Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Ven 11 Oct - 15:04

Mesbah : «Il faut faire plaisir à nos supporters qui se sont déplacés à Ouaga»

PUBLIE LE BUTEUR: 11-10-2013 |

Kourichi : «On est venus ici pour réaliser un bon résultat.» Taïder : « Merci au public algérien !»




Djamel Mesbah estime qu’il ne faut pas se focaliser uniquement sur les conditions climatiques. Pour l’arrière gauche du FC Parme, il faut à tout prix réaliser un bon résultat ici à Ouagadougou, avant de penser au match retour à Blida. Dans ce court entretien qu’il nous a accordé à l’aéroport, juste après l’arrivée de l’Equipe nationale, Mesbah a tenu à saluer et remercier les supporters qui se sont déplacés en masse pour soutenir les Verts.

Alors Djamel comment était le voyage ?
Le voyage s’est déroulé dans de bonnes conditions, dans une très bonne ambiance surtout. On est ainsi arrivés à Ouagadougou pour réaliser un bon résultat. On est décidés à réaliser un grand match.

Vous avez été accueillis aujourd’hui (NDLR : entretien réalisé hier) par un grand public, quelles sont vos impressions ?
On est vraiment contents de cet accueil. On a été accueillis par un grand nombre de supporters. Tout d’abord, on les remercie d’être venus ici. Cela veut dire qu’ils nous font confiance. On doit de notre côté leur faire plaisir en réalisant un très bon résultat lors de ce match aller.

La pression sera énorme sur vous ?
Non, on veut à tout prix réaliser un bon résultat. Ce sera notre objectif, à l’instar des Burkinabés. On veut donner la joie à nos supporters, notamment à ceux qui sont venus jusqu’ici pour nous soutenir. Ils doivent quitter le stade avec de la joie. Avant de penser au match retour, nous on pense à ce match car il sera d’une très grande importance pour nous.

Comment avez-vous trouvé le Burkina Faso ?
C’est une équipe assez solide. On l’a vue et on a constaté que c’est une bonne formation qu’il faut impérativement prendre très au sérieux. Il ne faut pas oublier qu’ils ont réalisé dernièrement un très bon parcours. En tout cas, il ne faut rien craindre car, même nous, nous avons de bons joueurs et un très bon groupe.

Ne craignez-vous pas les conditions climatiques ?
Non, il ne faut pas se focaliser uniquement sur les conditions climatiques. Certes, elles sont difficiles, mais on doit s’adapter. On est à présent habitués à ce genre de situation. Le plus important, c’est de rester concentrés sur cette rencontre.

-------------

Kourichi : «On est venus ici pour réaliser un bon résultat»
Dans une déclaration accordée à la chaîne sportive qatarie, al Jazeera Sport, l’assistant de Vahid Halilhodzic, Nordine Kourichi, s’est exprimé juste après l’arrivée de l’Equipe nationale à Ouagadougou. Il a déclaré : «On a entamé la préparation tôt. Cela veut dire qu’on est prêts pour ce match. Le moral est au beau fixe et on est venus ici pour réaliser un très bon résultat, afin de bien gérer le match retour.»

Taïder : « Merci au public algérien !»
Saphir Taïder était content de l’accueil réservé à la sélection algérienne par les supporters. Le milieu de terrain de l’Inter s’est contenté, à l’aéroport de Ouaga, d’une brève déclaration : «Je suis content de cet accueil, merci au public algérien qui est venu ici pour nous soutenir.»

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Ven 11 Oct - 15:09

Mohamed Koffi prévient : «Le Burkina Faso n’est plus celui des années passées !»

PUBLIE LE BUTEUR: 11-10-2013 |

Charles Kaboré (capitaine du Burkina Faso) : «On a bien appris la leçon du dernier match perdu à Blida»




Le latéral droit de la sélection burkinabée d’origine ivoirienne, Mohamed Koffi, s’est exprimé pour le journal ivoirien, l’Intelligent d’Abidjan, où il a parlé de la rencontre qui opposera ce samedi son équipe à l’Algérie. Il estime que son équipe a les moyens de se qualifier au Mondial.Le Burkina Faso n’est plus celui des années passées. Trop d’échecs rendent fort et aujourd’hui, on n’a peur de personne, même si on continue de respecter les autres équipes»

«On sait beaucoup de choses sur l’Algérie»
Le sociétaire du club égyptien de Petrojet Football Club a ajouté que les Etalons savent beaucoup de choses sur les Verts et que cela va les aider à bien aborder le match de demain après-midi.«On sait beaucoup de choses sur cette formation algérienne coachée par Vahid Halilhodzic. Il n’y a pas de craintes véritables. A nous d’être concentrés pour éviter de nous faire piéger.»
«On ne craint personne !»

Mohamed Koffi pense que l’EN se déplacera à Ouagadougou pour viser surtout le match nul.
«L’Algérie est une grande nation de football, mais nous, on ne craint personne. C’est sûr que les joueurs algériens viendront dans le but d’arracher le nul à Ouagadougou lors de la manche aller, pour ensuite essayer de s’imposer au retour à Alger.»

«On jouera comme on l’a fait lors de la CAN»
Pour finir, le joueur espère que sa sélection jouera ce match, comme elle l’a fait lors de la dernière phase finale de la CAN lorsqu’elle avait atteint la finale de la compétition.

«On a une idée sur le football maghrébin et on fera beaucoup attention. On sera beaucoup rigoureux, surtout en étant solidaires et déterminés, comme on l’a fait lors de la CAN-2013 en Afrique du Sud. Celui qui donnera le meilleur de lui-même sur l’ensemble des deux matchs décrochera le ticket de la qualification.»

--------------------

Charles Kaboré (capitaine du Burkina Faso) : «On a bien appris la leçon du dernier match perdu à Blida»
Dans un entretien accordé hier au site internet Foot-expresse.com, le milieu de terrain et capitaine d’équipe du Burkina Faso, Charles Kaboré, a clairement signifié que ses camarades et lui n’appréhendent nullement l’Algérie. L’ancien coéquipier de Foued Kadir à Marseille avance que le Burkina Faso est aussi bien armé pour ce rendez-vous de demain face aux Fennecs : «On la connaît l’Algérie, on la respecte. On a déjà joué avec. Et même si on a perdu 2 à 0 contre eux à domicile, le Burkina Faso ne craint pas l'Algérie. On a appris la leçon depuis. L’Algérie est une bonne équipe, mais nous on préfère se concentrer sur nous. A nous de montrer que l’on est capables de jouer ce barrage et de mériter d’aller en Coupe du monde, au Brésil.»

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Ven 11 Oct - 15:11

Bakary Koné annonce la couleur : «Nous allons jouer notre destin à fond»

PUBLIE LE BUTEUR: 11-10-2013 |

«Nous aborderons le match en conquérants»




Après Paul Put, c’était au tour du défenseur du Burkina Faso, Bakary Koné, d’accorder une interview pour le site officiel de la Confédération africaine de football, cafonline.com. Le sociétaire de l’Olympique Lyonnais prévient à son tour que cette manche aller face aux Verts ne va pas être facile pour sa sélection, mais souligne que celle-ci donnera tout pour obtenir un bon résultat et du coup, augmenter ses chances de qualification pour le Brésil. «Je ne dirais pas qu’hériter de l’Algérie, c’est le meilleur ou le pire tirage qu’on pouvait avoir. Le fait d’être présent est important pour toutes les équipes. Et celles qui sont là n’ont pas volé leur qualification. Ce n'est pas le fruit d’un quelconque hasard. Quand vous regardez la liste des dix, vous vous apercevez que huit d’entre elles ont déjà joué une Coupe du monde. Nous sommes les seuls avec l’Ethiopie à ne l’avoir pas fait, ce qui renforce notre détermination. Nous allons jouer notre destin à fond, peut-être en nous souvenant que personne ne nous voyait en finale de la dernière CAN.»

«Nous aborderons le match en conquérants»
Bien que sur le papier l’Algérie part favorite, Bakary Koné assure que les Etalons ont les moyens pour battre les Verts et décrocher ce billet qualificatif historique pour la phase finale du Mondial-2014. A la question, comment allez-vous aborder le match de samedi, sa réponse fut comme suite : «Celui de conquérants. Tous les joueurs convoqués ont répondu présents dès le premier jour de regroupement, ce qui aura permis de travailler dans les conditions les plus favorables avec tout le monde.»

«On a une énorme envie d’aller au Brésil»
Koné prévient que le Burkina a faim et fera tout pour aller au Brésil : «Les qualifications ont été difficiles. Nous nous sommes qualifiés que lors de la dernière journée de la phase de poules et jusqu’alors nous n’y avions pas pensé. Et puis ce qui se présentait comme un rêve inaccessible au départ s’est brusquement matérialisé dans nos esprits. Aujourd’hui, nous savons qu’il y a une possibilité. Tous les matches précédents ont été difficiles et les deux qui nous attendent face à l’Algérie le seront encore plus. C’est vrai que Dieu est là mais, nous avons une énorme envie de réaliser ce rêve.»

«On a préparé le match sereinement, sans nous mettre aucune pression»
Sur la préparation du match de demain, le défenseur central burkinabé affirme que rien n’a changé des matchs précédents, et que l’équipe est sereine avant d’aborder ce dernier virage des éliminatoires. «Nous avons voulu rester comme nous l’avons toujours fait, en essayant d’être décontractés et de tout donner le jour J sans laisser le stress et l’enjeu prendre le dessus mais surtout arriver samedi au stade du 4-Août sûrs de nous-mêmes et de nos atouts.»

«On doit gagner pour capitaliser nos chances avant le match retour»
Enfin, Bakary Koné a insisté sur le fait que sa sélection devait l’emporter afin de capitaliser ses chances de qualification, en vue du match retour. «Pour moi, le meilleur résultat, c’est celui qui nous permettra de pouvoir nous qualifier au retour. C’est bien de gagner à Ouagadougou en faisant un bon match tout en le maîtrisant mais en pensant qu’il y aura le retour où ce sera une autre paire de manches», a-t-il conclu.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:08

Burkina Faso-Algérie, Aujourd’hui à 17h : Ce ne sont que des Etalons, ce ne sont pas des ogres

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

L’occasion pour Halilhodzic de laver l’affront.




La sélection algérienne de football abordera cet après-midi l’avant-dernière marche menant au Mondial du Brésil en affrontant, à 16h (17h heure algérienne) au stade du 4-Août de Ouagadougou, son homologue du Burkina Faso en match aller des barrages pour la Coupe du monde 2014. A un stade aussi avancé des éliminatoires - en fait, le stade ultime -, la confrontation ne peut être que difficile et indécise car on n’arrive pas à s’extraire d’un groupe de qualifications si on n’a pas été méritant et performant. La sélection burkinabé ne fera pas de cadeau aux Algériens et jouera crânement ses chances, mais il y a des raisons d’espérer une qualification des Verts.

Les Verts ont réappris à bien voyager
Déjà, il y a la qualité de la sélection algérienne en elle-même. Vahid Halilhodzic a la chance de disposer d’un groupe de joueurs talentueux, certainement plus riche et plus étoffé que celui de ses prédécesseurs sur les vingt dernières années. Une équipe qui a réappris à gagner avec la manière, même si elle a le chic de nous procurer, parfois, quelques frayeurs. Le plus grand acquis avec Halilhodzic est que cette équipe s’est débarrassée du complexe des mauvais résultats à l’extérieur. Désormais, les Verts peuvent bien, voire très bien, voyager, et ce match est une excellente opportunité de le démontrer.

La dernière défaite à l’extérieur a été subie… à Ouagadougou
Les deux derniers déplacements, rappelons-le, ont été couronnés de deux victoires, à Porto Novo (Bénin) et à Kigali (Rwanda). C’est très bien pour le moral, surtout dans la perspective d’affronter le Burkina Faso. Ironie du sort : la dernière défaite subie par l’Algérie à l’extérieur (hors tournois) avait eu pour théâtre… Ouagadougou. C’est dans le même stade du 4-Août que les Verts avaient été battus par le Mali (2-1) lors d’un match délocalisé à cause des problèmes sécuritaires que le Mali vivait à l’époque.

L’occasion pour Halilhodzic de laver l’affront
Fort heureusement, cette défaite n’a pas eu de conséquences fâcheuses puisque l’Algérie a réussi à terminer à la première place de sa poule, se qualifiant ainsi pour les barrages, mais elle avait saqué le moral des joueurs et, surtout, de Halilhodzic qui l’avait très mal digérée. Elle devrait constituer une leçon afin d’éviter de retomber dans la spirale des échecs à l’extérieur, même s’il restera une manche retour pour se racheter. Sur le plan psychologique, ça peut donc être une motivation pour les joueurs algériens d’être revenus sur les «lieux du crime» afin de tenter de laver l’affront en arrachant un résultat probant. Quoi de mieux que d’effacer le revers de Ouaga par une victoire sur la sélection locale ?

Le Burkina Faso était dans la poule la plus facile des éliminatoires
Cette sélection du Burkina Faso, parlons-en ! Un constat s’impose de prime abord : elle s’est qualifiée en terminant en tête de la poule la moins relevée et la plus abordable des éliminatoires. En effet, elle a eu comme adversaires le Congo, le Gabon et le Niger, soit trois sélections qui n’étaient même pas présentes à la dernière Coupe d’Afrique des nations et qui ne constituent donc pas des références sur la scène africaine. Et encore, la qualification a été miraculeuse puisqu’après les deux premières journées de la phase des poules, le Burkina Faso comptait deux défaites, donc zéro point, alors que le Congo totalisait déjà six points avec deux matches gagnés. C’est l’effondrement des Congolais lors des deux matches du mois de juin qui a relancé les Burkinabés. Cela pour dire que, en toute objectivité, la présence de la sélection burkinabè aux barrages a été favorisée par un concours de circonstances.

Rouamba et Koffi sont sans club, Pitroipa perturbé
Ajoutez à cela que l’effectif dont dispose le sélectionneur Paul Put n’est pas aussi étoffé qu’on pourrait le croire. La principale preuve est que deux joueurs sans clubs ont été convoqués pour le match de cet après-midi face à l’Algérie : Florent Rouamba et Mohamed Koffi. Le premier s’entraîne au RC Lens sans s’y être encore engagé alors que le second a été sur le point de signer au FC Zurich avant que le transfert ne capote. Quand on sait que ces deux joueurs sont des éléments de base dans l’équipe, au même titre d’ailleurs que l’attaquant Jonathan Pitroipa, qui n’est plus titulaire indiscutable à Rennes et qui est psychologiquement perturbé depuis que son transfert vers un club du Qatar a été avorté, on comprend que le manque de compétitivité touche également la sélection du Burkina Faso.

La dynamique des succès en 2013, principal atout des Burkinabés
En fait, les Burkinabés vont compter sur deux facteurs : la motivation de pouvoir participer à une Coupe du monde pour la première fois de l’Histoire de ce pays et la dynamique des succès qui a caractérisé leur parcours en 2013 avec une participation historique à une finale de la CAN et l’accession aux barrages pour le Mondial-2014. Deux facteurs importants sur le plan psychologique qu’ils tenteront d’exploiter à fond, mais les Verts s’y sont préparés. Le Burkina Faso est un adversaire à respecter, mais dont il ne faut pas faire un ogre. Au-delà des chiffres et des superstitions, reste que le seul juge sera le terrain.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:13

Burkina Faso-Algérie : Bougherra : «Des millions d’Algériens nous attendent, il faut enlever l’égo et ne penser qu’à la victoire»

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

«L’état du terrain ? Ça sera pour les deux équipes, que le combat commence» «Nos jeunes ont atteint une notoriété en équipe de France Espoir, maintenant, ils doivent penser au peuple algérien» «Chacun de nous doit être prêt à mourir pour suppléer son frère sur le terrain»




Vous allez prendre le départ pour Ouagadougou, à quoi pensez-vous ?
Ça va être un match très difficile. On sait bien qu’on aura un match retour chez nous mais pour le moment on ne veut pas trop se focaliser sur cela. En tout cas pour bien préparer le match chez nous, on doit éviter de perdre et marquer un but dans ce match aller à Ouagadougou.

Vous êtes l’ancien de cette équipe, que ressentez- vous à la veille du départ pour Ouagadougou
Je ressens une responsabilité par rapport à ce que vous venez de dire mais je ne serai pas seul. Les Yebda, Mesbah, Medjani et Raïs, qui ont à leur actif une Coupe du monde, auront aussi le rôle de bien canaliser les jeunes qui découvrent un match d’une telle intensité en Afrique noire. Tous ensemble on va, Inch’Allah, faire du bon travail. Je sais que tout le monde est conscient de l’importance de ce match et continuera à donner les consignes nécessaires aux jeunes.

A quelques heures du match, êtes-vous prêts pour le combat ?
Oui, on est prêts comme il se doit pour cette confrontation. A vrai dire, la préparation de ce match a commencé depuis bien longtemps. On fera tout pour sortir un grand match et revenir avec un bon résultat à même de jouer le match retour avec sérénité et faire plaisir au peuple algérien qui nous attend dans ce grand événement.
Vous évoquez toujours le match d’Omdourman à vos jeunes coéquipiers ?
Sincèrement, on parle beaucoup plus du match de ce samedi face au Burkina Faso. Je crois que c’est le plus important et c’est ce qui compte à l’heure actuelle soit à la veille du match. Les souvenirs, il faut les laisser de côté et ne penser qu’à bien négocier ce match du Burkina qui arrive à grandes enjambées. On doit être prêts pour ce duel sur tous les plans, notamment sur le plan moral. On doit vite rentrer dans le match, c’est notre unique préoccupation.

Pensez-vous que nos jeunes capés vont relever le défi ?
On a de bons jeunes joueurs qui ont connu de très bons moments avec l’équipe de France Espoir. Ils sont très aimés et sollicités en Europe, ils ont déjà cette notoriété, je pense que là maintenant, ils doivent penser au peuple. Il faut qu’ils pensent aux millions d’Algériens qui seront derrière leur petit écran qui attendent beaucoup de nous.

Croyez-vous que cette équipe est capable de revenir avec une victoire comme elle l’a fait face au Bénin et au Rwanda ?
On a un groupe de joueurs assez cohérent. Vous savez bien qu’on a réalisé de bons matchs lors du premier tour des éliminatoires. Maintenant, on est tout près du Mondial, le faux pas est interdit. Notre équipe est prête sur tous les plans pour revenir avec une belle performance mais il faut savoir que les conditions de jeu ne seront pas les mêmes qu’au Bénin et au Rwanda.

Vous voulez parler des conditions climatiques, des appréhensions par rapport à cela ?
Sans aucun doute, le climat aura un rôle important mais je pense que nous avons pas mal de joueurs chez nous qui ont déjà l’expérience d’avoir disputé au moins un match en Afrique noire. On va essayer de bien gérer le match. L’important comme je l’ai dit est d’éviter de prendre des buts et essayer d’en marquer au moins un.

Avec quel état d’esprit allez-vous aborder ce match, sachant que certains parmi vous n’ont pas eu assez de temps de jeu dans les jambes ?
Comme je viens de le dire, il faudra être là pour ses coéquipiers on doit tous jouer solidairement, si un camarade perd le ballon ou bien est en difficulté, chacun de nous doit mourir pour lui afin de lui venir en aide. Ce n’est qu’ainsi qu’on pourra surmonter tous les obstacles. Il faut enlever l'égo et ne penser qu'à la victoire.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:16

Le coach n’a rien montré aux «espions»

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

La sélection nationale a effectué, hier, au stade du 4-Août de Ouagadougou, la séance d’entraînement réglementaire à laquelle a droit l’équipe visiteuse la veille du match.




La sélection nationale a effectué, hier, au stade du 4-Août de Ouagadougou, la séance d’entraînement réglementaire à laquelle a droit l’équipe visiteuse la veille du match. Elle s’est déroulée à 16h00 heure locale (17h00 heure algérienne) en présence d’une bonne chambrée de supporters burkinabés et algériens et des médias. La première remarque à faire est que le terrain semble très praticable. L’herbe est assez haute, mais elle devrait être tondue ce matin. En tout cas, le ballon a bien circulé et c’est ce qui est le plus important. La seconde remarque est que le sélectionneur Vahid Halilhodzic n’a rien voulu révéler du plan de jeu qu’il a mis en place pour le match. Les titulaires et les remplaçants étaient mélangés lors de l’opposition qui a clôturé la séance, ce qui montre bien que le vrai travail a été effectué à Sidi-Moussa, avant le déplacement à Ouagadougou. Visiblement, le coach n’a rien voulu révéler à d’éventuels «espions» du staff technique du Burkina Faso qui se seraient glissés parmi les présents.

Du jeu court pour s’habituer aux rebonds du terrain
La séance en elle-même a été légère. Elle a duré une heure et quinze minutes sous une forte chaleur qui s’est atténuée au fil des minutes. Après quelques minutes de footing, il y a eu un exercice de passes courtes à une touche de balle, sûrement destiné à ce que les joueurs s’habituent au terrain et en découvrent les éventuelles imperfections, notamment les rebonds. Il ne faut pas occulter également que le jeu court fait partie de l’identité du jeu algérien et il sera certainement utilisé durant le match. Pendant ce temps, les gardiens de but étaient soumis à un entraînement spécifique de la part des membres du staff technique dévolus à cette tâche.

De nombreuses pauses pour s’hydrater
Avant le match d’application, il y a eu un exercice de combinaison offensive avec centres à partir des ailes en direction du point de penalty. Tous les joueurs y ont participé, y compris les défenseurs. Il est à noter que la séance a été ponctuée par de nombreuses pauses afin de permettre aux joueurs de se rafraîchir. D’ailleurs, Halilhodzic a beaucoup insisté sur l’hydratation, vu la forte chaleur qui règne à Ouagadougou ces derniers jours. En somme, l’entraînement a été plutôt léger et destiné beaucoup plus à entretenir la forme des joueurs en prévision du match d’aujourd’hui.
--------------------------------------------
Le «speech Bougherra», une tradition qui s’ancre
Ce qui était une action spontanée initiée la veille du match face au Bénin par Madjid Bougherra est devenue une tradition ancrée. Hier encore, à la fin de la séance d’entraînement, les joueurs se sont réunis dans le rond central et le capitaine des Verts leur a longuement parlé, sans doute pour les sensibiliser sur l’importance de ce match et les motiver à jouer pour gagner. Même si c’est lui qui a le plus parlé, d’autres joueurs sont intervenus, notamment Djamel-Eddine Mesbah, connu comme étant une voix écoutée dans le vestiaire.

Cela avait donné des résultats contre le Bénin et le Rwanda
Ce genre de speech avait donné des résultats à Porto Novo face au Bénin et à Kigali contre le Rwanda et les joueurs ont tenu à perpétuer ce «protocole». Aussi bien qu’on ne change pas une équipe qui gagne, on ne change pas un procédé qui marche. En tout cas, c’est un moment de liberté pour les joueurs qui se parlent entre eux, sans influence extérieure de quelque nature que ce soit, pour se dire les choses en face et souder leurs rangs avant les grands rendez-vous.

Halilhodzic ne s’immisce pas dans ce moment qui appartient aux joueurs
Il faut croire aussi que le sélectionneur, Vahid Halilhodzic, encourage fortement cette initiative puisqu’il s’est tenu à l’écart, lui et tous les membres des staffs technique, médical et administratif, le temps que la causerie des joueurs se termine. Il a même eu la délicatesse de tourner le dos aux joueurs, comme pour leur signifier que ce moment leur appartient et qu’il ne veut pas s’y immiscer ne serait-ce que par un regard. Pour preuve, c’est une fois que Bougherra dit au coach que la réunion est terminée que ce dernier se retourne et demande aux joueurs de partir. Espérons que le «speech Bougherra» sera suivi une nouvelle fois d’une victoire.
------------------------------------------------------
200 supporters burkinabés ont assisté à l’entraînement des Verts
Etant donné que la séance d’entraînement des Verts était ouverte au public et aux médias, environ 200 supporters burkinabés ont choisi de prendre place dans les tribunes du stade et suivre l’intégralité de la séance. Ces supporters n’ont pas perturbé la sérénité des joueurs de l’EN.

Friction entre quelques Burkinabés et supporters algériens
Une petite friction a éclaté hier au début de la séance entre certains supporters burkinabés et algériens. Il y a eu quelques échanges de mots, mais rien de trop grave. Les inconditionnels des Verts ont pris d’ailleurs place peu après dans la tribune officielle, alors que les Burkinabés étaient dans la tribune d’en face.

Raouraoua présent à l’entraînement
Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, a suivi l’intégralité de la séance d’hier. Il était aux côtés de Walid Sadi et Djahid Zefzef.

17h, la température a nettement baissé !
Alors qu’il a fait très chaud durant toute la journée d’hier, mais à 17h, la température a nettement baissé, laissant place même à une brise fraîche par moment. Il faut dire que le coucher du soleil ici à Ouagadougou est à 17h45, ce qui fait que les Verts auront surtout à tenir la première mi-temps, qui sera certainement plus difficile à gérer. La deuxième sera plus supportable pour les Yebda and Co.

Trois joueurs sauteront de la feuille de match
Comme tout le monde le sait, pour les rencontres des éliminatoires du Mondial, les sélectionneurs nationaux ont le droit de mettre 23 joueurs sur la feuille de match. Ainsi, et comme les Verts se sont rendus à Ouagadougou avec un effectif comprenant 26 joueurs, 3 devront sauter de la liste cet après-midi. Un gardien de but et deux joueurs de champ.

Le staff et les joueurs ont salué les supporters
A la fin de la séance d’entraînement, le staff technique et les 26 joueurs présents sur la pelouse du stade 4-Août se sont dirigés vers la tribune où se trouvaient les supporters algériens pour les saluer et les remercier de leurs encouragements. Un geste que nos inconditionnels ont apprécié.

Une grande foule attendait les Verts
A l’issue de la séance, et alors que les joueurs se dirigeaient vers le bus, une grande foule de supporters burkinabés amassée devant le stade attendait de voir nos Fennecs. Tout cela dans une ambiance bon enfant, et sans qu’aucun dépassement ne soit déploré.

Les supporters algériens pénètrent sur la pelouse et ouvrent le bal des buts !
Quelques supporters algériens, présents au stade hier pour suivre l’entraînement des Verts, ont pu accéder à la pelouse, à la fin de la séance. Ils ont pris un ballon pour faire quelques passes et aller vers les bois inscrire des buts. Un délire vite contrôlé par les agents de sécurité présents sur le terrain, qui ont demandé gentiment aux nôtres de remonter dans la tribune et quitter l’enceinte.
-----------------------------------------
Ghilas s’est entraîné normalement...
Alors qu’il n’avait pas pris part au décrassage effectué par l’équipe à son arrivée en terre burkinabée jeudi, le joueur du FC Porto, Nabil Ghilas, s’est entraîné hier avec le groupe, et a participé à l’intégralité de la séance, sans aucun problème. Toutefois, sa participation au match de cet après-midi n’est pas totalement garantie.

…Vahid l’a pris en aparté
A la fin de la séance, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, s’est dirigé vers Nabil Ghilas, avec lequel il a eu une discussion de quelques minutes en aparté. On imagine que le coach national a voulu savoir si le joueur s’était bien rétabli et s’il ne ressentait plus de douleurs.

Travaux d’aménagement dans le stade
Durant la séance d’entraînement des Verts, des travaux avaient lieu dans le stade du 4-Août en prévision du match. Ainsi, les tablettes destinées aux journalistes étaient installées, ainsi qu’une connexion wifi. Sous la tribune officielle, une petite salle a été aménagée et décorée pour accueillir les invités de marque.

Raouraoua s’adressera aux joueurs
Mohamed Raouraoua compte s’adresser aux joueurs ce matin. Le président de la FAF va sans doute prononcer un discours motivant à quelques heures à peine de Burkina Faso-Algérie.

Frayeur pour Guedioura
Victime d’un choc lors du match d’application, le milieu de terrain, Adlene Guedioura, est resté durant quelques secondes sur le sol, avant de se relever en boitant, souffrant de sa cheville. A un moment, les présents ont eu peur pour le joueur craignant une blessure, mais finalement, ce ne fut rien de grave, puisque le sociétaire de Crystal Palace a pu terminer le match d’application sans problème.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:18

Le Zambien Janny Sikazwe fait peur !

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

L’arbitre est chouchouté à l’hôtel par les Burkinabés.




Pour ce match capital, en vue de la Coupe du monde 2014, la commission d’arbitrage de la CAF avait retenu l’arbitre international zambien, Janny Sikazwe, pour diriger la rencontre Burkina Faso-Algérie. Un choix qui a été par la suite validé aussi par la commission d’arbitrage de la Fédération internationale de football. Du coup, c’est cet arbitre avec les deux juges assistants de l’Angola et du Mozambique qui vont être à la baguette. Au moment de sa désignation, nous avions en effet fait part du parcours de ce referee qui monte. Puisqu’il a commencé à figurer parmi les meilleurs arbitres du continent. Mais, ce qu’il faut savoir, c’est qu’il fait peur à toute la presse algérienne et même à l’encadrement de l’Equipe nationale. En effet, nous avons constaté que les quatre arbitres, qui sont logés dans un hôtel quatre étoiles au centre-ville a pour nom Splendid, sont bien chouchoutés par les responsables de la FBF. Un comportement bizarre de la part des responsables burkinabés. Certes, la fédération hôte est dans l’obligation d’assurer un bon accueil aux arbitres ainsi qu’une meilleure prise en charge, mais sans qu’ils ne soient chouchoutés. Cela n’est que de l’exagération de la part de la partie adverse.

Les quatre arbitres sont restés avec deux Burkinabés de 21h jusqu’à minuit
Les quatre arbitres ont un comportement bizarre et qui sème le doute. En effet, vendredi soir, ils sont restés en compagnie de deux Burkinabés, qui ne sont pas des officiels au niveau de la FBF, de 21h jusqu’à minuit, en train de discuter. Prépare-t-on un complot contre les Verts ? On ne le sait pas. Il faudra attendre le déroulement du match pour en savoir plus. Mais le fait d’être resté tout ce temps au bar de l’hôtel n’est pas du tout normal. Les arbitres devaient en effet éviter tous les amalgames.

Un arbitre qui abuse du carton
En tout cas, les joueurs algériens doivent être très vigilants au cours de cette rencontre. L’arbitre zambien ne sait pas diriger un match sans brandir un carton. D’ailleurs, la FAF a en mémoire ce qui s’est passé à Tanger lors du championnat d’Afrique des U23. Il avait officié Maroc-Algérie où il a fait sortir neuf cartons jaunes, dont sept uniquement pour les Verts. Halilhodzic qui a déjà prévenu ses joueurs des cartons devra leur faire la remarque une seconde fois. Les six joueurs menacés Sofiane Feghouli, Hassan Yebda, Saïd Belkalem, Madjid Bougherra, Islam Slimani et Adlane Guedioura seront dans le viseur et attendus au tournant, en vue du match retour. Un carton pour un joueur parmi les six sera synonyme de son absence au retour à Alger le 19 novembre.

Le fait de ne pas figurer parmi les sept trios pour le Mondial, un désavantage…
Le fait que l’arbitre et ses assistants ne font pas partie des sept trios retenus pour la Coupe du monde 2014 reste un grand désavantage pour les Verts. Si c’était un arbitre concerné par le Mondial, les Verts ne craindront rien du tout cet après-midi. Sous la loupe de la FIFA, un arbitre concerné par la Coupe du monde ne sera sur le terrain, ni vicieux, ni partial. Bien au contraire, il se donnera complètement à fond pour éviter la moindre erreur car elle sera coûteuse pour lui.

A ce stade de la compétition, la moindre erreur se payera cash
En tout cas, le Zambien Janny Sikazwe sait pertinemment qu’il n’aura pas le droit à l’erreur lors du match de cet après-midi. La CAF et la FIFA suivront les prestations des arbitres, notamment ceux de la zone Afrique, avec grand intérêt. Les deux instances veillent en effet à ce que le fair-play et l’éthique sportive soient respectés. Ainsi, la moindre erreur sera payée cash par l’arbitre.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:21

Burkina Faso - Algérie : 39° au coup d’envoi

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

Le scénario de juin 2012 en mémoire. La majorité des joueurs algériens ne sont pas habitués à ça. La volonté et l’expérience de certains, l’autre atout de Halilhodzic.




Pour le match de cet après-midi, la sélection algérienne jouera son va-tout pour négocier convenablement cette première manche des barrages de la Coupe du monde 2014. La sélection nationale algérienne sera appelée à sortir le grand jeu, en tenant tête aux Burkinabés. Seulement, il faut savoir que le Burkina Faso aura plusieurs avantages dans ce match. Tout d’abord, il y aura le terrain sur lequel les coéquipiers du capitaine Charles Kaboré ont l’habitude de jouer. Puis, il y a aussi l’appui du peuple burkinabé. Il n’est un secret pour personne que lors de ce match barrage, les Burkinabés se sont montrés solidaires entre eux en étant derrière les Etalons, pour réussir une première qualification historique en Coupe du monde. Ainsi, cet après-midi, tout le peuple burkinabé soutiendra les leurs. Il faut aussi s’attendre à une très forte affluence de leur part. Cet atout pèsera beaucoup dans cette confrontation face au dernier finaliste malheureux de la CAN-2013. Cependant, un autre avantage et non des moindres pourra jouer en faveur des Etalons. Sans doute, tous les Algériens en ont une idée. Il s’agit des conditions climatiques. Pour résumer, les prévisions météorologiques prévoient une très forte chaleur qui atteindra les 40° avec un taux d’humidité assez élevé. Au coup d’envoi de la partie, samedi à 16h, le mercure frôlera les 39° avec l’humidité aussi. Ainsi, les Verts se trouveront dans une véritable fournaise.

Le scénario de juin 2012 en mémoire
Tous les Algériens gardent en mémoire le scénario du match contre le Mali. Cette rencontre, comptant pour le deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde, a été délocalisée à cause de la tension qui régnait au Mali. Les Algériens étaient, en effet, les favoris dans ce match, mais ils l’ont perdu à cause des conditions climatiques. L’on se souvient que Slimani avait ouvert le score, mais les Verts ne pouvaient préserver cet avantage à cause de la forte chaleur et de l’humidité, bien que le coup d’envoi de cette rencontre ait été donné dans la soirée, 20h30.

La majorité des joueurs algériens ne sont pas habitués à ça
Un seul problème risque de se poser pour les Verts, les conditions climatiques, car la plupart des joueurs ne sont pas habitués à ce genre de situation, entre autres Faouzi Ghoulam de l’AS Saint- Etienne, Saphir Taïder de l’Inter de Milan, Yacine Brahimi de Granada CF. En effet, ces derniers découvriront pour la première fois le climat difficile d’Afrique. Même les autres auront des difficultés à s’adapter, car ils évoluent presque tous dans les championnats européens, là où le climat est clément par rapport à celui du Burkina Faso.

La volonté et l’expérience de certains, l’autre atout de Halilhodzic
Vahid Halilhodzic aura deux atouts pour faire face à ce gigantesque problème. Le premier, c’est la volonté des joueurs à réaliser un très bon résultat au Burkina Faso. Celle-ci sera visible sur le terrain. Le deuxième atout, c’est l’expérience de certains joueurs, à l’image de Bougherra, Mbolhi et Guedioura, pour encadrer le groupe et prodiguer aux jeunes, comme Taïder et Brahimi, les conseils nécessaires.

Heureusement que le groupe a déjà son idée
Aujourd’hui, ce qu’on peut dire, c’est que Vahid Halilhodzic doit s’estimer heureux. Le sélectionneur national a déjà une idée sur les conditions climatiques, après avoir vécu une situation similaire avant le match face au Mali. Quant aux joueurs, eux aussi sont dans la même situation que leur coach. Ainsi, psychologiquement, nos joueurs sont déjà préparés au pire.

---------

Raouraoua et quelques dirigeants ont fait la prière à la mosquée
Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, et les autres dirigeants de la FAF, Djahid Zefzef et Walid Sadi, ont fait la prière d’hier à la mosquée de Ouagadougou, située à côté de l’hôtel Laico, où résident les Verts.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:22

Ce sera une équipe défensive

PUBLIE LE : 12-10-2013 |

Halilhodzic a réuni les joueurs hier matin.




Comme nous l’avions déjà indiqué dans l’une de nos précédentes livraisons, Vahid Halilhodzic se montre méfiant de cette équipe burkinabé. En effet, après avoir supervisé trois matchs des Etalons face au Gabon, le Niger et le Congo, pour le compte du deuxième tour des éliminatoires du Mondial, il a décidé de suivre d’autres rencontres. Ainsi, il a pris cette décision après avoir découvert beaucoup de points forts chez les Etalons. A la fin du visionnage, il a décidé de prôner une stratégie prudente face aux Burkinabés. Même si nous ne pouvons pas dévoiler le onze type et surtout le schéma tactique, le coach national va aligner une équipe défensive pour pouvoir contrer les Burkinabés. Il voit en cette stratégie une manière de pouvoir prendre le dessus sur les coéquipiers de Pitroïpa.

Halilhodzic a réuni les joueurs hier matin
Le Franco-Bosniaque a prévu, hier matin, une réunion avec les joueurs, à l’hôtel Laico, où réside la sélection nationale. Elle a eu lieu en présence de tous les joueurs et les membres du staff technique, durant laquelle il a donné des conseils précis, sur les plans offensif et défensif, à ses joueurs pour qu’ils gèrent bien la rencontre et arrivent à bout de leurs adversaire. Le sélectionneur national s’est aussi basé sur le mental dans ce match. Le technicien sait pertinemment qu’une telle partie à grands enjeux se joue aussi sur le plan psychologique.

Pour la première fois, il communique le onze la veille du match
Aussi, le coach national a voulu éloigner la pression et le stress sur son groupe. Ainsi, c’est au cours de la réunion d’hier matin qu’il a décidé d’annoncer officiellement le onze type qui entamera la rencontre de cet après-midi. D’ailleurs, depuis qu’il est en sélection, Halilhodzic n’a jamais donné le schéma tactique et la composition la veille du match. Sentant le cachet spécial de cette partie, Halilhodzic a changé de méthode en cassant la routine.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:25

Khoualed : «Un seul mot d’ordre : donner la joie au peuple algériens»

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

Notre objectif consiste à bien négocier cette rencontre pour être à l’aise lors du match retour.




Alors Nacredine, vous y êtes presque dans le match, comment vous vous sentez ?
Très bien merci, on est arrivés à Ouagadougou pour affronter le Bukina Faso. Notre objectif consiste à bien négocier cette rencontre pour être à l’aise lors du match retour. Le voyage s’est déroulé dans de bonnes conditions et les joueurs sont motivés pour cette rencontre. Vous savez, il y a une qualification pour la plus prestigieuse compétition planétaire, donc tout le monde veut atteindre cet objectif. L’ambiance est excellente et même le moral est au beau fixe.

Avez-vous eu assez de temps pour préparer cette rencontre ?
Oui, bien sûr. On a travaillé d’arrache-pied durant notre stage à Sidi Moussa. On s’est bien préparés pour cette rencontre et je tiens à rassurer tous les Algériens. On est prêts pour cette confrontation.

Vous paraissez confiant…
Evidemment, on ne vient pas jusqu’ici au Burkina Faso pour perdre le match. On est là pour gagner, on veut un résultat positif pour être à l’aise au match retour. Vous savez, la qualification va se jouer en aller-retour. Ainsi, il faut bien négocier les deux matchs. C’est très important pour la qualification.

Avez-vous une idée sur l’adversaire ?
Sincèrement oui. On sait que le Burkina est une très bonne équipe. D’ailleurs, elle a réussi à atteindre la finale de la dernière CAN. A mon avis, cela signifie qu’il faut la prendre très au sérieux. Il ne faut pas tomber dans la facilité. Sur le terrain, le match sera difficile. On a eu l’occasion de visionner quelques matchs des Etalons et nous avons tiré quelques enseignements. On va donc bien préparer le match.

A votre avis, ça va se jouer sur quel détail ?
Franchement, je ne peux pas vous le dire. Le match va être difficile et serré. La bataille sur le terrain sera beaucoup plus physique et tactique entre les deux sélectionneurs. Il va se jouer sur un petit détail. Les deux équipes vont faire le maximum pour ne pas encaisser car après, ce sera difficile.

Sincèrement, le Burkina Faso vous fait-il peur ?
Jamais ! Aucune équipe ne nous fait peur. L’Algérie a progressé ces dernières années. La meilleure preuve, c’est qu’on a appris à remporter des matchs hors de nos bases. Je pense que c’est un pas vers l’avant. Pour revenir à votre question, on respecte le Burkina Faso, car le fait d’atteindre ce stade de la compétition mérite tout le respect, mais il ne nous fait pas peur.

Les conditions climatiques seront difficiles durant la rencontre, des appréhensions ?
Non, aucune appréhension. En Afrique, c’est connu, les conditions climatiques sont vraiment difficiles. Assurément qu’on va trouver des difficultés sur le terrain, mais on s’adaptera. Les joueurs sont des professionnels, ils ont acquis une certaine expérience pour s’adapter à toutes les conditions. En plus, on est habitués aux conditions climatiques d’Afrique, donc ce ne sera pas un grand handicap. On doit relever le défi et seul un bon résultat nous ouvrira les portes pour la prochaine Coupe du monde.

Mais l’EN s’était inclinée ici face au Mali, il y a un an, à cause des conditions climatiques…
Oui, l’EN s’était inclinée mais on n’avait pas une idée sur le climat auparavant. Désormais, on sait ce qui nous attend.

Il y a une possibilité à ce que vous jouiez cette rencontre. Etes-vous prêt ?
Evidemment ! Moi, je suis toujours prêt. Pour ce match notamment où l’enjeu est grand, je suis capable de me sacrifier sur le terrain pour que l’EN revienne avec un résultat positif. On va donner le meilleur de nous-mêmes. On se battra sur le terrain comme des lions, pour se qualifier. Si le coach me fait signe, je répondrai présent. Je serai à la hauteur, sinon j’encouragerai à fond mes coéquipiers à partir du banc de touche.

Un dernier mot aux supporters, notamment ceux qui se sont déplacés à Ouagadougou…
Je leur promets un bon résultat. Je veux que ceux qui se sont déplacés jusqu’ici rentrent avec la joie au pays. Je ne veux pas qu’ils repartent déçus. On promet à tout le peuple algérien de se battre à fond pour honorer le drapeau.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:27

Halilhodzic a imposé 4 séances vidéo

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

Il veut éviter les erreurs de «Ouaga 1»




Comprendre le jeu de l’adversaire est déjà la moitié de la solution pour le contrer. Vahid Halihodzic est amateur de ce principe, lui qui a décidé de multiplier les séances de visionnage vidéo. Même si c’est un exercice que n’aiment pas trop les joueurs, car fastidieux et souvent ennuyeux, le coach national insiste là-dessus. Pour preuve, il y a eu une séance même hier soir, veille du match, ce qui fait qu’au total, pas moins de quatre séances vidéo ont été imposées aux joueurs depuis le début du stage lundi passé, soit presque une séance chaque jour.

Il veut éviter les erreurs de «Ouaga 1»
C’est que le coach national a remarqué des points forts dans la sélection du Burkina Faso qu’il veut absolument juguler. Il insiste dessus jusqu’à lasser parfois certains joueurs, mais son obsession du détail le rend exigeant en la matière. Il tient surtout à ne plus revivre le cauchemar de «Ouaga 1», celui du match contre le Mali qui s’était déroulé dans le même stade l’année passée et qui s’était soldé par une défaite suite à deux erreurs de marquage. Cette fois, il veut sortir indemne de «Ouaga 2» afin d’être dans les meilleures conditions avant la manche retour, prévue le 19 novembre au stade Mustapha-Tchaker de Blida.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:30

Les Burkinabés : «Pourquoi êtes-vous venus une semaine à l’avance ?»

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

Les Burkinabés ne comprennent pas la passion des Algériens pour le foot




Jusqu’à hier matin, l’ambiance était toujours aussi tiède à Ouagadougou. La population burkinabée semble indifférente à la perspective du déroulement d’un match important, voire décisif, pour une qualification à la Coupe du monde de football. Les Burkinabés cracheraient-ils sur un tel événement ? Il y a lieu de le croire en constatant que ce sont plutôt les supporters algériens qui, depuis plusieurs jours, assurent l’ambiance ici à Ouagadougou, comme s’ils étaient les seuls concernés.

Les Burkinabés ne font jamais une chose avant l’heure
En fait, il n’y a pas d’indifférence. C’est juste que les Burkinabés, de nature, ne sont jamais pressés de faire une chose avant l’heure. Ils sont au courant du match et sont tout à fait conscients de son importance, mais ils ne voient aucun intérêt à en parler ou à le fêter avant qu’il ne se déroule. «Je peux vous certifier une chose : le stade sera plein», nous avait assuré mardi dernier le vendeur des tickets au guichet du stade du 4-Août devant notre surprise de constater le peu d’engouement qui entoure la vente. Il l’a dit d’un air sûr de lui, du ton de celui qui connaît les coutumes du pays et qui sait comment les choses s’y passent.

«Notre priorité est de lutter chaque jour pour ramener quoi manger»
Cela nous a été confirmé par de nombreux Burkinabés qui vont se rendre au stade sans pour autant l’afficher ostensiblement. «Le match, c’est samedi. Pourquoi vais-je défiler dès mardi ou mercredi ?», s’est expliqué Soumaïla, chauffeur de taxi de son état. «Ici, chaque chose en son temps. Avant samedi, j’ai des choses à faire, des problèmes de ma vie quotidienne à régler, des soucis qui me préoccupent. C’est le cas aussi de la majorité des Burkinabés dont la priorité majeure est de lutter chaque jour pour ramener quoi manger à la maison. Quand l’heure du match viendra, vous verrez le vrai engouement du peuple du Burkina Faso», a-t-il assuré, avec une confiance inébranlable.

«Les Algériens n’ont-ils pas de choses plus intéressantes à faire ?»
Notre interlocuteur n’a pas manqué de nous faire une remarque qu’il juge pertinente : «Vous, journalistes, et les supporters algériens êtes venus très tôt. Pourquoi venir une semaine avant le match ? N’ont-ils pas de choses plus intéressantes à faire durant ces journées qui précèdent ce match ?» Difficile de lui faire comprendre que le football est une passion chez les Algériens et qu’un match des Verts s’apprécie et se consomme sur une longue durée. «A votre place, je viendrai le jour du match, comme le font les Burkinabés, et je ferai la fête après la victoire et non pas avant.» Sans commentaire.

Les Burkinabés curieux de voir les stars des Verts
Hier, on nous a signalé que tous les billets ont été vendus. Certes, il y a dans le pays, comme partout ailleurs, le phénomène du marché noir avec des revendeurs qui achètent de nombreux tickets pour les écouler au prix fort, mais il est clair que le stade sera rempli, surtout que l’Algérie du football est très respectée ici et que la présence de joueurs évoluant en Europe et qu’on voit à la télévision suscite la curiosité des Burkinabés. C’est déjà une raison suffisante pour une présence massive des supporters au stade du 4-Août.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:33

Burkina Faso - Algérie : Pour les Burkinabés, cet après-midi, c’est la guerre !

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

Sita Sangaré : «La patrie ou la mort. Nous vaincrons !» Kaboré : «La vérité c’est sur le terrain, c’est là qu’on répondra aux Algériens.»




Ça y est, c’est le jour J pour les Verts, qui affronteront les Etalons du Burkina Faso, cet après-midi au stade du 4-Août de Ouagadougou. La rencontre ne s’annonce guère facile pour les protégés du coach Vahid Halilhodzic, mais pour autant, l’optimisme est de mise au sein du groupe. Un optimisme relayé par l’ensemble des joueurs algériens, dans leurs différentes déclarations à la presse cette semaine.

Bakary Koné : «Les joueurs algériens veulent mourir pour leur pays. Qu’ils sachent que nous, nous sommes déjà morts pour le nôtre»
Evidemment, le dévouement affiché par nos joueurs pour cette rencontre capitale, a été perçu par les joueurs burkinabés comme une sorte de guerre psychologique. Le défenseur de l’Olympique Lyonnais, Bakary Koné, présent en conférence de presse jeudi, a tenu à répondre du tac au tac. «La vérité, c’est sur le terrain. Les Algériens ne nous font pas peur. Ils disent qu’ils veulent mourir pour leur pays. Qu’ils sachent, que nous, nous sommes déjà morts pour notre pays», rapporte le journal burkinabé, l’Observateur.

Sita Sangaré : «La patrie ou la mort. Nous vaincrons !»
Le président de la FBF, Sita Sangaré, ne s’est pas privé, lui aussi, d’encourager les siens, en affirmant que le match de cet après-midi sera une partie de vie ou de mort pour les Etalons. «Nous abordons cette rencontre dans la plus grande sérénité», a-t-il déclaré dans un premier temps, avant de donner le ton à ce match : «La devise du Burkina Faso, c’est ‘‘La patrie ou la mort’’. Nous sommes prêts et nous vaincrons.» Voilà qui va allumer davantage le match.

Brama Traoré : «Nos combattants sont prêts pour l’assaut final»
Enfin, l’entraîneur-adjoint du sélectionneur Paul Put, en l’occurrence, Brama Traoré, ne cesse de faire dans la provocation et cela depuis plusieurs jours maintenant. Une manière de faire peur aux joueurs algériens et leur montrer que cet après-midi, c’est en terrain hostile qu’ils évolueront. Après avoir donné des nouvelles du coach belge, actuellement malade, Brama Traoré a assuré que les Etalons sont bien prêts pour la guerre : «Paul Put souffre d'un paludisme, mais il a pu conduire toutes les séances d'entraînement. Je peux vous assurer qu'il s'en remet petit à petit et va se porter bien d'ici là. Toute l'équipe aussi est en bonne santé. Les joueurs se sont défoncés et, à les voir à l'entraînement, on se dit que la victoire est déjà acquise parce qu'ils sont toujours concentrés». «Les combattants sont prêts pour l'assaut final. Ça ne sera pas facile, mais il faut gagner ce match», a-t-il conclu. La bataille sur le terrain s’annonce rude. Espérons que ça ne dépassera pas le cadre sportif et que le fair-play régnera.

------------

Brama Traoré (Ent. adjoint du Burkina)
«On est les vice-champions d’Afrique, l’Algérie est sortie au 1er tour »
Désigné par la FBF pour représenter l’entraineur en chef de la sélection burkinabée, malade ce jour-là, le coach adjoint de Paul Put à la tête de la sélection du Burkina Faso a appelé lui aussi à la mobilisation générale. Répondant à une question d‘un journaliste burkinabé, qui a voulu avoir son avis au sujet des déclarations jugées euphoriques des Algériens, Brama avance : «Il ne faut pas trop donner d’importance aux déclarations des joueurs algériens. On est les vice-champions d’Afrique, eux (les Algériens) ont été sortis dès le premier tour. Le match se jouera sur le terrain et ce jour-là, on saura à qui reviendra le dernier mot. Ce rendez-vous n’est pas une guerre et sachez qu’on est préparés à toutes les éventualités».

« La pression du public ? Elle sera à notre avantage, c’est sûr !»
Poursuivant ses déclarations à propos de la préparation du Burkina Faso pour ce match aller décisif pour une qualification au prochain Mondial 2014, Brama rassure les fans des Etalons, il affirme que tout se déroule comme le staff technique du Burkina le souhaite : «Tout le monde est prêt, et les entrainements se déroulent très bien. En ce qui concerne la pression du public, personne ne s’en est plaint, au contraire ça va être un atout».

« Nos joueurs se sentent déjà au Brésil »
Coté motivation, l’entraîneur adjoint de Paul Put semble être aussi un homme de communication. A croire que sa désignation pour affronter les journalistes a été étudiée : «Nos joueurs commencent à se sentir qu’ils sont déjà au Brésil. C’est pour vous dire à quel point nos capés sont motivés. L’appétit vient en mangeant. C’est tout ce que j’ai à dire au risque de trop enflammer ce match. Le football n’est qu’un jeu, celui qui détient la meilleure motivation va aller au Brésil, et nous on la possède déjà».

------------

Kaboré : «La vérité c’est sur le terrain, c’est là qu’on répondra aux Algériens »
Le milieu offensif de Ruben Kazan, Charles Kaboré, lui, préfère parler football, sans verser dans la provocation. Interpellé lors de la conférence de presse de ce jeudi, à propos du discours positif des joueurs algériens, à la veille du rendez vous de ce samedi, Kaboré dira : «On doit rester sereins et ne pas s’enflammer. C’est un adversaire sérieux en face, mais la rencontre reste ouverte pour tous. La vérité c’est sur le terrain, c’est là qu’on répondra aux Algériens».

Sangaré (Pdt FBF) : «Les Algériens ne doivent pas oublier notre slogan "la Nation ou la mort"»
Le président de la fédération burkinabée, Sita Sangaré, veut entrer dans l’histoire du football local. Présent lui aussi à la conférence de presse animée au lieu d’hébergement des Etalons à Ouagadougou, avant-hier, le premier responsable du football au Burkina Faso, qui a été interpellé à son tour sur les propos jugés optimistes des joueurs algériens, a déclaré : «Ils sont libres de dire ce qu’ils veulent. Nous, on se prépare pour gagner chez nous et assurer la qualification au Mondial. Il faut que les Algériens n'oublient pas que notre slogan est le suivant "la Nation ou la mort"».

Pitroipa (attaquant de Rennes) : «Si on ne se qualifie pas au Mondial, notre finale de la CAN n’aura aucun sens»
Même s’il a refusé tout commentaire à propos de la rencontre
d’aujourd’hui, l’attaquant du Stade Rennais, Jonathan Pitroipa, a lâché quelques mots avant son face à face avec son camarade à Rennes et international algérien, Foued Kadir : «On a envie de jouer le Mondial, c’est aussi le même objectif pour tout le monde. Maintenant, si on ne parvient pas à réaliser cet objectif, cela signifierait que tout ce qu’on a pu faire lors de la dernière Coupe d’Afrique, n’aura pas eu de valeur».

Paul Put hésite entre le 4-4-2 et le 4-5-1
La bataille tactique fera rage aujourd’hui entre le sélectionneur des Etalons, Paul Put, et l’entraîneur national, Vahid Halilhodzic. Si le driver des Verts ne devrait pas se séparer dans sa stratégie habituelle basée sur un bloc défensif très haut composé (4-1-2-2-1), le Belge hésite encore entre le 4-4-2 qui a marché à merveille lors de la dernière CAN et le 4-5-1 qu’il a préparé pour contrecarrer l’équipe algérienne et espérer gagner la bataille du milieu. C’est ce que des sites burkinabés ont affirmé hier.

------------

Le ministre des Sports appelle les imams et les prêtres à prier pour le Burkina
Curieux message que celui rendu public par le ministre burkinabé des Sports et des Loisirs, le colonel Yacoub Ouédraogo, plus connu sous le diminutif du colonel Yac. Ainsi, tout en invitant «l’ensemble des couches sociales du Burkina Faso à se mobiliser comme un seul homme pour pousser nos braves Etalons à une brillante victoire», il en a appelé aux «prières ferventes et les bénédictions urgentes des autorités coutumières et religieuses, où qu’elles se trouvent». En plus clair, il appelle les imams musulmans et prêtres catholiques à prier pour la sélection du Burkina pour qu’elle gagne «l’une des rencontres des plus historiques de notre sport national».

L’imam l’a fait à la grande prière de vendredi… en présence d’Algériens
Il faut croire que son appel a été attendu puisqu’hier, à la grande mosquée de Ouagadougou, située au centre-ville, l’imam a conclu les deux prêches de la grande prière de vendredi en demandant aux fidèles présents de prier pour la victoire du Burkina Faso, ce qui fut fait. Le plus cocasse est que des Algériens parmi les supporters et les représentants de l’ambassade d’Algérie à Ouagadougou étaient parmi les pratiquants présents à la mosquée ! On ne sait pas s’ils ont levé les bras à l’invocation de l’imam pour dire «amine !»…

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:36

Burkina Faso-Algérie : Les Lions de l’Atlas de tout cœur avec les Verts

PUBLIE LE BUTEUR: 12-10-2013 |

Belhanda : «C’est mon ami Kadir qui marquera le but de la victoire»




A la veille du match que disputera notre sélection nationale face à son homologue du Burkina Faso pour le compte des matches barrages pour la qualification au Mondial 2014 du Brésil, Le Buteur a été à l’hôtel où a séjourné la sélection marocaine qui a livré hier soir un match amical face à la sélection d’Afrique du Sud à l’occasion de l’inauguration du nouveau stade d’Agadir. A notre arrivée sur les lieux, on sentait déjà une forte concentration au sein des Lions de l’Atlas même s’il ne s’agissait que d’une rencontre gala. Afin de connaître les impressions des joueurs de cette sélection marocaine, nous avons approché quelques joueurs et voici ce qu’ils pensent de cette affiche Burkina-Faso Algérie…

Belhanda : «C’est mon ami Kadir qui marquera le but de la victoire»
Bonjour Belhanda, c’est le journal Le Buteur d’Algérie. Comment allez-vous ?

Bien merci, vous êtes les bienvenus au Maroc et j’espère que vous ne manquez de rien.
Vous êtes en mise au vert en prévision de votre match amical face à la sélection de l’Afrique du Sud, comment avez-vous préparé le match ?
Effectivement, la sélection est en pleine préparation du match face à l’Afrique du Sud. C’est à l’occasion de l’ouverture de notre stade à Agadir. Nous allons livrer un match amical que j’espère sera pour nous une réussite. Les joueurs sont tous déterminés à faire un bon résultat qui nous fera beaucoup de bien pour le moral.

Et si l’on vous demande de nous parler du match que disputera la sélection algérienne samedi à Ouagadougou face au Burkina-Faso, qu’avez-vous à nous dire ?
En réalité le match est d’une extrême difficulté. C’est bien le match barrage qui se jouera en deux tours et qui déterminera qui de ces deux pays sera présent au Brésil. Concernant le match, je peux vous dire que l’Algérie a beaucoup de chances de passer ce dernier cap. Les joueurs de la sélection algérienne sont pétris de qualités et avec la présence de Halilhodzic, je peux vous dire que c’est l’Algérie qui va passer.

On comprend là que vous serez du côté de l’Algérie ce samedi soir, n’est-ce pas ?
Évidemment que je serai un supporter de la sélection algérienne samedi face au Burkina-Faso. L’Algérie est un pays voisin, frère et ami et nous serons de tout cœur avec vous.

Qui sera, selon vous, le favori pour ce match aller ?
A mon avis, c’est l’Algérie qui est le grand favori. Je souhaite bonne chance à toute la sélection particulièrement à mon ami Fouad Kadir. J’ai comme un pressentiment que c’est lui qui va marquer le but de la victoire.

Qu’avez-vous à dire aux supporters algériens ?
Je tiens à travers votre journal à saluer le public algérien que je trouve très sportif et à qui je demande de rester derrière leur sélection jusqu’à arracher ce ticket qualificatif au Mondial 2014. Je garde un bon souvenir de mon déplacement lors du match de 2011 où nous avions perdu par un but à zéro, la pression a été terrible mais le match s’est joué dans la sportivité. Je souhaite la qualification de l’Algérie, la Tunisie et l’Egypte au Mondial du Brésil.

Berrada : «L’Algérie a les moyens d’aller au Brésil et nous serons tous ses supporters»
Pour le milieu de terrain marocain Berrada, l’Algérie part le favori de ce dernier tour qualificatif au Mondial du Brésil. Selon lui, la sélection algérienne renferme beaucoup d’éléments capables de faire la différence. Berrada avoue même que l’Algérie peut revenir d’Ouagadougou avec les trois points : «Tout d’abord, je tiens à féliciter la sélection algérienne pour sa qualification à ce dernier tour. Je sais qu’à ce stade de la compétition les choses deviennent encore plus serrées pour tous les concurrents mais, croyez-moi, l’Algérie a les moyens de partir au Brésil. Je souhaite à l’Algérie de passer ce dernier tour et nous serons tous les supporters des Verts.»

Taarabt : «J’aime bien la rage de vaincre des Algériens et je serai à leurs côtés ce samedi»
«Je souhaite chance à l’Algérie, la mission n’est pas impossible en terre burkinabé. Je vais suivre le match à la télé pour vous prouver que je serai un de vos supporters. Ce qui m’impressionne aussi dans cette équipe, c’est la rage de vaincre des joueurs sur le terrain. L’Algérie mérite d’aller au Mondial et inch’Allah, c’est tout le Maghreb qui sera bien représenté.»

Youcef El Arabi : «J’ai parlé au téléphone avec Yebda et Brahimi et je leur ai souhaité bonne chance»
«Je suis de tout cœur avec l’Algérie, je viens tout juste de contacter Yebda et Brahimi au téléphone pour leur souhaiter bonne chance. Ils m’ont fait savoir que la sélection algérienne est mise dans des conditions plus ou moins bonnes. Les joueurs sont concentrés sur leur sujet et je leur souhaite vraiment bonne chance.»

Ben Atia : «La défense doit rester sur ses gardes et bien concentrée jusqu’au coup de sifflet final»
L’axial de la sélection marocaine Mehdi Ben Atia pense que le match de ce soir entre la sélection algérienne et le Burkina-Faso sera très difficile. Souhaitant un bon résultat pour notre sélection, Ben Atia appelle les défenseurs algériens à rester concentrés pendant toute la rencontre : «C’est un match très dur dans la mesure où il va déterminer quelque part le grand favori au passage au Mondial. L’Algérie doit vraiment négocier cette première manche avant de jouer le match retour à Blida. Les Burkinabés vont certainement assiéger le camp adverse pour marquer très tôt et bien sûr un nombre de buts qui les mettront à l’abri. C’est ainsi que la défense doit rester solide et sur ses gardes jusqu’au coup de sifflet final. A mon avis, ce n’est pas la sélection du Burkina-Faso qui va arrêter l’Algérie d’aller Brésil.»

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 12:38

URGENT ET HONTEUX: L'ENTV ne diffusera pas Burkina Faso - Algérie

Les téléspectateurs algériens risquent de ne pas voir le match opposant l’équipe nationale au Burkina Faso. L’entreprise publique de télévision n’a pas pu acheter les droits de retransmission du match à l’intérieur des frontières. Et donc la rencontre sera retransmise que sur Al Jazeera en clair.source: algérie360.com

Ou voir le match:

ST: 17:00
Al Jazeera Sport +8 / HD2
BT Sport 2 / HD
C+ Sport (france) / HD
SuperSport 5 (africa)
SuperSport 5 (nigeria)
SuperSport 5 (za)

D - 12/10/13 - 20:00 ~ USA: beIN Sport
D - 12/10/13 - 20:00 ~ USA: beIN Sport Español



siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par siberian84 le Sam 12 Oct - 13:27

Al Jazeera, la cause de la non transmission du match

Désormais, c'est officiel ! le match qui opposera cet après-midi le Burkina Faso aux Verts à Ouagadougou ne sera pas transmis sur les chaines nationales pour la simple raison qu'Al Jazeera a exigé aux responsables l’entreprise publique de télévision l’ouverture d'un bureau en Algérie afin qu'ils leurs donnent les droits de transmission. Une demande qui a été refusée.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 15:56

La Composition de l'Algérie :
M'bolhi, Mostefa, Mesbah, Belkalem, Bougherra, Medjani, Yebda, Taider, Feghouli, Soudani, Slimani

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 16:50

Le match en streaming :

http://www.js-kabylie.fr/index.php/jsk-tv/jsktv.html

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 16:52

L'entrée des joueurs sur le terrain !

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 17:01

01' : Burkina Faso 0 - Algérie 0

ça commence !!!

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 17:05

04' : Burkina Faso 0 - Algérie 0

première occasion pour Slimani .....

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 17:06

05' : Burkina Faso 0 - Algérie 0

Tir complètement raté d'un burkinabé

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 17:09

08' : Burkina Faso 0 - Algérie 0

Premier changement pour le Burkina Faso, en catastrophe ....

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 17:12

11' : Burkina Faso 0 - Algérie 0

coup franc dangereux pour le BF .....

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 17:13

12' : Burkina Faso 0 - Algérie 0

Le coup franc tiré en puissance passe au dessus de la transversale

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Aller : Burkina Faso 3 - 2 Algérie (Après Match)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum