CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 11:32

Estádio Mineirão Belo Horizonte (BRA)
08 juil. 2014 - 17:00 Heure Locale (21:00 DZ)
Demi-finales

BRESIL - ALLEMAGNE


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 11:33

Brésil-Allemagne, la revanche de 2002



La demi-finale du Mondial-2014 entre le Brésil et l'Allemagne fait forcément remonter à la surface les souvenirs de la finale 2002 en Corée du Sud et au Japon remportée par la Seleçao.

Les images de Yokohama le 30 juin 2002 défilent. Oliver Kahn, le gardien allemand, avait réalisé un tournoi de toute beauté. Mais c'est pourtant lui qui, sur une grosse faute de mains, permet à Ronaldo d'ouvrir le score. "O Fenomeno", à la coupe proche du ridicule avec une demi-lune de cheveu sur le devant de son crâne rasé, signera ensuite un doublé pour la victoire (2-0).

C'est le 5e et dernier titre mondial remporté par la sélection brésilienne. Et qui était l'entraîneur de la Seleçao à l'époque ? Luiz Felipe Scolari, actuel coach revenu à la tête de l'équipe nationale pour tenter de décrocher cette sixième étoile, au Maracana, le 13 juillet.

Le Brésil, cette année, est passé tout près de la catastrophe en 8e de finale face au Chili, s'en sortant miraculeusement aux tirs au but (1-1 a.p.; 3 t.a.b à 2). Les larmes du gardien Julio Cesar, avant cette séance haletante, avaient moins choqué au pays que celles d'un Thiago Silva qui refusa de tirer en bonne position et démissionna de son rôle de capitaine en s'isolant pour prier.

"Felipao" a alors convié une psychologue au chevet de son équipe. Avec résultats à la clé. C'est un Thiago Silva guerrier qui a marqué, d'un geste peu académique pour l'ouverture du score. Et de se frapper la poitrine en hurlant et de mettre une gifle virile d'encouragement à son partenaire en défense --en sélection et la saison prochaine au Paris SG-- David Luiz, qui inscrira le 2e but d'un superbe coup franc.

Thiago Silva suspendu, Neymar blessé
Exit les petits garçons en larmes en 8e, ce sont des combattants que le Brésil a retrouvés en quart. Tant mieux, la demi-finale n'en aura que plus de saveur face à l'obstacle allemand. Problème, Thiago Silva, encore averti, manquera la demi-finale. Et la blessure de Neymar, touché au dos dans un choc et sorti sur une civière, a de quoi inquiéter Felipao.

Voilà qui pourrait compliquer la tache de la Seleçao. Car comme l'a twitté l'ancien international anglais Gary Lineker après le quart de finale remporté par la Mannschaft vendredi contre la France (1-0): "Le truc avec les Allemands, c'est qu'ils sont Allemands".

Encore une fulgurance de l'ancien joueur de Leicester, déjà passé à la postérité pour un autre aphorisme: "le foot se joue à onze contre onze, mais à la fin c'est toujours l'Allemagne qui gagne".

Comme en 2002, l'Allemagne possède un grand gardien avec Neuer. Le portier du Bayern Munich avait déjà impressionné en 8e de finale contre l'Algérie (2-1 a.p.) en sortant de sa surface pour tacler les attaquants des "Fennecs". Ce qui lui a valu des comparaisons flatteuses en Allemagne avec Franz Beckenbauer, le libéro de légende de l'équipe nationale. Contre les Bleus, il est cette fois resté sur sa ligne, mais il s'est montré impérial, face à Benzema, Valbuena ou Matuidi.

Et quand Neuer n'y était pas, c'est Hummels qui s'est chargé de tout. Comme quand il a étouffé Benzema dans la surface de réparation pour l'empêcher d'armer ses frappes. C'est aussi le défenseur du Borussia Dortmund qui a marqué le but de la victoire, de l'arrière du crâne sur un coup franc de Kroos.

L'autre atout de l'Allemagne n'était pas sur le terrain, mais sur le banc. Le sélectionneur Joachim Löw, en repositionnant Lahm sur le couloir droit, a parfaitement muselé Griezmann côté français.

Rendez-vous en demi-finale le 8 juillet à Belo Horizonte.

Fifa.com (04/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 11:52

Le Brésil va lutter pour Neymar



Les joueurs de la Seleçao ont accueilli avec tristesse l'annonce du forfait de leur attaquant vedette Neymar pour la suite du Mondial, en promettant de lutter pour lui jusqu'au bout.

Neymar a été violemment heurté dans le dos par le Colombien Zuniga à la fin du quart de finale remporté par le Brésil (2-1) et souffre d'une légère fracture lombaire qui le privera de la fin du Mondial.

"Nous sommes très heureux de la victoire et du jeu que nous avons produit, car ce fut notre meilleur match dans ce Mondial, mais nous sommes très tristes de la sortie de Neymar, parce que c'est un type sensationnel qui va nous manquer", a résumé le milieu offensif Oscar.

"C'est une perte pour nous" dans la perspective de la demi-finale contre l'Allemagne mardi, a reconnu Oscar. D'autant que la Seleçao sera également privée de son capitaine, le défenseur central Thiago Silva, suspendu pour un deuxième carton jaune. Face à la Colombie, il fut l'auteur d'un but et d'une très grosse prestation.

"Mais les Allemands savent que la Seleçao joue bien collectivement. Ils savent que c'est une perte pour nous, mais ils doivent nous respecter", a ajouté Oscar.

"C'est compliqué, a également reconnu le défenseur Maicon. C'est un joueur très important. Ca va être douloureux. Mais nous allons aussi lutter pour lui. Maintenant, il nous faut étudier le jeu des Allemands. Nous ne pouvons pas nous arrêter", a-t-il ajouté.

"C'est une grande perte, a abondé le milieu de terrain Fernandinho. Mais nous devons continuer à devenir plus forts et aller chercher ce titre que nous dédierons à Neymar."

Même ton combatif pour l'attaquant Hulk: "C'est triste. Neymar a tellement pris soin de lui pour disputer cette Coupe. Nous devons surmonter cela. C'est un motif de plus pour nous battre, et si Dieu le veut, nous serons champions".

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 11:58

La Seleçao devra faire sans Neymar



Le Brésil a conquis sur le terrain le droit de disputer une demi-finale de la Coupe du Monde de la FIFA™ après avoir battu la Colombie 2:1, mais la confirmation de la blessure sérieuse de son prodige, Neymar, a largement entamé son plaisir. Sorti du terrain sur civière, le joueur du FC Barcelone a été évacué à l'hôpital São Carlos de Fortaleza, où l'on a mis en évidence une fracture de la troisième vertèbre lombaire. Ce que tout un pays voulait éviter est arrivé : son meilleur joueur est forfait jusqu'à la fin de la compétition.

L'information a été communiquée par les médecins de la Seleção avant de quitter l'Estádio Castelão. "Neymar a passé des examens qui nous ont permis de détecter une fracture de la troisième vertèbre lombaire. Dans ces conditions, il lui sera impossible de jouer la semaine prochaine", a expliqué le médecin de la Confédération brésilienne de football, Rodrigo Lasmar. "Ce n'est rien de grave et il n'y a pas besoin de chirurgie, mais il a mal et il faudra l'immobiliser. Le joueur portera donc une gaine pendant quelques semaines afin de favoriser une récupération de tous les mouvements."

Tristesse
C'est en toute fin de match que Neymar a reçu le coup en question, lors d'un duel avec un défenseur colombien. Sorti immédiatement du terrain, il a subi une IRM à l'hôpital. La joie de la victoire était donc teintée d'inquiétude dans les gradins du stade.

L'annonce de la blessure a suscité beaucoup de tristesse dans les rangs auriverdes, mais certains joueurs comme Hulk ont réfléchi d'emblée aux moyens de remplacer le buteur de la Seleção. "C'est une mauvaise nouvelle pour nous et personne ne s'y attendait. Nous sommes contents de cette victoire, mais tristes à cause de cette nouvelle. C'est très frustrant", a souligné l'attaquant. "Neymar avait fait énormément d'efforts pour cette Coupe du Monde et il nous a beaucoup aidés. Maintenant, il faut surmonter ce problème et courir encore plus. Nous allons jouer le titre pour pouvoir le lui dédier."

Avec quatre buts inscrits sur les quatre premiers matches, Neymar faisait partie des meilleurs buteurs de la compétition. En demi-finale, ce mardi 8 juillet à Belo Horizonte, le Brésil se mesurera à l'Allemagne sans son principal atout offensif.

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 12:01

Ce froid réalisme allemand



Vaincre à défaut de convaincre: l'Allemagne s'est qualifiée pour les demi-finales du Mondial-2014 au détriment de la France (1-0) grâce notamment à ses vertus défensives et un réalisme à toute épreuve.

L'entame contre le Portugal (4-0) n'était-elle donc qu'une illusion ? Depuis ce festin offensif sur le dos de Cristiano Ronaldo, la Nationalmannschaft aligne les matches serrés: Ghana 2-2, Etats-Unis 1-0, Algérie 2-1 a.p. et donc les Bleus sur un but sur coup de pied arrêté.

Un parcours qui ressemble un peu au Brésil qu'elle affrontera mardi en demi-finale à Belo Horizonte, passé par les tirs au but en 8e de finale contre le Chili et par deux buts sur coups de pied arrêtés face à la Colombie vendredi en quart (2-1).

L'Allemagne a décroché sa quatrième demi-finale de Mondial consécutive, mais la manière tranche singulièrement avec ses deux dernières Coupes du monde, marquées par l'allant imprimé par Jürgen Klinsmann et son adjoint puis successeur Joachim Löw.

"Le jeu a beaucoup changé depuis 2006, a reconnu le sélectionneur actuel. On n'a pas les mêmes joueurs. Il y a eu des changements forcés, de par l'évolution normale d'une équipe. C'est important d'accueillir de nouveaux joueurs. On l'a fait au compte-gouttes, on a des joueurs de grande qualité et c'est pourquoi je pense qu'on peut aller jusqu'au bout".

'Bravourös'
Bref: fini le "jogo bonito" (beau jeu) débridé, place au jeu "bravourös", ce terme allemand dérivé du français bravoure et cité par Löw pour qualifier la combativité de ses troupes.

Il faut se battre pour y arriver, avoir la maîtrise du jeu au milieu et faire confiance à Neuer, qui a de nouveau démontré qu'il faisait partie des tout meilleurs gardiens du monde. Après ses sorties hors surface contre l'Algérie du fait d'un jeu dans le camp adverse, le portier a réalisé de nouveaux exploits, cette fois sur sa ligne.

La maîtrise a été allemande grâce à la bataille du milieu, où le trio Khedira-Schweinsteiger-Kroos a eu le dessus sur son homologue Cabaye-Matuidi-Pogba.

"Ils ont montré plus de maîtrise, on les sentait sereins même dans la difficulté", a remarqué Lloris. Une constante au sein de la Nationalmannschaft, cette faculté de ne jamais s'affoler - avec en revers une certaine incapacité à emballer un match.

"L'équipe en face a eu beaucoup de maîtrise, une équipe techniquement très forte, selon Matuidi. Ils avaient la maîtrise mais pas beaucoup d'occasions non plus, en première mi-temps je n'ai pas vu Hugo (Lloris) faire un arrêt".

Expérience
C'est là où le bât blesse: un souffle court dans le derniers tiers du terrain de la part du secteur offensif allemand, incarné par le vétéran Klose (36 ans) et l'éteint Özil, du fait aussi d'un manque de soutien de la part des latéraux, Höwedes et Lahm, et d'une grande prudence de la part de Schweinsteiger et Khedira, adoptant le profil de récupérateurs plutôt que de relayeurs.

La Nationalmannschaft a pu aussi compter sur une énorme performance de son défenseur Hummels, qui a totalement annihilé Benzema. La maîtrise n'a donc pas été si totale. La "réussite" invoquée par Didier Deschamps, un brin de chance, ces ingrédients font aussi partie du parcours d'un demi-finaliste.

Atteindre le dernier carré pour la troisième fois de suite pour cette génération (après le Mondial-2010 et l'Euro-2012), cela commence à peser. Et "l'expérience", c'est le leitmotiv qui revenait dans les propos du camp français pour expliquer ce "pas grand-chose" qui a séparé les deux équipes. "L'expérience aide dans des matches comme ça, très serrés", a ainsi relevé Didier Deschamps.

"Ca n'a pas été un match parfait, mais il a été correct et sérieux", a résumé Hummels. Correct et sérieux comme un candidat au titre.

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 12:03

Messi souhaite un prompt rétablissement à Neymar



La star de l'Argentine Lionel Messi a souhaité samedi un prompt rétablissement à son coéquipier du FC Barcelone le Brésilien Neymar, forfait pour la suite du Mondial après sa blessure en quart de finale contre la Colombie.

"Neymar, j'espère que tu vas récupérer très vite", a écrit Messi en espagnol et en anglais sur sa page Facebook, accompagné d'une photo des deux joueurs sous le maillot du Barça.

L'attaquant vedette du Brésil Neymar souffre d'une fracture d'une vertèbre après un coup dans le dos le dos par le défenseur colombien Zuniga à quelques instants du coup de sifflet final (2-1 pour le Brésil). Il ne participera pas à la demi-finale contre l'Allemagne, mardi.

Messi et l'Argentine vont tenter de se qualifier à leur tour pour les demi-finales lors d'un quart de finale contre la Belgique samedi à Brasilia (16h00 GMT).

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 15:47

Brésil : La vie sans Neymar



Le Brésil a perdu sa star Neymar, blessé, et le sélectionneur Luiz Felipe Scolari a désormais plusieurs options pour composer son équipe avant d'affronter l'Allemagne de demi-finale à Belo Horizonte dès mardi. Un véritable casse-tête.

Car le Brésil était Neymar-dépendant. La vedette du FC Barcelone, c'était 4 buts, deux passes décisives sur corner sur les 10 buts brésiliens marqués, le 5e penalty lors de la séance de penalties contre le Chili, le tireur attitré de la majorité des coups de pied arrêtés.

En bref, à la fois le meilleur buteur et le stratège. Pour les coups de pieds arrêtés, Oscar et David Luiz devraient désormais se partager la tâche mais ce sont surtout les choix tactiques qui seront cruciaux. Scolari gardera-t-il son système de jeu ou le modifiera-t-il?

Faire entrer Bernard ou Willian
La première option est de ne pas toucher au système en donnant leur chance à Willian ou Bernard. Avantage: tout le monde reste là où il est, habitué à ses partenaires ainsi qu'à sa position sur le terrain. Problème: cette organisation sur le terrain a été créée pour tirer le meilleur profit du meilleur joueur de l'effectif. Or, là, la priorité serait donnée à un joueur qui n'a pas ce calibre. Thiago Silva estime d'ailleurs que "en gros, Willian et Bernard ont les mêmes caractéristiques que Neymar". Toutefois, Bernard est plus un feu-follet parcourant le terrain de manière verticale alors que Willian, plus posé, est plus un dernier passeur. Avantage à Willian si Scolari prend cette option mais le sélectionneur doit aujourd'hui regretter de ne pas avoir pris Lucas dans les 23. C'était le joueur qui ressemblait le plus au numéro 10.

Muscler le milieu
Option de rechange principale, Scolari change quelque peu son fusil d'épaule avec la disparition de Neymar. L'idée centrale, muscler le milieu avec un 4-3-3 de trois milieux défensifs (Luiz Gustavo, Fernandinho, Paulinho), et une ligne d'attaque avec Fred qui recule un peu pour se mettre au centre avec Hulk et Oscar sur les ailes. Luiz Gustavo, un des meilleurs Brésiliens depuis le début du Mondial, étant suspendu contre la Colombie, Scolari avait aligné le traditionnel système avec Fernandinho reculé et Paulinho soutenant le trio Hulk, Neymar, Oscar avec Fred en pointe. Paulinho et Fernandinho ont bien joué contre la Colombie et Luiz Gustavo mérite une place, Scolari pourrait donc faire d'une pierre deux coups: aligner les trois ensemble pour mieux résister au milieu allemand lors d'une bataille qui risque d'être dur et rapprocher Fred des deux autres joueurs sur le terrain et éviter ainsi son isolement.

Faire monter Marcelo avec Oscar aux commandes

Marcelo est polyvalent et il a déjà prouvé par le passé qu'il pouvait passer du poste de latéral à celui de milieu de terrain. Dans cette option, on garde le même système que celui avec Neymar mais on donne la baguette à Oscar le footballeur qui a le plus de ballon de l'effectif hormis Neymar. Oscar au centre, l'idée est tentante mais Maxwell, une des surprises de la liste des 23, n'offre pas toutes les garanties au poste de latéral, d'autant qu'il sera capital de bien bloquer le couloir tout en étant susceptible d'apporter du danger. Autre désavantage, Marcelo et Hulk s'entendent bien sur le flanc gauche et l'option de faire monter Marcelo, obligerait Hulk à passer sur la droite.

Révolution complète

C'est peu probable mais Scolari peut aussi opter pour un système ultra-défensif autour de son point fort, la défense centrale, où il manquera Thiago Silva. Mais il pourrait aligner sa défense à quatre Maicon-Dante, David Luiz-Marcelo en plaçant Henrique en chien de garde devant, pour conserver ensuite deux milieux défensifs (à choisir entre Luiz Gustavo, Fernandinho et Paulinho), Oscar et Hulk sur les côtés et Fred devant. Ou, sans Fred et avec trois milieux défénsifs. Ou encore un 4-4-2 avec Willian et Oscar en milieux offensifs et Fred et Hulk devant en attaque

Interrogé sur le sujet, Scolari n'a pas voulu trancher: "Il faut que je réfléchisse, que je vois la récupération des uns et des autres et après je prendrai une décision". Le temps presse déjà.

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 15:54

Matthäus : "Pas de crainte à avoir du Brésil" 



L'équipe d'Allemagne n'a "pas de crainte à avoir" du Brésil, qu'elle affronte en demi-finale du Mondial-2014 mardi à Belo Horizonte, a estimé Lothar Matthäus, capitaine des champions du monde allemands en 1990.

"Jusqu'à présent, le Brésil ne s'est illustré qu'en première période contre la Colombie (2-1 vendredi en quart, ndlr), a-t-il déclaré sur la chaîne Sky Sport News HD. Sinon, je n'ai pas vu grand chose, sauf peut-être l'euphorie dans le pays. A part ça, nous n'avons pas de crainte à avoir de cette équipe".

"Je suis un patriote, c'est pourquoi je crois à une victoire serrée de l'Allemagne, a ajouté l'ancien meneur de jeu. D'ailleurs seulement dans la prolongation".

Concernant le style de jeu peu flamboyant proposé par la Nationalmannschaft, Matthäus (53 ans) a déclaré: "Nous pouvons bien jouer, nous l'avons déjà montré par le passé. Mais Joachim Löw veut maintenant le résultat, c'est pour cela qu'il recourt à d'autres moyens. Et jusqu'à présent, le résultat lui donne raison".

L'Allemagne, qualifiée pour sa quatrième demi-finale consécutive de Coupe du monde (finaliste en 2002, 3e en 2006 et 2010), a battu la France vendredi en quart au Maracana (1-0).

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 18:45

Pelé a "le coeur gros" pour Neymar



Pelé a déclaré dimanche qu'il avait "le coeur gros" après le forfait de Neymar pour le reste du Mondial-2014, rappelant néanmoins que le Brésil avait été champion du monde en 1962 malgré sa propre blessure.

"Nous avons le coeur gros de savoir qu'il (Neymar) ne peut plus défendre le Brésil au Mondial", a écrit la légende brésilienne sur Twitter, en portugais et en anglais.

"J'ai aussi été blessé pendant la Coupe du monde 1962 au Chili et j'étais forfait pour le reste du tournoi. Mais Dieu a permis au Brésil de continuer pour gagner la compétition. J'espère que la même chose arrivera avec la Seleçao dans ce Mondial", a ajouté le roi Pelé.

Neymar a déclaré forfait après avoir reçu un coup de genou dans le dos de la part d'un défenseur colombien, vendredi en quarts de finale du Mondial-2014. Les médecins ont diagnostiqué une fracture d'une vertèbre.

En 1962, les champions du monde brésiliens avaient conservé leur couronne malgré l'absence de Pelé, blessé dès le deuxième match face à la Tchécoslovaquie.

Après sa victoire (2-1) face à la Colombie en quarts, le Brésil affrontera l'Allemagne en demi-finales mardi à Belo Horizonte.

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 23:48

Brésil : Neymar va rester en famille



Neymar, blessé et forfait pour le reste du Mondial, a quitté samedi le camp de base du Brésil à Teresopolis en hélicoptère, a constaté l'AFP, pour aller se reposer en famille.

Neymar, casquette sur la tête, allongé sur une civière, a décollé à bord d'un hélicoptère vert depuis la pelouse d'entraînement de la Granja Comary, camp de la Seleçao à Teresopolis, au nord de Rio.

Le joueur va aller "à Guarujá, près de São Paulo, où il a une maison", a expliqué le géant brésilien des medias O Globo. "Le joueur voulait rester avec la Seleçao, mais sa famille veut du repos absolu", a ajouté l'organe de presse sur son site internet.

Dans les dernières minutes du quart de finale entre le Brésil et la Colombie à Fortaleza vendredi, Neymar a reçu un coup de genou dans le dos de la part du défenseur colombien Juan Zuniga. Les médecins ont diagnostiqué une fracture d'une vertèbre qui met fin au Mondial de l'attaquant du Barça.

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Sam 5 Juil - 23:50

Allemagne : Löw heureux d'affronter le Brésil chez lui



Joachim Löw, le sélectionneur de l'équipe d'Allemagne, a estimé samedi qu'il était très "beau" d'affronter le Brésil dans son pays en demi-finale du Mondial-2014, mardi à Belo Horizonte.

"Qu'y a-t-il de plus beau que d'affronter l'équipe hôte dans le pays du foot roi en demi-finale d'une Coupe du monde? Ce sera un grand match à Belo Horizonte", a dit le technicien en marge de l'entraînement de la Nationalmannschaft à Santo André (nord-est).

L'Allemagne s'est qualifiée pour sa quatrième demi-finale de Mondial consécutive en écartant la France vendredi (1-0), quelques heures avant que le Brésil ne batte la Colombie (2-1).

La Seleçao se présentera diminuée par les absences de sa star Neymar, touché au dos et forfait pour le reste du tournoi, et de son défenseur central et capitaine Thiago Silva, suspendu.

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 14:16

Brésil : Neymar devrait être rétabli dans 40 jours



L'attaquant vedette du Brésil Neymar, forfait pour la fin du Mondial en raison d'une fracture d'une vertèbre devrait être rétabli d'ici à environ 40 jours, a estimé samedi le médecin de la sélection brésilienne, José Luiz Runco.

"Il parvient à marcher, à faire des pas. Il n'a aucune lésion neurologique et n'aura aucun problème pour rejouer au football", a déclaré le médecin à Teresopolis.

"Ce type de fracture prend entre trois et six semaines pour se résorber complètement (...). Cela devrait prendre 40 à 45 jours pour qu'il soit en pleine forme", a ajouté le chef du département médical de la Seleçao.

Neymar a seulement besoin de repos, a expliqué le Dr Runco.

Le joueur a quitté en hélicoptère le camp de base de la Seleçao à Teresopolis, dans la région de Rio de Janeiro.

Allongé sur un brancard, il a adressé un salut de la main aux caméras et objectifs, avant le décollage de l'hélicoptère qui l'emmenait dans la région de Sao Paulo, loin du camp de base de la Seleçao.

Son départ va contraindre le sélectionneur brésilien Luiz Felipe Scolari à reconsidérer son schéma tactique pour affronter les Allemands en demi-finale mardi.

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 22:17

Allemagne : Neuer, le Glaçon et les gants



Les Brésiliens aiment les glaçons, ils en mettent dans toutes leurs boissons. Mais mardi, c'est un "Glaçon" devenu iceberg que leur équipe nationale va rencontrer, Manuel Neuer, le gardien de l'Allemagne à la classe froidement efficace.

En demi-finales du Mondial-2014, la Seleçao sera privée de ses pièces majeures en attaque (Neymar, blessé) et en défense (Thiago Silva, suspendu), et voit poindre à Belo Horizonte un gardien en état de grâce.

L'impavide Neuer, qui a fêté sa 50e sélection au Maracana vendredi contre la France (1-0 en quart), n'a encaissé que trois buts en cinq matchs et multiplié les performances marquantes.

Peu sollicité par le Portugal (4-0), il a ensuite circonscrit le feu qui prenait face au Ghana (2-2) et aux Etats-Unis (1-0), fondu sur les attaquants tel un libero contre l'Algérie en 8e de finale (2-1 a.p.), au point de convoquer le souvenir tutélaire du "Kaiser" Franz Beckenbauer, et enfin refroidi Benzema et toute la France par ses réflexes, notamment sa manchette au bout du temps additionnel.

"On n'a pas eu de réussite et d'efficacité et Neuer a aussi fait les parades qu'il fallait", n'a pu que constater Didier Deschamps.

"C'est rassurant pour une défense de savoir qu'il est là juste derrière, se félicitait en écho son homologue Joachim Löw. C'est un gardien qui est bon sur sa ligne, sait sortir, est très bon balle au pied et à qui on peut faire des passes".

Cristallisation
"Ce n'était pas si mal", a admis à propos de sa performance le joueur d'1,93 m, ovationné par ses coéquipiers dans les entrailles du Maracana. "Mais vous savez beaucoup de mes arrêts, c'est juste des automatismes, explique-t-il. L'équipe me couvre au milieu et moi je n'ai qu'à surveiller vers les poteaux". Avant de noter: "Et si le ballon rentre, c'est une erreur du gardien".

"Manu" reste de glace à toute épreuve et sous le feu roulant des balles de but, c'est ce qu'a signifié l'ancien international Mehmet Scholl et actuel consultant pour la télévision ARD en imaginant le surnom de "Glaçon" pour ce joueur au physique scandinave et au mental de fonte.

Pendant qu'il parlait dans la zone consacrée aux déclarations d'après-match, Müller et Podolski sont passés derrière lui en scandant "Welttorwart, Welttorwart!" (meilleur gardien du monde).

Car le portier de 28 ans cristallise désormais toutes les attentions, un peu comme le Mexicain Ochoa après son match de feu contre le Brésil couronné de cet arrêt exceptionnel sur une tête de Neymar. Sauf que Neuer est toujours en lice, lui, et semble mener la confrérie des gardiens.

Casillas démonétisé, Julio Cesar à Toronto, Lloris poreux à Tottenham, Neuer n'a guère que Buffon et Cech comme rivaux potentiels, même si le premier a 36 ans et quitté dès le premier tour un Mondial que le second (32 ans) n'a même pas fréquenté.

Kahn adhère

"Depuis 2010, il est l'un des meilleurs, voire le meilleur à son poste", avance Löw, sans doute grandement soulagé que la blessure à une épaule de son gardien, le 17 mai lors de la finale de la Coupe d'Allemagne, se soit résorbée à l'orée du Mondial.

Neuer N.1 des N.1, c'est aussi ce que soutient l'un de ses illustres prédécesseurs, Oliver Kahn, sur ZDF: "Il prouve dans cette Coupe du monde qu'il est actuellement le meilleur gardien du monde. Tout le monde sait que c'est un superbe footballeur, qui peut bien participer. Mais c'est décisif d'être présent dans les situations importantes et de sauver son équipe. Au bout du compte, c'est là dessus qu'on le juge".

Le "Titan" avait pourtant rechigné devant les sorties de son successeur contre l'Algérie, évoquant de trop grands "risques". Les arrêts devant la France l'ont convaincu.

Et maintenant, place au Brésil, souvenir amer pour Kahn (défaite allemande 2-0 en finale du Mondial-2002). Contre la Seleçao chez elle douze ans plus tard, "on va voir quel spectacle il y aura en demi-finale", a simplement glissé le "Glaçon". Cool.

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 22:23

Brésil : Scolari a plus d'un tour dans son sac



Forfait de Neymar oblige, le sélectionneur brésilien Luiz Felipe Scolari est face à des choix cruciaux et 200 millions de Brésiliens comptent sur lui pour trouver une solution à un problème apparemment insoluble.

Si le Brésil sera à 11 sur le terrain contre l'Allemagne en demi-finales, personne ne peut remplacer Neymar et Scolari a le choix entre faire un coup tactique et changer son système ou le garder.

A-t-il une botte secrète? Le coach ne dévoilera certainement pas ses batteries même si les journalistes voient l'une ou l'autre chose à l'entraînement.

Vainqueur du Mondial-2002, demi-finaliste du Mondial-2006 et au moins demi-finaliste du Mondial-2014 (recordman des victoires consécutives en Coupe du monde): on aime ou on n'aime pas Felipao, son jeu, ses choix, sa mauvaise foi, mais les résultats sont là.

Ses détracteurs disent qu'il est têtu et que son football est simpliste. Ses zélateurs soulignent sa force de caractère, sa fidélité et sa persévérance.

Têtu, il l'est. En 2002, il avait résisté à la pression populaire et au président de la République qui lui demandait d'intégrer Romario dans la sélection brésilienne. Il avait ensuite remporté le Penta (5e titre) sans le "Baixinho".

Il était sans doute le seul à pouvoir résister à l'énorme pression pour ce Mondial au pays. Et il a aussitôt redressé la barre d'une seleçao malade, avec une victoire lors de la Coupe des confédérations.

Ses choix clairs sont parfois controversés mais toujours assumés: mise à l'écart de certaines vieilles gloires (Ronaldinho, Robinho, Kaka), confiance à des joueurs peu côtés (Julio Cesar ou Fred). Scolari a créé sa "famille".

Têtu mais pas obtus

Quelques exemples de réussite pendant ce Mondial résument son fonctionnement. Paulinho, un de ses hommes clé, a été médiocre en début de Mondial et critiqué par la presse. "J'ai une confiance aveugle en Paulinho", répond Scolari, qui le titularise contre le Cameroun avant de le remplacer à la pause et de le mettre sur le banc en 8e. Felipao espérait que son joueur retrouverait son niveau, mais si Scolari a été patient, il n'a pas joué avec le feu non plus.

Même constat pour Dani Alves. Le coach lui a fait confiance quatre matchs pendant lesquels le latéral droit n'a jamais atteint son niveau. Pendant ce temps, il a fait des essais avec Maicon à l'entraînement et c'est ce dernier qui a joué contre la Colombie. Si Felipao aime laisser du temps à ses joueurs, il sait coacher et n'hésite pas à le faire.

Contre la Colombie, Scolari savait que son équipe était moins brillante, mais il a multiplié les déclarations sur le beau jeu et indiqué qu'il n'y avait pas de "guerre" contre la Colombie, (contrairement à Argentine, Chili ou Uruguay). Mais, sur le terrain, il y a bien eu une guerre lancée par les Brésiliens, qui ont réussi à casser le jeu colombien, tout en s'affichant comme les plus vertueux du monde. Difficile de croire qu'il n'est pas derrière ce durcissement.

Gourou d'une secte
Scolari sait également donner confiance à ses joueurs et tous rendent souvent hommage à leur patron, comme s'il s'agissait d'un gourou. Thiago Silva a affirmé que peu lui importait l'avis des gens tant qu'il avait le soutien du "commandant". Oscar, David Luiz et Julio Cesar ont fait des déclarations similaires.

La force de "Felipao" est qu'il sait aussi déléguer, Sur la plan mental, une psychologue Regina Brandao intervient régulièrement. Les joueurs ont perdu leurs moyens contre le Chili, submergés par l'émotion, mais Scolari a réussi à éteindre l'incendie avec son aide.

Dans un premier temps, les joueurs se sont présentés devant les médias, assumant leurs pleurs avec des explications positives, pour ensuite réagir sur le terrain, à l'image de Thiago Silva, en larmes contre le Chili mais exemplaire contre la Colombie.

Scolari a sans doutes d'autres cartes dans la manche. Même s'il donne parfois l'impression d'être un entraîneur à l'ancienne, l'homme n'est jamais pris au dépourvu.

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 22:25

Allemagne : Lahm et Khedira regrettent le forfait de Neymar



Trois joueurs de l'Allemagne, le capitaine Philipp Lahm et les milieux Sami Khedira et Bastian Schweinsteiger, ont dit regretter dimanche l'absence sur blessure de Neymar, la star du Brésil, pour la demi-finale du Mondial-2014 mardi entre les deux équipes.

"Neymar est un joueur sensationnel, qui a aussi montré sa classe pendant cette Coupe du monde, a dit Lahm dans le quotidien Bild de dimanche. Dans une Coupe du monde, on veut toujours se mesurer aux meilleurs. C'est pourquoi j'aurais préféré affronter le Brésil avec Neymar".

"Je crois que le Brésil a assez de joueurs qui peuvent donner un coup de main à sa place, a-t-il nuancé. Ce sera un tâche difficile (pour nous)".

Khedira a exprimé des sentiments similaires, dans le journal Welt de dimanche: "Pour nous et pour les fans de foot, c'est une mauvaise nouvelle. Surtout pour les Brésiliens. Je suis très peiné qu'il ne puisse pas jouer contre nous et doive déclarer forfait pour le reste du tournoi".

"Les Brésiliens vont mettre en place une super équipe même sans Neymar, qui va exiger beaucoup de notre part", a-t-il aussi estimé.

Schweinsteiger s'est dit sur la même ligne, dimanche en conférence de presse à Santo André (nord-est): "Nous sommes tous très tristes que Neymar ne puisse pas jouer, on préfère que les grands joueurs soient là dans les grands matches. Ses coéquipiers vont vouloir aller chercher le titre pour lui, ça peut leur donner des forces".

A ses côtés, Hansi Flick, l'adjoint du sélectionneur Joachim Löw, a estimé qu'il s'agissait d'"une grosse perte pour le Brésil, il a montré beaucoup de choses et répondu aux attentes en faisant une Coupe du monde de classe". "Mais il y a 200 millions de supporters brésiliens qui sont encore plus près de l'équipe, il y aura encore plus de forces dans l'esprit de l'équipe".

Neymar, principal élément offensif de la Seleçao, a déclaré forfait en raison d'une blessure au dos occasionnée jeudi en quart de finale contre la Colombie (2-1). Thiago Silva, patron de la défense et capitaine des Auriverde, sera également absent mardi, suspendu.

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 22:26

Brésil : Adieu jogo bonito, place à la raça



Place à la "raça" l'engagement, le coeur, l'amour du maillot, le sacrifice, le don de soi... Pour aller en finale sans Neymar, le Brésil doit avant tout lutter, transpirer, se battre plutôt que de se lancer dans un jeu ambitieux de "jogo bonito".

"Raça, garra et larmes": le programme est lancé et l'auteur de ce tweet après la victoire en 8e contre le Chili n'est autre que la présidente brésilienne Dilma Rousseff. La "raça" et la "garra" sont des termes typiquement brésiliens qui n'ont d'équivalents qu'en espagnol avec la Grinta ou la garra...

La seleçao ne fait plus du jogo bonito une priorité depuis bien longtemps déjà et celle de Luiz Felipe Scolari repose aujourd'hui plus sur l'envie des joueurs et leur adhésion au projet qu'à un football chatoyant. Contre la Colombie, ce sont les Cafeteros qui représentaient le "football-art" inventé par les Brésiliens.

En panne d'imagination depuis le début de sa Coupe du monde, la seleçao a mis engagement physique et solidarité plus que petits ponts et crochets pour arriver en demi-finales.

Même s'il continue d'avoir des joueurs au bagage technique extraordinaire et sont capables par moments de beaux enchaînements, le Brésil a perdu depuis des lustres la naïveté et l'innocence des équipes des années 1970-1980 qui jouaient bien mais ne gagnaient rien (aucun titre entre 1970 et 1994).

Pas que durcir le jeu
Le Brésil sait désormais faire des fautes, ralentir ou faire de l'anti-jeu quand cela sert ses desseins. S'il est plus fort techniquement, il fera circuler le ballon, s'il l'est moins, il en appellera à d'autres valeurs.

Contre la Colombie qui paraissait plus forte techniquement les Brésiliens ont durci le jeu, commettant des fautes, intimidant clairement leur adversaire à l'image d'un Fernandinho qui est allé percuter à deux reprises le maître à jouer colombien James Rodriguez, meilleur joueur du tournoi. Il est difficile de croire que ce n'était pas prémédité...

Le Brésil a réussi à attirer la Colombie dans le registre qui l'arrangeait. "On n'a pas réussi à développer notre jeu comme d'habitude", a déclaré le sélectionneur de la Colombie José Pekerman, soulignant que le jeu avait été "haché" (54 fautes) en raison "des frictions".

"C'était un match que les deux équipes voulaient gagner. C'était devenu un peu chaud. Il y avait des tacles forts mais les Brésiliens faisaient pareils", a reconnu Juan Camilo Zuniga, le défenseur qui a... finalement blessé Neymar. Le Brésil est donc passé à la Pyrrhus puisqu'il a perdu son meilleur joueur. Il n'a donc désormais plus le choix: il faudra cette "raça" pour passer.

Mais, la "raça" ce n'est pas forcément durcir le jeu. C'est aussi courir 50 m pour aller défendre après avoir attaqué, se jeter pour marquer ou empêcher un ballon de passer, ne pas se décourager... Et, même aller marquer un but magnifique en dribblant deux défenseurs après un une-deux comme dans une des chansons brésiliennes les plus célèbres dans laquelle l'attaquant "Fio Maravilha" montre "sa malice et sa +raça+" (Jorge Ben).

La raça, c'est une attitude et de ce point de vue le soutien des 200 millions de Brésiliens et des supporteurs au Mineirao est capitale. Il peuvent insuffler force et courage aux joueurs pour qu'ils créent un exploit contre l'Allemagne.

"J'y crois, j'y crois", avaient chanté les supporteurs dans le même stade en 8e de finale avant les penalties contre le Chili. "La foi déplace des montagnes", dit-on. Et, le peuple brésilien, espère que la raça bougera les Allemands.

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 22:27

Allemagne, Matthäus : "Ramenez le titre en Allemagne !"



En 1990, Lothar Matthäus, capitaine de la sélection allemande de l'époque, a pu brandir le plus convoité des trophées de la planète football. Depuis, plus aucun des capitaines allemands n'a eu cet honneur, bien qu'à plusieurs reprises, ils n'en soient pas passés loin. À la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, la Mannschaft s'est qualifiée pour les demi-finales, pour la quatrième fois de suite. Elle espère bien finir son parcours en beauté cette année en se hissant sur le trône mondial.

Le recordman du nombre de matches en Coupe du Monde (25) suit le tournoi au Brésil de très près et a le sentiment que l'Allemagne est fin prête pour décrocher son quatrième sacre tant attendu. Au micro de la FIFA, Matthäus analyse les premiers duels de ses compatriotes, parle de la confrontation à venir avec le pays hôte et donne les raisons de son optimisme.


Lothar, que pensez-vous des premières prestations livrées par l'Allemagne dans cette Coupe du Monde ?
L'Allemagne n'a pas pratiqué jusque-là le beau football qu'elle avait proposé lors des deux dernières Coupes du Monde. Mais Joachim Löw a retenu la leçon : ce n'est pas avec du beau football qu'on gagne des titres. Et l'objectif de l'équipe d'Allemagne est précisément de remporter le titre au Brésil. C'est pour cette raison que nous voyons cette année un football un peu plus prudent. Il suffit de voir les quatre membres expérimentés de la défense en ligne à quatre et Philipp Lahm au poste de numéro six. La Mannschaft a eu quelques problèmes pendant sa préparation. Des joueurs importants ont longtemps été blessés, comme Bastian Schweinsteiger, Sami Khedira et Miroslav Klose. Löw a donc probablement été obligé d'essayer quelque chose de différent et si l'on en croit les résultats, ça a très bien fonctionné.

En Allemagne, l'équipe nationale a pourtant été beaucoup critiquée pour sa manière de jouer, surtout après le match contre l'Algérie. À quoi est-ce dû ?
Les fans étaient gâtés jusque-là, puisque l'équipe a très bien joué ces dernières années et qu'elle possède de grandes qualités. Mais tous les matches qu'elle a disputés dans cette Coupe du Monde ont été très serrés et les joueurs se sont certainement dit : "Est-ce qu'on veut proposer du beau jeu et rentrer rapidement chez nous, ou est-ce qu'on veut jouer sept matches et ramener le trophée ?" La réponse est évidente : il faut qu'ils ramènent le titre en Allemagne ! Ce qui veut dire qu'il ne faut pas seulement proposer du beau jeu, mais jouer efficacement !

Que pensez-vous du fait que pour le quart de finale contre la France, Löw ait fait jouer Lahm en défense et ainsi changé de tactique ?
Löw est intelligent. Il s'est bien sûr adapté à la situation. Il a vu que Schweinsteiger et Khedira retrouvaient la forme et étaient de plus en plus capables de tenir le rythme. Il devait en tout cas en être convaincu pour refaire jouer Lahm en défense.

Qu'est-ce que l'équipe d'Allemagne devrait changer dans son jeu pour pouvoir aller jusqu'en finale, d'après vous ?
Elle doit gagner contre le Brésil, peu importe comment. Certains joueurs ne jouent pas au poste auquel ils sont habitués en club, surtout du côté gauche. Ça se voit clairement chez Mesut Özil. Il évolue normalement dans l'axe et actuellement, il joue sur l'aile gauche. Son jeu ne donne pas l'impression qu'il prenne autant de plaisir à jouer que d'habitude. Mais il est obligé d'être à ce poste s'il veut pouvoir jouer et il fait de son mieux. Benedikt Höwedes, lui non plus, n'est pas un arrière gauche mais un défenseur central. Je constate que l'Allemagne a des difficultés avec ces postes-là. Mais à part ça, l'équipe fonctionne, elle forme un groupe compact, les joueurs ont gardé une bonne fraîcheur physique et sont capables de tenir un rythme élevé pendant 90 minutes. Tout cela pourrait être déterminant pour la suite.

En demi-finale, la Mannschaft sera confrontée au pays hôte. Lors de chaque match de la Seleção, les supporters ont assuré une ambiance de feu. Cela peut-il intimider les Allemands ?
Les Allemands sont habitués à ce qu'il y ait beaucoup d'ambiance. En Bundesliga, ils jouent presque chaque semaine dans des stades pleins, qui sont pratiquement aussi grands que ceux du Brésil. À chaque match à l'extérieur, ils ressentent la pression liée au fait que le stade entier soit contre eux. C'est la même chose qui va se passer face au Brésil. Mais on peut aussi considérer qu'il y a beaucoup de pression qui pèse sur le pays hôte et que c'est un avantage pour l'Allemagne. On a pu voir que les Brésiliens étaient très sensibles, ils ont beaucoup pleuré depuis le début de la Coupe du Monde. Pas seulement de tristesse, mais aussi de joie. Ils laissent parler leurs émotions. On voit ainsi la vulnérabilité de cette équipe. Reste à savoir comment elle parviendra à gérer toute cette pression. Le Brésil a l'avantage de jouer à domicile, mais l'Allemagne a l'avantage d'être une équipe solide.

Löw dispose de joueurs qui disputent cette année leur deuxième ou leur troisième Coupe du Monde, voire la quatrième dans le cas de Klose. Est-ce un atout ?
Face à la France, le gros point fort de l'Allemagne était certainement l'expérience. Les Français forment une jeune équipe qui n'a pas encore une grande expérience des tournois internationaux, alors que la Mannschaft compte quelques joueurs qui ont déjà 80, 90 ou 100 sélections à leur actif et qui ont déjà pris part à plusieurs grandes compétitions. Ce ne peut être qu'un atout de disputer un tournoi en s'appuyant sur son expérience et ce sera sûrement encore un avantage pour l'Allemagne face au Brésil.

Comment les joueurs se préparent-ils pour disputer une demi-finale ?
Il n'est pas évident de donner une réponse générale à cette question. Ce qui est important, c'est de faire autre chose, de ne pas se focaliser que sur le match. Mais évidemment, ils y pensent, peut-être plus encore qu'avant la rencontre avec la France, parce qu'ils savent qu'ils vont maintenant jouer contre le grand favori, le pays hôte. On est souvent confronté à ce type de situation. Le joueur doit essayer de s'en libérer.

Quelle sera l'issue du duel contre le Brésil, selon vous ?
Je suis un patriote… je crois que personne ne m'en voudra. Nous savons en tout cas que ce sera un match serré et que nous ne partons pas favoris. Mais je pense que nous gagnerons 2:1. Quand je dis nous, je parle bien sûr de l'Allemagne !

Qu'est-ce qui vous permet de penser que l'équipe d'Allemagne décrochera le titre ?
Nous ne devons pas devenir champions du monde, nous le voulons et nous le pouvons. Je crois que c'est une nuance importante. Notre équipe est déjà allée loin. Elle fait partie du dernier carré et à ce stade, ce sont les détails qui font la différence. Jusqu'à présent, elle m'a donné l'impression d'être une équipe solide. Elle a confiance en elle. Les joueurs sont pleins d'assurance. En attaque, ils ont sans doute encore un ou deux points à améliorer, mais ils ne veulent qu'une chose… le titre !

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 22:34

Allemagne, Schweinsteiger : "Brésiliens respectueux et chaleureux"



Affronter le Brésil mardi en demi-finale d'une Coupe du Monde organisé chez lui représente "un grand honneur et un grand défi" pour l'Allemagne, estime son milieu Bastian Schweinsteiger, qui se voit participer encore une fois à l'épreuve-reine.

Comment abordez-vous ce rendez-vous ?
C'est bien sûr un très grand match, et jouer contre l'équipe hôte, c'est un grand honneur et un grand défi. C'aurait été encore plus beau de la rencontrer en finale. L'ambiance est très bonne, nous sommes très concentrés sur le match. Nous voulons évidemment le gagner, et pour cela, il nous faut la plus grande concentration possible et elle se construit d'heure en heure.

Etes-vous encore impressionné devant un tel match malgré votre grande expérience ?
Plus on a d'expérience et plus on joue ce genre de matches, plus on savoure un tel match dans un pays aussi fou de foot. La population s'identifie de manière incroyable à la Seleçao. On sent qu'ici le football est super important. Les gens qu'on croise ici sont très respectueux et chaleureux. J'espère que l'ambiance sera la même quand on jouera contre le Brésil. Mais je pars de ce principe.

Comment vous sentez-vous ?
Ce qui importe, c'est que ça marche pour le collectif, plutôt que ça marche pour moi ou non. On a tous fait du bon travail et on n'avait pas de grande distance entre les joueurs du milieu et c'est pour cela que ça a bien fonctionné. J'ai joué à un haut niveau. Je suis prêt à jouer plus de 90 minutes, si c'est nécessaire.

Comment avez-vous vécu le début du tournoi, sur le banc ?
Bien. J'ai entièrement partagé la décision du sélectionneur. Il a pris la bonne décision. On peut souffrir de la température, et c'était l'idéal pour moi. L'ambiance a toujours été bonne. Il ne s'agit pas d'une personne, ou de deux, mais il s'agit que l'Allemagne soit championne du monde. On doit mettre en avant le collectif, pas les cas individuels.

Disputez-vous votre dernier tournoi à bientôt 30 ans ?
J'ai 29 ans, c'est un très bon âge. Je pourrai sûrement encore jouer une Coupe du monde si ça marche encore bien pour moi. Je suis très content de jouer contre le Brésil, le tournoi est très beau et j'apprécie chaque gros match.

En quoi l'équipe diffère-t-elle de celle de 2010 ?
L'équipe a progressé, les joueurs ont gagné en expérience et se sont développés à l'intérieur de l'équipe. Le nombre de bons joueurs a aussi augmenté.

Quelle est l'importance du banc ?
C'est un grand avantage d'avoir de telles alternatives, on a vu ce que les changements ont apporté à l'équipe, surtout sous ces températures. Dans chaque match, les joueurs qui sont entrés ont apporté un élan. On a toujours eu un bon banc, mais cette année, on sent un esprit d'équipe positif, il n'y a pas d'amertume chez les joueurs qui sont sur le banc, et quand ils entrent, ils donnent tout. C'est de ça dont nous avons besoin.

Vous allez sans doute retrouver sur le terrain votre coéquipier au Bayern Munich, Dante...
Je serais content s'il devait jouer, il le mérite. Il a une personnalité incroyable, je ne l'ai jamais vu être mauvais ou ne pas prendre plaisir à un entraînement. Nous le connaissons parfaitement, nous connaissons ses forces et faiblesses, mais lui connaît les nôtres... sauf pour Thomas Müller, nous-mêmes on ne sait jamais à quoi s'en tenir avec lui (rires).

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 22:37

Brésil : Willian et Bernard prêts à remplacer Neymar



Willian et Bernard, les deux favoris pour remplacer Neymar, forfait pour le reste du Mondial, contre l'Allemagne mardi en demi-finale se sont dits prêts à relever le défi dimanche à Teresopolis au centre d'entraînement du Brésil.

"Neymar, c'est la référence pour nous. Il est capable de décider un match, jouer sans lui sera difficile", a affirmé Willian, le joueur de Chelsea.

"Mais nous connaissons nos qualités. Nous sommes tristes, mais nous sommes encore plus forts après ce qui s'est passé et on va continuer la poursuite de notre rêve", a souligné le milieu de terrain qui s'est dit apte à jouer malgré un coup reçu à l'entraînement.

Willian est entré trois fois en cours de match depuis le début du Mondial contre deux seulement à Bernard qui a néanmoins joué une mi-temps entière contre le Mexique.

Le petit joueur du Shaktar Donetsk a tenu un discours similaire: "Nous devons être calmes et dépasser cela. Nous avons des joueurs qui peuvent le remplacer". "Nous sommes très tristes en raison de la situation, mais aussi parce Neymar lui-même est triste. Tout le groupe ressent la perte", a poursuivi Bernard. "C'est une perte comme joueur, mais aussi comme personne, car il avait toujours le sourire et était toujours positif", a conclu Bernard.

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par melka le Lun 7 Juil - 15:44

beaux matchs de 1/2 finales en perspective.

Voici un lien pour celui qui veut revoir les matchs de la coupe du monde:
http://ici.radio-canada.ca/fifa-bresil-2014/horaire.

Je vous demande en contre partie lol, si qlq'un connait un site pour télécharger les matchs de l'EN. Merci d'avance.
avatar
melka

Messages : 245
Date d'inscription : 13/01/2014
Localisation : Ouacifs

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par Bofartato le Lun 7 Juil - 15:50

sans thiago silva et surtout neymar..le brésil et fini..
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 26
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Lun 7 Juil - 20:28

melka a écrit:beaux matchs de 1/2 finales en perspective.

Voici un lien pour celui qui veut revoir les matchs de la coupe du monde:
http://ici.radio-canada.ca/fifa-bresil-2014/horaire.

Je vous demande en contre partie lol, si qlq'un connait un site pour télécharger les matchs de l'EN. Merci d'avance.

Merci Melka pour le lien.
Les matchs de l'EN ont été enregistrés mains nous ne pouvons pas les diffuser au risque de voir notre site suspendus. Nous le ferons dans quelques mois une fois que les droits d'auteur n'auront plus aucun effet sur leur diffusion

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Lun 7 Juil - 20:29

Bofartato a écrit:sans thiago silva et surtout neymar..le brésil et fini..

J'espère que l'Allemagne passera

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Lun 7 Juil - 21:03

Brésil : Neymar ne sentait plus ses jambes



"Je ne sens plus mes jambes", a hurlé la star du Brésil Neymar après son choc avec un joueur colombien en quart de finale du Mondial, selon les propos de son sélectionneur Luiz Felipe Scolari publiés dans le quotidien espagnol Marca.

Le défenseur Marcelo était le premier à s'agenouiller à côté de Neymar, qui souffre d'une fracture à une vertèbre et forfait pour la fin du Mondial. Selon Scolari, à la question de Marcelo lui demandant comment il allait, Neymar a dit: "Je ne sens plus mes jambes!"

Marcelo criait alors au médecin de la Seleçao pour qu'il entre sur le terrain, mais le médecin n'avait pas reçu le feu vert de l'arbitre. "Marcelo était effrayé et appelait encore le médecin, mais ce dernier ne pouvait se rendre auprès du blessé. C'était un grand choc que ces images de Neymar quittant le terrain sur une civière en direction d'un hélicoptère. Il était en difficulté, il criait", a encore dit Scolari à Marca.

Jose Luiz Runco, chef de l'encadrement médical, a avoué que l'appel de Marcelo avait provoqué un début de panique. "Nous ne voulons pas perdre ce joueur là pour les demi-finales et la finale", a encore raconté Scolari. Selon le Dr Runco, Neymar devrait être rétabli dans environ 40 jours.

Le joueur a quitté en hélicoptère le camp de base de la Seleçao à Teresopolis, dans la région de Rio de Janeiro. Allongé sur un brancard, il a adressé un salut de la main aux caméras et objectifs, avant le décollage de l'hélicoptère qui l'emmenait dans la région de Sao Paulo, loin du camp de base de la Seleçao.

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par rachid_as le Lun 7 Juil - 21:13

Ronaldo croit encore en un Brésil sans Neymar



La grave blessure de Neymar a plongé une bonne partie des Brésiliens dans un état de choc. Un supporter de la Seleção, et l'un de ses plus illustres représentants, refuse cependant de céder au pessimisme. Après tout, Ronaldo est bien placé pour savoir qu'une sélection championne du monde doit avoir plusieurs cordes à son arc. La preuve ? L'Allemagne qu'il a lui-même rencontrée dans la Coupe du Monde de la FIFA 2002™, qui avait abordé la finale sans Michael Ballack, suspendu.

L'issue de cette finale avait été favorable au Brésil, après un match extrêmement compliqué pour la Seleção. Les rôles seront inversés mardi 8 juillet dans la confrontation entre les deux équipes en demi-finale, le Brésil venant de perdre son principal atout. "Tout le monde parle du préjudice que la blessure de Neymar va soi-disant porter au Brésil et c'est vrai, la Seleção perd un joueur fantastique et son principal fournisseur de buts", explique Ronaldo à FIFA.com. "Cela dit, la Seleção sera toujours favorite, contre n'importe quelle équipe au monde", poursuit celui qui s'est fait rejoindre récemment en tête du classement des meilleurs buteurs de la Coupe du Monde par l'Allemand Miroslav Klose. Les deux hommes sont actuellement ex aequo, avec 15 réalisations chacun.

L'optimisme inébranlable de Ronaldo doit également au rôle de l'entraîneur Luiz Felipe Scolari dans les jours qui précèdent une rencontre. Le sélectionneur brésilien ne se concentre pas uniquement sur les aspects tactiques du match à venir. Loin de là. "Je connais très bien Felipão. Il est très, très fort dans le domaine de la motivation. J'ai la certitude qu'il va savoir motiver ses joueurs, surtout celui qui va remplacer Neymar", poursuit Ronaldo.

"Je pense qu'il contrôle très bien son groupe et va savoir utiliser toutes les armes dont il dispose pour former la meilleure équipe possible. J'ai la certitude que le joueur qui remplacera Neymar sera extrêmement motivé pour faire oublier cette absence", conclut Ronaldo qui pronostique une victoire du Brésil 1:0.

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Demi-finale, Brésil - Allemagne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum