Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Page 10 sur 32 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 21 ... 32  Suivant

Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:30

Jardim : "Important pour Monaco, décisif pour Benfica"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2441949_FULL-LND

Pour l'entraîneur de Monaco, Leonardo Jardim, qui retrouve un stade de la Luz où il ne s'est jamais imposé, la rencontre de la 4e journée de Ligue des champions mardi entre Benfica et Monaco est "importante" pour l'ASM mais "décisive" pour les Portugais qui ne comptent qu'un seul point en trois matchs.

Est-ce spécial pour vous qui avez entraîné le Sporting Lisbonne, de revenir ici sur le terrain de Benfica ?
C'est agréable de revenir ici, de retrouver beaucoup d'amis, des visages qu'on connaît. Mais nous sommes ici pour jouer un match de Ligue des champions.

Votre attaquant Dimitar Berbatov s'est blessé il y a deux semaines et vous rencontrez des problèmes offensifs, cela vous préoccupe-t-il ?
C'est vrai que nous manquons d'efficacité, mais nous le savons et nous travaillons pour progresser dans ce domaine. Mais dans le même temps, nous sommes aussi l'une des équipes qui a encaissé le moins de buts en Ligue des champions. On doit donc d'abord essayer de maintenir cette stabilité même si bien sûr on doit essayer de marquer plus. Quant à Benfica, nous savons que le classement du groupe (Benfica est dernier avec un seul point, Monaco 2e avec 5 pts, ndlr), ne reflète pas du tout la qualité de cette équipe. Benfica a la pression, mais c'est une grande équipe qui répondra présent demain (mardi).

En 13 matchs ici, aucun club français ne s'est jamais imposé au stade de la Luz. Comment expliquez-vous ce qui ressemble à une malédiction ?
Un jour cela arrivera, il faut une première fois.

Vous avez entraîné le Sporting, quelle image avez-vous laissé ici ?
C'est difficile de dire quelle image les gens ont de moi, je pense que les supporters du Sporting m'aiment, les autres non. La nostalgie ? Non je n'ai pas de nostalgie de revenir ici, j'ai changé. Je travaille sur le projet de Monaco, j'ai un objectif.

Comme décririez-vous l'ambiance au stade de la Luz et dans votre carrière, avez vous déjà gagné ici ?
Il y a toujours une ambiance très chaude ici. Pour le Benfica, la différence entre jouer à domicile et à l'extérieur, c'est que quand l'équipe joue ici, les supporteurs l'aident beaucoup et c'est une grande force. Non je n'ai jamais gagné ici.

Avez-vous le sentiment d'avoir grillé un joker il y a deux semaines lors du match aller à Louis II en concédant le nul (0-0) et pensez-vous que cette rencontre soit capitale ?
C'est un match important pour nous, mais décisif pour Benfica.

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:36

Les 48 heures magiques de Luiz Adriano

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2464108_FULL-LND

Le 21 octobre 2014 a commencé comme n’importe quel autre jour. "C’est la routine habituelle. On est en mise au vert, on se lève le matin, on prend le café, puis on sort faire une promenade. Une journée comme les autres, jusqu’à ce que la rencontre débute", raconte Luiz Adriano à FIFA.com. Le match en question est celui qui a débouché sur la victoire 7:0 du Shakhtar Donetsk face au BATE Borisov en Ligue des champions de l’UEFA. Ce soir-là, le Brésilien de 27 ans a fait trembler les filets à cinq reprises grâce à une prestation qui lui a permis de battre trois records et d’en égaler un autre.

Mais ces 90 minutes de folie sur le terrain de Borisov n’ont été que l’apéritif de 48 heures magiques dans la vie de Luiz Adriano. Car après être devenu le meilleur buteur de l’histoire du Shakhtar avec 116 unités, avoir réussi le triplé le plus rapide jamais inscrit en Ligue des champions en sept minutes, avoir battu le record de buts inscrits avant la pause - quatre - d’un match de la compétition, et rejoint Lionel Messi parmi les buteurs les plus prolifiques sur une rencontre de la compétition de clubs phare du Vieux Continent avec cinq réalisations, l’attaquant a reçu sa première convocation avec le Brésil !

La bonne nouvelle est tombée le 23 octobre et l’intéressé l’a apprise d’une façon assez originale. "J’ai été très surpris", dit-il en souriant. "Je sortais de l’entraînement. Mon épouse avait essayé de me joindre, mais je n’avais pas pu répondre. Je l’ai rappelée et elle m’a raconté. Elle m’a félicité et m’a dit qu’elle était très heureuse. Les mots me manquaient. Ensuite, quand je suis arrivé à la maison, j’ai vu ma fille Alice, qui a un an et sept mois, vêtue d’un maillot du Brésil avec mon nom dans le dos !"

Ces 48 heures magiques sont venues récompenser ses sept ans et demi passés en Ukraine. Depuis qu’il avait posé ses crampons au Shakhtar, le Brésilien avait vu ses coéquipiers Willian, Fernando et Bernard enfiler la tunique auriverde alors que son heure n’était jamais venue. Aujourd’hui, l’enfant de Porto Alegre affirme que pendant tout ce temps, il n’a jamais envisagé de porter les couleurs d’un autre pays et n’a jamais perdu espoir.

Attaquant de surface, mais pas que
Bien autre contraire. Ses perspectives internationales ont même commencé à prendre forme quand Dunga a succédé à Luiz Felipe Scolari après la Coupe du Monde de la FIFA™. "J’ai toujours gardé espoir, je me suis toujours accroché. Dunga a dit qu’il allait donner leur chance à tous ceux qui n’avaient jamais eu l’occasion de jouer avec la Seleção", assure-t-il. "Aujourd’hui, il me donne cette chance de porter le maillot. J’espère être à la hauteur de ce qu’il attend de moi. C’est ça le plus important."

Depuis qu’il a retrouvé les commandes du Brésil, Dunga a dirigé quatre matches amicaux. À chaque fois, son onze de départ ne comportait pas d’avant-centre pur. Dans son équipe-type, qui a remporté tous ses matches sans prendre de but, Diego Tardelli évoluait en position avancée, mais il dézonait souvent pour aller chercher le ballon et percutait également par les côtés. Luiz Adriano, qui sera dans le groupe pour affronter la Turquie et l’Autriche les 12 et 18 novembre respectivement, est un attaquant de surface, mais cette étiquette ne lui convient pas. "Tous ceux qui suivent le Shakhtar savent que je remplis bien ce rôle, mais en faisant beaucoup de déplacements. J’ai beaucoup appris sous les ordres de Mircea Lucescu. Il m’accorde une grande confiance et apprécie ma façon de jouer", affirme-t-il en parlant de l’actuel entraîneur du Shakhtar.

De plus, Luiz Adriano ne manque pas de rappeler qu’il sera accompagné de joueurs de grande qualité avec la Seleção. "Je crois que je vais occuper mon poste habituel. C’est dans ce rôle que Dunga veut me voir évoluer, comme je le fais au Shakhtar. Je vais avoir de grands joueurs à mes côtés, comme Neymar, Willian, Oscar, Philippe Coutinho… Je vais pouvoir m’appuyer sur des éléments de grande qualité pour m’aider."

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:39

Barcelone, l'empire du milieu est-il en déclin ?

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2337566_FULL-LND

Entre blessures, méformes et défaites, le FC Barcelone paraît ces derniers temps moins souverain au milieu de terrain, un secteur où les Catalans ont pourtant bâti leurs succès depuis dix ans grâce à leur jeu de passes et leur mainmise sur le ballon.

. Xavi-Busquets-Iniesta, trio décomposé
Xavi Hernandez, Sergio Busquets et Andres Iniesta ont fait la loi au Barça et en sélection espagnole en interprétant le "toque" ou "tiki-taka", ce style fait de jeu court et de redoublements de passes. Mais 2014 a marqué un tournant: aucun titre majeur pour Barcelone et une élimination précoce des champions du monde espagnols lors du Mondial brésilien.

Depuis, Xavi (34 ans) compose avec un rôle de remplaçant au Barça, Busquets (26 ans) a subi quelques pépins physiques et Iniesta (30 ans) a été freiné par une blessure à un mollet, qui le prive du déplacement à l'Ajax Amsterdam mercredi en Ligue des champions (19h45 GMT).

En treize matches officiels cette saison, le trio, jadis inséparable, n'a été titularisé ensemble qu'à deux reprises. Et même si Xavi et Iniesta semblaient en forme ascendante avant le clasico face au Real Madrid, ils n'ont pas eu leur rendement passé au Bernabeu: défaite 3-1 et blessure pour le second. "Pendant des années, le camp barcelonais s'est enorgueilli d'avoir le meilleur milieu de terrain du monde. (...) Mais le milieu qui a ébloui la planète a atteint son point de saturation", a résumé lundi le quotidien sportif catalan El Mundo Deportivo.

. Rakitic et Rafinha, encore en adaptation
Cet été, Ivan Rakitic (26 ans), transféré de Séville, et Rafinha Alcantara (21 ans), revenu d'un prêt au Celta Vigo, sont arrivés pour rajeunir l'entrejeu. Mais Rakitic n'a pas les mêmes caractéristiques que Xavi: quand le Catalan combine et recherche la dernière passe, le Croate est plus percutant, plus physique, plus prompt à frapper de loin. Quant à Rafinha, formé au club, il semble encore un peu tendre, à l'instar de Sergi Roberto (22 ans), autre jeune milieu qui peine à s'imposer.

Samedi, face au Celta Vigo (défaite 1-0), le trio Rafinha-Busquets-Rakitic a d'ailleurs peu contrôlé le jeu, le Barça zappant la phase de construction pour tenter d'arracher l'égalisation grâce aux flèches Lionel Messi, Luis Suarez et Neymar. Un jeu plus direct pour échapper au marquage adverse, selon Luis Enrique, mais presque un début d'hérésie au Camp Nou.

. Le culte du beau jeu, toujours présent
Maîtriser le jeu et le ballon reste un dogme à Barcelone, où l'entraîneur Pep Guardiola (2008-2012) a marqué les esprits. "Je veux toujours contrôler le match parce que nous sommes forts lorsque nous avons la possession", a d'ailleurs réaffirmé Luis Enrique samedi, excluant tout "changement de mentalité". Néanmoins, avoir le ballon ne fait pas tout, comme l'ont prouvé les trois défaites du Barça cette saison, contre le Paris SG (3-2), le Real et le Celta.

On peut supposer que le talent des manieurs de ballon barcelonais ne s'est pas évanoui en quelques mois et qu'une victoire mercredi contre l'Ajax, si possible avec la manière, remettrait le club catalan sur de bons rails. Mais à terme, alors que le Real Madrid joue un football éblouissant ces derniers temps, le Barça va devoir lui aussi retrouver tout son brio passé.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:40

AS Rome, la parole est à la défense

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2460135_FULL-LND

La défense de l'AS Rome, encore traumatisée par la correction de l'aller contre le Bayern (1-7), retrouve son bourreau, mercredi à Munich pour la 4e journée de Ligue des champions.

Le doute s'est installé. Après son passage dans le tambour de la machine à laver bavaroise, la Roma a bien défendu son but à la Sampdoria Gênes (0-0) puis contre Cesena (2-0), mais elle a rechuté contre Naples samedi (2-0). Rudi Garcia assure qu'il s'agit "plus d'un problème mental que physique". Le massacre du stade Olympique a miné les certitudes de la Roma. Au San Paolo, son équipe "a plus subi en 45 minutes que pendant tout le début de saison", a pesté l'entraîneur.

Si le score n'a rien à voir, les deux matches se ressemblaient. Inexistante dans le premier quart d'heure, à peine mieux ensuite, la "Louve" ne s'est ébrouée qu'après la pause, comme contre le Bayern. Sa défense n'a pas aimé le pressing très haut et agressif du Napoli. La recette pour bousculer l'équipe de Rudi Garcia a été trouvée par Rafael Benitez comme par "Pep" Guardiola.

Le casting est en cause, "les deux latéraux, par exemple, doivent travailler plus", a dit Garcia, mais défendre est un travail d'équipe. L'entraîneur français a passé une soufflante à ses joueurs après Naples, selon la presse italienne. Si on continue comme ça, adieu "scudetto", aurait-il dit. Il pourrait changer son système de jeu contre le Bayern, de 4-3-3 à 4-4-2, et demander un gros travail de couverture à ses attaquants, laissés plus libres à l'aller.

Trop de blessés

Mais l'infirmerie est plein et le "Mister" n'a guère le choix pour rebâtir sa défense. Garcia doit encore se passer de l'indispensable Maicon, blessé, à droite, et Vasilis Torosidis est incertain. Le rôle pourrait revenir à Alessandro Florenzi, attaquant de métier... La pâle prestation de José Holebas à Naples pourrait relancer Ashley Cole à gauche, pourtant désastreux face à Arjen Robben il y a quinze jours. En charnière centrale, les blessures de Davide Astori et Castan ne laissent guère le choix: Kostas Manolas, légèrement touché, et Mapou Yanga-Mbiwa devraient être reconduits, à moins que Daniele De Rossi ne redescende d'un cran, poste où il a déjà dépanné, à la Roma comme en équipe d'Italie.

Mais l'échec de Naples et le désastre du match aller contre le Bayern ne reposent pas sur les épaules des défenseurs et de Morgan De Sanctis, le gardien. La "Louve" doit plus montrer les dents. "On ne peut pas penser qu'un tel match (le 7-1) ne puisse pas laisser de traces", admet le directeur sportif Walter Sabatini. Les têtes sont touchées, "nous devons reconstruire notre estime de soi", ajoute-t-il. L'encadrement est "modérément préoccupé" et Sabatini appelle ses joueurs à "donner quelque chose en plus dans ce moment délicat."

Garcia reste confiant, après tout la Roma a toujours son destin en mains avec deux points d'avance sur Manchester City, visiteur du stade Olympique pour la dernière journée. Il minimise la première mi-temps ratée à Naples, "c'est la première fois de la saison que cela nous arrive", plaide-t-il, plaçant sans doute celle jouée contre le Bayern sur le compte de la supériorité écrasante de l'adversaire. "Voyons si nous avons toujours les mêmes difficultés, le Bayern nous attend", lance Garcia. Son milieu défensif Radja Nainggolan appelle lui à retrouver "la vieille Roma", celle d'avant le 7 à 1. Il y a bien un avant et un après.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:43

PSG, la qualification avant le clasico ?

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2461754_FULL-LND

C'est une semaine décisive pour le Paris SG qui peut se qualifier dès mercredi contre l'Apoel Nicosie au Parc des Princes (20h45) pour les 8e de finale de la Ligue des champions, avant d'accueillir Marseille pour le choc du championnat dimanche.

Si le PSG n'a pas encore débarrassé son jeu de toutes les scories du début de saison, son rythme commence à ressembler à quelque chose de sérieux: l'équipe de la capitale est toujours invaincue, toutes compétitions confondues, et, fait nouveau, reste sur quatre succès consécutifs.

Et mercredi, l'équipe de Laurent Blanc sera qualifiée pour les 8e de finale de la Ligue des champions si elle l'emporte et si dans le même temps le Barça ne perd pas contre l'Ajax Amsterdam dans l'autre match du groupe F.

Non, les Parisiens n'ont pas été géniaux il y a deux semaines à Chypre en s'imposant sur la plus petite des marges contre l'Apoel Nicosie (1-0), dans une soirée où les autres équipes avaient affolé les tableaux d'affichage (Roma-Bayern 1-7, Bate Borisov-Shakhtar Donetsk 0-7).

Mais les hommes de Thiago Silva ont évité un match-piège qui avait été fatal à Lyon en mars 2012 en 8e de finale retour de C1 (qualification chypriote aux tirs au but, après le succès de l'Apoel 1-0 au retour, alors que l'OL s'était imposé à l'aller chez lui sur le même score).

"Nicosie est une équipe qui pose des problèmes à tout le monde, même Barcelone", s'est défendu Blanc mardi en conférence de presse.

"Elle va jouer crânement sa chance et on sait ce qu'elle va proposer en défendant beaucoup et très bas. Mais c'est aussi une équipe qui se projette très bien et qui se crée des occasions avec peu de ballons. A nous de proposer quelque chose de différent, d'essayer de marquer vite, d'être plus rapide dans les transmissions, de marquer sur coup de pied arrêté...", a-t-il ajouté.

A Cavani de jouer et marquer
Pour cela, le technicien parisien devra encore une fois faire sans Ibrahimovic, toujours pas remis de la talalgie (douleur au talon) qui le prive de terrain depuis plus de six semaines.

"Ce qui est bien c'est que même sans lui, on prend énormément de points. On peut se permettre de ne pas l'avoir et d'être productif. Mais qu'il revienne vite quand même", a ajouté Blanc, qui a dit ne pas encore savoir si le Suédois pourrait participer dimanche au match contre Marseille.

En l'absence du joueur au catogan, meilleur buteur des deux dernières saisons en L1, Edinson Cavani n'a pas encore fait taire toutes les critiques en retrouvant son poste d'avant-centre. Mais "El Matador" a toutefois marqué à trois reprises en quatre matches toutes compétitions confondues.

Et Blanc dispose d'un joker avec le surprenant Jean-Christophe Bahebeck, qui rentre et qui marque, comme il l'a fait à Lorient ce week-end en championnat (succès parisien 2-1).

La décision peut aussi venir du Brésilien Lucas qui a amélioré sa finition (5 buts en L1, dont 2 sur penalty).

Au-delà des attaquants, l'atout du PSG reste son milieu de terrain avec le trio Marco Verratti, Thiago Motta et Blaise Matuidi, une association qui fait rêver beaucoup de clubs en Europe.

Blanc devra juste gérer le temps de jeu de ses troupes avant la venue de Marseille au Parc des Princes. Sauf Thiago Motta, assuré de jouer tout le match en Ligue des champions, sans s'économiser, puisqu'il est suspendu pour dimanche en championnat.

Voilà qui n'est pas une bonne nouvelle pour les Chypriotes, car l'ancien joueur du Barça n'a rien perdu de ses relances chirurgicales. Sans oublier que l'infirmerie de l'Apoel Nicosie déborde en ce moment. Arne Riise, Costas Charalambides, ou encore Claudiano Bezerra da Silva, dit "Kaka", sont blessés.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:44

Face à la Roma, le Bayern veut rester vigilant

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2460149_FULL-LND

Le Bayern Munich, qui avait surclassé l'AS Rome (1-7) lors du match aller dans le groupe E de la Ligue des champions, entend rester vigilant pour prévenir tout accident mercredi lors de la réception des Romains.

"Le match aller a été parfait pour nous, c'était une partie complètement folle mais maintenant, c'est de nouveau 0-0, cela va être difficile et accroché", a estimé le milieu de terrain espagnol du Bayern, Juan Bernat, sur le site internet du club.

Un avis partagé par le défenseur international autrichien David Alaba qui rappelle que les Romains, s'ils ont été humiliés il y a deux semaines par le vainqueur de l'édition 2013, sont toujours en course pour la qualification.

"Rome est une équipe forte et ils vont venir ici pour prendre des points", a-t-il jugé, rappelant que le collectif entraîné par le Français Rudi Garcia comptait des "joueurs capables de faire seuls la différence dans un match".

Les mots ressembleraient presque à une tentative de remobilisation tant, sur le papier, le champion d'Allemagne n'a pas grand-chose à craindre de cette rencontre, face à un adversaire qu'il avait totalement dominé tactiquement et physiquement à Rome.

Leaders invaincus de la Bundesliga, les joueurs de l'entraîneur Pep Guardiola ont encore démontré leur solidité samedi, en l'emportant (2-1) après avoir été menés par le Borussia Dortmund, leur rival des dernières saisons.

Grâce à un Franck Ribéry remplaçant mais décisif (il a provoqué le penalty de la victoire, transformé par Robben), le Bayern a travaillé son capital confiance, même si son milieu de terrain, et notamment Xabi Alonso, étincelant métronome du début de saison, a semblé un peu moins percutant.

Hormis les blessures longue durée de Schweinsteiger et Thiago, le ciel est donc dégagé côté Bayern. La Roma ne peut en dire autant.

Le club est actuellement en perte de vitesse, il a perdu trois matches sur sept en octobre, et reste sur un 2-0 à Naples où les "Giallorossi" ont clairement manqué d'agressivité.

Problèmes défensifs pour la Roma
Garcia a retenu la cruelle leçon de l'aller et ne tentera pas cette fois d'affronter le Bayern à armes égales. Il est prêt à changer son 4-3-3 pour un système plus défensif, un 4-4-2 avec milieu en losange, et deux attaquants assurant plus de travail défensif qu'à l'aller.

Si Gervinho est sûr de figurer dans les onze premiers noms sur la feuille de match, l'Ivoirien devra également être le premier défenseur. Le rôle d'attaquant de pointe oscille entre Francesco Totti, Mattia Destro et Juan Iturbe.

Miralem Pjanic devrait jouer à la pointe du losange derrière ces deux-là, épaulé par Daniele De Rossi et Radja Nainggolan, le Belge devant surveiller Xabi Alonso, dont le travail avait fait tant de mal au stade Olympique. Enfin, Seydou Keita devrait occuper le rôle le plus défensif du milieu de terrain.

C'est dans le secteur défensif, copieusement mis à mal à l'aller, que la Roma voit la situation se compliquer. Rudi Garcia n'a guère le choix puisqu'il ne dispose que de deux centraux de métier à disposition, Kostas Manolas et Mapou Yanga-Mbiwa.

Sur les côtés, c'est pire encore. Les deux arrières droits, Vasilis Torosidis et Maicon, sont blessés, et le poste devrait revenir à Alessandro Florenzi, ailier de formation. A gauche, ni José Holebas ni Ashley Cole n'ont convaincu, mais l'Anglais devrait pouvoir prendre sa revanche de l'aller, où Robben l'avait fait passer pour un retraité.

L'entraîneur français a rappelé qu'un match nul serait "un excellent résultat" dans l'optique de la qualification, mais la Roma cherchera déjà à ne pas subir une seconde correction.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:44

Man City - Pronostic vital engagé

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2460470_FULL-LND

Avec deux points seulement, Manchester City joue quasiment, contre le CSKA, sa survie en Ligue des champions mercredi, après avoir remis dimanche le contact contre United dans le derby des Mancuniens.

"Ces trois points (en Premier League) vont permettre à la confiance de revenir", souhaite le latéral Pablo Zabaleta auquel il n'a pas échappé que son équipe manquait de régularité. "Ca doit être un nouveau départ. Il faut que l'on redevienne l'équipe tranchante, efficace et agressive d'avant. On veut vraiment se qualifier en C1 et on sait à quel point ce match est important".

Pour les deux camps, les données sont effectivement simples et les calculs interdits: il faut gagner et espérer une victoire du Bayern sur la Roma pour empêcher les Italiens de s'échapper.

Les chances des Anglais, 3e du groupe E, semblent toutefois plus élevées que celles des Russes, 4e avec un point.

D'abord, les Citizens sont repartis de l'avant dimanche lors du match de l'année pour tout Mancunien et ont refermé une série de trois matches sans victoire qui avait justement commencé à Moscou dans des conditions frustrantes (2-2).

"C'est une compétition complètement différente donc ce n'est pas parce que l'on a gagné contre United qu'on va le refaire en C1, tempère pourtant Gaël Clichy. On a toujours une chance de passer et c'est ça le principal".

Alors qu'ils menaient 2-0, les joueurs de Manuel Pellegrini avaient été rejoints en toute fin de match par le CSKA sur un penalty généreux. Cerise sur le gâteau, le match qui devait avoir lieu à huis-clos, s'était disputé devant 350 Moscovites vernis, "invités" par des sponsors...

Autant de raisons qui laissent penser que City aura envie de briller comme il y a un an contre ce même adversaire (5-2). Le CSKA n'a remporté aucun de ses cinq matches en Angleterre même s'il a tenu en échec Arsenal en 2006 et MU en 2009.

Agüero attendu
Avec une nouvelle confiance mais sans marge d'erreur, alors qu'il leur faudra ensuite gérer la réception du Bayern et un déplacement à Rome, les Citizens sont pourtant menacés d'une 3e sortie de route prématurée en quatre ans après un historique 8e de finale l'hiver dernier.

Côté forces en présence, les hôtes sont privés de Silva mais Nasri se tient prêt, tout comme vraisemblablement Lampard et Mangala.

Personne ne semble toutefois plus en jambes qu'Agüero, qui reste sur sept buts en quatre matches contre des équipes Russes et également neuf lors des huit derniers matches toutes compétitions confondues après avoir encore débloqué le derby dimanche.

En face, le buteur Panchenko et le milieu suédois Elm sont forfait mais l'avant-centre Vitinho en a fini avec sa cheville douloureuse. Surtout, les Moscovites retrouvent le meneur Dzagoev et Wernbloom, suspendus lors des trois premiers matches.

Après avoir mis fin le 26 octobre à une série de six victoires dans les compétitions domestiques, le CSKA, 2e du championnat russe, s'est même rapproché un peu plus de l'hiver ce week-end en perdant à domicile contre le leader, le Zenit. Après 12 journées, il compte sept points de retard sur l'équipe de tête.

"C'est très décevant mais c'est déjà du passé, veut croire l'entraîneur Leonid Slutsky. Lors du match aller, mon équipe a montré du caractère pour revenir et arracher notre premier point. J'espère que l'on pourra ramener quelque chose de positif".

Il faudra sûrement pour cela que le gardien Akinfeyev décroche sa première "clean sheet" depuis novembre 2006 après avoir encaissé au moins un but lors de ses 24 derniers matches de C1.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:48

PSG - Ibrahimovic forfait contre Nicosie

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2457887_FULL-LND

L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a confirmé mardi que son attaquant Zlatan Ibrahimovic ne serait pas disponible mercredi en Ligue des Champions contre l'Apoel Nicosie, mais n'a pas tranché à propos du match de dimanche contre Marseille.

"C'est ça", a simplement répondu Blanc à un journaliste qui lui disait: "Si on comprend bien, Ibrahimovic sera absent mercredi mais pour dimanche on ne sait pas ?".

L'attaquant suédois du PSG est absent depuis maintenant plus de six semaines à cause d'une "talalgie", une douleur au talon qui l'empêche de reprendre l'entraînement.

"Il n'est pas très loin mais il manque quelque chose. C'est une blessure qui n'est pas musculaire et donc il a pu beaucoup travailler. Il manque de compétition et il a perdu contact avec le ballon, mais physiquement il n'a pas trop perdu", a expliqué Blanc.

"Si cette satanée douleur disparaît, il peut être très compétitif très vite", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la convocation d'Ibrahimovic en équipe de Suède pour les matches des 15 et 18 novembre contre le Monténégro et la France, Blanc a répondu: "ça ne m'étonne pas".

"Quand vous avez une chance de récupérer un garçon comme lui, vous tentez votre chance", a-t-il dit.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:52

Chelsea - Ménage à trois devant

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2469790_FULL-LND

Chelsea ne s'est pas trompé en recrutant Diego Costa mais la fragilité du "serial buteur" espagnol a profité à Didier Drogba et Loïc Rémy, rebattant ainsi les cartes de l'attaque avant le déplacement de Ligue des champions à Maribor mercredi.

Acte I : Costa
Conscient des insuffisances offensives qui lui avaient coûté cher l'an passé, Jose Mourinho a mis le paquet en recrutant le Brésilo-espagnol de l'Atletico. Et il n'a pas eu à le regretter puisque le buteur de 26 ans a marqué neuf fois en dix matches, tous en Premier League toutefois.

Seuls problèmes, en deux rencontres de C1, il n'a pas trouvé l'ouverture et a aussi une fâcheuse tendance à se faire avertir (trois cartons). Plus grave, ses ischio-jambiers sifflent régulièrement.

Celui-ci devrait logiquement être titulaire mercredi mais avec le choc à Liverpool samedi, il peut aussi être préservé.

Acte II : Rémy
Acheté à QPR en fin de mercato après deux matches sans saveur, le Français de 27 ans semblait surtout venu pour manger les miettes.

La blessure de Costa et la forme de Drogba longue à revenir lui ont toutefois profité et il semblait en mesure de s'installer... jusqu'à ce qu'il se blesse à son tour à la cuisse à la 13e minute contre Maribor après avoir ouvert le score. Il n'a pas rejoué depuis.

Après ses 14 buts avec Newcastle l'an passé, il avait même ouvert le score contre Swansea lors de son premier match avec les Blues, commencé comme remplaçant. Avec deux buts en trois matches en Bleus, son bilan était pourtant intéressant puisqu'il compte deux réalisations et une passe décisive en six matches avec son club, alors qu'il n'a commencé que trois rencontres et n'en a fini aucune. L'histoire dira si sa chance repassera.

Acte III : Drogba
En faisant revenir l'idole de Stamford Bridge après deux ans à Galatasaray, "Mou" avait autant fait vibrer la corde sensible que réalisé un coup. Car à 36 ans, l'Ivoirien n'a plus grand chose à voir avec le buteur qui a enflammé Chelsea de 2004 à 2012. D'autant qu'il est arrivé blessé à la cheville et qu'il a mis du temps pour revenir.

Surtout nourri de bouts de matches et d'entrées tardives, Drogba est apparu limité lors de sa première titularisation contre Schalke en C1 et il est reparti travailler sa condition physique.

Et puis, à force d'efforts, le talent du vieil Eléphant a rejailli lorsque la chance s'est présentée. Alors qu'il ne devait jouer qu'une trentaine de minutes à l'aller contre Maribor (6-0), il est entré à la 15e minute et a ouvert à la 23e son compteur sur un penalty promis à Hazard.

Depuis, il plane et a même récidivé à Old Trafford contre ManU (1-1) cinq jours plus tard pour sa première titularisation en championnat avant de sauver son équipe en coupe contre Shrewsbury (2-1) il y a une semaine. Voilà donc l'âme des Blues à trois buts en onze matches toutes compétitions confondues, mais surtout trois buts lors de ses quatre derniers matches. Quasiment comme à la belle époque malgré un réservoir qui limite maintenant son autonomie.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:54

Les candidats se pressent déjà

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2460155_FULL-LND

Le Bayern Munich, le Paris Saint-Germain, le FC Barcelone, Chelsea et le FC Porto peuvent se qualifier dès ce mercredi 5 novembre pour les huitièmes de la Ligue des champions de l'UEFA à deux journées de la fin de la phase de groupes.

Seuls les Bavarois, qui ont remporté leurs trois premiers matches, peuvent se contenter d'un simple match nul pour se qualifier.

En revanche, le PSG devra battre l'APOEL et espérer que l'Ajax ne cause pas une surprise contre le Barça. Même chose pour les Catalans qui, outre une victoire à Amsterdam, seraient qualifiés si les Chypriotes ne créaient pas de sensation au Parc des Princes. Le situation est identique pour Chelsea et Porto qui, en plus de remporter leurs matches respectivement à Maribor et à Bilbao, devront miser sur des victoires de Schalke et du Shakhtar sur le Sporting Portugal et BATE Borisov.

Programme du mercredi 5 novembre
Groupe E
Bayern Munich - AS Rome
Manchester City - CSKA Moscou

Groupe F
Ajax Amsterdam - FC Barcelone
Paris Saint-Germain - APOEL Nicosie

Groupe G
Sporting Portugal - Schalke 04
Maribor - Chelsea

Groupe H
Shakhtar Donetsk - BATE Borisov
Athletic Bilbao - FC Porto

L'affiche
Ajax - FC Barcelone, Amsterdam ArenA, Amsterdam
Barcelone doute. Après leur défaite à domicile face au Celta Vigo (0:1), les Catalans, dominateurs en début de saison, viennent de concéder huit points en trois matches. L'intégration en attaque de l'Uruguayen Luis Suarez risque en outre de prendre un peu de temps. Les extraordinaires qualités individuelles de la triplette Neymar-Suarez-Lionel Messi obligent le Barça à mettre en place un nouveau système et à trouver de nouveaux automatismes. Cela est également valable pour la défense, où Gerard Piqué est très loin de sa meilleure forme, alors que le milieu du terrain parait quelque peu désorienté quand Xavi, même vieillissant, n'est pas là. La rencontre verra également les retrouvailles entre les entraîneurs Frank de Boer et Luis Enrique, deux anciens coéquipiers au Barça pendant trois ans.

A voir
* Battue par la Juventus (3:2), humiliée par le Bayern au match aller (1:7) et dominée par son dauphin Naples (2:0), l'AS Rome veut démontrer à Munich qu'elle ne perd pas ses moyens à l'occasion des grands rendez-vous.

* Nouvelle sortie européenne en vue pour de l'Ivoirien Didier Drogba, 36 ans, qui assure avec son talent habituel le remplacement des blessés Diego Costa et Loïc Rémy. "C'est un exemple", souligne son entraîneur José Mourinho.

Le saviez-vous ?

* Le Bayern est synonyme de mauvais moment à passer pour Rudi Garcia, l’entraîneur de l'AS Rome. Avant la désillusion 1:7 de la troisième journée cette saison, Lille, une autre formation dirigée par Garcia, avait concédé un autre carton, 6:1 le 7 novembre 2012.

* L'Ajax deviendra mercredi 5 novembre le premier club des Pays-Bas à atteindre les 100 matches de C1 avec un bilan de 38 victoires, 28 nuls et 33 défaites. Son dauphin, le PSV Eindhoven, n'en compte que 90.

Ce jour-là

Le 5 novembre 1986, le FC Porto dominait Karvina, le représentant de la République tchèque, et entamait sa marche victorieuse vers le titre en écartant ensuite Brondby puis le Dynamo Kiev, avant de dominer le Bayern Munich en finale à Vienne.

La stat

7 - Comme le nombre des buteurs du Bayern Munich qui ont inscrit les neuf premiers buts des Bavarois cette saison en C1. Chelsea arrive en seconde position avec six buteurs pour huit buts.

Le joueur

Luiz Adriano de Souza da Silva, 27 ans, a rejoint Messi dans l'histoire de la Ligue des champions en réalisant un quintuplé lors de la troisième journée contre le Bate Borisov. Mais il serait injuste de limiter sa carrière à cet exploit car il avait déjà remporté la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA en 2006 avec l'Internacional Porto Alegre.

Entendu...
"Il ne nous manque qu'une seule chose, c'est Zlatan Ibrahimovic" - Laurent Blanc, entraîneur du Paris Saint-Germain

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:54

PSG - Blanc : "Proposer quelque chose de différent"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2470697_FULL-LND

L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a invité mardi son équipe à "proposer quelque chose de différent" lors du match de Ligue des Champions contre l'Apoel Nicosie mercredi, évoquant une plus grande vitesse de transmission ou la possibilité de marquer sur coup de pied arrêté.

Est-ce important de pouvoir se qualifier dès le quatrième match ?
Notre premier objectif c'est gagner le match. Après, on ne sait pas ce que feront les deux autres équipes. On a fait une très bonne opération en gagnant à Nicosie et il faut confirmer à domicile.

Est-ce que le déroulement du match à Lorient et la réaction de votre équipe en deuxième période vous met à l'abri d'une nouvelle rechute ?
On n'est jamais à l'abri. On ne sait jamais ce qui va se passer, comment on va être physiquement et mentalement, comment les joueurs vont répondre. Vous préférez parler de la première période à Lorient et je peux le concevoir. Je suis le premier à reconnaître qu'elle a été très, très médiocre. Ca peut arriver. Mais la Ligue des Champions est une autre compétition. On a pris sept points et on a la possibilité d'en prendre trois de plus. Mais Nicosie est une équipe qui pose des problèmes à tout le monde, même à Barcelone. Elle va jouer crânement sa chance et on sait ce qu'elle va proposer en défendant beaucoup et très bas. Mais c'est aussi une équipe qui se projette très bien et qui se crée des occasions avec peu de ballons. A nous de proposer quelque chose de différent, d'essayer de marquer vite, d'être plus rapide dans les transmissions, de marquer sur coup de pied arrêté...

Que manque-t-il dans le jeu ?
Au point de vue possession, on est comme l'année dernière. On a aussi des occasions. Mais il nous manque surtout un joueur, c'est Ibra. A lui tout seul c'est un ou deux buts, une ou deux passes décisives par match. On se languit qu'il soit avec nous. Mais la différence avec la saison dernière c'est que quand on jouait sans Ibra, on prenait peu de points. Là, ce qui est bien c'est que même sans lui, on prend énormément de points. On peut se permettre de ne pas l'avoir et d'être productif. Mais qu'il revienne vite quand même.

Pourquoi avez-vous du mal à trouver la motivation en championnat ?
Mais la saison dernière il y avait les mêmes équipes et on a pris 89 points. Je pense que notre problème ne vient pas de la motivation, même si je reconnais que les joueurs et même le staff sont encore plus motivés en Ligue des Champions. Mais on a eu des problèmes de préparation qui s'expliquent par des retours tardifs et on a eu des blessures graves de joueurs majeurs. Voilà, je ne me cache pas derrière mais on ne peut pas passer outre ces éléments et je pense que c'est une bonne partie des explications des difficultés depuis le début du championnat.

Est-ce plus facile pour vous de travailler depuis le succès contre Barcelone ?
Le contexte et le rôle d'entraîneur sont particuliers. On est toujours en porte-à-faux et vous êtes là, à l'affût, c'est votre rôle. Gagner des matches, ça pacifie, ça donne plus de sérénité dans le travail. La meilleure des choses pour un entraîneur c'est de gagner des matches. Et ici un nul à l'extérieur c'est perçu comme une catastrophe. Dans le jeu, bien sûr, on n'est pas satisfait, et moi le premier. Mais le plus important dans cette période-là, c'est de prendre des points, et c'est ce qu'on est en train de faire. J'espère qu'on continuera à prendre des points et qu'on s'améliorera dans le jeu dans peu de temps.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:22

PSG - Verratti et Ibrahimovic forfaits contre Nicosie

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2460174_FULL-LND

Le milieu de terrain du Paris SG, Marco Verratti, a dû déclarer forfait pour le match de Ligue des champions contre l'Apoel Nicosie mercredi au Parc des Princes, a annoncé mardi le club de la capitale.

Le PSG a précisé que Verratti, qui ne s'est pas entraîné ce mardi, était forfait "en raison d'une douleur à l'adducteur gauche".

Son absence vient s'ajouter à celle de Zlatan Ibrahimovic, absent des terrains depuis plus de six semaines à cause d'une talalgie.

En revanche, Adrien Rabiot, écarté du groupe parisien depuis la fin du marché des transferts au mois d'août, fait son retour dans la liste annoncée par Laurent Blanc.

Rabiot a prolongé son contrat avec le PSG la semaine dernière.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:23

Apoel - Djebbour : "On va jouer notre carte à fond"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 1965550_FULL-LND

L'attaquant international algérien de l'Apoel Nicosie Rafik Djebbour a assuré mardi que son équipe allait "jouer sa carte à fond" mercredi (20h45) face au Paris SG en Ligue des champions, rappelant qu'il avait toujours gagné en France "en Coupe d'Europe".

Quelle est votre ambition ici à Paris ?
On a fait jusqu'à maintenant un très bon parcours. On a tenu tête à des cadors européens et on a montré qu'on avait notre place en Ligue des Champions. Notre objectif est d'accrocher l'Europa League. On vit ça avec beaucoup de passion et d'envie mais on est dos au mur et on a besoin de points. Donc on arrive très ambitieux à Paris. Certains pensent sans doute que c'est impossible mais on va jouer notre carte à fond. On doit prendre des points à l'extérieur. C'est notre ambition"

Vous avez peu joué depuis le début de saison. Etes-vous prêt à être titulaire et quel est votre sentiment au moment de jouer en France ?
Je suis un guerrier. Je sais mourir sur le terrain et donner 200% de moi-même. Donc la question ne se pose pas. Pour le reste, c'est vrai qu'à chaque fois que j'ai joué en France en Coupe d'Europe, je suis reparti avec trois points. J'ai grandi ici, j'ai été formé à Auxerre, alors peut-être que j'ai un peu plus de motivation ou de feeling ici. Avec Panionios j'avais affronté Sochaux et avec l'Olympiakos on avait joué Marseille. Là c'est encore un plus gros calibre. Mais j'espère les trois points aussi".

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:25

AS Rome - Garcia : "Livrer une autre performance"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2462791_FULL-LND

L'entraîneur de l'AS Rome, Rudi Garcia, attend de ses joueurs qu'ils livrent "une autre performance" face au Bayern Munich, mercredi en Ligue des champions, pour démontrer que la raclée de l'aller (1-7) n'était qu'un "accident".

Après la faillite du match aller, qu'attendez-vous du match de mercredi ?
Demain (mercredi), nous avons peu de chances d'obtenir un bon résultat, peut-être une sur dix, mais cela donne déjà des possibilités. Le plus important n'est pas forcément le résultat mais le contenu, la manière dont nous allons jouer. J'ai dit que le match à domicile avait été un accident. Après cette défaite, nous avons bien réagi, nous avons gagné à la maison, perdu aussi mais sans qu'il y ait de quoi avoir honte. Nous allons voir comment ça va se passer demain. Pour ma part, je pense à tout ce que nous avons fait depuis le début de la saison, nous sommes deuxièmes en championnat, deuxièmes dans ce groupe de Ligue des champions. Je ne crois pas que cela aille si mal que ça.

Avez-vous décidé de changer de système de jeu ?
Nous devons aborder ce match différemment (...) mais nous savons aussi que personne n'a réussi à prendre un point au Bayern à l'Allianz Arena cette saison. Nous allons essayer de déjouer un peu les pronostics, nous devons nous montrer agressifs. Perdre contre le Bayern, même à la maison, cela peut arriver. Le problème, c'est comment nous avons perdu. Et pour démontrer qu'il s'agissait d'un accident, nous devons livrer une autre performance.

Le Bayern est-il trop fort pour la Roma ?
Il y a au Bayern six joueurs candidats pour le Ballon d'or, six joueurs auxquels on peut ajouter Ribéry. C'est évidemment un adversaire redoutable, nous le savons. C'est pourquoi je dis que cela va être difficile. Mais si en juin de l'année dernière, on m'avait dit que l'on jouerait cette saison un match de Ligue des champions face au Bayern, je n'aurais été évidemment pas contre. Quant aux joueurs, ce sont des professionnels, ils connaissent la qualité du Bayern, savent combien il est difficile de rivaliser mais nous devons nous concentrer sur notre parcours, c'est une grosse équipe mais ce n'est pas comme si nous allions débuter le match en nous présentant comme victimes. Nous allons essayer de progresser encore dans ce groupe, nous ne jouons pas un championnat contre le Bayern, nous souhaitons continuer notre parcours dans ce groupe, c'est le plus important

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:27

Le Real s'en remet à Benzema

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2470919_FULL-LND

Le Real Madrid s'est contenté d'un but de Karim Benzema pour écarter l'équipe bis de Liverpool (1-0) mardi en Ligue des champions, une victoire minimale mais synonyme de qualification pour les huitièmes à deux journées de la fin de la phase de poules.

Voilà une bonne chose de faite pour le Real: dans un match trompeur où la "Maison blanche" a outrageusement dominé sans concrétiser, le but du Français (27) a suffi pour l'emporter, même si les Reds auraient pu rêver d'égalisation et voient leurs perspectives se compliquer dans le groupe B.

C'est à croire que Liverpool n'avait pas beaucoup d'espoirs face à l'ogre madrilène. Brendan Rodgers, entraîneur des Reds, avait fait un choix clair en réservant plusieurs de ses titulaires habituels sur le banc des remplaçants, comme Steven Gerrard ou Mario Balotelli, sans doute en prévision de la réception de Chelsea samedi en Championnat d'Angleterre.

Et cette équipe B, bien que volontaire, ne s'est créé aucune occasion franche en première période, a dû attendre la 56e minute pour adresser sa première frappe et a été logiquement assiégée par l'armada offensive madrilène (28 tirs contre 4 !). En particulier, on a beaucoup vu Karim Benzema, très actif et précieux dans son rôle de remiseur. Le Français a décalé James Rodriguez (4), a servi Ronaldo en retrait (10) mais les tentatives du Colombien puis du Portugais ont trouvé les gants du gardien Simon Mignolet, très en vue.

Ronaldo reste à un but de Raul
Le portier belge n'a néanmoins rien pu faire à la 27e minute: le latéral brésilien Marcelo a adressé un centre aux six mètres que Benzema a propulsé au fond en se jetant, soit son 5e but en C1 cette saison et son 9e avec le Real sur ses neuf derniers matches toutes compétitions confondues.

Cette réalisation aurait dû en appeler d'autres de la part d'une équipe merengue qui tourne à plein régime. Mais Cristiano Ronaldo n'a pas eu sa réussite habituelle: il a trouvé le gardien sur une frappe à angle fermé (18) puis sur un coup franc plein axe (35), et il n'a pas réussi à reprendre le ballon au point de penalty après un raté de la défense adverse (39).

Mignolet, intraitable devant le Portugais (49, 72), ou Kolo Touré, vigilant dans la surface (68), ont fini de neutraliser "CR7", qui reste bloqué à 70 buts en C1, soit à une longueur seulement du record de Raul Gonzalez, toujours meilleur buteur de l'histoire de la compétition.

D'ailleurs, aucun autre Madrilène n'a réussi à inscrire ce deuxième but qui aurait assommé définitivement Liverpool, ni Benzema (52, 69), ni Gareth Bale, qui a trouvé la transversale (71) peu après être entré en jeu pour son retour de blessure.

Les Reds ont gardé un mince espoir d'égaliser, notamment sur un tir trop croisé d'Adam Lallana (58) mais le Français Raphaël Varane s'est montré intraitable sur toutes ses interventions et a écoeuré à plusieurs reprises les attaquants anglais.

Bilan: le Real a obtenu ce qu'il attendait de ce match, à savoir son billet pour les huitièmes, et Liverpool repart avec la satisfaction de n'avoir pas encaissé la gifle que tout le monde lui prédisait. Pour une équipe qu'on annonçait au bord de la crise, c'est mieux que rien.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:28

La Juve revient dans la course

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2471007_FULL-LND

La Juventus Turin a battu l'Olympiakos Le Pirée (3-2) en une seule minute mardi et reste dans la course à la qualification en Ligue des champions, après s'être fait très peur.

La Juve n'est pas finie. Grâce à Fernando Llorente (65) et Paul Pogba (66), auteur de son premier but en C1 pour sa 100e apparition en "bianconero", elle a renversé un match bien mal embarqué, après deux défaites de rang en C1. Mais attention: la Juve a gâché une balle de 4-2 à la dernière seconde, le penalty d'Arturo Vidal étant détourné par Roberto (90+4). Dès lors, le champion de Grèce garde la main en cas d'égalité au bénéfice des buts marqués à l'extérieur, après sa victoire (1-0) de l'aller. Les deux équipes comptent 6 points, à trois longueurs de l'Atletico Madrid.

Mais vu où elle en était à la 61e minute, quand Delvin Ndinga a signé le 2-1, la "Vieille Dame" se retrouve dans une situation confortable, son destin en mains. Elle s'était déjà fait peur une première fois en concédant l'égalisation à Alberto Botia (24), trois minutes seulement après l'ouverture du score d'Andrea Pirlo. Le génial barbu a confirmé son retour en forme en signant son deuxième coup franc direct en quatre jours, dans la lucarne droite de Roberto (21). Il avait marqué en championnat contre Empoli (2-0).

Allegri passe au 4-4-2
Mais l'Olympiakos a égalisé tout de suite sur corner par Botia, le défenseur espagnol, d'une superbe tête en déséquilibre, malgré Giorgio Chiellini sur son dos. La Juventus s'est d'abord montré un peu apathique dans son nouveau 4-4-2, après trois ans de défense à trois sous l'ère Antonio Conte. Massimiliano Allegri a amorcé sa révolution, alignant une défense à quatre, qu'il préfère, en surfant sur la cascade de forfaits en défense centrale.

Le manque de punch de la Juve venait aussi du match transparent d'Alvaro Morata. Le jeune Espagnol, 22 ans, préféré à Fernando Llorente, a beaucoup raté pour sa première titularisation en Ligue des champions, notamment une balle de 2-1 en se laissant rattraper par Eric Abidal au moment de la frappe (31).

La Juve a tremblé quand, sur une remise de Giannis Maniatis, Ndinga, le Congolais qui a fini sa formation à l'AJ Auxerre, a marqué un but qui sentait bon la qualification pour les Grecs.

Mais le match a basculé. L'entrée en jeu de Llorente à la place de Morata, peu avant l'heure de jeu, a correspondu au sursaut de la Juve. Il a provoqué l'égalisation de Roberto contre son camp quand sa tête a été renvoyée par le poteau sur le gardien espagnol. Dans la minute suivante, Pogba a ouvert son compteur en C1, d'une frappe précise.

Llorente puis Tevez (84, 88) ont eu au bout du pied la balle de 4-2, pour doubler l'Olympiakos, et le Norvégien Omar Elabdellaoui a eu celle de 3-3 (77). Le duel à distance entre les deux équipes se dénouera probablement lors de la dernière journée.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:30

Monaco peut avoir des regrets

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2471042_FULL-LND

Monaco, battu (1-0) en fin de rencontre à Lisbonne par Benfica, et qui n'a pas concrétisé plusieurs occasions franches mardi lors de la 4e journée de Ligue des champions, peut nourrir des regrets avant son déplacement chez le leader, Leverkusen.

Les Monégasques conservent toutefois la deuxième place du groupe C, avec cinq points, à quatre longueurs du Bayer. Les Allemands ont pris une option sur la qualification en allant s'imposer un peu plus tôt à Saint-Pétersbourg (2-1). Privé de son attaquant Dimitar Berbatov, touché aux adducteurs il y a deux semaines, Monaco qui avait fait confiance à l'Ivoirien Lacina Traoré, a offert un jeu plaisant mais, avec un seul but inscrit en quatre journées de C1, montre trop de lacunes offensives pour rivaliser avec les meilleurs clubs européens.

Finaliste de la dernière Europa League mais dernier de la poule avec un seul point avant ce match, Benfica n'avait pas le choix: l'actuel leader du championnat du Portugal devait à tout prix l'emporter pour encore entretenir l'espoir d'une qualification pour les huitièmes de finale, une performance que les Aigles n'ont réussie qu'une seule fois en dix participations à la phase de poules de la C1, en 2011/2012.

L'équipe de Jorge Jesus aurait pu virer en tête à la pause sans un dernier effort de Raggi qui détournait in extremis une frappe de l'Argentin Gaitan (45). Mais trop de déchet technique l'avait empêché pendant cette première période de dominer une équipe de Monaco qui avait eu le mérite de toujours chercher à construire.

Traoré, préféré à Martial et à Germain, rarement bien servi, se mettait peu en évidence, même si sur un centre de Fabinho et à la lutte avec Luisao, il aurait pu trouver l'ouverture sans un sauvetage de Julio Cesar (23). Il ratait ensuite le cadre à la 67e minute, en dépit d'un beau tir brossé. Avant cela, le gardien brésilien se montrait également décisif à la 39e minute en détournant une tête rageuse de Kurzawa, mais l'arbitre avait signalé un hors-jeu.

Talisca tout seul
Grâce à un Jérémy Toulalan qui, malgré ses 36 ans, se montrait encore très précieux à la récupération pour son 46e match de Ligue des champions, Monaco faisait jeu égal. Méconnaissable par rapport à des matches de championnat poussifs, comme lors du nul (1-1) concédé face à Reims vendredi, l'ASM offrait une entame de seconde période encore plus intéressante. Fabinho centrait et Kurzawa plaçait une tête qui manquait de peu le cadre (50).

Certes, Talisca, l'homme en forme du moment, mettait en danger Subasic qui devait s'envoler pour détourner le tir sans contrôle. Mais c'est bien l'ASM qui faisait la meilleure impression, Julio Cesar devant encore accomplir un petit miracle pour mettre en échec Ferreira-Carrasco, qui avait réussi l'exploit de se défaire à l'entrée de la surface de réparation, coup sur coup, d'Almeida et Jardel (59).

A trop gâcher, l'ASM allait finir par s'en mordre les doigts: sur un corner, Talisca, laissé étrangement seul par la défense, avait tout le temps de régler la mire et de tromper Subasic (1-0, 82).

Benfica, avec quatre points, revient à la hauteur du Zénit, un point derrière Monaco.

Et la malédiction du stade de la Luz continue pour les clubs français, qui ne s'y sont jamais imposé en 14 matches !

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:31

Anderlecht joue un mauvais tour à Arsenal

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2471045_FULL-LND

Arsenal, inexplicablement rejoint à la 90e minute mardi par Anderlecht (3-3) après avoir mené 3-0, a laissé passer l'occasion de se qualifier en 8e de finale de la Ligue des champions dès la 4e journée.

Ce n'est finalement que justice pour les Belges, eux-mêmes battus aussi tardivement à l'aller par les Gunners, mais cela ne fait pas les affaires des Londoniens qui se voyaient déjà sortir la tête haute des poules pour la 15e fois d'affilée. Avec sept points, et cinq d'avance sur les Mauves(3), ils ont encore de la marge mais ils retardent l'échéance, et il leur sera très compliqué de finir devant Dortmund (12 points).

Les Anglais ne peuvent pourtant s'en prendre qu'à eux-mêmes, ou plutôt à leur défense, dont la mauvaise prestation tout au long de la rencontre a longtemps été masquée par le show du Chilien Sanchez. Contre des Mauves très généreux derrière, les Londoniens ont en effet commencé en dominateurs devant mais ont fini fébriles derrière.

Après avoir permis à Welbeck d'obtenir un penalty transformé par Arteta (24), Sanchez, désormais pointé à 11 buts cette saison, a fait le break tout seul comme un grand. Stoppé illicitement à l'entrée de la surface, l'ex-Barcelonais, qui avait déjà touché le poteau (22), s'est fait justice en reprenant son coup franc qui avait été contré (29).

Alors que les occasions n'ont pas manqué de gagner pour la première fois un quatrième match cette saison,  Welbeck ouOxlade-Chamberlain (58), n'ait pas non plus saisi l'occasion de retrouver le chemin du but pour couler les Belges, sous des trombes d'eau... Mais la confiance s'est soudainement évaporée avec un premier but de Vanden Borre, puis un second du même, sur penalty (73).

Devant un adversaire longtemps ridiculisé, la défense des Gunners a eu du mal à rester sérieuse et n'a pu se reconcentrer quand la température est remontée, et Arsenal s'est donc fait rejoindre sur une dernière tête de Mitrovic (90). L'équipe de Besnik Hasi, leader de son championnat malgré un triste automne qui l'a vu gagner un seul de ses huit derniers matches, reste plus que jamais en lice, sinon pour une qualification pour l'UEFA Europa League.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:32

Le Real Madrid et Dortmund montrent la voie

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2471018_FULL-LND

Le Real Madrid, tenant du titre, et le Borussia Dortmund sont les deux premiers clubs à avoir décroché leur billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions cette saison, mardi soir à l'issue de la 4e journée.

Et Cristiano Ronaldo alors ? Obsédé par le record de Raul (71 buts en C1, contre 70 pour le Portugais), CR7 n'a pas réussi à marquer mardi. Lionel Messi (69 buts en C1), qui joue mercredi soir contre l'Ajax Amsterdam avec le Barça, peut-il le coiffer sur le poteau ?

Groupe A : La Juve remercie Pogba

Pirlo a honoré sa 100e apparition en Ligue des champions, avec un but à la clé. Mais la Juventus peut surtout remercier son diamant Pogba, auteur du but de la victoire. Avec ce succès (3-2) à la maison contre l'Olympiakos, la "Vieille Dame" a le même nombre de points que les Grecs et garde ses chances pour la suite... Mais les Turinois devront avoir les nerfs solides.

Les Grecs, eux, sont tout à leur bonheur d'être à ce niveau, dans le sillage de l'Atletico Madrid, finaliste la saison passée et qui caracole en tête après son succès logique à Malmö (2-0). Dans les rangs de l'équipe grecque, il y un homme tout particulièrement heureux: Abidal, l'ancien joueur de Lyon et du Barça, toujours présent dans la plus prestigieuse compétition de clubs au monde en dépit de sa greffe du foie.

Groupe B : Le Real, évidemment
Le Real Madrid, tenant du titre aux dix Ligues des champions, n'a évidemment pas été en retard au rendez-vous des premières qualifications pour les huitièmes de finale. Le club madrilène s'est imposé sur la plus petite des marges dans son Bernabeu contre Liverpool (1-0). Les Reds sont à la dérive, en troisième position de la poule. La "Maison Blanche" de Carlo Ancelotti domine un groupe où l'étonnant Bâle la talonne après son carton contre Ludogorets (4-0).

Cristiano Ronaldo, obnubilé par le record de Raul (71 buts en C1 contre 70 au Portugais) n'a pas réussi à marquer. C'est Benzema qui s'en est chargé. L'ex-joueur de Lyon en est désormais à 41 buts dans sa carrière en Ligue des champions. Une marque plus qu'honorable.

Groupe C : Bonne opération de Leverkusen
Le Bayer Leverkusen, leader, a obtenu un très bon succès en Russie sur la pelouse du Zenit St-Pétersbourg (2-1).

Monaco s'est quant à lui incliné en fin de match à l'extérieur sur la pelouse du Benfica Lisbonne (1-0). Le groupe est très serré avec le Zenit et Benfica à égalité de points (4), juste derrière Monaco (5).

Groupe D : Dortmund aux deux visages
Le Borussia Dortmund est toujours aussi schizophrénique: triste relégable (17e) en Bundesliga, le club de Jürgen Klopp a décroché son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en écrasant Galatasaray (4-1). Et son groupe n'est pourtant pas si facile que ça sur le papier, avec les Turcs et Arsenal, habitués des joutes européennes. Les Londoniens d'Arsène Wenger ont eux manqué l'occasion de prendre le deuxième billet pour les huitièmes, en concédant le nul chez eux contre Anderlecht (3-3). Les Gunners restent toutefois bien placés pour la qualification.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:34

Dortmund conserve son excellence européenne

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2471021_FULL-LND

Largué en championnat, Dortmund a conservé son excellence en Ligue des champions en se qualifiant dans un temps record pour le club en huitièmes de finale grâce à sa victoire (4-1) sur Galatasaray, mardi lors de la 4e journée.

Dortmund a glané les 12 points disponibles pour mener le groupe D et être l'un des premiers clubs, avec le Real Madrid, à s'assurer une place dans le Top 16 européen.

Le Borussia a collecté plus de points en quatre matches de C1 qu'en dix de Bundesliga (7 pts), où il se morfond à la 17e et avant-dernière place avant d'accueillir dimanche Mönchengladbach, dauphin encore invaincu. "On a été très serein. On a mis du temps a trouvé la faille mais le premier but nous a libérés", a déclaré le directeur sportif de Dortmund, Michael Zorc.

"On a été très sérieux. L'équipe a mordu dans le match dès le coup de sifflet et a très bien défendu", s'est réjoui l'entraîneur allemand Jurgen Klopp, savourant un moment de bonheur dans une période de crise à l'échelon national. Mis sur orbite, Marco Reus a pris de vitesse la défense stambouliote pour ouvrir la marque en glissant le ballon entre les jambes du gardien (39).

Sokratis, qui avait trouvé la barre en première période, doublait la mise sur une action digne d'un renard des surfaces (55). Le Borussia a concédé son premier but dans la compétition sur un corner repris sèchement de la tête par Hakan Balta (70).

Klopp s'est illustré par son coaching : trois minutes après avoir remplacé Reus, Immobile trouvait le chemin des filets (74) pour la troisième fois de la saison en C1. L'attaquant italien a ensuite lancé Pierre-Emerick Aubameyang qui perdait son duel avec le gardien turc (82).

Dortmund a inscrit son quatrième but sur une frappe d'Immobile, détournée dans sa propre cage par le défenseur Semi Kaya (85).

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:36

L'Atlético fait le métier

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2471052_FULL-LND

L'Atletico Madrid a fait pas un pas important vers sa qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions après sa victoire 2-0 sur la pelouse de Malmö, lors de la 4e journée.

Grâce à deux buts signés Koke et Raul Garcia, le club espagnol conforte sa position de leader du Groupe A avec 9 points, trois de plus que la Juventus Turin et l'Olympiakos (6 pts), tandis que Malmö est dernier avec 3 points. Les hommes de Diego Simeone ont ouvert le score à la 30e minute grâce à Koke. Bien servi par Juanfran, le milieu de terrain international espagnol a repris le centre d'une "Madjer" inspirée.

Les Colchoneros ont assuré leur succès en fin de match avec une réalisation de Raul Garcia (78). Après un nouveau centre de l'inévitable Juanfran, Raul Garcia a profité d'un ballon repoussé par la défense suédoise pour tromper le gardien d'une reprise croisée du droit.

Malgré le score flatteur, les Madrilènes ont été inquiétés en défense notamment par l'attaquant Markus Rosenberg, qui a trouvé le poteau de Moya (53), et peuvent remercier un excellent Diego Godin, auteur de plusieurs sauvetages dans cette partie.

Fifa.com (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:48

Real - Tous les voyants sont au vert

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2470916_FULL-LND

Le Real Madrid a reverdi avec l'automne: après un début de saison en demi-teinte, le champion d'Europe a retrouvé de belles couleurs depuis mi-septembre, devenant leader de la Liga et décrochant mardi son billet pour les huitièmes de la Ligue des champions.

. Période dorée pour la 'Maison blanche'
Depuis un mois et demi, tout semble sourire au club madrilène. Oubliés, les deux revers lors des trois premières journées de championnat. Oubliée, la défaite en Supercoupe d'Espagne contre l'Atletico Madrid (1-1, 1-0). Comme thérapie, le Real Madrid a empilé les buts (47 en 12 rencontres!) et retrouvé l'assise défensive qui lui avait permis de remporter la "Decima", sa 10e C1, en mai dernier.

Le FC Barcelone, terrassé dans le clasico de Liga (3-1), et Liverpool, battu deux fois en Ligue des champions (3-0, 1-0), peuvent en témoigner: ce Real-là est en pleine euphorie."Je suis heureux de la manière dont l'équipe joue, dont elle prépare les matches et dont elle se motive", a résumé l'entraîneur Carlo Ancelotti, dont les troupes viennent d'enchaîner 12 victoires toutes compétitions confondues.

Le bilan comptable, lui, est excellent. Les Madrilènes sont leaders en Liga avec un point d'avance sur Valence ; bien lancés en Coupe du Roi après un succès 4-1 en 16e de finale aller contre Cornella (3e division) ; et déjà qualifiés pour les 8e de la C1 à deux matches de la fin de la phase de poules.

. Des recrues en bleu de chauffe
L'une des grandes réussites d'Ancelotti est d'avoir intégré sans dommage les recrues estivales pour compenser les départs de titulaires comme Xabi Alonso (Bayern Munich) et Angel Di Maria (Manchester United). Depuis son arrivée de Munich, l'Allemand Toni Kroos est une impeccable sentinelle de l'entrejeu et n'hésite pas à se sacrifier pour le collectif malgré son récent statut de champion du monde.

Le Colombien James Rodriguez, meilleur buteur du Mondial-2014, semble également déjà chez lui. Même s'il a dû lui aussi accepter un poste de milieu de terrain plus reculé, l'ancien Monégasque sait rester décisif (6 buts, 5 passes). Quant au gardien costaricien Keylor Navas et à l'attaquant mexicain "Chicharito" Hernandez, ils sont remplaçants mais répondent présents quand on fait appel à eux.

. Un jeu haut en couleurs
La presse sportive madrilène, jamais avare de superlatifs, s'interroge déjà pour savoir si ce Real est l'un des meilleurs de l'histoire. Il est clair que son jeu impressionne: Cristiano Ronaldo a inscrit 22 buts en 16 rencontres cette saison, Karim Benzema est dans la forme de sa vie, James et Isco travaillent, combinent et régalent... La capacité à bien jouer avec le ballon marque un progrès par rapport aux années José Mourinho, où la contre-attaque était l'arme favorite du Real. "L'équipe vit sa meilleure période et nous allons continuer à prendre du plaisir", a estimé mardi soir Benzema, buteur contre Liverpool (1-0). "Nous nous créons beaucoup d'occasions et nous attaquons et défendons ensemble."

Avec un calendrier désormais éclairci jusqu'à Noël, le Real Madrid peut sereinement préparer le Mondial des clubs au Maroc (10-20 décembre). Et tenter de remporter ce titre qui consacrerait son statut de "meilleure équipe du monde en ce moment" selon les mots de Brendan Rodgers, entraîneur de Liverpool.

Fifa.com (05/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:50

Juventus - Pogba passe la barre des 100

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2461329_FULL-LND

Paul Pogba a fêté son 100e match avec la Juventus de Turin en marquant son premier but en Ligue des champions mardi contre l'Olympiakos (3-2), endossant une fois de plus le rôle du héros. Il franchit plusieurs paliers en même temps. La "Pioche" est entré un peu plus dans le coeurs des "juventini" en leur sauvant la mise. Contre l'Olympiakos, il a provoqué le coup franc de l'ouverture du score, signée Andrea Pirlo, et a marqué le but vainqueur.

Pogba a pris l'habitude d'enfoncer les portes à Turin. Il s'était fait remarquer par un but décisif pour une de ses premières entrées en jeu, contre le Napoli, alors concurrent direct de la "Juve", le 20 octobre 2012 (2-0). Dix jours plus tard il faisait encore mieux avec un coup de canon dans le temps additionnel pour sortir la "Vieille Dame" du piège bolognais (2-1). Après une pique d'Antonio Conte, son premier entraîneur à la Juve, lui demandant s'il ne s'endormirait pas un peu sur ses lauriers, Pogba vexé avait signé un doublé contre l'Udinese (4-0 le 19 janvier 2013), deux missiles tirés de l'extérieur de la surface de réparation.

Mardi, il a sorti le grand jeu au meilleur moment, car depuis l'annonce de sa prolongation de contrat jusqu'en 2019, dix jours plus tôt, il n'avait joué que trente minutes des deux matches suivants en Championnat d'Italie. Aucune sanction contre la perle, au contraire, il s'agissait de reposer le grand N.6. pour ce match décisif. Menés 2-1, les "Bianconeri" risquaient une nouvelle élimination catastrophique, pour l'image et les finances.

Encore des gourmandises

Mais ce but contre l'Olympiakos, "un peu chanceux" de son propre aveu --"J'ai essayé de faire une passe, le ballon m'est revenu, puis je ne me suis pas posé de questions"--, n'est que son premier sur la plus grande scène européenne, en 18 matches de C1. Tout n'est pas encore parfait chez le candidat affirmé au Ballon d'Or, le seul joueur de Serie A de la liste des 23 sélectionnés.

Pogba était passé au travers de son match aller en Grèce, perdu 1-0. Au retour, s'il a fait se pâmer le Juventus Stadium sur plusieurs séries de dribbles, deux ou trois chevauchées fantastiques, ou des numéros "zidaniens" de conservation de balle, il tombe encore quelques fois dans la facilité, perd des ballons simples, et cherche encore l'esthétique. Sur son but, il avait d'abord tenté une talonnade pas très efficace, avant que le ballon ne lui revienne dans les pieds.

Allegri s'agace sur son banc, et sur les terrains d'entraînement de Vinovo, des gourmandises de Pogba. Mais l'enfant de Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne) n'a que 21 ans, il est perfectible. Parmi ses signes de maturité, il avance un discours de leader, mettant en garde son équipe. "Quelquefois nous sommes trop contents de nous, il ne faut pas plaisanter en Ligue des champions, il ne faut jamais se relâcher, même pas un peu", prévient-il.

Pour accélérer son ascension vers les sommets, le nouveau système d'Allegri, en 4-4-2, après trois saisons et des poussières de 3-5-2, est fait pour exalter les qualités de Pogba, dévastateur s'il a tout le côté gauche pour lui. Le chemin est encore long vers le Ballon d'Or, le rêve du meilleur jeune de la Coupe du monde.

Fifa.com (05/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 5 Nov - 17:56

Monaco cherche buteur désespérément

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2471042_FULL-LND

Battu mardi (1-0) malgré plusieurs occasions d'ouvrir le score, Monaco qui a du même coup relancé Benfica dans la course à la qualification, doit vite régler ses problèmes d'efficacité pour espérer aller plus loin que la phase de poules de la Ligue des champions.

Doté de cinq points après quatre journées, soit un point de plus que Benfica et Saint-Petersbourg, l'ASM conserve cependant encore toutes ses chances dans le groupe C avant de se déplacer chez le leader Leverkusen (9 pts) et de recevoir le Zenit le 9 décembre lors de la dernière journée.

Mais si de nombreux entraîneurs se plaisent à dire que pour espérer gagner, il faut d'abord ne pas encaisser de buts, il faut aussi et avant tout en marquer. Ce que l'équipe du Rocher est incapable de faire depuis 299 minutes en Ligue des champions, et l'unique but inscrit par Joao Moutinho contre Leverkusen lors de la 1re journée (1-0).

Si la défense monégasque ne s'est inclinée qu'une seule fois en quatre matches, son attaque dans le même temps s'est donc enrouée.

Pour Jardim, la victoire du Benfica "ne traduit pas ce qui s'est passé, c'est une question d'efficacité, Benfica a été plus efficace que nous".

"L'équipe a eu deux ou trois occasions franches, seul le travail peut faire progresser l'équipe. Mais nos joueurs ne sont pas des buteurs...", a ajouté l'ancien entraîneur de Braga et du Sporting Lisbonne qui ne s'est donc toujours pas imposé au stade de la Luz.

'On est pas efficace'
Le capitaine Jérémy Toulalan, encore auteur d'un très gros match, reconnaissait de la déception "par rapport à la deuxième période. On avait la maîtrise du jeu et pas mal d'occasions, on mérite de gagner mais on n'est pas efficace".

Plutôt solide, l'ASM, qui restait avant ce revers sur une série de six matches sans défaite, n'a cependant remporté que 6 de ses 16 matches toutes compétitions confondues cette saison.

Et son bilan offensif est famélique, avec une moyenne de moins d'un but par match (15 buts en 16 rencontres). De plus, sur les 15 buts, deux ont été inscrits par Falcao avant son départ et trois par Berbatov, absent depuis deux semaines et une blessure aux adducteurs contractée contre Benfica.

Les autres attaquants Valère Germain et Anthony Martial ne comptent qu'un but chacun et Lacina Traoré, à peine de retour, n'a pas encore trouvé l'ouverture.

Une fois de plus, mardi soir, la lumière aurait pu venir du Belge Yannick Ferreira-Carrasco, déjà auteur de deux buts cette saison et encore très remuant face aux Portugais mais qui a buté sur un très bon Julio César.

Pour le milieu de terrain Tiémoué Bakayoko, l'un des rares joueurs à s'être arrêtés devant les journalistes mardi soir, "on a des joueurs offensifs de talent, on a des buteurs mais quand on vendange beaucoup d'occasions, certains peuvent dire qu'on manque de buteurs".

L'ASM devra vite trouver la parade avant de se déplacer dimanche (17h00) à Saint-Etienne, 5e et qui ne la devance que de trois points. Après la trêve internationale, l'équipe recevra Caen le 22 novembre avant de se déplacer quatre jours plus tard à Leverkusen.

Pour Bakayoko, "ça va être difficile, on relance les deux équipes qui sont juste derrière, mais on est toujours deuxième, on va s'accrocher, on est un groupe jeune".

Fifa.com (05/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 6 Nov - 17:40

Messi rejoint Raul dans la légende

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 2471485_FULL-LND

Lionel Messi a coupé l'herbe sous le pied de Cristiano Ronaldo: l'Argentin du FC Barcelone a égalé avant "CR7" le record de buts de Raul en Ligue des champions, entrant mercredi dans la légende comme co-meilleur buteur de l'histoire de l'épreuve.

Grâce à son doublé contre l'Ajax Amsterdam (2-0), Messi compte désormais 71 buts en C1, soit autant que l'ex-étoile du Real Madrid Raul Gonzalez Blanco. Et 1 de plus que Ronaldo, qui peut se mordre les doigts d'avoir raté ce record mardi avec le Real, malgré plusieurs occasions très franches contre Liverpool (1-0) au stade Bernabeu. Messi, lui, n'a pas tremblé à Amsterdam.

Ce record européen vaut désormais à l'Argentin d'être à mi-parcours d'un "Grand Chelem" insensé: devenir en l'espace de trois jours le co-meilleur buteur de l'histoire de la C1 puis le meilleur buteur absolu de la Liga.

En Championnat d'Espagne, Messi compte 250 buts en 287 matches et il peut viser ce week-end le record (251 buts) du mythique attaquant basque Telmo Zarra, figure de l'Athletic Bilbao dans les années 1940 et 1950.

Pour cela, il lui faudra marquer à Almeria samedi après-midi (15h00 GMT), ce qu'il n'a pas réussi à faire lors des deux dernières journéees de Liga, où le Barça s'est incliné tour à tour devant le Real Madrid (3-1) et le Celta Vigo (1-0).

Bataille pour le Ballon d'Or
A 27 ans, voilà donc "La Puce" à portée d'une double couronne de records qui lui permettrait d'oublier un peu les déconvenues de sa saison 2013-2014, entre blessures, déceptions sportives, accusations de fraude fiscale et défaite en finale du Mondial-2014 avec l'Argentine.

Surtout, cela alimenterait la bataille sans merci pour le Ballon d'Or que se livrent Messi, quatre fois sacré (2009, 2010, 2011, 2012) et Ronaldo, deux fois distingué (2008, 2013).

Pour l'édition 2014, il semble néanmoins que le petit attaquant argentin parte avec une longueur de retard sur son rival portugais: alors que Messi a échoué cet été à la Coupe du monde, "CR7" a remporté au printemps la Ligue des champions. En outre, Ronaldo a été le meilleur buteur des grands championnats européens la saison dernière (31 buts), à égalité avec l'Uruguayen Luis Suarez.

Cette saison, le Portugais a repris sur les mêmes bases, affolant les statistiques: actuel "pichichi" de la Liga avec 17 réalisations en 10 journées, auteur de 22 buts en 16 matches toutes compétitions confondues, il continue de marquer sans compter à l'heure où Messi semble davantage s'épanouir dans un rôle de passeur.

L'UEFA, elle, a déjà tranché en faveur de "CR7", désigné joueur de la saison 2013-2014 par l'instance européenne. Et sur le terrain, Ronaldo a gagné la première manche en remportant le clasico face à Messi et ses équipiers barcelonais.

Avant l'attribution du Ballon d'Or 2014 en janvier, la revanche entre les deux joueurs est déjà programmée: le 18 novembre à Old Trafford, la sélection argentine de Messi affrontera le Portugal de Ronaldo. Et cela s'annonce déjà comme un choc de légendes.

Fifa.com (05/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 10 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 32 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 21 ... 32  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum