[Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Lun 22 Sep - 15:01

Broos : «Il nous sera difficile d’atteindre les objectifs fixés !»

Joint par nos soins hier après-midi, soit après la réunion tenue avec le sélectionneur national au siège de la Fédération, le technicien belge, Hugo Broos, est revenu sur la rencontre face à l’ASO ainsi que sur le rendement de ses joueurs. Ce dernier s’est étalé sur la production des attaquants, estimant qu’ils sont tous à encourager. Bien évidemment, le coach kabyle a rappelé une fois de plus les circonstances difficiles dans lesquelles son équipe jouait et préparait ses rencontres. A ses yeux, il sera de plus en plus difficile d’atteindre les objectifs fixés en début de saison, à savoir le titre, déjà que l’objectif de la Ligue des champions s’est évaporé, après la sanction que la CAF a infligée à la JSK.

«Nous avons joué face à Chlef dans un stade qu’on ne connaît pas»
S’exprimant, dans un premier temps, la veille du match face à l’ASO, le technicien belge a rappelé la difficulté de cette mission en nous disant : «Ce ne sera pas été facile, surtout dans un stade qu’on ne connaît pas. Jouer toutes nos rencontres hors de Tizi Ouzou sera très complexe. J’ai motivé mes joueurs du mieux que je peux, mais je sais que ce ne sera vraiment pas facile pour nous.»
 
«Mes joueurs sont des humains avant tout et ne peuvent pas rester insensibles à ce qui se passe»
«Personne n’aurait imaginé qu’on allait traverser des une période très difficile. C’est incroyable ce qu’on est en train de vivre en ce moment. Mes joueurs sont avant tout des humains et ne peuvent pas rester insensibles à ce qui se passe autour d’eux. On vient de nous fermer le stade, on joue à huis clos à l’extérieur et à domicile. C’est vraiment très difficile pour nous.»

«La sanction de la CAF est insensée et ne repose sur aucune logique»
S’exprimant sur la sanction de la CAF, le technicien belge nous dira : «Je trouve incorrecte la sanction de la CAF. La violence existe dans tous les stades. J’ai lu dans les journaux qu’un joueur s’était retrouvé au coma, après avoir été poignardé dans un stade (Laïfaoui, ndlr). Aucune mesure importante n’a été prise. Ce n’est pas normal que la JSK encaisse tout aujourd’hui. La sanction de la CAF est insensée et infondée. Le club se voit privé de deux ans de participation en compétition africaine. C’est vraiment décevant.»

Concernant Khodja : «On ne peut pas attendre de lui des miracles»
«Il ne faut pas accabler Yousef. On ne peut pas attendre de lui des miracles. C’est un joueur qui a, certes, de la qualité, mais il lui faudra plus de temps pour qu’il retrouve ses marques. Il est vraiment à encourager. Il a besoin de se remettre en confiance avant d’être performant, c’est la raison pour laquelle on doit l’aider.»

Sur le manque d’efficacité du compartiment offensif : «On ne doit pas oublier que nous avons perdu un grand attaquant»
«Notre attaque est encore en rodage. Il ne faut pas oublier aussi que nous avons perdu un grand attaquant à la JSK. Remplacer Ebossé n’est pas une chose facile pour nous. Mais comme je l’ai déjà déclaré, il faudra gérer cela au fil du temps. Les attaquants qui jouent actuellement font de leur mieux pour être efficaces et on poursuivra le travail pour espérer connaître des jours meilleurs.»

Blessure de Karrar : «Une solution offensive de moins»
«Il ne faut pas oublier aussi que nous sommes privés des services de Karrar. Il est parti en sélection, avant de revenir blessé. Son absence est une solution offensive en moins. J’espère maintenant que son absence ne durera pas longtemps, car nous avons besoin de l’ensemble de nos éléments pour les matchs qui nous restent, surtout en attaque.»

Sa rencontre avec le président  : «Je parlerai de tout avec Hannachi»
«Pour le moment, je n’ai pas encore rencontré le président, mais je pense que cela va se faire dans les prochains jours. Je dois dire qu’il faut être réaliste face à la situation actuelle. Je ne pense pas qu’on puisse atteindre les objectifs fixés en début de saison. Nous avons vécu tellement de mauvaises choses en l’espace de 4 semaines que tout le monde est perturbé. On doit se concerter pour cerner tous les problèmes. Il y a encore des choses à voir.»

Son avenir à la tête de la JSK : «J’ai donné ma parole, je reste !»
S’exprimant en dernier lieu sur son avenir, le coach nous dira : «J’ai donné ma parole au président. Je reste. Nous allons poursuivre le travail le plus normalement du monde. Tout ce que je demande, c’est qu’on prenne en considération la situation que traversent mes joueurs.»

Le Buteur (22/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Lun 22 Sep - 15:20

Broos : «Je ne vois pas comment préparer le match avec 8 joueurs en sélection A’»

L’entraîneur Hugo Broos ne sait plus à quel saint se vouer. Et pour cause, en plus des sanctions prises à l’encontre de la JSK par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel et la CAF, il devra préparer le match face au NAHD sans la présence de 8 de ses titulaires.

Ces derniers rejoindront l’équipe nationale A’ aujourd’hui et ils ne réintégreront l’équipe que jeudi, c’est-à-dire, la veille de la rencontre face au NAHD. Evidemment, cela ne fait pas plaisir au coach belge, lequel mise sur une victoire pour rectifier le tir après le semi-échec concédé samedi dernier devant l’ASO. «Mon programme sera perturbé en raison de la convocation de 8 de mes joueurs en sélection A’. Je ne les récupérerai que jeudi et je ne vois pas comment je vais préparer mon match dans ce cas-là. Les joueurs sélectionnés ne réintégreront le groupe que la veille de la rencontre et cela ne nous arrange nullement», se plaint Broos.

«La LFP aurait pu reporter le match pour dimanche»
Ne comprenant pas la décision de la LFP de programmer le match de son équipe pour vendredi malgré la convocation de 8 de ses éléments en équipe nationale A’, Broos affirme que la Ligue de football professionnel aurait pu décaler la rencontre de 48 heures. «Je ne récupérerai mes joueurs que la veille de la rencontre et comme vous le savez, la dernière séance est toujours légère. Cela dit, je préparerai le match face au NAHD sans mes internationaux.»

«J’ai parlé avec Gourcuff et il s’est montré compréhensif»
Profitant de la présence du sélectionneur national Christian Gourcuff au séminaire des entraîneurs opérant en Ligues 1 et 2, le coach de la JSK lui a fait part de son étonnement par rapport à la programmation du match face au NAHD le lendemain de la fin du stage de l’équipe nationale A’. «Gourcuff s’est montré compréhensif. Il ne savait pas que notre match face au NAHD est programmé pour vendredi. C’est à la Ligue de football professionnel de faire très attention à l’avenir. C’est à elle de prendre en compte ces paramètres», ajoutera Broos.

«Youcef-Khodja manque d’expérience et il ne faut pas le plaindre»
Malgré le semi-échec concédé devant l’ASO, l’entraîneur Broos ne veut pas blâmer l’attaquant Youcef-Khodja qui a raté quelques occasions nettes de scorer à Bordj Bou-Arréridj. «Il y a une grande pression sur Youcef Khodja. Il manque d’expérience, puisque c’est sa première saison en Ligue 1. C’est pour cela qu’il ne faut pas le blâmer. Il a marqué face à l’USMBA, mais face à l’ASO il n’a pas eu la même réussite.»

«J’espère récupérer Kerrar pour le match face au NAHD»
Regrettant l’absence de l’international irakien Abderrahim Kerrar lors de la dernière rencontre face à l’ASO, le coach belge espère le récupérer aujourd’hui ou demain. «J’aimerais bien récupérer Kerrar pour le match face au NAHD. Il a de l’expérience et c’est quelqu’un qui peut apporter beaucoup à l’équipe. Le médecin de l’équipe m’a assuré que sa blessure n’est pas méchante. J’espère qu’il sera opérationnel pour le rendez-vous de ce week-end.»

«Il faut un attaquant de classe mondiale pour remplacer Ebossé»
Le vide laissé par Albert Ebossé est difficile à combler. C’est l’entraîneur Broos en personne qui nous l’a confié au cours de l’entretien téléphonique que nous avons eu hier avec lui. «Ebossé est un grand joueur. On ne l’oubliera jamais. Il faut un attaquant de classe mondiale pour le remplacer.»

«Je ne ferai aucun commentaire sur la prestation de Ferguène » Ferguène a été titularisé deux fois de suite lors des deux derniers matches, le premier responsable de la barre technique a refusé de faire le moindre commentaire sur la prestation de ce jeune joueur. «Ferguène, je ne veux pas faire de commentaire. Je ne veux pas parler des performances individuelles de mes joueurs.»

«Je veux qu’on reçoive sur un terrain sur lequel on s’entraînera»
L’une des raisons du semi-échec concédé devant l’ASO est le choix du terrain. Les joueurs n’avaient pas leurs repères sur le terrain de Bordj Bou- Arréridj, ce qui ne leur a pas facilité la tâche face à une équipe regroupée en défense. «J’aimerais qu’on joue sur un terrain où on s’entraîne au moins deux à trois fois par semaine. A Bordj Bou- Arréridj et en plus on a fait un long déplacement. Avec tout ce qui s’est passé, les joueurs sont affectés. Ils ont perdu leur équipier avant que la LFP et la CAF ne sanctionnent leur équipe.»

«Des joueurs ont opté pour la JSK en raison de sa participation à la C1»
L’entraîneur Broos reconnaît qu’avec la suspension de la JSK par la CAF pour deux éditions, il sera difficile pour les joueurs de tenir le coup. «Il y a des joueurs qui ont opté pour la JSK en raison de sa participation à la Champions League africaine et avec cette sanction de la CAF, ils seront certainement déçus.»

«On jouera contre le NAHD pour la gagne»
Déçu par les deux points perdus face à l’ASO, le coach des Jaune et Vert espère que ses joueurs se ressaisiront face au NAHD. «Il n’y a pas de match facile. Je sais qu’on affrontera une équipe qui n’a pas encore gagné en championnat et elle fera de son mieux pour enregistrer son premier succès. Mais cela ne va pas nous empêcher de jouer pour gagner. On a souffert depuis la mort d’Ebossé, mais on doit s’accrocher pour réussir le meilleur parcours possible. On a raté une belle opportunité pour réduire l’écart sur le CSC et on doit vite rectifier le tir», espère le coach kabyle.

Compétition (22/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par melka le Mar 23 Sep - 15:00

Le compte à rebours est déclenché. Le manito va agir dans les prochains jours.
avatar
melka

Messages : 245
Date d'inscription : 13/01/2014
Localisation : Ouacifs

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Mar 23 Sep - 19:08

JSK : Hannachi demande des explications à Broos

Mécontent du nul concédé devant l’ASO, le président Hannachi n’a pas hésité à demander des explications à son entraîneur sur ce qui n’a pas marché samedi dernier à Bordj Bou-Arréridj.

Il s’est entretenu, en effet, avec lui dans la soirée d’avant-hier, plus précisément à la fin de la cérémonie de la présentation du maillot du club pour la saison 2014-2015 qui a eu lieu à l’hôtel Hilton. Il lui a reproché entre autres le choix du onze qui a débuté la rencontre face à l’ASO. La titularisation d’un joueur qui à ses yeux n’avait rien apporté dans le match n’était pas de son goût. Après le match face à l’USMBA et malgré la victoire enregistrée en déplacement, le président Hannachi s’attendait à ce que son entraîneur apporte au moins un changement dans son onze de départ. Mais celui-ci a reconduit le onze aligné à Sidi Bel-Abbès, ce qui n’a pas été de son goût. Et de peur que son équipe ne se ressaisisse pas lors de la prochaine journée face au NAHD, il a tenu à lui dire ce qu’il a sur le cœur avant même la reprise des entraînements. Son ambition est de finir la saison en apothéose et malgré les sanctions prises à l’encontre de son club par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel, le président Hannachi pense que la JSK peut atteindre ses objectifs.       

Le président irrité
Même s’il n’a rien dit à son entraîneur à la fin de la rencontre face à l’ASO, le président Hannachi était dans tous ses états. Il estime qu’avec la défaite concédée par l’USMA face au RCA et la contre-performance du CSC à domicile devant la formation d’El- Eulma, la JSK a raté une belle opportunité pour réduire l’écart sur le leader. Son équipe est toujours à la deuxième place et à trois points seulement  du CSC, leader du championnat, mais le président Hannachi qui a déboursé à l’intersaison plus de 10 milliards de centimes dans l’opération recrutement n’a pas du tout apprécié le nul concédé face à la formation de Chlef. C’est pour cela qu’il a demandé à son entraîneur de s’expliquer sur le choix de ses joueurs. Les Canaris ont raté un nombre incalculable de scorer, mais leur prestation n’était pas convaincante, chose normale pour des joueurs qui ont évolué à huis clos et sur un terrain sur lequel ils n’ont pas leurs repères. Bien qu’il soit mécontent du dernier résultat, le président Hannachi a renouvelé sa confiance à son entraîneur. 

Broos : «C’est de son droit d’être mécontent»
L’entraîneur Hugo Broos avoue que c’est tout à fait normal que le président Hannachi soit mécontent après le nul concédé samedi dernier devant l’ASO. «C’est lui le président et c’est de son droit d’être mécontent», a-t-il indiqué. Au sujet de son entretien qu’il a eu avec son employeur dans la soirée de dimanche dernier, le coach belge a préféré éluder la question que de dévoiler les secrets du club dans la presse. Sur la confiance qui lui a été renouvelée par le président Hannachi, Broos repond avec philosophie : «Si on gagne, le président sera content et si on ne réussit pas un bon résultat, il sera mécontent. C’est ça la vie d’un entraîneur et ça se passe comme ça dans tous les clubs», a souligné Broos.

«Hannachi a de grandes ambitions»
Malgré tout ce qui s’est passé depuis le décès tragique d’Albert Ebossé, la JSK occupe la deuxième place avec 7 points au classement général. Elle a gagné ces deux matches à l’extérieur, mais elle n’en a gagné aucun à domicile. Le président Hannachi est convaincu que son équipe pouvait faire mieux lors des 4 premières journées du championnat. C’est pour cela qu’il n’a pas caché son mécontentement à la suite du nul concédé devant l’ASO. «Le président Hannachi a de grandes ambitions. C’est tout à fait normal qu’il ne soit pas content après un échec», a expliqué l’entraîneur belge. Après avoir menacé de démissionner de son poste à la  suite du décès tragique d’Albert Ebossé à la fin de la rencontre face à l’USMA, mais après les garanties qui lui ont été données par les responsables du club à leur tête le président Hannachi, Broos veut honorer son contrat jusqu’au bout. Mais il est certain que s’il ne réalise pas un bon résultat, il pourrait être remercié à tout moment, sauf si le président Hannachi finit par revoir à la baisse les objectifs du club.

Compétition (23/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Mer 24 Sep - 17:48

Broos : «J’attends d’abord le retour des internationaux pour parler de leur forme»

Dans une interview qu’il a accordée à notre journal avant-hier, le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert s’est montré un peu inquiet par rapport à l’absence de huit joueurs durant presque toute la semaine qui précède le match du NAHD.

Broos n’a pas hésité de demander le report de cette rencontre pour dimanche afin qu’il puisse préparer avec un grand sérieux ce rendez vous. «En principe, les huit joueurs qui  ont été avec l’EN A’ lundi et mardi seront de retour aujourd’hui. Je ne sais pas s’ils prendront part à la séance de ce soir ou non, tout dépendra de leur forme. Je ne sais pas s’ils s’entraînent le matin avec l’EN ou pas. Je ne peux pas donc parler sur eux ni sur leur forme avant qu’ils reprennent les entraînements avec nous. On n’a pas un autre choix, on jouera vendredi et on n’a pas beaucoup de temps pour préparer ce rendez-vous, on doit donc faire avec et s’adapter à cette situation», nous dira Hugo Broos à propos des huit joueurs internationaux de la JSK.

«L’absence de Kerrar me dérange, mais je dois trouver des solutions en attaque»
Le lendemain de retour de Kerrar en Algérie, l’entraîneur en chef des Canaris n’a pas hésité à déclarer haut et fort qu’il va miser et compter sur les services de l’attaquant irakien pour mener la ligne offensive des Jaune et Vert. Toutefois, Kerrar qui a été touché sérieusement au genou sera out pour au moins trois semaines. Broos estime : «L’absence de Kerrar pour plusieurs jours est uns sérieux coup dur pour nous. On misait beaucoup sur ce joueur. Maintenant, on ne peut rien faire, Kerrar devrait passer aujourd’hui sur le billard, on lui souhaite un prompt rétablissement. Pour nous, on est obligés de trouver les meilleures formules pour composer la ligne offensive.»

«Moi, j’ai toujours joué pour la gagne»
Pour le match de ce vendredi, les Canaris seront obligés de revenir de leur déplacement au 20-Août-1955 avec la totalité des points. Broos avoue : «Moi, je n’ai jamais choisi mes matchs. Je joue toujours pour la gagne. Je ne mise jamais sur un match nul à l’extérieur. J’espère qu’on sera dans notre jour et que les joueurs réaliseront un bon match. Après le match nul de samedi dernier, on sera quelque part obligés de récupérer les points perdus devant l’ASO. Cela veut tout dire à mon avis.»

«Tous les coachs de l’Algérie connaissent bien la JSK, ce n’est pas seulement celui du NAHD»
Ce vendredi, la formation du Djurdjura jouera le NAHD au 20-Août-1955, une équipe entraînée par Aït Djoudi, l’ancien entraîneur des Canaris. Ce dernier connaît très bien la maison kabyle.  Broos explique : «Moi, je respecte tous les coachs des équipes algériennes et je n’aime pas la polémique, je suis ici pour travailler et non pas pour entrer dans ce genres de sujets. Tout ce que je peux vous dire est que tous les coachs et les entraîneurs de l’Algérie connaissent bien la JSK. Qui ne connaît pas la JSK et qui n’a pas des idées sur la JSK en Algérie. Alors, la présence d’Aït Djoudi sur le banc ce vendredi ne me dérange pas.»

Compétition (24/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par melka le Ven 26 Sep - 20:52

Je savais qu'il va pas tenir longtemps. Pauvre JSK.
avatar
melka

Messages : 245
Date d'inscription : 13/01/2014
Localisation : Ouacifs

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Ven 26 Sep - 22:37

Sur notre site, NAHD 1 – JSK 2 : Les déclarations d’Hugo Broos

Pour lire l'article ==> http://www.js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3269-nahd-1-jsk-2-les-declarations-d-hugo-broos


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par idir321 le Sam 27 Sep - 16:49


_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr
avatar
idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 17:35

Hannachi-Hugo Broos, le clash !

Le Belge Hugo Broos aurait-il décidé de démissionner de son poste d’entraîneur de la JS Kabylie ? Tout porte à le croire, puisqu’hier avant le coup d’envoi du match NAHD-JSK, l’information avait déjà circulé à travers les réseaux sociaux dans la mesure où le technicien belge avait annoncé à ses adjoints son intention de jeter l’éponge après le match. En dépit de la belle victoire face au NAHD, Broos a effectivement confirmé en fin de match son intention de quitter le vaisseau kabyle en arguant que le président Hannachi s’immisçait trop dans son travail. De son côté, le président Hannachi n’était pas du tout surpris par cette énième démission de la part de l’entraîneur belge qui avait menacé, à plusieurs reprises, de rentrer chez lui en Belgique. “Nous allons nous réunir samedi avec lui et s’il veut partir, cette fois-ci, nous n’allons pas le retenir, mais il va rembourser l’argent qu’il a pris”, dira de son côté le président Hannachi.

Aux dernières nouvelles, la piste du retour de Djamel Menad à la barre technique de la JSK n’est pas à écarter, surtout que ce dernier  vient de quitter le club saoudien d’Al-Wihda.

Liberté (27/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 17:43

JS Kabylie : Broos quatrième entraîneur à quitter son poste depuis le début de la saison

 L'entraîneur de la JS Kabylie, le Belge Hugo Broos,  est devenu le quatrième coach à quitter son poste depuis l'entame du championnat  de Ligue 1 Mobilis de football, qui a entamé vendredi sa cinquième journée.        

En dépit de la victoire décrochée au stade du 20-août 1955 (Alger)  face au NA Hussein Dey (2-1), en ouverture de la 5e journée, le technicien belge  a décidé de rendre le tablier.          "J'ai décidé de démissionner de mon poste, car je ne veux pas qu'on  m'impose quoi que se soit, notamment sur le choix du onze entrant", a expliqué  Broos.        

Ayant atterri à la JSK durant l'intersaison, en remplacement d'Azzedine  Ait Djoudi parti à l'issue du précédent exercice, Broos avait déjà brandi la  menace de quitter le club, avant de se rétracter. Avec le départ de Broos, la valse des entraîneurs exerçant en Ligue  1 commence ainsi de plus belle, comme ce fut le cas la saison dernière, où un  grand mouvement de départ-arrivée avait caractérisé le championnat.        

Le premier technicien à faire les frais cette saison fut le Français,  Alain Michel, limogé par la direction de la JS Saoura au bout de deux journées.  Il avait été remplacé par El Hadi Khezzar.          Alain Michel avait été suivi quelques jours plus tard par celui du MC  Oran, Si Tahar Chérif El Ouazzani, démissionnaire en raison d'un différend  avec son employeur. L'ancien capitaine de la sélection nationale dans les années  1990 a été remplacé cette semaine par le Français Jean-Michel Cavalli.        

La quatrième journée de la Ligue 1, disputée le week-end dernier, n'a  pas été sans ramener son lot de nouvelles, puisque l'entraîneur du RC Arbaâ,  Mohamed Mekhazni, avait été démis de ses fonctions, malgré la victoire réalisée  face à l'USM Alger (2-0), succès qui est venu mettre fin à 26 matchs sans  défaite des "rouge et noir".        

A ce rythme, la valse des entraîneurs va continuer de plus belle cette  saison, à l'instar des précédents exercices.

El-Watan (27/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 17:51

JSK : Broos démissionne, Menad pressenti

Un malheur ne vient jamais seul. Ce dicton semble s’appliquer à la lettre à la JS Kabylie. A la grande surprise, Hugo Bross, l’entraîneur de la JSK, a décidé de jeter l’éponge. Eh oui ! Après avoir songé dans un premier temps à démissionner juste après le décès tragique de l’attaquant camerounais, Albert Dominique Ebossé, survenu le 23 août dernier, Bross était revenu à de meilleurs sentiments. Il a même dirigé par la suite deux autres matchs à Bel-Abbès et à Bordj Bou Arréridj face à l’ASO à huis clos. Mais finalement, il a pris la décision de quitter la barre technique du club. Ainsi, NAHD-JSK aura été le dernier match du technicien belge à la tête des Canaris. Justement, c’est avant le coup d’envoi de la rencontre que nous l’avons su, après une discussion avec l’intéressé. C’était même une surprise, avant de confirmer l’information. Il nous a lâché : «C’est mon dernier match avec la JSK quel que soit le résultat.» Son remplaçant pourrait être Djamel Menad, le légendaire attaquant de la JSK, qui a fait les beaux jours du club et qui a quitté récemment l’Arabie Saoudite. Son retour au pays tombe ainsi à pic pour les dirigeants kabyles. Cette information, nous la tenons d’un proche du club phare de la ville des Genêts.

La décision a été prise avant le match

Hugo Broos a pris cette décision de quitter la JS Kabylie bien avant le match. Selon une source crédible, l’entraîneur belge a commencé sérieusement à penser à quitter la JSK après la rencontre de samedi passé qui s’est jouée à huis clos et à Bordj Bou Arréridj contre l’ASO Chlef. Sur le plan sportif, Broos n’a pas ainsi trouvé le challenge de la JSK intéressant puisque le club joue à huis clos à domicile, sans ses supporters même en déplacement et sans oublier bien sûr le coup de grâce avec cette suspension de deux ans de la CAF qui disqualifie la JSK de la Ligue des champions, édition 2015. Tout ça semble avoir joué dans la décision de Broos.

Hannachi n’a pas été mis au courant
Par ailleurs, le président du club, Mohand Chérif Hannachi, n’a pas été mis au courant par son entraîneur quant à cette décision de quitter le club. Avant le match, Hannachi ne savait pas du tout que c’était le dernier du Belge à la tête de l’équipe. Nous l’avons même croisé avant la rencontre devant les vestiaires et le président kabyle n’était pas au courant de cette décision. Il a même été surpris, en fin de match, lorsqu’il l’a appris.

Zemiti et Boudjenane lui emboitent le pas
Hugo Broos ne partira pas seul. En effet, les deux autres assistants, en l’occurrence Farid Zemiti ainsi que le préparateur physique, Kamel Boudjenane, ont décidé de lui emboiter le pas. Le Belge nous l’a même confirmé avant le coup d’envoi. Ainsi, la barre technique de la JSK s’est complètement vidée, puisqu’il ne reste que l’entraîneur des gardiens de but, Omar Hamened, qui a préféré rester surtout que c’est un enfant du club. 

Menad fait rêver les fans
Les supporters de la JS Kabylie rêvent de Djamel Menad à la tête de la barre technique. Tout comme les dirigeants, les inconditionnels veulent retrouver leur enfant, celui qui leur a donné de la joie pendant de très longues années. Celui aussi qui a rapporté un nombre important de titres au club, le dernier en date remonte à 1995 lorsqu’il a offert à la JSK et à l’Algérie sa seule Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe aux dépens des Nigérians de Julius Berger. Bref, Menad qui a effectué des passages assez intéressants comme entraîneur à l’USMA, au MCA, au CRB, au NAHD et à la JSMB fait rêver les supporters. Reste à savoir si Hannachi et Menad vont s’entendre. La question reste posée.

Le staff va être reconstitué
En tout cas, c’est tout le staff de la JSK qui va être reconstitué, après les démissions de Farid Zemiti et Kamel Boudjenane. Le nouvel entraîneur, éventuellement, Djamel Menad (dans le cas où il y aurait un accord entre lui et Hannachi) devra engager un préparateur physique et un entraîneur adjoint. Le départ de Hugo Broos est en effet un véritable coup dur pour les Kabyles. La JSK qui a perdu Ebossé, son terrain fétiche du 1er-Novembre, ses supporters, la Coupe d’Afrique pour deux ans, perd aujourd’hui son entraîneur qui a décidé de jeter l’éponge.

«J’ai démissionné car je refuse que Hannachi m’impose son onze»
A la fin du match d’hier soir, l’entraîneur Broos a annoncé officiellement sa démission de son poste d’entraîneur en chef de la JSK. Il dira à ce sujet : «C’est fini ! J’ai pris la décision de démissionner de mon poste d’entraîneur en chef car je refuse que Hannachi m’impose son onze. Je refuse qu’on s’immisce dans mon travail.»

«C’est irrévocable, je pars !»
«C’est irrévocable ! J’ai pris ma décision de quitter la JSK la nuit dernière. C’est fini ! Je pars officiellement. Je laisse le club sur une victoire à l’extérieur. Aujourd’hui, nous sommes à la première place. Je quitte la JSK en laissant le club sur la lancée.»

Le Buteur (27/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 18:05

JSK-Broos : «Je démissionne à cause de Hannachi»

L’entraîneur Hugo Broos a surpris tout le monde hier en annonçant sa démission et celle de l’entraîneur adjoint Farid Zemiti et du préparateur physique Kamel Boudjenane à la fin de la rencontre. Malgré la précieuse victoire enregistrée devant le NAHD, le coach belge a affirmé qu’il a décidé de claquer la porte en compagnie des autres membres de son staff. «Je démissionne à cause du président Hannachi. C’est inacceptable ce qu’il a fait», a expliqué Broos.

«Il s’immisce dans le volet technique»
La raison qui a poussé Broos à jeter l’éponge est l’immixtion du président Hannachi dans ses choix. C’est lui-même qui l’a déclaré à la fin de la rencontre face au NAHD. «Hannachi s’immisce dans le volet technique et ça, je ne peux pas l’accepter. Un entraîneur digne de ce nom n’acceptera jamais qu’un président s’immisce dans son travail. »

«Ma décision a été prise dans la soirée d’avant-hier»

L’entraîneur Broos a décidé de claquer la porte dans la soirée de jeudi dernier. Ne pouvant pas accepter que le président Hannachi s’immisce dans ses choix, il avait pris la ferme décision de rentrer chez lui quel que soit le résultat de la rencontre. «Ma décision de quitter la JSK est irrévocable. Je l’ai prise dans la soirée d’avant-hier. C’est inacceptable qu’un président s’immisce dans le travail de son entraîneur.»

«Les joueurs sont à féliciter»
Le coach belge a tenu à rendre hommage à ses joueurs qui n’ont pas rechigné à l’effort devant le NAHD. «Je suis très heureux de cette victoire. Notre succès est largement mérité et les joueurs sont vraiment à féliciter. On n’a pas bien débuté la rencontre, mais on a réussi une belle deuxième mi-temps. L’expulsion de Ziti nous a un peu perturbés, mais les joueurs ont fait le nécessaire en seconde période. Je leur ai annoncé ma démission et celle de mon staff dans les vestiaires.»

Broos, Zemiti et Boudjenane claquent la porte
L’entraîneur Hugo Broos, son adjoint Farid Zemiti et le préparateur physique Kamel Boudjenane ont décidé de démissionner de leur poste. Ces deux derniers ont emboîté le pas au coach belge qui a pris la ferme décision de rentrer définitivement chez lui dans la soirée d’avant-hier. Zemiti et Boudjenane l’ont fait par solidarité, mais il faut reconnaître qu’eux aussi étaient dans l’œil du cyclone depuis un bout de temps déjà. La démission de Broos n’est pas une surprise puisque les dirigeants n’ont pas cessé de le critiquer depuis quelques jours de cela. Déjà lors de la première journée du championnat, le président Hannachi avait annoncé à Oran que l’équipe doit s’améliorer malgré le succès enregistré devant le MCO. Face à l’USMA, il ne pouvait pas remettre en cause son travail, car avec la mort d’Albert Ebossé, il fallait préserver la sérénité du groupe. Le Belge voulait démissionner de son poste, mais le président Hannachi avait fait des mains et des pieds pour le convaincre de rester.

Les raisons
Le drame qui a secoué l’équipe a renforcé leurs rapports, mais ce n’est pas pour longtemps puisqu’il a suffi qu’il concède un semi-échec devant l’ASO pour qu’il le convoque afin de s’expliquer sur ses choix. Il ne s’est pas arrêté là puisque dans la soirée de jeudi dernier, si on se réfère à la déclaration de Broos, il lui a imposé certains joueurs. C’est pour cela qu’il a jeté l’eponge, surtout que les joueurs sont contre lui. Rappelons que lorsqu’ils étaient en regroupement à l’hôtel Hilton, ils se sont plaints de la charge de travail. Ils avaient même failli boycotter une séance d’entraînement. Pour Kamel Boudjenane qui a fait du bon travail l’année derniere, il a décidé de claquer la porte la semaine dernière. Il s’est accroché avec un joueur et depuis il ne pensait qu’à son départ. Le fait que les joueurs se sont plaints de la charge de travail, cela n’a pas été de son goût. En quelque sorte, c’est sa méthode qui a été remise en cause. Concernant Zemiti, il a été ramené par un dirigeant qui n’est plus dans l’équipe maintenant. En plus, certaines personnes ont fait le maximum pour lui nuire au retour de l’équipe d’Evian. Il sait que ces personnes qui rodent toujours dans l’équipe ne le laisseront pas tranquille. Il a préféré donc partir de son propre gré que d’être poussé à la sortie.

Compétition (27/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par Bofartato le Dim 28 Sep - 16:38

hanachi et un débile mental pourquoi il entrainerai pas lui même? vu qui et meilleur que tout le monde -_-
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 26
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Dim 28 Sep - 16:51

Ligue I : Coup de théâtre à la JS Kabylie
Hannachi pousse Broos à la démission


Les saisons semblent se suivre et se ressembler au sein de la JS Kabylie, qui a vu son coach Hugo Broos jeter l’éponge au bout de cinq matchs seulement.

En dépit de la victoire décrochée au stade du 20-août 1955 (Alger) face au NA Hussein Dey (2-1), en ouverture de la 5e journée, le technicien belge a décidé de rendre le tablier. Le coach belge des Canaris a justifié sa décision par le fait que le président Hannachi intervient dans le volet technique. « La cause de ma démission c’est le président Hannachi. Il intervient dans le volet technique ce que je n’accepterai jamais. Ma décision est irrévocable car un entraîneur qui se respecte n’accepte jamais qu’on intervienne dans son travail  », a déclaré Broos à l’issue du match face au NAHD. Arrivé à la JSK durant l’intersaison, en remplacement d'Azzedine Aït Djoudi, parti à l'issue du précédent exercice, Broos avait déjà brandi la menace de quitter le club, avant de se rétracter. Broos n’est pas le seul qui est partant, puisque deux de ses assistants ont décidé de lui emboîter le pas. En effet, le coach adjoint Farid Zemiti et le préparateur physique Kamel Boudjenane ont démissionné aussi en signe de solidarité avec Broos. Boudjenane travaille avec l’équipe depuis la saison écoulée alors que Zemiti a été nommé juste avant la venue de Broos à la barre technique kabyle. Zemiti et Boudjenane ont décidé de suivre l’entraîneur en chef alors qu’ils pouvaient continuer leur travail. Autrement dit, ils ont préféré partir de leur plein gré en apportant ainsi leur soutien à Broos qui a décidé de rendre le tablier. La démission de Broos n’est pas du goût des supporters de la JSK. Ces derniers digèrent mal la manière avec laquelle il a  été poussé à quitter  son poste. Ils considèrent en effet que la déclaration de Hannachi, où il affirmait que c’était lui qui avait composé l’équipe qui avait affronté le NAHD, était une manière de pousser le Belge à la démission. Sur les réseaux sociaux, les fans ont exprimé leur colère par rapport à la déclaration du président Hannachi : « Il est inadmissible que Hannachi déclare que c’est lui qui a composé l’équipe qui a affronté le NAHD. Il est clair qu’il voulait pousser Broos vers la porte de sortie après avoir su que la JSK était officiellement suspendue par la CAF. Le club ne sera en effet concerné par aucune compétition continentale la saison prochaine, quels que soient ses résultats en championnat.  Pour cela Hannachi a décidé de pousser Broos à démissionner. La preuve, il aurait pu le laisser partir lorsqu’il le voulut, les jours qui ont suivi la mort d’Ebossé. Mais là, Hannachi ne voulait pas le limoger car il aurait dû lui payer les mois restants de son contrat », écrit un fan sur une page des supporters sur face book.

Menad, Michel et Benchikha pressentis pour lui succéder
Trois entraîneurs figurent dans la liste de la direction kabyle  qui cherche un remplaçant au Belge Hugo Broos. Selon nos sources, ll s'agit de Djamel Menad, Abdelhak Benchikha et Alain Michel qui ont été limogés récemment et respectivement par Al Wahda d'Arabie Saoudite, le Raja Casablanca et la JS Saoura. Selon notre source, la direction de la JSK et dans le but d’amadouer les supporters, qui n’ont toujours pas admis la manière avec laquelle le technicien belge Hugo Broos a été poussé à la démission, voudrait à tout prix convaincre l’ex-baroudeur des Vers Djamel Menad. Selon une source digne de foi, les dirigeants kabyles ont déjà contacté Menad qui se trouve actuellement en Arabie Saoudite. Menad aurait affirmé aux dirigeants kabyles sa disposition à  négocier dès qu’il ralliera le pays après l’Aïd El Adha. Il pourra ainsi prendre la barre technique kabyle s’il trouve un terrain d’entente avec le président Hannachi.

Mourad Karouf pour assurer l’intérim
En attendant la désignation du nouvel entraîneur, c'est le DTS des jeunes catégories, Mourad Karouf, qui devra assurer l'intérim, en compagnie de l'entraîneur des gardiens, Omar Hamened, seul rescapé du staff de Broos. C’est d’ailleurs Mourad Karouf qui devra assurer la reprise des entraînements prévue cet après-midi au stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou. Après une journée de repos, hier, au lendemain du match face au NAHD, les Canaris reprendront le chemin des entraînements aujourd’hui à 17h au stade du 1er novembre. Les Canaris auront devant eux quatre jours pour préparer le match de la sixième journée du championnat de Ligue I  face à la JS Saoura, qui aura lieu jeudi prochain. Un match qui pourrait être domicilié au stade du 20 août 1955 à Alger, en raison de la suspension de celui du 1er novembre de Tizi-Ouzou. En effet, le président de la JSK, Moh Cherif Hannachi, espère que son équipe pourra recevoir la JS Saoura au stade du 20-Août-1955 où les camarades de Rial se sont imposés, vendredi soir, devant le NAHD. « Je veux bien qu'on joue aussi au 20-Août contre la JSS. On est prêt à jouer mercredi ce match si la direction du 20-Août accepte notre demande », a affirmé le patron de la JSK à la fin du match contre le NAHD.  L'autre option de la direction kabyle est le stade Benhaddad de Kouba étant donné que celui de Bordj Bou-Arréridj, où les Canaris avaient accueilli l’ASO Chlef lors de la 4ème journée, va abriter le match de la Ligue 2 entre le CA Bordj Bou-Arréridj et le RC Relizane, prévu également jeudi prochain.

DDK (28/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Dim 28 Sep - 17:06

Broos – Hannachi : Retour sur un divorce attendu

Si la démission de Broos vendredi soir après le match face au NAHD est une surprise pour certains, c’est loin d’être le cas pour de nombreux observateurs, qui savaient que le technicien belge allait claquer la porte dans les prochaines heures. Aux yeux des proches du staff technique, cela fait plusieurs jours que le courant ne passe plus entre Broos et Hannachi. Et pour cause, plusieurs étincelles avaient éclaté bien avant cette 5e journée de Ligue 1 Mobilis. D’après nos sources, le technicien belge avait même fait savoir à ses proches qu’il allait quitter la JSK dans les plus brefs délais. Dans l’entourage du club, on estime que depuis la mort d’Albert Ebossé, le Belge n’avait plus la tête à la JSK. Pour d’autres, c’est le président Hannachi qui était trop autoritaire. Le boss aurait exercé trop de pression sur le staff technique et cela les aurait poussés à bout. Tous ces paramètres indiquaient un divorce attendu entre le président Hannachi et Broos. Il aurait fallu donc attendre la 5e journée pour que le clash ait lieu. Toutefois, cette fois-ci, c’est l’ensemble du staff qui a fait ses valises, excepté l’entraîneur des gardiens Aoumar Hamenad.

Le match face à l’ASO, la première étincelle
Il faut dire que tout a basculé au sein du staff en l’espace d’une semaine. La première étincelle entre le président Hannachi et l’entraîneur Broos a éclaté samedi dernier lors du match de l’ASO. Ce jour-là, Hannachi était rentré dans le vestiaire avant le coup d’envoi de la rencontre. Il ne s’est pas empêché d’afficher son mécontentement après la non-titularisation de Yesli en se faisant bien entendre. Pour sa part, Broos a fait mine de rien. Mais après le nul, le président de la JSK est revenu à la charge en critiquant ouvertement le premier responsable du staff, ce qui n’a pas réjouit le Belge.

La séance de mercredi, 1er clash
Par la suite, le staff a assuré la reprise le plus normalement du monde lundi dernier. Toutefois, le climat était quelque peu tendu, surtout en l’absence des internationaux. Mais d’après nos sources, ce qui a le plus déplu à Hannachi est le fait que Broos ait demandé à supprimer la séance de mercredi. Le Belge a voulu accorder une journée de repos aux joueurs en l’absence des cadres. Ce que le président a refusé. La séance a tout de même eu lieu, mais Broos n’a pas dépassé les 40 minutes d’entraînement. Cela a ressemblé beaucoup plus à un décrassage qu’à une préparation de match. Chose qui a mis Hannachi hors de lui.

La fameuse liste qui a fait déborder le vase
D’après la même source, c’est ce qui s’est passé jeudi soir qui a provoqué le clash entre les deux hommes. En effet, le manager général Samy Idrès est allé voir Broos pour lui demander de lui communiquer la liste des onze rentrants, sur demande du président Hannachi. Le technicien Broos lui dira textuellement : «Il n’est pas question de communiquer la liste des titulaires au président. Va lui dire que l’entraîneur refuse de le faire car cela relève du volet technique et il n’a pas à se mêler de ça.» Une réaction qui n’a pas été du goût de Hannachi.

Voici ce que Hannachi a écrit dans la lettre adressée à Broos
Et pour se faire entendre, Hannachi a rédigé une lettre dans laquelle il était mentionné ceci : «À partir d’aujourd’hui, les membres du conseil d’administration exigent que vous nous communiquiez la liste du onze rentrant avant chaque match.» D’après la même source, Hannachi a aussi mentionné le onze qui devait jouer face au NAHD. Il voulait que Khiat soit aligné comme arrière droit et Ziti comme ailier droit, chose que Broos a refusée. Quelques heures plus tard, le Belge a pris la décision de jeter l’éponge en estimant qu’il ne pouvait plus continuer dans de telles conditions.

Le Buteur (28/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Dim 28 Sep - 17:08

Dernière entrevue Hannachi - Broos aujourd’hui

À la fin du match JSK-NAHD et à la surprise générale, l’entraîneur en chef des Canaris, le belge Hugo Broos, a annoncé sa démission. Cette décision annoncée devant un parterre de journalistes aura étonné plus d’un, sachant que la JSK venait de terminer son match victorieuse en déplacement. C’est une première dans l’histoire qu’un entraîneur jette l’éponge après un éclatant succès. Broos a révélé qu’il avait pris cette décision suite à des pressions qui auraient été exercées par le président Hannachi lequel a voulu imposer son équipe type. Broos a déclaré qu’il n’acceptait pas de voir des dirigeants se mêler de son rôle d’entraîneur. Hannachi a pour sa part expliqué que Broos n’avait pas fait les choix qu’il fallait et que son départ était devenu prévisible. C’est donc la fin de mission pour Broos, après seulement cinq journées. La décision est irrévocable, lui-même nous l’a révélé hier après-midi. Par ailleurs, la séparation ne se fera pas sur un simple au revoir, dans la mesure où les deux parties devraient se mettre autour d’une table pour négocier le divorce. Oui, il y a des clauses du contrat à discuter, notamment lorsque c’est l’entraîneur en personne qui demande à être déchargé de sa mission. Selon une source crédible, Hannachi et son désormais ex-entraîneur Broos ont prévu de se rencontrer aujourd’hui au siège du club ou probablement à l’hôtel Hilton pour discuter certaines clauses du contrat où bien évidemment l’aspect financier est celui qui dominera les débats.

Le président a déjà chargé deux avocats du dossier Broos
Juste après que l’entraîneur Broos a annoncé son départ de la barre technique, lui comme ses deux assistants Zemiti et Boudjenane, la direction kabyle a entamé les pourparlers avec certains agents d’entraîneurs. L’ex-baroudeur de la JSK et de la sélection nationale, Menad, qui vient de quitter son club d’El Wihda, est le plus pressenti pour succéder au technicien belge. Afin de plier très rapidement le dossier Broos et préparer l’équipe pour le prochain match face à la JSS, le président Hannachi a déjà chargé deux avocats, Berkaïne et Ali Ouali, pour se charger de l’affaire et tout finaliser avec Broos aujourd’hui.

L’entraîneur belge repartira en Belgique demain
L’entraîneur Broos quitte la JSK après cinq journées de championnat. Bilan : trois victoire, un match nul et une défaite. La réunion d’aujourd’hui avec le président Hannachi n’apportera rien de nouveau concernant son avenir. Un dirigeant influent nous a fait savoir que les deux parties ont à débattre quelques clauses du contrat, notamment pour ce qui est de l’aspect financier. Broos passera en principe sa dernière nuit à Alger aujourd’hui. Il a prévu de rentrer chez lui en Belgique dès demain.
 
Broos : «il reste encore des choses à régler avec le président»

Vous avez décidé de ne plus entraîner la JSK, une décision qui aura surpris plus d’un après une belle victoire en déplacement…
Je pense avoir tout dévoilé lors de la conférence de presse après le match du NAHD. J’ai bien expliqué les raisons de mon départ de la barre technique, des raisons aussi valables pour mes adjoints, Farid et Kamel. Ma décision est irrévocable, je ne reviendrai jamais sur ma parole, je suis un professionnel.

Avez-vous prévu de rencontrer le président Hannachi ?
Oui, bien évidemment. Nous allons nous voir demain (ndlr : aujourd’hui), je tiens à vous faire savoir qu’il existe encore des détails à régler avant que je quitte officiellement la barre technique du club.

Peut-on savoir autour de quoi tournera la discussion ?
Je ne peux pas vous dire plus que ça pour l’instant. Une chose est sûre, moi je suis un homme de principe, je ne reviendrai pas sur ma décision qui est irrévocable. De toute ma carrière d’entraîneur je n’ai pas accepté que d’autres personnes viennent me dicter leurs choix. Après la réunion je vous donnerai plus de détails sur mon départ.

Le Buteur (28/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Dim 28 Sep - 17:17

Il résiliera son contrat aujourd’hui
Broos réclame le salaire de septembre


L’entraîneur Hugo Broos devrait rencontrer le président Hannachi aujourd’hui afin de lui présenter sa démission. Annonçant à la fin de la rencontre face au NAHD qu’il lui est impossible de poursuivre sa mission avec la JSK en raison de l’immixtion du président Hannachi dans le volet technique, le coach belge résiliera aujourd’hui son contrat. Mais comme la direction du club lui doit encore une mensualité, Broos ne veut pas rentrer chez lui sans percevoir au préalable son salaire.

L’entraîneur belge qui est logé à l’hôtel Hilton depuis l’annonce de sa démission quittera l’Algérie cette semaine. Il rencontrera le président Hannachi en compagnie de son manager pour tenter de trouver un terrain d’entente avec lui. Jusqu’au moment où nous mettons sous presse, on ne sait pas encore si c’est le président Hannachi qui recevra son désormais ex-ancien entraîneur ou bien il chargera un de ses proches collaborateurs pour le rencontrer. Il est utile de souligner que le président Hannachi et Broos ont eu un accrochage verbal avant le match face au NAHD, ce qui a précipité le départ de Broos.

«Je rencontrerai d’abord Hannachi, ensuite je m’exprimerai dans la presse»
L’entraîneur, Hugo Broos, a refusé de revenir sur sa démission en affirmant qu’il ne peut rien dire tant qu’il n’a pas rencontré le président Hannachi. «Je dois rencontrer le président Hannachi avant de faire la moindre déclaration dans la presse», s’est contenté de dire Broos. D’après certaines indiscrétions, celui a empoché deux mensualités à la signature de son contrat et il attend toujours de toucher celle du mois de septembre. Son salaire ne dépassait pas 180 millions par mois.

Hannachi l’a appelé hier
Boudjenane refuse de revenir

Le préparateur physique, Kamel Boudjenane, campe sur sa position de quitter la barre technique de la JSK. Bien que le président Hannachi l’ait appelé hier pour tenter de le faire revenir à de meilleurs sentiments, celui-ci lui a clairement déclaré qu’il ne reviendra pas sur sa décision. D’après une source digne de foi, Boudjenane est en désaccord avec deux personnes du club qui ne ratent aucune occasion pour le dénigrer auprès de Hannachi. Il faut dire que Boudjenane a fait du bon travail depuis qu’il a rejoint la JSK. C’est pour cela que le président Hannachi fait de son mieux pour le récupérer.

Compétition (28/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 18:23

JS Kabylie : Suite à une réunion tenue hier avec les dirigeants
Hugo Broos résilie officiellement son contrat


Comme prévu, le désormais ex-coach des Canaris, Hugo Broos, a résilié, hier matin, son contrat avec la JSK. Après une réunion avec les responsables kabyles, Broos a donc officialisé son départ du club phare du Djurdjura. Il aura son argent que lui doit le club et rejoindra son pays dans les toutes prochaines heures. Pour rappel, le coach belge des Canaris a déclaré avoir décidé de se retirer des affaires du club à cause du fait que le président Hannachi intervienne un peu trop dans le volet technique. Broos a donc ainsi rendu le tablier, suivi de ses collaborateurs Farid Zemiti et le préparateur physique Kamel Boudjenane. Il part quelques mois seulement après avoir pris les rênes de la barre technique kabyle. Rappelons que Broos avait déjà exprimé son intention de quitter la JSK, après la mort tragique de l’attaquant Albert Ebossé, le 23 août dernier. Il aura dirigé l’équipe pour cinq rencontres avant d’annoncer qu’il allait partir, à l’issue de la rencontre de son équipe face au NAHD disputée vendredi dernier au stade du 20 Août. Il laisse ainsi la JSK à la première place avec trois victoires, un match nul et une seule défaite. Son successeur sera connu la semaine prochaine. Il est fort possible que ce soit Djamel Menad qui lui succède. Si l’ex-capitaine des Canaris trouve un terrain d’entente avec les dirigeants kabyles, il drivera les coéquipiers du capitaine Rial lors pour le reste du championnat. Par ailleurs et après une journée de repos, les Jaune et Vert ont repris, hier après-midi, les entraînements, au stade du 1er novembre. Et c’est Mourad Karouf qui a pris les rênes de la barre technique de l’équipe, après la démission d’Hugo Broos vendredi passé. Le nouvel entraineur par intérim aura devant lui 3 jours pour préparer le prochain match face à la JSS, prévu pour après-demain, mercredi, au stade du 20 Août. Le milieu de terrain, Malik Raiah, et les autres joueurs comptent tout faire pour ajouter une autre victoire à leur actif. Après la victoire réalisée face au NAHD, les Kabyles veulent s’offrir la JSS et renforcer leur capital avec trois autres points.

JSK- JSS, ce mercredi au stade  20 Août à Alger
La rencontre JSK- JSS aura lieu officiellement, ce mercredi, au stade du 20 Août 1955 à Alger. Les responsables kabyles ont eu l’avis favorable des responsables de l’APC de Belouizdad pour recevoir la JSS  au stade du 20 Août. La belle prestation fournie par les Kabyles face au NAHD a poussé les dirigeants kabyles à choisir le stade du 20 Août qui est aussi le terrain où reçoivent le NAHD et le CRB. Les Canaris comptent tout faire pour gagner, pour la seconde fois, sur ce terrain. Si l’équipe parvient à battre la JSS, après-demain, l’on n’écarte pas la possibilité de voir les dirigeants kabyles privilégier le stade du 20 Août pour la domiciliation des matchs restants du championnat.

DDK (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 18:56

JSK : Broos a signé la résiliation du contrat hier !

Comme nous l’avons annoncé dans notre précédent numéro, l’entraîneur belge de la JSK, Hugo Broos, qui a démissionné de son poste à la fin du match face au NAHD, s’est déplacé, hier matin, au siège du club pour rencontrer les responsables et rendre effectif son départ de la barre technique. Selon les informations que nous avons réunies au sujet de l’entrevue avec ses dirigeants, il semblerait que Broos a accepté de signer la résiliation de son contrat, après avoir discuté avec le manager du club, Samy Idrès, qui lui a rappelé toutes les clauses contenues dans cet engagement, notamment dans ce cas où c’est lui-même qui a demandé de partir. Pour rappel, le Belge a annoncé sa démission après le match face au NAHD, en déclarant qu’il refusait toute immixtion dans son travail et dans ses prérogatives, entre autres dans le choix des joueurs à aligner le jour du match. Pour leur part, les responsables, à leur tête le président Hannachi, ont affirmé qu’après le match nul concédé face à l’ASO, les jours de Broos étaient comptés.

Aucun contentieux financier entre les deux parties

Toujours selon les mêmes informations, la résiliation du contrat s’est déroulée dans la sérénité, les deux parties, Broos et la direction, n’ont trouvé aucun obstacle pour rendre la démission effective. La même source nous a confié qu’il n’existe aucun contentieux financier entre les deux parties.

Les Kabyles le soupçonnent d’avoir préparé son départ
L’annonce de sa démission à la fin du match face au NAHD aura surpris tous les présents, les supporters en premier lieu, qui étaient en train de fêter la victoire. Les dirigeants de la JSK soupçonnent le Belge d’avoir préparé son départ avant ce NAHD. Selon des sources proches de la direction, depuis la mort tragique de l’attaquant Ebossé, ce technicien voulait s’arrêter. D’ailleurs, il avait prononcé son départ avant de revenir à de meilleurs sentiments. Les choix du coach contestés sont, selon les Kabyles, une manière pour le coach de provoquer le clash avec ses dirigeants et précipiter son départ de la barre technique.

Il devait rentrer en Belgique, hier soir

Ainsi, le désormais ex-entraîneur de la JSK a regagné Alger en compagnie de son manager, juste après la réunion qu’il a tenue avec les responsables de la JSK. Broos devait regagner son pays, hier soir, ou au plus tard aujourd’hui. 

Le Buteur (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 19:32

Hugo Broos : «J’ai déchiré la feuille que ma remise Hannachi devant son nez»

Le divorce entre la JSK et Broos est consommé, le Belge a officialisé son départ hier. Juste après, on l’a rencontré dans une interview exclusive qu’il nous a accordée en tête à tête, il revient sur son court séjour en Algérie qui s’est avéré plus mouvementé qu’il ne le pensait, écoutons-le.

On débute cette interview par le dernier événement, on croit savoir que vous avez rencontré les dirigeants et vous avez officiellement résilié votre contrat, vous confirmez ?
Effectivement, mais d’abord laissez-moi préciser que le président n’y était pas, il a laissé faire les dirigeants, alors on a trouvé un accord à l’amiable, et après j’ai dû constater qu’il a menti à propos de ça quand j’étais à la banque, il faut que tout le monde sache que depuis deux semaines, je n’ai pas pu transférer de l’argent, j’ai constaté maintenant que mon contrat n’est pas validé par l’inspection du travail, c’est pas à moi de faire ça, c’est au club de le faire, trouvez-vous ça honnête ? Moi non, en tout cas.

On dit que vous aviez signé le 8 juillet, mais vous auriez constaté que la date qui a été portée sur le contrat est le 15…
Effectivement, il y a aussi ça, je vous ai dit, monsieur Hannachi fait ce qu’il veut, même des choses malhonnêtes. D’après lui, le contrat commence le 15 car j’étais de passage 4 jours à la maison ! Je lui ai dit ben écoutez, je suis rentré prendre mes affaires, non ? Il a pris ça comme ne pas travailler.

Confirmez-vous qu’il a refusé de vous payer le mois de septembre ?
Pour ça, je préfère que ça reste entre moi et le club, mais ce que je sais c’est qu’il a commis des infractions, car il y avait un accord entre moi et les dirigeants, après une demi-heure après, j’étais choqué de constater à la banque qu’ils avaient menti.

Il paraît même qu’il vous a privé de la prime de la victoire contre le NAHD, car d’après lui c’était sa victoire non pas la vôtre…
Pourtant le onze qui a débuté le match, ce n’est pas le onze qu’il m’a mis sur le bout de papier, c’est lui qui a changé l’équipe, car il est venu d’abord me demander avec quelle équipe j’allais jouer, je lui ai donné la liste.

Justement, les gens sont curieux de savoir, racontez-nous ce qui s’est passé ?
Le manager Samy est venu me demander que le président voulait me parler, j’ai dit pas de problème, je me suis assis, et il m’a demandé comment j’allais jouer demain, j’ai dit : pourquoi ? Il m’a dit je veux le savoir avant tout le monde, je me suis dit c’est le président, alors je lui ai donné l’équipe, il regarde, puis me dit, non ce n’est pas ça, tu dois mettre Delhoum, et Ziti devant, j’ai dit non, il a rétorqué : réfléchis  bien, il est parti, je suis aussi parti, j’ai fait une petite promenade autour de l’hôtel avec mon assistant, on est revenus devant la porte d’entrée, il est venu me voir, il m’a brandi le papier en me disant : «Voilà c’est le message du conseil d’administration»,  j’ai jeté un œil dur le papier, il y avait l’équipe dessus, je l’ai déchiré devant son nez.

Vous l’avez jeté ?

Non je ne l’ai pas jeté, parce que quand on fait des choses pareilles, il faut toujours se défendre, et le papier est là, comme preuve.

D’après lui vous avez utilisé la même équipe qu’il a choisie à deux joueurs près…
Non, pas du tout, j’ai d’abord proposé mon équipe, après il a retouché 3 noms, c’est normal qu’il raconte l’inverse maintenant, il veut toujours avoir raison, mais il a menti, car je n’ai pas voulu faire ce qu’il a proposé.

L’on se murmure çà et là que Hannachi vous aurait reproché d’avoir fait un peu trop confiance au jeune Fergane, est-ce vrai ?
Je suis d’accord de dire que Fergane n’avait pas bien joué à Bordj contre l’ASO, il était même mauvais, OK, ça peut arriver, c’est un jeune joueur, si un jeune joue mal, est-ce que tu le mettrais directement à l’écart ? Et ne pas le sélectionner ? Je pense qu’il faut plutôt lui faire confiance, il doit avoir la possibilité de faire 1 ou 2 mauvais matches, si ça continue, boum, il quitte le groupe, le président a bel et bien dit qu’il fallait l’écarter qu’il ne pouvait pas jouer, mais il y a 3 ou 4 mois, on me l’a présenté comme le digne successeur de Messi, il disait qu’on a trouvé Messi à la JSK.

Ce n’était pas Ihadjadene ?
Non, Fergane, on m’a dit Fergane, c’est une rigolade.

Est-ce que Fergane était dans le groupe des 11 que vous aviez arrêté initialement pour affronter le NAHD ?
Non, j’ai changé, car j’ai trouvé qu’il a joué mal à Chlef, je suis alors intervenu.

Hannachi et les joueurs vous auraient reproché un travail un peu trop chargé durant la dernière trêve…
On a un préparateur physique licencié par la fédération espagnole, Hannachi n’en est pas un, il n’a pas la compétence pour dire ça, si un joueur vient se plaindre de fatigue, il doit savoir au même temps, que quand on est fatigué, on se repose, le président n’a pas cherché à savoir ça, ce qu’on a fait était planifié, 6 semaines à l’avance, on ne fait pas n’importe quoi.

Les critiques concernaient la trêve intervenue après la mort d’Ebossé…
Celle qui a précédé le déplacement à Sidi Bel Abbès et on a gagné, OK à Chlef on a raté la victoire, mais ici contre le NAHD tu as vu notre réaction à 10 ? S’il vous plaît, ne parlez pas de surcharge, les joueurs sont en d’excellentes conditions physiques.

Lui-même il avait reconnu que l’équipe avait fait l’été dernier la meilleure préparation depuis qu’il a mis les pieds à la JSK, n’est-ce pas ?
Voilà, mais il se contredit toujours, c’est pour avoir toujours raison, alors il tourne l’histoire.

La direction a évoqué l’insistance de votre famille pour rentrer en Belgique comme vraie et réelle raison de cette démission, cette histoire du match face au NAHD serait donc juste un stratagème de votre part pour quitter le pays après la mort d’Ebossé, votre réaction ?
Pas du tout, autrement je ne serai pas revenu, ma famille m’a donné son feu vert tant que la sécurité a été garantie dans les stades.

Mais entre-temps il y a eu l’assassinat du ressortissant français à Tizi-Ouzou…
Et alors ? Vous pensez que je suis comme monsieur Hannachi, qui dit des choses pas vraies, si j’avais vraiment peur après cet assassinat je l’aurais dit comme je l’ai dit pour Ebossé, je réclamais des mesures et elles sont là, mais quand on vient imposer une équipe comme lui il l’a fait à un homme de 62 ans, il ne doit pas me traiter comme un gamin de 15 ans, il ne doit pas m’humilier, et puis l’assassinat a eu lieu  près de Bouira, à Tizi je me sentais en sécurité.

Pourtant tout était OK entre vous en début de saison, avant le désaccord à Oran et l’affaire Mekkaoui, vous êtes d’accord ?
Hannachi a ses chouchous dans le groupe, et quand tu les touches, tu as des problèmes avec lui, moi je trouve qu’un joueur doit suivre la discipline du groupe, Mekkaoui, venait trop tard, il venait dernier du groupe, on avait un match important après la mort d’Ebossé, encore une fois il n’était pas à temps, c’est quoi ça ? On a gagné le match, de quoi se mêle le président ? Pourquoi je ne pouvais pas le sanctionner et l’écarter du groupe ? Pourquoi pas ? En tout cas, ce n’était pas le premier écart de sa part, mais à un certain moment, on n’accepte plus ça, et dernièrement Mekkaoui est devenu exemplaire, vous voyez, ça a marché.

On vous reproche d’avoir perdu la maîtrise du groupe après cet incident…
Qui a dit ça ?

L’entourage du président…
Naturellement, ça vient de lui, il doit toujours avoir raison, ça le protège, vous savez cela est faux, d’ailleurs les joueurs m’ont appelé pour me demander de revenir après la mort d’Ebossé, aujourd’hui aussi, ils l’ont fait, ils m’ont donné raison.

Le problème est-il, selon vous, celui du président ou celui des entraîneurs qui ont accepté ces pratiques avant vous ?
Tu peux avoir un mauvais entraîneur, tu peux en avoir 5, mais selon mes informations, sur 20 ans il y a eu 52 entraîneurs consommés par Hannachi, donc je vous laisse deviner où réside le problème.

Mais jamais un entraîneur n’a eu le courage de dévoiler ces pratiques ou les décrier, ça aurait pu changer quelque chose…
Moi je l’ai fait, maintenant, j’ai tous les problèmes de mon côté, naturellement, et je le ferai à nouveau, imaginez que j’opte pour son équipe et que je perds le match, il me pousse à démissionner aussi, je préfère alors démissionner avec l’équipe que j’ai moi-même choisi.

Reconnaissez tout de même que c’est lui qui a fait le recrutement, et que vous avez pris le train en marche, vous auriez pu refuser, non ?

Ce n’est pas parce qu’il a fait le recrutement qu’il va faire l’équipe, sinon, il prend un préparateur physique et c’est lui qui s’assoit sur le banc.

Vous avez déclaré qu’il vous fallait un attaquant de classe mondiale pour remplacer Ebossé, et cela lui aurait déplu, lui qui venait de recruter Hamroun…
Premièrement Hamroun n’est pas un avant-centre, c’est lui-même qui me l’a dit, c’est un ailier, un élément qui joue aussi derrière l’attaquant de pointe, donc il ne va pas remplacer Ebossé, on a eu la malchance d’avoir Kerrar qui est blessé, on a seulement Youcef Khodja, qui vient de la D2, et lui maintenant il vient porter l’attaque de la JSK, c’est impossible, il n’est pas prêt, je croise les doigts pour que Kerrar revienne, mais c’est aussi un jeune joueur, on va voir s’il est capable, Ebossé ne se remplace pas comme ça, les deux autres pouvaient bien se construire dans son ombre mais voilà tout qui tombe sur leurs épaules du jour au lendemain.

Dans le foot moderne, on marque sans vraiment disposer d’un centre-avant de métier, à l’image de ce que fait le Barça…
On n’est pas le Barça et on n’a pas non plus Messi, on ne doit pas comparer, on l’a fait contre le NAHD, ça peut marcher une fois ou deux mais pas toujours.

Est-ce vrai que vous lui avez dit que l’effectif actuel ne peut pas remporter le championnat ?
Non, jamais, j’ai dit qu’il n’a pas l’effectif pour joueur la Champions League, après la mort d’Ebossé, j’ai aussi dit qu’il fallait avoir un effectif plus étoffé pour jouer sur tous les fronts, avec un minimum 18 joueurs du même niveau, on a des éléments en provenance de Ligue 2 et de régionale.

La sanction de la CAF serait-elle derrière votre décision de partir, ou peut-être même qu’elle a incité le président à vous pousser vers la sortie ?
Pour cette dernière, peut-être mais moi, je n’ai jamais pensé à ça, c’est un coup au moral certes, mais ce n’est pas la raison qui m’a poussé à partir, la seule raison c’est Hannachi.

Zemiti et Boudjenane vous ont emboîté le pas, l’ont-ils fait par solidarité ?
Après la visite de Hannachi vendredi soir, je les ai vus et je leur ai dit, moi je démissionne demain, je ne peux pas accepter cette humiliation, ils ont directement dit, on démissionne avec vous, je n’ai forcé ou influencé personne.

En plus du match de l’ASO, il y a eu le match de l’USMA que vous avez raté, c’est quoi la raison de la défaite ce jour-là ?
Parce qu’à la fin du match, il y a eu l’erreur d’un joueur à nous qui a cassé le hors-jeu (NDLR, Benlamri) 10 à 20 mètres plus loin, une passe en profondeur et tout le monde qui croyait au hors-jeu et Benlamri était à 7 mètres derrière, il n’était pas revenu, après Belaïli l’a dribblé et ça a fait but, c’est une erreur individuelle qui a fait basculer la rencontre, mais Hannachi n’a pas critiqué Benlamri ce jour-là, disons qu’il n’a pas les mêmes jugements pour tout le monde.

Comment une fédération peut-elle protéger un entraîneur de cette ingérence des présidents ?
Après tout c’est le président, personne ne doit lui dire tu fais ça ou ça, mais il peut quand même savoir quoi demander à son entraîneur.

Dans les coulisses des grands clubs comme le Barça, on dit qu’un leader comme Messi ou Xavi ont un droit de regard sur le onze, pourquoi Hannachi le ferait pas alors ?
Si le coach est d’accord, il n’y a aucun problème, mais pour moi c’est inacceptable.

On a souvent dit que Yesli méritait la sélection, mais Broos ne comptait même pas sur lui ces derniers temps…
Ecoutez bien, pendant le stage d’Evian, Yesli voulait coûte que coûte partir, je lui ai dit écoute Kamel, ou tu restes, ou tu pars, mais tu n’écoutes pas à t’entraîner comme ça, je crois qu’il avait une offre d’une équipe de France, Hannachi a tout fait pour le garder, il a joué le premier match, il a raté le second pour blessure, Ebossé est mort, il est parti chez lui, on a repris un lundi, mais lui, il est venu jeudi soir, 4 jours de retard, vous vous rendez compte ? Il n’a pas joué à Bel Abbès puis contre Chlef, il est venu me dire avec le président pourquoi je ne joue pas, je lui ai dit que si tu continues comme ça tu va rejouer, après on l’a vu contre HusseinDey, il a couru 90 minutes, c’est ce qu’il devait faire, c’est un bon joueur.

Formé au PSG…
Il peut apporter beaucoup à cette équipe de la JSK, mais à dire que je suis une star et ne pas jouer comme une star… mais ça Hannachi ne veut pas l’accepter, vous avez vu le travail comment il a payé en Coupe du monde, le meilleur exemple était chez vous avec votre sélection.

Quel est le joueur que vous avez aimé dans votre équipe ?
Non, ça je ne réponds pas, je les ai tous aimés.

Dites-nous alors qui mérite d’être sélectionné en équipe d’Algérie ?
Non plus, mais je vous dis qu’il y a des joueurs qui n’ont pas la qualité pour jouer à la JSK, mais qui ou quoi, je ne peux pas le dire.

Alors c’est bon monsieur Broos va rentrer chez lui en Belgique, c’est bon ?
Oui, le plus vite possible, je vais voir comment régler mes papiers, depuis 15 jours je réclame mon permis de travail et voilà que je constate que mon contrat n’est pas signé part l’inspection du travail, qu’est-ce qu’ils font à la JSK ? Je me dis que j’ai travaillé au noir.

Vous accusez la JSK d’avoir prémédité tout ça et donc votre départ ?
Si Hannachi a fait ça alors il est encore plus méchant que je le pensais, à chaque fois que je réclamais mon argent pour transférer, il me disait que c’étaient les banques, alors que ce n’était pas ça.

On a lu que Lierse s’est intéressée à vous après la mort d’Ebossé ?
Non, jamais, sur la tête de mes 4 enfants, ce n’est pas parce que mon nom a paru dans la presse que le contact a eu lieu.

La JSK n’a pas encore choisi un stade pour jouer le reste des rencontres…
Vous trouvez ça normal ? D’ailleurs je n’arrive pas à comprendre pourquoi Hannachi nous a emmenés à Bordj contre Chlef, ni pourquoi on  ne s’est pas préparés à Bouira avant le déplacement, les joueurs étaient éreintés avant d’arriver là-bas, et maintenant j’ai entendu dire qu’il veut jouer à Blida contre la JSS.

Vous êtes déçu que l’aventure se termine aussi vite ?
Très même, et j’ai mal au cœur car je me sentais très bien ici, avec tout ce qui s’est passé la dernière semaine, j’ai un petit dégoût pour le moment.

Si on vous demande de retravailler en Algérie allez-vous accepter ?
Oui, pourquoi pas, mais je vais poser de multitudes de questions, et je ne travaillerai plus avec Hannachi.

Un mot pour les supporters kabyles qui n’ont pas eu assez de temps pour apprécier votre travail…
J’espère de tout cœur que la JSK sera championne en fin de saison, je n’ai rien contre les joueurs ni contre les supporters, rien contre certains dirigeants, mais…

Compétition (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par rachid_as le Mar 30 Sep - 20:51

Broos : «Excusez-moi, mais Hannachi est un malade !»

Le désormais ex-entraîneur de la JSK, Hugo Broos, invité de l’émission 45 minutes sur Ennahar TV, est revenu, encore une fois, sur son départ de la JSK, suite à la «victoire» des Kabyles face au NAHD (2-1). Ce dernier, qui n’a toujours pas quitté l’Algérie, a encore une fois tiré à boulets rouges sur le président Hannachi qui, selon lui, est un malade : «Excusez-moi, mais Hannachi est un malade. C’était impossible pour moi de continuer de travailler dans des conditions pareilles. Je n’accepterai jamais qu’une personne se mêle de mes affaires ou de mon travail.»

«Je l’ai rencontré à la banque, il ne voulait même pas me serrer la main, un geste pas du tout digne d’un président de la JSK !»
Selon Hugo Broos, le président Hannachi n’a pas assisté à la réunion pour résilier le contrat. Le Belge a toutefois croisé le premier responsable du club kabyle à la banque : «Depuis que j’ai annoncé ma démission, je n’ai pas rencontré le président Hannachi. Quand je suis allé à la banque pour récupérer mon argent, je l’ai croisé. Et comme  je ne suis pas rancunier, je voulais lui serrer la main. Ce dernier m’a évité, avant de quitter la banque. Un geste pas du tout digne d’un président de la JSK !»

«Quelqu’un à la banque m’a dit : ‘‘Excusez-nous M. Broos, car les Kabyles sont polis»
Poursuivant son intervention, Hugo Broos a déclaré qu’une personne s’est approchée de lui à la banque pour lui faire part de ses regrets, après ce qui s’est passé avec le président Hannachi : «M. Broos excusez-nous, car les Kabyles sont polis.»

 «On ne peut pas jouer la LDC avec des joueurs de 2e ou 3e Division !»
Alors que le président Hannachi croit dur comme fer que la JSK renferme des joueurs capables de remporter «des trophées» cette saison, Hugo Broos ne partage pas cette idée. Selon lui, il est impossible d’aller loin dans une aussi prestigieuse compétition avec des joueurs de 2e ou 3e Division : «Le président Hannachi voulait que la JSK joue sur trois fronts. Ce n’est pas possible d’aller loin en Ligue des champions avec des joueurs de 2e ou 3e Division.»

«Le président était en colère parce que j’ai aligné Ferguène contre l’ASO»
La guerre entre Hannachi et Broos s’est déclenchée, après le match nul concédée contre l’ASO. Le premier responsable du club n’a pas apprécié le rendement des joueurs. D’ailleurs, il s’est même entretenu avec son entraîneur pour lui demander des explications. Le Belge reconnaît que ses joueurs étaient passés à côté : «Oui, face à l’ASO nous n’étions pas à la hauteur. J’accepte que le président me fasse des remarque, du moment qu’on n’a pas gagné», avant d’enchaîner : «Vous devez savoir aussi que Hannachi était furieux parce que j’ai aligné le jeune Ferguène. Je suis un entraîneur qui encourage les jeunes et je voulais travailler avec des joueurs qui sont l’avenir de la JSK.»

«On s’est déplacés à Bordj dans un  bus vétuste»
L’autre raison qui a poussé Hugo Broos à quitter la JSK, c’est le fait de programmer le match face à l’ASO à Bordj Bou-Arréridj. Toutefois, l’équipe s’est déplacée à bors d’un bus «inconfortable». «Je me demande pourquoi la direction a choisi de jouer à 300 kilomètres de Tizi Ouzou. Ce n’est pas normal ! Toutefois, on s’est déplacés dans un bus vétuste pas digne du nom de la JSK. J’étais vraiment surpris.»

«Pour Hannachi, la JSK renferme les meilleurs joueurs d’Algérie»
Entre Hannachi et Broos, le courant ne passait pas depuis quelque temps. Il est clair que les deux hommes n’allaient jamais s’entendre ! Pour preuve, le Belge a refusé d’aligner l’équipe que le président lui a dictée la veille du match. Toutefois, il était surpris d’apprendre que la JSK renfermeàit les meilleurs joueurs d’Algérie, comme le prétend le président : «La JSK renferme de jeunes joueurs. Je me demande pourquoi le président déclare que la JSK est la meilleure équipe d’Algérie ?»
 
«La qualification de l’ESS est méritée»
Avant de conclure, l’ancien entraîneur de la JSK, Hugo Broos, estime que la qualification de l’Entente de Sétif en finale de la Ligue des champions est amplement méritée : «Sincèrement, ce n’est pas facile d’atteindre la finale de la Ligue des champions. Ce qu’a réalisé l’Entente est historique, sachant qu’ils ont joué le match aller face au TP Mazembe à huis clos. Croyez-moi, ce n’est pas facile de jouer sans ses supporters.»

«Je n’ai pas demandé le luxe, pour qu’il ose parler»
Répondant à son ex-président qui a affirmé qu’il l’avait mis dans d’excellentes conditions, au Hilton, Broos dira : «Je ne comprends pas pourquoi cet acharnement gratuit contre ma personne, je n’ai vraiment rien demandé de ce qui sort de l’ordinaire, j’ai demandé un appartement et une voiture de service, c’est tout. C’est eux qui ont décidé de m’installer à l’hôtel.»

«Il ne connaît pas les membres de ma famille, Hannachi dit n’importe quoi»
Commentant une des déclararations de Hannachi à son sujet, Broos ajoute : «Je ne vois pas pourquoi il évoque les membres de ma famille, il ne connaît aucun d’eux. Je dois vous dire que ce président dit n’importe quoi.»

«Hannachi est la cause de mon départ»
Accusé par les dirigeants de la JSK d’avoir provoqué son départ, après le décès tragique d’Ebossé et l’assassinat d’un touriste français, Broos nie tout en bloc : «Non c’est faux, je n’ai jamais songé à quitter le club, surtout dans ces moments difficiles. Les joueurs m’ont appelé pour me demander de revenir et je l’ai fait pour eux. Ni la mort d’Ebossé ni celle du Français ne m’avaient poussé à songer à partir, une seule personne est la cause de mon départ, c’est Hannachi.»

«Si j’avais pris en considération sa fameuse feuille avec les noms de joueurs, il m’aurait mené la vie dure pendant toute la saison»
Revenant sur les circonstances ayant précédé le match contre le NAHD, notamment cette fameuse feuille que le président Hannachi lui a remise à l’hôtel où figurait une composition du onze rentrant, Broos a révélé : «Monsieur Hannachi est venu me remettre une feuille ou figure une équipe. J’ai tout de suite déchiré ça. Si je l’avais acceptée, je sais qu’il m’aurait rendu la mission difficile pour toute la saison.»

«J’ai appris que je suis le 53e entraîneur à avoir quitté le club»
L’entraineur belge est allé même jusqu’à parler de la valse des entraineurs qui se sont succédé à la barre technique depuis quelques années : «Ce matin, j’ai pris connaissance du nombre important d’entraineurs limogés avant moi. On m’a annoncé le nombre 52, je suis le 53e. Je n’ai pas pensé un instant que j’allais partir aussi vite, je suis vraiment venu pour un sérieux projet sportif.»

«Après le match contre l’ASO, il aurait dû parler aux joueurs au lieu de faire la tête»
Critiqué par son président Hannachi par rapport au rendement de l’équipe face à l’ASO, Broos dira : «Moi aussi, je suis d’accord qu’on dise qu’on est passés à côté face à l’ASO. Oui c’est vrai qu’on n’a pas produit du beau jeu, mais il ne faut pas blâmer les joueurs qui ne sont pas encore sortis de la crise. Après la mort d’Ebossé, il y a eu les sanctions de la FAF et de la CAF, ajouter à cela le long et difficile voyage effectué jusqu’à Bordj. Hannachi devait rentrer au vestiaire à la fin du match pour encourager et soutenir les joueurs, non pas faire la tête et se permettre des critiques.»

«Je me demande pourquoi il fait jouer son équipe à 300 km de Tizi !»
Autre désaccord entre l’entraîneur en chef Broos et son ex-président Hannachi est relatif au choix du stade de domiciliation à Bordj Bou-Arréridj : «Ce n’est que mercredi, soit deux jours avant le match contre l’ASO, que j’ai su qu’on allait jouer à Bordj. Farid Zemiti m’a informé que c’est situé à environ 300 kilomètres de Tizi. Je me demande vraiment pourquoi il a emmené son équipe aussi loin alors qu’il aurait fait mieux d’opter pour un stade proche, comme il le fait maintenant pour jouer la JSS.»
 
«Je me suis rendu à l’Inspection du travail et on m’a dit que j’étais en situation irrégulière»
Plus étrange que cela puisse paraître, l’entraineur belge de la JSK a exercé depuis son arrivée à la JSK sans permis de travail, un document important pour tous les étrangers employés en Algérie. A ce propos, il nous dira : «Je suis allé à la banque pour récupérer son argent, mais on m’a demandé le permis de travail, un document que les responsables du club ne m’ont pas délivré depuis que je suis arrivé. Par la suite, j’ai été orienté vers l’Inspection du travail où j’ai été surpris, car on m’a fait savoir que j’étais en situation irrégulière. Allez-y maintenant comprendre quelque chose !»

Le Buteur (30/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par Bofartato le Mer 1 Oct - 20:20

+1 bross ta pas a t'excuser c'est vraiment un malade....
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 26
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ex-Entraineur] Hugo BROOS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum