Le forum de JS-Kabylie.fr (Jeunesse Sportive de Kabylie)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-49%
Le deal à ne pas rater :
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain 2019/20 Stadium Fourth
46 90 €
Voir le deal

Saison espagnole, 2014 - 2015

Page 12 sur 18 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 18  Suivant

Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 5 Fév - 17:15

Le Real gagne mais perd des pions

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2520825_full-lnd

Le Real Madrid a décroché une victoire coûteuse contre Séville (2-1) mercredi en match en retard de la 16e journée du Championnat d'Espagne, creusant l'écart en tête mais perdant Marcelo et probablement Sergio Ramos et James Rodriguez avant d'affronter l'Atletico samedi.

Un suspendu, deux blessés: dans un stade Santiago-Bernabeu frigorifié, le leader merengue (54 pts) a sans doute fini la soirée assez refroidi, même s'il a porté son avance à quatre longueurs sur le FC Barcelone (2e, 50 pts) et sept sur l'"Atleti" (3e, 47 pts).

Le court déplacement au stade Vicente-Calderon samedi verra le retour de Cristiano Ronaldo, qui a purgé mercredi son second match de suspension après une exclusion il y a dix jours à Cordoue (2-1).

Mais ce derby contre l'Atletico risque néanmoins d'être compliqué pour le Real étant donné les absences possibles de Ramos (cuisse) et James (pied), contraints de sortir sur blessures en première période (9, 27), et la suspension de Marcelo pour accumulation de cartons jaunes.

Avant ces contretemps, c'est James, servi par Marcelo, qui avait ouvert la marque d'une tête plongeante (12). Et c'est son remplaçant, le jeune Jesé, qui a alourdi la marque après une percée d'Isco et un relais de Karim Benzema (36). Iago Aspas a réduit la marque en fin de rencontre (81).

Problèmes défensifs
Dans un match haché de fautes entre le vainqueur de la Ligue des champions 2014 et celui de l'Europa League, Benzema a été à l'origine d'une autre blessure, celle du gardien sévillan Beto, sorti sur civière après une charge de l'attaquant français (37).

Et le jeu dans tout ça ? Entre tous ces temps morts, Séville aurait pu mériter mieux vu les problèmes défensifs récurrents qui agitent la "Maison blanche" en 2015. Il a fallu que le gardien madrilène Iker Casillas s'interpose devant Vitolo (2, 22) et que le poteau repousse la tentative de Vicente Iborra (18) pour éviter un but sévillan. Et le même Iborra pourra s'en vouloir longtemps de sa reprise dévissée seul face au but vide en seconde période (59).

Finalement, après plusieurs actions brûlantes, Aspas a réduit la marque après une passe en retrait d'un de ses partenaires (81) mais il était trop tard pour revenir. Le Real aurait clairement pu s'épargner ce final fébrile s'il s'était mis à l'abri: Benzema, servi en retrait, a frappé à côté (38) et Gareth Bale, faisant encore et toujours preuve d'égoïsme, a oublié le Français dans l'axe après un déboulé sur l'aile gauche (47).

Pour le club merengue, l'essentiel est certes là avec cette courte victoire qui lui offre un matelas d'avance sur ses principaux poursuivants. Les hommes de Carlo Ancelotti sont d'ailleurs assurés de rester en tête ce week-end quelle que soit leur prestation samedi.

Mais dans le bouillant stade Calderon, face à un Atletico que le Real n'arrive plus à battre depuis cinq matches, il faudra composer avec les absences et faire mieux, beaucoup mieux que mercredi soir.

Fifa.com (04/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 5 Fév - 17:31

Promus aux prises, derby madrilène en vue

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2507318_full-lnd

Le Deportivo La Corogne et Eibar, deux promus aux trajectoires contrastées cette saison, se retrouvent vendredi (19h45 GMT) en ouverture de la 22e journée du Championnat d'Espagne, avant le choc très attendu entre l'Atlético et le Real samedi pour le derby madrilène.

Les Basques d'Eibar (8e, 27 pts), révélations de la phase aller, ont bien mieux débuté la saison que les Galiciens du "Depor" (14e, 21 pts), à la lutte en bas de tableau.

Mais au vu de leurs récentes sorties, ces dynamiques pourraient bien s'inverser vendredi soir au stade Riazor: Eibar reste sur trois matches sans succès, dont deux défaites de rang, tandis que le Deportivo n'a perdu qu'une seule fois en cinq matches en 2015.

Samedi, l'affiche du week-end opposera l'Atlético (3e, 47 pts) au Real Madrid (1er, 54 pts) au stade Vicente-Calderon, où ce dixième derby madrilène en l'espace d'un an toutes compétitions confondues pourrait faire figure de premier tournant de la saison.

Le champion d'Espagne a l'opportunité de revenir à quatre longueurs du Real, champion d'Europe, mais l'Atlético pourrait tout aussi bien perdre pied et se retrouver distancé à 10 points du leader. En cinq derbies disputés cette saison, le club "colchonero" n'a néanmoins perdu aucune de ces confrontations (trois victoires, deux nuls).

Enfin, dimanche soir (20h00 GMT), le FC Barcelone peut profiter de ce duel direct entre ses principaux concurrents au titre pour refaire son retard sur le club merengue, à condition de réussir à l'emporter face à l'Athletic Bilbao dans la "cathédrale" de San Mames.

Le programme

Vendredi
Deportivo La Corogne - Eibar

Samedi
Atletico Madrid - Real Madrid
Villarreal - Grenade
Levante - Malaga
Real Sociedad - Celta Vigo

Dimanche
Cordoue - Almeria
Getafe - Séville
Espanyol Barcelone - Valence
Athletic Bilbao - FC Barcelone

Lundi
Elche - Rayo Vallecano

Fifa.com (05/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 5 Fév - 17:37

Griezmann-Benzema, duel fratricide à Madrid

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2367505_full-lnd

Très complices en équipe de France, Antoine Griezmann et Karim Benzema vivent chacun une période faste en club et leur duel à distance sera une des clés du derby madrilène entre l'Atlético et le Real en Championnat d'Espagne, samedi (16h00 heure française).

. Deux "frères" qui s'apprécient
Ces deux-là avaient tout pour s'entendre: depuis un an que Griezmann joue en Bleu (14 sélections), il affiche une relation technique prometteuse avec Benzema, patron de l'attaque française (77 sélections)

De fait, le jeu rapide et instinctif de "Grizi" convient bien à celui de "Benz", adepte des remises et des combinaisons. "C'est facile de s'associer, on essaie toujours de se trouver pour un une-deux", a expliqué Griezmann lors du dernier rassemblement des Bleus.

Et cette compatibilité se double d'une belle complicité au quotidien, s'agissant de deux joueurs proches par l'âge (27 ans pour Benzema, bientôt 24 pour Griezmann) et originaires de la grande région lyonnaise (Bron pour l'un, Mâcon pour l'autre).

"On s'entend bien, sur et en dehors du terrain", avait résumé Griezmann en novembre 2014.  D'ailleurs, juste après son transfert à l'Atlético cet été, Benzema lui avait envoyé sur Twitter ce message de bienvenue à Madrid: "Rendez-vous pour le derby, frérot!"

. Deux buteurs en série
Des derbies madrilènes, les deux Français en ont déjà disputé cinq cette saison (trois victoires de l'Atletico, deux nuls), sans parvenir à marquer. Mais Griezmann et Benzema pourraient se rattraper samedi au stade Vicente-Calderon, si l'on se fie à leur éclatante forme du moment.

Sur ses six dernières apparitions en Liga, Griezmann a inscrit huit buts, devenant le meilleur buteur de l'"Atleti" cette saison (11 buts en championnat). "Depuis le mois de novembre, nous parlons du fait que Griezmann fait beaucoup de progrès. Voilà le joueur dont nous avons besoin", s'est réjoui l'entraîneur "colchonero" Diego Simeone, qui, en début de saison, avait exhorté le Français à devenir "un homme" sur le terrain.

Mais "Benzegol" n'est pas en reste: 11 buts également en Liga, dont une merveille de frappe enroulée en lucarne le week-end dernier contre la Real Sociedad (4-1). "Le but qu'il a marqué est un but de grande qualité", a souligné samedi son entraîneur Carlo Ancelotti. "C'est un attaquant qui a une qualité de frappe fantastique dans toutes les positions."

. Deux pointes jouant pour autrui

Outre leur finesse technique et leur sens du but, Griezmann et Benzema ont aussi en commun de savoir s'effacer pour le bien du collectif, ce qui a progressivement fait d'eux des éléments-clés de l'Atlético (3e, 47 pts) et du Real (1er, 54 pts) en Liga.

Griezmann a pour lui son inlassable activité: "J'aime quand il revient défendre, quand il travaille, quand il combine avec ses partenaires et récupère des ballons qui nous permettent de mieux attaquer", résume Simeone.

Quant à Benzema, c'est un attaquant qui décroche, combine, ouvre des brèches et permet aux autres de briller. "Ce n'est pas un attaquant de surface, c'est un attaquant qui se déplace très bien, qui apporte de la qualité dans le jeu", fait valoir Ancelotti.

Bref, ces deux-là sont bien partis pour enflammer le derby samedi, avec pour arbitre leur compatriote Raphaël Varane, qui devrait être aligné en défense côté Real.

Fifa.com (05/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 5 Fév - 17:39

Real - James opéré du pied droit

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2521047_full-lnd

L'attaquant colombien du Real Madrid James Rodríguez s'est fracturé le pied doit mercredi en Championnat d'Espagne contre Séville et sera opéré, a annoncé le club jeudi, une lésion pouvant entraîner une indisponibilité allant jusqu'à deux mois.

Les examens médicaux ont montré une "fracture du cinquième métatarsien du pied droit", annonce le club dans un communiqué. "Le joueur sera soumis à une opération chirurgicale dans les prochaines heures", ajoute le club, sans préciser le temps d'indisponibilité du joueur qui pourrait être d'environ deux mois selon la presse.

Peu avant la demi-heure de jeu, James Rodriguez est sorti après une blessure au pied droit, rentrant directement au vestiaire et laissant sa place à Jesé (27e). Le Real s'est imposé 2 à 1 devant Séville lors du match en retard de la 16e journée et a porté à quatre points son avance en tête de Liga sur le FC Barcelone.

James et le défenseur espagnol Sergio Ramos, touché à la cuisse gauche mercredi également, seront indisponibles samedi pour affronter l'Atletico, dans le derby madrilène, un match qui s'annonce déjà comme un premier tournant de la saison en Liga.

Fifa.com (05/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 6 Fév - 15:29

Real - Ramos absent cinq semaines

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2343756_full-lnd

Le défenseur du Real Madrid Sergio Ramos, blessé à une cuisse mercredi, sera indisponible cinq semaines, a annoncé vendredi l'entraîneur madrilène Carlo Ancelotti, ce qui privera le club merengue d'un de ses titulaires habituels jusqu'à mi-mars.

Ramos s'est blessé aux ischio-jambiers de la jambe gauche en tout début de match mercredi contre Séville (2-1), cédant sa place à Nacho au bout de neuf minutes. "La blessure de Sergio est une blessure importante, d'une durée de cinq semaines", a fait savoir Ancelotti en conférence de presse.

Déjà forfait pour le derby contre l'Atletico en Championnat d'Espagne samedi, Ramos devrait aussi manquer les deux manches du huitième de finale de Ligue des champions contre Schalke 04, programmées le 18 février et le 10 mars.

Cette indisponibilité, plus longue qu'initialement redouté, est un coup dur pour le Real Madrid, déjà privé sur blessures de James Rodriguez (pied), Pepe (côtes) ou Luka Modric (cuisse).

En l'absence de Ramos et Pepe samedi, Ancelotti a indiqué qu'il devrait aligner en défense centrale les jeunes Raphaël Varane (21 ans) et Nacho Fernandez (25 ans), même si ce duo a très peu joué ensemble par le passé.

"J'ai confiance dans le couple Varane-Nacho, ce sont de très bons joueurs, avec beaucoup d'enthousiasme et d'envie de jouer. Je suis convaincu qu'ils vont bien faire les choses demain (samedi)", a conclu le technicien italien.

Ce week-end, l'affiche de la 22e journée de Liga oppose l'Atletico (3e, 47 pts) au Real Madrid (1er, 54 pts) au stade Vicente-Calderon, où ce dixième derby madrilène en l'espace d'un an toutes compétitions confondues pourrait faire figure de premier tournant de la saison.

Fifa.com (06/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 6 Fév - 15:32

Derby capital à Madrid, le Barça aux basques

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2507307_full-lnd

Malgré le retour de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid aborde amoindri le premier tournant du Championnat d'Espagne samedi contre l'Atlético, avec le risque de voir le FC Barcelone revenir sur ses talons dimanche à Bilbao lors de la 22e journée.

. Course à handicap pour le Real
Pour le leader madrilène, la victoire mercredi contre Séville (2-1) en match en retard a coûté cher: James Rodriguez, qui s'est fracturé le pied droit, devrait être indisponible au moins deux mois, et Sergio Ramos, touché à la cuisse gauche, sera sur le flanc plus d'un mois.

Quant au latéral brésilien Marcelo, averti, il est suspendu ce week-end pour accumulation de cartons jaunes, à moins d'un recours de dernière minute.

Bref, en ajoutant les blessures de Pepe (côtes) et Luka Modric (cuisse), cinq titulaires habituels de la "Maison blanche" manquent à l'appel pour ce derby au sommet entre le Real (1er, 54 pts) et l'Atletico (3e, 47 pts) samedi après-midi (15h00 GMT).

Cela fait beaucoup pour l'entraîneur Carlo Ancelotti, contraint de rebâtir sa défense. Au stade Vicente-Calderon, les jeunes Raphaël Varane (21 ans) et Nacho Fernandez (25 ans) devraient donc composer la charnière centrale malgré leur manque d'automatisme.

"Nous n'avons pas à nous soucier des absents, a néanmoins assuré Ancelotti vendredi. Je suis très tranquille, nous avons toujours dit que l'effectif du Real Madrid était très compétitif et les joueurs vont le montrer."

Seule éclaircie dans cette tempête de mauvaises nouvelles, Cristiano Ronaldo (28 buts en Liga) a fini de purger ses deux matches de suspension. Et le Portugais, qui a fêté jeudi ses 30 ans, voudra sans doute célébrer ça au stade Calderon. "Je le vois motivé, comme toujours, a prévenu Ancelotti. Il a bien profité de cette semaine de travail et il est au top."

. Atlético, ne pas rater le virage
Si l'Atlético Madrid veut garder l'espoir de conserver son titre de champion d'Espagne, il n'a pas le choix: il lui faut s'imposer samedi contre le Real pour revenir à quatre points de son voisin, car toute défaite le reléguerait à dix longueurs, trop loin du titre.

Sur les derniers derbies madrilènes, la tendance est favorable au club "colchonero", qui n'a perdu aucune des cinq confrontations disputées cette saison avec trois victoires et deux nuls.

De fait, depuis le sacre en finale de la Ligue des champions en mai 2014 (4-1 a.p.), le Real n'y arrive plus face à son voisin, qu'il connaît pourtant par coeur pour l'avoir affronté neuf fois en l'espace d'un an!

Mais avec son bloc compact et son réalisme offensif, l'Atlético reste une machine à faire déjouer les adversaires. En outre, l'équipe s'est enrichie cette saison d'atouts offensifs capables de varier le jeu, comme le duo Mandzukic-Griezmann, annoncé titulaire samedi.

Antoine Griezmann, en particulier, devrait être un poison pour la défense merengue: le Français reste sur huit buts en six journées et vient d'être désigné meilleur joueur du mois de janvier en Liga. Suffisant pour relancer la Liga dans le bouillant stade Calderon?

. Le Barça pour revenir au contact
Pendant que ses deux principaux rivaux pour le titre s'écharperont à Madrid, le FC Barcelone (2e, 50 pts) a une opportunité en or de se rapprocher du Real. "S'ils peuvent caler et si nous pouvons réduire l'écart, ce sera bienvenu", a résumé l'attaquant barcelonais Pedro.

Pour cela, il faudra triompher de l'Athletic Bilbao (11e) dimanche dans la "cathédrale" de San Mames, avec peut-être une difficulté supplémentaire liée à la météo et à la neige tombée ces derniers jours au Pays basque.

Mais vu la forme récente du trio offensif "MSN" (Messi-Suarez-Neymar), le Barça arrive lancé, d'autant qu'il a pu souffler cette semaine après un mois de janvier à enchaîner les matches.

Le programme

Joué vendredi
La Corogne - Eibar

Samedi
Atlético Madrid - Real Madrid
Villarreal - Grenade
Levante - Malaga
Real Sociedad - Celta Vigo

Dimanche
Cordoue - Almeria
Getafe - Séville
Espanyol Barcelone - Valence
Athletic Bilbao - FC Barcelone

Lundi
Elche - Rayo Vallecano

Fifa.com (06/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 6 Fév - 15:33

Le 10ème derby madrilène en l'espace d'un an

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2439539_full-lnd

L'Atlético et le Real Madrid, qui s'affrontent samedi au stade Vicente-Calderon (15h00 GMT) pour la 22e journée du Championnat d'Espagne, se sont déjà rencontrés à neuf reprises en un an toutes compétitions confondues :

. 4 février 2014, demi-finale aller de Coupe du Roi: Real-Atlético (3-0)
LA CLAQUE MERENGUE. Large succès à domicile pour le Real: après l'ouverture du score sur un tir détourné de Pepe, l'Atlético se découvre puis s'effondre sur un but en finesse de Jesé et une autre frappe déviée d'Angel Di Maria.

. 12 février 2014, demi-finale retour de Coupe du Roi: Atlético-Real (0-2)
DEUX PENALTIES, UN BRIQUET. Le Real se qualifie pour la finale de la Coupe du Roi, un trophée qu'il remportera ensuite. Mais le match est un sommet de tension. Cristiano Ronaldo marque deux penalties avant d'être atteint au visage par un briquet en rentrant au vestiaire.

. 2 mars 2014, 26e journée de Liga: Atlético-Real (2-2)
RONALDO EVITE LE NAUFRAGE AU REAL. Au sommet du championnat, l'Atletico et le Real se livrent un derby intense et indécis. Les "Colchoneros" sont cueillis à froid par Karim Benzema mais ils inscrivent deux buts splendides par Koke puis Gabi. Ronaldo égalise tardivement et sauve le Real.

. 24 mai 2014, finale de la Ligue des champions: Real-Atlético (4-1 a.p.)
ET SOUDAIN, LA TETE DE SERGIO RAMOS. Le Real décroche sa dixième Ligue des champions après un improbable retournement de situation. L'Atlético marque grâce à Diego Godin et croit s'acheminer vers sa première C1 lorsque Sergio Ramos, au bout du temps additionnel, égalise de la tête. En prolongation, Gareth Bale, Marcelo puis Ronaldo sur penalty donnent de l'ampleur au sacre du Real.

. 19 août 2014, Supercoupe d'Espagne aller: Real-Atlético (1-1)
RAUL GARCIA REPOND A JAMES. Au terme d'un triste nul de début de saison, les deux rivaux se neutralisent: en fin de match, James Rodriguez marque pour son premier match au stade Bernabeu, avant que Raul Garcia n'égalise.

. 22 août 2014, Supercoupe d'Espagne retour: Atlético-Real (1-0)
UN TROPHEE POUR CONSOLER L'ATLETICO. Trois mois après leur échec en finale de la C1, les "Colchoneros" se consolent en remportant la Supercoupe d'Espagne, grâce à un but du Croate Mario Mandzukic. Symbole d'un match encore très tendu, Diego Simeone est exclu pour contestation.

. 13 septembre 2014, 3e journée de Liga: Real-Atlético (1-2)
DEFAITE FONDATRICE POUR LE REAL. Tiago puis Arda Turan tirent profit des largesses défensives du Real Madrid, malgré un penalty de Ronaldo. Cette défaite sera fondatrice pour la "Maison blanche", qui signera dans la foulée une série record en Espagne de 22 victoires consécutives.

. 7 janvier 2015, 8e de finale aller de Coupe du Roi: Atlético-Real (2-0)
TORRES, RETOUR GAGNANT. Fernando Torres, revenu à l'Atletico sept ans après avoir quitté son club formateur, est titulaire. Et même si l'attaquant rate ses débuts, un penalty de Raul Garcia et un but de José Maria Gimenez suffisent à assommer le Real.

. 15 janvier 2015, 8e de finale retour de Coupe du Roi: Real-Atlético (2-2)
EL "NIÑO" DOUCHE LE BERNABEU. Après son premier match une semaine plus tôt, ses premiers buts: Fernando "El Niño" Torres se rappelle au bon souvenir du Bernabeu en inscrivant un doublé pour qualifier l'Atlético, malgré deux égalisations signées Ramos et Ronaldo.

Fifa.com (06/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 6 Fév - 15:35

Simeone promet de l'intensité, Ancelotti n'a pas peur

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2439134_full-lnd

L'entraîneur Diego Simeone a promis vendredi que l'Atlético serait "une équipe intense" samedi (16h00) lors du derby madrilène au sommet du Championnat d'Espagne, mais cela n'impressionne pas son homologue du Real Carlo Ancelotti, qui a dit n'avoir "pas peur" de l'adversaire.

Pensez-vous que les nombreuses absences au sein du Real Madrid conditionneront le résultat du derby ?
Carlo Ancelotti : "Nous n'avons pas à nous soucier des absents, mais de ceux qui joueront. Je suis très tranquille, nous avons toujours dit que l'effectif du Real Madrid était très compétitif et les joueurs vont le montrer demain (samedi). J'ai confiance dans le couple Varane-Nacho (en défense), ce sont de très bons joueurs, avec beaucoup d'enthousiasme et d'envie de jouer. Je suis convaincu qu'ils vont bien faire les choses."

Diego Simeone : "Nous ne pensons pas aux absences de l'adversaire, ce qui compte, c'est d'amener le match là où nous le souhaitons. Nous sommes très respectueux avec tous les adversaires et nous savons que nous allons affronter une équipe avec d'excellents joueurs et un grand entraîneur."

Ce match peut-il être déjà décisif pour la course au titre ?
C.A.: "C'est un match qui ne rapporte que trois points et c'est valable pour les deux équipes. C'est vrai que nous avons un avantage (au classement) mais cela ne veut rien dire. Nous devons jouer ce match au maximum, utiliser toutes nos qualités. (...) Lors des matches de Coupe du Roi en janvier (0-2, 2-2) nous n'avons pas bien joué. C'est un moment important de la saison et c'est un derby. Tout cela crée une attente au sein de l'équipe, une envie, une motivation très grande. Nous nous sommes bien préparés, nous avons confiance et nous allons bien jouer, j'en suis convaincu."

D.S.: "Nous ne pensons qu'au match de demain (samedi), pas à ce qui pourrait arriver en mai. Notre vie est centrée sur ce qui se passera demain et par conséquent, nous ne nous encombrons pas d'informations sur ce qui pourrait se produire."

L'Atlético Madrid a été accusé ces dernières semaines d'être une équipe trop rugueuse. Qu'en pensez-vous ?
C.A.: "Nous n'avons pas peur. Nous considérons que l'Atlético travaille très bien, surtout au niveau défensif. Dans ce domaine, c'est sûrement l'une des meilleures équipes du monde. Nous y réfléchissons, afin de trouver la manière de les déstabiliser un peu plus."

D.S.: "Nous ne savons pas jouer d'une autre manière, parce qu'être une équipe intense est notre caractéristique, et nous n'allons pas changer, en aucune manière (...). En football, on peut gagner de différentes façons et nous, nous cherchons celle qui correspond aux caractéristiques de nos joueurs et à notre histoire. Je l'ai déjà dit, ce qui me satisfait est d'avoir réussi à faire que l'Atlético Madrid joue comme il l'a toujours fait dans l'histoire: une équipe de contre-attaque, bagarreuse, forte, intense."

Fifa.com (06/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 6 Fév - 19:22

FC Séville - 2 à 3 mois d'absence pour Beto

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2441006_full-lnd

Le gardien portugais de Séville Beto, victime d'une violente charge de Karim Benzema mercredi face au Real Madrid (2-1), souffre d'une luxation d'une épaule et devrait être absent entre deux et trois mois, a annoncé vendredi le club andalou.

"Il a été diagnostiqué à Beto, gardien du FC Séville, une luxation de niveau III de l'épaule gauche", a fait savoir le club dans un communiqué. "La situation est à l'étude même si cette blessure nécessitera probablement une intervention chirurgicale et par conséquent, une période approximative d'au moins 10 semaines de convalescence."

Beto a été heurté au niveau de la tête par l'attaquant français, emporté par son élan sur un ballon en profondeur mercredi au stade Bernabeu en match en retard de la 16e journée du Championnat d'Espagne.

Groggy, l'international portugais (32 ans, 10 sélections) est resté de longues minutes au sol avant d'être évacué du terrain sur une civière, tandis que Benzema n'a pas été averti.

Cette indisponibilité est une très mauvaise nouvelle pour Séville, actuellement quatrième de Liga et opposé au Borussia Mönchengladbach dans deux semaines en 16e de finale aller de l'Europa League, compétition dont les Andalous sont les tenants du titre.

Fifa.com (06/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 6 Fév - 19:23

Real - Ancelotti salue le travail de Zidane

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2284916_full-lnd

Zinedine Zidane fait du "très bon" travail à la tête de la réserve du Real Madrid, a estimé vendredi Carlo Ancelotti, entraîneur de l'équipe première, ajoutant que le Français avait "toutes les qualités" pour éventuellement lui succéder un jour.

"J'apprécie le travail de Zidane, il est très bon", a déclaré le technicien italien en conférence de presse, saluant le redressement opéré par "Zizou" à la tête du Real Madrid Castilla après un démarrage poussif.

"Pour sa première année, il s'en sort très bien, il a conduit le Castilla jusqu'en haut du classement et il doit continuer comme ça. Il est clair qu'il a toutes les qualités pour entraîner une grande équipe et surtout le Real Madrid", a ajouté Ancelotti, dont Zidane était l'adjoint la saison dernière en équipe première.

Nommé cet été à la tête de la réserve, l'icône du football français peut se targuer d'avoir nettement redressé la barre après les débuts ratés de son équipe, qui avait concédé cinq défaites lors des six premières journées.

Depuis, le Real Madrid Castilla a enchaîné les prestations convaincantes, n'a subi qu'un seul revers en quatre mois et s'est emparé il y a dix jours des commandes de son groupe en Segunda B (3e division espagnole).

Dimanche (15h00 GMT), les joueurs de Zidane ont l'opportunité de confirmer leur excellente forme avec la réception de la réserve de l'Athletic Bilbao (4e). A cette occasion, le prodige norvégien Martin Odegaard (16 ans), recruté en janvier au nez et à la barbe des autres grandes équipes européennes, pourrait faire ses premiers pas en match officiel avec la réserve merengue.

Fifa.com (06/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 7 Fév - 20:31

L'Atlético a peut-être relancé la Liga

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2521684_full-lnd

L'Atletico Madrid, mené par l'intenable Antoine Griezmann, a frappé fort samedi face au Real Madrid (4-0) pour relancer la course au titre en Championnat d'Espagne et revenir à quatre longueurs du leader merengue, complètement dépassé au stade Vicente-Calderon.

A l'évidence, le champion d'Espagne tient à son trophée! Dans le derby au sommet de cette 22e journée, l'"Atleti" s'est imposé sur un but de Tiago (14), bien aidé par une grossière erreur d'Iker Casillas, et un superbe ciseau de Saul (18). Griezmann (67) puis Mario Mandzukic (89) ont ensuite clos le score, écoeurant un Real fantomatique à l'instar de sa star Cristiano Ronaldo.

Voilà l'Atletico (3e, 50 pts) replacé à seulement quatre longueurs de la "Maison blanche" (1er, 54 pts). Et le FC Barcelone (2e, 50 pts) a l'opportunité dimanche (20h00 GMT) contre l'Athletic Bilbao de revenir à portée d'un Real Madrid décidément très loin de son visage triomphant de la fin d'année 2014.

Oubliée, la série de 22 victoires consécutives établie à l'automne: les hommes de Carlo Ancelotti affichent une fébrilité défensive persistante et lorsque la puissance offensive s'enraye, comme samedi, le Real cahote.

A sa décharge, cinq des habituels titulaires étaient absents au stade Vicente-Calderon: James Rodriguez (pied), Sergio Ramos (cuisse), Luka Modric (cuisse), Pepe (côtes) et Marcelo (suspendu).

Cristiano Ronaldo, lui, était de retour après avoir purgé deux matches de suspension et Ancelotti l'annonçait "au top". Mais le Portugais, qui a fêté jeudi ses 30 ans, semble à l'arrêt depuis l'obtention de son troisième Ballon d'Or mi-janvier. Tout au long du match, "CR7" n'a quasiment rien fait de bon, ratant ses prises de balle, ses dribbles, ses centres et s'énervant à chaque décision contraire de l'arbitre.

Griezmann, vif et décisif
Quant à ses partenaires d'attaque, Gareth Bale a été trop brouillon et Karim Benzema a eu peu de ballons exploitables, sur une pelouse, il est vrai, très dégradée.

Peut-être est-ce un faux rebond qui a surpris Iker Casillas sur la puissante frappe rasante de Tiago ? Toujours est-il que le portier merengue a renoué avec les bourdes, illustrant la faillite des cadres du Real. Aussitôt le public du Calderon, chambreur, s'est mis à scander "I-ker, I-ker" à chaque intervention du gardien, lequel a commencé à se montrer très nerveux sur les ballons aériens.

L'Atletico n'en demandait pas tant. Et la fébrilité de la défense madrilène, avec une charnière très peu rodée Varane-Nacho, a permis peu après aux "Colchoneros" de faire le break: déboulant sur la gauche, Siqueira a centré en retrait pour la splendide reprise en ciseau de Saul (18), entré en jeu peu auparavant pour remplacer Koke, blessé.

Mais l'homme le plus en vue côté "Colchonero" a sans doute été Antoine Griezmann, encore impressionnant samedi. Le Français, fraîchement élu meilleur joueur de janvier en Liga, a confirmé par sa vivacité et ses démarrages son excellente forme du moment, donnant le tournis à la défense merengue: remises, appels, dribbles, feintes...

A plusieurs reprises, "Grizi" a contraint Casillas à des parades (25, 59) et lorsqu'il s'est jeté pour pousser au fond une remise de la tête de Saul (67), il a inscrit le but que son excellent match méritait, son 12e en Liga.

Assommé par un ultime but de Mandzukic (89), le Real n'a jamais esquissé de révolte. Et le stade Calderon, aux anges, a même entamé une "ola" en fin de rencontre, car son équipe ne perd plus contre le grand voisin merengue: en six derbies cette saison, l'Atletico est invaincu (quatre victoires, deux nuls).

Le Real, lui, va devoir se remobiliser, car sa trajectoire semble clairement descendante en 2015. Mais vu l'épidémie de blessures et de méformes qui frappe le champion d'Europe, la tâche s'annonce ardue pour Ancelotti.

Fifa.com (07/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 7 Fév - 20:55

Ancetotti : "Mon pire match au Real"

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2521714_full-lnd

L'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti a estimé samedi que la large défaite subie face à l'Atletico (4-0) était son "pire match" sur le banc merengue depuis son arrivée au club à l'été 2013, et que ses joueurs allaient devoir "changer d'attitude".

"Nous devons garder la tête froide et assumer notre responsabilité dans ce match", a commenté en conférence de presse le technicien italien, visiblement très agacé.

"C'est le pire match du Real Madrid depuis que je suis sur le banc. Même si nous allons rester en tête du classement de Liga ce soir, le match a été très mauvais", a-t-il ajouté.

L'entraîneur du Real (1er, 54 pts) a reconnu que les "Colchoneros" (3e, 50 pts) avaient été très supérieurs à ses joueurs. "L'Atletico a mérité de gagner, parce qu'il a dominé dans tous les aspects du jeu, la lutte, le pressing, les deuxièmes ballons...", a-t-il analysé.

"Nous avons tout raté, nous arrivions toujours en retard. Nous n'avons pas un joueur qui ait fait un bon match." "Nous devons revoir la rencontre dans les prochains jours. Nous sommes désolés de cette défaite et devons changer d'attitude pour éviter que cela se reproduise à l'avenir. Cela a été le pire match, et je crois que tous les joueurs l'ont très bien compris. L'Atletico a bien mieux joué, mais on fera les comptes à la fin du championnat."

Fifa.com (07/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 7 Fév - 20:58

Quand Griezmann donne le tournis au Real

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2503923_full-lnd

Le Français Antoine Griezmann, virevoltant et buteur, a symbolisé à la perfection l'enthousiasme et la vitesse de l'Atletico Madrid samedi contre le Real Madrid (4-0) en Championnat d'Espagne, confirmant son éclosion au plus haut niveau sous le maillot "colchonero".

"Grizi" a été partout: insaisissable en attaque, présent dans le jeu aérien, revenant même défendre devant sa surface, l'attaquant international (23 ans, 14 sélections) a livré une prestation très aboutie, qui lui a valu une franche ovation à sa sortie du terrain.

Auparavant, le Français aura été l'un des grands artisans de la large victoire de l'"Atleti". Fraîchement élu meilleur joueur du mois de janvier en Liga, Griezmann a confirmé par sa vivacité et ses démarrages son excellente forme du moment, donnant le tournis à la défense merengue: remises, appels, dribbles, feintes...

Il a appliqué à la lettre le plan prévu par son entraîneur Diego Simeone, qui souhaitait accélérer le jeu. "Nous cherchons à exploiter les caractéristiques de nos joueurs, combiner davantage, avoir plus de vitesse dans la conduite du ballon", a résumé le technicien après la rencontre, comme pour dresser un portrait-robot du Français.

Benzema et Varane éclipés
"Il me semblait que la caractéristique du match réclamait du jeu, de la vitesse, des combinaisons, et cela s'est plutôt bien passé", a ajouté Simeone.

Poison pour la défense merengue et notamment pour Nacho et Raphaël Varane, les deux défenseurs centraux du Real, Griezmann a pris plusieurs fois l'espace et il aurait pu obtenir un face-à-face avec le gardien Iker Casillas s'il n'avait pas été signalé hors-jeu de justesse (24).

A plusieurs reprises, "Grizi" a d'ailleurs contraint le portier et capitaine merengue à des parades (25, 59). Finalement, il s'est jeté pour pousser au fond une remise de la tête de Saul (67), inscrivant le but que son excellent match méritait. Soit son 12e en Liga cette saison, le neuvième sur ses sept dernières apparitions en championnat!

Au passage, il a aussi gagné son duel franco-français avec Varane, devancé sur l'action du but, et aussi avec Benzema, très discret samedi, qui est resté bloqué à 11 buts en championnat, une unité derrière son complice au sein de l'attaque de l'équipe de France.

Au moment du remplacement de Griezmann à la 77e minute, le stade Vicente-Calderon a scandé son nom, signe que le petit attaquant formé à la Real Sociedad semble définitivement adopté. Et que le souhait de Simeone, qui voulait le voir devenir "un homme" sur le terrain, est bel et bien exaucé.

Fifa.com (07/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 8 Fév - 14:28

Real - Pourquoi la mécanique s'est enrayée

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2521707_full-lnd

L'implacable machine s'est grippée: le Real Madrid a vécu une sortie de route cauchemardesque samedi face à l'Atletico (4-0), symbole d'une équipe en panne en 2015 après avoir pourtant tout renversé sur son passage à l'automne.

. Un évident manque de carburant
Fin 2014, le Real Madrid a enchaîné une série de 22 victoires toutes compétitions confondues, un record en Espagne, avec un jeu très offensif et une belle maîtrise collective. Mais l'entraîneur Carlo Ancelotti n'a que peu fait tourner son effectif, très sollicité jusqu'à la Coupe du monde des clubs remportée fin décembre.

La claque reçue samedi devant l'Atletico, troisième défaite en neuf matches en 2015, a mis en lumière un manque d'énergie manifeste.

Un joueur comme l'Allemand Toni Kroos, qui marchait sur l'eau à l'automne, n'a plus le même impact physique. "Je commence à être fatigué", avait-il reconnu fin novembre, sans être ménagé pour autant.

Le Real Madrid n'était pas "frais, ni physiquement, ni mentalement" samedi après-midi, a reconnu Cristiano Ronaldo. Allusion à la difficile victoire trois jours plus tôt contre Séville (2-1) et à une série de blessures qui ont compliqué les rotations.

Ainsi, cinq habituels titulaires étaient absents contre l'Atletico: Marcelo (suspendu), James Rodriguez (pied), Sergio Ramos (cuisse), Pepe (côtes) et Luka Modric (cuisse).

La défense, autour de l'inhabituelle charnière Varane-Nacho, a pris l'eau. Et l'abattage d'un milieu de terrain comme Modric, absent depuis novembre, a fait cruellement défaut au Real, surclassé dans l'engagement et l'intensité.

. Mentalement, ça grince

Peut-être est-ce un contrecoup normal pour une équipe qui a autant gagné en 2014? Vainqueur de la Coupe du Roi, de la Ligue des champions, de la Supercoupe d'Europe et du Mondial des clubs, le Real Madrid a brusquement baissé le pied début janvier.

Défaite à Valence en Liga (2-1), puis élimination en Coupe du Roi contre l'Atletico (2-0, 2-2), victoires très poussives à Getafe (3-0), Cordoue (2-1) ou contre Séville...

Le naufrage de samedi est en tout cas la plus lourde défaite du Real en Liga depuis la "manita" (5-0) subie par l'équipe de José Mourinho contre le FC Barcelone en 2010.

Samedi soir, Carlo Ancelotti a exhorté ses troupes à "changer d'attitude". Car le manque de révolte de ce Real-là inquiète. Signe de ce relâchement mental: en 2015, les joueurs merengues ont pris la mauvaise habitude d'encaisser des buts précoces.

En outre, certains sont moins impliqués dans l'effort collectif et le rendement de l'équipe s'en ressent, à l'instar de Gareth Bale, très critiqué pour son égoïsme et son manque d'activité défensive.

. Ronaldo, Casillas: cadres sans ressort
Samedi, Ronaldo faisait son retour après deux matches de suspension mais alors qu'il aurait dû revenir en pleine forme après ce repos forcé, le Portugais a été fantomatique: centres manqués, dribbles prévisibles et agacement palpable.

C'est comme si "CR7" avait relâché la pression avec l'obtention de son troisième Ballon d'Or en janvier. Trente-deux buts en 23 matches entre août et fin décembre 2014, et seulement quatre buts en sept matches depuis.

Quant au gardien et capitaine Iker Casillas, il a commis samedi un nouvelle bourde, retombant dans ses travers d'il y a quelques mois. "C'est une défaite dure. Il faut l'affronter, faire face et penser au prochain match", a réagi le portier espagnol, qui sait que le Real va devoir vite retrouver la bonne carburation.

En Liga, la situation reste favorable: la "Maison blanche" est toujours leader et les matches à venir contre le Deportivo La Corogne et Elche semblent parfaits pour rebondir.

Mais dans dix jours, il y aura le huitième de finale aller de Ligue des champions contre Schalke 04, un virage que le Real Madrid ne peut pas se permettre de rater.

Fifa.com (08/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 9 Fév - 17:53

Le Barça se régale et se rapproche

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2522130_full-lnd

Le FC Barcelone et son trio virtuose Messi-Suarez-Neymar ont livré un véritable récital devant l'Athletic Bilbao (5-2) dimanche lors de la 22e journée du Championnat d'Espagne, revenant à portée du Real Madrid après le fiasco du leader merengue contre l'Atletico (4-0) samedi.

Dans la "cathédrale" de San Mames, les Catalans ont affiché une qualité de jeu impressionnante: impliqué sur les cinq buts, Lionel Messi a marqué sur coup franc (15e), puis servi Luis Suarez en contre (26e), avant un but contre son camp d'Oscar de Marcos (62e), une frappe croisée de Neymar (64e) et un dernier but de Pedro (86e). Mikel Rico (59e) et Aritz Aduriz (66e) ont entretemps réduit le score et l'Athletic a fini à dix après l'exclusion de Xabier Etxeita (75e).

Cette victoire, la première du Barça à Bilbao depuis 2010, permet au club blaugrana (2e, 53 pts) de se rapprocher à un point du leader merengue (54 pts), grand perdant du week-end. L'Atletico, bourreau de la "Maison blanche" samedi, est troisième (50 pts), devant Valence (4e, 44 pts), qui s'est imposé contre l'Espanyol Barcelone (2-1) et récupère la quatrième place aux dépens de Séville (5e, 42 pts), battu à Getafe (2-1).

En deux jours, voilà la course au titre relancée en Liga: le Real, inarrêtable "champion d'hiver", est tombé de son piédestal et le Barça, en crise il y a à peine un mois, a désormais le vent en poupe.

Messi buteur et passeur génial
"Dans une saison, il y a de bons et de mauvais moments pour toutes les équipes. C'est la plus régulière qui gagnera ce championnat", a prévenu l'entraîneur barcelonais Luis Enrique. "Nous restons deuxièmes mais plus proches qu'avant", s'est-il réjoui, saluant la "très belle soirée" de son équipe.

De fait, ses hommes ont affiché un niveau de jeu très élevé, entre passes exquises et finition redoutable, résistant au pressing adverse et trouvant des opportunités de contre-attaque dans le dos de la défense. "Quand une équipe presse, elle laisse des espaces et c'est une douceur beaucoup trop appétissante pour ne pas en profiter", a résumé Luis Enrique.

A ce jeu-là, Messi, Neymar et Suarez se sont régalés. L'Argentin a ouvert le bal avec un coup franc dévié par le mur (15e), soit son 23e but en Liga cette saison.

Puis le quadruple Ballon d'Or s'est fait passeur: sur une contre-attaque, Messi a servi Suarez, dont la frappe croisée a fait mouche (26e) et apaisera sans doute les doutes autour du rendement de l'Uruguayen.

Le Barça transfiguré
Les rôles ont été inversés lorsque Suarez a servi Messi, dont la tentative a été poussée au fond par le malheureux Oscar de Marcos (62e).

Ensuite, Barcelone s'est mis à l'abri sur deux actions collectives d'école: Messi a servi Neymar, buteur grâce à l'altruisme de Xavi qui a laissé filer le ballon jusqu'au Brésilien (64e). Et une nouvelle passe géniale de Messi a permis à Sergio Busquets d'offrir le dernier but à Pedro (86e).

C'était une force de frappe trop difficile à contenir pour l'Athletic. Symbole de la frustration de l'équipe basque, Etxeita a écopé d'un carton rouge direct pour un coup de pied dans le genou de Suarez (75e).

Bref, un mois après sa défaite à Saint-Sébastien contre la Real Sociedad (1-0), le Barça a semblé transfiguré pour son retour au Pays basque. Et le club catalan arrive en pleine forme pour un mois de février décisif avec une demi-finale aller de Coupe du Roi contre Villarreal mercredi et un huitième de finale aller de Ligue des champions à la fin du mois face à Manchester City.

A l'évidence, il ne fait pas bon affronter le FC Barcelone en ce moment.

Fifa.com (08/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 9 Fév - 22:28

Real - Lésion musculaire pour Khedira

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2522427_full-lnd

Le milieu de terrain du Real Madrid Sami Khedira souffre d'une lésion musculaire à la cuisse gauche, contractée samedi face à l'Atlético Madrid, a annoncé lundi son club sans préciser la durée de son indisponibilité, estimée à trois semaines par la presse espagnole.

"Une lésion musculaire du biceps fémoral de la cuisse gauche a été diagnostiquée", a annoncé le Real Madrid dans un communiqué à la suite d'examens passés par l'international allemand auprès des médecins du club.

La presse espagnole évalue à trois semaines l'indisponibilité de Khedira, qui pourrait manquer le 8e de finale aller de la Ligue de champions contre Schalke le 18 février en Allemagne, ainsi que trois matches de Liga, contre le Deportivo la Corogne, Elche et Villarreal.

La blessure de Khedira s'ajoute à celles des milieux Luka Modric, blessé à une cuisse depuis novembre, et de James Rodriguez, opéré du pied droit en février.

Fifa.com (09/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 10 Fév - 16:33

Coupe du Roi
Barça-Villarreal, un os en demi-finale


Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2519203_full-lnd

Le FC Barcelone est le grand favori du dernier carré de la Coupe du Roi mais sa demi-finale aller mercredi au Camp Nou (19h00 GMT) pourrait ne pas tourner aussi rond que prévu contre Villarreal, un adversaire à prendre au sérieux.

Lors de leur récent affrontement en Liga il y a dix jours (3-2), le "sous-marin jaune" a mené deux fois au score et poussé dans ses retranchements le Barça, sauvé de la défaite par son triangle offensif Messi-Suarez-Neymar. "C'est une grande leçon pour ceux qui pensent qu'on est déjà en finale de Coupe du Roi, a prévenu l'entraîneur Luis Enrique après la rencontre. Cela nous aide à merveille. Nous savons que ce sera très difficile d'accéder à la finale."

Défense très compacte, rapide projection en contre-attaque... Villarreal a les armes pour déjouer les pronostics, alors que toute l'Espagne s'attend à ce que Barcelone file jusqu'au trophée après les éliminations aux tours précédents du Real Madrid et de l'Atletico, sacrés respectivement en 2014 et 2013. Actuel 6e du Championnat d'Espagne, qualifié pour les 16e de finale de l'Europa League, Villarreal n'a concédé qu'une seule défaite au cours de ses 20 derniers matches toutes compétitions confondues: c'était précisément face au Barça le 1er février.

Signe de cette excellente passe, deux joueurs de l'entraîneur Marcelino Garcia Toral ont été désignés dans l'équipe-type de la Liga au mois de janvier: l'ailier russe Denis Cheryshev, prêté par le Real Madrid, et l'avant-centre argentin Luciano Vietto, l'une des révélations de la saison en Espagne avec déjà 15 buts toutes compétitions confondues.

Messi semble de retour
"L'adversaire a beaucoup de qualités, il prend bien les espaces", a analysé Luis Enrique, originaire des Asturies comme son homologue Marcelino. "Villarreal a un très bon entraîneur. A chaque match, ils se rapprochent de nous et c'est un avertissement clair."

Mais si le "sous-marin jaune" est en forme, que dire du navire blaugrana? Le Barça semble transfiguré depuis sa défaite contre la Real Sociedad début janvier (1-0), qui l'avait précipité dans la crise. Depuis, les Catalans viennent d'enchaîner neuf victoires toutes compétitions confondues en inscrivant 34 buts, soit une moyenne de plus de trois buts par rencontre.

Et la star Lionel Messi, dont les relations avec Luis Enrique alimentaient toutes les spéculations il y a encore un mois, semble de retour à un niveau stratosphérique. Dimanche contre l'Athletic Bilbao en Liga (5-2), l'Argentin a inscrit un but sur coup franc et il a été impliqué sur les quatre autres. En 2015, Messi compte 10 buts en neuf matches et cinq passes décisives. Villarreal est prévenu: la relation technique du quadruple Ballon d'Or avec ses complices Neymar et Luis Suarez est susceptible de dynamiter n'importe quelle défense.

D'ailleurs, l'Athletic Bilbao n'est pas parvenu à les stopper ce week-end. Et les Basques vont devoir vite se remobiliser avant la réception de l'Espanyol Barcelone mercredi soir (21h00 GMT) dans l'autre demi-finale aller.

Le programme des demi-finales aller

FC Barcelone - Villarreal
Athletic Bilbao - Espanyol Barcelone

Fifa.com (10/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 10 Fév - 16:35

FC Séville - L'infirmerie se remplit

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2453194_full-lnd

Le FC Séville, tenant du titre en Europa League, est touché par une avalanche de blessures, qui le prive de Beto, Stéphane Mbia, Iago Aspas et Coke pour plusieurs semaines, a confirmé le club espagnol mardi.

Le gardien portugais Beto, blessé à l'épaule dans un choc avec Karim Benzema lors de la défaite contre le Real Madrid le 4 février (2-1), sera absent huit semaines et manquera les 16e de finale d'Europa League contre Mönchengladbach et les matchs de Liga face à l'Atletico Madrid et le FC Barcelone.

Mbia et Coke seront absents respectivement trois semaines et un mois, après s'être blessés aux ischio-jambiers lors de la défaite contre Getafe dimanche (2-1).

Touché à l'aine, l'attaquant Iago Aspas, prêté par Liverpool, ne pourra pas jouer avant quatre semaines.

Le FC Séville est actuellement 5e du Championnat d'Espagne, à douze points du leader, le Real Madrid.

Fifa.com (10/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 12 Fév - 16:32

Coupe du Roi
Un pied en finale pour le Barça


Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2523084_full-lnd

Le FC Barcelone, grand favori du dernier carré de la Coupe du Roi, a pris un net avantage sur Villarreal (3-1) mercredi en demi-finale aller, s'ouvrant le chemin de la finale mais sans toutefois parvenir à se mettre totalement à l'abri.

A priori, les trois buts signés Messi (41), Andres Iniesta (49) et Gerard Piqué (64) permettront au Barça de se déplacer début mars au stade Madrigal avec un matelas confortable pour accéder à la finale, fin mai.

Mais le penalty raté par Neymar (71) et le but inscrit par Manu Trigueros (48) après une bourde du gardien Marc-André Ter Stegen pourraient peser lourd au match retour. Les Catalans peuvent s'en vouloir de n'avoir pas tué le match.

"C'est un bon résultat, même s'il n'est pas encore décisif, a résumé l'entraîneur barcelonais Luis Enrique. En ratant un penalty, cela donne la sensation que cela aurait pu être mieux. Mais cela ne change pas notre mentalité, nous irons au Madrigal pour gagner. Trop de confiance tue."

A la décharge du Barça, Villarreal n'est pas une équipe si facile à manoeuvrer: sa solidité défensive a longtemps contenu le trio offensif Messi-Suarez-Neymar, pourtant en pleine forme ces dernières semaines.

La sortie du blessure du milieu et capitaine Bruno Soriano a néanmoins désorganisé Villarreal. Et une grosse bourde du défenseur argentin Mateo Musacchio a permis à Suarez de filer au but et de servir en retrait Messi, qui a marqué d'une reprise instantanée (41).

Capacité de réaction

Aussitôt, le Camp Nou s'est mis à scander le nom de Suarez pour apaiser l'avant-centre uruguayen, dont le rendement avait très été critiqué ces dernières semaines après un transfert chiffré à 81 millions d'euros l'été dernier.

Mais malgré ce but, Barcelone avait tort de se croire à l'abri: les Catalans ont eu une première alerte en fin de première période lorsque Luciano Vietto a contraint Ter Stegen à une splendide parade réflexe (45+2). Et sur sa deuxième frappe du match, Villarreal a égalisé sur un tir puissant de Manu Trigueros cafouillé par le gardien international allemand, soudainement moins souverain (48).

Si une qualité caractérise le Barça depuis un mois, c'est bien sa capacité de réaction: une minute seulement après ce but, Iniesta, très en vue mercredi soir, a joué en une-deux avec Suarez et s'est extrait d'une forêt de jambes pour remettre le club catalan devant (49).

Peu après, Messi a déposé un corner sur le crâne de Gerard Piqué qui a marqué à la faveur d'une erreur de marquage de Musacchio (64), dont ce n'était décidément pas la soirée. Le défenseur central argentin a même provoqué un penalty pour une main dans la surface avant d'être sauvé par son gardien Asenjo qui s'est interposé devant Neymar (71).

En fin de match, il a fallu un sauvetage du défenseur français Jérémy Mathieu devant Moi Gomez pour préserver un résultat qui met le Barça en bonne position sans enterrer totalement Villarreal. Le favori catalan a encore toutes les raisons de se méfier du match retour.

Fifa.com (11/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 12 Fév - 18:15

La Real Sociedad veut marquer, le podium remanié ?

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2497637_full-lnd

La Real Sociedad, dont l'attaque est famélique depuis deux mois, doit retrouver du mordant contre Almeria vendredi (19h45 GMT) en ouverture de la 23e journée du Championnat d'Espagne, tandis que la hiérarchie pourrait être bousculée ce week-end sur un podium très resserré.

Depuis l'arrivée de l'entraîneur écossais David Moyes mi-novembre, la Real Sociedad a retrouvé une assise défensive. Mais offensivement, le bilan est maigre: les Basques n'ont pas réussi à marquer plus d'un but lors de chacun de leur huit derniers matches de Liga.

Vendredi soir à Almeria (16e, 22 pts), le club de Saint-Sébastien (12e, 23 pts) doit faire abstraction de la longue indisponibilité de son principal atout offensif, le Mexicain Carlos Vela, et afficher des progrès en attaque devant un adversaire direct en vue du maintien.

Samedi (17h00 GMT), le Real Madrid (1er, 54 pts) ambitionne de se racheter face au Deportivo La Corogne après son fiasco contre l'Atletico (4-0) le week-end dernier et, surtout, de défendre son fauteuil de leader au stade Santiago-Bernabeu.

Car dans son sillage, le FC Barcelone (2e, 53 pts) est à l'affût d'un nouveau faux-pas merengue, qui pourrait permettre au club catalan de reprendre les commandes dimanche avec la réception de Levante (16h00 GMT).

Quant à l'Atletico (3e, 50 pts), il espère confirmer son excellente forme actuelle à l'occasion de son déplacement sur le terrain du Celta Vigo dimanche soir (20h00 GMT).

Le programme

Vendredi
Almeria - Real Sociedad

Samedi
Séville - Cordoue
Real Madrid - Deportivo La Corogne
Grenade - Athletic Bilbao
Malaga - Espanyol Barcelone

Dimanche
Valence - Getafe
FC Barcelone - Levante
Rayo Vallecano - Villarreal
Celta Vigo - Atletico Madrid

Lundi
Eibar - Elche

Fifa.com (12/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 12 Fév - 18:20

Real - Pepe de retour à l'entraînement

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2461791_full-lnd

Pepe, Le défenseur du Real Madrid, remis d'un problème aux côtes, a repris jeudi l'entraînement avec ses partenaires, a annoncé le club, une rare bonne nouvelle après la série de blessures qui a récemment frappé l'équipe.

Le retour du défenseur portugais d'origine brésilienne mettra un peu de baume au coeur du Real, ébranlé le week-end dernier par son fiasco sur la pelouse de l'Atletico Madrid (4-0). Mais il n'est pas certain que Pepe soit déjà opérationnel: il pourrait être ménagé en prévision du huitième de finale aller de la Ligue des champions, mercredi prochain contre Schalke 04.

L'entraîneur Carlo Ancelotti pourrait donc reconduire samedi en Liga face au Deportivo La Corogne la même charnière centrale Varane-Nacho que contre l'Atletico.

L'effectif madrilène reste privé de plusieurs joueurs importants pour les prochaines semaines, dont Sergio Ramos (cuisse), James Rodriguez (pied) et Luka Modric (cuisse). Sont venus s'ajouter ces derniers jours Sami Khedira (cuisse) et Fabio Coentrao (mollet), compliquant l'équation pour Ancelotti.

Leader du Championnat d'Espagne, le Real Madrid ne compte plus qu'un petit point d'avance sur le FC Barcelone avant la 23e journée, ce week-end.

Fifa.com (12/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 13 Fév - 18:56

Real sans joker, Barça en veine

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2520213_full-lnd

Le Real Madrid n'a plus de joker avant d'aborder ce week-end la 23e journée du Championnat d'Espagne, qui pourrait redistribuer les cartes sur le podium entre le leader merengue et son dauphin, le FC Barcelone, particulièrement convaincant ces dernières semaines.

. Ronaldo, reprendre la main avant la C1
Après le fiasco contre l'Atletico le week-end dernier (4-0), l'heure est à la remobilisation pour le Real Madrid, toujours leader de Liga (54 pts) mais désormais sous la menace pressante du Barça (2e, 53 pts). Les joueurs merengues ont été durement critiqués après leur non-match au stade Vicente-Calderon et surtout la fête qui a suivi, à laquelle Cristiano Ronaldo avait convié plusieurs équipiers pour célébrer son 30e anniversaire. Fragilisé, le Portugais doit se racheter aux yeux du stade Santiago-Bernabeu face au Deportivo La Corogne samedi (17h00 GMT), à cinq jours d'un rendez-vous capital mercredi en huitième aller de Ligue des champions contre Schalke 04.

Depuis l'obtention de son troisième Ballon d'Or en janvier, le Portugais avance au ralenti et la presse espagnole évoque un malaise à la fois mental et physique, au point que l'entraîneur Carlo Ancelotti a dû démentir que Ronaldo puisse à nouveau embarrassé par des gênes à un genou. Pour l'attaquant, sortir de cette mauvaise passe implique de retrouver son épatant rendement de l'automne, alors qu'il n'a inscrit que 4 buts en 7 matches en 2015.

Autre souci pour Ancelotti: l'effectif est fortement diminué par les blessures de Sergio Ramos (cuisse), Luka Modric (cuisse), James Rodriguez (pied), Sami Khedira (cuisse) et Fabio Coentrao (mollet). Faute de sang neuf disponible, le principal bouleversement samedi pourrait donc intervenir dans la cage madrilène, où le Costaricien Keylor Navas est pressenti pour remplacer Iker Casillas, auteur d'une bourde contre l'Atletico.

. Le Barça veut changer la donne
Revenu à une petite longueur du Real, le FC Barcelone rêve d'une passation de pouvoir et compte bien partir ce week-end à l'assaut la première place, occupée par le club madrilène depuis début novembre. La dynamique récente plaide en faveur des Catalans: le Barça vient d'enchaîner 10 victoires consécutives toutes compétitions confondues, une première pour le club depuis la saison 2008-2009. Au passage, l'équipe de Luis Enrique a inscrit 37 buts, n'en a concédé que huit et, surtout, a développé une qualité de jeu prometteuse. "Nous sommes sur une bonne trajectoire depuis le début de la saison. Peut-être que maintenant nous sommes plus affûtés", a expliqué l'entraîneur mercredi soir, tout en mettant ses joueurs en garde: "Trop de confiance tue."

L'une des raisons du sursaut barcelonais, un mois seulement après la crise interne née d'une défaite contre la Real Sociedad (1-0), réside sans doute dans l'efficacité croissante du trio d'attaque "MSN" (Messi-Suarez-Neymar). Les trois joueurs affichent une forme époustouflante, en particulier Messi, auteur de 11 buts en dix matches en 2015. Le quadruple Ballon d'Or, décalé sur l'aile droite ou reculé en meneur de jeu, est décisif, altruiste, infatigable et ses courses défensives témoignent d'un appétit retrouvé. En outre, Messi fêtera son 300e match en Liga dimanche (16h00 GMT) au Camp Nou contre Levante, qui aura fort à faire pour stopper le petit Argentin.

. L'Atletico a des atouts à faire valoir
L'Atletico Madrid (3e, 50 pts), galvanisé par son succès de prestige face au Real, aborde avec confiance son déplacement sur la pelouse du Celta Vigo dimanche soir (20h00 GMT) malgré plusieurs absences importantes dans l'entrejeu. Les "Colchoneros" devront composer sans Arda Turan ni Raul Garcia (suspendus) et sans Koke, victime d'une blessure musculaire à une cuisse qui pourrait l'éloigner des terrains pendant un mois selon la presse.

Mais avec Antoine Griezmann (12 buts en Liga) et Mario Mandzukic (11 buts), l'Atletico dispose d'atouts offensifs de premier choix, qui pourraient même être épaulés par Fernando Torres si ce dernier aligné en troisième attaquant à Vigo.

Le programme

Vendredi
Almeria - Real Sociedad

Samedi
Séville - Cordoue
Real Madrid - Deportivo La Corogne
Grenade - Athletic Bilbao
Malaga - Espanyol Barcelone

Dimanche
Valence - Getafe
FC Barcelone - Levante
Rayo Vallecano - Villarreal
Celta Vigo - Atletico Madrid

Lundi
Eibar - Elche

Fifa.com (13/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 13 Fév - 19:07

Real - Ancelotti promet une réaction

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2521714_full-lnd

L'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti a promis vendredi une "réaction" de son équipe samedi face au Deportivo La Corogne en Championnat d'Espagne après la "frustration" née du fiasco contre l'Atletico (4-0) le week-end dernier.

"Cela a été une semaine de frustration, pour les supporteurs comme pour nous", a expliqué le technicien italien en conférence de presse, reconnaissant une baisse d'"intensité, d'attitude, de concentration" en 2015 après tous les succès conquis en 2014.

"Mais comme je l'ai dit aux joueurs, c'est une motivation pour essayer d'améliorer les choses. De ce que j'ai vu à l'entraînement, l'équipe a bien réagi, elle a identifié les problèmes qui nous ont fait souffrir et nous attendons le match de demain (samedi) pour afficher une réaction aux yeux de tout le monde."

Alors que le Real, tenant de la Ligue des champions, s'apprête à disputer mercredi son huitième de finale aller de C1 sur la pelouse de Schalke 04, Ancelotti a assuré que les jours qui arrivent permettraient d'en savoir plus sur les ambitions du club cette saison.

"La semaine qui arrive va être très importante, elle va nous dire ce qui peut arriver à l'avenir, si notre réaction est bonne, si nous avons bien compris que nous devons tous avoir une motivation maximale", a poursuivi le technicien.

Au passage, Ancelotti a refusé de se prononcer sur la fête d'anniversaire de Cristiano Ronaldo, maintenue samedi dernier au soir de la déroute contre l'Atletico et dont les images ont valu au Portugais de sévères critiques dans les médias espagnols.

"La fête, pour moi, n'est pas un sujet. Je n'ai jamais donné mon avis sur la vie privée des joueurs, chacun peut faire ce qu'il veut", a conclu l'Italien. "Moi, j'évalue la forme professionnelle des joueurs et sur cette question, je n'ai aucun doute."

Fifa.com (13/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 14 Fév - 21:44

Le Real se reprend, sans se rassurer

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2524231_full-lnd

Le Real Madrid a pansé ses plaies aux dépens du Deportivo La Corogne (2-0) samedi pour la 23e journée du Championnat d'Espagne, effaçant son récent fiasco contre l'Atletico sans toutefois se rassurer totalement avant de retrouver la Ligue des champions mercredi.

Un belle frappe enroulée d'Isco (23) et un petit ballon piqué de Karim Benzema (73) ont permis au leader merengue de s'imposer à domicile, à quatre jours de son huitième de finale aller de C1 sur la pelouse de Schalke 04.

Au classement de Liga, le Real Madrid (1er, 57 pts) compte provisoirement quatre longueurs d'avance sur son dauphin, le FC Barcelone (2e, 53 pts), qui reçoit Levante dimanche (16h00 GMT).

L'Atletico Madrid (3e, 50 pts), bourreau de son voisin madrilène le week-end dernier (4-0), se déplace sur la pelouse du Celta Vigo dimanche soir (20h00 GMT), alors que Séville (45 pts) a pris temporairement la quatrième place à Valence (44 pts) en battant Cordoue (3-0).

Pour le Real samedi, c'était l'heure du rachat au stade Santiago-Bernabeu, une semaine après la débâcle dans le derby. Mais cette victoire face au "Depor" n'a pas tout réglé: la "Maison blanche" a encore manqué d'intensité, au point de laisser longtemps son adversaire dans le match et d'exaspérer les supporteurs du stade Santiago-Bernabeu.

Une partie du public a entonné un couplet fleuri ("Echadle huevos"), exhortant en termes peu courtois les hommes de Carlo Ancelotti à y mettre plus de coeur. Certains joueurs merengues ont même été sifflés, à l'image du gardien de but et capitaine Iker Casillas.

Ronaldo sans réussite
Cristiano Ronaldo, lui, a concentré les regards après la polémique née de sa fête d'anniversaire, organisée au soir de la déroute contre l'Atletico. "CR7" s'est employé à reconquérir son public mais il a manqué de réussite, au point d'être sifflé pour un coup franc envoyé très au-dessus à l'heure de jeu.

Le triple Ballon d'Or s'est pourtant montré un peu plus inspiré que face aux "Colchoneros", avec notamment un délice de double contact dans la surface, ou bien une passe décisive pour Karim Benzema sur le second but (73). Mais l'occasion la plus nette de Ronaldo, une frappe du gauche, a fini sur la transversale (13) et sa reprise en pivot en fin de match a frôlé le poteau.

Gareth Bale, qui a lui aussi expédié un missile sur la barre (18), a peut-être été l'attaquant merengue le plus en vue, enchaînant les déboulés à pleine vitesse sur l'aile droite. Le premier but madrilène est d'ailleurs venu d'un centre de Bale: Benzema a remisé pour Ronaldo, qui n'a pu reprendre face au but vide, avant que le ballon ne revienne en retrait sur Isco, dont la jolie frappe enroulée a fini au fond (23).

L'ouverture du score n'a cependant pas réglé les problèmes du Real, dont l'engagement dans les duels semble parfois insuffisant. Comment expliquer, sinon, qu'un modeste promu comme le "Depor" parvienne à se créer autant d'occasions ? Deux tentatives d'Isaac Cuenca auraient pu faire mouche en début de match (6, 7). Et juste après la pause, une reprise de Celso Borges a heurté la base du poteau de Casillas (49), contraint de se détendre dans la foulée sur une tête d'Oriol Riera.

Le but de Benzema, servi par un Ronaldo parti dans le dos de la défense, a finalement clos les débats et permis à Ancelotti de lancer le milieu brésilien Lucas Silva, recruté en janvier, pour ses grands débuts sous le maillot blanc (70).

Mais on est encore loin du Real triomphant qui bousculait tout sur son passage à l'automne.

Fifa.com (14/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 13:10

Messi et le Barça brillent, l'Atletico s'éteint

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 2524579_full-lnd

Le FC Barcelone a étincelé contre Levante (5-0) avec un triplé de Lionel Messi dimanche en Championnat d'Espagne, gardant le sillage du Real Madrid en tête, à l'inverse de l'Atletico, méconnaissable face au Celta Vigo (2-0) et peut-être déjà distancé pour le titre.

C'est le coup de tonnerre de cette 23e journée: l'"Atleti" (3e, 50 pts) a perdu pied en Galice et se retrouve relégué à sept longueurs du Real Madrid (1er, 57 pts), que le club champion d'Espagne venait pourtant d'humilier dans le derby madrilène (4-0) le week-end dernier!

Sauf que le Real s'est repris samedi contre le Deportivo La Corogne (2-0) et que le Barça (2e, 56 pts), dimanche après-midi, est resté sur les talons du leader merengue grâce à un festival de Messi, triple buteur (38, 59, 65 sur penalty) pour son 300e match en Liga.

Voilà donc l'Atletico contraint d'espérer plusieurs faux-pas de ses deux principaux rivaux s'il veut conserver sa couronne nationale. Incroyable, si l'on se souvient de la démonstration de force des hommes de Diego Simeone il y a seulement une semaine!

Mais à Vigo, les absences de Koke, Arda Turan et Raul Garcia ont pesé et l'Atletico, entre passes manquées et manque d'allant, a sans doute signé sa pire première période de la saison, contraignant Simeone à deux changements précoces pour aiguillonner ses joueurs.

Le Français Antoine Griezmann, l'un des rares joueurs à surnager côté Atletico, aurait pu égaliser sur une reprise instantanée: son ballon, cafouillé par le gardien, a touché le poteau (66).

Messi revient sur Ronaldo
Bref, une soirée cauchemardesque pour l'Atletico, à mille lieues de la tranquille fin d'après-midi vécue par le Barça au Camp Nou contre Levante.

En ce début d'année 2015, le vent souffle clairement du côté catalan: alors que l'"Atleti" a perdu et que le Real a peiné ce week-end, le Barça a enchaîné une 11e victoire. Tout en écartant tout "excès d'euphorie", l'entraîneur Luis Enrique s'est dit "particulièrement satisfait" de son équipe: "C'est une victoire qui nous renforce", s'est-il réjoui.

Il faut dire que le trio offensif "MSN" (Messi-Suarez-Neymar) est là pour enflammer le jeu blaugrana, même lorsque, comme dimanche, le onze de départ est très remanié avec notamment l'absence d'Andres Iniesta (grippe) et un Luis Suarez laissé sur le banc au coup d'envoi.

Sur l'ouverture du score, Messi a trouvé Neymar, qui a lobé le gardien avec un peu de chance (17), soit le 17e but du Brésilien en Liga cette saison et la 13e passe décisive de l'Argentin, actuel meilleur passeur du championnat.

Puis Messi a marqué d'une frappe croisée du droit après un ballon volé par Marc Bartra (38). L'Argentin a récidivé d'un plat du pied sur un service de Pedro (59) et complété son coup du chapeau d'un penalty obtenu par Neymar (65), avant que Suarez, entré en jeu, ne scelle le score d'un magnifique ciseau (73).

Petit à petit, voilà Messi en train de refaire son retard au classement des buteurs sur Cristiano Ronaldo: le Portugais (28 buts) n'a plus marqué depuis trois matches en Liga et sa panne contraste avec l'embellie de son grand rival argentin (26 buts).

D'ailleurs, si l'Atletico perdait définitivement pied dans la course au titre, le duel à distance entre Messi et Ronaldo pourrait bien s'avérer décisif pour la conquête de la Liga.

Fifa.com (15/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison espagnole, 2014 - 2015 - Page 12 Empty Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 18 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 18  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum