Equipe Nationale A

Page 28 sur 28 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Ven 6 Mar - 21:15

Algérie : Fekir pré-sélectionné mais pas encore de choix



L'attaquant franco-algérien de Lyon Nabil Fekir a été présélectionné par l'entraîneur de l'Algérie Christian Gourcuff, selon la Fédération algérienne (FAF), sans que cela ne préjuge d'un choix définitif du joueur entre les Fennecs et les Bleus.

"Cela ne veut pas dire qu'il a donné son accord, il n'y a rien de définitif", a déclaré à l'AFP une source proche de la FAF à propos de l'attaquant de 21 ans, qui hésite entre l'Algérie et la France. "Il faut attendre encore mais maintenant ça peut aller très vite", a-t-elle ajouté.

Nabil Fekir figure sur une liste élargie de 37 joueurs convoqués pour un stage au Qatar du 23 au 31 mars. Les Verts affronteront en match amical le Qatar le 26 mars et Oman le 30 mars.

Les matches de mars de l'Algérie comme de la France sont des amicaux et le joueur pourra encore théoriquement changer de maillot national.

Interrogé sur Fekir, qui compte une sélection avec les Espoirs français, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps avait botté en touche le 23 février sur RMC: "Il joue beaucoup, il est performant. Il est dans un registre différent. Il est intéressant. Je le suis, comme d'autres jeunes. C'est lui qui choisira (entre la France et l'Algérie). Si je l'appelle, il peut aussi aller ailleurs. Je ne vais pas appeler Fekir pour le bloquer dans une autre nation. Cela n'a aucun sens".

"Faire parler ses pieds"
Le joueur, révélation de la saison en L1 (9 buts et 7 passes décisives en 23 matches de championnat avec Lyon), avait annoncé en février dans L'Equipe qu'il dévoilerait son choix début mars.

Son entraîneur à l'OL a en tout cas fustigé vendredi sa baisse de forme, criante notamment à Lille (défaite lyonnaise 2-1) samedi dernier, et l'a mis sur le compte de l'agitation médiatique autour de son cas. "C'est ce que nous pouvions craindre à cette période de la saison, que ça allait le perturber, a dit Hubert Fournier. Ca l'a perturbé. Maintenant, il faut qu'il passe à autre chose, qu'il se fasse plus discret dans les médias, lui et son entourage".

"Et qu'il fasse plus parler ses pieds que s'exprimer dans la presse, c'est le meilleur moyen pour qu'il retrouve les bonnes choses qui avaient fait qu'on a parlé de lui d'une façon très positive depuis quelques temps. Qu'il fasse parler son talent, sur le terrain, pas dans les médias", a-t-il ajouté.

Fifa.com (06/03/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Sam 21 Mar - 20:37

Gourcuff : "Il n'y a jamais eu de pression sur Fekir"



La fédération algérienne de football (FAF) n'a exercé aucune pression sur l'attaquant Franco-algérien de l'Olympique lyonnais (OL) Nabil Fekir pour qu'il opte pour la sélection du pays d'origine de sa famille, a assuré samedi l'entraîneur de l'Algérie Christian Gourcuff.

"Dans le cas Fekir, la FAF a été exemplaire, il n'y a jamais eu de pression sur le joueur", a déclaré lors d'une conférence de presse M.Gourcuff, cité par des médias algériens.  "Je sais ce qui s'est passé côté français pour Fekir mais je ne vais pas m'étendre là-dessus... Il y a des intérêts. J'ai de l'expérience dans le foot, il y a beaucoup de choses qui se passent en dehors du terrain. Je n'en dirai pas plus", s'est-il contenté d'ajouter.

Révélation de la L1 cette saison, Nabil Fekir avait annoncé le 10 mars avoir finalement choisi la France comme nationalité sportive, au détriment de l'Algérie, après plusieurs jours de conjectures, d'annonces contradictoires et d'un bras de fer entre les fédérations algériennes et françaises.

L'attaquant de l'OL a été ensuite convoqué jeudi pour la première fois en équipe de France pour les matches amicaux face au Brésil et le Danemark.

Fifa.com (21/03/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Jeu 26 Mar - 21:10

Qatar 1 - Algérie 0
L'Algérie surprise au Qatar




L'Algérie, battue 1-0 par la modeste équipe du Qatar qui organisera la Coupe du monde 2022, jeudi en amical à Doha, n'a toujours pas digéré son élimination prématurée lors de la Coupe d'Afrique des nations 2015.

Sans Nabil Fekir, préconvoqué dans un premier temps pour disputer cette rencontre avant de faire volte-face en faveur de la France, mais avec son coéquipier lyonnais Rachid Ghezzal, appelé pour la première fois, l'Algérie rate sa rentrée trois mois après sa déception à la CAN-2015.

Eliminés sans gloire en quart de finale par le futur vainqueur, la Côte d'Ivoire, malgré un statut d'archi-favori, les hommes de Christian Gourcuff paraissent méconnaissables et incapables de se hisser au niveau de leur performance historique réalisée au Mondial 2014 au Brésil, avec un huitième de finale à la clé.

Malgré l'absence d'une armada de joueurs étrangers confirmés comme dans sa sélection nationale de handball, finaliste du dernier Mondial à domicile, le Qatar, modeste 109e nation Fifa, a su poser des problèmes à la meilleure équipe africaine (18e au classement Fifa).

Dans un stade vide et sans ambiance, à des années lumières de la ferveur d'un Mondial ou d'une CAN, le Qatar de l'Algérien Djamel Belmadi, un ancien N.10 de... l'Algérie, a fait la décision en première mi-temps.

Dès la 26e minute, Ismaël frappait le poteau et donnait un premier avertissement sérieux pour l'Algérie. Six minutes plus tard, Ali Asadalla concrétisait la domination qatarienne en se baladant dans l'axe central de la défense algérienne, complètement passive tout au long de la rencontre (32e).

En dépit de ses habituel titulaires Yacine Brahimi ou Faouzi Ghoulam, les Algériens, en difficulté sur le plan physique, n'ont jamais su imposer leur jeu pour arracher au moins un nul.

En fin de match, les Qatariens auraient même pu alourdir le score sans une parade de classe de leur gardien Azzeddine Doukha (89e).

Fifa.com (26/03/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Lun 30 Mar - 22:33

Algérie 4 - Oman 1
L'Algérie bat Oman




L'Algérie a battu Oman 4 à 1 en match amical de football disputé lundi à Doha.

Buts
Oman : Ali Suliman Al Busaidi ((74)

Algérie : Ishak Belfodil (2, 62), Sofiane Feghouli (24, 61)

Fifa.com (30/03/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Ven 10 Avr - 13:06

Gourcuff : "Je travaille plus dans la qualité"



Voilà huit mois que Christian Gourcuff a relevé le pari osé et ambitieux de prendre les rênes de l'Algérie avec pour cap la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2017 et la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, le tout avec la performance héroïque des troupes de Vahid Halilhodžic à Brésil 2014 en guise de lourd d'héritage.

Pas simple pour cet entraîneur exclusivement habitué au travail quotidien en club, qui a consacré sa vie professionnelle à faire de Lorient un habitué de l'élite française et qui vit avec les Fennecs sa première experience en tant que sélectionneur. Le technicien breton a accordé un entretien exclusif à FIFA.com pour évoquer les premiers mois de sa nouvelle vie.


Christian Gourcuff, est-ce qu'une expérience internationale était quelque chose dont vous rêviez depuis longtemps ?
Je ne rêvais pas dans le sens où ça n'était pas prémédité. C'est quelque chose qui s'est construit dans le temps mais qui n'était pas programmé. Dans l'évolution d'une carrière, il faut entraîner en club pour emmagasiner de l'expérience, pour en tirer ensuite les bénéfices en sélection et être performant. Les choses doivent se faire dans cet ordre là. Je ne me voyais pas sélectionneur, il y a encore quelques mois, quand j'étais dans le travail quotidien en club.

Pour vous qui avez justement été entraîneur de club pendant plus de 30 ans, qu'est-ce qui a le plus changé dans votre façon de travailler ?
Aujourd'hui, je travaille plus dans la qualité, ce qui me va bien. J'ai plus de temps pour préparer les séances. Je voyage, je me déplace un peu partout pour superviser les joueurs. Il y a tout de même une certaine frustration dans le fait de ne pas avoir l'équipe aussi souvent qu'on le voudrait, pour travailler les automatismes mais aussi parce qu'il y a des aspects qui nous échappent dans la préparation athlétique. Lors d'un rassemblement, on peut faire un bilan mais on n'a pas d'impact direct.

Est-ce que le style de jeu que vous avez façonné à Lorient, fait de possession et de construction, est facile à mettre en place en sélection ?
C'est évidemment plus difficile parce qu'on a moins de temps pour fixer les automatismes. Mais c'est quelque chose que j'avais bien perçu avant ma prise de fonction. C'est aussi une des raisons majeures pour lesquelles je ne me sentais pas prêt pour une sélection il y a quelques années. Aujourd'hui, c'est une forme de challenge pour moi d'avoir une influence sur l'équipe en très peu de temps. Je suis à la recherche de la qualité et d'une exploitation optimale du temps. C'est ça qui est excitant dans la fonction.

Comment définiriez-vous les caractéristiques des joueurs dont vous disposez en sélection algérienne ?
Sur le plan technique, le ballon est au centre de leur plaisir de jouer. Des garçons comme Yacine Brahimi ou Sofiane Feghouli respirent le foot et la joie de jouer. Sur le plan humain, j'ai découvert une sélection avec beaucoup de fraîcheur. Je ne veux pas idéaliser non plus, mais cette fraîcheur émotionnelle m'a beaucoup surpris au départ. J'ai trouvé une richesse dans les échanges qu'on ne trouve plus dans les clubs de L1, par exemple. Ça me fait beaucoup bien. Il y a beaucoup d'ambiance, de joie de vivre et de vie dans ce groupe. Après, il y a évidemment d'autres problèmes qui se posent en compétition, comme la frustration chez ceux qui ne jouent pas, mais ça c'est dans toutes les sélections.

Sur quoi insistez-vous le plus auprès de vos joueurs ?
D'une façon générale, j'insiste sur l'esprit collectif, sur le fait d'avoir du plaisir à jouer l'un avec l'autre, de jouer l'un pour l'autre. Le plaisir de jouer ensemble passe par des devoirs envers son partenaire. A partir du moment où c'est accepté, on peut avancer. S'il n'y a pas de sensibilité par rapport à ça, tout ce qu'on peut mettre en place sur le plan tactique sera toujours un peu bancal.

Comment avez-vous vécu la Coupe du Monde de l'Algérie, sachant que vous seriez peut-être le nouveau sélectionneur ?
Le plus difficile, c'était d'être dans l'attente dans une position un peu ambigüe. Les compétitions internationales avec les sélections ne correspondent pas avec les intersaisons des clubs. C'était donc prendre un risque que d'attendre. On supervise, on imagine le futur tout en voyant l'équipe évoluer sur le terrain. C'est pas une situation évidente à vivre. J'ai trouvé en tous cas que l'équipe a fait preuve de beaucoup de solidarité et de générosité…

Parlons de ce huitième de finale légendaire contre l'Allemagne future championne du monde. Est-ce qu'il a facilité votre travail comme capital confiance, où est-ce qu'il l'a rendu plus compliqué par rapport aux attentes et aux exigences qu'il a suscité ?
Evidemment, plus compliqué ! Mes choix techniques étaient à l'opposés de ceux de mon prédécesseur, et l'équipe surfait médiatiquement sur ce succès. Ma prise de fonction a commencé directement sur des éliminatoires, donc il ne fallait pas se louper. Les deux matches contre l'Ethiopie et le Mali ont été excessivement importants. C'était un nouveau départ, donc il fallait afficher les choix tactiques sur lesquels j'entendais travailler, et le faire avec suffisamment de tact pour qu'il y ait une continuité. J'estime que ça a été bien fait, étant donné que les qualifications se sont bien passées. J'avais aussi un avantage, et c'était aussi une des conditions de mon engagement avec l'Algérie, c'était que je percevais la sensibilité des joueurs assez proche de la mienne. Ça n'était pas une garantie, mais ça a été un élément supplémentaire qui m'a poussé à m'engager.  

Quel bilan avez-vous tiré de la CAN 2015, votre première expérience dans une grande compétition internationale qui s'est soldée par une élimination en quart de finale contre la Côte d'Ivoire ?
C'était enrichissant à beaucoup d'égards. Sur le plan de la compétition elle même, on sait bien que les conditions étaient difficiles, avec des terrains plus favorables aux équipes qui avaient des arguments athlétiques. Même si on s'y attend, on est toujours un peu surpris du changement par rapport aux conditions que l'on peut connaître en Europe. La CAN a été une déception parce que je pense qu'on avait les moyens de l'emporter. Ça s'est joué en quart contre le futur champion, mais c'est un match où on a fait trop d'erreurs sur le plan défensif pour passer, même si, à mon avis, on s'est montrés supérieurs à notre adversaire. J'ai des regrets, parce que je sais qu'en avançant, on allait forcément évoluer sur des terrains plus adaptés à notre football.

Qu'est-ce qui a changé depuis dans votre approche ? Pensez-vous pouvoir construire sur le long terme avec les Fennecs comme vous l'avez fait en club avec Lorient ?
Je pense que le résultat est la conséquence de l'épanouissement d'une équipe. Mon approche ne change pas dans l'ambition, même si c'est vrai qu'une sélection nationale a une durée de vie très courte et que c'est moins le cas en club. Il y a quand même des exemples. Je prends en référence l'Allemagne qui a fait des choix très clairs dans les années 2000, et qui, sur le plan collectif, a bénéficié de tout l'investissement des années précédentes. Après, en tant qu'entraîneur, on n'est pas toujours là pour en récolter les fruits… Mais en sélection nationale, même si c'est moins net qu'en club, le résultat est à ce prix là.

Fifa.com (10/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Dim 14 Juin - 11:41

L'Algérie facile



L'Algérie a réussi ses débuts dans les éliminatoires de la CAN-2017 en surclassant 4-0 une modeste équipe les Seychelles samedi soir à Blida.

L'absence de joueurs-clés comme Yacine Brahimi ou Sofiane Feghouli avait pourtant contraint l'entraîneur Christian Gourcuff à remanier en profondeur le onze de départ.

Emmenés par le revenant Ryad Boudebouz, écarté de la sélection après la CAN-2013 par l'ex-sélectionneur algérien Vahid Halilhodzic, les verts ont largement dominé leur adversaire qui n'a jamais réussi à inquiéter le gardien Azzedine Doukha.

Les Fennecs ont rapidement réussi à rassurer leur public. Après plusieurs tentatives infructueuses de l'attaquant du Dynamo Zagreb, Hillal Soudani, repoussées à chaque fois par l'excellent gardien seychellois José Euphrasié, auteur de parades et sauvetages miraculeux, les Fennecs ont ouverts la marque par l'entremise de l'attaquant du Sporting de Lisbonne, Isam Slimani. Ce dernier, bien embusqué au milieu de la défense des Seychelles a réussi à catapulter dans les filets de la tête un centre de Faouzi Ghoulam à la 21e minute.

Les Algériens n'ont pas tardé à doubler la mise une dizaine de minutes plus tard grâce à Hillal Soudani, qui a magistralement repris de la tête un corner de Boudebouz.

Après la pause, les Fennecs se sont mis définitivement à l'abri. Sur une jolie combinaison, Ryad Mahrez a trouvé Soudani seul face au gardien qui n'a eu aucun mal à aggraver la marque.

Alors que le match tirait à sa fin, le milieu de terrain de Tottenham Nabil Bentaleb a surgi dans le temps additionnel pour inscrire un quatrième but, concluant un contre superbe. Avec cette large victoire, les hommes de Gourcuff confirment leur rang de favori du groupe J qui compte également le Lesotho et l'Éthiopie.

Fifa.com (13/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 28 sur 28 Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum