Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Page 9 sur 32 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 20 ... 32  Suivant

Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 22 Oct - 18:14

Cavani sauve Paris

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460230_FULL-LND

Malgré une prestation terriblement médiocre, le Paris SG a été s'imposer 1-0 mardi à Nicosie face à l'Apoel lors de la 3e journée de Ligue des Champions grâce à un but de Cavani dans les derniers instants.

Malheureux, maladroit, mal dans son rôle d'avant-centre et même malmené par les arbitres, Edinson Cavani n'avait pas forcément le profil du sauveur.

Mais alors que Paris s'acheminait vers un 0-0 qui aurait été aussi désolant dans la manière que dans les conséquences au classement, c'est bien l'Uruguayen qui d'un tir en pivot après une remise de Bahebeck offrait les trois points à son équipe.

Vendredi au Stade de France contre Lens, Cavani avait été averti pour avoir mimé un tir de carabine en direction du public Sang et Or après son but, puis expulsé pour avoir touché l'arbitre à qui il demandait des explications.

Mardi au GSP Stadium, il a pris ses précautions et mimé le même geste mais comme à blanc, canon vers le sol.

Grâce à ce but, le PSG reste donc en tête du groupe F, avec une longueur d'avance sur Barcelone, qui a battu l'Ajax Amsterdam 3-1. Mais c'est bien le seul point positif de cette soirée chypriote, avec la réussite retrouvée de Cavani.

Très ordinaire en Ligue 1, le PSG était en effet attendu en Ligue des Champions, où la motivation, Blanc et ses joueurs l'ont reconnu, vient plus naturellement. Mais cela n'a pas suffi.

C'est entendu, l'Apoel Nicosie n'est pas le Barça. Mais tout le monde était prévenu de la valeur du club chypriote et savait qu'il ne se présenterait pas en victime.

Mardi, Thiago Silva, de retour après plus de deux mois d'absence pour blessure, et les siens n'ont pas su comment attaquer un bloc dense et très organisé.

Pour sa reprise, le capitaine brésilien était associé à son compatriote David Luiz pour la première en compétition officielle de cette charnière 100% Seleçao, la plus chère du monde, qui succédait donc à l'improbable duo Camara-Kimpembe qui avait terminé le match contre Lens.

Le miracle de David Luiz
"O Monstro" a assez logiquement connu des débuts un peu difficiles, parlant beaucoup et cherchant les bons réglages avec ses équipiers. Il s'est même fait quelques frayeurs avec notamment une grosse erreur de relance rattrapée de justesse (14).

Paris a eu la possession, bien sûr, mais à la pause, le bilan des occasions était à peu près équilibré, avec une tête cadrée du grand Sheridan (3e) et une autre au-dessus de l'ancien Sochalien Carlao (43) contre une frappe sans danger de Pastore (20e) et une maladresse de Cavani à huit mètres (26).

La suite a été du même tonneau, avec un remarquable travail de repli défensif des Chypriotes, favorisé par la grande lenteur des enchaînements parisiens et les innombrables pertes de balle de Pastore.

Nicosie souffrait mais parvenait pourtant à réduire encore les espaces et se procurait même les meilleures chances de la deuxième période, David Luiz sauvant deux fois sur sa ligne dont une par miracle devant Tiago Gomes (56).

Et côté parisien ? Pas grand-chose, vraiment. Des passes, beaucoup de passes, mais sans vitesse, sans profondeur et sans aucune idée sur les ailes.

Lucas (68) puis Cabaye (72) inquiétaient encore Pardo mais personne ne parvenait à faire la différence jusqu'au réveil de Cavani, en souffrance presque tout du long mais qui a donc retrouvé son flair au bon moment.

Le résultat parisien est bon car il confirme la probabilité d'un duel avec Barcelone pour la première place. Et il vaut mieux faire la course en tête car Pastore a beau dire qu'il n'y a que la qualification qui compte, premier ou deuxième ce n'est pas la même chose.

Mais la manière reste une vraie source d'interrogation au moment où le club de la capitale doit accélérer la cadence pour aller chercher l'OM et ses sept points d'avance. Et à ce rythme là, ça ne sera pas simple.

Fifa.com (21/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 22 Oct - 18:15

Real - Bale forfait à Liverpool et pour le clasico

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2459209_FULL-LND

L'ailier gallois du Real Madrid Gareth Bale, victime d'une blessure musculaire au bassin, est forfait pour le déplacement de Ligue des champions à Liverpool mercredi, mais également pour le "clasico" contre le Barça samedi, a annoncé mardi l'entraîneur madrilène.

"C'est une évidence qu'il ne pourra pas jouer contre Liverpool mais il ne sera pas non plus disponible pour le match de samedi, a déploré le technicien Carlo Ancelotti. Tout ce que je peux vous dire, c'est que l'on travaille dur pour le remettre en forme".

"Au début, on ne pensait pas qu'il fallait trop s'inquiéter, que la blessure était juste une légère élongation d'un muscle sursollicité. Seul un examen a permis de prendre conscience de sa situation", a-t-il poursuivi.

Remplaçant samedi lors de la large victoire du Real contre Levante (5-0) en championnat, Bale n'était pas entré en jeu, Ancelotti ayant dit vouloir "ne pas prendre de risque" à son sujet en raison d'une "gêne au fessier".

Dimanche dans un communiqué, le club avait indiqué que le joueur de 25 ans auteur de cinq buts cette saison en 9 matches de championnat et de C1 souffrait d'une "blessure musculaire au muscle pyramidal droit".

Le Real Madrid, champion d'Europe en titre et leader du groupe B de la Ligue des champions avec deux victoires, se déplace mercredi soir à Anfield (18h45 GMT) pour tenter de confirmer sa bonne entame en C1, avant de recevoir samedi le FC Barcelone pour le clasico de la Liga.

Fifa.com (21/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 22 Oct - 18:18

Benfica - Jesus : "Garder notre ADN de jeu"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2336760_FULL-LND

Jorge Jesus, l'entraîneur de Benfica, estime que son équipe a le potentiel pour gagner à Monaco, mercredi soir lors de la 3e journée du groupe C de la Ligue des champions, tout en gardant son "ADN de jeu".

Vu le classement et le fait que vous jouez à l'extérieur, considérez-vous Benfica comme favori?
Le mot favori est subjectif. Si on regarde qui est devant dans la poule, c'est Monaco. Ce n'est pas un problème pour nous. On joue toujours pour la victoire. Monaco est une grande équipe. Les équipes sont homogènes dans la poule. Je pense fondamentalement que Benfica peut réussir à l'emporter. C'est vrai que l'on eu quelques difficultés à l'extérieur. Mais cela vaut pour toutes les équipe de la compétition. En Ligue des champions, les clubs sont très forts et sensiblement de même valeur. Le fait de jouer à domicile est donc important.

Pensez-vous que cette rencontre est un tournant?
Si Benfica gagne, ce sera un tournant. Et on veut gagner, on veut ce tournant. Les quatre équipes seraient alors au même niveau, toutes avec la possibilité de se qualifier. C'est un moment important. Et nous sommes dans un moment idéal. On est en confiance. On est premier de notre championnat. Les objectifs nationaux sont sur la bonne voie. En ligue des champions, nous sommes à zéro point. C'est un fait. Mais nous gardons notre ambition de gagner le groupe. Nous allons garder notre ADN de jeu. Benfica joue toujours plus ou moins de la même manière, avec différentes stratégies.

Le fait d'avoir jouer samedi dernier en Coupe en protégeant vos titulaires est-il un bon choix?
Il n'y a pas de certitude. On avait estimé que certains devaient jouer. Demain (mercredi), c'est un autre match et on croit que les joueurs les plus aptes pour ce match vont le débuter. Nous jouerons notre jeu. (...) Je respecte Monaco et tous ses joueurs. J'ai toutefois une affection particulière pour Bernardo Silva (prêté par Benfica à Monaco, ndlr), un produit de la formation de notre club.

Fifa.com (21/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 22 Oct - 18:20

Bayern - Guardiola : "Le match parfait n'existe pas"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2442821_FULL-LND

"Le match parfait n'existe pas", a dit l'entraîneur du Bayern Munich, Josep Guardiola, après le 7-1 à l'AS Rome, pas même la première période (5-0), mais son équipe "a très bien joué" mardi en Ligue des champions.

"Le match parfait n'existe pas, même pas cette première mi-temps, a dit Guardiola, mais nous avons très bien joué, je suis très content."

Avec le nul entre Manchester City et le CSKA Moscou (2-2), "nous sommes à un pas de la qualification, mais nous ne sommes qu'en octobre, il faut rester tranquille", a-t-il précisé.

"Ce 7-1 est un incident, a-t-il ajouté, ce n'est pas le reflet de la différence entre nous et la Roma, dans quinze jours je vous parie ce que vous voulez que cela ne finira pas comme ça".

Il a rappelé qu'à 1-0 Gervinho avait eu une balle de but. "Si nous les laissions profiter des espaces, nous étions fichus, cela s'est vu dans les 25 premières minutes de la seconde période, et ils ont eu cinq occasions", a ajouté Guardiola.

Le technicien catalan a estimé qu'en "seconde période nous avons tout simplement oublié de nous passer le ballon, nous avons laissé jouer Pjanic et De Rossi, et Iturbe et Gervinho se sont jetés dans les espaces".

Il a réfuté la ressemblance avec le FC Barcelone qu'il a entraîné par le passé. "Il n'y a pas de comparaisons possibles, on ne peut pas parler de système de jeu sans tenir compte des joueurs, a dit Guardiola. Mais les deux sont des grands clubs, où on me laisse faire ce à quoi je crois, ce que je veux."

Fifa.com (21/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 22 Oct - 18:22

PSG - Blanc : "Ca va nous faire un bien énorme"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460113_FULL-LND

L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a estimé mardi que la difficile victoire de son équipe sur le terrain de l'Apoel Nicosie allait "faire un bien énorme" à un groupe dont il a reconnu qu'il n'était "pas au top".

Comment jugez-vous cette victoire ?
Des victoires comme ça ne sont agréables qu'à la fin. Et c'est douloureux pour l'adversaire. On avait prévu cette difficulté à manoeuvrer cette équipe. On n'a jamais renoncé à essayer de gagner. Que ce soit "Edi" qui marque montre aussi que lui non plus n'a pas renoncé. Ca aurait pu basculer d'un côté ou de l'autre ou bien rester sur un nul. Nous on a concrétisé une occasion et ça fait la différence. On est tombé sur une équipe très regroupée mais qui a des occasion contre toutes les équipes. Mais ils défendent beaucoup, c'est leur philosophie. A vous de dire si c'est mérité mais la victoire est à Paris et les trois points sont importants pour nous. Ca a été compliqué je vous l'accorde mais je pense que ce n'est pas illogique qu'on gagne ce match.

Et le match de Cavani ?
"Edi" a marqué, je suis content pour lui, et surtout pour l'équipe. Il était en manque de confiance devant le but mais il a marqué. C'est un marqueur de buts, il le fera toute sa vie. Mais de temps en temps, comme tous les buteurs, il traverse une crise de confiance. J'espère que celui-là lui permettra de retrouver le chemin pour marquer beaucoup de buts.

Le jeu du PSG reste tout de même en chantier...
Je ne suis pas en train de vous dire qu'on a fait un grand match. C'est un match dont on ne se souviendra pas forcément mais on se souviendra qu'on a pris trois points. On a aligné ce soir des joueurs qui étaient très limite. On ne pouvait pas se permettre de ne pas le faire sous peine de ne pas prendre les trois points. Il y a des joueurs qui reviennent après une longue absence et on n'est pas au top. On est tous d'accord. Mais des victoires comme ça, que l'on a été chercher au bout de nous-même, je pense que ça va nous faire un bien énorme.

Fifa.com (21/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 22 Oct - 18:23

AS Rome - Garcia - "Je me suis trompé"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2453637_FULL-LND

L'entraîneur de l'AS Rome, Rudi Garcia, a pris la responsabilité de la lourde défaite contre le Bayern Munich (7-1), reconnaissant s'être "trompé sur la stratégie".

"Le coupable aujourd'hui c'est moi, pas les joueurs, a dit le technicien français. Je me suis trompé sur la stratégie, il fallait plus les attendre, jouer moins ouvert, mais menés d'un but au bout de dix minutes nous nous sommes jetés à l'attaque, et cela a fait le jeu du Bayern."

"Le seul risque contre le Bayern c'est de prendre un gifle, car ils gagnent presque tout le temps, et nous l'avons prise, a-t-il soupiré, mais perdre comme ça fait mal."

L'entraîneur du Bayern, Josep Guardiola, a dit que ce score était "un incident", mais Garcia estime que "c'est trop gros pour être un incident. Nous n'avons pas été au niveau ce soir. Ce soir ils étaient très forts, et nous avons moins bien joué que d'habitude, nous sommes restés spectateurs".

Son équipe a "manqué d'agressivité" et n'a pas été "assez compacte".

L'entraîneur français n'a cependant "aucun doute sur nos qualités" et appelle son effectif "à rebondir dès samedi en championnat", contre la Sampdoria Gênes.

"Ce n'était pas notre soirée", et ses joueurs doivent "être forts mentalement et montrer de suite que cet incident ne change rien à la force ni à la confiance de l'équipe", a souhaité Garcia.

La Roma doit "apprendre de cette défaite, sinon ce résultat ne sert vraiment à rien", a-t-il ajouté.

Garcia a noté que "l'unique bonne nouvelle ce soir est le nul de Manchester City (2-2 à Moscou), qui nous permet de rester deuxièmes du groupe".

La Roma doit "accepter la défaite, elle nous montre toutes les étapes qu'il nous reste pour nous approcher des équipes de ce niveau", a conclu Garcia, rappelant que son équipe peut "encore espérer se qualifier, mais pas en jouant comme ça, c'est sûr."

Fifa.com (21/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 22 Oct - 18:33

Le Bayern en mode rouleau "Kompressor"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460054_FULL-LND

La concurrence est prévenue! Le Bayern Munich est passé en mode rouleau "Kompressor" en laminant (7-1) l'AS Rome mardi soir chez elle, dans son Stadio Olimpico, se posant en bourreau du "groupe de la mort" de la Ligue des champions.

"Un Bayern céleste", jubilait mercredi le quotidien Bild, subjugué par le "festival de buts divin à Rome" avant même "l'audience avec le Pape", tout comme le reste de la presse allemande qui envoyaient le Bayern "au 7e ciel".

Il est vrai que la démonstration de force fut tout aussi époustouflante qu'incroyable, avec inévitablement la comparaison avec la correction infligée par l'Allemagne au Brésil en demi-finale du Mondial.

D'autant plus que l'adversaire est cette fois un prétendant au titre italien (2e), invaincu jusque-là sur sa pelouse et en C1, et non plus la lanterne rouge de Bundesliga, le Werder Brême, étrillé (6-0) trois jours plus tôt à Munich.

Monstre de maîtrise et d'efficacité, particulièrement durant les 45 premières minutes (5-0 à la pause!), l'équipe de Pep Guardiola a démoli tactiquement, physiquement et mentalement le rival romain pour décrocher sa 3e et plus belle victoire de la poule, validant presque le billet pour les 8es de finale.

Réservée jusque-là sur la scène européenne (1-0 contre Mancester City puis au CSKA Moscou), l'attaque bavaroise brille à nouveau de mille feux.

Arjen Robben (doublé), avec son crochet du gauche, maltraite les défenses comme à ses plus beaux jours. Thomas Müller et Mario Götze combinent à merveille, à l'image du une-deux menant au 2e but, tandis que Robert Lewandowski est désormais buteur sur tous les fronts sous le maillot bavarois.

Maître du ballon
Grâce il est vrai à un milieu maître du ballon où Xabi Alonso régale par son assurance et la précision de sa passe, avec Philipp Lahm encore plus prompt qu'avant à provoquer le surnombre en attaque depuis son doublé contre le Werder.

Le rideau défensif est parfaitement articulé autour de Jerome Boateng, qui a clairement franchi un palier cette année, devant un Manuel Neuer très inspiré sur sa ligne et qui n'a encaissé, face à Gervinho, que son premier but depuis le 30 août dernier à Schalke (1-1)!

Et Ribéry? Avec seulement une petite demi-heure de jeu dans les jambes depuis le début de saison, "Francky" a profité des 22 minutes de sa troisième apparition de la saison pour participer à la fête en ouvrant d'un magnifique lob son compteur-buts en C1.

Face à une machine bavaroise aussi performante et quasiment sans faille, le meilleur moment pour l'adversaire, qu'il s'agisse du Werder ou de la Roma, est en fait le coup de sifflet final...

"Très content" oui, mais loin d'être satisfait, l'exigeant Pep Guardiola, ordonné "Empereur de Rome" par le quotidien espagnol Marca: "Le match parfait n'existe pas", a prévenu l'ex-mentor du Barça, soulignant: "Nous ne sommes qu'en octobre, il faut rester tranquille".

Même son de cloche pour Robben le trentenaire: "Les éloges c'est bien mais laissez-nous rester les pieds sur terre. Il faut toujours penser à s'améliorer. Restons calmes et continuons de travailler".

En prévision des prochaines étapes, en championnat dimanche chez le premier dauphin Mönchengladbach, puis la revanche face à la Roma le 5 novembre à Munich.

Et en attendant aussi les retours de blessures des Bastian Schweinsteiger, Javi Martinez, Thiago Alcantara et Holger Badstuber...

Fifa.com (22/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 22 Oct - 18:34

Le PSG, c'est mitigé

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2453519_FULL-LND

Pénible vainqueur mardi sur la pelouse de l'Apoel Nicosie (1-0), le Paris SG n'a pas vraiment rassuré sur ses possibilités actuelles, mais en enchaînant pour la première fois de la saison deux victoires d'affilée, il s'est peut-être ouvert quelques perspectives plus lumineuses.

. Ce qui va mieux
"Je ne suis pas en train de vous dire qu'on a fait un grand match (...) On n'est pas au top, on est tous d'accord". L'entraîneur parisien Laurent Blanc n'a pas cherché à en faire trop: le succès de mardi ne s'accompagne pas de dizaines de satisfaction.

La première est bêtement comptable: jamais Paris, spécialiste des matches nuls, n'avait réussi cette saison à gagner deux matches consécutivement. Avec la réception samedi de Bordeaux, en perte de vitesse, la passe de trois est envisageable. Et le PSG a vraiment besoin de retrouver le rythme de la victoire.

Le deuxième point positif vient de la défense, où la charnière titulaire Thiago Silva-David Luiz a enfin pu être alignée en compétition officielle. Logiquement en manque de repères et de rythme après plus de deux mois d'absence, le capitaine Thiago Silva a fait un match prudent mais la prestation haut de gamme de David Luiz est très encourageante pour l'avenir du duo.

Enfin, si Cavani n'est manifestement pas tout à fait guéri de sa crise de confiance, il vient de marquer deux buts en deux matches. Un penalty et une frappe de renard qui pourraient lui permettre de se remettre dans le bon sens.

"C'est un marqueur de buts, il le fera toute sa vie. Mais de temps en temps, comme tous les buteurs, il traverse une crise de confiance. J'espère que celui-là lui permettra de retrouver le chemin pour marquer beaucoup de buts", a ainsi déclaré Blanc.

. Ce qui reste problématique
Malgré l'éclaircie Cavani, qui sera suspendu samedi contre Bordeaux en Championnat, le gros point noir reste l'attaque. L'absence d'Ibrahimovic n'est toujours pas compensée et elle pourrait se prolonger. L'ancien Milanais est parti en Suède pour faire examiner sa blessure et des médias locaux évoquaient mercredi une possible opération.

Mardi à Nicosie, Lucas et Pastore sont passés à côté de leur match. L'Argentin est l'une des satisfactions du début de saison et peut plaider la thèse de l'accident. Lucas, lui, semble manquer de jambes depuis plusieurs semaines et globalement, le jeu sur les côtés a été très pauvre face à l'Apoël. Le retour de Lavezzi, que le staff espère prochain, pourrait permettre de rebattre un peu les cartes, même si Bahebeck a plutôt bien rempli son rôle de joker.

Quant au milieu de terrain, il reste très loin de ses formidables performances de la saison dernière. Le trio Verratti-Motta-Matuidi avait considérablement haussé le ton contre Barcelone, mais depuis il est revenu à l'ordinaire, avec notamment un Motta à nouveau apparu très lent à Nicosie.

. Ce qui attend le PSG
En tête de son groupe de Ligue des champions, deuxième du championnat et toujours invaincu, le PSG ne se porte sans doute pas si mal. Mais sa faiblesse récurrente dans le jeu interpelle.

Laurent Blanc n'a pas été très convaincant quand il a de nouveau avancé l'excuse d'une préparation perturbée par le Mondial. Il suffit de voir le Bayern et ses cinq champions du monde titulaires détruire la Roma (7-1) pour comprendre que l'argument ne tient pas.

L'absence d'Ibrahimovic reste bien sûr le principal handicap pour les champions de France. Mais avec ou sans lui, Blanc et son équipe vont devoir trouver des solutions. Depuis le début de saison, Paris n'a pleinement réussi que deux matches, contre Saint-Etienne et Barcelone. Insuffisant alors qu'il y a déjà sept points à reprendre à un OM qui arrivera quoi qu'il arrive en leader le 9 novembre au Parc des Princes.

Fifa.com (22/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 23 Oct - 17:28

Arsenal renverse Anderlecht en deux minutes

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460841_FULL-LND

Arsenal, qui court après Dortmund dans le groupe D de la Ligue des champions, a arraché un succès difficile à Anderlecht (1-2), retournant la situation dans les deux dernières minutes d'une match mal engagé pour les Gunners.

Menés au score à la 71e minute de jeu suite à un but du Hondurien Andy Najar, les hommes d'Arsène Wenger ont paru amorphes, sans génie. Mais ils ont réagi dans les derniers instants grâce à Gibbs et Podolski pour conserver la deuxième place du groupe D.

Arsène Wenger, qui fêtait ses 65 ans et son 160e match en Ligue des champions mercredi soir, avait prédit un match difficile. L''entraîneur français est d'ailleurs resté crispé sur son banc durant toute la rencontre.

"Cette équipe d'Anderlecht peut nous poser des problèmes. Les joueurs bruxellois sont jeunes et plein d'envie. Il faut se méfier", avait déclaré mardi le Français. A raison...

Les Gunners se déplaçaient au stade Constant Vanden Stock sans Mesut Özil, Olivier Giroud, Laurent Koscielny, Mathieu Debuchy et David Ospina, blessés. Rosicky, Podolsky et Arteta étaient eux sur le banc. Ces absences, pénalisantes en championnat d'Angleterre, l'ont aussi été à Bruxelles où les nombreux déchets techniques ont mis en évidence des manques d'automatismes.

Les deux gardiens de but ont passé une première période plutôt calme. Si les champions de Belgique se sont montrés plus entreprenants, le gardien Emiliano Martinez a passé 45 premières minutes tranquilles. Ce dernier, habituel troisième gardien, était titularisé suite aux absences de Szczesny (suspendu) et David Ospina (blessé).

La rencontre s'est animée après la pause et le but de la tête de d'Andy Najar, bien servi par le Belge Dennis Praet à la 71e minute.

Arsenal a alors été plus offensif mais sans vraiment convaincre. Alors qu'Anderlecht semblait tenir les trois points, Gibbs (89e) et Podolski (90e) retournaient la situation au terme de situations confuses de façon quasi inespérée pour des Gunners tellement insipides jusque-là.

Battu par Dortmund et vainqueur de Galatasaray lors des deux premières rencontres, le club anglais reste en bonne position pour une qualification en 8e de finale.

Fifa.com (22/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 23 Oct - 17:29

L'Olympiakos mate la Juve

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460709_FULL-LND

L'Olympiakos Le Pirée a battu mercredi un deuxième grand d'Europe, la Juventus Turin (1-0), pour partager la tête du groupe A de la Ligue des champions avec l'Atletico Madrid, sa précédente victime (3-2).

Les champions d'Italie eux se retrouvent troisièmes (3 points) avec Malmö, à trois longueurs de l'Atletico et l'Olympiakos, et peuvent s'inquiéter.

Déjà éliminée au premier tour la saison passée, la "Vieille Dame" est de nouveau en difficulté, mais ce qu'elle a proposé à Athènes en première période ne méritait pas mieux. Il lui reste cependant la possibilité de se refaire dans quinze jours en recevant l'Olympiakos.

Menée sur un but de Pajtim Kasami (36), empotée à l'image de Paul Pogba et Andrea Pirlo méconnaissables, la Juve n'a réagi qu'après la mi-temps, surtout par le jeune Alvaro Morata mais trop tard.

Le colosse du Pirée (40 fois champion de Grèce), entraîné par la légende du Real Madrid Michel, a mérité sa victoire, pour la vitesse de ses attaquants et le talent de son gardien, espagnol lui aussi, Roberto Jimenez Gago.

L'Olympiakos a ouvert le score sur un contre parfaitement dessiné par son trio offensif, exploitant un ballon perdu par un Pirlo. Alejandro Dominguez a décalé Konstantinos Mitroglou, qui a délicieusement servi Kasami.

Sale soirée pour Pirlo
Le plat du pied de l'international suisse d'origine macédonienne a laissé Gianluigi Buffon sans réaction, si ce n'est un geste de rage destiné visiblement à Pirlo.

Loin du génial meneur de jeu barbu, Pirlo a été remplacé peu avant l'heure de jeu par Claudio Marchisio, juste après un coup franc expédié dans les nuages, comme un raccourci de la sale soirée vécue par le N.21 "bianconero".

Sa sortie a correspondu à la montée en puissance de la Juve. Elle a eu plusieurs balles d'égalisation, les trois-quarts par Morata, titulaire à la place d'un Fernando Llorente décevant cette saison.

Après avoir pivoté en un éclair au milieu de la défense rouge et blanche, le jeune espagnol a tiré directement sur le poitrail de Roberto (65).

Le gardien a encore brillé sur un centre-tir de Pogba (75), des frappes de Morata (76, 81), un tir de Carlos Tevez (86) et même sur une tête en retrait dangereuse de son défenseur Éric Abidal (80)!

L'Olympiakos a manqué la balle de 2-0 quand Kasami, servi par Dominguez a trop croisé son tir (60).

Le numéro 10 argentin a inventé toutes les actions dangereuses de l'Olympiakos, il fut le meilleur joueur du match, après Roberto, bien sûr.

Fifa.com (22/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 23 Oct - 17:30

Le Real se balade à Liverpool

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460769_FULL-LND

L'impressionnant Real, qui n'avait jamais marqué contre Liverpool, s'est repris mercredi avec la manière (3-0) à Anfield, et Ronaldo n'est désormais plus qu'à une unité du record de Raul après son 70e but en Ligue des champions.

En inscrivant rapidement son 20e but de la saison déjà (23), CR7 a tué tout suspens et réduit au néant le départ sérieux de Reds limités, qui avaient tenté de jouer l'intimidation dans leur antre.

Voilà donc le Portugais également à 55 réalisations en autant de matches joués dans cette compétition sous les couleurs madrilènes. Il aurait même déjà rejoint l'ex de la Roja s'il n'avait anormalement buté sur Mignolet (64).

Son club, avec 9 points, file lui à grand pas vers une qualification aisée dans le groupe B après sa 8e victoire d'affilée toutes compétitions confondues.

Surtout Ancelotti a pu préparer de la meilleure des façons le bouillant clasico de samedi contre le Barça en remplaçant son diamant à la 75e minute.

Avec ses trois petits points, le sort qui attend Liverpool, déjà battu il y a 15 jours à Bâle, n'est pas aussi réjouissant.

Pour passer, les Reds, avant-derniers de leur groupe (à la différence de buts), devront vraisemblablement compter désormais conjointement sur un sans-faute, un improbable coup de pouce du Real et des points perdus en route par les Suisses. Ce qui commence à faire beaucoup.

Doublé de Benzema
L'autre grand gagnant de la soirée chez les Merengues est le revenant Benzema, auteur d'un doublé (30, 41) sur un tête vicieuse et une reprise de près dans une défense malmenée par un coup de rein de Pepe. Ce qui double son total de but en C1 cette saison, où il a désormais marqué plus qu'en Liga (3).

Les Anglais, qui misaient sur leurs trois victoires contre le Real jusque-là, pensaient sûrement faire douter un peu plus longtemps les Espagnols plutôt que de se retrouver démuni aussi rapidement.

Ce n'est pas qu'ils ont mal joué, mais en ce moment, sans Sturridge et avec un Balotelli qui manque de tout et obligé de s'excentrer pour trouver de l'air, ils ont aussi peu de confiance que de talent offensif.

Inutile, l'Italien a même été prié de rester aux vestiaires à la pause pour permettre à Lallana de donner de la profondeur.

Au courage et malgré un jeu trop simple à lire, les joueurs de Rodgers auraient pourtant pu au moins sauver l'honneur sur une reprise croisée d'Allen (43) ou une frappe de Moutinho qui a eu le malheur de s'écraser sur le poteau de Casillas (45).

Paradoxalement, les Reds ont mieux joué ensuite, mais c'était peut-être aussi grâce à un certain relâchement de l'adversaire. Malgré tout ils ne se sont plus créé d'occasions aussi dangereuses, même si Sterling est resté actif.

Patients, les Madrilènes ont donc laissé passer le crachin proposé par l'actuel 5e de Premier League. Ensuite, ils ont fait la différence par leur possession de balle qui a finit par faire tourner la tête des Anglais rapidement essorés.

Le 1er but découle d'ailleurs d'une longue action qui se conclut par un petit lob millimétré de Rodriguez au dessus de Lovren. Skrtel, devancé par l'appel de Ronaldo ne peut rien faire et Mignolet est même surpris par la petite frappe placée et imparable du Portugais juste après le rebond.

Fifa.com (22/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 23 Oct - 17:30

L'Atlético se défait de Malmö au petit trot

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460838_FULL-LND

L'Atletico Madrid s'est défait sans forcer de Malmö mercredi (5-0) en Ligue des champions, poursuivant son redressement dans le groupe A et permettant au Français Antoine Griezmann, buteur, d'entamer sa reconquête sous le maillot "colchonero".

Un quart d'heure d'accélération juste après la pause a suffi à Koke (48), Mario Mandzukic (61) et Griezmann (63) pour mettre à l'abri l'"Atleti", avant que Diego Godin sur corner (87) et Alessio Cerci d'une belle frappe (90+3) ne scellent le score.

Résultat, le club vice-champion d'Europe enchaîne une deuxième victoire en trois journées après son précieux succès contre la Juventus Turin (1-0). Et il se remet en bonne position en vue de la qualification, avec le même nombre de points que l'Olympiakos (6 pts), victorieux de la Juve (1-0) mercredi.

Mais au stade Vicente-Calderon, la victoire a été longue à se dessiner pour un Atletico en manque d'intensité.

Surnageant dans ce faux rythme, on a vu se démener Antoine Griezmann, titulaire et désireux de justifier la confiance de l'entraîneur Diego Simeone alors que sa phase d'adaptation au jeu "colchonero" semblait traîner en longueur.

A la 21e minute, seul face au gardien, Griezmann a trop tergiversé et laissé revenir la défense. Et peu après, le Français a adressé une frappe sèche qui a rebondi sous la barre puis devant la ligne, sans entrer (35), comme pour symboliser le manque d'efficacité des "Colchoneros".

Mandzukic double la mise
Heureusement pour l'Atletico, les choses se sont améliorées après la pause: c'est Koke qui a ouvert le bal en marquant d'une frappe croisée sur une action dans la surface initiée par Griezmann et poursuivie par Arda Turan (48). Peu après, c'est Mandzukic qui a doublé la mise, à l'affût devant le gardien (61).

Et puisqu'il fallait que la soirée soit complète pour l'"Atleti", Griezmann a été enfin récompensé de son activité: le Français, à l'entrée de la surface, a adressé une bonne frappe que le gardien a détournée mais pas suffisamment pour empêcher le ballon d'entrer dans le but avec une trajectoire bombée (63).

C'était un vrai soulagement pour le Français, qui n'avait pour l'instant marqué qu'un seul but avec son nouveau club. C'était lors de la défaite contre Olympiakos (3-2) et c'était il y a déjà plus d'un mois.

Aussitôt, on a vu Griezmann se précipiter vers son banc et sauter dans les bras de Simeone, avant d'être remplacé peu après sous l'ovation du stade.

Les buts de Godin et Cerci ont donné un peu plus d'ampleur au score et plus de confiance à l'Atletico, parfaitement relancé sur la voie des huitièmes de finale.

Fifa.com (22/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 23 Oct - 17:31

Monaco résiste à Benfica

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460724_FULL-LND

Monaco, qui a résisté à Benfica (0-0) mercredi soir au Stade Louis-II lors de la 3e journée de la Ligue des champions (groupe C), peut encore croire à ses chances de qualification pour les 8e.

Pour les Monégasques, ce nul n'est un mauvais résultat, ni à la vue du match globalement dominé par les Portugais, ni sur le plan comptable.

Il permet en effet aux joueurs de la Principauté, 5 points au compteur désormais, de maintenir quatre longueurs d'avance sur leurs adversaires du soir et de se déplacer au Stade de la Luz, le 4 novembre prochain avec la possibilité de les éliminer de la course à la qualification en cas de victoire.

Leonardo Jardim avait décidé de reconduire le même onze de départ que celui qui avait accroché un bon nul à Saint-Pétersbourg (0-0) lors de la dernière journée. Ocampos et Dirar étaient donc alignés dans les couloirs monégasques, chargés de bloquer les attaques adverses et d'offrir des solutions offensives.

C'est d'ailleurs Ocampos qui donnait à Monaco la première occasion franche. Décalé astucieusement par Berbatov dans la surface, il n'avait plus qu'à cadrer sa tentative dans le but vide pour marquer. Mais le jeune Argentin assurait mal sa reprise, qui filait au-dessus des buts d'un Artur battu (5).

Malgré cette opportunité rare en Ligue des champions et complètement gâchée, Monaco poursuivait avec les mêmes intentions. Le côté droit du duo Fabinho-Dirar était performant. Et le latéral gauche international portugais Eliseu avait bien du mal avec le Marocain (Cool.

Mais, les Lisboètes n'étaient pas venus pour défendre. Encore vierge de point dans la compétition, leurs intentions de victoire étaient affichées. Toulalan, au milieu, avait fort à faire et devait s'employer pour tenter de se faire respecter.

Subasic en sauveur
Progressivement pourtant, la machine portugaise se mettait en ordre de marche. Il fallait onze Monégasques pleins d'abnégation pour maintenir les vagues successives. Une première reprise de Salvio passait au-dessus (21), devant 1400 supporteurs portugais (400 venus de Lisbonne et 1000 sympathisants régionaux du club lisboète).

Après la sortie sur blessure de Berbatov (touché à l'adducteur gauche sur une tentative de volée, 32), remplacé par Martial (34), Monaco n'arrivait même plus à tenir le ballon dans le camp adverse.

Jusqu'à la pause, les hommes de Jorge Jesus poussaient, de façon désordonnée cependant. Une seule fois, Subasic devait s'employer parfaitement sur une reprise à bout-portant de Lima après d'un centre de Maxi Pereira (39).

Dès la reprise, Martial, lancé en profondeur par Dirar, frappait du droit sans contrôle. Son tir trouvait la base extérieure du poteau d'Artur (48).

Encore une fois, en début de mi-temps, Monaco avait eu la possibilité de mener au score. Encore une fois, c'était raté.

Et Benfica, qui monopolisait le ballon allait répondre. Mais Subasic démontrait qu'il était au niveau de la compétition. Vigilant dans un premier temps (55), il sauvait ensuite les siens sur une frappe de près de Gaitan, qui venait de passer aisément Fabinho (59). Le gardien croate était encore parfait sur un essai de Salvio, bien décalé par Talisca (68).

Les débats allaient se rééquilibrer, puis s'inverser, à la suite d'une grossière faute du défenseur Lisandro Lopez sur Moutinho. Le Lisboète était exclu directement (76). Dès lors, Monaco dominait. Artur devait sortir en corner une reprise de Toulalan (87). Raggi avait une ultime occasion. Mais sa tête sur corner passait à côté (90+3).

Monaco, étouffé à onze contre onze, n'avait pu prendre l'avantage durant les 20 dernières minutes passées en surnombre, et devait logiquement se contenter d'un point.

Fifa.com (22/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 23 Oct - 17:32

Monaco tient bon, le Real régale

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460715_FULL-LND

L'AS Monaco, bien que tenu en échec par Benfica (0-0) a conservé ses chances de se qualifier pour les 8e de finale de la Ligue des champions, mercredi, lors de la 3e journée qui a vu le Real Madrid donner une leçon de football à Liverpool à Anfield (3-0).

Gr A - La Juventus n'y arrive pas
Fringante en Serie A, la "Vieille Dame" semble sclérosée en C1. Au Pirée, la première période des Turinois fut catastrophique, face à un Olympiakos qui en voulait tellement plus qu'il s'est logiquement imposé (1-0) par un but de Kasami. La Juve se retrouve 3e (3 pts), comme Malmö, à 3 longueurs de leur bourreau du soir et de l'Atletico. Rien d'insurmontable, mais il lui faudra batailler.

"L'Atleti" partage donc la tête du classement avec les grecs, après avoir écrasé Malmö (5-0). Tous les buts ont été inscrits en seconde période, par Koke, Mandzukic et Griezmann notamment. Le finaliste de la dernière édition défendra sa peau chèrement.

Gr B - Le Real Madrid marche sur Anfield
Il n'y a pas eu photo lors du "duel qui valait 15 coupes aux grandes oreilles". Le tenant du titre madrilène (10 sacres) a donné la leçon (3-0) aux Reds (5 sacres), porté par Ronaldo qui s'est inexorablement rapproché de Raul au classement des meilleurs buteurs de l'histoire de la C1. Avec son ouverture du score, la star portugaise en est désormais à 70 buts. Plus qu'un et il rejoindra l'Espagnol dans la légende. Karim Benzema a lui réussi le doublé. Les Merengues sont plus que jamais seuls en tête avec 9 points et entrevoient déjà les 8e de finale.

L'autre match du groupe a vu Ludogorets arracher sa première victoire en C1 dans les derniers instants contre le FC Bâle (1-0). Un résultat qui permet au petit club bulgare de pointer à la 2e place ! Certes à égalité de points (3) avec Liverpool (3e) et leur adversaire du soir. La lutte fera rage entre ces trois équipes pour le 2e accessit.

Gr C - Monaco préserve ses chances
Monaco a été tenu en échec à Louis II par Benfica (0-0) dans un match qui aurait pu tourner dans un sens comme dans l'autre. Ocampos a raté un but tout fait après un caviar de Berbatov en tout début de match, Gaitan a perdu un duel avec Subasic dès l'entame de la seconde période. Avec 5 points au compteur, l'ASM reste invaincue et 2e, à une longueur de Leverkusen. Ses chances de qualification demeurent importantes. Seule grosse ombre au tableau, les hommes du Rocher ont perdu Berbatov, blessé aux adducteurs après un tir.

Le vainqueur de cette journée dans le groupe est donc le Bayer, qui a eu raison du Zenit Saint-Pétersbourg en cinq minutes en seconde période, avec deux buts de Donati et Papadopoulos (2-0). Les Allemands prennent donc la tête du classement avec 6 points, soit un de mieux que Monaco et 2 sur son rival du soir. Il faudra attendre la prochaine journée pour en savoir plus dans ce groupe.

Gr D - Dortmund à toute allure, Arsenal renversant
A l'instar de la Juventus, le Borussia est frappé d'une autre schizophrénie. En crise de confiance en championnat où il vient de concéder un 3e revers d'affilée, il parade en C1 avec un 3e succès de rang à Galatasaray (4-0). Aubameyang a réussi le doublé et seul le poteau l'a empêché de faire mieux. Dortmund (9 pts) court vers les 8e de finale. Pour les Turcs, où Sneijder n'a cette fois pas pu jouer les sauveurs, la mission devient quasi impossible.

Les Gunners ont eux frôlé l'accident, en étant menés jusqu'à la 89e minute à Anderlecht. C'est Gibbs qui a égalisé, avant que Podolski dans les arrêts de jeu n'offre un succès miraculeux aux hommes d'Arsène Wenger (2e, 6 pts) terriblement empruntés jusque-là. Les voilà qui possèdent cinq longueurs d'avance sur les Belges et Galatasaray. Un boulevard après le brouillard.

Fifa.com (22/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 23 Oct - 17:33

Dortmund intraitable

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460688_FULL-LND

Le Borussia Dortmund a mis de côté sa méforme en Bundesliga en écrasant Galatasaray 4-0, mercredi à Istanbul, pour aligner, avec la manière, une troisième victoire en Ligue des champions.

Les finalistes de l'édition 2013 sont en tête du groupe D avec neuf points, sans avoir concédé le moindre but depuis le début de la compétition.

Un doublé de l'attaquant gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, ajouté aux buts de Marco Reus et Adrian Ramos, ont permis aux hommes de Jurgen Klopp de maintenir leur bonne forme sur l'échiquier européen et de s'approcher de la qualification en 8e de finale. Une autre victoire face à Galatasaray à domicile lors de la prochaine journée et Dortmund validerait son billet.

"Nous avons été capables de jouer de la manière dont nous voulions même si le premier but inscrit en début de match nous a aidés bien sûr", a déclaré Klopp.

"Aubameyang a été le premier choix pour le match et il a pris sa chance", a t-il-ajouté.

La forme éclatante affichée par Dortmund en Ligue des champions contraste avec son niveau décevant en Bundesliga où le club de la Ruhr végète à une triste 14e place, après trois défaites d'affilée.

"Nous sommes heureux ce soir, mais le plus important maintenant est de bien jouer contre Hanovre en Championnat samedi", a insisté Klopp.

Fifa.com (22/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 17:51

Premiers passeports pour les huitièmes en vue

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2461794_FULL-LND

Le Real Madrid, le Borussia Dortmund et Arsenal, qui joueront tous les trois à domicile, sont en position de force pour assurer leur qualification pour les huitièmes dès mardi 4 novembre lors de la quatrième journée de la Ligue des champions de l'UEFA.

Une victoire, et même éventuellement un nul face à Liverpool, suffirait aux hommes de Carlo Ancelotti dans le Groupe B alors que dans le Groupe D, Dortmund et Arsenal seraient qualifiés en cas de victoire respectivement sur Galatasaray et Anderlecht.

Programme du mardi 4 novembre
Groupe A
Malmö FF - Atlético de Madrid
Juventus - Olympiakos Le Pirée

Groupe B
FC Bâle - Ludogorets Razgrad
Real Madrid - Liverpool

Groupe C
Zénith Saint-Pétersbourg - Bayer 04 Leverkusen (18h00 heure locale)
Benfica - AS Monaco

Groupe D
Arsenal - Anderlecht
Borussia Dortmund - Galatasaray

L'affiche
Juventus - Olympiakos, Juventus Stadium, Turin

Dominatrice en Serie A pour la quatrième saison consécutive, la Juventus est toujours aussi timorée en C1, où elle reste sur deux défaites consécutives. En trois matches, les Bianconeri n'ont inscrit que deux buts. Une inefficacité chronique déjà synonyme d'élimination dès la phase de groupes la saison dernière. Pour y remédier, Massimiliano Allegri misera sur le retour d’Andrea Pirlo, qui deviendra au passage le second joueur italien à atteindre la barre des 100 matches en Ligue des champions derrière Paolo Maldini (109). Pirlo, qui a débloqué la situation à Empoli sur un coup franc dont il a le secret, retrouvera le Chilien Arturo Vidal, auteur d’un début de saison en demi-teinte, et le Français Paul Pogba, qui vient de prolonger son contrat. Mais, au-delà d'une victoire indispensable, la Juventus, souvent intraitable au Juventus Stadium, a surtout besoin de retrouver sa maîtrise du jeu et de se rassurer face à un adversaire décomplexé après sa victoire du match aller (1:0).

A voir
* Pour conserver une chance de qualification, l'ancien double champion d'Europe, Benfica doit impérativement battre Monaco. Invaincus à domicile contre des clubs français avec neuf victoires et quatre nuls, les Portugais, qui n'ont inscrit qu'un but en trois rencontres, seront privés de leur défenseur Lisandro Lopez, suspendu.

* Liverpool, qui reste sur deux défaites en Ligue des champions sans marquer le moindre but, n'a jamais concédé trois revers consécutifs. Son prochain match à Santiago Bernabeu contre un Real Madrid euphorique s’annonce pour le moins délicat. Les Espagnols disputeront leur 100ème match de C1 à la maison, avec un bilan de 75 victoires, 14 nuls pour seulement 10 défaites.

Le saviez-vous ?
* Cela fera 5 005 jours que l'Espagnol Raul est détenteur du nombre de buts marqués dans la plus prestigieuse des compétitions européennes avec 71 réalisations, 66 avec le Real Madrid et cinq avec Schalke 04. Il est devenu recordman le 21 février 2001 en dépassant les 23 buts du Brésilien Mario Jardel. Le record est cependant en passe d'être dépassé dans les prochaines heures car le Portugais Cristiano Ronaldo (70) et l'Argentin Lionel Messi (69) sont sur ses talons.

* Le Borussia Dortmund a deux visages cette saison. En plein doute en Bundesliga, il végète en bas de classement et reste sur cinq défaites consécutives même si les hommes de Jürgen Klopp ont longtemps fait douter le Bayern (2:1). En revanche, Dortmund se sent mieux en Europe cette saison avec un parcours sans faute. Les Allemands n'avaient plus atteint un tel bilan au premier tour depuis leur campagne victorieuse lors de la saison 1996/97.

* Le Real Madrid et e FC Barcelone sont les deux équipes qui ont marqué le plus de penalties (28) en C1, et Arsenal (14) celle qui en a concédé le plus. Les buteurs les plus prolifiques dans à cet exercice en sont le Néerlandais Ruud van Nistelrooy et le Portugais Luis Figo (10).

Ce jour-là
Le 4 novembre 1970, le FC Bâle s'inclinait avec les honneurs à domicile (1:2) face à l'Ajax qui avait déjà remporté le match aller 3:0. Petite consolation pour les Suisses, ils avaient été victimes d'une formation qui allait régner sur l'Europe pendant trois saisons.

La stat

0 - Comme le nombre de buts concédé par Malmö à domicile en quatre matches de C1 cette saison, qualifications comprises. En revanche, les Suédois sont plus fragiles en déplacement avec 13 buts concédés en cinq rencontres.

Le joueur

Le Chilien Alexis Sanchez, arrivé en provenance de Barcelone, confirme les attentes placées en lui en maintenant Arsenal à flot, aussi bien en Premier League qu'en Ligue des champions avec quatre buts et deux passes décisives en cinq matches en octobre, et déjà deux en novembre. De quoi attendre plus sereinement le retour des grands blessés Olivier Giroud et Theo Walcott.

Entendu..
"Nous nous battons pour rééditer le succès de l'année dernière. Nous disposons d'une équipe compétitive qui joue bien et qui veut vraiment revivre la même chose cette saison" - Carlo Ancelotti, entraîneur du Real Madrid

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 17:52

La Juventus se cherche encore

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2463676_FULL-LND

Dominatrice dans ses frontières, la Juventus de Turin n'y arrive toujours pas en Ligue des champions, malgré un groupe abordable, et elle doit battre l'Olympiakos Le Pirée mardi à Turin si elle ne veut pas risquer de rater encore les 8e de finale.

C'est au pied du mur qu'on voit le maçon. Massimiliano Allegri doit montrer que sa Juve est taillée pour la C1, ce qui n'a pas semblé évident à l'aller, où les "Bianconeri" ont perdu (1-0) à Athènes pour n'avoir joué qu'une mi-temps. Pour garder la main sur leur destin, il faudrait s'imposer par deux buts d'écart, mais vu les petites difficultés du début de saison, ils pourraient déjà se contenter des trois points pour revenir à la hauteur des Grecs.

Le maître d'oeuvre Allegri a notamment un problème avec son "architecte", Andrea Pirlo. Le génial meneur de jeu n'est pas encore à son meilleur niveau, malgré son but sur coup franc direct contre Empoli (2-0), samedi. Il pourrait céder sa place à Claudio Marchisio, entouré d'Arturo Vidal et de Paul Pogba, qui fêtera son 100e match sous le maillot "bianconero". Le Chilien revient bien après un début de saison à l'infirmerie. "Je me sens à 90%, assure Vidal, jouer beaucoup ces derniers temps m'a fait du bien". Ce cadre de l'équipe présente le match contre le champion de Grèce "comme une finale": "Demain (mardi) se joue notre place en 8e de finale".

'Comme une finale'
Devant, Allegri est confronté à la petite panne de son maitre buteur, Carlos Tevez, à sec depuis cinq rencontres. L'Argentin a marqué ses deux derniers buts sur penalty, le 5 octobre contre l'AS Rome, et n'a plus fait trembler les filets sur action de jeu depuis le 27 septembre.

La percussion de "l'Apache" reste indispensable à la Juve, et les 30 minutes prometteuses du duo formé en fin de match avec le jeune Alvaro Morata, samedi, pourraient inciter Allegri à faire confiance dès le coup d'envoi au jeune Espagnol de 22 ans. Fernando Llorente travaille beaucoup pour l'équipe, mais il n'est pas très inspiré devant le but (une seule réalisation cette saison). La Juve reste en tête en Italie, mais octobre a laissé transpirer une certaine baisse d'intensité dans son jeu. Allegri essaie d'enclencher la transition vers le 4-3-3, mais le 5-3-2 d'Antonio Conte est encore inscrit dans l'esprit de son équipe.

L'entraîneur toscan doit en outre faire face à la pénurie de briques dans son mur défensif. A l'indisponibilité de longue date d'Andrea Barzagli s'ajoutent le forfait de Martin Caceres et celui probable d'Angelo Ogbonna. Si l'international devait renoncer, Allegri pourrait déplacer Stephan Lichtsteiner en défense centrale. Côté gauche, Kwadwo Asamoah reste incertain, et Patrice Evra étant blessé (cuisse), Simone Padoin pourrait avoir sa chance.

Malgré ces lézardes sur la façade, la Juve garde ses chances. Optimiste, Vidal assure même que "la Juve vaut déjà une demi-finale, et une fois arrivée là... Je ne vois pas tant de différence entre la Juve et les meilleures équipes d'Europe". Il faudra commencer par éviter l'élimination au premier tour, comme l'an dernier par Galatasaray, bon artisan de la C1, exactement comme l'Olympiakos, avant d'espérer se mesurer aux meilleurs.

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 17:53

Benzema, un automne au soleil

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2470360_FULL-LND

Karim Benzema vit un automne doré au Real Madrid: souvent critiqué pour son supposé manque d'efficacité, le Français a reconquis le public merengue par son rayonnement et ses buts, au point de connaître peut-être sa période la plus faste depuis son arrivée en 2009.

. Il marque

Le stade Bernabeu le sifflait pour ses ratés devant la cage? Au cours de ses huit derniers matches avec le Real toutes compétitions confondues, Benzema reste sur un total de huit buts, une fructueuse série qu'il espère poursuivre mardi avec la réception de Liverpool en Ligue des champions (19h45 GMT). Samedi, pour son 250e match sous le maillot du Real, Benzema a inscrit le 120e but de sa carrière avec la "Maison blanche", livrant un récital sur la pelouse de Grenade (4-0) où il a été impliqué sur les quatre buts madrilènes.

"Un nouveau grand match tout en toque, en gestes de classe (...). Il ne court pas sur la pelouse, il vole", s'est enthousiasmé dimanche le quotidien madrilène Marca. De fait, Benzema compte neuf buts depuis le début de la saison et il est dans les temps pour faire aussi bien que son total de la saison dernière (24 buts). L'avant-centre des Bleus (26 ans, 75 sélections) peut en outre avoir en ligne de mire son record personnel avec le club merengue, 32 buts lors de la saison 2011-2012.

. Il fait marquer
Récemment qualifié de "meilleur attaquant de la Liga" par Cristiano Ronaldo, élu homme du match lors du clasico face au FC Barcelone (3-1), "Benz" semble enfin faire l'unanimité au Real après avoir été longtemps concurrencé à son poste, notamment par Gonzalo Higuain, parti en 2013 à Naples. Mais l'altruisme du Français a payé. "Je suis un joueur d'équipe, même si j'ai le numéro 9 dans le dos. Je pourrais aussi ne jouer que pour moi mais ça ne marcherait pas avec l'équipe qu'on a", résumait-il il y a quelques semaines.

Depuis le début de la saison, Benzema a cumulé sept passes décisives, une statistique consistante mais qui ne reflète pas entièrement tout son travail au service du collectif: appels, décrochages et jeu en déviations. "Il est très important pour nous d'avoir un attaquant qui décroche pour jouer avec les autres, et pas seulement qui soit habitué à marquer", a expliqué l'entraîneur Carlo Ancelotti mi-octobre sur Real Madrid TV. "En ce sens, Karim est unique."

. La C1 est son jardin

Est-ce la petite musique de la Ligue des champions? L'air raréfié de ces rencontres au sommet ? Benzema semble particulièrement apprécier l'épreuve reine européenne, une compétition qu'il a remportée en mai dernier avec le Real et dans laquelle il a inscrit 40 buts au cours de sa carrière. Lors des trois premières journées de l'édition 2014-2015, le Français a marqué à chaque match (4 buts) et il se retrouve deuxième au classement des buteurs derrière le Brésilien Luiz Adriano (Shakhtar Donetsk, 6 buts).

"Je donne toujours tout sur le terrain. C'est comme en Liga, mais j'ai la chance de marquer davantage", expliquait Benzema après son doublé il y a deux semaines contre Liverpool. Tous les voyants sont au vert pour le Français et les Reds peuvent s'en inquiéter.

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 17:54

Monaco à Benfica pour conserver ses chances

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460717_FULL-LND

Tenu en échec il y a deux semaines à domicile par Benfica (0-0), Monaco se déplace mardi à Lisbonne (20h45, 19h45 GMT) pour la 4e journée de Ligue des champions avec l'ambition de conserver intactes ses chances de qualification.

Avec une équipe et un staff au fort accent portugais, Monaco ne sera pas trop perdu au stade de la Luz. Le milieu de terrain Bernardo Silva a intégré le centre de formation de Benfica à 13 ans avant d'être prêté à Monaco cette saison après sept ans au club lisboète. Sous les couleurs de Porto, Joao Moutinho, qui a donné pour le moment l'unique victoire à l'ASM dans cette Ligue des champions (1-0 face à Leverkusen, 1re journée), a rencontré le Benfica à dix reprises et 15 fois avec le Sporting Lisbonne. Et malgré une entorse acromio-claviculaire à l'aller, Moutinho sera bien présent.

Outre son entraîneur Leonardo Jardim, Monaco compte aussi dans ses rangs un autre international portugais, le défenseur Ricardo Carvalho, qui n'arrive pas en terrain inconnu: "A Lisbonne, on sait ce qui nous attend. Ce sera difficile. On marque peu mais, là-bas, il faudra marquer."

De fait, l'ASM reste sur deux nuls sans but en Ligue des champions, à Saint-Pétersbourg et à Louis II. De leur côté, les Portugais battus d'entrée à domicile par les Russes (2-0) se sont ensuite inclinés (3-1) à Leverkusen et doivent donc à tout prix s'imposer pour ne pas dire adieu aux 8e de finale. L'ASM, qui reste sur une série de six matches sans défaite mais n'a remporté que 6 de ses 15 matches toutes compétitions confondues cette saison, avec vendredi soir un nul à domicile face à Reims (1-1) en championnat, devra donc avant tout travailler son efficacité.

Pari sur Germain ?
En l'absence de Berbatov (adducteurs) et avec un Anthony Martial peu inspiré, Jardim pourrait compter sur Valère Germain, pourtant en tribune il y a deux semaines. Auteur de deux buts et d'une passe décisive depuis le début de la saison, Germain a participé à toutes les rencontres de L1. Mais son temps de jeu est assez faible, sa moyenne se monte à 46 minutes par match. "Notre efficacité est trop faible, constate Jardim. A tous les matches, on a beaucoup d'occasions. Cela a été le cas contre Reims, à cinq ou six reprises. Cela a été le cas à Bastia. Les jeunes ont besoin de progresser. Ils vont progresser. C'est une année différente pour eux, les jeunes, qui ont plus de responsabilité."

Le club du Rocher pourrait profiter de la rotation forcée au sein de la défense lisboète: dans l'axe, Lisandro est suspendu et sera remplacé par Jardel, tandis qu'à gauche, Eliseau (blessé) sera suppléé par le jeune André Almeida. Mais attention au jeune Brésilien Talisca, homme en forme des Aigles. Monaco n'avait plus affronté de club portugais depuis sa finale perdue de Ligue des champions en 2004 face au FC Porto (3-0). Benfica, lui, était déjà tombé la saison passée sur un club français, le Paris SG. Battus à l'aller au Parc des Princes (3-0), les Portugais l'avaient emporté (2-1) au retour mais avaient finalement terminé 3e de leur poule.

Un scénario que les Monégasques aimeraient bien voir se renouveler, à leur avantage.

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 17:55

Dortmund à deux visages

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460688_FULL-LND

Triste relégable (17e) en Bundesliga, Dortmund montre paradoxalement un visage rayonnant sur la scène européenne, en passe de valider son billet pour les 8e de finale de la Ligue des champions en recevant mardi Galatasaray.

Etonnant! Le Borussia de Jürgen Klopp, seule équipe à avoir battu le Bayern Munich cette saison (2-0 en Supercoupe d'Allemagne) toutes compétitions confondues, n'a pris qu'un seul point lors de ses 7 dernières sorties en championnat.  Avec une 5e défaite de rang samedi au Bayern Munich (2-1), le champion 2011 et 2012 ne compte qu'un piteux total de 7 points après 9 journées, largué à 17 longueurs du leader bavarois, alors qu'il a empoché les 9 unités disponibles lors des trois premières journées de C1.

"Il y a beaucoup de matches (de championnat) où on s'est battu tout seul", a concédé Klopp dépité après le revers à Munich, où l'espoir de ramener un point s'est envolé sur un penalty en fin de partie, admettant "qu'il y a encore beaucoup de chantiers en cours" pour redorer le blason de son équipe en Bundesliga.

Le coach vit sa première grande crise depuis son arrivée à Dortmund en 2008, sous pression par une presse allemande qui voit surtout le verre à moitié vide, à l'image du quotidien Bild, alors que ses dirigeants maintiennent tant bien que mal leur confiance. Bien sûr, il y a eu l'avalanche de blessures de joueurs-clés tels Marco Reus, Nuri Sahin, Henrikh Mkhitaryan, Ilkay Gündogan, Jakub Blaszczykowski... et encore Hummels (genou) samedi à Munich.

Mais cela n'explique pas tout puisqu'avec le même effectif réduit, Klopp a trouvé la solution pour faire une brillante entrée en C1 au dépens d'Arsenal (2-0) avant d'humilier Anderlecht (3-0) puis Galatasaray (4-0) sur leur pelouse. Même paradoxe en défense. Désastreuse sur le plan national, où elle a concédé 12 buts en 7 matches avec des erreurs grossières de ses champions du monde Hummels et Roman Weidenfeller, elle est pour l'instant imperméable sur la scène européenne. Le BVB n'est autre que le seul leader de groupe à présenter une copie sans tache en trois sorties, mieux que le Real Madrid (2 buts), le Bayern et Chelsea (1 but), les trois derniers lauréats de la C1.

Idem sur le plan offensif. Les Jaune et Noir n'ont trouvé que 5 fois le chemin des filets depuis le 3-1 passé à Fribourg le 13 septembre, accumulant les occasions manquées. Dans le même temps, Pierre-Emerick Aubameyang et les néo-borussiens Ciro Immobile et Adrian Ramos ont inscrit 8 des 9 buts en C1 !

Les adversaires de Bundesliga ont semble-t-il mieux compris que les européens que, pour battre le BVB, équipe de contre par définition, il fallait poser un mur en défense, ne pas laisser d'espace à l'approche de la surface, et espérer marquer en contre ou sur un coup de pied arrêté. Le latéral Lukasz Piszczek a prévenu: "On a la poisse. Il faut maintenant gagner et peu importe la manière". En pensant surtout à la réception samedi de Mönchengladbach, un rival rhénan sans défaite comme le Bayern dont il est l'actuel premier dauphin.

Car si le BVB est quasi assuré d'entrer dans le top 16 européen, son avenir dans l'édition 2015-16 passe au minimum par une place dans le top 4 national en fin de saison. Et aucun club allemand n'a pu renverser la tendance après un départ aussi catastrophique...

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 17:56

Real - Ancelotti fait l'éloge de Ronaldo

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2461770_FULL-LND

Cristiano Ronaldo n'est plus qu'à un but d'égaler Raul Gonzalez comme meilleur buteur absolu de la Ligue des champions mais il n'est pas obsédé par ce record, a assuré lundi l'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti avant la réception de Liverpool mardi (19h45 GMT).

"Je ne crois pas que Ronaldo pense vraiment à ce record, il peut le battre demain mais il a le temps", a déclaré le technicien italien en conférence de presse. "Demain (mardi), ce n'est pas le dernier match de Ronaldo en Ligue des champions. Je pense qu'il est vraiment concentré sur le fait de jouer pour l'équipe, pas de battre des records."

"CR7" en est à 70 buts dans sa carrière en C1 et se trouve à seulement une unité du record de Raul (71 buts), ex-capitaine et joueur emblématique du Real à qui Ronaldo a succédé sous le maillot N.7 à Madrid.

Si le Portugais rate mardi l'occasion d'égaler voire de dépasser Raul au panthéon des buteurs européens, son grand rival argentin Lionel Messi (69 buts) pourrait lui couper l'herbe sous le pied mercredi lors du déplacement du FC Barcelone sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam.

"(Ronaldo) est un joueur fantastique, un professionnel fantastique. Quand Cristiano joue, c'est comme si on commençait le match en menant 1-0. C'est peut-être une plaisanterie, mais c'est la réalité", a poursuivi Ancelotti.

Pour composer son attaque face à Liverpool au stade Bernabeu, l'Italien n'a pas dévoilé si Gareth Bale serait titulaire ou non pour son retour de blessure.

"Gareth Bale est prêt à jouer, il est de retour de blessure. Mais je ne sais pas, je n'ai pas encore décidé s'il débutera ou s'il commence sur le banc", a conclu le technicien merengue, qui devrait également être privé pour ce match de Dani Carvajal, Fabio Coentrao, Jesé, Asier Illarramendi et Sami Khedira.

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 17:57

Le Real vise les huitièmes, Liverpool la survie

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2460664_FULL-LND

Le Real Madrid, tenant du titre, peut se qualifier pour les huitièmes de la Ligue des champions s'il dompte un Liverpool en plein doute mardi (19h45 GMT) au stade Santiago-Bernabeu, où Cristiano Ronaldo tentera d'égaler le record de buts en C1 de Raul.

Real-Liverpool, c'est dix C1 côté madrilène, cinq pour les Anglais, et c'est une affiche européenne de premier plan. Mais étant donné les dynamiques récentes des deux équipes et la démonstration merengue à Anfield il y a deux semaines (3-0), ce choc pourrait tourner court.

Pour la "Maison blanche", l'occasion est belle de décrocher un billet pour le top 16 européen dès la quatrième des six journées de la phase de poules, sachant qu'un match nul serait également synonyme de qualification mardi soir si dans le même temps Bâle et Ludogorets ne se partagent pas les points.

"C'est un match important qui peut nous offrir la qualification pour les huitièmes", a résumé le milieu espagnol Isco dans une interview diffusée sur le site internet du club. "Nous affrontons un adversaire très compliqué et très bon historiquement. Il ne faut pas s'y fier parce que Liverpool est capable de faire mal en contre et sur n'importe quelle action."

Mais, malgré la prudence oratoire du petit meneur madrilène et le souvenir du succès des Reds (1-0) lors de leur dernière visite au Bernabeu en 2009, on voit mal ce qui pourrait faire dévier le Real de sa trajectoire.

Après quelques ratés en début de saison, les hommes de Carlo Ancelotti semblent inarrêtables: ils restent sur 11 victoires consécutives toutes compétitions confondues, avec 46 buts inscrits et seulement sept encaissés. Samedi, ils ont livré un nouveau festival offensif à Grenade (4-0), prenant pour la première fois de la saison les commandes de la Liga.

Confiance au Real, doutes à Liverpool
"Notre bonne série nous donne confiance", s'est réjoui Ancelotti lundi, d'autant que ses attaquants tournent à plein régime et que Gareth Bale, blessé il y a deux semaines, est de retour.

Ronaldo, en particulier, reste sur 12 matches consécutifs avec le Real en ayant inscrit au moins un but, ce qui porte son bilan toutes compétitions confondues à 22 buts en 15 rencontres.

Mardi, il a l'opportunité d'égaler voire de dépasser Raul Gonzalez, une autre légende merengue, comme meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions. "CR7" en est à 70 buts dans sa carrière en C1 et se trouve à seulement une unité du record de Raul.

Du côté de Liverpool, on espère que ce record tiendra encore un peu. Car les Reds, avec une seule victoire en trois journées sur la scène européenne, abordent une semaine compliquée: Madrid mardi, Chelsea samedi.

Après la défaite à Newcastle ce week-end (1-0), le vice-champion d'Angleterre, 7e de Premier League, semble vivre une crise qui ne dit pas encore son nom. Ainsi, le départ de Luis Suarez au FC Barcelone cet été n'a pas été compensé par l'achat dans l'urgence de Mario Balotelli, décevant et toujours muet en championnat d'Angleterre.

Et l'entraîneur Brendan Rodgers, qui disposait d'une équipe offensive l'an dernier, se retrouve à intégrer et assimiler trop de recrues en peu de temps. Le seul rayon de soleil est Raheem Sterling, le Ronaldo des Reds selon Rodgers, mais la charge est lourde pour ses 19 ans.

En défense, cela tangue aussi: en 15 matches, les Reds en ont fini seulement deux sans encaisser de but, ce qui pourrait faire les délices des ogres madrilènes.

"Nous sommes encore dans la course à la qualification, qui est l'objectif. C'est un grand défi d'affronter ce qui est peut-être la meilleure équipe du monde en ce moment, mais nous irons avec confiance", a prévenu Rodgers ce week-end. Sera-ce suffisant?

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 17:59

Leverkusen privé de Papadopoulos

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2463428_FULL-LND

Le défenseur central de Leverkusen Kyriakos Papadopoulos, auteur du deuxième but contre St Petersbourg (2-0) au match aller, manquera le déplacement en Russie en raison d'une blessure à une épaule, a annoncé son club, à la veille de la 4e journée de Ligue des champions.

L'international grec, âgé de 22 ans, s'est blessé gravement à l'épaule en chutant lors de la dernière séance d'entraînement avant l'envol pour Saint-Petersbourg.

Il devrait être prochainement opéré, a indiqué le directeur sportif Rudi Völler, laissant entendre que le défenseur central serait absent jusqu'à la fin de l'année.

Victime d'une luxation à l'épaule droite mi-septembre, Papadopoulos avait renoué avec la compétition le 18 octobre contre Stuttgart (3-3) puis inscrit quatre jours plus tard le deuxième but de la victoire sur St Petersbourg en C1.

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 18:05

Benfica - Jesus cherche toujours la bonne formule

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2339013_FULL-LND

Malgré son statut de double finaliste de l'Europa League et le triplé historique obtenu au Portugal la saison dernière, l'entraîneur de Benfica, Jorge Jesus, peine à s'affirmer dans la cour des grands que représente la Ligue des champions.

En cas de défaite mardi lors de la réception de Monaco, l'équipe lisboète serait éliminée dès cette 4e journée si le Bayer Leverkusen bat le Zenit Saint-Petersbourg dans l'autre match de la soirée du groupe C.

En cinq saisons aux commandes des Aigles, l'entraîneur de 60 ans n'a dépassé la phase de poules qu'une seule fois, en 2012, quand Benfica avait éliminé le Zenit en huitièmes avant de tomber en quarts, face à Chelsea.

Reversé en Europa League en provenance de la Ligue des champions en 2013 comme en 2014, Benfica n'échouait alors qu'à la dernière marche de cette deuxième division européenne, grimpant en cinq ans du 23e au 5e rang du classement UEFA.

Mais ces deux finales perdues sur le fil contre Chelsea (2-1, avec un but dans le temps additionnel) et Séville (à l'issue d'une séance de tirs au but) ont été durement vécues par un club qui rêvait d'un nouveau sacre européen après ceux de la génération Eusébio, en 1961 et 1962.

Et Jorge Jesus, qui dans son style un brin fanfaron s'était un jour affublé lui-même du titre de "maître tacticien", risque plutôt de rester dans les annales comme celui qui flanche aux moments décisifs.

Perpétuelle reconstruction
Obligé chaque année de vendre ses meilleurs joueurs afin de rester financièrement à flot, Benfica s'est habitué à compter sur la capacité de Jesus à dénicher de nouveaux talents pour renouveler un effectif en perpétuelle reconstruction.

Mais la mécanique s'est enrayée dans la foulée du départ de l'international serbe Nemanja Matic, qui a rejoint Mourinho à Chelsea en janvier dernier. Le milieu aurait pu être remplacé dans l'équipe-type par son compatriote Ljubomir Fejsa ou par le Portugais Ruben Amorim, mais les deux sont grièvement blessés depuis plusieurs mois.

Jesus a donc recruté l'international grec Samaris et l'espoir italien Cristante pour pourvoir un poste clé de son dispositif tactique. Le premier a été titulaire contre le Zenit, le second l'a été contre Leverkusen, mais Benfica a encaissé deux défaites sans appel (2-0 et 3-1).

Jesus a encore changé d'avis lors de la troisième journée de C1 en pariant sur le Portugais André Almeida pour ramener un nul de Monaco (0-0) il y a quinze jours. Mais le jeune milieu devrait évoluer mardi au poste d'arrière gauche en raison de la blessure d'Eliseu.

L'entraîneur de Benfica, qui ne compte qu'un seul but marqué cette saison en C1, regrette sans doute aussi les départs de l'avant-centre paraguayen Oscar Cardozo et de l'attaquant espagnol Rodrigo Moreno, mais également celui du défenseur central et international argentin Ezequiel Garay, aujourd'hui au Zenit.

Et dans les buts, les Brésiliens Artur Moraes et Julio César sont eux loin de faire oublier le très prometteur Jan Oblak, gardien slovène transféré à l'Atletico Madrid.

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:22

PSG - Verratti en mode patron

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 2446121_FULL-LND

Thiago Motta suspendu pour le clasico et Yohan Cabaye en plein désarroi, Marco Verratti, étincelant à Lorient samedi, aura un rôle central à jouer au milieu lors d'une semaine cruciale pour le PSG, entre Ligue des champions et choc face à l'OM.

Le jeune international italien de 21 ans n'a pas attendu ce mois de novembre pour s'imposer comme un élément majeur du groupe parisien, mais il devra se faire un peu plus violence ces prochains jours et notamment lors des retrouvailles avec les Marseillais au Parc des Princes, le 9 novembre.

Verratti fera sans nul doute de nouveau la paire avec Motta mercredi à domicile contre l'Apoël Nicosie en C1. Mais sans son glorieux compatriote de 32 ans, il sera seul à opérer dans le rôle du régulateur de l'entre-jeu dimanche face au leader du championnat, aux côtés du marathonien Blaise Matuidi, chargé des tâches plus obscures. S'il évolue au même niveau qu'à Lorient (victoire 2-1), l'OM de Marcelo Bielsa peut d'ores et déjà trembler.

Samedi au Moustoir, il n'a fallu que 29 minutes de jeu à l'ancien joueur de Pescara, chargé de remplacer un Cabaye fantomatique à la 62e minute, pour transfigurer le jeu de son équipe, aux abois en première mi-temps, et lui permettre d'éviter une désillusion chez un mal classé à une semaine du choc contre l'OM.

Au-dessus du lot techniquement, Verratti a été le détonateur parisien, avec à la clé sa quatrième passe décisive de la saison à destination de Jean-Christophe Bahebeck.

Maturité ?
Une rentrée qui a rassuré Laurent Blanc avant la double échéance de la semaine et prouvé que Verratti commençait à gagner en maturité cette saison, juste après sa première expérience en phase finale de Coupe du monde avec les "Azzurri".

L'Italien reste adepte des prises de risques inutiles, qui sont la hantise de ses coéquipiers, mais sa simple présence sur la pelouse ajoute une touche technique que peu de joueurs peuvent lui contester.

Ce n'est pas un hasard si Carlo Ancelotti a longtemps rêvé de l'emmener dans ses bagages au Real Madrid avant que les dirigeants parisiens aient la bonne idée de prolonger son contrat à deux reprises en 2013 et 2014. Il est désormais lié jusqu'en juin 2019 au club détenu par les Qataris, qui en ont fait leur tête de gondole au rayon espoirs.

Un comble pour un joueur dont personne n'avait entendu parler avant que l'ancien directeur sportif Leonardo ne lui mette le grappin dessus contre une somme estimée à 11 millions d'euros. Son arrivée dans la capitale en 2012 avait même été logiquement éclipsée par celle, officialisée le même jour, de la superstar Zlatan Ibrahimovic.

Les choses ont bien changé et Verratti a depuis crevé l'écran, faisant partie de l'équipe-type de L1 en 2012-13 et 2013-14 avant d'être désigné meilleur jeune la saison dernière.

Lui qui ne tire quasiment jamais a même ouvert son compteur but de la tête contre le FC Barcelone, le 30 septembre en C1 (3-2). Un exploit pour un joueur de sa taille.

"Ce n'est pas étonnant qu'il marque un but de la tête au deuxième poteau, il ne fait jamais rien comme les autres. Il marque le but qu'on n'attend pas, lui qui mesure 1,64 m. Je suis content pour lui. Dans ces matches-là, il a prouvé qu'il pouvait élever son niveau, physiquement notamment. S'il se met à devenir dangereux offensivement, ça peut être bon pour lui et pour nous", s'était félicité Blanc.

Le seul domaine dans lequel aucune évolution n'a été notée est celui des avertissements. Avec cinq cartons jaunes récoltés depuis l'entame du championnat, après 10 la saison dernière en L1 et 12 en 2012-13, Verratti ne canalise toujours pas sa fougue. Personne n'est parfait.

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 9 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 32 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 20 ... 32  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum