Le forum de JS-Kabylie.fr (Jeunesse Sportive de Kabylie)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Valise rigide à roulettes pivotantes AmazonBasics – 68 cm
45.14 €
Voir le deal

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Page 9 sur 16 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 12 ... 16  Suivant

Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 13 Avr - 12:59

Marseille chute du podium

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2590213_full-lnd

Et le grand perdant est... Marseille. L'OM, assez malchanceux et battu à Bordeaux (1-0), a cédé sa 3e place à Monaco, lors d'une 32e journée qui a également vu Saint-Etienne se rapprocher du podium après sa victoire contre Nantes, dimanche.

Paris, qui a conservé sa Coupe de la Ligue samedi aux dépens de Bastia (4-0), jouera son match le 28 avril contre Metz. En attendant, il reste leader jusqu'à au moins mercredi, date à laquelle son dauphin Lyon aura l'occasion contre les Bastiais de le déloger, au moins provisoirement, de son fauteuil.

Alors que l'OM, déjà marqué par sa défaite dans le clasico dimanche dernier (3-2), semble distancé pour la course au titre, il lui faut se résoudre à lutter férocement pour la troisième place, à présent qu'il est délogé du podium pour la première fois depuis qu'il l'avait intégré au soir de la 5e journée.

Car Monaco, fort de sa victoire à Caen vendredi (3-0) le devance d'un point et Saint-Etienne le suit à une longueur. Sans oublier Bordeaux, son bourreau du soir, qui s'est approché à trois unités.

Pourtant, à Chaban-Delmas où ils n'auront jamais gagné durant ces 37 dernières années, les Marseillais ont beaucoup tenté pour forcer leur destin, à l'image d'Alessandrini, redevenu titulaire en l'absence d'André Ayew suspendu, et qui a touché deux fois les montants en première période.

Ils auraient aussi pu bénéficier d'un voire de deux penalties sur des fautes pourtant évidentes, mais l'arbitre en a décidé autrement et sur une de leurs rares actions, ce sont les Bordelais qui ont donné une leçon de réalisme avec le premier but en L1 de Cédric Yambéré, symbole du coaching gagnant de Willy Sagnol.

Pour les Girondins, cette 4e victoire en cinq matches, leur permet d'espérer encore briguer une place européenne. Mais, plus encore, c'est Saint-Etienne qui s'accroche à cet objectif, comme l'a prouvé sa victoire contre Nantes (1-0) qui lui permet de rester à deux longueurs du podium.

Un trio à 35 points
Quatre jours après le cuisant revers (4-1) concédé face au PSG d'Ibrahimovic en demi-finale de la Coupe de France, l'ASSE s'est ainsi parfaitement relancée avec ce quatrième succès en cinq matches de L1, assuré par un coup franc magnifique de Franck Tabanou.

Le gaucher a été à la fois héros et victime dans ce match avec un K.O. hérité d'un choc avec son coéquipier Loïc Perrin, qui l'a obligé à quitter ses partenaires deux minutes plus tard.

Montpellier (7e), qui peut encore espérer obtenir un accessit en Europa League, n'a pas fait la meilleure des opérations avec une défaite concédée à Toulouse (1-0).

Au contraire, ce sont les Toulousains, grâce à un but de Trejo avant la pause, qui se sont donné un bol d'air dans leur lutte pour le maintien. En raison d'une moins bonne différence de buts, le TFC reste 18e mais avec désormais le même nombre de points (35) que Reims (17e) et Lorient (16e).

Car du côté rémois, cinq jours après la mise à pied de l'entraîneur Cédric Vasseur, remplacé par son adjoint Olivier Guégan, il n'y a pas eu l'électrochoc espéré face à Nice. Les Azuréens, qui doivent également assurer leur présence dans l'élite, se sont imposés (1-0) grâce à un but de Benrahma et remontent au 10e rang.

Et dans le match à ne pas perdre entre Lens et Lorient, personne n'a perdu (0-0). Mais ni les Sang-et-Or (20e) ni les Merlus n'ont fait une bonne opération.

Egalement à la peine, Evian/Thonon a grillé un de ses jokers en concédant une défaite (1-0) face à Lille à Annecy. Un penalty transformé par Boufal à dix minutes du terme a permis au Losc de grimper à la 8e place et a réduit à un point l'avance des Savoyards sur la zone rouge et le trio Lorient, Reims, Toulouse.

Fifa.com (12/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 13 Avr - 13:01

L'OM tend l'autre joue à Bordeaux

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2590238_full-lnd

Marseille, marqué par le revers concédé chez lui face à Paris, a pris une leçon de réalisme de la part de Bordeaux (1-0) et voit ses rêves de titre s'éloigner un peu plus, dimanche soir, lors de la 32e journée de L1.

Ejecté du podium vendredi, l'OM, qui n'avait jamais perdu deux matches de suite en L1 cette saison, confirme sa mauvaise passe actuelle, malgré ses intentions, et peut même craindre pour la suite.

Paris et Lyon peuvent dormir tranquille, le titre devrait se jouer entre ces deux là. Pour le reste, tout reste possible, même pour les hommes de Willy Sagnol, au réalisme froid, confirmant leur invincibilité à Chaban-Delmas vieille de 37 ans face aux Marseillais.

De retour à trois points de leur victime du soir et à l'affût, les Bordelais sont pour l'heure en 6e position, qui sera synonyme de qualification en Europa League si Paris gagne également la Coupe de France fin mai contre Auxerre.

Mais à coup sûr, les quatre points qui les séparent de la 3e place - cinq si on prend en compte leur faible différence de buts - n'ont rien d'insurmontable vu leur dynamique de 2015 - une seule défaite depuis la mi-janvier.

La meilleure attaque du championnat n'a pas trouvé les clés du verrou girondin, malgré des faits de jeu qui devraient encore faire causer sur les bords de la Canebière.

Alessandrini très en vue
Elle a eu la possession, peut-être laissée volontairement par son hôte, plus attentiste qu'il y a un mois contre Paris, elle a pris des risques en désertant le coeur du jeu, en tentant des relances parfois mal senties, comme celle de Mandanda (15) qui aurait pu déboucher sur un but d'anthologie avec cette reprise des 35 mètres directe de Mariano échouant sur le poteau.

On a guetté le 100e but de Gignac en L1, c'est surtout Alessandrini que l'on a vu. Suppléant d'Ayew, suspendu, l'ancien Rennais, positionné côté faux-pied, a été l'homme de ce match en faisant voir de toutes les couleurs à Contento et en touchant deux fois le poteau.

D'abord du droit, en angle fermé, alors que Carrasso avait anticipé un centre (19), puis d'un enroulé du gauche dévié du bout du gant par Carrasso (41).

La seule fois où il pris l'axe, juste avant la pause, il aurait pu obtenir un penalty, voire plus, pour un accrochage avec Pallois non sanctionné par M. Varela.

Au moment où la pression olympienne semblait la plus forte, au retour des vestiaires, avec une tête de Gignac contrée involontairement par le bras de Yambéré, suivie d'une frappe d'Imbula sortie par Carrasso (54), les Girondins sortirent de leur réserve.

Et de quelle manière. Une inspiration de l'entrant Saivet au milieu vers Mariano lancé, dont le centre en retrait trouvait Yambéré, la sentinelle montée aux avant-postes à la reprise rageuse et gagnante (1-0, 61).

A l'énergie, parfois au courage, en plaçant toutefois quelques contres qui auraient pu faire mouche (78), les hommes de Sané résistèrent jusqu'au bout au baroud phocéen.

Fifa.com (12/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 13 Avr - 13:03

Bielsa : "L'OM ne mérite pas d'avoir quitté le podium"

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2569610_full-lnd

L'entraîneur de Marseille Marcelo Bielsa a jugé que son équipe, battue à Bordeaux dimanche soir (0-1) en clôture de la 32e journée de Ligue 1, ne "mérite pas d'avoir quitté le podium".

Comment vous sentez-vous après cette défaite ?
C'est un match où l'adversaire a eu besoin de faire moins que nous pour gagner et bien sûr cela crée de la déception. Nous avons eu des occasions qui auraient pu créer la différence. Jusqu'à ce qu'ils marquent, on avait réussi à trouver des occasions et durant la dernière demi-heure, d'une manière confuse, nous avons eu la sensation de pouvoir égaliser et gagner ce match. L'état psychologique des joueurs se mesurera lorsqu'ils rejoueront un match mais aujourd'hui ils ont su réagir après la défaite contre le PSG qui était très douloureuse. Cella-là aussi est une défaite douloureuse. La capacité à réagir se verra vendredi prochain.

Comment voyez-vous la suite du championnat ?
Nous sommes dans une situation inconfortable mais nous gardons des forces intactes pour modifier le moment que nous vivons et nous espérons que la position au classement sera conforme à ce que mérite l'équipe. Nous allons lutter pour chaque point lors de chaque match et pour profiter de chaque option que nous aurons. Évidemment nous ne nous attendions pas à cette chute et je crois que nous ne méritons pas non plus d'avoir quitté le podium mais je crois et j'ai l'espoir que nous allons changer tout cela durant la fin du championnat. Surtout que de mon point de vue, la manière de jouer de l'équipe permet de qualifier ses possibilités de réelles. Perdre est toujours synonyme de douleur surtout quand on aurait pu l'éviter et cela fait partie de notre travail de nous relever de ces mauvais moments.

Pensez-vous que l'arbitre aurait dû siffler un penalty ?

Je ne juge jamais les arbitres.

Fifa.com (12/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 13 Avr - 13:23

Montpellier - Sanson absent six mois minimum

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2526520_full-lnd

Le milieu de terrain de Montpellier Morgan Sanson, sorti blessé lors du match perdu à Toulouse (1-0) dimanche en Ligue 1, souffre d'une rupture des ligaments croisés du genou droit et sera indisponible au moins six mois.

"Verdict: Rupture des ligaments croisés. Dégoûté et attristé par ça mais je reviendrai encore plus fort, pas de soucis à se faire là-dessus", a tweeté lundi le jeune international espoir de 20 ans.

"Indisponibilité de 6 mois minimum après opération", a précisé son club dans la foulée, également sur Twitter. Sorti blessé à la 50e minute après avoir délivré un centre, Sanson devrait ainsi manquer la reprise du championnat la saison prochaine.

"On a perdu plus qu'un match, on a perdu Sanson et c'est plus important que la perte d'un match", avait déclaré son entraîneur Rolland Courbis dimanche après la défaite à Toulouse.

Titularisé à 30 reprises, Morgan Sanson a inscrit six buts en Ligue 1 cette saison. Arrivé en juillet 2013 à Montpellier, il avait prolongé en début d'année jusqu'en juin 2018.

Fifa.com (13/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 14 Avr - 13:50

Lyon vise la tête, Bastia le ventre mou

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2477711_full-lnd

Lyon a l'occasion de s'emparer du fauteuil de leader en recevant Bastia mercredi en match en retard de la 32e journée de Ligue 1 (18h30), alors que le club corse peut s'éloigner de la zone rouge.

Le président lyonnais Jean-Michel Aulas a planté le décor lundi sur OLTV, à sa manière: "Si nous gagnons mercredi contre les Bastiais, il y aura une opportunité inouïe de terminer devant le PSG qui aura des matches compliqués. Nous n'avons plus de craintes de ne pas être européens la saison prochaine car Paris a déjà permis au 5e d'être en Europa league avec sa victoire en Coupe de la Ligue, samedi, et la 6e en gagnant probablement la Coupe de France contre Auxerre (L2)".

Le N°1 de l'OL, qui avait évoqué il y a quelques jours le côté "inéluctable" d'un titre de champion pour son club à l'issue de cette saison, a remis la pression sur ses joueurs: "Nous sommes dans des conditions étonnantes pour aller au bout. Le Grand stade se termine et nous allons quitter Gerland. Il faut que ce départ soit historique en ayant la possibilité sur le dernier match d'être champion à Rennes".

Les hommes d'Hubert Fournier comptent déplacer cette pression sur le club de la capitale, qui disputera son match en retard face à Metz le 28 avril, en battant d'abord Bastia et en passant ainsi devant le PSG avec deux points de plus.

L'objectif est aussi d'arriver lancés au rendez-vous dominical du derby à domicile contre Saint-Etienne. Et déjà de faire mieux qu'en novembre lors du même enchaînement de matches mais à l'extérieur, quand l'OL avait buté en Corse (0-0) puis chuté chez les Verts (3-0).

Retour de Brandao
Les Lyonnais restent privés de Bisevac, Jallet et Gourcuff, blessés, alors que les milieux Grenier et Fofana voient le bout du tunnel de longues indisponibilités et retrouvent le groupe. Gonalons aussi devrait faire son retour, sur le banc. Les deux hommes forts, Lacazette en pointe et Fekir en soutien, seront là.

En face, Bastia doit digérer sa désillusion en finale de Coupe de la Ligue (revers 4-0 face au PSG) et se reprendre vite puisqu'il n'a pas beaucoup de marge, deux longueurs d'avance sur la zone de relégation après la récolte d'un seul point sur neuf possibles. Une victoire lui offrirait la 11e place.

Mais le scénario de samedi, avec la double peine infligée à Squillaci (expulsion de penalty concédé) qui a précipité la défaite, et la guéguerre avec le président de la Ligue Frédéric Thiriez, peuvent aider à remobiliser l'équipe corse sur le mode de l'union sacrée.

Apparu quelques minutes sur la pelouse du Stade de France, Brandao pourrait faire son retour en Ligue 1 après huit mois d'absence pour cause de suspension et de blessure.

Fifa.com (14/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 14 Avr - 13:56

OL - Grenier-Fofana ou le retour des grands blessés

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2204927_full-lnd

Huit mois pour l'un et plus d'un an pour l'autre, une éternité loin des terrains: après de graves blessures, les milieux de Lyon Clément Grenier et Gueïda Fofana entrevoient la fin du purgatoire et feront leur retour dans le groupe mercredi en L1 contre Bastia.

Pour Grenier, la galère remonte à mars 2014, avec une pubalgie et une infection à un staphylocoque doré contractée lors d'une infiltration. Il avait dû déclarer forfait pour le Mondial au Brésil avec l'équipe de France. Puis avait rechuté à peine entré en jeu en barrages de l'Europa league contre le club roumain d'Astra Giurgiu en août. Fofana, accablé par une lourde blessure à une cheville, a disputé son dernier match le 16 mars 2014 contre Monaco (2-3).

Les deux joueurs ont dû s'armer de patience et de force de caractère pendant ces longs mois de convalescence, rééducation et travail de remise en forme. Avec, pour Grenier, plusieurs tentatives de reprise avortées et pour Fofana, le refus "de vivre une saison blanche".

"On dit qu'il faut autant de temps pour revenir à 100%. J'espère que ce ne sera pas le cas sinon cela risque de faire très long. Je vais juste essayer d'apporter ma fraîcheur et mon envie", a récemment confié Grenier au quotidien régional Le Progrès.

Concurrence
"Clément fait ses semaines d'entraînement. Il a joué avec la réserve contre Monaco il y a dix jours et cela s'est plutôt bien passé", se réjouit l'entraîneur Hubert Fournier. Grenier avait marqué sur penalty et envoyé un coup franc sur la barre transversale. "On ne va pas retrouver le Clément Grenier de la saison dernière d'un coup de baguette magique mais sa seule présence et sa capacité à inquiéter les adversaires sur coups de pied arrêtés sont des armes supplémentaires", prévient Fournier.

Quant à Fofana, qui a évolué à deux reprises en réserve, "il est chaque jour un peu mieux". "Gueïda n'est pas en mesure de disputer 90 minutes en Ligue 1 mais il peut nous apporter, ne serait-ce que par son leadership dans le vestiaire, ce qui n'est pas à négliger", poursuit l'entraîneur.

Certes, les deux revenants n'auront sans doute pas le temps de retrouver la plénitude de leurs moyens d'ici la fin de saison, désormais proche. Néanmoins, à l'heure de la dernière ligne droite et de la lutte pour le titre, leur retour permettra d'apporter de la concurrence, notamment dans l'entre-jeu, et de nouvelles options pour l'OL.

L'homme fort du club, le président Jean-Michel Aulas, s'est d'ailleurs félicité, lundi sur OLTV, du retour de "ces deux éléments moteurs de la saison dernière". "C'est fantastique de les voir revenir dans ces derniers matches alors que contre Bastia, il nous manque Milan Bisevac, Lindsay Rose, Christophe Jallet ou Yoann Gourcuff, a-t-il assuré. Nous allons pouvoir compter sur des hommes, malheureusement blessés depuis longtemps mais qui ont une forte personnalité et une histoire magnifique avec le club."

Fifa.com (14/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mer 15 Avr - 18:42

Bielsa : "Marseille, la meilleure équipe du championnat"

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2591005_full-lnd

"Je ne devrais pas le dire de cette manière, mais si le championnat se terminait maintenant, la meilleure équipe du championnat serait l'Olympique de Marseille", a estimé mercredi son entraîneur, Marcelo Bielsa.

A deux jours du déplacement à Nantes (20h30) pour le compte de la 33e journée de Ligue 1, et alors que Marseille s'est fait déloger du podium par Monaco après sa défaite à Bordeaux (1-0), l'Argentin a affirmé que son équipe avait, de son point de vue, "les meilleurs joueurs" et "produisait le meilleur football".

"Je n'échangerais l'Olympique de Marseille pour aucune autre équipe du championnat de France", a déclaré Bielsa. "Il y a des équipes qui ont de bons joueurs en plus grande quantité que nous, mais les joueurs avec lesquels joue l'OM, dans leur totalité je ne les changerais pas avec des joueurs d'autres équipes."

"Si j'ai cette conviction - qui n'a pas pour objectif de minimiser la qualité des autres équipes - et que nous sommes à la quatrième place, bien sûr que je dois être insatisfait de mon travail. Je ne suis pas satisfait de ce que j'ai fait avec les joueurs dont je dispose", a-t-il déclaré.

A six journées de la fin du championnat, alors que l'OM accuse cinq points de retard sur le leader parisien et quatre sur Lyon (avec un match en plus), Bielsa a enfin indiqué "lutter pour que l'équipe soit dans les trois premiers".

Fifa.com (15/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mer 15 Avr - 23:08

Lyon reprend les commandes

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2591087_full-lnd

Lyon a repris la tête de la Ligue 1, grâce à sa victoire mercredi dans son stade Gerland contre Bastia (2-0) en match en retard de la 32e journée, sur des réalisations de Mohamed Yattara et Alexandre Lacazette.

Cette position n'est que provisoire, le Paris SG, désormais 2e avec deux points de retard, doit mettre à jour son calendrier le 28 avril en recevant Metz (19e). Les Bastiais restent 14es avec deux longueurs d'avance sur Toulouse, premier relégable (18e).

Yattara a donné l'avantage aux Lyonnais en reprenant, du gauche, un centre adressé de l'aile gauche par Clément Grenier, suite à un corner mal renvoyé par la défense corse (77). Grenier, rétabli d'une pubalgie qui l'a éloigné des terrains depuis le mois d'août, faisait son retour dans l'effectif professionnel lyonnais. Il est entré en jeu un quart d'heure plus tôt à la place de Steed Malbranque (61), alors que Yattara était sur le terrain depuis deux minutes après avoir pris la place de Nabil Fekir (75).

Huit minutes plus tard, Lacazette portait le score à 2-0 en reprenant un centre délivré de l'aile gauche par Clinton Njie, à la conclusion d'un contre. L'attaquant international, en tête du classement des buteurs, inscrit ainsi son 25e but de la saison, égalisant le record lyonnais d'André Guy qui remontait à la saison 1968-1969.

Domination
L'OL peut ainsi aborder sereinement le derby contre Saint-Étienne, dimanche, toujours à Gerland. Ces deux buts ont récompensé une large domination des Lyonnais qui ont su donner de la vitesse à leur jeu après la pause, après une première période décevante où ils n'ont pas su opérer suffisamment de changements de rythme.

Ainsi, seuls Jordan Ferri (6), Njie (42) et Fekir sur coup franc (45+1) ont mis en danger le gardien Alphonse Areola, alors que Lacazette manquait sa reprise sur un centre de Malbranque (41).

En seconde période, c'est une belle tentative de Grenier qui sollicitait Areola (71) après des tirs non cadrés de Fekir et Corentin Tolisso (64, 66). Du côté du Sporting, seul un tir de François Kamano poussait Anthony Lopez à la parade qui détournait encore une reprise de Giovanni Sio (90+1).

Fifa.com (15/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 16 Avr - 13:41

OL - Grenier, joker de luxe

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2294096_full-lnd

Passeur décisif sur le premier but de Lyon mercredi à Gerland contre Bastia (2-0), le milieu Clément Grenier, de retour après sept mois et demi d'absence, peut s'avérer un atout précieux pour l'OL dans la dernière ligne droite du championnat.

Son entrée en jeu à la 61e minute a été saluée par Gerland d'une belle ovation. Il faut dire que le jeune meneur de jeu revient de loin après une pubalgie dont il a été opéré en septembre et un staphylocoque doré contracté au printemps qui l'a privé du Mondial au Brésil. Dix minutes à peine après son entrée, il se signalait avec un bon tir qui obligeait le gardien bastiais Alphonse Areola à se déployer pour capter le ballon. Dans la foulée, l'Ardéchois était déjà déterminant en adressant une passe décisive à Mohamed Yattara (76e) pour l'ouverture du score de l'OL.

Après le match, Grenier n'a pas caché son émotion quant à l'accueil que lui a réservé le public. "Je ne m'y attendais pas. Ça m'a énormément touché et donné des forces comme ils m'en ont donné durant ma convalescence. Je n'ai jamais lâché aussi, un petit peu pour les supporteurs, je suis un compétiteur. Je ne sais pas comment les remercier", a-t-il dit, confessant "son soulagement". "J'attendais cela depuis longtemps, de revivre des moments comme celui-ci, je suis content de retrouver des sensations et le groupe", a-t-il ajouté.

Le retour de Grenier, qui s'accompagne de celui du milieu Gueïda Fofana, qui n'a plus joué en professionnel depuis mars 2014 et était présent sur le banc, est une excellent nouvelle pour l'OL, qui avec son succès contre Bastia a pris provisoirement la tête de la L1 avec deux points d'avance sur le Paris SG (qui compte un match en retard). "Nous avons toutes nos armes pour continuer sur notre lancée en cette fin de saison. Je vais tenter d'apporter le maximum", a assuré Grenier, 24 ans.

Plus d'options pour Fournier
"J'ai eu un peu de réussite mais il fallait mettre un peu de folie. La rentrée de Momo (Mohamed Yattara) a aussi été décisive. C'est aussi une victoire collective. De temps en temps, quand le onze de départ ne parvient pas à faire la différence, c'est du banc que peut venir la solution pour débloquer les situations", insistait le natif d'Annonay qui n'a évidemment pas encore 90 minutes dans les jambes.

"Après une longue absence, c'est toujours délicat de retrouver le rythme. Il y a du travail encore à fournir. Les douleurs vont s'estomper au fil du temps, en tout cas je l'espère", ajoutait-il. "C'est plein d'ondes positives pour cette fin de saison", se réjouissait de son côté l'entraîneur Hubert Fournier dont les options tactiques et de remplacements sont désormais plus larges avec un banc de touche plus étoffé qualitativement.

Pourtant, mercredi, l'OL déplorait encore les absences de l'arrière droit Christophe Jallet et du milieu Yoann Gourcuff mais également celle des défenseurs centraux Milan Bisevac, opéré d'un genou et dont la saison est terminée et Lindsay Rose, suspendu. Outre Grenier et Fofana, le milieu et capitaine Maxime Gonalons, remis d'une blessure à une cuisse, était également remplaçant mais sera titulaire dimanche pour le derby contre Saint-Etienne (21H00).

Fifa.com (16/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 16 Avr - 13:44

OM, objectif 3ème place face à Nantes

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2480665_full-lnd

Marseille a revu à la baisse ses ambitions après sa défaite face à Bordeaux (1-0) et, tombé du podium, affirme désormais ne plus viser que la 3e place avant son déplacement à Nantes, vendredi (20h30) pour la 33e journée de Ligue 1.

Malgré leurs difficultés, les joueurs de l'OM ont en effet longtemps affirmé vouloir aller chercher le titre de champion de France. Mais les revers face au Paris SG (3-2) et surtout Bordeaux ont dissipé les illusions, renvoyant Marseille à sept points de Lyon et cinq de Paris, qui compte encore un match en moins.

Sauf miracle, "les deux premières places, ça va être difficile", a reconnu le gaucher marseillais Romain Alessandrini. Même la 3e place pourrait avoir des allures de pari ambitieux: Monaco, dans une bien meilleure dynamique lors de la phase retour, compte un point d'avance, et surtout un calendrier plus favorable que l'OM. Et derrière, Saint-Etienne est en embuscade à une longueur de retard, Bordeaux, trois.

A six journées de la fin de la saison, "il y a 18 points à prendre", a donc prévenu l'ancien Rennais. Il serait temps, en effet. 18, c'est deux points de plus que le total engrangé par le champion d'automne depuis le début de la phase retour. Ce bilan, catastrophique, place Marseille en 14e position des matches retour, avec un point de mieux que Lorient et deux que Toulouse. Dans le même temps, Monaco en a pris 10 de plus

Nantes aussi a besoin de points

Et le déplacement à Nantes est loin de garantir un rebond: historiquement, Marseille voyage mal à la Beaujoire en Ligue 1 (9 victoires, 13 nuls, 15 défaites). "C'est la 6e meilleure défense du championnat, une équipe qu'on a du mal à déstabiliser", a analysé Marcelo Bielsa. Et ne comptant que 5 longueurs d'avance sur la zone de relégation, Nantes aussi a besoin de points.

Difficulté supplémentaire pour Marseille: sauf décision contraire du CNOSF jeudi, son maître à jouer Dimitri Payet, suspendu deux matches pour des propos insultants prononcés aux abords du vestiaire des arbitres du match OM-Lyon (0-0), sera absent. C'est Michy Batshuayi qui se chargera de l'animation offensive.

Bon point pour les Marseillais toutefois, Nantes peine quand il s'agit de marquer des buts. "Dans les 30 derniers mètres, on a du mal à jouer juste, à éliminer l'adversaire, à mettre les bons centres, à être au bon endroit pour les réceptionner...", concède l'entraîneur nantais, Michel Der Zakarian.

Cette difficulté pourrait éviter à l'OM un scénario qui a eu beaucoup tendance à se répéter depuis janvier: celui du but en fin de match, qui, comme face à Reims (2-2), Caen (3-2), Saint-Etienne (2-2), a coûté pas mal de points et de confiance. Comme l'a encore assuré Bielsa, "les possibilités pour nous de lutter pour le titre étaient très accessibles": avec ces sept points laissés dans les dernières minutes, Marseille serait leader...

Alors vite, une réaction, pour s'offrir un accessit pour la Ligue des Champions (via d'aléatoires barrages). Et ne pas regretter encore davantage les occasions manquées.

Fifa.com (16/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 16 Avr - 13:45

Marseille doit réagir

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2240748_full-lnd

Marseille doit impérativement renouer avec la victoire à Nantes vendredi, après deux défaites de rang, pour reprendre au moins provisoirement la troisième place au détriment de Monaco, à l'occasion du match avancé de la 33e journée vendredi.

L'OM n'a plus de temps à perdre, et encore moins de points, dans sa lutte pour une place sur le podium, synonyme d'accessit pour la Ligue des champions. Un podium dont il a été délogé dimanche dernier par l'ASM, pour la première fois depuis la 5e journée.

Même si sa dynamique est négative, après ses revers contre Paris (3-2) dans le clasico puis à Bordeaux (1-0) lors de la journée précédente, Marseille n'accuse qu'un point de retard sur des Monégasques, qui accueilleront Rennes samedi, cinq jours après leur quart de finale aller de Ligue des champions perdu mardi chez la Juventus (1-0) et trois jours avant leur match retour.

Pour ce qui est de la course au titre en revanche, la situation comptable est bien plus compliquée puisque les Marseillais se trouvent distancés de sept et cinq points par Lyon (1er) et Paris (2e), qui compte un match en retard à disputer fin avril.

Marcelo Bielsa, à qui la propriétaire du club, Margarita Louis-Dreyfus, a signifié cette semaine son souhait de le voir poursuivre l'aventure la saison prochaine, récupèrera à Nantes André Ayew de retour de suspension et pourrait titulariser Nicolas Nkoulou en défense.

Avec ces deux fers de lance, le technicien argentin espère voir son équipe forcer face à des Nantais qui n'ont plus grand chose à jouer dans leur saison et qui restent sur deux défaites de rang.

Samedi, la suite du programme sera marquée par le lendemain forcément difficile à négocier pour Paris, après sa désillusion européenne face à Barcelone (3-1) mercredi, avec le déplacement à Nice où une victoire s'impose pour mettre sous pression Lyon, qui jouera le match-phare de la journée dimanche soir dans le derby qui l'opposera à Saint-Etienne.

Le programme de la 33e journée

Vendredi
Nantes - Marseille

Samedi
Nice - Paris SG
Bastia - Reims
Guingamp - Evian-Thonon
Lorient - Toulouse
Metz - Lens
Monaco - Rennes

Dimanche
Lille - Bordeaux
Montpellier - Caen
Lyon - Saint-Etienne

Fifa.com (16/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 16 Avr - 19:03

Nice - Puel : "Nous lâcher"

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2556095_full-lnd

Corrigé par Barcelone en Ligue des Champions (3-1), le Paris SG "aura la volonté de montrer un autre visage" en Ligue 1, a estimé l'entraîneur de Nice, Claude Puel, qui reçoit le champion de France samedi (17h00) pour la 33e journée de Ligue 1.

Après la défaite face à Barcelone, est-ce le bon moment d'affronter le Paris SG ?

Je ne le pense pas. J'aurais préféré rencontrer une équipe de Paris restant sur un meilleur résultat. Pour lui, pour le foot français et pour nous. Il aurait mieux valu un PSG dans un certain confort. Son match n'a pas été abouti devant les Catalans, il aura la volonté de montrer un autre visage devant nous. Sur ce quart aller, le Barça a été plus fort que des Parisiens à qui il est arrivé tout de même beaucoup de déboires. Le PSG mérite mieux. Pas sur ce match mais sur sa saison. Lors de notre première confrontation au Parc, nous avions réalisé une bonne seconde période mais nous les avions beaucoup trop regardé jouer dans l'entame. Le nul n'aurait pas été usurpé. Mais tous les matches sont différents et les périodes également. Nous sommes dans le money-time où tout compte que ce soit pour les équipes de tête et celles qui jouent le maintien.

Après le succès de votre équipe à Reims, dimanche dernier, un grand pas a-t-il été franchi pour le maintien malgré le contexte extra-sportif assez pesant ?
R: "Je me concentre uniquement sur le sportif. Je regrette qu'on ait des huis clos, des tribunes fermées qui pénalisent les joueurs, le club et les spectateurs. J'espère récupérer la semaine prochaine Souleymane (Diawara, suspecté d'extorsion de fonds et en détention provisoire depuis jeudi dernier, ndlr). Quant au maintien, il faut encore 3 à 4 points à aller chercher. Mis à part Lens et Metz qui sont décrochés, il y a un groupe très compact à la lutte.

Si Nice réussit mieux à l'extérieur, il a aussi la particularité d'avoir battu Monaco, Lyon, Marseille cette saison. Face à Paris, aurez-vous l'envie de faire chuter un nouveau "gros" ?
J'aimerais bien, mais je ne pense pas que le PSG sera d'accord... Il est vrai que nous avons souvent su élever notre niveau de jeu dans ce genre de circonstances. Nous avons envie de nous étalonner et de réaliser un bon match. J'espère que nous serons capables d'y parvenir. C'est une affiche, personne ne nous attend. Il est plus difficile de préparer Reims que Paris. Il faut en profiter pour nous lâcher. Zlatan, jouera-t-il ou pas. Je ne me pose pas la question, même si je préférerais jouer la meilleure équipe parisienne sur le papier.

Fifa.com (16/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:06

Lyon - Lacazette évoque un départ à l'étranger

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2564785_full-lnd

Partir à l'étranger sera un choix sportif et non financier, a assuré l'attaquant de Lyon Alexandre Lacazette, actuel meilleur buteur de Ligue 1 avec 25 buts, dans un entretien avec des lecteurs du quotidien régional Le Progrès paru vendredi.

"Il est trop tôt pour dire si j'aurai des opportunités à l'étranger. Ce sera toujours un choix sportif car financièrement je gagne déjà assez bien ma vie. Pour moi, le football reste une passion, donc partir au Qatar l'an prochain pour toucher beaucoup d'argent ne m'intéresse pas", a-t-il dit.

"Faire toute ma carrière à l'OL ne me dérangerait pas s'il y a toujours le projet et l'ambition d'avoir une équipe compétitive, même si on n'est pas sûr de gagner la Ligue des champions. Ce n'est pas le souci", a poursuivi le joueur, né à Lyon et formé à l'Olympique lyonnais, qui garde "l'Euro 2016 comme un objectif, comme celui d'être titulaire en équipe de France".

Par ailleurs, Alexandre Lacazette a estimé "bonnes" les sanctions infligées au Parisien Zlatan Ibrahimovic et au Marseillais Dimitri Payet pour des propos inappropriés après des matchs.

"On sait depuis longtemps que les caméras sont là. Il faut faire attention à l'image qu'on donne, même si parfois il est dur de se contrôler sur le coup. Qu'Ibra insulte notre pays n'est pas normal. La sanction est méritée, il est, entre guillemets, chez nous, il doit nous respecter", a affirmé Lacazette qui ne comprend pas le boycott du PSG et de l'OM envers Canal+ "car c'est en partie grâce à la chaîne qu'ils ont de l'argent".

"Ils sont les premiers à utiliser les images quand ils sont attaqués, comme dans le cas de Brandao avec Thiago Motta", a-t-il fait remarquer en référence aux images montrant le coup de tête infligé par Brandao à Thiago Motta dans les couloirs du Parc des Princes à l'issue du match de L1 PSG-Bastia en août 2014.

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:12

Paris joue gros à Nice

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2305518_full-lnd

Le Paris SG, malgré sa désillusion européenne face au Barça, doit aller de l'avant à Nice afin de reprendre les commandes de la Ligue 1, auxquelles Lyon tentera de s'accrocher dans un derby bouillant contre Saint-Etienne, ce week-end pour la 33e journée de Ligue 1.

. Paris aura-t-il digéré ?

Battu sans coup férir par le Barça (3-1) mercredi et quasiment éliminé de la Ligue des champions, une nouvelle fois au stade des quarts de finale, Paris doit vite digérer sa déception au moment de retrouver ses affaires domestiques, dans un championnat où tout reste à faire alors qu'il pointe à deux longueurs de Lyon à six journées de la fin.

Certes, le PSG compte un match en retard à jouer, le 28 avril contre Metz, et pourra toujours glaner ces trois points qui rendent pour l'heure provisoire la première place lyonnaise. Mais en attendant, une contre-performance en Côte d'Azur serait particulièrement malvenue, car si Paris devait accuser le coup cela pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur sa quête du triplé national historique.

Or, aux yeux de leurs dirigeants qataris, les Parisiens ne peuvent se contenter d'une Coupe de la Ligue et d'une Coupe de France, qu'il faudra de toute façon gagner en finale, fin mai face à Auxerre (L2).

Le championnat redevient donc la priorité, mais à Nice, Laurent Blanc devra encore faire sans Ibrahimovic et Verratti, suspendus, et sans Thiago Silva, blessé à la cuisse gauche face au Barça. Quant à Thiago Motta et surtout David Luiz, revenu à la compétition en dix jours au lieu du mois d'indisponibilité prévu après une rééducation express en Russie, ils sont incertains.

. OL-ASSE, un derby "compte double"
En temps normal un derby face au voisin honni revêt une importance particulière pour les Lyonnais et les Stéphanois. Cette fois, il sera d'une importance capitale car les deux clubs trustent le haut du classement.

Pour Lyon, l'enjeu est de taille: conserver la tête du championnat. Et pour cela une victoire à Gerland l'en assure, quel que soit le résultat de Paris à Nice. Saint-Etienne, 5e à un point de Marseille (4e), qui aura joué vendredi à Nantes, et à deux points de Monaco (3e) qui reçoit Rennes, peut lui viser le podium.

Parvenir à ses fins, tout en mettant à mal les projets de son rival régional, tel est donc l'objectif commun des deux clubs, agrémenté d'un sentiment de revanche pour l'OL qui voudra également effacer la défaite humiliante (3-0) encaissée à l'aller à Geoffroy-Guichard.

Pour cela, les Lyonnais pourront compter sur leur meilleur buteur de L1, Alexandre Lacazette qui a inscrit sa 25e réalisation mercredi contre Bastia (2-0). Nabil Fekir, sorti par précaution au cours de ce match, devrait être opérationnel, tout comme Clément Grenier qui a réussi son retour face aux Corses après sept mois et demi d'absence.

Du côté des Verts, l'effectif est au complet pour ce derby qui réussit plutôt bien à Gerland à l'entraîneur stéphanois Christophe Galtier. Depuis sa prise de fonction fin 2009, il affiche un bilan positif de deux victoires, deux nuls et une défaite.

. Maintien : quatre matches au couteau
Quatre matches vont opposer des concurrents pour le maintien. Si la rencontre Metz-Lens, entre le 19e et le 20e, qui accusent 9 points de retard sur le trio Toulouse, Reims, Lorient (tous 35 pts), a relativement peu d'enjeu pour ces deux clubs quasiment promis à la descente, elle peut en revanche accélérer le processus pour l'éventuel perdant.

En revanche, le déplacement de Toulouse, 18e et premier relégable en raison de sa moins bonne différence de buts, à Lorient vaudra cher dans cette lutte pour rester en élite, qui inclut par ailleurs Evian (15e, 36 pts), Bastia (14e, 37 pts), Caen (13e, 38 pts) et même Guingamp (12e, 39 pts).

Le déplacement des Rémois chez les Bastiais et celui des "Croix de Savoie" chez les Guingampais, pourraient également faire bouger plus d'une ligne au classement.

Le programme de la 33e journée

Vendredi
Nantes - Marseille

Samedi
Nice - Paris SG
Bastia - Reims
Guingamp - Evian-Thonon
Lorient - Toulouse
Metz - Lens
Monaco - Rennes

Dimanche
Lille - Bordeaux
Montpellier - Caen
Lyon - Saint-Etienne

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:22

Lorient-Toulouse, les Merlus sans filet

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2480870_full-lnd

Sur le fil depuis de nombreuses journées, les Lorientais risquent de basculer dans la zone rouge samedi (20h00) s'ils ne battent pas Toulouse, 18e et premier relégable, pour la 32e journée de Ligue 1.

Peur sur le Moustoir. Le président Loïc Féry a eu beau poster dimanche sur Twitter un message soulignant qu'"avoir peur ne fait pas gagner" et Sylvain Ripoll pouvait bien affirmer jeudi que ce n'est pas "en brandissant des pancartes "Alerte Rouge" en permanence que les choses évoluent dans le bon sens", la tension est palpable partout chez les Merlus. Un sentiment qu'il faudra pourtant dépasser en recevant Toulouse samedi, qui les talonne au classement.

Avec 35 points chacune, les deux équipes ne sont départagées qu'à la différence de but, Lorient étant 16e avec -10 et Toulouse 18e avec -18, Reims étant intercalé avec -17. Lorient, qui navigue depuis la 7e journée entre la 14e et la 20e place du classement est habitué à ce type de pression, qu'il semble bien gérer puisque la dernière fois que l'on a pu voir les Bretons relégables remonte à la 13e journée.

Mais privé de son stoppeur et capitaine Wesley Lautoa et de sa révélation au milieu, Raphaël Guerreiro, Lorient, qui reste sur un nul et deux défaites, se présente affaibli dans ce tournant de la saison.

De son côté, Toulouse a aussi bien des raisons de s'inquiéter, malgré le léger mieux observé depuis le limogeage d'Alain Casanova, après 7 ans de bons offices, et l'arrivée de Dominique Arribagé sur le banc.

Toulouse à la peine à l'extérieur

Relégable depuis deux mois, Toulouse a certes pris six points sur neuf lors de ses trois derniers matches, grâce à deux victoires au Stadium face à Bordeaux (2-1) et Montpellier (1-0). Mais le très inquiétant trou d'air à Metz (3-2) entre les deux fait tâche, même s'il est symptomatique d'une équipe qui n'a pris que 9 points en 16 matches à l'extérieur depuis le début de la saison.

Ancien défenseur du TFC et du Stade Rennais, le nouvel entraîneur a enjoint ses joueurs de ne pas se laisser envahir par une "psychose" sur le fait "qu'à l'extérieur, cela ne marche pas". Toulouse ira à Lorient "avec des certitudes. J'ai vraiment confiance en mon groupe aujourd'hui. Il est très réceptif, dynamique. Je suis confiant, on va aller y faire un gros match", a assuré Arribagé, qui réfute le terme de "match de la peur".

Un match nul ne serait pas forcément une mauvaise opération pour Toulouse. Les violets ont un calendrier moins compliqué - Nantes, Lille et Nice à domicile, Monaco et Guingamp à l'extérieur - que Lorient - Marseille, Metz et Nantes à l'extérieur, Bordeaux et Monaco à domicile - ou que Reims qui doit recevoir Lyon, et aller à Paris, notamment.

"L'issue du match bien sûr je ne la connais pas car Lorient va vendre chèrement sa peau. Ça va être un match au couteau, un gros combat entre deux équipes qui luttent pour le maintien mais on va y aller la tête haute", a conclu l'entraîneur toulousain.

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:23

OL - Gourcuff encore forfait

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2471752_full-lnd

Le milieu offensif de Lyon, Yoann Gourcuff reste indisponible pour le match OL-Saint-Etienne de la 33e journée de Ligue 1, a annoncé vendredi l'entraîneur rhodanien, Hubert Fournier. Le joueur souffre d'une blessure musculaire derrière une cuisse dont il a rechuté contre Nice, le 21 mars.

Face aux Aiglons, il était sorti de son propre chef, en début de seconde période, surprenant son entraîneur, ses coéquipiers et l'arbitre de la rencontre, suscitant un début de polémique sur son attitude. "Il est en reprise et n'est pas opérationnel pour dimanche", s'est contenté de dire Hubert Fournier.

Victime d'une blessure similaire, le même jour en fin de partie, le milieu et capitaine, Maxime Gonalons a déjà repris. Il était remplaçant contre Bastia et sera très probablement titulaire dimanche face aux Verts.

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:24

PSG - Silva et Motta forfaits

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2568893_full-lnd

Le défenseur brésilien Thiago Silva et le milieu de terrain italien Thiago Motta sont forfaits pour le déplacement du Paris SG à Nice, samedi pour la 33e journée de L1, a annoncé Laurent Blanc vendredi.

"Thiago Silva est forfait pour Nice même si sa blessure n'est pas si grave que prévu", a dit Blanc en conférence de presse, au Camp des Loges.

Le capitaine du PSG était sorti blessé à la cuisse gauche en cours de match, lors du quart de finale aller de la Ligue des champions perdu mercredi face au Barça (3-1). Aucune précision sur la nature de la blessure n'a été donnée par l'entraîneur parisien.

Quant à Thiago Motta, il ne sera pas non plus du déplacement en Côte d'Azur, "même s'il n'est pas très loin de reprendre avec le groupe", a dit Blanc.

Outre ces deux absences, Paris devra également faire sans son buteur Zlatan Ibrahimovic et son milieu de terrain Marco Verratti, tous deux suspendus.

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:26

PSG - Remobilisation impérative à Nice

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2480842_full-lnd

Le Paris SG, marqué par sa défaite face à Barcelone (3-1) quasiment synonyme d'élimination en Ligue des champions, doit vite se remobiliser sur le front de la Ligue 1, où tout reste à faire dans la course pour le titre, à commencer dès samedi (17h00) à Nice.

Même si le PSG peut encore faire mentir les statistiques qui lui donnent 0% de chance de se qualifier mardi prochain au Camp Nou, il lui faut raisonnablement se concentrer désormais sur le championnat, alors qu'il reste six journées à disputer et que Lyon aborde cette dernière ligne droite en tête devant lui, avec deux longueurs d'avance.

Certes, le PSG compte un match en retard à jouer, le 28 avril contre Metz, et pourra toujours glaner ces trois points qui rendent pour l'heure provisoire la première place lyonnaise. Mais un succès en Côte d'Azur est impératif et Laurent Blanc en a pleinement conscience: "dans cette dernière ligne droite on n'a plus le droit à l'erreur".

L'entraîneur parisien sait que les dirigeants qataris ne se contenteraient pas d'une Coupe de la Ligue et d'une Coupe de France, qu'il reste de toute façon à encore gagner en finale contre Auxerre (L2) fin mai. Seul un triplé historique sur le plan national parviendra à atténuer la frustration d'une stagnation dans les joutes continentales au sein du club. Malgré tout le travail de remobilisation n'est pas simple et Blanc le concède volontiers: "Ce match n'est pas facile à préparer. Il faut arriver à se mettre en mode championnat. A nous, au staff, de faire prendre conscience aux joueurs que ce match, même s'il est très mal placé, est très important. Ce sont trois points qu'il faut prendre à Nice".

Toujours sans Ibrahimovic et Verratti
"J'espère qu'on aura le maximum de détermination pour gagner, sans penser à mardi (date du quart de finale retour de C1 à Barcelone), c'est la difficulté des joueurs et du staff, donc méfiance", a encore appelé Blanc qui se rappelle d'une victoire difficile à remporter (1-0) au match aller face à ces Niçois. Car le coach du Paris SG sait que se joueurs auront, orgueil oblige, à coeur de montrer le leur vraie valeur en Catalogne, avec les retours d'Ibrahimovic et de Verratti, voire de Thiago Motta, pour au moins sortir la tête haute de la C1.

En attendant ces trois-là ne seront pas du voyage à Nice. "Ibra" et Verratti sont également suspendus en L1, tandis que Motta toujours diminué par une blessure à une cuisse a dû déclarer forfait, "même s'il n'est pas très loin de reprendre avec le groupe", a dit Blanc. Autre absent de taille à l'Allianz Riviera, le capitaine, Thiago Silva touché à la cuisse gauche mercredi contre le Barça, "même si sa blessure n'est pas si grave que prévu", a tenu à rassurer son entraîneur.

Dans ces conditions, tout le défi de Paris, privé de ces cadres qui apportent souvent un supplément d'âme, sera de ne pas tomber dans la sinistrose comme cela fut le cas la saison passée après l'élimination en quart de finale de la C1 face à Chelsea. Le club parisien avait dès lors baissé de pied et perdu quelques matches en toute fin de saison. Mais il avait une telle avance au classement que cela n'avait pas affectée la conquête de son deuxième titre de champion de France. Cette fois c'est loin d'être le cas. 

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:33

Bernardo Silva, le pari réussi de Monaco

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2510118_full-lnd

Le jeune milieu portugais, Bernardo Silva, double buteur à Caen (3-0) et auteur d'une entrée intéressante contre la Juventus à Turin en Ligue des champions, est devenu un homme de base à Monaco, qui reçoit Rennes samedi (20h00) pour la 33e journée de Ligue 1.

Son arrivée en provenance du Benfica Lisbonne, sous forme de prêt avec option d'achat, avait été presque cachée par le club monégasque, officialisée le 7 août par simple communiqué. Mais depuis, Bernardo Silva, 20 ans, s'est installé avec talent dans l'effectif Rouge et Blanc. Il a déjà participé à 38 rencontres sous les couleurs monégasques. Et si, en C1, son temps de jeu reste faible, il s'impose comme un créateur à fort potentiel en L1. Cinq buts, une passe décisive en 26 rencontres de championnat font de lui une des belles surprises de la saison à Monaco.

Ses dirigeants ne s'y sont pas trompés. Dès janvier, ils levaient l'option d'achat (15,75 millions d'euros tout de même) pour lui offrir un contrat jusqu'en 2019. "Je suis content d'avoir signé mon contrat définitif, souligne le joueur. C'est un grand pas en avant sportif. Mais cela ne change rien par rapport à mon évolution."

Élu révélation de la D2 portugaise en 2014 avec la réserve de Benfica, Silva avait pour ambition de découvrir le plus haut-niveau. Il a fait mieux. Il est devenu décisif. Ce fut le cas à Caen (3-0) lors de la dernière journée, comme à Nice (1-0). "Marquer pour faire gagner est toujours très important. Oui, cela me rend fier", disait-il après la victoire dans le derby. Son "grand ami", son jeune coéquipier brésilien Fabinho, déjà appelé deux fois en sélection nationale sans jouer, explique: "On parle souvent ensemble. Comme moi, il est arrivé inconnu à Monaco. Nous avons progressé tous les deux".

Un futur comme N.10 axial
Silva possède un profil spécifique. Cela le rend particulier aux yeux de Leonardo Jardim, surtout au moment d'entrer dans le sprint final du championnat. Pour battre une équipe regroupée - ce sera le cas de Rennes samedi, puis sûrement de la Juve mercredi -, l'entraîneur monégasque estime qu'il "faut mieux jouer dans les petits espaces et prendre de meilleures décisions à ces moments-là". Or, selon lui, "Silva est un joueur très technique, de petits espaces". "Il est jeune et va encore progresser sur ses prises de décision dans les dernières passes, poursuit le technicien. Il n'a pas la vitesse de Martial ou Carrasco, mais possède une qualité de décision intéressante."

Très satisfait de son implication, de son état d'esprit et de ses dernières prestations, Jardim lui fait de plus en plus confiance. Et lui voit un avenir intéressant. "Dans le futur, il pourra être N.10 axial, dit-il. Mais il n'a pas encore la qualité de décision nécessaire. En général, ces joueurs ne sont pas les plus jeunes. Ils ont l'expérience." Actuellement, ce rôle est dévolu à Joao Moutinho. "Joao est important pour moi depuis ma venue, précise son cadet. Jouer avec lui est un plaisir. Même si, lorsque je le regardais à la télé quand "il évoluait au Sporting ou à Porto, je ne l'aimais pas trop. Car moi, j'étais à Benfica (sourire)", ose-t-il.

Aujourd'hui, ils sont promis à évoluer côte-à-côte, même en sélection. Car, malgré son âge, Silva est devenu international. C'était contre le Cap Vert en amical le 31 mars dernier, en même temps que le gardien lyonnais Anthony Lopes. Malgré la surprenante défaite face aux Capverdiens (2-0), il a démontré aux Portugais que son exil français était un succès.

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:34

Bastia-Reims, deuxième finale, cette fois pour le maintien

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2480876_full-lnd

Balayé en finale de la Coupe de la Ligue par le Paris SG, défait à Lyon mercredi, le SC Bastia dispute samedi face à Reims (20h00) sa "deuxième finale" de la semaine; une rencontre capitale dans la course au maintien en Ligue 1.

"C'est tout simplement notre deuxième finale de la semaine. C'est un tournant très important mais le groupe est prêt"... Ghislain Printant, l'entraîneur de Bastia a fixé le cap.

Le "Sporting", 14e, n'a plus gagné depuis cinq matches, encaissant 12 buts au passage. Face à Reims, qui reste sur une défaite à domicile face à Nice (1-0) pour le premier match de son nouvel entraîneur, Olivier Guégan, le club corse n'a plus le choix: il doit réagir. "L'écart avec la zone rouge a fortement diminué et nous n'avons plus que deux points d'avance sur le premier relégable, mais également sur Reims (17e)", prévient l'entraîneur. "Mentalement nous ne sommes pas touchés et nous pourrons compter sur la furia de notre stade pour nous pousser à la victoire".

Pour la réception de Reims, le club a en effet décidé de commercialiser toutes les places disponibles de son stade à 1 euro. Une opération qui pourrait se répéter face à Saint-Etienne et Caen pour les deux derniers matches de la saison à Furiani.

'Encore là la saison prochaine'

Résultat: les Corses qui ont joué leur dernier match "à domicile" dans une ambiance pluvieuse et lugubre à Fos-sur-Mer, le 21 mars, pourront compter samedi sur le soutien d'un stade Armand-Cesari à guichets fermés. Car malgré la passe difficile traversée par l'équipe, jamais, dans une saison marquée par l'éviction de Claude Makelele et les tensions entre dirigeants et supporters à la suite de sanctions de la commission de discipline, l'unité n'a été aussi forte au SC Bastia. Les supporteurs, qui sont venus acclamer les joueurs à leur retour en Corse après la finale de la Coupe de la Ligue malgré la lourdeur de la défaite face au PSG (4-0).

Ce match est d'autant plus important que Reims est un adversaire direct dans la course au maintien. Les Champenois dégringolent régulièrement depuis plusieurs semaines. Au point d'occuper la 17e place et de ne devancer le premier relégable (Toulouse) qu'à la différence de buts. Cette dégringolade s'est soldée par la mise à l'écart de l'entraîneur Jean-Luc Vasseur, remplacé par son adjoint Olivier Guégan. Bref ! Le rendez-vous de samedi soir s'annonce brûlant. Un match crucial pour le futur des deux clubs au plus haut niveau, des polémiques, un stade comble...

Les ingrédients d'une 'union sacrée' sont ainsi réunis pour galvaniser des joueurs corses remontées à bloc pour rester en Ligue 1. A l'image de Julian Palmieri qui avertit, bravache: "Que les instances nationales s'y préparent, nous serons encore là la saison prochaine!"

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:41

Montpellier - Courbis : "Dépasser la barre des 50 points"

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2526522_full-lnd

L'entraîneur Rolland Courbis estime que Montpellier, 7e avant de recevoir Caen dimanche (17h00) pour la 33e journée de Ligue 1, "se transforme en arbitre" de la fin de saison en affrontant des candidats à l'Europe, Saint-Etienne, Paris SG et Bordeaux.


Quelle est votre motivation pour cette fin de saison ?
On regardait jusque-là à deux endroits. On avait cette image de regarder devant, tout en regardant dans le rétroviseur. Je regarde devant les équipes qui s'éloignent un peu plus après notre défaite à Toulouse (1-0). Et derrière, je vois Lille qui n'est pas trop loin. On jouera sous peu un match face à Rennes qui peut être décisif pour la huitième ou neuvième place. Et lors des trois, quatre ultimes matches, on fera l'arbitre. Je pense que l'on va atteindre avant la fin de la saison la barre des 50 points, et même la dépasser. Pour moi, ce sera un exploit et une grande fierté. Pour me faire voir les choses d'une manière différente, il faudra quelqu'un de persuasif et argumenté s'il veut m'expliquer que notre saison est décevante.

Etes-vous déçu par la défaite à Toulouse ?
Je suis déçu quand on fait un mauvais match. Et nous avons fait un mauvais match. Je suis déçu de mes choix à cinq jours d'intervalle après avoir gambergé pour mettre deux ou trois joueurs au repos, notamment Sanson (victime à Toulouse d'une rupture des ligaments croisés et absent pour six mois, ndlr). On paie à Toulouse, où j'ai fait le choix de remettre la même équipe, le gros match réussi cinq jours plus tôt à Monaco. J'avais envisagé de remplacer Sanson après soixante minutes et il se pète les croisés à la cinquante-cinquième minute. Quand je revois les quinze derniers jours, les voyages, les matches avec les Espoirs, les heures de bus, peu reposantes pour un sportif, je me dis que l'on aurait pu éviter cette blessure. Cela explique pourquoi je suis moins souriant que d'habitude.

Comment envisagez-vous le match face à Caen sans Sanson ?
Je préparais depuis 15 jours ou trois semaines le retour de Jonas Martin. Comme le match suivant, à Saint-Etienne qui peut terminer sur le podium, me paraît très difficile, je préfère faire débuter Martin face à Caen, pour enchaîner avant Saint-Etienne plutôt que de le titulariser directement à Saint-Etienne. Sanson et Martin élèvent le niveau technique d'une équipe. Récupérer l'un après avoir perdu l'autre est une très bonne nouvelle, même si on ne demandera pas à Jonas d'être à 100% tout de suite. Un assez bon Jonas sera une bonne nouvelle pour nous.

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:46

ASSE - Galtier : "Sans pression contre Lyon"

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2582623_full-lnd

L'entraîneur de Saint-Etienne, Christophe Galtier a estimé vendredi que les Lyonnais "auront à coeur de rentrer dans la gueule" des Verts, dimanche à l'occasion du derby OL-ASSE de la 33e journée de Ligue 1.


Comment l'ASSE aborde-t-elle ce derby ?
Nous avons eu le derby parfait cet automne (victoire 3-0 à l'aller à Geoffroy-Guichard, ndlr), mais les Lyonnais auront à coeur de nous bousculer, de "nous rentrer dans la gueule", de nous marcher dessus. Ce sera comme ça, ça ne peut pas être autrement. Ils vont être dans cet état d'esprit. Ils vont être remontés par leurs supporteurs. Il y aura évidemment le mot présidentiel, tout un stade qui va dire "n'oubliez pas qu" ! C'est-ce que nous avons vécu durant des années. Mais ils n'auront pas de pression supplémentaire. Etre premier, c'est déjà une pression.

Et pour vous qui êtes 5ème ?
Nous jouerons sans pression. Nous sommes dans de bonnes dispositions, pas menacés de relégation, pas mis sous pression par l'environnement ou la direction. Il n'empêche que cela reste le match de la saison, comme toujours.

Au fil des ans, vous semblez préparer ce derby comme un match normal... Est-ce le cas ?
Au départ, quand on débute, on vous parle tellement du derby et du fait que l'on ne l'avait pas gagné depuis de longues années, que ce soit à l'extérieur ou à domicile... On a essayé beaucoup de choses sur les conseils des uns et des autres et on s'est aperçu, finalement, que ce match ne reste qu'un match. Il ne faut pas être prêt cinq ou six jours avant, il faut être prêt dans le vestiaire, au stade. A l'aller, nous avions joué en Europa League peu de temps avant et nous étions entrés très tard dans la préparation du derby.

Vos joueurs, Loïc Perrin en particulier, ne cachent pas que leur objectif est la 3e place. Assumez-vous cette course au podium ?
Il faut d'abord assumer notre classement et notre nombre de points (56). Ensuite, je regarde cette 4e place qui est un objectif. Mais on s'aperçoit que la 3e n'est pas loin. Dans l'absolu, je préfère que "Loïc Perrin dise que la 3e place n'est pas loin" et que tout le monde se mette en tête que le podium n'est pas loin. Je suis heureux de voir mes joueurs ambitieux. Moi, je préfère rester terre à terre et dire que l'on va jouer match après match.

Saint-Etienne s'est imposé lors des deux derniers derbies. Vous sentez-vous favoris ?
Non, c'est toujours celui qui est devant le favori. En plus, c'est Lyon qui reçoit. Aujourd'hui, l'OL est leader avec 64 points. Mais depuis quelques saisons, les deux équipes se sont rapprochées. Pour ne pas dévaloriser l'Olympique lyonnais, loin de là, je trouve que nous nous sommes rapprochés de l'OL dans ces matches-là. Nous ne devons nourrir aucun complexe même si, sur la saison, ils paraissent supérieurs.

Lyon a concédé sa plus large défaite de la saison à Saint-Etienne (3-0). Ne craignez-vous pas que l'OL soit particulièrement revanchard ?

L'OL a connu une défaite et nous une belle victoire. Mais derrière, les Lyonnais ont bien enchaîné. C'est à croire que cette défaite leur a fait du bien. S'ils pensent qu'une défaite à Gerland peut leur donner le titre de champion de France...

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:48

Lyon - Fournier : "Montrer nos progrès contre l'ASSE"

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2564751_full-lnd

En réponse à son confrère stéphanois Christophe Galtier, selon qui les Lyonnais aborderont le derby en voulant "rentrer dans la gueule" des Verts, l'entraîneur de Lyon, Hubert Fournier a répondu vendredi qu'il "serait assez primaire que de penser que cela puisse suffire" et qu'il faudra "d'autres vertus pour prétendre remporter ce match-là".

Comment l'OL aborde-t-il ce derby contre Saint-Etienne ?

Nous avons le match aller en tête, même sans avoir revu la rencontre en vidéo. L'ASSE avait livré un très bon match et nous étions passés à côté. C'est pour cela que le score a été important (3-0).

En conférence de presse, l'entraîneur stéphanois Christophe Galtier a assuré que "les Lyonnais auront à coeur de nous rentrer dans la gueule". Est-ce dans les plans de l'OL ?
Non. Ce serait assez primaire que de penser que "rentrer dans la gueule" puisse suffire. Je ne pense pas que ce soit bien d'axer notre jeu là-dessus. Comme chaque derby, ce sera engagé mais il faudra d'autres vertus pour prétendre remporter ce match-là. Saint-Etienne a une équipe de qualité0

Quels souvenirs avez-vous du match aller ?
Il y a eu tellement de manques. Nous avions fait preuve d'un manque d'engagement certain. Il y avait une grosse différence dans ce domaine entre les deux équipes. Nous avions été trop timorés dans le jeu. Nous n'avions pas eu d'occasions franches, notamment au cours de la première période, assez insipide. Il y a donc plein de choses à rectifier, mais depuis l'eau a coulé sous les ponts et des garçons ont pris de l'expérience. Nous comptons sur eux pour montrer que nous avons progressé depuis ce 30 novembre. Pour certains, le souvenir est encore très vivace.

Pour Lyon, en raison de votre position de leader, l'ambition ne va-t-elle pas au-delà du duel régional ?
S'il y a une revanche, c'est par rapport à nous et notre production. Les Stéphanois n'avaient pas volé leur victoire. Au-delà de la suprématie régionale, il y a un impact fort dans nos ambitions en championnat.

Est-ce une balle de match pour le titre ?
Non, pas pour le titre, mais pour une qualification en Ligue des Champions cela commence à y ressembler. Pour la 2e place, en cas de victoire, cela nous permettrait de mettre un adversaire direct en mauvaise posture, car Saint-Etienne (5e à huit points) prétend aussi au podium. Les Stéphanois n'en sont pas si éloignés et ils l'ont dans un coin de la tête.

Face au milieu en losange de Lyon, Saint-Etienne joue souvent avec un système à trois défenseurs. Est-ce que vous vous y attendez et quel problème cela vous pose-t-il sur la durée ?
C'est quelque chose sur laquelle nous avons travaillé depuis et sur laquelle nous nous sommes améliorés pour pouvoir répondre à cette problématique. En début de match, mercredi, Bastia nous l'a imposé mais a changé en constatant être en difficulté et que nous parvenions à bien contourner leur dispositif. Si cela en prend l'idée aux Stéphanois, ce sera pour nous une bonne opportunité de montrer nos progrès, et que nous pouvons répondre à plusieurs problématiques de l'adversaire.

L'idée est-elle de répondre au défi physique ou de contourner avec le ballon ?
C'est un peu les deux. Il faudra y répondre, car on ne peut pas toujours contourner et il faudra alors assumer. Il est nécessaire de pouvoir contourner techniquement, car nous avons un déficit important par rapport à l'ASSE, une équipe très puissante par ses gabarits et qui impose beaucoup de duels.

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:51

Bordeaux - Sagnol : "L'important, c'est d'être européen"

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2494033_full-lnd

L'entraîneur de Bordeaux, Willy Sagnol a estimé vendredi que "quel que soit le chemin, l'important c'est d'être européen", à l'occasion du déplacement des Girondins dimanche à Lille, lors de la 33e journée de Ligue 1.

Comment faire pour que le soufflet ne retombe pas après la victoire sur Marseille ?
Si on avait la méthode, on l'aurait déjà utilisée avant Toulouse (défaite 1-2 après la victoire contre Paris, ndlr). Après c'est quand même une belle affiche entre deux clubs performants sur les dix derniers années en France. Je ne pense pas qu'il y aura de relâchement en terme de motivation, d'approche du match. Après, on a une équipe qui ne peut pas se permettre de jouer à 90% sinon on retombe dans la normalité et on devient très abordable pour les adversaires. Cette semaine, entre nous, on a beaucoup parlé du match de Toulouse, peut-être plus que celui de Marseille finalement.

Depuis la fin de la CAN, Bordeaux et Lille sont les meilleures équipes de L1. Êtes-vous concurrents pour l'Europe ?
J'ai vu un petit peu les déclarations de leur entraîneur, Lille revient de loin après un parcours en Coupe d'Europe qui lui a pompé beaucoup d'énergie. Donc, ce n'est pas illogique de voir Lille revenir et regratter des points et des places sur tout le monde. Après, est-ce que sincèrement vous croyez une seconde que René Girard a tiré un trait sur un objectif qui est encore réalisable ? Personne n'y croit, c'est dans sa communication. Connaissant René, il sait que s'il nous bat, il revient à quatre points avec cinq matches derrière, tout est faisable. Lille vise l'Europe comme nous, ils partent de plus loin car ils ont eu une première partie de championnat compliquée. Il l'avait dit la semaine dernière: "si ceux de devant ne veulent pas de la Coupe d'Europe, nous on la prendra".

Après votre victoire sur Marseille, Bordeaux vise-t-il la troisième place ?
Nous, on vise une place en Coupe d'Europe l'année prochaine. Quelque soit le chemin, l'important c'est d'y être. Si on nous avait dit fin janvier que l'on serait 6e avec cinq points d'avance sur le 7e, on aurait été nombreux aux Girondins à signer de suite. A part l'accroc de Toulouse, on est sur une super dynamique et le mérite en revient surtout aux joueurs car cela fait trois mois qu'ils travaillent énormément, dur. Chacun a travaillé sur soi-même et aujourd'hui, c'est pas mal.

Qu'est-ce qui peut faire la différence dans ce sprint pour l'Europe que vous avez lancé depuis un moment ?
On est la première équipe à l'avoir lancé car les autres étaient plus haut que nous fin janvier. Malgré le fait qu'on l'ait lancé il y a longtemps, on n'a pas lâché, on est là et ce qui fera la différence, comme dans tous les matches, ce sont les détails. Le mauvais résultat de l'un va donner un "coup de boost" à l'autre et vice versa. Dans ces cas là, la meilleure façon d'atteindre ses objectifs est de compter sur soi-même et prendre un maximum de points.

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:53

La Ligue réduit les suspensions d'Ibrahimovic et Payet

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 2583924_full-lnd

Zlatan Ibrahimovic pourra rejouer début mai: la suspension pour insultes de l'attaquant du Paris SG a été réduite de 4 matches à 3 par la Ligue de football professionnel (LFP), qui a également ramené de 2 matches ferme à 1 match ferme et un avec sursis la sanction visant Dimitri Payet (OM).

La LFP a ainsi suivi l'avis du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), saisi en début de semaine par les deux clubs, le Paris SG et l'OM.

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Saison française, 2014 - 2015 (Part 2) - Page 9 Empty Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 16 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 12 ... 16  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum