[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Résultat du Match

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Vote_lcap83%[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Vote_rcap 83% 
[ 5 ]
[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Vote_lcap17%[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Vote_rcap 17% 
[ 1 ]
[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Vote_lcap0%[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Jeu 20 Mar - 13:20

Bencheikh : «MCA-JSK en finale de la coupe d’Algérie serait somptueux»

Le nom d’Ali Bencheikh est intimement lié au Clasico, tant il a marqué de son empreinte les belles empoignades d’antan entre le MCA et la JSK. Alilou effectue un flash-back et évoque les parties qui ont fait date.

- Ali, que signifie pour vous un match entre le MCA et la JSK ?
- Pour moi, c’est le plus grand derby de l’Algérie, celui qui retient l’attention de tous les passionnés du football.

- On a l’habitude de parler de Clasico plutôt que de derby…

- Pour moi, cela aussi est un derby parce que la distance entre Alger et Tizi Ouzou ne dépasse pas la centaine de kilomètres, donc les deux clubs sont voisins, ce qui justifie l’appellation de derby. C’est un peu comme Barcelone et Madrid, les deux villes ne sont pas trop lointaines l’une de l’autre et, personnellement, je considère qu’on peut parler de derby comme de Clasico. Tant que l’opposition entre les deux rivaux sportifs assure le spectacle et suscite l’engouement des amateurs du beau football, les deux appellations se valent. L’essentiel se passe sur le terrain et c’est ce que réclame le spectateur assis dans la tribune.

- Quelles sont les rencontres qui vous ont marqué ?
- Elles sont nombreuses, je suis tenté de dire toutes celles auxquelles j’ai participé puisque, jadis, toutes les parties entre ces deux grands clubs valaient le détour et cela se vérifiait le jour J. Mais je peux vous en citer quelques-unes plus particulières que les autres. Je songe notamment au match de 1974, au stade du 5-Juillet-1962, qui s’est achevé sur le score de 1 à 0 en notre faveur.

- Qu’avait-il de particulier ?

- Ce jour-là, le Mouloudia a copieusement dominé les débats mais la balle refusait de franchir la ligne de but. On jouait l’ultime minute de jeu, le public avait déserté le stade, le tableau électronique était sur le point de s’éteindre quand, sur une remise en touche effectuée par Azzouz, j’ai décoché un tir de 30 à 35 mètres qui eut raison  de Cerbah, le portier de JSK à l’époque. Peu après cette réalisation, l’arbitre a sifflé la fin. On n’oublie pas facilement un tel dénouement. Je suis tenté de dire que la rivalité sportive entre ces deux grands clubs a pris naissance après ce match.

- Les Mouloudéens retiennent aussi le 2 à 0 en 1976 où, personnellement, vous en avez fait voir de toutes les couleurs à Baris et compagnie, avec vos célèbres petits ponts…
- Il est vrai que ce match représente aussi un des sommets du MCA face à la JSK, mais je préfère m’abstenir de revenir sur les petits ponts et autres. J’ai trop de respect pour mes valeureux anciens adversaires de la JSK et je ne me risquerai pas sur ce terrain.

- On dit que c’est essentiellement à cause de vous que les matches entre le MCA et la JSK sont devenus épicés. La preuve, pour narguer les supporters kabyles, leurs homologues du Mouloudia s’amusaient à reprendre le fameux «Ya Ali, ya bni» du film «L’opium et le bâton» avec Sid-Ali Kouiret…
- Cela a une seule signification à mes yeux : c’est la preuve que j’évoluais en communion avec notre public. Le spectateur venait pour voir du spectacle et il en avait chaque fois pour son argent. A l’époque, le MCA et la JSK répondaient largement à cette attente. Je ne crois pas que ce soit encore le cas aujourd’hui…

- Avez-vous en mémoire d’autres matches qui vous ont marqué ?
- Oui, je me souviens aussi de la fois où on a gagné 3 à 2. Le MCA menait 1 à 0, après la pause la JSK a repris le dessus et le score devint 2 à 1 en sa faveur. On a été ensuite pris à la gorge pour le reste de la seconde mi-temps mais, contre toute attente, on est revenus vers la fin pour inscrire deux réalisations et l’emporter finalement 3 à 2. Là encore, les deux galeries se sont vraiment régalées.

- Vous parlez du fameux match où vous avez jeté votre maillot en direction de Mahieddine Khalef…
- Non, ce geste, je l’ai fait lors d’un match de coupe d’Algérie sur lequel je ne veux pas revenir. Le 3 à 2 dont je parle a été enregistré en championnat. 

- Cela étant dit, le MCA n’a pas toujours gagné, vous souvenez-vous aussi de quelques raclées que vous a infligées la JSK ?
- Bien sûr, la JSK nous a battus aussi et à plusieurs reprises. Cependant, les statistiques étaient en notre faveur, à l’époque le MCA totalisait plus de victoires que la JSK dans le Clasico. C’est après ma génération que la tendance s’est inversée.

- Avez-vous encore en tête la défaite 4 à 1, en 1976 ?
- Oui, mais je dois dire que cela s’est produit essentiellement parce que le MCA revenait d’une expédition harassante en coupe d’Afrique.

- Et la défaite 2 à 1 à Bologhine lors d’un des rares matches où vous avez joué avec Belloumi sous le maillot du Doyen…
- Voilà, effectivement, un autre match mémorable. Le stade s’est avéré trop exigu pour contenir les nombreux supporters des deux formations. Mais les heureux élus qui ont vu le match ont été gratifiés d’un beau spectacle. Il ne faut pas omettre de dire que les supporters assuraient, eux aussi, le spectacle dans les tribunes. Tout était beau, jadis !

- Samedi prochain, la JSK recevra le MCA pour un nouveau Clasico. Qu’en dites-vous ?
- Rien à voir avec ce qui se faisait de notre temps. Aujourd’hui, il n’y a pas les mêmes talents qui s’affrontent, déjà. La comparaison n’a pas lieu d’être. Et même si ce match revêt un cachet important, puisque les deux équipes luttent pour une place qualificative pour la Champions League ou la coupe de la CAF, je ne m’attends nullement à ce que les débats soient rehaussés. C’est la triste réalité à laquelle nous sommes conviés, malheureusement.

- A vous entendre, même un MCA-JSK en finale de la coupe d’Algérie, comme c’est encore possible cette saison, serait, à la limite, ennuyeux ?
- Ennuyeux, je n’irais pas jusqu’à le dire ! Au contraire, dans ce contexte, la partie sera très intéressante à suivre. Mais dans quelle enceinte un tel match se jouera ? MCA-JSK en finale de la coupe d’Algérie n’a de valeur à mes yeux que s’il se joue au 5-Juillet-1962, dans un stade plein comme un œuf. Là, au moins une condition sera réunie pour redonner à ce match sa vraie dimension.

- Le stade Tchaker de Blida ne vous contenterait pas ?
- Combien peut-il contenir ? 40 000 personnes, tout au plus ! On est loin, très loin de la masse de supporters qu’on dénombre au MCA et à la JSK. Mais bon, la pelouse y est bonne, c’est une autre condition réunie pour donner ses chances au Clasico d’exister de nouveau. Toutefois, quoi que l’on fasse on sera toujours loin des rencontres palpitantes d’antan. Le docteur Benmerabet, cheih Kermali et Youssef Hassena  ne sont plus parmi nous, s’ils étaient encore de ce monde ils vous relateraient mieux que moi ce que signifiait une opposition entre le MCA et la JSK. Je saisis l’occasion pour m’incliner devant leurs mémoires et prier pour que le Clasico renaisse un jour et retrouve tout ce qui faisait son charme.

--------------------------------

Baris, sa victime préférée
Ali Bencheikh était le joueur qui donnait du fil à retordre aux défenseurs de la JSK. Rachid Baris, l’ancien milieu de terrain, était celui qui en avait le plus souffert. Il était souvent désigné pour marquer à la culotte Alilou, lequel s’en sortait en le faisant tourner en bourrique, notamment à l’aide de petits ponts. Un jour, alors que ses équipiers lui demandaient de serrer un peu mieux le marquage sur Bencheikh, Baris répondit : «Faites-le donc à ma place.» Tous s’y étaient refusés de peur de subir le même sort…

89’ : Alilou marque et jette son maillot en direction de Khalef
Ali Bencheikh a rarement trouvé grâce auprès de Khalef quand celui-ci était sélectionneur national, lui préférant Lakhdar Belloumi comme meneur de jeu. Ainsi, le Mouloudéen n’a pas disputé la moindre minute du Mondial 1982, il lui en a tenu rigueur. Lors d’un match de coupe d’Algérie entre le MCA et la JSK (3-2), Alilou a marqué le but qualificatif du Doyen à la 89’ après avoir fait des misères à deux joueurs kabyles. Fou de joie, emporté par l’ivresse de la revanche, Bencheikh s’est dirigé vers Khalef, a ôté son maillot et l’a jeté en sa direction !

«Celui qui ne sera pas au lit à 22h sera contraint de s’occuper de lui»
Vrai ou faux, mais l’anecdote a circulé avec insistance. Il s’est dit que les joueurs de la JSK avaient tellement peur d’être désigné pour marquer Bencheikh que Khalef utilisait cela pour être sûr que ses protégés ne veilleraient pas la veille du Clasico, lors des mises au vert. «Celui qui ne sera pas au lit à 22h pile sera contraint de marquer Bencheikh lors du match», menaçait Khalef ses joueurs…

Adghigh avait l’antidote pour les petits ponts
On le sait, le péché mignon de Bencheikh était de faire des petits ponts à ses adversaires. Rachid Adghigh, l’ancien libero de la JSK, avait une parade à cela. Ainsi, l’ex-capitaine des Canaris avait pour coutume de dire à ses défenseurs : «Ouvrez bien vos jambes et laissez Bencheikh vous faire des petits ponts. Sachez que je serai juste derrière pour récupérer le ballon et lancer une contre-attaque !»

Battu 3 à 0 à Tizi par de jeunes loups kabyes, il fait l’aveu !

Prévoyant, Khalef avait senti la fin du grand Jumbo-Jet, il songea rapidement à renouveler son effectif en intégrant de nouveaux jeunes talents, tels Ayache, Djahnit et autres Adane. C’est avec une équipe rajeunie donc que la JSK reçut un grand Mouloudia impressionnant par ses joueurs chevronnés, à l’image de Bencheikh. Le résultat final a été un 3 à 0 sans appel en faveur des jeunes loups kabyles. Fair-play, Alilou reconnut la supériorité de l’adversaire et avoua que les Canaris lui avaient administré une leçon de football !

Compétition (20/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Jeu 20 Mar - 13:25

Larbès : «Bencheikh ne m’a jamais mis un petit pont»

Salah Larbès est un des joueurs les plus doués de sa génération, un joueur complet, plein de talent. Défenseur latéral gauche, Larbès aura été, à son poste, un des meilleurs de sa génération. Fidèle à son équipe de toujours, la JS Kabylie, Larbès aura vécu et joué beaucoup de Clasico. Les matches entre la JSK et le MCA, il en a joué de nombreux au point de nous dire : «Je ne peux pas me rappeler de toutes les rencontres, il y en a eu tellement.» En effet, des Clasico, il y en a eu, des matches de très haut niveau, des matches intenses, du suspense, des émotions et surtout du très beau spectacle. Salah Larbès nous parle dans cet interview du «bon vieux temps» et des émotions qu’a toujours générées un match entre les deux clubs les plus populaires du pays.

- Salah Larbès, après demain, il y aura un certain JSK-MCA. Que vous inspire une rencontre entre ces deux équipes ?
- C’est un match pas comme les autres pour le football algérien puisqu’il s’agit d’un match opposant les deux plus grandes équipes du pays. Comme l’appelle la presse, c’est le Clasico. Une rencontre entre deux formations qui se connaissent et qui se respectent beaucoup. C’est des matches trop souvent serrés, mais qui sont disputés de bout en bout. Les deux équipes jouent à fond sans calcul aucun, même si parfois le match se termine par des scores vierges.

- Est-ce que vous aviez, à votre époque, une préparation spécifique avant d’affronter le Mouloudia ?
- Non, jamais, il n’y a jamais eu de préparation spécifique à proprement dire. Pour nous, c’est un match, certes, spécifique, du fait qu’il s’agit du Mouloudia, mais, pour autant, nous n’avons jamais eu à effectuer une quelconque préparation spécifique pour ce match. Il arrive des fois que nous jouons le Mouloudia dans des matches déterminants ou d’une grande importance. Dans ce cas-là, il est vrai qu’on se met au vert, la veille du match, dans un endroit tranquille afin de ne pas être perturbés, mais une préparation, non jamais.

- Comment abordiez-vous les matches contre le Mouloudia et qu’est-ce qui vous motivait le plus ?
- Je vous le dis sans ambages. Pour ce qui nous concerne, nous avons toujours abordé le Mouloudia en privilégiant le volet spectacle. Pour nous, l’important, c’est que les gens qui viennent voir jouer les deux clubs les plus populaires du pays rentrent chez eux tout heureux d’avoir été là. Je pense que cela est aussi valable pour nos amis du MCA. Pour nous, le point fondamental dans un match entre la JSK et le MCA est de se donner à fond afin de permettre aux spectateurs de vivre des moments de bonheur. Certes, il faut gérer son match, c’est évident, mais gérer ne veut pas nécessairement dire faire des calculs. Nous, on nous demandait de mouiller le maillot, de faire honneur aux couleurs et au club, il nous fallait faire honneur aux dizaines de nos supporters qui venaient nous voir. Après, qu’on perde ou qu’on gagne l’essentiel est que nous avons tout donné dans ce match et nos supporters sont fiers de nous au sortir du stade. Ils sont fiers de nous parce que nous avons été glorieux. Souvent, ils sont 80.000 spectateurs, il ne faut surtout pas les décevoir. Voilà ce qui nous motivait le plus en affrontant le Mouloudia. Il fallait à chaque fois assurer le spectacle.

- Y avait-il des relations entre vous et les joueurs du Mouloudia ?
- Et comment ?! C’étaient des amis. Nous étions des amis en dehors du terrain. Souvent, après les matches, on se donnait rendez-vous à Matares ou à Sidi Fredj, on passait des moments formidables, on discutait, on refaisait le match, on rigolait beaucoup. Oui, nous étions des amis en dehors du terrain, mais, dans le match, chacun se défonçait pour les couleurs de son équipe.

- Ce que vous dites est d’autant plus vrai qu’il n’y jamais eu de problèmes dans les matches opposant la JSK au MCA…
- Ah ça oui ! Jamais au grand jamais il y a eu un quelconque problème, c’est vrai.

- C’est l’amitié qui liait les joueurs de la JSK à ceux du MCA qui faisait qu’il n’y avait pas de problèmes dans vos matches ?
- Oui, il y a un peu ça, mais pas seulement. Je crois que nous étions, à mon époque, beaucoup plus respectueux du maillot, des couleurs, des supporters, de nos clubs respectifs. On se donnait en spectacle sur le terrain en jouant au foot et en respectant l’adversaire. C’était un respect mutuel. Les gars du Mouloudia savaient qu’ils affrontaient un club nommé JSK, on ne se permettait aucun écart dans nos matches. Ce respect se traduisait aussi par notre comportement envers l’arbitre. On lui faisait tellement confiance, on le respectait lui aussi. D’ailleurs, il y a eu des arbitres qui nous disaient franchement qu’ils sont honorés d’avoir été choisis pour diriger nos matches. Ceci vous dire l’aura qu’avait un match entre la SK et le Mouloudia. Et ce grand respect pour les uns et les autres ne veut aucunement dire qu’il ne faut pas se donner à fond sur le terrain. Je vous prie de me croire que sur le terrain personne ne faisait de cadeau à personne. Croyez-moi, ça allait très vite et très fort.

- Parmi tous les Clasico que vous avez disputés, quel est celui qui vous a marqué le plus ?
- Je pense qu’il y en a deux. Il y a eu celui de la coupe que nous avons perdu au 5-Juillet trois buts à deux. Un match intense, plein de rebondissements, un niveau très élevé, du beau spectacle en somme, un match que, je pense, beaucoup n’ont pas encore oublié. Et puis, il y a ce match où  nous avions terrassé le Mouloudia par quatre buts à un à Tizi Ouzou. Dans ce match, nous avons été tellement supérieurs que le MCA était débordé de toutes parts. On a fait le match parfait ce jour-là, je ne peux pas l’oublier. Mais, paradoxalement, beaucoup de gens retiennent celui de la coupe perdu, comme je viens de vous le dire, trois buts à deux. Alors que celui de quatre à un en notre faveur, une prestation de très haute facture, les gens ont tendance à l’oublier.

- Selon-vous, qu’est-ce qui a changé aujourd’hui ?
- Tout. Tout a changé aujourd’hui et c’est bien dommage. La mentalité n’est plus la même. Nous avons perdu nos vertus. L’essence même de ce match entre deux grandes équipes, qui est le respect, à tendance à disparaître, c’est malheureux. Les joueurs doivent, sur le terrain, donner l’exemple, ils ne doivent pas exciter les supporters, les chauffer… Ils sont tenus de respecter les couleurs de ces deux grandes équipes.

- Avez-vous encore des contacts avec certains anciens du Mouloudia ?
- Oui, autant que faire se peut. La dernière fois, j’ai été honoré par la commune de Tixeraïne, là où j’habite.

- J’ai eu le plaisir ce jour-là de rencontrer Ali Bencheikh, Nacer Bouiche, Wahab Zenir, etc. Pour vous dire que c’est toujours un plaisir de se rencontrer entre anciens.

- Justement, en parlant de Bencheikh, d’aucuns évoquent un petit pont qu’il vous a…
- (Il coupe sec et d’un ton ferme) Jamais, il n’y a jamais eu ce petit pont dont certains parlent. D’ailleurs, je vous invite à revoir tous les matches et jamais vous trouverez ce petit pont que certains évoquent. De toutes les façons, je suis très sûr de ce que je dis, ce petit pont n’a jamais existé, c’est de la pure fabulation. Ali n’a jamais été mon concurrent direct, il était milieu de terrain et moi arrière latéral, il était très rare de le voir déborder à gauche, lui allait plutôt côté droit. Moi, c’était Omar (Betrouni, ndlr) qui était toujours face à moi. Les gens parlent de cela, mais ne disent jamais qu’avec moi, jamais Betrouni n’a réussi à inscrire le moindre but. Ça, on ne le dit jamais, pourtant, Omar, c’était un grand buteur à l’époque.

Compétition (20/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Jeu 20 Mar - 13:28

JSK : 6 bonnes raisons pour battre le MCA

Après-demain à 16h, les amateurs du ballon rond seront au rendez-vous avec le grand clasico. La formation du Djurdjura recevra au stade du 1er-Novembre le Mouloudia d’Alger dans un match choc. Déjà, les rencontres entre les deux équipes ont toujours été spéciales vu la rivalité qui existe entre la JSK et le MCA depuis toujours.

Aussi, samedi prochain, tous les yeux seront braqués sur le stade du 1er -Novembre où les deux teams joueront leur saison en championnat. Les Canaris et les Mouloudéens ont presque le même objectif à atteindre en championnat, celui de terminer la saison sur le podium. Tout se décidera lors de cette rencontre. Pour la JSK, il y a d’autres bonnes raisons en plus de cette histoire de podium qui pousseront les coéquipiers du capitaine Rial à battre les Vert et Rouge.

1- Maintenir cette bonne dynamique

Après l’amère défaite des Jaune et Vert à Béjaïa lors du big derby kabyle, la bande à Aït Djoudi a renoué avec le succès à l’occasion de la venue de l’ASO à Tizi Ouzou. Mieux encore, les camarades de Remache ont enchaîné avec une autre victoire le week-end passé en battant l’ESS chez elle. D’ailleurs, à la JSK, tout le monde partage le même avis : battre le MCA afin de continuer sur cette lancée et surtout maintenir cette bonne dynamique qui règne actuellement au sein du groupe.

2- Avec la défaite de l’ESS, une occasion en or de prendre la seconde place
Les joueurs kabyles sont gonflés à bloc à quelques heures seulement du clasico. Après leur victoire devant l’ESS, l’écart de points qui sépare la JSK de l’Entente est passé de six à trois points. Mieux encore, la formation phare des Hauts Plateaux a perdu avant-hier mardi à Constantine devant le CSC lors du match avancé de la 24e journée. Une victoire des Canaris samedi devant le MCA nivèlera carrément la différence de points entre les deux formations. La JSK pourrait même prendre la seconde place avec la différence de buts.

3- Une question de suprématie en jeu
Entre le Mouloudia et la JSK, il y a toujours une histoire de suprématie, qu’elle soit en coupe ou en championnat, que le match se déroule à Tizi ou à Alger. Les deux équipes luttent toujours pour essayer de prendre une avance l’une sur l’autre. Pour le moment, ce sont les Kabyles qui devancent le Doyen, et les hommes de Mohand Chérif Hannachi veulent toujours garder cette suprématie.

4- Ecarter la menace du MCA

A la veille du clasico, c’est la JSK qui est sur le podium avec deux points d’avance seulement sur le MCA. Une victoire des Jaune et Vert, samedi, creusera l’écart de cinq points. Un écart qui pourrait garantir au moins une troisième place au classement final pour la bande à Aït Djoudi. D’ailleurs, c’est l’une des meilleures raisons qui poussera Sedkaoui et consorts à battre le MCA.

5- Prendre un ascendant psychologique par rapport à la… finale de la coupe d’Algérie
Certes, en football, tout peut arriver, néanmoins, on se dirige vers une finale MCA-JSK en coupe d’Algérie. La JSK recevra la modeste équipe du CRBAF à Tizi Ouzou pour le compte des demi-finales, alors que les Mouloudéens joueront la JSMC. Une victoire des Jaune et Vert, samedi, permettra aux joueurs kabyles de prendre une avance sur le plan psychologique sur leurs homologues du Mouloudia par rapport à la finale.

6- Faire plaisir aux supporters
Enfin, une victoire de la JSK samedi fera un grand plaisir aux supporters du club. Ces derniers n’ont pas hésité au lendemain de la victoire de leur équipe devant l’ESS d’exiger des joueurs de gagner le clasico. Les fans du club seront très nombreux après-demain au stade, ils ont promis d’envahir le stade du 1er-Novembre. En outre, ils souhaitent fêter la victoire avec leurs joueurs à l’issue de cette partie.

Compétition (20/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Jeu 20 Mar - 13:29

Belaïd Bacha (directeur de l’OPOW)
«500 billets de différentes couleurs pour les supporters du MCA»


Le directeur de l’Office du parc omnisports de la wilaya de Tizi Ouzou  qu’on a joint hier après-midi au téléphone nous a confirmé le nombre exact des billets qui seront mis à la disposition des supporters du MCA. «On mettra 500 places à la disposition des supporters du Mouloudia d’Alger», nous dira d’emblée M. Bacha, avant d’ajouter : «Mardi dernier, on a tenu une réunion à la wilaya avec les différentes parties qui seront concernées par cette rencontre. C’est la JSK qui reçoit, donc ce sont les responsables de cette équipe qui décident du nombre de billets à accorder à leurs invités. Nous, on est une administration qui marche selon les demandes de l’équipe locale. On a pris donc la décision de mettre cinq cents tickets à la disposition des fans du MCA, et puis, ces cinq cents billets seront de différentes couleurs par rapports aux autres tickets qui seront mis à la disposition des supporters de la JSK.»

«La vente des billets débutera à 11h, les portes du stade seront ouvertes en même temps»
Concernant la vente des billets, M. Bacha précise : «On ouvrira les guichets à 11h pour débuter l’opération de la vente des billets, on veut éviter l’anarchie. Pour cette raison, on a pris cette décision de commencer la vente à cinq heures du coup d’envoi de la partie. D’ailleurs, même les portes du stade seront ouvertes en même temps. Le supporter qui achète son billet pourra entrer directement au stade et éviter l’encombrement aux alentours du stade.»

«Il y aura presque le même dispositif sécuritaire, on prend tous les matchs avec un grand sérieux»
Concernant le dispositif sécuritaire qui sera mis en place samedi prochain, le directeur de l’OPOW avoue : «Après la réunion qu’on a tenue mardi dernier, les choses sont très claires, c’est presque le même dispositif qui sera mis en place. Nous, on prend tous les matchs avec le même sérieux, on ne laisse rien au hasard et on ne choisit pas les matchs.»

«Les 2 équipes ne manqueront de rien, on a toujours réussi de bonnes organisations de matchs»

Enfin, avant de mettre fin à notre conversation avec M. Bacha, ce dernier a tenu à rassurer les deux équipes concernant une bonne organisation de la rencontre. «Notre tâche se limite à bien organiser ce grand rendez-vous. En plus des supporters qui seront bien pris en charge dans les gradins, les deux équipes ne manqueront de rien, on a toujours réussi de bonnes organisations et on continuera à le faire.»

Compétition (20/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Jeu 20 Mar - 13:33

JSK : Aït Djoudi a étudié le jeu des Mouloudéens

En accueillant ce samedi le Mouloudia d’Alger pour le compte de la 24e journée de championnat, les Canaris sont déterminés à empocher les trois points.

La défaite concédée par l’ESS avant-hier devant le CSC les a stimulés pour battre le Mouloudia d’Alger. Un succès lors de la prochaine journée ne fera que leur bonheur. D’un côté, ils rejoindront l’ESS à la deuxième place, de l’autre, ils écarteront définitivement la menace du  MCA, un adversaire qui vise la deuxième place. Ils n’ont pas d’autre alternative que d’empocher les trois points, s’ils veulent avoir leur destin en main, car tout autre résultat que la victoire pourrait leur faire mal en cette fin de saison. Ils ont longtemps rêvé d’une place qualificative pour la prestigieuse compétition africaine et ce serait malheureux pour eux de rater l’opportunité qui se présente ce samedi face au MCA. Il reste, certes, encore des matches, mais s’ils ne gagnent pas chez eux et devant leurs supporters, ils auront du mal à trouver des ressources pour terminer la saison en beauté. 

Même si le MCA n’impressionne pas en cette phase retour, l’entraîneur Aït Djoudi ne veut pas regarder son adversaire de haut. Il sait que les Mouloudéens feront l’impossible pour repartir avec les trois points et, pour éviter toute mauvaise surprise, il a bien étudié leur jeu. Il est convaincu que le Mouloudia d’Alger renferme en son sein des éléments capables de faire la différence à n’importe quel moment. Ainsi, pour ne pas s’aventurer même s’il a déjà affronté cette équipe au match aller, Aït Djoudi a visionné ses derniers matches. Il mettra son dispositif tactique selon les forces et les faiblesses de son adversaire. Ce n’est pas un hasard s’il a opté pour le huis clos à 72 heures du clasico

Les supporters confiants
Il n’y a pas que les dirigeants, le staff technique et les joueurs qui affichent un optimisme béat à quelques jours du clasico. Les supporters aussi croient que les trois points resteront à Tizi Ouzou. Ils pensent que toutes les conditions sont réunies pour que leur équipe enchaîne avec une victoire. Le MCA ne leur fait nullement peur. Et pour montrer qu’ils sont proches de leur équipe, ils comptent envahir le stade ce samedi afin d’apporter leur soutien aux joueurs. Ils sont prêts à soutenir l’équipe jusqu’au bout, mais ils souhaitent en contrepartie qu’elle s’impose devant le MCA. Ils n’accepteront pas un autre résultat que la victoire. Les joueurs sont avertis et ils savent ce qu’il leur reste à faire pour ne pas perdre le soutien de leur public.

Plus de peur que de mal pour Sedkaoui
Le milieu des Canaris, Kaci Sedkaoui, a été contraint de quitter le terrain hier plus tôt que prévu. En effet, au cours du match d’application disputé entre les joueurs, il a été victime d’un méchant coup de la part de l’un de ses équipiers. Toutefois, son cas ne prête pas à l’inquiétude puisque les douleurs ont totalement disparu. D’ailleurs, le staff médical rassure les fans en affirmant que Sedkaoui n’a rien de grave.

Benlamri ménagé
Comme nous l’avons annoncé dans notre dernière édition, le défenseur Djamel Benlamri ne reprendra les entraînements qu’aujourd’hui. Souffrant d’une grippe, il a été ménagé par l’entraîneur Aït Djoudi. Le staff technique affirme néanmoins qu’il sera présent ce samedi face au Mouloudia d’Alger.

La séance à huis clos
A l’approche du clasico, le staff technique a opté pour le huis clos pour permettre à ses joueurs de ne se concentrer que sur leur prochain match face au MCA. Il sait que le rendez-vous de ce samedi est important pour la suite du parcours et, pour mettre tous les atouts de son côté, il préfère travailler loin des regards des indiscrets.

Asselah en tenue de ville
Ne s’étant pas entraîné avec le groupe depuis le derby face à la JSMB, le gardien Malik Asselah s’est présenté hier au stade en tenue de ville. Depuis son expulsion à Béjaïa, il a été soumis au repos total. Affecté par sa suspension suite à son mauvais comportement à Béjaïa, le portier numéro 1 des Jaune et Vert a vécu des moments difficiles. Son retour à l’entraînement était prévu en début de semaine, mais, comme il ne fera son retour que face  au RCA, il a prolongé son repos. Il a tenu à être présent hier au stade afin de motiver ses partenaires à quelques jours du clasico.

Hannachi présent
Tenant à la victoire face au MCA, le président Hannachi a assisté à la séance d’hier afin de voir de plus près les conditions dans lesquelles se prépare son équipe pour le clasico face au MCA. Il a eu une longue discussion avec l’entraîneur Aït Djoudi.

Comment Aït Djoudi compte bloquer l’ascenseur Hachoud
A 48 heures du choc qui mettra aux prises la JSK avec le MCA au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert cache son jeu. Aït Djoudi ne veut pas dévoiler ses cartes. Néanmoins, le staff technique qui a bien étudié le jeu des Vert et Rouge a bien compris que le grand danger pourra venir de la part de Hachoud. D’ailleurs, l’arrière droit du MCA est le meilleur buteur de l’équipe. Pour cette raison, AAD veut bloquer carrément l’enfant d’El-Attaf. Le coach kabyle compte utiliser Bencherifa comme ailier gauche, rien que pour bloquer Hachoud. Ainsi, Mekkaoui retrouvera son poste de latéral gauche et le jeune Aïboud sera utilisé comme joker. Bencherifa est l’un des meilleurs joueurs de la JSK en cette phase retour, il a réalisé de belles prestations comme arrière gauche ou comme ailier gauche. Avec Mekkaoui, les deux joueurs ont démontré pas mal de choses lorsqu’ils ont joué ensemble sur le côté gauche. D’ailleurs, la stratégie d’Aït Djoudi sera basée beaucoup plus sur Mekkaoui et Bencherifa et sur ce côté gauche. Le staff technique des Canaris veut tout simplement paralyser Hachoud lors de cette rencontre. Voilà l’une des stratégies d’Aït Djoudi pour le match de samedi. Ce dernier profitera de la séance d’aujourd’hui pour arrêter ses plans concernant la rencontre d’après-demain.

Compétition (20/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Jeu 20 Mar - 18:24

JSK – MCA : La liste des joueurs convoqués
A l’occasion de la 24ème journée du championnat de la Ligue 1, la JSK affrontera ce Samedi 22 mars 2014 à 16h00 l’équipe du MCA. Le staff technique du club kabyle a convoqué une liste de 18 joueurs pour ce rendez-vous. Par rapport au précédent match contre l’ESS, un seul changement est noté. Il s’agit du remplacement d’Aymen Madi par l’arrière gauche Zinedine Mekkaoui.

La liste des joueurs est composé de :
Nabil MAZARI
Mohamed AMARA
Belkacem REMACHE
Walid BENCHERIFA
Ali RIAL
Djamel BENLAMRI
Malik RAYEH
Kaci SEDKAOUI
Kamel YESLI
Tayeb MAROCI
Zinedine MEKKAOUI
Saïd FERGUENE
Sid Ahmed AOUEDJ
Farid BEZIOUEN
Samir AIBOUD
Hamza BENCHERIF
Albert EBOSSÉ
Mohamed ZAÂBIA
Rédaction

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 11:36

Alors que Hannachi a pris la décision d’octroyer 500 places seulement aux visiteurs
Les supporters mouloudéens comptent envahir Tizi


Bien que le président de la JSK, Moh-Chérif Hannachi, ait pris la décision d’octroyer 500 places aux supporters mouloudéens pour ce Clasico, les inconditionnels des Vert et Rouge préparent un déplacement massif au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, pour soutenir les coéquipiers de Amine Aksas. Selon nos informations et les échos qui nous sont parvenus de Bab El Oued, la Casbah et d’autres quartiers de la capitale, il devrait y avoir entre 1 500 et 2 000 supporters mouloudéens à la capitale du Djurdjura pour soutenir leur équipe dans cette rencontre difficile. Les fans algérois veulent aller en masse, car ils savent d’avance qu’ils sont les bienvenus chez leurs amis kabyles. Les deux galeries entretiennent, en effet, d’excellents rapports, c’est ce qui encourage d’ailleurs les Mouloudéens à se rendre en masse en Kabylie.

Les dirigeants mouloudéens font confiance à Hannachi pour plus de places
Par ailleurs, le président de la JSK, Moh-Chérif Hannachi, a d’ouvrir les portes aux inconditionnels du Mouloudia s’ils sont nombreux. Les dirigeants algérois espèrent que Hannachi honore l’engagement fait à Boumella, en lui faisant savoir qu’il allait augmenter le quota des supporters mouloudéens sur place pour leur permettre de suivre le Clasico de très près.

Les Mouloudéens n’ont pas compris sa décision
Par ailleurs, de nombreux supporters du vieux club algérois et même de ses proches n’ont pas compris la décision du boss kabyle de limiter le quota à 500 places seulement. En effet, tout le monde estime que Hannachi n’avait fait aucune protestation ni avant le match aller à Bologhine, ni après  le quota octroyé aux supporters kabyles. Au contraire, les Kabyles étaient reçus royalement à Bologhine, en ayant 900 places. Hannachi n’avait pas apprécié, en effet, ce que son équipe a enduré à Bologhine face à l’USMA et non contre le Mouloudia.

---------------

Des perles du Clasico :
Iboud quitte le terrain pour protester contre une bagarre

Dimanche 18 janvier 1976, un match de championnat a eu lieu au stade du 5-Juillet entre le MC Alger et la JS Kabylie. Bien entendu, les gradins étaient archi-comble, compte tenu de la valeur des deux équipes (les deux clubs avaient remporté les trois derniers exercices du championnat). Tellement la rivalité et la tension qui régnaient ce jour-là, un violent accrochage a eu lieu entre le libero du Mouloudia, Abdelouahab Zenir, et l’avant-centre kabyle, Rachid Dali. Une bagarre générale s’en est suivie sur le terrain, à laquelle ont pris part les joueurs des deux camps. Plutôt une majorité de joueurs, car il y en avait parmi eux qui étaient contre ce qui se passait, à leur tête Miloud Iboud, capitaine de la JSK. Dégoûté de voir un match de football donner lieu à des violences physiques, il a enlevé ses souliers de foot et s’est dirigé vers les vestiaires, sous les applaudissements d’une grande partie du public. Les incidents ont eu pour conséquence la suspension de trois joueurs du MCA et autant de la JSK.

Mekhloufi double la sanction de Cerbah
Parmi les joueurs de la JSK expulsés dans ce match, figurait le gardien de but international Mehdi Cerbah. Le sélectionneur national de l’époque, Rachid Mekhloufi, était présent à la tribune officielle du stade du 5-Juillet pour suivre la partie. A la fin, il s’est dirigé vers le vestiaire de la JSK et a demandé à voir Cerbah. Le regardant droit dans les yeux, il lui a dit : «Quelle que soit la sanction que t’infligera la FAF, ce sera le double en Equipe nationale.» Le gardien de but a été suspendu pour 6 matchs et Mekhloufi a décidé donc de le priver de 12 matchs internationaux. Malgré cela, Cerbah continuait à s’entraîner le plus normalement du monde. Questionné un jour par un supporter sur la motivation qui le fait s’entraîner alors qu’il était suspendu en club et en sélection, il avait répondu : «Je continue à travailler pour préparer mon retour. Je sais que mon club et l’Equipe nationale ne pourront pas se passer de mes services.»

Betrouni épuise Maghrici pour offrir le titre au MCA à Tizi
Le  5 juillet 1976, le match retour a eu lieu au stade Oukil-Ramdane de Tizi Ouzou. En cas de victoire du Mouloudia, ce dernier assurerait de remporter le championnat. Les Kabyles ne comptaient pas se laisser faire et ont voulu mener la vie dure aux Algérois. Cependant, le MCA avait su trouver l’astuce pour vaincre la JSK, après avoir bien observé le jeu de cette dernière. En effet, l’arrière gauche, Rezki Maghrici, avait tendance à monter très souvent vers l’attaque pour jouer quasiment comme ailier gauche. Instruction avait été donc donnée à l’ailier droit du MCA, Omar Betrouni, de monter souvent sur son flanc afin d’user et épuiser Maghrici. Effectivement, ce dernier a terminé le match complètement cramé, ce dont a profité Betrouni pour effectuer deux raids à droite dans les vingt dernières minutes du match et servir Bachi (65’) et Bousri (75’) pour deux buts synonymes de titre de champion.

Le Buteur (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 11:37

Hannachi en colère contre le directeur de l’hôtel Amraoua

Le président Moh Cherif Hannachi était dans tous ses états, hier matin, après avoir appris que le directeur de l’hôtel Amraoua avait accepté la réservation de la délégation du Mouloudia. Le directeur en question a mis à la disposition des Algérois une vingtaine de chambres double, pour l’ensemble des deux catégories, à savoir Espoirs et seniors. Pourtant, la direction du club kabyle avait convenu avec le directeur de Amraoua, en début d’année, de ne pas héberger les adversaires de la JSK. Hannachi a exigé que son équipe soit hébergée à Amraoua, à chaque veille de match, afin de permettre aux joueurs de rester concentrés, avant les rencontres. Ces tensions d’avant-match pourraient provoquer des étincelles, au cas où l’adversaire effectue la mise au vert dans le même lieu d’hébergement. Le problème était donc soulevé durant l’ensemble de la journée, sans qu’aucune solution n’ait été trouvée.

La direction du Mouloudia refuse d’annuler sa réservation
Nous avons appris, par la même occasion, que la direction de Amraoua avait pris attache avec l’un des responsables du Mouloudia d’Alger, en vue de le convaincre de changer de lieu d’hébergement. Une demande que la direction du Doyen a catégoriquement refusée. Les Mouloudéens ont donc maintenu leur réservation à Amraoua, pour les Espoirs et les seniors.

Les Kabyles séjourneront probablement à l’hôtel le Concorde
Jusqu’à hier soir, la direction kabyle n’avait pas encore pris de décision finale, concernant le lieu d’hébergement du club. Par contre, ce qui est certain, c’est que les Kabyles ne séjourneront pas sous le même toit que les Mouloudéens. C’est la décision prise par le président Hannachi. Du coup, il est fort probable que la délégation prenne ses quartiers à l’hôtel le Concorde.

Le Buteur (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 11:41

Hannachi : «On a préparé ce match avec un seul mot d’ordre : gagner !»

Vingt-quatre heures nous séparent du Clasico JSK-MCA, un match qui fait l’actualité en Kabylie comme dans l’Algérois. Les deux clubs, qui occupent respectivement la 3e et 4e place au classement général, vont s’affronter avec comme seul objectif de s’emparer de la deuxième place et espérer terminer l’exercice avec une qualification à la C1. L’enjeu est de taille et le match s’annonce des plus palpitants. Le premier responsable de la JSK, Mohand-Cherif Hannachi, qui a tenu à marquer de sa présence la séance d’entraînement d’hier, a déclaré : «Nous avons préparé notre match dans les meilleures conditions possibles. Les joueurs restent sur deux victoires consécutives et sont armés d’une bonne volonté pour assurer la continuité. On a effectué une bonne préparation avec comme seul mot d’ordre, la gagne ce samedi soir face au Mouloudia.»

«Nous tenons à cette 2e place pour nous qualifier à la C1»
Le président de la JSK, qui n’a, bien entendu, pas suivi le dernier match CSC-ESS, dont le résultat final favorise énormément les Kabyles qui rêvent d’un retour en force à la plus prestigieuse compétition continentale, a révélé : «Nous aurons l’occasion, ce week-end, de remonter à la deuxième place, qui nous ouvre les portes de la Ligue des champions, on doit la saisir. Les joueurs ont compris l’enjeu du match et sont déterminés à chercher cette victoire qu’on doit offrir à nos supporters que nous attendons en force.»

«J’ai confiance en mon groupe, les joueurs vont l’entamer en force»
Concernant la rencontre, le président Hannachi avoue : «Il est évident que le match soit difficile entre deux formations qui jouent pour une place sur le podium. Je dirais que les deux parties ont un but commun. De notre côté, j’ai confiance en mon groupe et les joueurs vont entamer le Clasico en force.»

«La JSK traverse une bonne période, il faut maintenir cette lancée»
Convaincu de voir sa jeune formation réaliser un bon match, Hannachi ajoute : «Depuis que l’équipe a renoué avec la victoire face à l’ASO, l’ambiance est revenue et le travail s’effectue dans un bon état d’esprit. On doit absolument maintenir cette bonne dynamique et cette lancée.»

«Nous attendons un stade plein pour que la fête soit grandiose»
Aussi, le boss n’a pas manqué de lancer un appel au public attendu en force ce samedi après-midi : «Nous attendons un stade plein comme un œuf et toutes les mesures sont prises pour que la fête soit totale et grandiose.»

«Il faut éviter les fumigènes pour que l’équipe ne soit pas pénalisée en match de coupe»
Afin d’assurer une bonne organisation et ne pas pénaliser la JSK durant ses sorties à domicile, notamment en Coupe d’Algérie face au CRBAF, Hannachi ajoute : «Je lance un appel aux supporters pour qu’ils se mobilisent et envahissent le temple du 1er-Novembre. Seulement, ils doivent se montrer vigilants et ne pas utiliser les fumigènes qui peuvent nous coûter cher à l’avenir, entre autres, un huis clos. On a un autre match très important, dans une semaine, chez nous, contre le CRBAF, pour le compte de la demi-finale. Ainsi, on ne doit pas pénaliser l’équipe du soutien de son public.»

«Le MCA nous a accordé 500 places à l’aller, nous lui accordons le même nombre dans ce match»
Concernant l’adversaire, à qui la direction kabyle souhaite la bienvenue, le boss dira : «Les Mouloudéens sont les bienvenus à Tizi. J’appelle les supporters des deux équipes à garantir le bon déroulement du match. Concernant le nombre de billets réservés, il y a lieu de rappeler qu’au match aller, on a eu droit à 500 billets, au retour, on a opté pour le même nombre.»

------------------------------------------

Benlamri a repris
L’axial Djamel Benlamri, qui a pris part au stage avec la sélection militaire depuis dimanche dernier, a repris les entraînements hier avec son équipe. Benlamri, qui a été cloué au lit suite à une forte fièvre, se porte mieux et sera dans l’axe de la JSK demain face au MCA.
------------------------------------------

Sedkaoui va mieux
Pour sa part, le milieu récupérateur Kaci Sedkaoui, qui n’est pas allé au terme de la séance de mercredi suite à des douleurs qu’il a ressenties à la main, a repris le travail avec le groupe, en prenant part à toute la séance et fait partie des plans d’Aït Djoudi pour battre le MCA demain après-midi.
------------------------------------------

Messadia a réintégré le groupe
L’attaquant Ahmed Messadia, qui est soumis à un travail personnalisé depuis quelques semaines, sous la houlette du préparateur physique et du staff médical, a été autorisé à reprendre avec le groupe hier. Par ailleurs, ce joueur n’a pas été retenu, car le staff juge qu’il n’est pas encore prêt pour la compétition.
------------------------------------------

Match d’application au menu
Durant la séance d’hier, Aït Djoudi a multiplié les matches d’application en utilisant plusieurs variantes. Dans la tête de l’entraîneur kabyle, le onze est déjà connu et il n’y aura pas de grosses surprises par rapport au dernier match face à l’ESS.
------------------------------------------

Beaucoup de dirigeants présents
A quelques heures d’une sortie importante en championnat de Ligue I Mobilis, qui oppose la JSK au MCA, les dirigeants kabyles se mobilisent pour assurer le confort à toute l’équipe. Les joueurs ont besoin, en pareille situation, d’un soutien psychologique. Les responsables étaient hier nombreux au stade.

Le Buteur (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 11:43

Cela s’est passé hier après l’entraînement
Kamel Meftouh offre un pot d’amitié à tout le groupe


L’ancien joueur de la JSK, Kamel Meftouh, de retour au pays depuis quelques jours, a profité pour se rendre au stade du 1e-Novembre où il a certainement retrouvé que de bons souvenirs de la belle époque où il portait le maillot jaune et vert. La visite de l’ex-Canari coïncide avec la préparation du Clasico de demain. Meftouh était ravi de retrouver son jardin et en a profité pour encourager à sa manière cette jeune formation pour parvenir à damer le pion au voisin et rival, le MCA. Hier, il a offert un pot d’amitié aux joueurs. En effet, une conviviale collation a été organisée au vestiaire, à laquelle tout le groupe kabyle, joueurs, membres du staff et dirigeants, était convié.

Les joueurs ont apprécié le geste !
A la veille d’un match capital, les joueurs ont beaucoup apprécié le geste de leur aîné qui a fait ses preuves dans ce club lorsqu’il était joueur aux côtés de Karouf, Hamenad, Doudene et les autres.

«La JSK est notre 2e famille, c’est un plaisir de retrouver les amis»
L’ex-Canari, qui garde lui aussi beaucoup de souvenirs des Clasico, a tout d’abord tenu à dire que son geste est purement symbolique, pour détendre quelque peu la tension sur les joueurs à la veille d’un important match : «Ce qu’on a organisé ce matin (hier, ndlr) est purement symbolique. On a voulu rassembler les joueurs pour leur permettre de se détendre un peu. J’espère qu’ils vont nous faire plaisir ce samedi sur le terrain et gagner le match.»

«Minimes, on avait compris que ce Clasico était particulier, Benchikh d’un côté, Tchipalo de l’autre, ce fut des moments inoubliables»
Interrogé sur la particularité du match, Meftouh nous dira : «Oui, le match JSK-MCA est un Clasico. J’en garde beaucoup de souvenirs, et de tout temps, les empoignades entre les deux équipes ont tenu leur promesse. Nous étions déjà en catégories jeunes, minimes, et on avait déjà compris que ce duel est particulier. On se déplaçait avec l’équipe première et ce fut des matches beaux à voir, Benchikh d’un côté, Tchipalo de l’autre, le niveau était très haut, et ça drainait des foules.»

«Je regrette mon absence ce samedi, je souhaite la victoire pour les Canaris»
Ce samedi, cet ex-Canari ne sera pas dans la tribune d’honneur, car il s’envolera à Luxemburg pour rejoindre sa famille. «Je regrette mon absence, car je dois retrouver ma petite famille, ce vendredi, surtout que ma petite fille participe à une compétition officielle d’athlétisme. Tout de même, je souhaite bonne chance à la JSK et j’appelle les supporters à contribuer à la réussite de cette emploignade», conclut-il

Le Buteur (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 11:46

Aït Djoudi : «Il faut confirmer la courbe ascendante»

L’entraîneur kabyle, Azzedine Aït Djoudi, est le dompteur des bêtes noires de la JSK cette saison. Après l’USMA qu’il a éliminée en Coupe puis battu deux formations qui ont, depuis quelques années, posé de sérieux problèmes aux Canaris, à savoir le CRB et l’ESS, Aït Djoudi veut maintenant damner le pion au MCA. Au lendemain de la victoire face à l’ESS, il a clairement révélé qu’il veut désormais battre le Doyen et s’emparer de la deuxième place qui ouvre les portes de la C1. Durant toute la semaine, il a tracé sa stratégie, et à vingt-quatre heures de ce rendez-vous, il demeure optimiste. Après l’entraînement d’hier, il disait : «Nous avons préparé le match sans aucune pression. Les joueurs sont conscients de la mission qui les attend ce samedi et veulent vraiment sortir un grand match. Nous sommes sur une courbe ascendante, notre but dans ce Clasico est d’empocher les trois points.»

«Je veux que le groupe réédite la bonne prestation face à l’ESS»
Tout le monde aura apprécié la manière avec laquelle la JSK a battu l’Aigle noir au stade du 8-Mai-45. Le coach est persuadé que si ses joueurs font montre de la même détermination, rien ne pourra priver la JSK de ces trois points : «On reste sur deux précieux succès face à l’ASO et l’ESS. Je veux vraiment voir le groupe rééditer la bonne prestation face à l’ESS pour gagner.»

«Il faut rester calme, lucide et serein,le Clasico est très difficile»
Aussi, et compte tenu de la particularité du match, le driver appelle ses troupes à garder toute leur concentration : «Le match de ce samedi est évidemment difficile pour les deux formations. La JSK comme le MCA jouent pour une place sur le podium. Nous concernant, on a préparé notre match dans la bonne humeur, durant toute la semaine. Les joueurs baignent dans une bonne ambiance. Au cours du match, il faudra rester lucide, calme et serein.»

«Les supporters auront un rôle à jouer pour qu’on gagne ce match»
Le technicien a aussi fait un clin d’œil aux supporters pour se mobiliser et se rendre en masse ce samedi au stade. Selon lui, les fans auront un grand rôle à jouer pour permettre à l’équipe de remporter ce match : «Je voudrais lancer un appel aux supporters pour venir nombreux. Les joueurs ont besoin de leur soutien et je suis convaincu que nos fans ont un grand rôle à jouer ce samedi pour qu’on puisse arracher notre victoire.»

---------------------

Le Clasico sur le plateau de radio Tizi
La radio de Tizi a programmé aujourd’hui à partir de 11 h une émission spéciale sur ce Clasico qui opposera demain la JSK au MCA, au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, à 15h. Sur le plateau de notre confrère Samir Wanzar, il y aura l’entraîneur Aït Djoudi qui évoquera, bien évidemment, la préparation du match et dans quel état d’esprit se trouvent ses joueurs à la veille du match ainsi que d’autres invités qui vont parler de la JSK.

------------

Si Salem non convoqué
En plus de Aymen Madi, le Franco-Algérien, Yacine Si Salem, a, lui aussi, été écarté de la liste des 18. Il semblerait que la dernière prestation des jeunes joueurs de la JSK ait fait de l’ombre à certains. Si Salem en a donc payé, une nouvelle fois, les frais, après plusieurs rencontres sur le banc.

Messaâdia et Merbah pas encore à 100%
Quant à l’attaquant Ahmed Messaâdia et au défenseur Malek Merbah, ils n’ont pas été retenus, pour cause de méforme. D’après nos sources, les deux joueurs ne seraient pas à 100% de leurs moyens. Ils devront patienter quelque temps, avant de retrouver leurs places respectives parmi les 18.

Mekkaoui de retour
Quant à Zinedine Mekkaoui, il a été retenu par son entraîneur, pour la rencontre de demain. Il est fort probable qu’il débute le match comme titulaire, au poste d’arrière gauche. Par ailleurs, voici la liste des 18 joueurs retenus pour le Classico : Mazari, Amara, Benlamri, Rial, Remache, Mekkaoui, Bencherifa, Yesli, Bencherif, Raiah, Maroci, Sedkaoui, Aouedj, Aïboud, Beziouen, Fergane, Zabiaa, Ebossé.

Le Buteur (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 11:52

L’ex-arrière gauche nous parle à cœur ouvert du Clasico…
Benhamlat : «La finale perdue en 1999 m’est restée en travers de la gorge»


Après Djamel Menad, l’ex-vedette de la formation kabyle, Aziz Benhamlat, s’est, lui aussi, exprimé sur le Clasico de demain entre la JSK et le MCA, qui se déroulera sur la pelouse du stade du 1er-Novembre. Benhamlat, qui a déjà porté les couleurs des deux formations, estime que ce genre de rencontre n’a plus la même ferveur que par le passé, mais que l’enjeu demeure toujours aussi important. Et pour cause ! La JSK et le MCA jouent, tous les deux, pour le haut du tableau et le vainqueur dans ce Clasico aura fait l’affaire de la journée. Bien évidemment, Benhamlat nous a parlé, par la même occasion, des précédentes rencontres entre les deux clubs, ainsi que de la fameuse finale perdue à Zabana en 1999. L’ex-arrière gauche de la JSK nous a confié que cette défaite lui est restée en travers de la gorge, même s’il reconnaît que l’adversaire du jour avait, lui aussi, des joueurs talentueux et qu’il méritait de remporter le titre de champion d’Algérie.

«Entre mon frère Hakim qui était au MCA et moi, ma famille avait penché pour la JSK»
Dans un premier temps, Benhamlat a évoqué la fameuse finale perdue en 1999. C’était un match quelque peu particulier pour lui, puisqu’il avait son frère comme adversaire direct. Il nous dira à ce sujet : «Je ne peux parler de JSK-MCA, sans évoquer la finale de 1999. Je ne vous cache pas que j’ai eu beaucoup de difficultés à l’accepter, car on avait perdu 2 finales cette saison. C’était vraiment très dur à gérer. Mais je pense que ce fut des défaites bénéfiques pour nous, car nous avons raflé 3 coupes de la CAF par la suite. L’année 1999 nous a permis de murir encore plus». Quant au fait d’avoir affronté son frère en finale, Aziz nous dira : «Entre Hakim et moi, toute ma famille avait penché pour la JSK, car ce sont de fidèles supporters du club. Mais une fois que mon frère est rentré à la maison, ils ont partagé sa joie. Il m’a aussi réconforté. Ce fut, tout de même, une belle époque pour nous deux.»

«J’ai failli être renvoyé du Mouloudia, car j’avais refusé d’affronter la JSK à Tizi»

Et comme à ses habitudes, Aziz nous a parlé à cœur ouvert sur sa longue et riche expérience, dont ses 14 ans passés à la JSK. Et le souvenir qu’il garde le plus en mémoire, c’est la fois où il avait failli être renvoyé du Mouloudia, pour avoir refusé d’affronter son ex-formation au stade du 1er-Novembre. Aziz nous dira ceci : «En 2004, les dirigeants étaient à deux doigts de me renvoyer, car j’avais refusé d’affronter la JSK au stade du 1er-Novembre. Pourtant, le jour où j’avais signé, j’avais clairement dit à Tourki que je ne jouerai pas contre la JSK. Ce jour-là, j’étais tout de même resté sur le banc de touche durant les 90’. C’était plus fort que moi, je ne me voyais pas affronter mon club du cœur, là où j’ai passé 14 ans de ma vie.»

«Le Clasico a perdu sa ferveur»
Par la suite, nous avons interrogé Benhamlat sur la rencontre de demain, opposant la JSK au MCA. Il nous dira : «Je pense, avant toute chose, que le Clasico ou les derbys en général ont perdu de leur ferveur. Le niveau n’est pas très élevé. A notre époque, on voyait de belles choses sur le terrain, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. On ne trouve plus de joueurs capables de faire la différence sur une action de jeu. La plupart des buts sont inscrits sur des balles arrêtées. J’espère, tout de même, qu’on assistera à un beau duel ce samedi, car les deux clubs sont en excellente forme, à quelques semaines de la fin du championnat.»

«Je mise sur une victoire de la JSK»
Quant à son pronostic, il est très clair : «Je pense que c’est la JSK qui s’en sortira vainqueur dans ce match. Enfin, c’est du moins ce que je souhaite. J’ai passé 14 ans dans ce club et je suis resté son premier supporter. Je suis toujours l’actualité de mon équipe préférée et je pense que cette fois, elle possède les moyens d’aller chercher un bon résultat, devant le MCA.»

«Comparée aux 3 dernières années, la JSK se porte mieux cette saison»
Avant d’ajouter dans la foulée : «Je pense que l’équipe se porte mieux que pendant les 3 dernières années. La précédente victoire réalisée à Sétif donnera, à mes yeux, plus de confiance aux joueurs. Cela prouve qu’il y a de belles choses qui se réalisent. A ce rythme, la JSK peut terminer sur une bonne position au classement. C’est toujours agréable de voir cette équipe gagner ses rencontres.»

«Revenir un jour au club ? Oui, pourquoi pas ?»
En dernier lieu, nous avons demandé à Benhamlat s’il y avait encore une possibilité de le voir revenir dans la peau d’un dirigeant. Il nous dira : «Revenir un jour ? Oui, pourquoi ? Dans la vie, tout est une question de maktoub. L’important, pour moi, est d’avoir gardé ma place intacte.»

Le Buteur (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 11:54

Iboud : «Un seul attaquant m’a toujours fait peur : Bousri»

Parmi les duels épiques des Clasicos entre la JS Kabylie et le MC Alger, celui entre l’attaquant mouloudéen Abdeslam Bousri et le défenseur kabyle Miloud Iboud figure en bonne place. Dans des matchs qui ont toujours été très ouverts et où tout le monde attaquait sans calcul, les duels entre attaquants et défenseurs étaient souvent un spectacle dans le spectacle. Ils se sont affrontés tellement de fois que le jeu de chacun d’eux n’avait plus aucun secret pour l’autre. «J’ai eu une longue carrière, ponctuée par plusieurs titres nationaux et internationaux, mais je peux dire que le seul attaquant dont j’avais peur était Abdesslam Bousri. Non seulement il était talentueux, mais sa taille relativement petite, par rapport au défenseur grand que j’étais, faisait que je n’arrivais pas à le marquer comme il le fallait. Il n’était pas le seul. Il se trouvait que les attaquants du Mouloudia de l’époque étaient tous des petits gabarits : Betrouni, Bachi, Draoui…»

«Je l’ai connu en cadets et il m’hébergeait chez lui à Alger»
De Bousri, il ne retient pas que leurs mémorables duels sur le terrain. Leurs rapports avaient un cachet personnel. «C’était le premier Algérois que j’ai bien connu car il était mon copain de chambre en sélection nationales des cadets. De plus, lorsque je me rendais à Alger, il m’hébergeait chez lui. Il habitait à Saint-Eugène (Bologhine, ndlr), en face du stade. Je connaissais bien son père, aâmmi Abdallah, Allah yerahmou, ainsi que son grand-père. C’était un frère avant d’être un rival», se souvient-il avec émotion.

«Il faudra un siècle pour que le Mouloudia ait une attaque comme celle des années 70 !»
Iboud ne manque pas de se montrer très élogieux envers l’attaque du MCA de l’époque : «Je peux dire sans risque de me tromper qu’il faudra attendre un siècle pour que le Mouloudia ait une attaque aussi percutante que celle des années 70 ! C’était vraiment  de grands attaquants, mobiles, vifs et très percutants. On ne trouve malheureusement pas des attaquants d’une telle qualité de nos jours.»

«Les matchs JSK-MCA sont parmi les plus relevés de ma carrière»
Les Clasicos JSK-MCA, il en redemande ! Même s’il avoue que ceux disputés ces dernières années ne sont pas de la même intensité que ceux du passé. «Mis à part les finales africaines et nationales que j’ai disputées, les matches les plus relevés de ma carrière ont été ceux entre la JSK et le Mouloudia. Il y avait de tout : spectacle, buts, pression, public, hargne… Même lorsqu’il n’y avait pas d’enjeu, les joueurs voulaient gagner. Ce sont des matchs qui ne se répèteront pas. D’ailleurs, ceux d’aujourd’hui n’ont pas la même valeur ni le même goût.»

Le Buteur (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 11:56

Zenir : «Dali et moi étions des inséparables, mais on ne se faisait aucun cadeau sur le terrain»

Capitaine et joueur emblématique du Mouloudia champion d’Afrique en 76, Abdelouahab Zenir nous raconte quelques anecdotes sur les duels qui les ont opposés par le passé avec les joueurs de la JSK. L’ancien international revient sur son amitié avec l’attaquant de la JSK Dali qui était un redoutable chasseur de buts, tout comme l’a été un certain Baïlèche.

Alors monsieur Zenir, vous devez vous imprégner du Clasico qui se profile à l’horizon…
Le Mouloudia coule dans mes veines. Et logiquement, je suis l’actualité de ce club et du parcours de l’équipe avec le plus grand intérêt. Je sais que ce samedi, il y aura le Clasico entre deux équipes qui luttent pour une place qualificative à la Ligue des champions, surtout après la défaite de Sétif contre le CSC qui remet tout le monde en scelle.

Avant d’évoquer ce match tant attendu, on voudrait que vous nous racontiez des anecdotes des Clasicos que vous avez vécus vous en tant que joueur ?
Vous savez, j’ai tellement d’anecdotes à raconter. Il faudrait plus qu’un entretien pour les relater. Une chose est sûre, c’était toujours très difficile d’aller battre ou même d’accrocher la JSK chez elle devant son public. A notre époque, il fallait être très costauds pour espérer revenir de Tizi Ouzou avec un bon résultat.

Comment se passaient vos duels avec Baïlèche qui était insaisissable ?
Baïlèche nous posait beaucoup de problèmes. C’était un attaquant qui bougeait beaucoup. Il jouait énormément sans ballon. Et cela nous mettait souvent en difficulté, surtout pour des défenseurs dotés d’un grand gabarit. Il était parfois insaisissable. Il y a aussi Rachid Dali qui était un véritable renard des surfaces. C’était un avant-centre de grande envergure. C’était aussi mon ami.

Est-ce que cette amitié vous a empêché de vous rendre coup pour coup sur le terrain ?
Pas du tout ! Dès le coup d’envoi, on ne se faisait aucun cadeau. Mais cela ne nous empêchait pas de nous marrer sur le terrain. On se taquinait pendant la rencontre. Chacun essayait, par la ruse, de prendre l’autre à défaut. Dali se produisait à l’époque de Hannachi. En Equipe nationale, Dali et moi étions des inséparables. On partageait la même chambre d’hôtel lorsqu’on était en regroupement. Au-delà de ses qualités de joueur, c’est un homme avec un grand cœur. Dommage, cela fait deux ans que je ne l’ai pas revu. Je profite de l’occasion pour le saluer chaleureusement.

Avez-vous souvenir d’une victoire contre la JSK à Tizi Ouzou ?
Lors de la saison 1971-1972, on était dans l’obligation de réussir là-bas un bon résultat pour décrocher le titre. Et nous y sommes parvenus en nous imposant par la plus petite des marges. Bouhada, qui était titularisé à la surprise générale, avait été époustouflant. Il avait inscrit l’unique but et frappé plusieurs fois sur le poteau. On le surnommait Tarzan, car c’était une force de la nature. Allah ya rahmou, il est décédé. Et je profite de l’occasion pour lui rendre un vibrant hommage. D’ailleurs, ce titre avait une saveur très particulière, car ce n’est pas tous les jours qu’on décroche le titre à Tizi Ouzou.

On croit savoir que vous avez connu de moins bons moments lorsqu’une bagarre générale avait éclaté entre les deux équipes…
Je ne veux pas m’éterniser sur ce match-là, car souvent nos rencontres se sont déroulées dans un fair-play total. Il y a eu cette rencontre où il y a eu des frictions entre les joueurs où j’ai été impliqué au même titre que Dali. Nous avons été suspendus pour six matches, à la suite des ces incidents.

Pensez-vous que le Mouloudia version 2014 pourra battre la JSK dans son stade fétiche ?
Ecoutez, je vais être franc avec vous. Si je fais parler mon cœur, je dirais que le Mouloudia l’emportera. Mais si je fais parler la raison, je pense que la JSK a de très fortes chances de gagner ce match. J’ai suivi la rencontre entre l’ESS et la JSK et sincèrement, j’ai été très impressionné par la qualité et le jeu produit par cette équipe qui partira ce samedi avec les faveurs des pronostics. Si nous ramenons un point de Tizi, ce sera un bon résultat pour nous. Le Mouloudia voyage bien et il peut déjouer tous les pronostics, car une qualification en Ligue des champions est en jeu.

Un mot sur Hachoud devenu le buteur providentiel du Mouloudia ?
C’est n’est pas normal qu’une équipe du calibre du Mouloudia puisse compter uniquement sur les balles arrêtées de Hachoud. D’ailleurs, de mon propre avis, Hachoud n’a pas été sélectionné par Halilhodzic, car il est victime de ses buts et de son engagement offensif. En Equipe nationale, le coach Vahid a plus besoin d’un arrière latéral droit type qui doit défendre à la perfection. Au Mouloudia, Hachoud a apporté beaucoup à l’équipe, car il est devenu l’homme providentiel. Mais cela ne pourra pas durer éternellement.

Le Buteur (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 12:04

JSK-MCA : Guerre autour de l’hôtel Amraoua

Le clasico ne se jouera pas uniquement sur le rectangle vert. En plus de l’histoire des billets et de la quote-part du MCA, l’histoire des contacts de plusieurs joueurs de la JSK avec les responsables du Doyen, hier, une autre histoire est venue ajouter une autre couche à ce clasico. En effet, les deux équipes ont déclenché une guerre concernant le lieu de la mise au vert.

Par tradition et à la veille de chaque match à Tizi, la formation du Djurdjura passe la nuit à l’hôtel Amraoua. Néanmoins, pour le match de demain, Hannachi et Aït Djoudi refusent de passer la nuit dans cet établissement pour la simple raison que les Mouloudéens ont, eux aussi, opté pour cet établissement. Les hauts responsables du club le plus titré du pays trouvent anormal que les deux équipes soient dans le même hôtel la veille de la rencontre et ils n’ont pas hésité à demander aux responsables de cet hôtel d’annuler la réservation du MCA.

La direction de l’hôtel ne pouvait pas annuler la réservation des Mouloudéens !
De leurs côtés, les responsables de l’hôtel Amraoua n’ont pas répondu favorablement à la demande des responsables kabyles et ils ne pouvaient pas annuler la réservation des Mouloudéens. «On ne peut rien faire maintenant, les responsables de la JSK devaient nous informer bien avant, et pas après confirmation de la réservation du MCA.» Pourtant, les dirigeants des Canaris, au lendemain de leur défaite face au CSC, ont informé la direction de l’hôtel qu’ils n’accepteraient plus à l’avenir de partager le même établissement avec leurs adversaires.

Les Canaris se rabattent sur l’hôtel le Concorde
Le premier responsable de la formation du Djurdjura était dans tous ses états hier matin en apprenant que l’équipe du MCA passera la nuit de la rencontre à l’hôtel Amraoua. Hannachi a tenté d’annuler la réservation des Mouloudéens, néanmoins la direction de cet établissement n’a pas pu le faire. «Je suis votre partenaire, cela fait des années qu’on travaille ensemble. La JSK doit passer en priorité, on ira à l’hôtel Le Concorde et on ne remettra plus les pieds ici», a déclaré Hannachi aux responsables de l’hôtel Amraoua. Par ailleurs et au moment où nous mettons sous presse, les dirigeants kabyles n’ont pas pris une décision finale concernant le lieu de la mise au vert, mais les Canaris devraient se refugier à l’hôtel Le Concorde.

Compétition (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 12:05

Il ne veut pas chambouler son onze
AAD ne change pas une équipe qui gagne


A la veille du clasico, l’entraîneur en chef des Jaune et Vert a déjà arrêté ses plans pour la rencontre de demain. Certes, au départ, Aït Djoudi ne voulait pas dévoiler ses cartes, préférant parler de la concurrence qui règne au sein de son équipe. En réalité, les choses étaient claires dès le départ pour le staff technique concernant le onze qui sera appelé à débuter la partie de demain. Ainsi, l’équipe qui a débuté la partie le week-end passé et qui a battu l’ESS sera appelée à rééditer demain. Aït Djoudi a bien respecté l’adage qui dit : «On ne change pas une équipe qui gagne.» Ainsi, les Mazari, Remache, Bencherifa, Rial et Benlamri seront appelés à composer l’arrière-garde kabyle. Les Sedkaoui, Rayeh et Yesli seront appelés à composer la zone médiane alors que le trio Ebossé, Aiboud et Beziouen aura la lourde tâche de secouer les filets adverses. D’ailleurs, le match de demain sera une très bonne occasion pour le jeune Aiboud pour confirmer tout le bien qu’on disait de lui mais beaucoup plus pour gagner définitivement sa place dans le onze d’Aït Djoudi. Sur un autre plan, les Canaris seront appelés à jouer en 4-4-3 en possession de ballon et en 4-5-1 lorsqu’ils perdent le cuir.

Aït Djoudi : «Nous sommes condamnés à battre le MCA»

Hier matin, à l’issue de la séance d’entraînement de son équipe, le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour dire que son groupe est condamné à battre le MCA : «Certes, les choses ne seront pas faciles pour nous, on jouera un match à six points demain. Le MCA fera le maximum pour nous accrocher et se relancer pour la seconde place du classement ou même pour la troisième place. Nous, nous avons toujours joué pour la gagne, que ce soit à domicile ou en dehors de nos bases. On ne changera pas nos habitudes, néanmoins et pour plusieurs raisons, je dirai qu’on est condamnés à battre le Mouloudia demain.»

«Le match se jouera sur un petit détail»
Pour l’entraîneur en chef des Canaris, le match de demain qui opposera son équipe au doyen des clubs algériens se jouera sur un petit détail : «Le match sera très serré. On assistera à une rude bataille tactique. La rencontre se jouera sur un petit détail. Le plus concentré et le plus volontaire aura le dernier mot. Nous tenterons de bien gérer cette partie mais beaucoup plus de marquer dès les premières minutes de la rencontre afin de ne pas compliquer notre tâche par la suite.»

«Benlamri est prêt pour cette rencontre»
Le jeune et solide défenseur des Jaune et Vert, Benlamri en l’occurrence, a repris hier matin le chemin des entraînements rassurant ainsi son entraîneur : «Benlamri est un élément très important dans le groupe. Il est le meilleur joueur de notre championnat dans son poste. Il a repris l’entraînement hier et sera prêt pour le match de demain. C’est un souci en moins pour moi.»

«En principe, on ne change pas une équipe qui gagne»
Sur le onze de départ, Aït Djoudi avoue : «Je ne vais quand même pas dévoiler mes cartes à la veille du clasico, néanmoins, en football, on ne change pas une équipe qui gagne. Tous les éléments qui ont joué le week-end dernier ont donné une grande satisfaction, pourquoi alors faire des changements ? »

«J’ai mon idée pour bloquer Hachoud»
Le latéral droit du MCA, Hachoud en l’occurrence, sera marqué de près par les défenseurs kabyles, c’est lui le danger et AAD est au courant de tout cela. «Le Mouloudia ne se repose pas sur un joueur, cependant, on sait tous que Hachoud est très dangereux, notamment sur les balles arrêtées. J’ai mon idée pour bloquer ce joueur.»

«Non seulement on compte sur nos supporters, mais ces derniers doivent aussi faire attention»
Lors de notre conversation avec l’entraîneur de la formation de la ville des Genêts, ce dernier n’a pas hésité à lancer un appel aux fans de l’équipe : «Les supporters seront notre grand atout demain. Ils doivent venir en masse nous soutenir et incha Allah, en fin de rencontre, on fêtera ensemble la victoire. Néanmoins, ils doivent faire très attention, notamment sur le jet de fumigènes, car on veut jouer le CRBAF en présence de notre public.»

«J’espère que l’arbitrage sera à la hauteur»
Pour terminer, le coach des Canaris rajoute : «J’espère que l’arbitrage sera à la hauteur, car on a beaucoup souffert sur ce plan cette saison. Avec un bon arbitrage et l’apport de notre public, on battra le MCA.»

--------------------------------

Une mise au vert de 24 heures seulement
Alors que dans un premier temps, les coéquipiers du capitaine Rial devaient entrer en mise au vert hier jeudi, les responsables du club le plus titré du pays ont changé d’avis et les camarades de Remache entreront ce matin en mise au vert, soit la veille de la rencontre.

La liste des 18 arrêtée hier
Comme prévu, les membres du staff technique des Canaris ont communiqué, hier matin, à l’issue de la séance d’entraînement, la liste des joueurs qui seront concernés par le match de demain.

Mekkaoui à la place de Madi, le seul changement
Un seul changement a été opéré sur la liste des 18 joueurs. Par rapport au match de l’ESS, Madi a sauté et Mekkaoui a pris la place de ce dernier dans ladite liste.

Asselah, Madi, Messadia, Merbah et Si Salem non concernés par le clasico
Pas moins de cinq joueurs ne seront pas concernés par le match de demain. D’abord le portier Asselah est toujours suspendu, Messadia revient d’une blessure. C’est le même cas pour Merbah alors que Si Salem et Madi n’ont pas été retenus tout simplement par Aït Djoudi.

Kamel Meftouh offre une collation aux joueurs
L’ancien joueur de la JSK qui vit depuis plusieurs années à Luxembourg a honoré les joueurs jaune et vert hier. En effet, Kamel Meftouh a organisé une collation dans le vestiaire à la fin de la séance d’hier rien que pour motiver davantage les joueurs. Les responsables de la formation du Djurdjura ont beaucoup apprécié le geste de ce dernier.

Hamened en stage de formation dès aujourd’hui
L’entraîneur des gardiens de but de la formation du Djurdjura sera appelé et dès aujourd’hui, à effectuer un stage de formation au centre technique de Sidi Moussa. Hamened tentera de venir demain au stade afin de préparer ses gardiens de but et assister à la rencontre avant de revenir à Sidi Moussa.

Compétition (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 16:32

JSK-MCA : Percutant devant et assurer ses arrières

Le match devant opposer la JS Kabylie au Mouloudia d’Alger se jouera aussi et surtout sur la stratégie tactique qu’élaboreront les deux coachs.

Côté kabyle, Azzedine Aït Djoudi, un adepte du 4-2-3-1 ne devrait pas changer la façon de jouer de son équipe, sinon, lui apporter quelques petits réglages. La JSK, qui joue dans son jardin et qui est soumise à l’obligation de résultat, se doit donc de faire le jeu. Pour ce faire, il est impératif au coach kabyle, Azzedine Aït Djoudi, de mettre deux hommes devant. Deux attaquants en pointe, afin de fixer la défense adverse et l’obliger à mettre le plus d’hommes possibles derrière. Si Ebossé est sûr d’être en pointe, ce qui le sera encore  plus c’est que pour ce match, il sera épaulé par le jeune Aibou et Beziouen. Ces trois hommes auront pour principale tâche de mettre le plus de buts possibles, mais aussi de fixer la défense mouloudéenne. Fixer la défense, c’est la retenir le plus possible loin, très loin de la ligne médiane.

Bloquer Hachoud très haut
Dans l’entrejeu, Aït Djoudi devrait mettre deux hommes derrière ces deux attaquants. Trois milieux de terrain qui, en plus d’alimenter en balles les attaquants, auront aussi pour tâche de bloquer les couloirs tout en haut. Ces deux hommes ne pourraient être autres que Sedkaoui, Yesli et Rayeh. Le premier s’occupera du couloir droit alors que le second sera sur celui de gauche le troisième ratissera dans l’axe. Dans ce dispositif, un homme sera chargé de rejoindre le trio, il s’agit d’Aiboud. Très rapide,  le repli de ce jeune joueur kabyle à cette place s’explique par le fait qu’en face il y aura un certain Hachoud. Alors pour bloquer le latéral droit mouloudéen le plus haut possible, il conviendrait alors

de mettre un double rideau, comme ce fut le cas contre l’USM Alger en coupe d’Algérie, où il fallait mettre un double rideau pour empêcher Rabie Meftah de monter et d’apporter le surnombre en attaque. Mais, bien entendu, Aibou n’aura pas que cette tâche dans ce match, on attend de lui d’apporter le surnombre devant

Pour ce qui est de la récupération, Sedkaoui et Yesli sont les mieux placés pour prendre chacun une place dans l’entrejeu. Sedkaoui, tout comme Yesli, et Rayeh seront chargés de ratisser la deuxième zone, réduisant les espaces mouloudéens à leur plus simple expression. La récupération, voilà une des clés de ce match entre deux équipes qui ne se connaissent que trop. Celui qui empêchera l’autre de jouer, et donc privera son adversaire de balles, pourra en fin de compte espérer prendre l’avantage dans ce match. En défense, il ne faut pas s’attendre à des changements. Sur les flancs, à droite Remache et à gauche Bencherifa. Ce dernier est tenu de surveiller comme du lait sur le feu, les éventuels débordements de Hachoud, si toutefois ce dernier viendrait à dépasser le premier rideau. Remache pour sa part devra monter le plus souvent possible, il aura comme obligation de faire monter les attaquants mouloudéens du couloir gauche, le plus haut possible. Dans l’axe central, la paire Benlamri-Rial se chargera de tenir en respect les attaquants axiaux du Mouloudia. Même si, l’un comme l’autre auront l’autorisation de se permettre des incursions dans la zone adverse.

Compétition (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 16:33

JSK-Amara : «On s’en est pris à moi pour faire mal à Khalef»

Mourad Amara aura été un des plus grands gardiens de but de la JSK. Un gardien de but volant, un homme au tempérament explosif. Dans ses buts, il volait carrément d’un poteau à un autre. Ses exploits sont multiples, sur sa ligne il a été quasiment imbattable. Un grand parmi les grands, celui que l’on surnommait souvent Monsieur 50% du mythique Jumbo-Jet.

- Demain ce jouera, à Tizi Ouzou, JSK-MCA, un classique dans le championnat d’Algérie tant ce match est très attendu. Qu’est-ce qu’il vous inspire ce match ?
- Beaucoup de choses. JSK-MCA a de tout temps été un derby très chaud, très disputé et qui ne laisse pas indifférent. Dans les années 1980, c’était des matches que tout le monde attendait. D’ailleurs, les supporters des deux équipes cochaient en tout début de saison les dates de ces deux matches dans leurs calepins. C’est pour vous dire leur importance.

- C’était des matches très chauds aussi entre deux équipes qui se connaissent bien…
- C’est sûr oui et en plus, il y avait du spectacle, sur le terrain et dans les tribunes aussi. Et puis pour vous dire, c’est contre le MCA que j’ai joué mon tout premier match dans ma carrière. C’était durant la saison 1979-80, j’étais encore junior, je devais remplacer un certain Mehdi Cerbah. Un très grand gardien de but qui imposait le respect tant il était au-dessus de tout le monde, sportivement parlant. Cerbah, c’était un immense gardien de but qu’il m’incombait de remplacer. D’ailleurs, ce jour-là, je me suis dit cette titularisation est-elle une chance pour moi ? Elle en fut effectivement une, parce que j’ai sorti un très bon match. On avait gagné par deux buts à un. C’était ce match qui m’avait ouvert la porte pour la suite de ma carrière.

- On garde aussi de vous ce geste, quand vous avez bousculé feu Kermali…
- … Oh cette histoire ! Les gens retiennent que çà et puis pour dire les choses telles qu’elles se sont déroulées, il faut bien avouer que la presse de l’époque a amplifié l’affaire. Kermali, Allah yerrahmou, je n’ai que du respect pour lui. La presse de l’époque avait grossièrement amplifié mon geste au point d’en faire une affaire. Je vais vous dire pourquoi, les journalistes devaient jouer un match en ouverture de ce JSK-MCA et Mahieddine Khalef s’y était opposé. Alors, pour se venger de lui on m’a sacrifié sur l’autel… Les journalistes de l’époque, je le dis et je le répèterai s’il le faut, ne pouvaient pas critiquer Mahieddine, encore moins s’attaquer à lui dans leurs organes, alors il y a eu ce geste de ma part qu’ils ont utilisé. Ils m’ont tapé dessus pour faire mal à Mahieddine. Voilà, c’est tout. Aujourd’hui, je peux en parler encore parce que j’ai la conscience tranquille. Dans ce match, moi j’étais le capitaine de la JSK, je suis monté jusqu’au centre du terrain parce qu’il y avait un problème et que je me devais d’intervenir, mais feu Kermali Allah yerrahmou, lui, il faisait quoi sur le terrain ? Ceci pour dire les choses correctement et sereinement. De toutes les manières cette année-là, ils ont tout fait pour que le Mouloudia termine champion, alors après ce match, je prends sept matches de suspension soit la totalité des matches restants en championnat. Mais dans leurs desseins, ils avaient oublié que nous avions un match de coupe à disputer. Ce qui a fait que lors du dernier match de la saison, j’ai pu jouer. On avait affronté l’USMAn chez elle, à Annaba. Ce jour-là j’ai sorti un très grand match. Demandez à Mahieddine, il vous dira quelle a été ma prestation dans ce match. Je peux vous dire sans prétention aucune, j’ai gagné ce match à moi tout seul. Quant au Mouloudia, il avait combiné le match à Sidi Bel-Abbès, mais à son grand dépit c’est nous qui avons été champions cette année-là.

Compétition (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 16:38

Mémorable MCA-JSK (4-4) : Hamened et Lazizi racontent un Clasico très singulier

La 24e journée de la Ligue 1 sera dominée demain par les retrouvailles entre la JS Kabylie et le Mouloudia d’Alger. Seront-elles à la hauteur d’un certain MCA-JSK disputé lors de la saison 1994/1995 ?

Les plus nostalgiques en doutent fort, car lors de ce match comptant pour la 28e journée disputé un certain 13 juin 1995 sous un soleil de plomb, les deux équipes, emmenées par des joueurs de haut niveau à l’instar de Hamened, Moussouni, Amrouche, Hadj Adlène (JSK), Lazizi, Tebbal, Mecheri et Slatni (MCA) avaient gratifié les milliers de supporters présents au stade du 5-Juillet-1962 d’un beau spectacle. Un match qui restera gravé dans la mémoire collective de la discipline et par son niveau et par son résultat (4-4). Les deux protagonistes n’avaient pas droit à l’erreur. Les Canaris, sous la houlette de feu Djaâfar Harouni, prétendaient au titre du championnat. Ils étaient en concurrence avec plusieurs clubs dont le Mouloudia d’Oran et l’USM Blida. Le Doyen était menacé de relégation. Un match à grand enjeu. La JS Kabylie débuta en force la partie. Elle trouva le chemin des filets dès la 28e minute par l’entremise de Meftah. Une nette domination sanctionnée par un deuxième but signé Menad à dix minutes de la fin de la première période. Les gars de Bousri revenaient avec de bien meilleures intentions en deuxième période. Zitouni redonna espoir aux Mouloudéens réduisant d’entrée l’écart sur penalty (48’). Un espoir qui s’évapora rapidement après un but de Hadj Adlène (55’). A 3 buts à 1, le sort du Clasico semblait scellé. En faveur de la JSK…

Tebbal pointe son nez, le match bascule
C’était sans compter sur un certain Mourad Tebbal qui avait fait son entrée en cours de match prenant la place de Benmessahel, ce jour-là fantomatique (65’). La rentrée de l’enfant de Skikda bouscula le match. Quatre minutes après avoir pointé son nez, Tebbal réduit le score. Le quatrième but de Hadja Adlène (72’), de surcroît meilleur buteur de la saison avec 23 réalisations, ne suffira pas d’assurer la victoire aux Kabyles. Tebbal s’était chargé, en effet, de remettre les pendules à l’heure dans une fin de match exceptionnelle où les nerfs étaient à bout. Tebbal réduisa la manque deux minutes après le quatrième but des Canaris et, six minutes plus tard, réussit à mettre fin à fin aux aspirations kabyles en rétablissant la marque.

Bagarre Hamened-Tebbal-Laziz
En égalisant, Tebbal s’était mal comporté en se dirigeant avec le banc kabyle avant de se distinguer par un geste obscène envers les supporters. Le geste de trop qui provoqua le gardien Hamened, alors remplaçant. Celui-ci réagissa violemment contre Tebbal. Laziz en rajoute une couche. Il s’accrocha, lui aussi, avec Hamened. Les choses ont failli dégénérer. Hamened et Laziz, en professionnels, se réconcilièrent.

Y avait-il eu combine ?
Chez les supporters, on jurait sur tous les toits que le match avait été combiné. Le score et la fin houleuse seraient, selon eux, un scénario pour cacher la manipulation. Surtout qu’un nul arrangeait les deux équipes, la JSK consolidera ses chances au titre et le MCA s’éloignera un peu plus de la zone rouge. « C’est faut », tonnent Hamened (JSK) et Lazizi (MCA).

…………………………………………….

Lazizi : « Voilà ce qui s’est passé avec Hamened »

L’ancien défenseur du MCA, Tarek Laziz, a bien voulu raconter ce Classio et explique ce qui s’est passé avec Hamened.

- Tarek, bonjour. On vous appelle pour nous raconter ce fameux MCA-JSK (4-4). Un commentaire…
- Cela fait presque 19 ans. Un match exceptionnel. C’était le Clasico, le vrai. Tout Alger et toute la Kabylie en parlaient des jours avant. Sur le terrain, les joueurs produisait du spectacle de haut niveau. Les supporters s’en vont heureux. Ce match était exceptionnel compte tenu de son enjeu et de la qualité des effectifs des deux équipes. Une grand JSK qui joue pour le titre et en face un MCA, plein de talent, et très spectaculaire sur le terrain. Il y avait beaucoup de monde dans les gradins. Un match à rebondissements. La JSK menait au score 4 à 2, mais Tebbal a réussi l’égalisation en fin de match.

- Juste, mais cette égalisation a failli mettre le feu aux poudres…
- Sur le terrain, tout le monde était sur les nerfs. Nous n’avions pas le droit à l’erreur. Tebbal est parvenu à égaliser dans un match où le score était dominé par les Kabyles. Notre égalisation sanctionnait notre nette domination en 2e mi-temps. Emporté par l’euphorie du but, Tebbal est allé exulter devant le banc de la JSK. Hamened va alors s’accrocher avec lui. Je n’ai pas accepté le truc, j’ai réagi donc en s’accrochant avec Aomar. Cela ne m’empêchera, pas par la suite, de me réconcilier avec lui. Il était devenu d’ailleurs mon coéquipier au MCA après. Nous avons discuté sur cet incident, très répandu dans des matches à enjeu.

- Certains pensent que le match était combiné. Est-ce vrai ?
- C’est faux. Les deux équipes avaient besoin de points. A voir seulement la physionomie de la partie, on se rend compte qu’il n’y avait pas de fabrication de résultat. MCA et JSK voulaient gagner.  M.F.

…………………………………………….

Hamened : « C’est à cause du mauvais geste de Tebbal »

L’ex-gardien de la JSK, Aomar Hamened, estime, pour sa part, que son altercation avec Lazizi avait été provoquée par Tebbal, auteur d’un geste obscène envers les fans kabyles.

- Le public n’oublie pas ce mémorable MCA-JSK (4-4). Que retenez-vous de cette rencontre ?
- Un bon match entre deux équipes pratiquant un bon match. La JSK était sur une bonne dynamique de victoires sous la houlette de feu Harouni. Il y avait une belle ambiance sur le terrain et dans les gradins. C’était un vrai Clasico avec beaucoup de buts et un spectacle hors pair. Nous jouions pour le titre, il nous fallait un bon résultat. Nous aurions pu sortir avec les points de la victoire, mais le MCA avait réussi à égaliser en fin de partie.

- Justement, juste après l’égalisation du MCA, des incidents ont éclaté. Que s’est-il passé au juste ?
- Je me rappelle que Tebbal était l’auteur du but de l’égalisation. Après le but, il s’est dirigé vers les tribunes pour faire un geste honteux envers les supporters de la JSK. Je n’ai pas accepté de voir notre public ciblé par un mauvais geste. Touché dans mon orgueil, j’ai réagi sur le coup. Je me suis alors accroché avec Tebbal, car j’estime qu’il ne devait pas se comporter de la sorte. Lazizi s’est impliqué dans l’incident. Les choses ont vite fait de prendre l’allure d’une bagarre. Mais c’était sur le terrain seulement. Après, nous nous sommes réconciliés. Nous avons rapidement tourné la page. J’ai même évolué à ses cotés au Mouloudia.

- Le match a-t-il été truqué comme le prétendaient certains ?
- Ce n’est pas vrai. Je le démens catégoriquement. La JSK ne vend pas ses matches. Par mesure de nif, on n’accepterait jamais de combiner nos matches sur le dos des autres équipes. La JSK a toujours été respectueuse de l’éthique sportive. Notre éducation ne nous permettait pas de tels comportements indécents. F.M.

……………………………………………


Repère :

28e journée du championnat de division une (13-06-1995): MCA 4-JSK 4
Stade du 5-Juillet- 1962-Affluence nombreuse, Terrain en bon état, temps chaud, arbitrage de Daho assisté de Chaâ et Benkhaled.
Buts : Zitouni (48’, SP), Tebbal (69’, 74’ et 80’) - MCA.
Meftah (28’), Menad (35’), Hadj Adlène (55’ et 72’) – JSK.

MCA : Lezzoum, Cherrouk, Zitouni, Lazizi (cap), Slatni, Sellou, Maza (Khezrouni 55’), Meraga, Benmessahel (Tebbal 65’), Aït Taher, Mecheri
Ent. : Bousri.

JSK : Alane, Rahmouni, Khati, Amrouche, Selmoune, Meftah, Hadj Adlène, Benchikha (Moussouni 65’), Menad (cap), Boubrit.
Ent. : Harouni.

……………………………………………

La JSK lauréate, le MCA 6e
Les Jaune et Vert ont terminé la saison à la première place et ajoutèrent, du coup, un nouveau titre du championnat à leur si riche palmarès. La JSK remporta 40 points devançant le MCO (35 points) et l’USM Blida (33 points). Le Doyen termina la saison à la sixième place avec 31 points.

Compétition (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 19:28

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 20140349

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 20:55

La JSK en mise au vert à l’hôtel les trois roses
Contrairement à son habitude où elle prenait ses quartiers à l’hôtel Amraoua pour la traditionnelle mise au vert, la JSK a choisi de s’installer à l’hôtel Les Trois Roses vue que le premier hôtel cité a été réquisitionné par la délégation du MCA. La JSK affrontera l’équipe algéroise dans le cadre de la 24ème journée du championnat. La rencontre débutera à 16h00.
Dalil

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 21:12

Supporters ! Attention aux fumigènes !
Comme nous le savons tous, la JSK est sous la menace d’un troisième avertissement pour jet de fumigènes. Ainsi, nos fidèles supporters sont appelés à faire preuve de maturité et de responsabilité. L’utilisation de ce produit est prohibée par la FIFA et la FAF. Tout usage risquerait de compromettre la présence de notre nombreux public leur du prochain match à domicile, c'est-à-dire, contre le CRB Aïn Fekroun en demi-finale de la Coupe d’Algérie. Soyons tous responsables et solidaires envers notre équipe mais faisons le avec maturité. Supportons notre équipe sans nuisance. Alors, Allez la JSK ! …. Sans les fumigènes.
Rédaction

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 22:37

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 20140350

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 23:35

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 20140351

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 22 Mar - 11:15

Ligue I : 24ème journée JSK- MCA, aujourd’hui à 16h
Un Classico à six points !


Les Canaris recevront, cet après-midi à 16h, le MCA, pour le compte de la 24ème journée du championnat de Ligue I, dans un match à 6 points, dans le mesure où cette rencontre est un tournant pour la course au podium, surtout pour les Jaune et Vert.

À deux points de leur adversaire du jour, les Canaris auront de fortes chances de terminer la saison au moins sur le podium, en cas de victoire, cet après-midi, face au vieux club algérois. Les hommes d’Ait Djoudi veulent gagner la partie et écarter les Vert et Rouge de la course, à l’occasion du match de cet après-midi. Coté MCA, les poulains de Fouad Bouali veulent un bon résultat pour maintenir leurs chances intactes de terminer la saison en se plaçant sur le podium. Ainsi donc, une grande bataille est attendue sur le rectangle vert entre les deux équipes. Chacun des deux entraîneurs affirme que le seul objectif de son équipe est de sortir victorieux de cette empoignade. «Ce match face au MCA est d’une extrême importance pour nous. Notre objectif est de terminer sur le podium, ce qui passe par les points de cette rencontre. Nous restons sur deux victoires consécutives et notre objectif est d’en rajouter une troisième de suite, face au MCA. Nous jouerons devant nos supporters que nous ne devons pas décevoir. Nous ferons tout pour leur dédier la victoire», a déclaré le coach kabyle. De son côté, le coach Bouali, tout en avouant que le match d’aujourd’hui sera très difficile, affirme néanmoins que son équipe s’est déplacée à Tizi pour chercher un bon résultat. «Il s’agit d’un classico et les trois points sont très importantes pour les deux équipes, pour la suite du parcours. Nous jouerons un match très difficile, face la JSK qui affiche une belle forme, toutefois, nous somme là pour gagner la partie. Certes, notre mission sera difficile, mais nous avons les moyens de réaliser un bon résultat», a déclaré le coach Mouloudéen.

Par ailleurs, le contact établi par les dirigeants du MCA avec les deux joueurs kabyles, à savoir Mekaoui et Benlamri, à quelques jours seulement de ce grand classico, a suscité la colère de leurs homologues de la JSK qui ont considéré cela comme une provocation.

Madi et Si Salem non retenus
Coté effectif, les deux milieux de terrain Canaris, Aymen Madi et Yacine Si Salem, n’ont pas été convoqués par leur coach pour le match d’aujourd’hui face au MCA. Par contre, Ait Djoudi a retenu l’arrière gauche Zinedine Mekaoui, absent lors de la précédente journée face à l’ESS. Les Canaris ont effectué, hier après-midi, leur dernière séance d’entraînement ou l’entraîneur a apporté les derniers réglages. Il a demandé à ses poulains de tout faire pour battre le MCA et de dédier la victoire aux milliers de fans, attendus au stade aujourd’hui pour assister au classico.

Le MCA depuis hier à Tizi-Ouzou
La délégation du MCA est arrivée, hier, à Tizi-Ouzou où elle a passé la nuit à l’hôtel Amraoua, en prévision du match d’aujourd’hui. Le staff technique du MCA a tout fait pour assurer la plus grande concentration possible à ses joueurs, puisque ce match est d’une extrême importance pour les deux équipes, en championnat, avant, peut être, une éventuelle finale de la coupe d’Algérie qui les réunirait en cas de qualification. Les Canaris, pour rappel, affronteront, le week-end prochain, le CRB Ain Fekroun et le MCA jouera contre la JSM Chéraga pour le compte des demi-finales de Dame coupe.

DDK (22/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 41

https://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match) - Page 2 Empty Re: [L1 - Journée 24] JS.Kabylie 3 - 0 MC.Alger (Après Match)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum