Le forum de JS-Kabylie.fr (Jeunesse Sportive de Kabylie)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -46%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
205 €

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Page 10 sur 21 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 15 ... 21  Suivant

Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Dim 14 Déc - 19:01

Sur notre site, Affaire Ebossé : Le rapport de l’autopsie pratiquée au Cameroun remis tout en cause !

Pour lire l'article ==> http://www.js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3426-affaire-ebosse-le-rapport-de-l-autopsie-pratiquee-au-cameroun-remet-tout-en-cause

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 20141212

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Dim 14 Déc - 19:04

Près de 04 mois après sa mort
La famille d'Ebosse parle d'"assassinat"


La mort du joueur camerounais de la JSK, Albert Ebosse Bojongo, rebondit encore une fois. Il « a été froidement assassiné» affirme le médecin de la famille du défunt. Décédé le 23 août dernier à la fin d'un match opposant son équipe à l'USMA, le défunt buteur des Canaris "renaît", et cette fois du côté de Douala, la capitale de son pays. Une conférence de presse a été organisée hier samedi et dans laquelle  étaient présents deux avocats et un medecin.  Maitre Jean-Jacques Bertrand avocat français et conseil de la famille Ebossé, Maitre Ruben Billap, avocat camerounais conseil de la famille Ebossé, Docteur Mouné André médecin anatomo-pathologiste. le trio était accompagné par le père du défunt joueur,André Bojongo. Il était question de la présentation  du rapport d’autopsie faite au Cameroun sur le corps d’Albert Ebossé.

Au cours de l’examen de la dépouille, comme rapporté par le site cameroon-info «nous avons constaté une série de cinq lésions assez patentes qui ne corroborent pas avec la thèse avancée dans un premier temps par les autorités algériennes qui laissait croire que le joueur aurait été tué par un projectile lancé depuis les gradins» a indiqué le médecin.

La conférence de presse est disponible, en audio, sur le site camerounais

Devant ces nouvelles données, il y a eu une réaction algérienne. Celle du procureur général du parquet de Tizi Ouzou. "Liberté" publiera ses déclarations dans l'édition de demain, lundi 15 décembre.

Liberté (14/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Dim 14 Déc - 19:06

L’avocat de sa famille contredit la thèse de “l’ardoise tranchante”
Affaire Ebossé : l’autopsie qui change tout


L’avocat français, Jean-Jacques Bertrand, qui représente les parents d’Albert Ebossé, vient de jeter un pavé dans la mare quant aux circonstances de sa mort. Trois mois et demi après le décès du joueur de la JSK à l’issue de la rencontre de championnat contre l’USMA (1-2), l’avocat en question a révélé, hier, dans les colonnes du journal français L’Équipe, que l’autopsie effectuée sur le défunt au Cameroun “a révélé des fractures des vertèbres cervicales et de la clavicule. Nous disposons du rapport et des photos. Elles sont insoutenables. On ne peut croire à la thèse initiale en les voyant”.

Des éléments qu’il estime “probants” et qui devaient être rendus publics lors d’une conférence de presse qu’il comptait tenir, hier, à Douala. Une déclaration qui met en cause les résultats de l’autopsie faite sur le joueur en Algérie au lendemain de la tragédie, qui a révélé que le défunt avait été victime d’un jet d’ardoise tranchante récupérée à l’extérieur du stade, sur un chantier situé à proximité du stade du 1er-Novembre. En outre, l’avocat français a affirmé qu’en dépit des écrits qu’il a envoyés, que ce soit au procureur de Tizi Ouzou ou à la direction du club kabyle, il n’a reçu aucune suite. Ce qui l’a poussé à indiquer que du côté algérien, on tente d’étouffer l’affaire. “J’ai, à deux reprises, par mails, par fax et lettres recommandées, demandé au procureur de Tizi Ouzou où en était son enquête, je n’ai eu aucune réponse. Même chose de la part de son club. C’est un dossier qui n’avance pas en Algérie. Nous avons le sentiment que les autorités en Algérie veulent minimiser ce drame. Nous souhaitons réveiller les esprits et les consciences”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’avocat des parents d’Ebossé a rencontré le président de la Fédération camerounaise et compte rencontrer d’autres hauts responsables au Cameroun, ainsi que des responsables au niveau de la Confédération africaine de football. Pour rappel, suite à la mort d’Ebossé, le stade du 1er-Novembre de Tizi ouzou est fermé jusqu'à la fin de saison et le club évolue hors de la wilaya à huis clos.

Liberté (14/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Dim 14 Déc - 19:08

Affaire Ebossé : La famille du joueur maintient la pression

 L’affaire du joueur camerounais, Albert Ebossé, décédé le 23 août dernier au stade de Tizi Ouzou, à l’issue du match JSK- USMA, comptant pour la seconde journée du championnat de Ligue 1, continue de faire couler beaucoup d’encre.

Dans son édition d’hier, le quotidien français  L’Equipe rapporte que l’avocat de la famille Ebossé, Jean-Jacques Bertrand, qui devait animer une conférence de presse le même jour, a indiqué qu’il avait des éléments «probants» qui plaide en faveur d’un «traquenard». Il ajoute que l’autopsie effectuée sur la dépouille du joueur au Cameroun, par un professeur «reconnu», n’est pas arrivée aux mêmes conclusions que celle faite en Algérie. Il évoque des «fractures des vertèbres cervicales et de la clavicule». L’avocat a décidé de saisir même les responsables de la CAF.

El-Watan (14/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Dim 14 Déc - 19:22

Me Jean-Jacques Bertrand : «On ne peut croire à la thèse avancée avec le rapport et les photos à notre disposition»

L’avocat des parents d’Albert Ebossé, le Français Jean-Jacques Bertrand, jette un pavé dans la mare en affirmant au journal L’Equipe (paru hier) qu’une autopsie effectuée au Cameroun par un professeur connu révèle des fractures cervicales ainsi que de la clavicule.

Il ajoute : «Nous disposons du rapport et de photos. Elles sont insoutenables. On ne peut pas croire à la thèse initiale (ardoise) en les voyant.»

Trois mois et demi après le décès tragique d’Albert Ebossé à la fin de la rencontre face à l’USMA, ses parents par le biais de leurs avocats montent au créneau pour remettre en cause l’hypothèse du jet d’ardoise. L’avocat français, Me Jean-Jacques Bertrand, qui représente les parents d’Ebossé, a affirmé dans les colonnes de L’Equipe : «J’ai à deux reprises, par mails, fax et lettres recommandées demandé au procureur de Tizi Ouzou où en était son enquête. Je n’ai eu aucune réponse. Même chose de la part de son club. C’est un dossier qui n’avance pas en Algérie. Nous avons le sentiment que les autorités souhaitent minimiser ce drame. Nous souhaitons réveiller les esprits et les consciences.»    

«Une seconde autopsie au Cameroun»
L’hypothèse du jet d’ardoise tranchante avancée quelques jours après la mort d’Ebossé ne semble pas convaincre les parents du défunt. Leur avocat révèle même dans les colonnes de L’Equipe : «Nous disposons d’un film du retour aux vestiaires où il est visible une grande violence qui valide un traquenard. Second élément, une autopsie effectuée au Cameroun par un professeur reconnu révèle des fractures des vertèbres cervicales ainsi que de la clavicule. Nous disposons de rapport et de photos. Elles sont insoutenables. On ne peut pas croire à la thèse initiale (ardoise) en les voyant.»

Il a rencontré le président de la FecaFoot et les représentants de la CAF
Se trouvant depuis jeudi dernier à Yaoundé, selon L’Equipe, Me Jean-Jacques Bertrand, a rencontré le président de la Fédération camerounaise de football et il envisage aussi de rencontrer les plus hauts représentants de la Confédération africaine de football pour tenter d’avoir plus d’informations sur les circonstances de la mort d’Ebossé. L’avocat des parents du défunt avance qu’il dispose d’éléments probants. Le décès tragique d’Albert Ebossé a fait couler beaucoup d’encre et de salive et la sortie médiatique de l’avocat français Jean-Jacques Bertrand ne fera qu’alimenter la polémique autour des circonstances de la mort de l’ex-meilleur buteur du championnat algérien.

Compétition (14/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Lun 15 Déc - 17:38

JS Kabylie : Affaire de la mort de l’attaquant camerounais
La famille d’Albert Ebossé accuse !


Rebondissement dans l’affaire de la mort tragique de l’attaquant camerounais de la JSK, Albert Ebossé.

Alors que les résultats de l’autopsie, effectuée en Algérie au lendemain de la tragédie survenue le 23 août dernier à l’issue du match JSK-USMA au stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou, avaient conclu que le défunt avait été victime d’un «jet d’ardoise tranchante lancée depuis les gradins», voilà que le rapport d’autopsie faite au Cameroun sur le corps d’Albert Ebossé, dont les résultats ont été rendus public avant-hier, avancent une tout autre thèse. En effet, selon les propos du Docteur Mouné André, médecin anatomo-pathologiste à l’hôpital militaire de Douala, relayés par les médias Camerounais, «Ebossé a été froidement assassiné». Sur la base des clichés de l’autopsie du corps du défunt, effectuée au niveau de l’hôpital militaire de Douala sur demande de la famille du joueur, le Docteur Mouné André a voulu, au cours d’une conférence de presse tenue avant-hier après-midi à l’hôtel Somatel de Douala, démontrer que l’attaquant des Canaris aurait été tout bonnement «assassiné». «Au cours de l’examen de la dépouille, nous avons constaté une série de cinq lésions assez patentes qui ne corroborent pas avec la thèse avancée dans un premier temps par les autorités algériennes, qui laissait croire que le joueur aurait été tué par un projectile lancé depuis les gradins», indique le médecin. Le compte rendu de l’examen de la dépouille d’Albert Ebossé qui tient sur 15 pages, présente à sa dernière feuille la conclusion suivante: «M. Albert Ebossé Bojongo est décédé des suites d’une agression brutale avec poly-traumatisme crânien. Nous rappelons pour cela: sur le crane 1- Une embarrure de la calotte; 2- la fracture des os de la base du crâne ; 3- la fracture des vertèbres cervicales. Sur l’épaule gauche : une luxation et une fracture maquée de la clavicule du même côté».

Le père du défunt fustige la LFP et la JSK
Présent à ladite conférence de presse, André Bojongo, le père du défunt footballeur, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger les autorités algériennes et les responsables de la Ligue du football professionnel, mais aussi la direction de la JSK, lesquels, à ses yeux, n’ont pas tenu leurs promesses. «J’ai inhumé Ebossé, aucun membre de son club, la JSK, n’était présent. Même jusqu’à ce jour, personne n’est passé présenter les condoléances à la famille. Nous avons appris à travers les médias que le club et la Ligue professionnelle algérienne s’engageaient à verser de l’argent à la famille. Voilà quatre mois que mon fils est mort, la famille n’a rien reçu. Et même l’enquête ouverte sur cette affaire par les autorités algériennes, toujours pas de résultat», s’insurge le père du buteur de la JSK. Pour leur part, les avocats conseil de la famille du défunt, à savoir Maitres Ruben Billap et Jean-Jacques Bertrand, ont déclaré, lors de ce rendez-vous avec les médias, avoir saisi, entre autres personnalités influentes, Paul Biya, le chef de l’Etat Cameroun, Issa Hayatou, le président de la Caf, Sepp Blatter, président de la FIFA, afin, insistent-ils, que «les prédateurs d’Ebossé soient traduits en justice».

DDK (15/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Lun 15 Déc - 18:05

Conférence de presse de Jacques Bertrand avocat de la famille ébossé
“Les coupables doivent être jugés”


Comme il l’avait promis dans les colonnes du journal L’Equipe, l’avocat français de la famille Ebossé, Me Jean-Jacques Bertrand, a animé avant-hier une conférence de presse à l’hôtel Somatel à Douala au Cameroun où il a expliqué ce qu’il compte faire pour “rétablir la vérité sur la mort d’Albert Ebossé”. Accompagné de deux autres avocats camerounais qui se sont saisis également de cette affaire, le juriste français a indiqué qu’il songe à saisir les autorités politiques et juridiques algériennes pour faire avancer l’enquête et poursuivre, selon lui, les coupables qui doivent être jugés devant un tribunal.

En effet, dans un enregistrement audio publié au site Cameroon-Info.net, l’avocat français n’y est pas allé par quatre chemins dans son intervention pour affirmer ce qu’il compte faire pour découvrir la vérité de ce qui s’est passé réellement le 24 août 2014, le jour du décès du joueur intervenu après la fin de la rencontre qui a opposé la JSK à l’USMA, pour le compte de la deuxième journée du championnat Mobilis de Ligue 1. “Face au silence des autorités algériennes, il faudra d’abord percer ce silence. Nous avons un rapport qui nous est parvenu au Cameroun qui n’avait pas tous les éléments qui nous ne permettrait pas de procéder à tous les examens. Le médecin légiste l’avait indiqué dans son rapport. Nous devons avoir déjà des réponses à toutes ses questions. Nous devons avoir une copie du rapport qui a été fait en Algérie. Nous devons savoir où en est l’enquête engagée par le ministre de l’Intérieur algérien. Nous devons savoir aussi où sont arrivées les poursuites engagées par le procureur de la République de Tizi Ouzou. Je pense qu’on doit ensemble travailler pour découvrir la vérité, notamment vis-à-vis de la poursuite des coupables, et nous permettre, moi, la fille du défunt, ses parents, ses frères et ses sœurs dans un procès qui devrait avoir lieu en Algérie où les coupables doivent être jugés”, et d’ajouter concernant sa position vis-à-vis du litige qui oppose la famille Ebossé à la direction de la JSK : “Nous faisons en sorte que les autorités sportives, au-delà de la dimension politique du football que représente cette affaire, prennent aussi leurs responsabilités, et nous allons saisir la FIFA du litige du joueur avec son club, parce que son club fait toujours un silence total et a oublié totalement ses responsabilités, et ses responsables doivent aussi être jugés. Nous savons qu’un club doit assurer la sécurité absolue à toutes les personnes présentes dans l’enceinte sportive, surtout lorsqu’il reçoit. Il doit encore plus la sécurité à ses propres joueurs, et quand on voit que le défunt a été victime d’une agression terrible alors qu’il regagnait les vestiaires... Si le club ne veut pas coopérer, il doit lui aussi supporter les conséquences de concourir à la vérité j’entends, et la FIFA doit prendre ses responsabilités à son égard”, a ajouté Me Bertrand.

Me Ruben Billap : “On est obligé de passer à l’action”
C’est presque le même son de cloche chez l’un des deux avocats camerounais engagés par les parents Ebossé dans cette affaire, en l’occurrence, Me Ruben Billap, qui a affirmé de son côté avoir pris toutes les dispositions en saisissant notamment les hautes autorités du Cameroun et de la partie algérienne. “Il y a eu une phase pour la recherche de la vérité. Nous avons essayé de saisir toutes les parties concernées afin que la vérité soit suffisamment publiée. Nous allons passer désormais à l’action. J’ai saisi le médecin de l’hôpital militaire qui avait procédé à l’autopsie. Une fois que j’ai reçu une copie de cette autopsie, j’ai saisi la première autorité du Cameroun qui est son excellence le président de la République M. Paul Biya. J’ai également saisi le ministre de Relations extérieures. J’ai saisi aussi le ministre des Sports et de l’Education. J’ai saisi le ministre de la Normalisation. J’ai saisi le président de la Confédération africaine de football, M. Aïssa Hayatou, ainsi que le président de la FIFA, M. Joseph Blatter. Evidemment, tout cela pour conjuguer les efforts pour pouvoir saisir les autorités compétentes algériennes, que ce soit les autorités politiques ou les autorités judiciaires. Face aux lenteurs et l’inertie que nous rencontrons, on est obligés, mon confrère français et moi, de passer à l’action”, a-t-il dit de son côté.

Liberté (15/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Lun 15 Déc - 18:06

André Bodjongo, père d’Albert ébossé
“Voilà quatre mois que mon fils est mort, la famille n’a rien reçu”


Pour le père d’Albert Ébossé, contrairement à ce qui se dit en Algérie, sa famille n’a reçu aucun sou depuis la mort de l’ex-meilleur buteur du championnat algérien. Pis encore, il a affirmé dans un article publié au site Cameroon-Info.net, qu’il n’a même pas reçu les condoléances.

“J’ai inhumé Ébossé, aucun membre de son club la JSK n’était présent. Même jusqu’à ce jour, personne n’est passé présenter les condoléances à la famille. Nous avons appris à travers les médias que le club et la Ligue professionnelle algérienne s’engageaient à verser de l’argent à la famille. Voilà quatre mois que mon fils est mort, la famille n’a rien reçu. Et même pour l’enquête ouverte sur cette affaire par les autorités algériennes, toujours pas de résultat”, a déclaré André Bodjongo, présent également à la conférence de presse.

Liberté (15/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Lun 15 Déc - 18:07

Mouné André, médecin anatomo-pathologiste :
“Ébossé a été froidement assassiné”


Dr Mouné André a exposé les résultats de l’autopsie faite à Albert Ebossé au Cameroun lors de cette conférence de presse.

Il a à cet effet démontré à travers un exposé de 15 pages que “le footballeur Ebossé a été froidement assassiné”.
Au cours de l’examen de la dépouille, “nous avons constaté une série de cinq lésions assez patentes qui ne corroborent pas la thèse avancée dans un premier temps par les autorités algériennes qui laissait accroire que le joueur aurait été tué par un projectile lancé depuis les gradins”, a indiqué le médecin avant de conclure son exposé :

“M. Albert Ebossé Bodjongo est décédé des suites d’une agression brutale avec polytraumatisé crânien.
Nous rappelons pour cela : sur le crâne  1-  une embarrure de la calotte ;  2- la fracture des os de la bosse ; 3- la fracture des vertèbres cervicales. Sur l’épaule gauche : une luxation et une fracture maquée de la clavicule du même côté.”

Liberté (15/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Lun 15 Déc - 18:08

Mohamed Tayeb Lazizi, Procureur Général de Tizi-Ouzou
“L’avocat de la famille Ebossé aura nos explications d’ici quelques jours”


Trois mois et demi après la disparition tragique du footballeur camerounais de la JS Kabylie,  Ebossé Bodjongo, survenue à la fin du match JSK-USMA (1-2) disputé le 23 août 2014 au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, l’avocat français de la famille d’Albert Ebossé, Jacques Bertrand, vient de jeter un véritable pavé dans la mare en remettant carrément en cause les premiers résultats de l’autopsie effectuée au mois d’août dernier au CHU Mohamed-Nedir de Tizi Ouzou.

Dans un entretien accordé au journal français L’Equipe, Jacques Bertrand estime que selon une seconde autopsie effectuée au Cameroun sur la dépouille du défunt Ebossé, il s’avère que celle-ci “a révélé des fractures des vertèbres cervicales et de la clavicule”  tout en affirmant encore que la défense détient “un rapport et des photos” qui sont en totale contradiction avec les résultats de la première autopsie effectuée à Tizi-Ouzou au lendemain de la terrible tragédie qui avait emporté la malheureuse victime. Par ailleurs, l’avocat français mandaté par la famille Bodjongo pour se saisir de cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre et susciter par là même de nombreuses interrogations tant en Algérie qu’au Cameroun, accentue ses doutes en s’appuyant sur la lenteur de l’enquête judiciaire en Algérie et surtout sur toutes les zones d’ombre qui entourent cette affaire, lui qui regrette que plusieurs correspondances qu’il aurait adressées par email et par plis recommandés au procureur de Tizi Ouzou et à la direction du club employeur du joueur décédé, en l’occurrence la Jeunesse sportive de Kabylie, sont restés sans suite jusqu’à aujourd’hui.  Contacté par nos soins hier matin, le procureur général de Tizi Ouzou, Mohamed Tayeb Lazizi, s’est limité à confirmer que “cet avocat français a effectivement saisi le procureur de la République près le tribunal de Tizi Ouzou pour demander des explications sur cette affaire et nous estimons qu’en tant que défenseur de justice dûment mandaté par la famille du défunt, il a le droit le plus absolu de saisir la justice algérienne pour s’informer du dossier comme il a aussi le droit d’avoir, d’ici quelques jours, toutes les explications nécessaires liées à cette affaire”. 

Aux dernières nouvelles, il s’avère que les résultats préliminaires de la première autopsie  selon lesquels “Albert Dominique Ebossé Albert Bodjongo, est mort des suites d'un traumatisme crânien causé par un objet contondant et tranchant ayant provoqué une hémorragie interne” sont en passe d’être confirmés par la justice mais attendons certainement les dernières conclusions du parquet de Tizi Ouzou qui seront rendues publiques d’ici quelques jours.

Et si l’on regrette qu’une telle enquête tarde encore à livrer tous ses secrets, près de quatre mois après ce terrible drame, il est vrai qu’il s’agit là d’une affaire complexe puisqu’une plainte a été déposée contre X par la JSK et par la famille Bodjongo mais les enquêteurs semblent avoir beaucoup de mal à retrouver jusqu’au jour d’aujourd’hui le ou les vrais coupables qui ont profité de l’anonymat et de la grande foule massée ce jour-là dans les tribunes et aux abords du stade de Tizi-Ouzou pour lancer en fin de match des projectiles dangereux sur le terrain qui ont coûté la vie au malheureux Ebossé. Enfin, du côté de la JSK, la direction du club estime que le dossier est entre les mains de la justice et il appartient aux juges de faire leur travail et de rendre leurs conclusions en temps opportun.

Liberté (15/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Lun 15 Déc - 18:20

JSK-Ebossé : Cherchent-ils la vérité ou l’argent ?

Quatre mois après sa disparition tragique, on évoque la thèse de l’assassinat.

La conférence de presse tenue par son père, deux avocats et deux médecins se veut comme une preuve comme quoi le joueur a été bel et bien victime d’une agression brutale et que justice doit être faite dans cette affaire. De ce côté-là, les membres de la famille ont présenté un dossier complet et des rapports d’autopsie faits à l’hôpital militaire de Douala. Le docteur Moun André qu’on décrit comme un docteur dit «de renommée mondiale», mais qui  n’apparaît pas sur les recherches sur le net. Jusque-là, tout semble légitime. Les Camerounais veulent à tout prix connaître la vérité et être fixés sur les véritables raisons de la disparition du joueur. Cependant, la tâche noire au cours de ce point de presse, c’est lorsque le père du joueur prend la parole et aborde directement l’aspect financier. «Le tiens à dire que ni la JSK ni la FAF n’ont tenu leur promesses. On n’a reçu aucun centime ! », dira-t-il.  Mais franchement, que vient faire l’argent dans cette histoire ? Pourquoi évoquer ce volet lors d’une conférence de presse qui devrait être destinée exclusivement «à la cause de la mort d’Albert Ebossé». Alors, la question se pose et s’impose : cherchent-ils l’argent ou la vérité ? En quoi le rapport d’autopsie établi au Cameroun, par un médecin camerounais, serait plus crédible que celui fait à l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja ? Sur quelles bases, de quel droit et surtout dans quel intérêt va-t-on remettre en question la crédibilité d’un hôpital militaire algérien, d’un médecin algérien, donc d’un pays comme l’Algérie ? Il est vrai que la même chose pourrait être dite sur l’autopsie faite au Cameroun, faite dans un hôpital militaire camerounais par un médecin local, sauf que dans ce deuxième cas, l’argent entre en jeu. Il est sûr qu’on n’aura jamais douté des intentions de la famille Ebossé si le père du joueur n’avait pas évoqué cet aspect-là au cours de la conférence de presse. Ce n’est pas le cas, donc le doute est permis. Derrière, il y a les parents, l’épouse, les frères, les cousins…Veulent-il utiliser leur fils pour subtiliser de l’argent à la JSK et à la FAF en remettant en cause les circonstances de sa mort et en faisant pression par une contre-expertise faite par un médecin camerounais?  C’est une hypothèse tout à fait défendable. Sont-ils sincères ? Est-ce une simple maladresse du père d’Ebossé ? C’est aussi défendable. 

Une troisième autopsie s’impose
Le rapport fait au Cameroun présente un rapport contraire et contradictoire à celui établi en Algérie. Comme la science ne ment jamais et qu’il ne pourrait y avoir qu’une seule vérité et une seule, il serait plus qu’indéniable de procéder à une troisième autopsie qui serait faite dans un hôpital neutre et avec un médecin neutre. C’est la seule et unique manière d’établir la verité et de rendre hommage au grand homme qu’était Albert Ebossé. Parce qu’il faut le dire, parents du défunt, le Cameroun, la JSK, les supporters kabyle et tout humain sur cette Terre ayant entendu parler de cette affaire souhaiteraient connaître la verité et lever tout doute et ombre sur «le comment» Albert Bodjongo Ebossé a été tué. Et la meilleure façon aux Ebossé de prouver leurs bonnes intentions est de soumettre le corps du défunt à une partie neutre. La moindre hésitation serait un aveu de mauvaise foi.   

La JSK refuse tout commentaire
Par ailleurs, pour en savoir un peu plus sur  cette affaire, on a essayé et à plusieurs reprises d’avoir Mohand-Chérif Hannachi ainsi que certains dirigeants pour une réaction officielle. Cependant, les dirigeants kabyles se refusent à tout commentaire, préférant observer le silence.

Compétition (15/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Lun 15 Déc - 18:22

Contre-expertise de l’autopsie d’Ebossé
Les Camerounais avancent la thèse de l’assassinat


Sur demande du père de feu Ebossé, l’hôpital militaire de Douala a fait une nouvelle autopsie du corps de l’ancien joueur de la JSK. La nouveauté, c’est que le docteur Moun André qui a fait l’autopsie parle directement d’un assassinat froidement perpétré.

En effet, le père d’Ebossé a tenu à ce qu’une nouvelle autopsie soit pratiquée afin de faire la lumière sur la vérité, comme le disent les avocats de la famille. C’est pour cette raison qu’ils ont organisé une conférence de presse pour aborder les résultats des examens pratiqués sur la dépouille du défunt joueur de la JSK. Les Camerounais n’y sont pas allés par quatre chemins puisqu’ils avancent ni plus ni moins la thèse de l’assassinat froidement perpétré contre l’ancien avant-centre des Canaris. Un assassinat qui fait suite à une première agression qui aurait causé une luxation de l’épaule au joueur et ce avant même de rentrer aux vestiaires. Ce n’est pas tout, puisque le docteur Moun André avance aussi que plusieurs zones d’ombre subsistent dans cette affaire et qu’il y avait une intention de dissimulation de la part des autorités algériennes. Pour appuyer leurs dires, les avocats de la famille avancent aussi le fait que l’enquête n’avance pas et qu’ils veulent être partie prenante dans cette affaire pour pouvoir enfin lever le voile sur ce qui s’est passé en aidant les autorités algériennes dans l’avancement de ce dossier. Dans ledit rapport d’autopsie, on mentionne que le joueur a été victime d’une agression brutale et que 5 lésions ont été découvertes. Voici les conclusions qu’on peut lire sur le rapport détaillé du médecin, le docteur Moun André, qui est sûr de ses résultats que voici ci-dessous :

Sur le crâne
1- Une embarrure de la calotte
2- La fracture des os de la base du crâne
3- La fracture des vertèbres cervicales.
Sur l’épaule gauche :
Une luxation et une fracture macquée de la clavicule du même côté

Maître Ruben Billap : «On connaît la vérité, on passe à l’action»
«Bien entendu, il y a une première étape, celle de la recherche de la vérité. On vous a dit au cours de cette conférence comment nous avons procédé. Nous avons trouvé la vérité. Nous avons essayé de saisir qui de droit pour que la vérité soit suffisamment publiée. Comme nous l’avons dit et promis, nous allons désormais passer à l’action. J’ai saisi, dans un premier temps, le procureur de la République à Douala. Ensuite, j’ai saisi le médecin-chef de l’hôpital militaire muni de ce résultat d’autopsie. Maintenant, je vais saisir la première autorité du Cameroun, Paul Dia, président de la République, le ministre des Relations extérieures, le ministre des Sports et de l’Education physique, le président du comité de normalisation, le président de la CAF, celui de la FIFA. C’était pour conjuguer les efforts pour pouvoir saisir les autorités compétentes algériennes, qu’elles soient politiques ou judiciaires. Je le dis face à la lenteur administrative de l’autre côté ou ce qu’on peut appeler l’inertie, on a décidé conjointement avec mon collègue français de passer à l’action.»

Maître Jean-Jacques Bertrand : «Si la JSK ne concourt pas, elle doit en supporter les conséquences»
«Face au silence des autorités algériennes, c’est déjà essayer de percer ce mur. On a un corps qui est revenu au Cameroun avec des éléments qui ne permettaient pas de procéder à des examens. Le médecin légiste nous l’a confirmé. Nous devons avoir réponse à ces questions et avoir une copie du rapport fait en Algérie et savoir où en est l’enquête, où en est l’enquête promise par le ministre de l’Intérieur. On doit savoir également où en sont les poursuites judiciaires. Avec les éléments que l’on a, on peut concourir avec les autorités algériennes à la découverte de la vérité et la poursuite des coupables. Ses parents, frères et sœurs dans un projet en Algérie où les coupables seront jugés. On fait en sorte que les autorités sportives au-delà de la dimension politique du football que représente cette affaire. Nous allons saisir la FIFA du litige qu’a le joueur avec son club puisque son club (la JSK) fait silence complet. Ses responsabilités doivent être jugées aussi. On sait qu’un club doit la sécurité absolue à toutes les personnes présentes dans une enceinte sportive, surtout quand il reçoit, il doit protéger ses joueurs. Quand on voit que le joueur a été victime d’une agression terrible, certainement à plusieurs en retournant aux vestiaires. Si le club ne veut pas concourir à la découverte de la vérité, il doit en supporter les conséquences. La FIFA doit prendre ses responsabilités à son égard.»

Le Dr Moun André : «Ebossé a été froidement assassiné»
«Je l’ai dit dans mon rapport, le joueur est mort des suites d’une agression brutale. Avec poly-traumatismes sur le crâne, sur les os de la base du crâne, sur la colonne vertébrale, les cervicales. On a vu une luxation de l’épaule côté gauche, une fracture méconnue de la clavicule à 2 cm de la jonction avec le sternum. Ça fait 5 lésions patentes qui ne correspondent pas à la thèse d’une pierre lancée des gradins. Albert Ebossé a été assassiné. Je l’ai dit, Ebossé est mort des suites d’une agression brutale et je résume les conclusions. Le cerveau était congestif et rougeâtre et cet œdème provient d’un coup direct. Sur le crâne, il y avait  un petit dénivelé, des suites de cette première agression. L’agression initiale, c’était quand on l’a immobilisé et quand il a eu la luxation à l’épaule. Le tableau peut être second, puisqu’on n’était pas là. On est dans la conjoncture. Cette absence de jonction dans la clavicule qui était flottante. La peau avait une lésion cutanée et on n’a pas pu la suivre pour déterminer si c’était dû à un objet contendant.»

«Une volonté de dissimulation»
«Il y a manifestement une volonté de dissimulation dans l’autopsie pour préserver la véracité dans une contre- expertise. On ne perd pas le tissu. La première lésion, c’est la luxation, la seconde, le cerveau congestif qui permet de voir qu’il a reçu un coup direct. La cirrhosité qui sort, lorsque vous subissez un traumatisme et un choc sur le crâne. Ebossé est venu avec un traumatisme et cette cirrhose sortait de ses narines. La 4e lésion, il a eu un traumatisme des os du crâne. Pour finir, ces vertèbres avaient été fracturées.»

André Bodjongo : «Argent ? On n’a rien reçu, ni de la JSK ni de la FAF»
Pour sa part, le père du défunt joueur qui a organisé cette conférence de presse a affirmé n’avoir reçu aucune aide, ni par la JSK ni par la FAF. «J’ai inhumé Ebossé, aucun membre de son club la JSK n’était présent. Même jusqu’à ce jour, personne n’est passé  présenter les condoléances à la famille. Nous avons appris à travers les médias que le club et la Ligue de football professionnel s’engageaient à verser de l’argent à la famille. Voilà quatre mois que mon fils est mort, la famille n’a rien reçu. Et même l’enquête ouverte sur cette affaire par les autorités algériennes, toujours pas de résultat.»

Compétition (15/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par Bofartato le Mar 16 Déc - 9:39

7acha khlikat rabi si le Cameroun ydir des autopsie.....sans vouloir être raciste les africain sont des incapable a tout point de vu......alors venir nous sortir ici qui on menée leur enquête et qui on d'autre preuve..kan je voie l'incapacité a faire sa dans leur pays (toujours les européen qui le font) j'ai du mal a les croire tout le monde a vu que ce sont des projectile qui on était lancer il ce peut qu'il on a reçu plusieurs, mais dire qu'il a était attaqué et que la JSK doit encore assumé des sanction allé dégager chez vous bande d'incapable .

la JSK a deja était sanctioner durement (par contre si vous pourrai nous faire dégager hanachi je vous remercierai jamais assez....) ^^

mais la c'est la JSK qui va encore payer et le club et le peuple qui va en souffrir.....ou bien il cherche a avoir de l'argent....

breff l'algerie peut facilement déjoué cette autopsie ""africaine"" l'autopsie officiel et celle qui a était faite en Algérie âpre sa mort....ce qui sais passer au Cameron on peut facilement leur dire qui a était fait bien âpre....
Bofartato
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 29
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mar 16 Déc - 16:33

Les explications de la JSK : «Hannachi tiendra sa promesse envers la famille Ebossé»

La direction de la JS Kabylie a refusé catégoriquement de faire le moindre commentaire concernant la conférence de presse tenue par le père d’Ebossé et ses avocats à Douala (Cameroun), mais on a appris que le président Hannachi a confié à l’un de ses amis qu’il versera bel et bien les salaires du défunt Ebossé à sa famille et cela jusqu’à la fin de son contrat, c’est-à-dire, jusqu’à juin 2015. Le père de l’ex-attaquant camerounais des Jaune et Vert a déclaré au cours de la conférence de presse organisée samedi dernier qu’il n’a rien reçu ni de la part de la JSK ni de la part de la Ligue (il voulait parler de la FAF).

Le président Hannachi, qui ne s’attendait certainement pas à ça, a réaffirmé à l’un de ses amis qu’il n’a nullement l’intention derevenir sur la promesse qu’il avait faite aux parents d’Ebossé. «On tiendra notre promesse envers la famille d’Ebossé. On avait juste demandé au manager de notre ex-attaquant la présence du père d’Ebossé pour être sûr que l’argent qu’on versera ira pour la famille», a expliqué le président de la JSK à l’un de ses amis.

«C’est le manager qui créé les problèmes»

La montée au créneau de la famille d’Ebossé près de 4 mois après la disparition tragique de son fils n’est pas fortuite. La direction kabyle accuse d’ailleurs le manager du défunt qui aurait fait tout son possible pour pousser les parents de l’ex-attaquant des Jaune et Vert à relancer la polémique sur les circonstances de la disparition de son fils. Rappelons que le manager d’Ebossé, à savoir Lowé avait rencontré le président Hannachi la semaine dernière à Bologhine où il avait assisté à la rencontre face au RCA et quelques jours plus tard, le père d’Ebossé anime une conférence de presse à Douala. Le président de la JSK accuse le manager d’Ebossé de créer des problèmes. C’est ce qu’il a confié à l’un de ses amis. Mais pour éviter toute polémique avec lui, les responsables attendent que l’orage passe avant de réagir sur tout ce qui se passe.

«C’est une affaire qui nous dépasse et la FAF doit aider la JSK»
Malgré les graves révélations faites par les avocats des parents d’Albert Ebossé au cours de la conférence de presse organisée samedi dernier à Douala, les dirigeants kabyles veulent éviter la polémique surtout que le décès de leur attaquant a fait déjà couler beaucoup d’encre et de salive. Le président Hannachi, qui ne sait plus à quel saint se vouer en raison de tous les problèmes auxquels est confronté son club, a déclaré à l’un de ses amis qu’il fait confiance aux médecins algériens. «C’est une affaire qui nous dépasse. La FAF doit  aider la JSK dans ces moments difficiles, car elle est victime. Elle a été sévèrement sanctionnée et elle ne mérite pas toutes ces sanctions», lui a-t-il ajouté.

Compétition (16/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mar 16 Déc - 19:38

Sur notre site : Le président de la JSK réagit aux accusations de la famille d’Ebossé

Pour lire l'article ==> http://www.js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3430-le-president-de-la-jsk-reagit-aux-accusations-de-la-famille-d-ebosse

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 20141215

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mer 17 Déc - 18:22

Mohamed Tahmi, à propos de l’affaire Ebossé
"Il faut attendre le rapport final de la justice pour voir clair"


Le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, a indiqué, hier, à Alger "qu'il faut attendre le rapport final de la justice algérienne" pour pouvoir s'exprimer clairement sur l'affaire qui a coûté la vie à l'attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé. "Nous n'avons aucun commentaire à faire sur la mort d'Albert Ebossé. Le dossier est actuellement entre les mains de la justice algérienne. Tout ce qui est rapporté ici et là, ne sont finalement que des articles de presse", a déclaré Tahmi en marge d'une réunion de travail avec les directeurs des instituts du sport. L'affaire du joueur camerounais de la JS Kabylie, décédé le 23 août passé après avoir été mortellement atteint par un objet contondant lancé à partir des tribunes, rebondit encore une fois après les dernières révélations des avocats de la famille du joueur. Lors d'une conférence organisée samedi à Douala au Cameroun, le rapport d'une autopsie faite au Cameroun sur le corps d'Albert Ebossé a été présenté, en présence du père de la famille du défunt. "Les faits se sont produits en Algérie et l'attaquant camerounais évoluait au sein d'un club algérien, ce qui nous implique davantage à chercher la vérité dans la mort d'Ebossé", a précisé Tahmi. Concernant les déclarations du père de l'ex-attaquant de la JSK de n'avoir pas reçu la somme de 100.000 dollars promise par la Fédération algérienne de football (FAF) et la Ligue nationale de football professionnel, le ministre des Sports a indiqué que "cette affaire concerne la FAF et le club, et c'est à eux de clarifier les choses."

DDK (17/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mer 17 Déc - 18:37

Affaire Ebossé : Graves accusations camerounaises

 Le football algérien est rattrapé par l’affaire Albert Ebossé. Quatre mois après la tragique disparition de l’attaquant camerounais de la JS Kabylie, l’affaire remonte à la surface.

Du Cameroun, les parents du joueur et un médecin (André Mouné) et de Paris (maître Bertrand avocat de la famille Ebossé) qualifient la mort d’Ebossé d’«assassinat prémédité» et accusent les parties algériennes (parquet de Tizi Ouzou, le médecin légiste qui a procédé à l’autopsie, la Fédération algérienne de football, la JS Kabylie) de vouloir étouffer l’affaire et surtout d’avoir maquillé les circonstances et raisons qui ont entraîné la mort d’Albert Ebossé. Graves et lourdes sont ces accusations proférées à l’encontre de la partie algérienne.

Le médecin légiste camerounais, André Mouné, donne une version sur les circonstances du décès du joueur de la JSK qui fait froid dans le dos. Il décrit, avec détails, les circonstances dans lesquelles «Ebossé a été assassiné», alors qu’il n’était pas présent sur les lieux du drame.

L’Algérie aurait pu faire l’économie de ce scandale orchestré à partir de Paris et Yaoundé si, tout simplement, le parquet de Tizi Ouzou, le médecin légiste, la Fédération et la JSK ne s’étaient pas murés dans un silence incompréhensible qui a fini par alimenter cette polémique déclenchée à partir du Cameroun dont le but inavoué est de faire payer l’Algérie.

Les parties algériennes concernées par cette affaire vont devoir se prononcer sur ce drame pour évacuer tous les doutes et toutes les supputations malveillantes qui s’appuient sur ce dramatique épisode qui a coûté la vie à un footballeur pour solder leurs comptes avec l’Algérie et son football. La justice algérienne doit rapidement contrecarrer la thèse camerounaise.

Les accusations de la partie camerounaise sont très graves. La réaction algérienne doit être, au moins, à la hauteur du préjudice causé et de l’opprobre jeté sur l’Algérie et ses institutions chargées de ce dossier.

El-Watan (17/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mer 17 Déc - 18:55

Hannachi : «Le père d’Ebossé doit charger quelqu’un pour venir récupérer l’argent de son fils»

Après avoir gardé le silence, depuis la dernière sortie médiatique de la famille du défunt attaquant Albert Ebossé qui dénonce le fait que la JSK n’a pas envoyé à la famille du joueur, comme convenu, une certaine somme d’argent qui lui revient de droit, le président Hannachi s’est exprimé sur la question, hier soir, sur les ondes de Radio Tizi, en apportant la version de la direction kabyle et dira à ce propos : «Je tiens à rassurer la famille Ebossé que l’argent qui revient de droit à feu Ebossé est disponible. Le père d’Ebossé doit nous désigner une personne pour venir le récupérer. Ebossé a des parents, des frères, il a aussi une petite famille, on doit savoir à qui remettre cet argent qui leur revient de droit.»

«La JSK assumera tous ses engagements envers la famille d’Ebossé»
Se montrant rassurant, le président Hannachi a ajouté : «La famille d’Ebossé doit savoir que nous sommes aussi affectés par sa mort tragique et que sa perte a plongé le club dans une situation insoutenable. Je tiens, une autre fois, à les rassurer que la JSK assumera tous ses engagements pris envers la famille de notre défunt joueur.»

«Si l’ambassadeur du Cameroun à Alger nous sollicite, nous lui répondrons favorablement»
Enfin et pour exprimer la disponibilité de la JSK, à accompagner la famille d’Ebossé dans ces moments difficiles, le président Hannachi a ajouté : «Nous sommes toujours disponibles à aider la famille de Albert Bodjongo Ebossé. Toutes les décisions prises au lendemain de son décès seront concrétisées. Si l’ambassadeur du Cameroun à Alger nous sollicite, nous sommes disponibles à leur répondre.»

«On doit d’abord réunir toute la paperasse pour le transfert de l’argent»
S’exprimant sur l’argent que réclame la famille d’Ebossé, le président Hannachi a confié qu’en plus de l’obligation de désigner une personne par la famille du défunt qui se déplacera en Algérie, il y a toute une procédure administrative à suivre : «J’ai dit que le père d’Ebossé doit désigner quelqu’un qui doit représenter la famille et à qui la JSK pourra remettre l’argent. Aussi, il faut savoir que jusqu’à présent, nous ne détenons aucun document. Il y a toute une paperasse à préparer. Une fois tous les documents réunis, l’argent qui revient de droit au joueur sera transféré.»

«La JSK a déjà fait son devoir lors des funérailles»
Par ailleurs, Hannachi a ajouté que la JSK a déjà pris en charge l’enterrement de son défunt joueur, en déclarant : «On a envoyé des membres de la Fédération et du Comité olympique. Il y avait des représentants de la JSK, l’ambassadeur algérien était présent. Je leur ai donné 15 000 euros pour les funérailles.» 

Le Buteur (17/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mer 17 Déc - 18:57

Yenebouchila Lowe Jean De Dieu, manager du défunt attaquant camerounais Albert Bodjongo Ebossé : «Je ne suis mêlé  ni de près ni de loin à cette sortie médiatique de la famille d’Albert Ebossé»

Cité par une certaine presse comme quoi il aurait été derrière la dernière sortie médiatique de la famille du défunt attaquant de la JSK, le Camerounais Albert Ebossé, où à travers un point de presse organisé à Douala, l’avocat de la famille chargé du dossier a ouvertement remis en cause les résultats préliminaires de l’autopsie pratiquée ici en Algérie, le manager d’Ebossé, Lowe, que nous avons joint au bout du fil dans la matinée d’hier, a tenu à démentir formellement l’information. Le manager, qui était derrière la venue d’Ebossé à la JSK, présent le jour où Alexe Bodjongo est venu récupérer de l’appartement sis à Tizi les effets personnels de son frère, s’est dit indigné par une telle information infondée. A ce propos il nous a déclaré : «Franchement, je suis étonné de lire que je suis derrière la sortie médiatique de la famille d’Ebossé. Je démens tout en bloc. Au peuple algérien, en particulier aux supporters de la JSK et ceux qui aiment Ebossé, je déclare que je ne suis mêlé ni de près ni de loin à cette histoire. D’ailleurs je n’ai eu vent de cette conférence organisée, une fois relatée par les différents médias», a-t-il précisé.

«J’entretenais de bonnes relations avec Ebossé, mais dans le domaine du football seulement»
Regrettant toujours la mort d’un des meilleurs joueurs du championnat camerounais, le manager d’Ebossé, Lowe, a ajouté : «Je suis toujours sous l’effet de la tristesse depuis que mon ami et compatriote Ebossé est décédé. Toutefois, je tiens à souligner que mes relations avec lui se limitaient au cadre du football, sans plus. Je sais que ce n’est pas aux Camerounais seulement qu’il manque, en Algérie aussi, plus particulièrement en Kabylie, cette région qu’il a tant aimée, est toujours inconsolable. Il a laissé un grand vide et cela, je le constate sur place.»

«J’ai discuté avec Hannachi à Bologhine, mais sur un tout autre dossier»
Le manager d’Ebossé a confirmé que lors du match JSK-RCA joué à Bologhine, il était présent dans la tribune d’honneur et a eu une discussion avec le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi. Toutefois,  il a confié que la discussion entre lui et le président du club kabyle n’a pas tourné autour de l’affaire Ebossé mais à propos d’un attaquant africain qu’il a proposé à la JSK et qui, selon lui, peut aisément remplacer Ebossé : «Effectivement, je me suis déplacé à Bologhine lors du match de la JSK. Je confirme que j’ai rencontré Hannachi, mais à aucun moment on n’a parlé de la mort d’Ebossé qui nous manque beaucoup et dont la mort a déchiré nos cœurs. J’ai parlé avec Hannachi de plusieurs sujets, notamment du quotidien du club qui est très dur depuis la mort de mon compatriote.»

«J’ai proposé un attaquant qui pourrait remplacer Ebossé mais…»
Sollicité pour connaître exactement ce qui s’est dit entre le président Hannachi et lui, surtout que depuis quelques semaines, plusieurs attaquants africains sont annoncés, le manager d’Ebossé nous a révélé : «Quand j’ai rencontré Hannachi au stade de Bologhine, j’ai profité de l’occasion pour lui proposer un attaquant africain qui n’est pas du Cameroun pour la précision, qui a un bon CV et qui peut remplacer aisément Ebossé. Toutefois, le joueur est encore lié par contrat avec son club et le montant de son transfert avoisine les 10 000 euros. Une somme que la JSK ne peut pas pour l’instant débourser, surtout dans une telle période.»

«Il n’y a que son frère Alex qui peut parler du sujet des salaires»
Concernant le point relatif au non versement des salaires par la JSK, un point soulevé par la famille d’Ebossé lors du point de presse, le manager Lowe a indiqué : «Il n’y a que son frère qui peut en parler. Je sais une chose, la JSK n’abandonnera jamais Ebossé car je sais à quel point Ebossé est estimé de tout le monde, dirigeants, supporters et ses équipiers. Personnellement, je n’ai aucun doute là-dessus et je voudrais même dire que nos relations avec les dirigeants de la JSK ont été toujours excellentes. Personnellement, je n’ai aucun problème avec les responsables de ce club.»

«Mon cœur est déchiré quand je vois les supporters scander toujours le nom d’Ebossé»
Tout en se rappelant son compatriote qui a procuré beaucoup de bonheur aux supporters de la JSK ainsi qu’à toute la région de Kabylie avec ses majestueux buts, Lowe a ajouté : «La JSK a perdu un grand joueur talentueux qui était un ami, un frère et un compatriote. La plaie est toujours ouverte et il m’est difficile de l’oublier. Mon cœur saigne quand je vois tous les supporters privés de leur équipe se déplacer au stade et qui continuent toujours de scander son nom.»

«Au lieu de polémiquer, laissons Albert reposer en paix»
Pour finir, le manager d’Ebossé avoue qu’il ignorait les raisons exactes de cette sortie médiatique de la famille d’Ebossé et a tenu à déclarer : «Je ne sais pas pourquoi la famille Bodjongo a fait cette sortie médiatique. Pour preuve, je n’ai même pas été au courant ni assisté à la conférence de presse. Je pense qu’on devrait plutôt laisser Ebossé reposer en paix, au lieu de créer toute cette polémique.»

Le Buteur (17/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mer 17 Déc - 19:02

Hannachi : «Ebossé assassiné ? Je ne peux pas répondre»

Refusant de commenter les récents propos tenus par le père d’Albert Ebossé et de ses avocats au cours de la conférence de presse organisée samedi dernier à Douala au Cameroun, le président Hannachi a indiqué hier au site TSA que la JSK a fait son devoir envers la famille d’Ebossé.

Concernant les informations rapportées par la presse camerounaise dimanche dernier sur les circonstances du décès de l’ex-meilleur buteur du championnat d’Algérie, le président Hannachi a refusé de faire le moindre commentaire, selon TSA. «Ebossé assassiné ? Je ne peux pas répondre», a déclaré Hannachi  pour TSA. Rappelons que les journaux camerounais, dans leurs éditions de dimanche dernier, ont rapporté, tout en citant le rapport de l’autopsie effectuée à l’hôpital militaire de Douala, qu’Ebossé a été «froidement assassiné».

«J’ai demandé au père d’Ebossé et à son manager de préparer la documentation pour envoyer l’argent»
Au sujet des salaires d’Albert Ebossé promis à sa famille, le président de la JSK a affirmé au site TSA qu’il est disposé à transférer l’argent comme convenu. «Le manager d’Ebossé et son père m’ont contacté plusieurs fois. Je leur ai demandé de préparer la documentation nécessaire pour percevoir l’argent d’Ebossé. Comment vais-je sortir l’argent sans les papiers nécessaires ?» se demande Hannachi, en ajoutant que l’ambassade du Cameroun à Alger le soutient dans sa démarche. «L’ambassade du Cameroun m’a dit de ne rien faire tant que la paperasse n’est pas encore finalisée», a-t-il expliqué.

«La JSK a fait son devoir»
Interrogé par TSA sur la déclaration d’Albert Ebossé dans laquelle il déclare que les dirigeants de la JSK étaient absents lors de l’enterrement de son fils, Hannachi rappelle : «On a envoyé des membres de la Fédération et du Comité olympique, il y avait des représentants de la JSK, l’ambassadeur algérien était présent. Je leur ai donné 15 000 euros pour subvenir aux besoins de la cérémonie d’enterrement. La JSK a fait son devoir.»

«Aucun problème avec Ciccolini»

Alors que François Ciccolini lui a annoncé dans la matinée d’hier sa décision de quitter la barre technique de la JSK après le match face à l’USMH, le président a nié catégoriquement sur TSA l’information faisant état du départ de son entraîneur. «Il est présent à l’entraînement et il n’y a aucun problème avec l’entraîneur», a-t-il conclu.

Compétition (17/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mer 17 Déc - 19:06

Affaire Ebossé/M. Tahmi : «C’est à la JSK de s’occuper de l’aspect financier»

Le ministre des Sports, M. Mohamed Tahmi, est intervenu hier au cours du point de presse organisé à Ghermoul dans le cadre de sa rencontre avec les dirigeants et directeurs des instituts.

Alors qu’il balayait l’actualité du sport national, le ministre a été interrogé sur l’affaire Ebossé qui refait surface surtout après la nouvelle autopsie pratiquée sur le corps du joueur et les menaces de l’avocat de la famille de déposer une plainte contre la JSK. Cependant, le ministre préfère ne pas trop s’avancer dans cette affaire qui est en train de prendre de nouvelles proportions puisque le club kabyle est désormais mis en cause par l’avocat de la famille, arguant le fait que le joueur a été victime d’une agression et qu’il a été froidement assassiné. La réponse du ministre a été on ne peut plus clair. Le dossier est entre les mains de la justice et tant que celle-ci n’aura pas rendu son rapport, personne ne pourra s’avancer car il y a encore enquête en cours. «Pour le moment, cette affaire d’Albert Ebossé est toujours entre les mains de la justice qui s’occupe de ça et qui continue ses investigations. De plus, on ne peut vraiment rien dire pour le moment car comme je l’ai dit, le dossier est au niveau de la justice. Tout ce qu’on entend ou ce qu’on apprend, c’est dans les écrits de la presse. Le plus important, c’est d’attendre le rapport final de l’enquête qui va nous éclairer sur tout ce qui s’est passé et déterminer avec exactitude les causes du décès de feu Albert Ebossé. Je pense qu’on est mieux placés pour connaître la vérité du moment que le défunt exerçait son métier en Algérie et qu’il défendait les couleurs d’un club algérien. Cette donne veut dire que nous accordons encore plus d’importance à cette affaire que n’importe quelle autre partie.»

«Le ministère n’a rien à voir là- dedans»
Par ailleurs, le ministre ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a insisté sur le fait que tout le monde doit attendre le rapport d’enquête final avant de prendre les conclusions et a tenu à rappeler que sa structure n’avait rien à voir là-dedans tout en rappelant que pour la question financière, c’est le club qui doit s’en occuper. «Nous attendrons jusqu’à la fin de l’enquête et le rapport qui sera établi. Quand la justice rendra son rapport, on pourra en parler mais pas avant. Concernant l’aspect financier, c’est à la JSK de s’en occuper, le ministère n’est pas concerné par ça.»

Compétition (17/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mer 17 Déc - 19:08

Maître Jean-Jacques Bertrand (avocat de la famille Ebossé) :
«Ebossé était costaud, il s’est débattu»


L’avocat de la famille Ebossé était l’invité d’Addal+ sur Berbère télévision.

Il a été interrogé sur plusieurs sujets relatifs à cette a affaire. «Nous avons tenu cette conférence de presse pour éveiller le souvenir et éveiller les consciences. Trois mois et demi que ce drame est survenu et on en parle plus. La famille n’arrive à avoir aucune information des autorités judiciaires algériennes. Il a été décidé de procéder à une nouvelle autopsie à l’hôpital militaire de Douala. C’est le docteur Mouné André qui s’est porté volontaire pour venir et expliquer les conclusions. Il est allé à des mots forts, meurtre, agression, acte délibéré, qui serait dû à une agression commise par plusieurs personnes et Ebossé s’est défendu. Les constations faites prouvent que le joueur s’est défendu. Il était assez costaud. Il semblerait qu’il ait voulu se débattre en tout cas. J’ai les photos devant moi et elles sont horribles. L’épaule gauche a un volume démesuré par rapport à la droite à cause de la luxation. Le médecin explique ça par une volonté de vouloir l’immobiliser. Il n’y a aucun rapport entre le projectile et la luxation de l’épaule. Les constatations médicales qui sont faites ne sont là que pour donner des pistes d’enquête. C’est peut-être dû à un fait de jeu. Il faut l’expliquer et donner une réponse.»

«Un avocat algérien m’accompagne dans ma démarche»
Je connais des gens dans le football et les membres de la famille ont été conseillés de me contacter au début septembre pour l’assister avec un confrère. Il y avait aussi un confrère algérien du barreau de Tizi Ouzou. On veut avoir des réponses à ces questions. N’importe quels parents veulent savoir comment est mort leur fils. Je suis intervenu auprès du procureur et je n’ai eu aucune réponse. Le silence est pesant. Les soupçons s’éveillent. La thèse de l’assassinat est extrême car ça indiquerait qu’il y ait eu meurtre avec préméditation. Dans ce cas, il faut trouver les coupables.»

Lowé : «Je ne suis concerné ni de loin ni de près par la sortie médiatique de la famille d’Ebossé»
Lowé, le manager du défunt Albert Ebossé, a pris hier attache avec nous pour dire qu’il n’a rien à voir avec la conférence de presse organisée samedi dernier à Douala par la famille d’Albert Ebossé et ses avocats. «Le peuple algérien doit savoir que je ne suis concerné ni de près ni de loin par la sortie médiatique de la famille d’Ebossé. Je ne complote pas contre la JSK. J’ai connu ce club en ramenant le défunt Ebossé et je suis disposé à continuer à travailler avec ce club. Je suis manager et je suis appelé à travailler avec la JSK, l’USMA, le MCA, le MOB ainsi que d’autres clubs. Cela dit, le dossier de la mort ne me concerne pas. D’ailleurs, à chaque fois qu’un journaliste me sollicite sur ce sujet, je lui réponds que je n’ai rien à voir dans cette histoire», a précisé le manager Lowé.

«J’ai proposé un attaquant à la JSK, mais Hannachi m’a dit qu’il n’a pas d’argent pour le recruter»
Présent au stade Omar Hamadi à l’occasion de la rencontre JSK-RCA, le manager Lowé confirme sa rencontre avec le président Hannachi. «C’est vrai que j’ai vu Hannachi à Bologhine et je lui ai proposé un attaquant africain dont je préfère taire le nom, mais le président Hannachi m’a dit qu’il n’a pas l’argent pour le recruter. La lettre de libération de cet attaquant qui prendra part à la coupe d’Afrique des nations est estimée à 100 000 euros. J’insiste pour dire que je ne complote pas contre la JSK et que je n’ai rien à voir dans tout ce qui se passe», a conclu Lowé.

Compétition (17/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mer 17 Déc - 19:59

Sur notre site, Me. Jean-Jacques Bertrand : "On nous cache quelque chose sur la mort d'Albert Ebossé en Algérie"

Pour lire l'interview ==> http://www.js-kabylie.fr/index.php/informations/interviews/3432-me-jean-jacques-bertrand-on-nous-cache-quelque-chose-sur-la-mort-d-albert-ebosse-en-algerie

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 20141216

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par melka le Mer 17 Déc - 20:37

Ce juge est à côté de la plaque. Il veut se faire de la pub. La jsk est déjà sévèrement sanctionnée à l'échelle nationale et internationale, comment il dit qu'il que la jsk veut éviter des sanctions. Il se peut que tout ne soit pas dit ou fait, mais ce n’est pas à la jsk de le faire, c'est à la police et à la justice de faire son travail correctement.
melka
melka

Messages : 245
Date d'inscription : 13/01/2014
Localisation : Ouacifs

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par rachid_as le Mer 17 Déc - 21:01

melka a écrit:Ce juge est à côté de la plaque. Il veut se faire de la pub. La jsk est déjà sévèrement sanctionnée à l'échelle nationale et internationale, comment il dit qu'il que la jsk veut éviter des sanctions. Il se peut que tout ne soit pas dit ou fait, mais ce n’est pas à la jsk de le faire, c'est à la police et à la justice de faire son travail correctement.

J'ai le rapport d'autopsie complet et je vais le publier demain.

JE voudrais bien le présenter à un médecin pour me donner son avis.

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF) - Page 10 Empty Re: Affaire "Albert EBOSSE" (Sanctions FAF+CAF)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 21 Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 15 ... 21  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum