[Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Page 24 sur 24 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Dim 14 Juin - 20:35

Sur notre site, Hannachi : « Les supporters doivent choisir leur camp ! »

Pour lire l'article ==> http://www.js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3785-hannachi-les-supporters-doivent-choisir-leur-camp


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Lun 15 Juin - 10:29

Hannachi : «Il n’y a pas d’affaire Seddiki, j’ai tout réglé avec Amani»

Au moment où les supporters jaune et vert commencent à s’inquiéter concernant la qualification de Seddiki, le numéro un des Jaune et Vert rassure tout le monde concernant la lettre de libération du joueur franco-algérien qui a paraphé un contrat de deux ans mercredi passé à la JSK : «Il n’y a pas d’affaire Seddiki, Amani est un bon ami à moi, c’est un homme de parole, j’ai tout réglé avec lui concernant le transfert de Seddiki, ce n’est même pas une lettre de libération, c’est une résiliation à l’amiable entre la direction du RCA et le joueur. Sur le plan administratif, on a tout réglé, on a récupéré les documents nécessaires et le joueur sera qualifié sans aucun problème à la JSK. On n’est pas fou pour faire signer un contrat de deux ans au joueur alors qu’il est sous contrat», déclarait Hannachi concernant le cas Seddiki avant d’ajouter : «On a réussi un bon recrutement, un recrutement étudié, d’ailleurs, on est sur le point de boucler cette opération, on attend juste la signature de deux ou trois joueurs pour clore le recrutement.»

«Où sont les Aït Amar, Koffi, Zeghdoud, Rafaï, Karamani, Koli, Deridj, Terzi… et les autres, les vrais enfants de la JSK»
Lors de sa présence hier à l’hôtel Sheraton, le premier responsable du club kabyle n’a pas hésité à aborder le sujet des anciens joueurs de la JSK avec les autres présents à la cérémonie organisée par les responsables de la FAF en l’honneur des équipes qui ont réussi à décrocher des titres lors de la saison écoulée : «Pour moi, les vrais enfants de la JSK sont ceux qui ont tout donné au club sans contrepartie, des joueurs comme les frères Koffi, les frères Terzi, les autres joueurs comme les Karamani, Rafaï, Deridj… et les autres de cette grande génération jouaient gratuitement, ils ont réussi des accessions historiques, ces grands joueurs de la JSK ne réclament rien aujourd’hui. Par contre, d’autres joueurs qui sont venus par la suite de différents clubs, qui ont joué et offert certes des titres pour le club mais qui ont gagné beaucoup d’argent et d’autres faveurs, des terrains et des appartements au centre-ville de Tizi Ouzou par exemple, bref, que chacun fasse ce qui lui semble bon, moi je m’occupe de mon équipe, Dieu merci, tout baigne dans l’huile pour nous actuellement, je touche du bois», déclarait Hannachi à ses interlocuteurs hier matin à l’hôtel Sheraton Club des Pins de Staouéli.

Compétition (15/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Lun 15 Juin - 19:07

Sur notre site, Lu et vu sur le net : Blatter à la « Hannachi » !

Pour lire l'article ==> http://www.js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3788-lu-et-vu-sur-le-net-blatter-a-la-hannachi


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Mer 17 Juin - 16:32

Hannachi : «Les gens qui ont marché ne représentent pas un centième de la population de Tizi Ouzou»

Le président de la JSK, Mohand-Chérif Hannachi, n’est guère impressionné par la marche d’hier qui a connu un plus grand nombre de personnes que lors de la précédente. Pour lui, ceux qui sont sortis hier ne sont qu’une minorité et affirme que la plupart des supporters de la JSK ne sont pas pour son départ. Il nous dira que ceux qui étaient présents hier ne représentent qu’une minorité des supporters du club et que cela n’allait pas le faire bouger. «Le nombre des présents pour cette marche n’est pas aussi impressionnant qu’on veut le faire croire. Ce n’est même pas 0,01% de la population de Tizi Ouzou. Il faut savoir que ceux qui ont marchés représentent peut-être cinq communes de Tizi Ouzou, alors que les supporters de la JSK sont dans plus de 5 wilayas sur le territoire national et encore, il y en a partout dans chaque ville du pays. Ce n’est pas ces quelques personnes qui vont me jeter dehors. Car dans la réalité des choses, il y a plus de supporters et d’amoureux de la JSK qui me soutiennent que ceux qui veulent me voir partir.»

«Les supporters ont pris conscience»
Le président ajoutera en disant que les fans de la JSK sont en train de changer d’avis et que malgré l’augmentation du nombre des présents pour la marche d’hier, nombreux sont ceux qui commencent à se rétracter notamment en voyant la qualité du recrutement du club qui est satisfaisant pour beaucoup. «En plus du fait que ce soit une minorité qui veut que je parte et ceux qui sont manipulés, il y a plus en plus de fans de la JSK qui commencent à comprendre. Les supporters commencent à prendre conscience de la situation et savent maintenant que c’est juste une manigance qui ne risque pas de faire long feu. Au départ c’est vrai qu’ils les ont suivis mais ce n’est plus le cas maintenant, ils savent que ceux qui veulent me pousser à la sortie n’apporteront rien de meilleur et qu’ils risquent même de mettre la JSK dans une situation compliquée, c’est pour ça qu’ils sont en train de changer d’avis et reviennent sur leur décision et continuent à me soutenir.»

«Moi, je suis apolitique»
Enfin, le président Hannachi appelle à l’union. Il souhaite voir toute la famille de la JSK réunie et non pas divisée. Il accuse d’ailleurs ses opposants de vouloir casser le club. «Moi, je suis apolitique, je suis un grand nationaliste, je n’appelle jamais à la division. Ce qui se passe actuellement est vraiment désolant. J’ai le devoir de faire du bon travail à la tête de mon club et je tiens à continuer à le faire. Je ne veux pas qu’on mélange les choses. Il y a des gens qui m’en veulent directement et s’en prennent à moi à travers la JSK. Moi, j’ai toujours appelé à l’union, mais voir des gens vouloir détruire le club est vraiment malheureux.»

Compétition (17/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Jeu 18 Juin - 8:58

Ils devaient rentrer hier soir au pays
Hannachi se réunira aujourd’hui avec Karouf


Parti en France lundi dernier pour régler une affaire personnelle, le président de la formation du Djurdjura devait rentrer hier en fin de journée au pays. Quant à Mourad Karouf, lui, faut-il le rappeler, est parti depuis dix jours en Italie pour suivre un stage de recyclage. Avec le retour du président et de l’entraîneur au pays, les autres responsables du club vont provoquer une réunion aujourd’hui au siège du club. Le manager général et l’entraîneur des gardiens seront aussi appelés à prendre part à cette réunion. A quelques jours seulement de la reprise des entraînements, la direction du club et les membres du staff technique doivent faire le point, ils doivent tirer plusieurs affaires au clair. Lors de sa dernière intervention sur les ondes de la Radio nationale, Hannachi a parlé de renforcement de la barre technique, et puis la liste des joueurs à libérer n’a pas été arrêtée d’une manière définitive. D’autres sujets qui concernant la vie quotidienne de l’équipe première seront aussi abordés lors de la réunion d’aujourd’hui qui sera très importante et pour les responsables du club et pour les membres du staff technique.

Adjoint et reprise au menu
Certes, Karouf et Hannachi aborderont lors de la réunion d’aujourd’hui plusieurs sujets, néanmoins, la part du lion sera accaparée cette histoire dd’adjoint. Avant son départ en Italie, Karouf a jeté son dévolu sur Youcef Mechehoud, mais l’ancien joueur du MOC et du CSC n’a pas fait l’unanimité à la JSK. Hannachi veut renforcer la barre technique par un bon technicien, il veut même faire appel à Lakhdar Adjali, le président kabyle attendait le retour de son entraîneur au pays avec impatience pour désigner un adjoint et aussi un préparateur physique, surtout que la reprise des entraînements est fixée pour jeudi prochain. Tout sera clair concernant l’assistant de Karouf à l’issue de cette réunion, idem pour le lieu de la reprise des entraînements. On avance le centre de Tikjda, l’hôtel Tamgout de Yakourène et le stade 1er-Novembre de Tizi Ouzou, une décision sera prise aujourd’hui concernant le lieu de la reprise des entraînements.

Compétition (18/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Mar 23 Juin - 10:43

Hannachi : «On finalisera aujourd’hui avec Diawara»

Le premier responsable de la formation du Djurdjura qu’on a joint hier après-midi au téléphone nous a confirmé l’arrivée de Banou Diawara aujourd’hui. «Oui, il arrive ce matin à l’aéroport d’Alger, le chauffeur du club le conduira directement à Tizi Ouzou. C’est un attaquant pétri de qualités, avec Doudane, on l’a suivi depuis un bon moment », nous dira d’emblée le numéro un de la JSK avant d’ajouter : «Une fois à Tizi Ouzou, on réglera les derniers détails avec Banou concernant son transfert avant qu’il signe son contrat. On a réglé les grands axes de ce transfert par téléphone, il reste quelques détails qu’on réglera aujourd’hui avant d’officialiser sa venue à la JSK.» Sur cette affaire de libération, Hannachi précise : «Tout ce que je peux vous dire c’est que le joueur ne trouvera pas de problème pour signer à la JSK, on va payer en contrepartie sa lettre de libération, et le joueur sera qualifié le plus normalement du monde. Bref, on n’en est pas encore là. On verra à son arrivée.»

«Un bon défenseur et on boucle le recrutement»
Le premier responsables de la formation kabyle affirme que le recrutement sera clos dans les prochaines heures. «On attend l’arrivée de Diawara. Par la suite, un bon défenseur africain va débarquer chez nous, avec ces deux joueurs africains on bouclera l’opération recrutement, on a fait signer pas moins de sept joueurs, on a bien étudié notre recrutement. On n’a pas recruté juste pour le simple plaisir de le faire. Maintenant, si une bonne affaire se présente d’ici la clôture officielle du mercato estival on ne dira pas non.»

«Si-Amar, Khiat, Khodja et les autres doivent payer leur libération»
Concernant les joueurs libérés, Hannachi explique : «Kerrar a résilié à l’amiable son contrat, c’est presque la même chose pour Benamara et Meguehout. Deux joueurs devaient passer hier soir au siège du club pour résilier eux aussi leurs contrats respectifs. Les autres, ils doivent payer leur libération. Khodja a signé à l’ASO, mais pour récupérer sa libération il doit payer, c’est la même chose pour Si- Amar et Khiat. Pourquoi moi j’ai payé la libération de Sediki et des autres joueurs, ce sont les lois du football, on ne fait pas du social.»

«Place à la préparation maintenant»
Selon le président Mohand-Cherif Hannachi tout baigne dans l’huile actuellement au sein de son équipe :
«On a réalisé un bon recrutement, on a gardé les cadres de l’équipe. Maintenant, il faut se concentrer sur la préparation, on a tout réglé concernant le stage de Hammam Bourguiba et en principe il y aura même un stage après l’Aïd. Pour le moment tout baigne dans l’huile pour nous, tout est réglé comme une montre suisse. Désormais, on va mettre le paquet sur la préparation. Avec une excellente préparation d’intersaison on débutera le championnat en force.»

Compétition (23/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Ven 26 Juin - 12:56

Alors qu’il les avait mis dehors, Hannachi supplie les membres du CA de revenir

Comme nous l’avons annoncé dans notre précédente édition, les membres du conseil d’administration se trouvent en conflit avec le président de la JSK, depuis des semaines. D’ailleurs, le premier responsable du CA n’a pu tenir sa réunion avec les membres, prévue pour hier après-midi. Aux dernières nouvelles, c’est désormais le président en personne qui supplie ses membres de revenir et de ne pas laisser le club dans une telle situation. D’après une source digne de foi, Hannachi a tenté de contacter tous les anciens membres pour leur faire savoir que la réunion doit impérativement se tenir et que leur présence était plus que nécessaire. Quant à eux, ils refusent de se présenter, sachant pertinemment ce que recherchait le président, à savoir l’argent. Si Hannachi s’est mis à quatre pattes pour sommer les membres de revenir, c’est qu’il n’a plus assez d’argent pour gérer le club dans les mois à venir. Le club est sur le point d’effectuer deux stages de préparation qui nécessitent beaucoup d’argent.

Personne n’a répondu à l’appel de Hannachi
Pour leur part, aucun des membres du conseil d’administration n’a répondu à l’appel du président. Ainsi, c’est la première fois dans les annales du club que les membres du CA se retournent contre le boss. Mais d’un autre côté, leur comportement est justifié. En effet, c’est Hannachi lui-même qui  a mis certains d’entre d’eux à la porte, à l’image de Yazid Yarichène. Et maintenant qu’il est en crise, il le supplie de revenir.

Dernière tentative, le mois prochain
Aux dernières nouvelles, le président Hannachi compte effectuer une dernière tentative pour faire revenir les membres du conseil d’administration. D’ailleurs, un proche de Hannachi a été chargé de prendre attache avec Yarichène et les autres actionnaires pour programmer une réunion avec le président en ce mois de Ramadhan au Mercure. Au moment où nous mettons sous presse, aucun des membres du conseil n’avait donné son OK.

Le Buteur (26/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Jeu 2 Juil - 22:42

Sur notre site : Qui a peur de la chute de Hannachi ?

Pour lire l'article ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3808-qui-a-peur-de-la-chute-de-hannachi


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Dim 5 Juil - 15:53

JSK/Hannachi : «L’équipe va mieux sans Benlamri»

Djamel Benlamri, le désormais ancien défenseur de la JSK n’a pas hésité à tirer sur les dirigeants des Jaune et Vert lors de sa présentation à la presse par les responsables de l’ESS. Hannachi n’a pas voulu polémiquer, mais il a tenu à expliquer un détail de taille à ses yeux.

«Je ne veux pas parler de ce joueur, tout le monde sait pourquoi on l’a libéré et tout le monde est au courant de son histoire… Il a payé sa libération en espèce, on ne pouvait pas attendre l’ouverture de la banque dimanche pour aller vérifier si le joueur avait viré de l’argent dans les comptes du club ou non, c’était le week-end, le joueur a récupéré sa lettre de libération jeudi soir, il devait alors payer sur le champ pour sa libération, on n’avait pas confiance en lui, surtout avec ce qu’il a fait aux responsables du NAHD», nous a déclaré Hannachi.

«Il fallait nettoyer le groupe»
Selon le premier responsables de la formation kabyle, les cinq millions de dinars seront virés aujourd’hui à la banque : «On travaillait depuis la nuit des temps dans la transparence, ce n’est pas cinq millions de dinars qui vont me faire changer de politique. Dieu merci tout le monde me connaît, pour ce qui concerne cette somme d’argent on l’a gardée chez nous durant le week-end, aujourd’hui et à la première heure on va virer cette somme dans les comptes du club, les choses sont très claires, laissant Benlamri parler s’il le veut, nous on a tourné cette page, l’équipe travaille dans le calme et la tranquillité après le départ de la mauvaise graine.»

«L’excellente ambiance à Hammam Bourguiba m’a marqué»
Comme nous l’avions rapporté dans notre édition d’hier, le premier responsable de la formation du Djurdjura est arrivé vendredi en fin de journée à Hammam Bourguiba, lieu du stage de préparation de l’équipe première de la JSK. Hannachi qui a rompu le jeûne avec les joueurs et les autres membres de la délégation a suivi aussi et avec un grand intérêt la seconde séance d’entraînement de la journée des coéquipiers du capitaine Rial. Hannachi a beaucoup aimé l’ambiance qui règne au sein de son équipe sur les terres tunisiennes. «Sincèrement, j’ai beaucoup aimé l’ambiance qui règne au sein du groupe, que ce soit à l’hôtel ou sur le terrain des entraînements, c’est un grand plaisir, je suis très content, et puis, l’organisation est parfaite, chacun est à sa place, chaque membre s’occupe de son travail, je peux vous dire que l’équipe est réglée comme une montre suisse, le manager général a beaucoup travaillé ces derniers jours, on commence à récolter les fruits de ce dur labeur, maintenant que j’ai vu de mes propres yeux toutes ces belles choses je peux vous dire que le stage de Hammam Bourguiba se déroule dans de très bonnes conditions », nous dira avec un large sourire le premier responsable de la formation de la ville des Genêts.

«L’équipe travaille dans le calme et la tranquillité, c’est un plaisir»
Ce qui a marqué aussi le président kabyle est l’état d’esprit du groupe : «L’équipe travaille dans le calme et dans la tranquillité, c’est très important pour la suite du parcours. A l’entraînement les joueurs cravachaient dur mais ils ne parlaient pas trop, ils travaillaient dans une bonne ambiance et dans de très bonnes conditions, maintenant que  le train est en marche, on doit maintenir ce rythme jusqu’à la fin de la saison. Cela dit, le grand nettoyage qu’on a effectué au début de cet été a tout changé, tout baigne dans l’huile pour nous actuellement, on touche du bois, quoi.»

«C’est une bonne équipe qu’on a monté !»
Pas moins de 23 joueurs se sont entraînés jeudi soir alors que Gaâga et Aïboud sont en Algérie avec l’EN olympique et que les responsables des Jaune et Vert vont encore recruter au moins deux joueurs, Hannachi estime : «C’est encore très tôt pour faire un jugement sur le niveau de l’équipe ou sur les nouvelles recrues, on vient juste de commencer la préparation mais une chose est sûre on a monté une très bonne équipe, des joueurs comme Rahal, Seddiki, Berchiche, Boumechra, Yesli, Ziti, Ferrahi… et les autres ne courent pas les rues, avec une bonne prise en charge sur le plan technique cette jeune équipe aura son mot à dire dans un avenir très proche.»

«On a renforcé le staff par de bons techniciens»
Hannachi a été séduit et impressionné par les ateliers physiques programmés jeudi soir par Ikiouine, le préparateur physique de l’équipe mais aussi par la bonne maîtrise du groupe par les membres du staff technique d’une manière générale. «Non, sur ce plan je n’ai rien à dire, la séance s’est déroulée dans de très bonnes conditions, Karouf et Hamenad sont au club depuis un bon moment déjà, on connaît bien leurs compétences mais on a aussi renforcé le staff technique par de bons techniciens, les quatre travaillent dans une totale collaboration, ils s’entendent bien, pourvu que ça dure.» 

«12 joueurs du cru dans le groupe, c’est un record !»
En plus de Mazari et Berchiche, de Raïah, Ferguene, Messaoudi, Ihadjadene et Aiboud qui est en EN olympique, cinq jeunes ont été promus cet été en senior, Hannachi avoue : «Je pense que c’est un record, on a douze joueurs du cru en équipe première, on commence à avancer dans notre projet, dans le projet qu’on a lancé en 2012, maintenant, c’est aux jeunes de travailler de bien cravacher et de faire le maximum pour gagner leurs places , la direction soutient et à fond cette politique et le staff technique n’hésitera pas à lancer les jeunes à chaque fois, la balle est désormais dans leur camp.»

«En plus de l’émigré on pourrait recruter trois Africains»
Un défenseur sénégalais est arrivé vendredi matin à Hammam Bourguiba, un Ivoirien a débarqué hier soir et un Ghanéen est attendu dans les prochaines heures à Hammam Bourguiba, Hannachi explique : «L’émigré Baghdad est arrivé, c’est bon il est sur place, maintenant et après le départ de Benlamri on doit recruter un grand défenseur africain pour meubler ce vide, il y a le Sénégalais qui est sur place, le staff technique va prendre une décision concernant son recrutement dans quelques jours, on va aussi ramener un bon avant-centre africain et un défenseur ghanéen, une chose est sûre, deux joueurs africains signeront dans les prochaines heures, on pourrait même engager trois Africains cet été, on veut renforcer l’équipe par des éléments de valeur, au milieu l’entraîneur aura l’embarras du choix, il y a de la qualité et de la quantité, en défense et en attaque on doit apporter quelques retouches en renforçant l’équipe, le recrutement sera clos avant le retour de l’équipe au pays.»

«Je réglerai tous les détails du second stage ce mardi»
Les camarades de Ziti seront appelés à effectuer un second stage de préparation juste après l’Aïd El-Fitr, les responsables de la formation du Djurdjura ont jeté leur dévolu sur le Maroc : «C’est bon, on a choisi le Maroc, on ira à Mohamadia effectuer un second stage de préparation, je me déplacerai ce mardi au royaume chérifien pour régler tous les détails de ce stage, on va miser sur une excellente préparation cet été pour réaliser une grande saison par la suite », confirme le numéro un des Jaune et Vert.

«Il y aura des sponsors et de nouveaux investisseurs»
Concernant la situation financière de l’équipe, Hannachi rassure : «On a toujours assuré le bon fonctionnement de l’équipe sur le plan financier, on a gardé tous nos cadres, on a réalisé un bon recrutement, l’équipe est à l’étranger, elle va effectuer un second stage de préparation à l’étranger aussi, moi je n’ai jamais fui mes responsabilités, durant tout mon règne j’ai toujours ramené de l’argent et je vais continuer à le faire, je suis en pourparlers avec quelques sponsors qui vont venir au début de saison et aussi avec de nouveaux investisseurs qui veulent intégrer le CA.»

Compétition (05/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Dim 5 Juil - 15:55

Ses 12 heures à Hammam Bourguiba

Le président de la formation du Djurdjura qui est arrivé vendredi en fin de journée à Hammam Bourguiba en compagnie de son bras droit, Malik Azlef, en l’occurrence, n’est resté que quelques heures avec l’équipe avant de quitter le lieu du stage pour rentrer au pays, Hannachi a fait un tour à Hammam Bourguiba juste pour s’assurer en personne que toutes les conditions de travail et de la récupération ont été mises à la disposition des joueurs. Le premier responsable de la formation kabyle avait aussi profité de sa présence sur les terres tunisiennes pour se réunir avec les membres du staff technique et régler d’autres sujets relatifs à la vie quotidienne de l’équipe. En douze heures seulement Mohand-Chérif Hannachi a réglé pas mal de choses. 

Il est arrivé à 20h, les joueurs étaient déjà à table
Hannachi et Azlef sont arrivés dix minutes après l’appel à la prière d’El-Maghreb, ils ont trouvé tous les membres de la délégation au restaurant, sur le champ, Hannachi a pris place aux cotés de Karouf, Doudane et les autres membres du staff technique, ils ont pris le ftour ensemble mais avant de rompre le jeûne, le numéro un de la JSK est allé saluer ses joueurs.

21h, réunion avec le staff technique
Une heure après, Hannachi a provoqué une réunion avec les membres du staff technique. Dans un premier temps il a demandé les nouvelles des joueurs avant de s’assurer que tout baigne dans l’huile pour le groupe.

22h, réunion avec Doudane
Une fois la réunion avec les membres du staff technique terminée, Hannachi a provoqué une autre réunion, cette fois avec le manager général de l’équipe, les deux hommes ont réglé plusieurs cas, notamment ceux de la venue des joueurs étrangers.

23h, il s’est présenté au stade, a salué les joueurs et assisté à toute la séance
Au début de la séance d’entraînement de jeudi soir, Hannachi était déjà au stade, il a suivi toute cette séance avec un grand intérêt.

8h, il quitte le centre de Hammam Bourguiba pour rallier l’aéroport de Carthage
De retour à l’hôtel à la fin de la séance d’entraînement, Hannachi a regagné directement sa chambre pour se reposer un peu, lui qui a quitté Hammam Bourguiba hier à8h pour rallier l’aéroport international de Carthage avant de rentrer au pays.

Compétition (05/07/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Sam 1 Aoû - 17:39

Sur notre site, Selon Kerbadj (Président de la LFP) : « Hannachi a régularisé sa situation »

Pour lire l'article ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3829-selon-kerbadj-president-de-la-lfp-hannachi-a-regularise-sa-situation


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Dim 9 Aoû - 16:54

JSK : Réunion avec Karouf reportée

Le président Hannachi devait se réunir avec l’entraîneur Mourad Karouf avant la reprise des entraînements pour lui demander de présenter le bilan du stage effectué en Tunisie, mais la démission de Doudane a faussé totalement ses calculs. Il ne pouvait pas demander des explications à son entraîneur sur les matches amicaux disputés en Tunisie, alors que son manager général a claqué la porte juste après le retour de l’équipe au pays.

En vacances dés mardi
En raison de la pression terrible exercée sur lui ces derniers jours, le président Hannachi partira en vacances ce mardi afin de se reposer un peu avant de reprendre du service. En son absence, c’est Azlef et Chioukh qui devraient assurer l’intérim. Le président Hannachi se réunira sûrement avec son entraîneur avant le match face au MOB.

Hannachi-Izri lundi devant le juge
Si Hannachi a décidé de reporter ses vacances jusqu’à mardi, c’est à cause d’une audience au tribunal ce lundi. En effet, le président de la JSK sera face à face avec Izri et devant le juge dans l’affaire de diffamation. 

Absent à la reprise
Pas du tout satisfait des résultats enregistrés lors des matches amicaux joués en Tunisie, le président Hannachi ne s’est pas rendu hier matin au stade pour suivre l’entraînement. Son absence a intrigué plus d’un surtout qu’il n’a pas vu ses joueurs depuis bien longtemps.

Compétition (09/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Dim 9 Aoû - 17:08

La démission de Doudane fausse les calculs de Hannachi
Alors que le club vit des moments cruciaux : Hannachi, ce silence, pourquoi ?


Que cache le silence du président de la JS Kabylie, Mohand-Cherif Hannachi ? Est-ce une éclipse pour des considérations stratégiques ? Songe-t-il à un coup de tonnerre ? En a-t-il marre du brouhaha incessant ? Beaucoup de questions que se posent les observateurs, mais surtout les milliers de supporters de la JSK qui ne savent plus dans quelle direction se dirige leur cher club. La situation est, faut-il l’avouer, loin d’être rassurante. Outre les difficultés rencontrées par l’équipe pendant la préparation estivale marquée par une série de matches sans victoire et un compartiment offensif qui laisse émettre l’odeur de l’échec, la JSK n’arrive pas à assurer sa stabilité sur le plan technique. La démission de Doudane (manager général) a suscité moult interrogations surtout après les motifs invoqués par l’intéressé. Des bruits ont suivi quant à un éventuel départ des autres membres de la composante technique. Le comité de sauvetage de son côté n’a pas enterré sa hache de guerre. Il compte reprendre de plus belle ses actions en vue de conduite l’actuel président à quitter le club. En d’autres termes, la JSK n’inspire plus confiance à ses supporters à la veille de l’entame du championnat qui verra ce samedi les coéquipiers de Rial croiser le fer à Tizi Ouzou avec une grosse cylindrée, le CS Constantine, en l’occurrence.

Les supporters veulent des explications
Les supporters, en quête d’assurances,  attendent désormais la moindre réaction du président Mohand-Cherif Hannachi. Ce dernier ne branche pas. Il s’éclipse d’une manière le moins que l’on puisse dire intrigante. Les joueurs, de leur côté, s’inquiètent. Ils sont étonnés par l’attitude de leur président qui ne leur a pas rendu visite lors du stage tunisien, ne les a pas accueillis à leur retour à Alger et, pis encore, il n’a pas assisté à la séance de la reprise. Les joueurs veulent absolument voir leur président (absent). Habituellement et pendant cette phase sensible avant le démarrage de la compétition officielle, Hannachi est pratiquement présent dans toutes les tribunes médiatiques pour expliquer sa stratégie, ses objectifs et surtout donner des assurances à sa galerie. Ce n’est pas le cas cette saison. Son retrait ne fait, en réalité, qu’aggraver la situation. Il ouvre grandes les portes aux perturbateurs et surtout aux amateurs de la nage dans les eaux troubles.

Changement de stratégie de communication, ou …
Hannachi a-t-il changé sa stratégie de communication ? A-t-il opté pour le mutisme afin d’éviter d’alimenter toute éventuelle polémique nocive pour la stabilité de l’équipe ? Soit. Mais le moment est très mal choisi. Force est de constater que la JSK est sujette à des perturbations, l’intervention du premier responsable devient plus qu’une nécessité. Voire décisive. Seul le président Hannachi a désormais cette capacité de tranquilliser les supporters (qui n’exigent pas son départ) dans cette phase cruciale jamais connue par le club depuis de longues années.

En congé dès mardi !
Aucun indice n’est apparu laissant croire à une éventuelle sortie médiatique salutaire du président de la JSK. Son silence devrait s’inscrire dans la durée. Il ne brisera certainement pas le silence. Et pour cause, Hannachi se prépare à partir en congé pour se reposer après des mois fatigants. C’est du moins ce que nous avons appris de sources crédibles selon lesquelles Hannachi sera au repos à partir de mardi prochain. Ce qui confirme un peu plus la thèse selon laquelle il souhaiterait préserver son silence malgré le bruit incessant. D’ailleurs, à en croire les mêmes sources, il a chargé deux membres de son conseil d’administration (Azlef et Chioukh) de veiller sur le club jusqu’à son retour des vacances. Il leur a même signé des documents pour pouvoir accomplir leur mission. Une preuve supplémentaire quant à la volonté de Hannachi de rester muet. Qui en profitera ? Pas forcément la JSK.

Compétition (09/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 17:18

JS Kabylie : Hannachi remet encore ça
«Je remettrai les clés du club après l’Aïd»


Intervenant hier matin sur les ondes de la radio nationale chaîne 3 dans l’émission « football magazine », le président Hannachi a abordé plusieurs points concernant son club ces derniers temps.

En effet, le chairman kabyle a parlé de son avenir à la tête du club le plus titré du pays et du sit-in organisé par ses opposants avant-hier devant le siège de la direction de la jeunesse et des sports pour réclamer son départ, du cas de son milieu de terrain Kamel Yesli qui a été menacé et qui a rejoint la France, du cas du capitaine Ali Rial qui a quitté le terrain avant la fin du match face à l’OMR après avoir été insulté par des supporters, ainsi que sur d’autres points. D’emblé, le président Hannachi a parlé une nouvelle fois de ses intentions de quitter la présidence de la SSPA JSK dans les toutes prochaines journées. Il a affirmé qu’il réunira la grande famille de la JSK juste après l’Aïd pour remettre les clés du club aux anciens joueurs et dirigeants de la JSK. «Je vais réunir la famille de la JSK après les fêtes de l’Aïd pour remettre les clés du club aux anciens dirigeants et aux anciens joueurs qui ont fait accédé l’équipe en première division», a déclaré le chairman kabyle.

«C’est au conseil d’administration de désigner un nouveau président»
Tout en affirmant ses intentions de quitter la présidence de la JSK juste après les fêtes de l’Aïd, Hannachi a affirmé que c’est aux membres du conseil d’administration de choisir le futur président lors d’une réunion qui se tiendra prochainement. «Il y aura une réunion du Conseil d’administration prochainement et c’est aux membres du CA de designer le nouveau président. Moi, je vais rester membre du CA», a souligné le président des Jaune et Vert.

«J’ai ordonné à Azlef de déposer plainte concernant le cas Yesli»
Le milieu de terrain Kamel Yesli était victime de menace précédemment, ce qui la contraint de fuir en France chez sa famille et de bouder ainsi son équipe. Abordant cet incident hier lors de son passage à la radio, le président Hannachi a affirmé qu’il a réagi dès son retour d’Espagne en ordonnant à son bras droit, Malik Azlef, de déposer une plainte. Le chairman kabyle s’est montré étonné du fait que ses avocats n’ont pas déposé plainte après ce qui est arrivé à Yesli. «La JSK a deux avocats, mais je ne comprends pas pourquoi ils n’ont pas déposé plainte contre l’auteur des menaces de mort contre Yesli. À mon retour d’Espagne, j’ai ordonné à Azlef de déposer plainte, ce qu’il a fait jeudi», a-t-il précisé.

«Il faut être un fou pour organiser un sit-in à la veille du match»
Les membres du comité de sauvegarde de la JSK ont organisé, avant-hier, un sit-in devant le siège de la DJS pour réclamer une nouvelle fois le départ du président Hannachi. Questionné sur cette action menée par ses opposants, le président Hannachi n’était pas clément avec ses opposants. Il estime qu’il faut être un fou pour organiser un sit-in à la veille d’un match important qui attend son équipe. Pour lui, la plupart des membres de l’opposition ne sont pas des enfants du club. «Il faut être fou pour organiser un sit-in la veille du match. La plupart des membres de l’opposition ne sont pas des enfants de la JSK», a ajouté Hannachi.

«Karouf était de connivence avec ceux qui sont partis»
Comme tout le monde le sait, le coach Mourad Karouf a résilié son contrat juste après la défaite de la première journée du championnat face au CSC. Sur ce départ, le président Hannachi ne s’est pas montré surpris. Pour lui, son entraîneur était de connivence avec ceux qui sont partis avant lui, à savoir le manager général, Karim Doudane, et l’entraîneur des gardiens, Aomar Hamenad. «Karouf était de connivence avec ce qui sont partis», a estimé l’invité de la radio

«Rial mérite le respect»
Le capitaine des Canaris, Ali Rial, a quitté le terrain avant même la fin du match amical de son équipe face à l’OMR. Cependant, aucune sanction n’a été prise à son encontre par la direction. Questionné sur cet incident, le président Hannachi a défendu le capitaine de son équipe malgré son geste. Il affirme que Rial est un exemple est que deux personnes étaient derrière ce qui est passé lors de ce match amical. «Rial mérite le respect car c’est un joueur exemplaire, deux personnes étaient derrière ce qui s’est passé», a souligné le chairman kabyle.

«Obligé d’ouvrir le capital»
Comme tout le monde le sait, le club kabyle souffre sur le plan financier depuis la saison écoulée. D’ailleurs, les joueurs kabyles viennent de percevoir juste un mois de salaire alors qu’ils ne sont pas payés pendant plusieurs mois. Pour le premier responsable du club phare de Kabylie, il faut ouvrir le capital pour que le club soit gérer dans de bonnes conditions, notamment sur le plan financier. «Obligé d’ouvrir le capital. Il y a 12 actionnaires pour le moment, le budget du fonctionnement du club est de 40 ou 50 milliards de centimes, les dettes du club sont de 1 ou 2 milliards de centimes et moi je n’ai jamais pris un sou de la JSK», a précisé le chairman kabyle

«Nous sommes en contact avec un homme d’affaire résidant en France»
Le président Hannachi fait de son mieux pour que des hommes d’affaire rejoignent le club et apportent un plus sur le plan financier. Dans ce contexte, il a dévoilé qu’il rencontrera un homme d’affaire résidant en France pour qu’il rejoigne le conseil d’administration lors des toutes prochaines journées. «Il y a un homme d’affaire qui a 100 bus en France avec qui j’ai parlé. Je vais le revoir et peut être qu’il sera actionnaire lui et un autre entrepreneur», a dévoilé le chairman kabyle.

«Les supporters doivent être derrière leur équipe»
Comme tout le monde le sait, le club phare de Kabylie a enregistré un début de saison très difficile lors de ce nouvel exercice. D’ailleurs, la JSK a récolté un seul point en trois rencontres disputées face respectivement au CSC, le MOB et l’USMA. Le président Hannachi a invité les fans pour être derrière leur équipe qui a besoin de ses supporters pour revenir en force lors des prochaines confrontations. «Les supporters doivent être derrière leur équipe pour qu’elle revienne en force», a conclu Hannachi son intervention.

DDK (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 17:29

Mohand-chérif Hannachi
“Celui qui veut prendre la JSK n’a qu’à payer 20 milliards”


Au lendemain d’un sit-in organisé par le comité de sauvegarde de la JSK pour réclamer le départ immédiat de l’actuel président de la JSK, Moh-Chérif Hannachi, ce dernier s’est exprimé hier sur les ondes de la Radio nationale. “À mes débuts j’ai financé moi seul le club, j’ai recruté de bons joueurs. On était à l’aise financièrement”, a-t-il entamé son intervention. “C’est devenu lourd pour moi maintenant, je n’ai plus d’énergie comme avant”, dira-t-il.

Le boss de la JSK reconnaît que depuis le lancement du professionnalisme en Algérie la situation du club phare de la Kabylie est devenue difficile, Hannachi accuse même l’État algérien de partialité. “Depuis qu’on a imposé le professionnalisme, la situation a changé. Il faut dire les quatre vérités. L’État a mis quatre clubs sous le joug de quatre sociétés publiques et a abandonné tous les autres, nous sommes tous des clubs algériens à ce que je sache, pourquoi on n’a pas aidé les autres clubs ? Ce n’est pas avec 2,5 milliards de centimes qu’on fait vivre un club ; il faut mettre tous les clubs sur un pied d’égalité”, a-t-il expliqué, en ajoutant : “L’État nous a ignorés, je le dis, et en ce moment les clubs sont tous en litige.” Évoquant toutes ces difficultés, Hannachi est revenu sur l’histoire du plafonnement des salaires : “Il faut que la LFP maintienne ce que nous avons décidé, le salaire d’un joueur ne doit pas dépasser les 120 millions de centimes”, a-t-il rappelé.

Pour la énième fois, le président des Canaris s’est dit prêt à quitter la présidence du club. “Celui qui veut prendre le club est le bienvenu. Qu’il ramène de l’argent et la JSK est à lui. Dès demain, s’il y a un investisseur qui vient me dire voilà, j’ai 20 milliards que je vais investir à la JSK, je lui ouvrirai la porte”, a-t-il affirmé et d’ajouter : “Je n’ai jamais fait barrage à un investisseur qui veut prendre le club. Seulement, je dis qu’il faut commencer par être actionnaire dans le club et par la suite vous ferez partie du conseil d’administration. D’ailleurs, j’ai déjà vu un investisseur en France. Ainsi que d’autres qui ont travaillé à Tizi Ouzou, à l’image d’Azlef qui m’a donné 15 logements pour loger les joueurs et il a payé les joueurs cette semaine.” Mais Hannachi refuse, tout de même, de céder la JSK aux gens du comité de sauvegarde, les “opposants” comme il les surnomme. “Je ne peux pas quitter le navire et laisser le club dans cette situation, ce n’est pas à ces gens que je vais confier la JSK. Il y a le conseil d’administration. Il va voter pour un nouveau président et moi je reste membre du CA, j’aiderai mon club comme il se doit et personne ne pourra me chasser. J’ai passé 52 ans à la JSK, c’est chez moi”, précise Hannachi. À ce titre, ce dernier est sur le point d’organiser une réunion d’ici à 15 jours pour décider de l’avenir de la JSK et ses dirigeants. “J’ai programmé une réunion avec la famille de la JSK, des anciens dirigeants, à l’image de Hadj Khames. Les anciens de la JSK sont ceux qui ont travaillé, qui ont aidé le club, ils sont connus à Tizi Ouzou. Ce sont ceux qui ont fait monter la JSK en 1re division, les Koufi, Karamani, Djezzar, Aït Amar et autres. Ce n’est qu’à eux que je peux confier le club. Ce sont des gens de bonne volonté qui n’ont jamais bénéficié de quoi que ce soit. Ils sont la vraie famille de la JSK. Au moment où d’autres le réclament sans l’être vraiment”, dira-t-il, avant de s’attaquer ouvertement aux membres du comité de sauvegarde. “Ces anciens joueurs qui se proclament ainsi n’ont pas été tous des enfants du club, beaucoup ont joué ailleurs avant de venir à la JSK, toute la différence est là. Ils sont une minorité de 30 ou 40 personnes par rapport à la Kabylie qui est à plus de 3 millions de personnes. Ceux qui disent que je ne suis pas un président légal n’ont rien prouvé, ils n’ont rien de concret. Ils sont en train de bluffer l’opinion. Tous les documents sont là pour prouver le contraire de ce qu’ils avancent”, précise Hannachi.

Ce dernier revient également sur la polémique du nouveau stade de Tizi Ouzou. “Le nouveau stade appartient au MJS. Et c’est la DJS qui va le gérer en fonction du cahier des charges. Hannachi a ramené ce stade pour la JSK et la Kabylie pas pour moi. Il y a cette effervescence autour de ce nouveau stade, car il y a des gens qui croient que les choses vont se faire comme avant, les choses ont changé”, dira-t-il.

Liberté (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 17:53

Hannachi : «Je réunirai la famille de la JSK après l’Aïd et je lui remettrai les clés du club»

Hier vendredi, le président de la JS Kabylie, Mohand-Cherif Hannachi, qui ne s’est pas adressé à la presse depuis plus d’un mois, a accordé une interview à l’émission hebdomadaire «Football Magazine» de la radio Chaîne 3. Une interview durant laquelle le boss a abordé plusieurs points concernant le quotidien du club. Il a, entre autres, annoncé son envie de quitter le club après 23 ans passés à la tête de la JSK : «Je me suis réuni avec les dirigeants du club et on a décidé d’organiser une réunion après l’Aïd avec les anciens qui ont fait monter la JSK en première division. Ceux qui ont donné sans recevoir. Les Karamani, Arezki Koufi, Iratni, Aït Amar Ali et les autres. Ils m’ont donné les clés du club tout en me facilitant aussi le travail. C’est à eux que reviennent les clés du club et c’est à eux de décider de l’avenir de la JSK et de trouver la solution idéale pour la sortir de cette crise.» Cela dit, l’homme fort de la JSK veut toujours faire partie du club en le faisant même savoir : «Même quand je remettrai les clés aux sages, je ferai toujours partie du Conseil d’administration. Je ferai tout mon possible pour aider mon équipe à retrouver les sommets.»

«Tout est transparent et j’ai les documents pour le prouver»
Pour ce qui est des graves accusations du comité de sauvegarde concernant la gestion catastrophique des comptes du club, le président rétorque : «Tout est transparent, on a aussi des documents pour le prouver. Je vous ramène tous les documents nécessaires pour vous montrer que ces accusations sont fausses.» Il ajoutera : «L’argent de Benlamri et de Mekkaoui a été versé dans le compte du club.» Une réponse claire à ses détracteurs dont les actions ont été qualifiées de «festi» par le boss kabyle. Pour ce dernier, le mouvement de protestation touche un nombre réduit de personne et non toute la Kabylie. «Ces 40 personnes qui se dressent contre moi ne représentent rien par rapport aux 3 millions d’habitants de la Kabylie», a-t-il précisé.

«Les investisseurs sont les bienvenus»

Pour ce qui est des finances du club, le président Hannachi n’a pas manqué de rappeler aux pouvoirs publics que les aides de l’Etat devraient toucher tous les clubs et non pas quelques-uns seulement : «La politique d’aide pour seulement certains clubs ne va pas dans l’intérêt du football algérien. J’ai toujours dit que tous les clubs devraient bénéficier de la manne de l’Etat.» Par ailleurs, le boss a tenu à préciser qu’il n’a jamais fermé la porte aux investisseurs : «Celui qui m’accuse de fermer la porte aux investisseurs n’est un menteur. La porte était toujours ouverte à ceux qui voulaient aider le club. J’ai bien précisé qu’à leur venue, les investisseurs seront considérés comme des actionnaires avant d’intégrer le Conseil d’administration.» Et c’est pour cela qu’il se réunira avec de potentiels investisseurs en France : «Les choses sont en train de changer positivement. On fait de notre mieux pour convaincre les industriels et les investisseurs à intégrer et aider le club. D’ailleurs, une réunion est prévue dans les jours à venir avec une personne qui exerce dans le domaine du transport en France et qui veut investir à la JSK.» Enfin, l’enfant d’Ighil Tazert n’a pas oublié de saluer l’apport de son bras droit, Malik Azlaf, qui a offert une quinzaine de logements aux joueurs de la JSK.

«Excepté Karouf, tous les entraîneurs ont quitté la JSK de leur propre gré»
Réputé pour être un grand consommateur d’entraîneurs, Mohand Cherif Hannachi a voulu apporter quelques précisions sur ce sujet : «C’est vrai que le club a vu défiler un grand nombre d’entraîneurs ces dernières années. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que je ne les ai pas tous licenciés tous. Broos, Ciccolini et Wallemme ont quitté la JSK de leur propre gré. Pour ce qui est de Karouf, par contre, les résultats n’étaient pas au rendez-vous après la préparation. On lui a fait confiance en fin de saison et on a voulu faire comme l’Entente avec Madoui, mais malheureusement ça n’a pas marché pour nous.» Par ailleurs, le chairman kabyle a avoué s’être trompé sur certains points, notamment dans la gestion des joueurs et la stabilité de l’effectif : «J’admets que nous n’avons pas préservé la stabilité de l’effectif comme il se doit. A chaque fois, des joueurs partaient et d’autres arrivaient, ce qui n’a pas aidé l’équipe. Pis encore, on a payé cash ces changements récurrents. Maintenant, il faut corriger ce qu'il y a lieu de corriger et essayer de remettre la JSK à sa véritable place.»

«Les joueurs sont affectés»
Outre le manque de résultats positifs, les problèmes financiers et ceux concernant la présidence du club, la Jeunesse sportive de Kabylie connaît une sérieuse crise entre des pseudo-supporters et certains joueurs du club. Un climat qui a fait réagir Hannachi. Ce dernier a condamné le comportement de certains supporters : «Certains pseudo-supporters viennent au stade dans le seul but de créer des problèmes et de faire pression sur les joueurs. Il serait préférable pour eux de faire preuve d’un peu plus de respect envers ceux qui défendent les couleurs du club.» Le président est monté au créneau pour défendre ses joueurs, notamment Rial et Yesli : «La période que traverse le club a beaucoup affecté les joueurs. On ne peut pas tolérer pareils comportements de la part des supporters qui sont censés aider les joueurs et les épargner de toute pression. Le club a déposé une plainte contre celui qui a menacé Yesli. Pour ce qui est de Rial, je pense que les supporters doivent montrer un peu plus de respect envers celui qui a été si précieux dans la lutte pour le maintien de l’équipe la saison passée en inscrivant 10 buts.»

«Bijotat, Zafour, Azlaf et Yarichène font du bon travail»
Enfin, Hannachi a mis en avant le bon travail effectué par son coach et par ses proches collaborateurs : «Notre priorité est de remettre l’équipe sur le chemin des victoires. On a mis en place une équipe technique composée de Bijotat, Haffaf et Zafour, qui sont en train de faire un bon travail. Sans oublier les deux dirigeants Yarichène et Azlaf qui se sont déplacés avec moi en Espagne pour la signature du contrat avec le nouvel équipementier.»

«Je suis choqué par la sortie de certains anciens qui vengent leurs fils écartés des catégories jeunes»
D’un autre côté, le président Hannachi s’est dit choqué par la sortie de certains anciens du club : «Je ne vous cache pas que j’ai été choqué par la sortie de certains anciens joueurs de la JSK en les voyant dans l’opposition. Sincèrement, je n’attendais pas ça d’eux lesquels, au lieu d’aider la JSK, veulent la détruire. Par ailleurs, je tiens à préciser que ces anciens du club ne font que venger leurs enfants qui ont été écartés des catégories jeunes. Cela prouve qu’il y a des intérêts personnels et une conspiration contre la JSK. Je ne peux pas laisser le club à cette bande.»

Le Buteur (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 18:00

JSK : Les aveux de Hannachi

Le président Hannachi a annoncé encore une fois son départ de la présidence de la SSPA/JSK. invité de la Radio nationale, il a évoqué le cas d’Yesli, lequel a quitté l’équipe à la suite des menaces de mort dont il a été victime.

Le président Hannachi reconnaît en filigrane que la direction n’a pas bien géré l’affaire Yesli en incombant la responsabilité aux deux avocats du club. Il a tenu également à charger les membres du comité de sauvegarde en les traitant de fous pour avoir organisé un sit-in devant la DJS à la veille de la rencontre face au CRB. Si d’un côté il affirme que ses opposants ne sont qu’une trentaine ou une quarantaine de personnes, de l’autre, il avoue qu’il ne peut plus poursuivre son œuvre à la tête de la SSPA à cause de tout ce qui se passe. Pas du tout précis dans ses réponses, le président de la JSK a cafouillé par moments, surtout lorsqu’il a été interrogé sur la légalité de sa décision de remettre les clés du club aux anciens dirigeants et aux ex-joueurs qui avaient fait accéder l’équipe en première division. Ce qu’il faut retenir dans son intervention est que le président Hannachi en a ras le bol d’être sans cesse insulté et qu’il n’a plus l’énergie pour continuer à gérer le club tout seul.

Bras de fer avec l’opposition
«Je remettrai les clés du club à la famille de la JSK après les fêtes de l’Aïd El-Adha»

Las d’être tenu responsable de la déliquescence de la JSK, le président Hannachi a révélé au cours de son passage hier à la Radio nationale qu’il remettra les clés du club à la famille de la JSK après les fêtes de l’Aïd El-Adha. Mais il a bien tenu à préciser que la vraie famille de la JSK, ce sont les anciens dirigeants et les anciens joueurs qui avaient fait accéder l’équipe en première division sans rien prendre en contrepartie. «J’ai programmé une réunion générale avec la famille de la JSK à laquelle prendront part les anciens dirigeants et les ex-joueurs qui avaient fait monter l’équipe en première division pour leur remettre les clés du club. Quand je parle d’anciens dirigeants, je cible ceux qui ont aidé le club à l’image de Hadj Kamès. Ils sont connus à Tizi Ouzou. Pour les anciens joueurs, il s’agit de Koufi, Djezzar, Aït Amar et Karamani ainsi que tous ceux qui avaient fait accéder l’équipe en première division. C’est à eux auxquels je peux confier le club. Je les connais, ce sont des gens de bonne volonté qui n’ont jamais bénéficié de quoi que ce soit, alors que ce sont eux qui avaient fait monter l’équipe en première division. Ce sont eux la mémoire de la JSK. Ceux qui se proclament aujourd’hui enfants du club oublient qu’ils n’avaient pas grandi avec le club. Certains d’entre eux avaient décroché des contrats juteux à l’étranger et ils n’avaient rien donné à la JSK. Aujourd’hui, ils sont dans l’opposition et ils prétendent être enfants du club. Je dirais que la plupart d’entre eux n’ont rien à voir avec la JSK», a annoncé le président Hannachi.  

«J’ai passé 52 ans à la JSK et personne ne peut me chasser» 
Si d’un côté il affirme qu’il tiendra une réunion avec la famille de la JSK pour lui remettre les clés du club, de l’autre, il déclare que c’est au conseil d’administration d’élire un nouveau président. «Il y a le conseil d’administration et c’est à ses membres de voter pour élire un nouveau président.  Moi, je reste membre du CA. J’aiderai mon club comme il se doit et personne ne pourra me chasser. J’ai passé 52 ans à la JSK, c’est chez moi», a-t-il répondu lorsque l’animateur de l’émission lui a rappelé qu’avec le professionnalisme, il doit remettre les clés du club aux membres du conseil d’administration et non pas à la famille de la JSK.

«Il n’y a que les fous qui organisent un sit-in la veille d’un match»

Accusé par l’opposition d’être le mal de la JSK, le président Hannachi n’est pas allé de main morte pour répondre à ses opposants. «Vous savez, lorsqu’on organise des sit-in la veille d’un match, il ne faut pas s’attendre à ce que les choses s’améliorent. Il n’y a que les fous qui peuvent faire ce genre d’actions. Une personne qui a joué à la JSK ne peut pas faire ça», estime le président Hannachi avant d’écorcher les membres du comité de sauvegarde. «Mes opposants constituent une minorité. Ils ne sont que 30 ou 40 à sortir dans la rue mais par rapport à la population de la Kabylie qui est de 3 millions de personnes, l’opposition ne représente rien. Je crois que mes opposants sont jaloux de moi.»

«L’opposition bluffe, je suis le président légal de la JSK»
Alors que les membres du comité de sauvegarde affirment mordicus que le président Hannachi a usurpé sa fonction, celui-ci répond à ses détracteurs. «Ils sont en train de bluffer. Je suis le président légal et vous pourrez me demander n’importe quel document et je vous le ramènerai. Mes opposants n’ont rien de concret, ils ne font que parler.»

«Notre région est trop politisée»
Tout en minimisant l’influence du comité de sauvegarde, le président Hannachi croit que si ses détracteurs sont décidés à l’évincer de son poste, c’est pour des considérations politiques. «Notre région est très politisée. Beaucoup font de la politique et il est très difficile de gérer les choses en Kabylie. Quand on voit un P/APC sortir dans la rue pour se joindre à l’opposition, cela veut dire qu’on fait de la politique et pas autre chose.»

La SSPA/JSK
«Celui qui ramènera 20 milliards,  je lui remettrai le club»

S’expliquant sur les accusations portées contre lui selon lesquelles il a toujours manœuvré pour faire fuir les éventuels investisseurs, le président Hannachi souligne : «Je n’ai jamais barré la route à un investisseur.  Celui qui veut prendre le club sera le bienvenu. Qu’il ramène de l’argent et la JSK est a lui, il n’y a aucun problème pour ca. Dès demain, s’il y a un investisseur qui viendra me dire voilà j’ai 20 milliard que je vais investir à la JSK je lui ouvrirai la porte. Je ne peux pas quitter le navire et laisser le club dans cette situation. Ce n’est pas à ces gens que je vais confier la JSK.»

Il est utile de rappeler que lors des saisons précédentes, le président Hannachi exigeait 80 milliards de centimes pour céder sa place à un éventuel repreneur.

«La FAF nous oblige à ouvrir le capital»
Promettant à chaque fois de procéder à l’ouverture du capital, le président Hannachi a révélé hier lors de son intervention que la FAF oblige tous les clubs à ouvrir leur capital et que la JSK ne va pas déroger à la règle. Toutefois, il pose d’ores et déjà ses conditions. «La FAF nous oblige à ouvrir le capital et on va le faire. Mais les gens qui sont intéressés d’investir dans la JSK doivent savoir que le fait de devenir actionnaire ne veut nullement dire être membre du conseil d’administration. Ils doivent d’abord devenir actionnaires avant d’aspirer à intégrer le CA. Actuellement, le conseil d’administration est composé de 12 personnes», a clarifié le président de la JSK.

«Un investisseur qui a plus de 100 bus en France est intéressé à l’idée d’investir dans la JSK»
Ne pouvant plus subvenir aux besoins de l’équipe, le président Hannachi continue à frapper à toutes les porters afin d’attirer d’éventuels investisseurs. «J’ai rencontré une personne qui possède plus de 100 bus en France et je dois le revoir afin de le convaincre à investir dans la JSK. Il y a aussi un entrepreneur qui est en train de construire une nouvelle cité à Tizi Ouzou qui est intéressé d’investir dans le club. Le budget de fonctionnement d’un club comme la JSK est de 40 à 50 milliards de centimes et ce n’est pas du tout facile de subvenir aux besoins du club.»

«Azlef a mis 12 appartements à la disposition du club et il a payé les joueurs»
Le président Hannachi a tenu à mettre en exergue le travail accompli par les membres de son conseil d’administration notamment Malik Azlef, Yazid Yarichène et Nassim Benbderarhmane. «Le CA fait tout pour que l’équipe soit à l’abri du besoin. Azlef, par exemple, à mis à la disposition du club 12 appartements où sont logés les joueurs. Il a aussi payé les joueurs la semaine dernière. Moi, j’ai toujours dit que les portes du club sont ouvertes pour les bonnes volontés.»

«C’était grâce au défunt Abdelkader Khalef que j’avais eu ma sablière»
Accusé par l’opposition de s’être enrichi sur le dos de la JSK, le président Hannachi a reconnu pour la première fois que la JSK lui a servi de coup de pouce dans ses affaires. «Je n’ai jamais pris un sou de la JSK. La JSK m’a servi de coup de pouce dans mes affaires. Personnellement c’était Abdelkader Khalef qui m’avait aidé à voir ma sablière, le frère à Abdeslam m’avait  aidé alors qu’aujourd’hui il est en train de m’insulter, mais j’ai travaillé dur. Je défie n’importe qui de prouver que j’ai donné de l’argent en espèce au club. Ma gestion est transparente. L’argent des transferts de Mekkaoui et Benlamri est rentré dans les caisses du club. le dernier stage en Tunisie je l’ai financé de mon propre argent.»

«J’ai ramené le nouveau stade pour la JSK et non pas pour moi»
En raison de tout ce qui a été dit sur le nouveau stade de Tizi Ouzou, le président Hannachi s’est expliqué hier.
«Le nouveau stade appartient au MJS. Et c’est la DJS après qui va le gérer et tout ce qu’il y a à vendre là-bas c’est en fonction des cahiers des charges. Hannachi a ramené ce stade pour la JSK et à la Kabylie pas pour moi. Il y a cette effervescence autour de ce nouveau stade, car il y a des gens qui ont vendu leurs biens et ils croient que les choses vont se faire comme avant, les choses ont changé. »

Affaire Yesli
«La JSK a 2 avocats, mais aucune plainte n’a été déposée !»

Questionné sur le cas d’Yesli qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, le président Hannachi a surpris tous les auditeurs de la Chaîne III en déclarant : «Je ne comprends pas, la JSK a deux avocats, mais aucune plainte n’a été déposée lorsque j’étais à l’étranger. Pour ce genre de choses, on n’attend pas que le président soit présent pour déposer une plainte», s’est plaint Hannachi.

«J’ai ordonné à Azlef de déposer plainte jeudi dernier»
Alors que le milieu Kamel Yesli a été menacée dans la nuit de samedi à dimanche, la direction n’a porté plainte contre l’auteur ou les auteurs des menaces que dans la journée de jeudi dernier. «J’ai ordonné à mon retour d’Espagne à Azlef de porter plainte», ajoutera Hannachi.

Affaire Rial
«C’est grâce à Rial que la JSK a assuré son maintien en Ligue 1 Mobilis»

Même si le comportement de Rial lors de la rencontre amicale jouée samedi dernier face à l’OMR est condamnable, le président Hannachi lui a donné raison. Pour rappel, le capitaine de la JSK avait quitté le terrain puis le stade sans l’autorisation de son entraîneur et de ses dirigeants. «Rial avait une réaction justifiée, on n’arrêtait pas de l’insulter alors que c’est lui qui avait sauvé l’équipe la saison dernière.  Il avait  inscrit 11 buts à lui seul, il faut tout de même que les gens le respectent. Il mérite le respect à mon avis». Donnant l’impression d’être dans la gêne lorsqu’il a été interrogé sur Yesli, le président espère que cela ne se reproduira plus à l’avenir. «Ce n’’est pas facile de vivre une telle situation. Ceux qui insultent et menacent les joueurs font mal à la JSK, au football et à toute la région.»

«L’Etat a mis 4 clubs à l’abris et abandonné les autres »
«A mes débuts, je finançais tout seul le club. Je recrutais de bons joueurs. On était à l’aise financièrement. C’est devenu lourd pour moi maintenant. Je n’ai plus d’énergie comme avant lorsque j’étais joueur.  Le budget de fonctionnement de la JSK est  d’environ 45 ou 50 milliards de centimes. Nous avons débuté par une très bonne gestion, mais depuis qu’on a imposé le professionnalisme, la situation a changé et c’est devenu un peu plus difficile pour nous. Il faut dire les quatre vérités. L’Etat a mis quatre club sous la couverture financière de quatre sociétés publiques et a abandonné tout les autres clubs. Nous sommes tous des clubs algériens à ce que je sache, si on m’écoute aujourd’hui, je me pose toujours la question : pourquoi on n’a pas aidé les autres clubs ?! Ce n’est pas avec 2,5 milliards qu’on fait vivre un club ; il faut mettre tous les clubs sur un pied d’égalité.»

Les vrais anciens joueurs selon Hannachi
«Ces anciens joueurs qui se proclament ainsi n’ont pas été tous des enfants du club.  Beaucoup d’entre eux avaient joué ailleurs avant de venir à la JSK. Toute la différence est là. Les enfants du club sont ceux qui ont grandi avec le club. Certains de ceux qui se proclament aujourd’hui enfants du club n’ont rien à voir avec la JSK.

«Je voulais faire de Karouf un Madoui»
«Karouf, c’est un peu spécial. Au départ je voulais faire de lui un coach comme Madoui à l’ESS, mais il était de connivence avec ceux qui ont quitté l’équipe»

«Mes frères sont de retour»
«Mes frères avaient sponsorisé le club par le passé et ils ont décidé de reprendre avec le club.»

«La JSK appartient à ses supporters»
«Je sais que la JSK va revenir. Il y a des gens qui veulent aider ce club et  je dirais à nos supporters de rester derrière leur équipe. Il ne faut pas qu’ils perdent espoir, la JSK leur appartient.»

Compétition (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par rachid_as le Lun 7 Aoû - 16:14

Hannachi dégagé

Suite à la réunion du conseil d'administration de la JSK à la demande du CSA, un retrait de confiance a été décidé à l'encontre du désormais ex-président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi.

Un directoire a été installé, à sa tête Malik Azlaf, pour gérer les affaires du club jusqu'au 7 septembre. Une autre réunion sera tenue pour ouvrir le capital du club

A Tizi-Ouzou, on pense qu'il s'agit d'un "Independence Day" pour la JSK tellement le club avait touché le fond depuis longtemps et on espère vivement que le club kabyle reprendra son envol très bientôt.

Rédaction

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 3]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 24 sur 24 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum