était très bien équilibrée mais j'ai eu quelques difficultés vers la fin sur les gommes tendres. Si j'évite les erreurs et si nous parvenons à mieux nous qualifier, nous pourrons sûrement terminer parmi le top 10 à nouveau."

16e - Valtteri Bottas, Williams : "Je glissais beaucoup plus que les autres voitures pendant le premier tour alors j'ai perdu des places, mais mon rythme s'améliorait pendant le premier relais, l'adhérence des pneumatiques également. Cependant, une défaillance de la radio a fait en sorte que mon premier arrêt a été effectué plus tard que prévu et j'ai perdu des places. Je me suis battu de près contre plusieurs autres voitures pendant mon deuxième relais, cependant le trafic m'a coûté un peu de temps. Notre rythme de course était meilleur que lors des dernières manches et je pense que j'étais sur la bonne stratégie, mais puisque je n'avais pas le champ libre, je n'ai pu en profiter pour me battre et tenter de marquer des points."


17e - Max Chilton, Marussia : "Je suis très heureux de ma performance pendant cette course. Le début a été très bon, et avec l'aide de mes ingénieurs, nous avons fait du bon travail pour contourner un problème qui a un temps paru devoir nous obliger à abandonner (un souci avec la roue arrière gauche). Heureusement, cela s'est apaisé et on a pu se remettre sur notre stratégie qui a fini par payer pour moi. Lorsque l'on regarde la vidéo, les circonstances dans le premier virage semblent claires. J'étais devant van der Garde et il a touché à la fois Pic et moi-même avec son aileron avant. Lorsque j'ai regardé dans mes rétroviseurs, j'ai pu voir qu'il avait endommagé son aileron. Dans l'ensemble, tout n'est pas allé comme sur des roulettes ce week-end, mais nous avons été à la lutte avec les Caterham au plan du rythme et nous avons pu faire du bon travail. Je suis évidemment très heureux de continuer à être le seul à avoir terminé toutes les courses mais je le serais plus encore si je pouvais continuer à dire cela après le Brésil ! Merci à l'équipe pour le travail acharné qui a été effectué et qui porte clairement ses fruits. Et enfin, bravo Sebastian (Vettel) pour un quatrième titre bien mérité."

18e - Jules Bianchi, Marussia : "Je suis heureux que nous ayons pu voir l'arrivée de cette course avec nos deux voitures à nouveau, mais je suis déçu de ma position à l'arrivée. Nos deux stratégies étaient très proches, même si en théorie la mienne aurait dû se révéler un peu plus rapide. La voiture était bonne et la stratégie aurait dû mieux payer si nous n'avions pas eu un problème lors de mon premier arrêt au stand, qui m'a coûté beaucoup de temps. À la fin de la course, cela a vraiment fait la différence. Dans l'ensemble, nous devons être satisfaits de la performance de la voiture et nous devons avoir des pensées positives sur toutes les chances qui vont se présenter à l'équipe pour maintenir notre position au Championnat. Bravo à Sebastian (Vettel), c'est un grand exploit pour lui."


Abandons
*19e - Nico Hülkenberg, Sauber (freins, 55e tour) : "Aujourd'hui, j'aurais franchi la ligne d'arrivée à la 8e place. Nous ne savons pas encore ce qui est arrivé. Lorsque j'ai freiné à l'approche du dernier virage, il y a eu un bruit et soudainement je n'avais plus de freins. Quelque chose dans la voiture a cassé. Je suis rentré au stand, je suis retourné en piste, mais quelque chose clochait. C'est très décevant."

Mark Webber, Red Bull (alternateur, 40e tour): "Je suis très déçu évidemment, mais je ne pouvais y faire grand-chose. L'alternateur a fait défaut plutôt soudainement et nous devions immédiatement arrêter. C'est difficile à accepter car nous avons fait beaucoup de choses correctement ce week-end, mais je suis souriant car je n'aurais pas pu faire davantage. Félicitations à Seb (Vettel) pour son championnat et aussi à toute l'équipe. Décrocher un quatrième titre, c'est impressionnant. Toute l'équipe a fait un excellent boulot pour obtenir un quatrième titre d'affilée et une fois de plus, c'est la référence pour les autres."

Charles Pic, Caterham (système hydraulique, 39e tour) : "Après le départ, et en sortant du premier virage, j'étais devant Chilton et mon coéquipier. Giedo (van der Garde) n'avait aucun endroit où aller et il a touché mon pneumatique arrière droit qui a crevé. Par conséquent, j'ai dû rentrer au stand de manière prématurée et je me suis retrouvé au point où j'en étais au Japon, à devoir rattraper le temps perdu pendant tout le reste de la course. Avec mon premier train de pneus medium, la voiture a commencé à se comporter de manière étrange et on m'a dit de m'arrêter à nouveau au 16e tour. En fait, nous avions une nouvelle crevaison sur l'arrière droit et le pneumatique avait perdu de sa pression. Nous avons chaussé un nouveau train de pneus medium et j'ai attaqué pour combler l'écart par rapport aux voitures qui étaient devant moi, mais avec un tel retard, il était improbable que je les rattrape. On a essayé mais nous avons rapidement perdu de la pression dans le système hydraulique. La première conséquence s'est faite ressentir sur la boîte de vitesses car les changements de rapport étaient plus difficiles. Ensuite, la direction est devenue plus lourde et au 39e tour on m'a demandé d'abandonner. Mon ingénieur a expliqué après-coup que nous étions obligés d'abandonner en raison d'une fuite hydraulique. Dans l'ensemble ce fut un week-end difficile, mais nous allons continuer à nous battre le week-end prochain et pendant le reste de la saison."
Giedo van der Garde, Caterham (dommages, 2e tour) : "Je suis vraiment déçu de ma course ; elle s'est terminée trop tôt. J'ai pris un bon départ mais en sortant du premier virage, Chilton ne m'a pas laissé d'espace et nous nous sommes touchés, ce qui a cassé mon aileron avant et la suspension. Il nous avait pourtant été dit clairement qu'il fallait se laisser de la place mais aujourd'hui, je n'en avais pas assez et c'est ce qui a mis un terme à ma course avant qu'elle ne commence vraiment. C'est vraiment dommage parce que j'avais de bonnes sensations avec la voiture ce week-end. L'équilibre était bon dès la première séance d'essais libres et nous savions déjà que notre rythme de course est bon, qu'il nous permet de nous échapper par rapport à nos adversaires directs. Devoir mettre un terme si tôt à cette course, évidemment, ça me fait mal comme à tout le monde dans l'équipe, qui continue à travailler fort. On va essayer de rattraper ça dès le week-end prochain à Abou Dabi. Ce sera l'objectif."


Notes
*Hülkenberg : Abandon lors des derniers tours, mais néanmoins classé car plus de 90 % de la course complétée.


© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 18:52



''Assez difficile'' pour Newey

27 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 19233

Sur le podium pour recueillir le trophée des Constructeurs à l'issue du Grand Prix d'un, dimanche, le directeur technique Adrian Newey est revenu sur le quatrième titre d'affilée de son équipe et de son pilote, Sebastian Vettel.

"C'est incroyable. Il y a quelques années, en arrivant chez Red Bull, on a tous commencé une nouvelle aventure, avec une nouvelle équipe et ce fut un voyage extraordinaire", a-t-il dit. "C'est une grande équipe avec des membres qui sont énormément dévoués. Il y a beaucoup de gens qui travaillent vraiment très dur et ces résultats, ce n'est que le produit de ce travail."

"Un jeune ordinaire"

Après avoir fait gagner Williams et McLaren, Newey, concepteur de génie, a donc porté Red Bull vers un triomphe durable (8 titres, Pilotes et Constructeurs confondus). Il s'est également exprimé, au micro de la télévision britannique, sur le titre qu'il pensait le plus particulier pour lui. "Celui-là a été assez difficile", a-t-il dit. "Mais je pense au premier, avec Williams, c'est toujours très particulier. Il y a aussi 2010, nous avons remporté ce Championnat pour la première fois alors que nous n'étions pas favoris. En face de nous, il y avait toutes les grandes écuries. Ça, c'était très particulier. C'était assez inattendu."

Quant à Vettel, l'ingénieur de 54 ans n'a pour le champion du monde que des éloges. "C'est quelqu'un qui a vraiment les pieds sur terre, c'est quelqu'un d'assez ordinaire, un jeune ordinaire, qui ne perd pas de vue ses origines et qui il est, malgré le succès qui s'accumule."

"Il est très humble, très intelligent. Comme tous les grands pilotes, il est capable de tenir le volant et de savoir ce qui se passe autour de lui en permanence. Ce fut un grand plaisir de travailler avec lui."

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 18:54


Red Bull

Amende pour le champion
ESPN Staff
27 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 21421.3

Sebastian Vettel a reçu une réprimande pour avoir fêté son titre, à la joie générale, avec une série de "beignes" sur la grille de départ du Grand Prix d'Inde. L'écurie Red Bull s'est vue imposer une amende de 25 000 € (34 000 $)

Aucune tolérance n'a été octroyée par la FIA à celui qui a remporté son 4e titre de champion du monde pour cette occasion. Vettel a enfreint l'Article 43.3 du Code sportif disposant que les pilotes ne peuvent rester sur la piste après la fin de la course.

Une obligation

"Le pilote n'a pas rempli ses obligations de se rendre dans le Parc fermé après la course", ont déclaré les commissaires. "En raison des circonstances particulières, les commissaires ont accepté d'écouter les explications du pilote." Pourtant, cela ne les a pas rendus plus cléments. À leur décharge, le règlement dispose également que les pilotes doivent rendre la voiture aux vérifications dans l'état où elle était au moment où elle a coupé la ligne d'arrivée.

Vettel s'est expliqué sur son acte. "À la fin de la course, mon équipe m'a demandé par radio d'enclencher les procédures habituelles après l'arrivée mais je leur ai répondu 'pas cette fois'", a déclaré le pilote allemand. Au lieu de quoi, après sa série de "beignes", il est descendu de la voiture au milieu de la piste pour se prosterner devant sa Hungry Heidi. Il est vrai que la monoplace conçue par Adrian Newey méritait bien ça.

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 18:55


Titres

C'est aussi le succès de Renault

27 octobre 2013


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 17490

L'ensemble de l'entreprise Renault, motoriste de l'écurie Red Bull, a tenu à féliciter Sebastian Vettel et Red Bull pour leurs nouveaux titres.

Car le motoriste français se voit lui aussi couronné de succès avec le quatrième titre de Sebastian Vettel.

"J'aimerais adresser toutes mes félicitations aux équipes Infiniti Red Bull Racing et Renault Sport F1 pour le titre de champion du monde des Constructeurs, cette année et lors des trois saisons précédentes", a déclaré Carlos Ghosn, le PDG de Renault.

"Nous sommes fiers de cet héritage commun, qui ajoute encore un titre au palmarès historique de Renault en Formule Un et confirme que nous sommes parmi les motoristes les plus prospères de l'histoire de ce sport", a-t-il ajouté.

"Cet esprit et cette soif de victoire sont autant de sources d'inspiration pour l'ensemble du personnel Renault qui nous poussent toujours à aller de l'avant. Un défi encore plus grand nous attend pour 2014 où nous espérons répliquer ces victoires avec le Power Unit Renault Energy F1".

© ESPN Sports Media Ltd.
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 19:02

Formule 1 - Grand Prix d’Inde
GP d'Inde 2013 : Sebastian Vettel (Red Bull) champion du monde pour la quatrième fois

14:24
Vainqueur du GP d'Inde, Sebastian Vettel (Red Bull) a remporté à 26 ans son quatrième titre mondial, dimanche à Greater Noida. Nico Rosberg (Mercedes) et Romain Grosjean (Lotus) ont complété le podium.


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 1114804-17627130-640-360

A 26 ans, Sebastian Vettel (Red Bull) est quadruple champion du monde. Dimanche, l'Allemand a rejoint le Français Alain Prost dans les statistiques de la Formule 1 à l'occasion de sa troisième victoire de suite dans un Grand Prix d'Inde. Il compte quatre titres à son palmarès et surtout consécutivement, ce que seuls Juan Manuel Fangio et Michael Schumacher avaient réussi avant lui. Dans le livre d'or de la Formule 1, l'Argentin et l'Allemand sont aussi les seuls à avoir gagné plus de titres que lui : respectivement cinq et sept.

Auteur de sa 43e pole position en carrière samedi, sa troisième en autant d'éditions du Grand Prix d'Inde, Sebastian Vettel (Red Bull) a sans problème contré les stratégies alternatives de certains de ses adversaires sur le circuit de la banlieue de Delhi. Il s'était qualifié en pneus "tendre" et est rentré au stand dès le troisième des 60 tours pour chausser des "medium". Son coéquipier Mark Webber (Red Bull), parti en "medium", a alors eu le champ libre mais sa cadence n'a pas été suffisante pour envisager la victoire. Vettel venait de repasser en tête lorsque l'Australien, frappé par une malchance légendaire cette saison, a abandonné sur ennui de boîte de vitesses.

L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes), qualifié deuxième, a fini deuxième, alors que la plus belle course est sans doute à mettre au crédit du Français Romain Grosjean. Recalé en Q1 samedi, 17e au départ, il a fini troisième grâce à un excellent relais initial de 14 tours en "tendre", ce qui lui a permis de faire la différence en "medium" en fin de parcours.

Fernando Alonso (Ferrari), dernier à pouvoir retarder le sacre de Sebastian Vettel, a fini onzième. Il a perdu toute chance dans un contact dans le premier tour avec Mark Webber.

Stéphane VRIGNAUD - Eurosport
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par siberian84 le Dim 27 Oct - 19:05

Formule 1 - Grand Prix d’Inde
GP d'Inde 2013 : Sebastian Vettel (Red Bull) "très fier de rejoindre Prost, Fangio et Schumacher"

27/10/2013

Atteint par les sifflets cette saison mais heureux de son quatrième titre et de sa place parmi les plus grands désormais : Sebastian Vettel (Red Bull) avait des sentiments mêlés sur le podium, dimanche.


Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 1114262-17620626-640-360

Sur le podium de Buddh, au Grand Prix d'Inde, Sebastian Vettel était rayonnant comme on l'imagine après une nouvelle démonstration de son immense talent. "J'étais vidé en passant la ligne d'arrivée, a déclaré le désormais quadruple champion du monde au micro de David Coulthard, qu'il avait mis à la retraite à sa arrivée chez Red Bull, en 2009. Débordé par les émotions, "car c'est le résultat d'une saison phénoménale ! L'esprit qui anime notre équipe est vraiment fantastique."

"J'ai donné tout ce que j'avais et la voiture a été formidable tout au long du championnat, même si cela n'a pas été une saison facile pour autant. Ce qui n'a pas été facile pour moi personnellement, c'est d'entendre des huées à mon égard alors que je fais juste mon job du mieux possible", regrette Vettel. "J'ai répondu sur la piste, que puis-je faire d'autre ? La foule ici en Inde était très enthousiaste, c'est dommage que nous ne revenions pas l'an prochain... Ce n'est pas autorisé, mais j'ai souhaité symboliquement remercier les spectateurs en leur lançant mes gants dans une tribune."

"C'est l'un des plus beaux jours de ma vie, sans aucun doute", a conclu le champion du monde. "Je me souviens encore de mes débuts, la Formule 1 était tellement loin. Beaucoup de gens m'ont aidé, dans les formules de promotion et puis en F1, pour apprendre mon métier. Merci à tous. Je suis très fier de rejoindre des légendes comme Prost, Fangio et Schumacher avec ce quatrième titre."

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Eurosport_com
siberian84
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 35
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Spécial Sebastian Vettel (Formule un) - Page 3 Empty Re: Spécial Sebastian Vettel (Formule un)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum