CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Mer 30 Avr - 20:03

Angleterre : Townsend forfait pour Brésil 2014



L'ailier anglais de Tottenham, Andros Townsend, blessé à une cheville, sera indisponible environ dix semaines et donc pour le Mondial-2014 au Brésil, a annoncé mercredi son club.

"Andros doit se faire opérer jeudi de la cheville gauche, après s'être abîmé les ligaments samedi dernier lors de notre match contre Stoke City", ont annoncé les Spurs sur leur site internet. "Le rétablissement du jeune ailier devrait prendre dix semaines environ", peut-on lire sur le site.

Le milieu de terrain ne fera donc pas partie de la sélection anglaise pour la Coupe du monde, que l'entraîneur Roy Hodgson doit dévoiler le 12 mai pour un premier match le 14 juin à Manaus, face à l'Italie.

Révélé chez les Spurs au début de la saison, Townsend, 22 ans, a joué un rôle important lors des matches qualificatifs face au Montenegro et à la Pologne en octobre dernier.

Le jeune ailier était par la suite resté discret, avec seulement cinq titularisations chez les Spurs depuis le début de l'année, toutes compétitions confondues.

Fifa.com (30/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Mer 30 Avr - 20:04

Italie : Prandelli emmènera Balotelli



Le sélectionneur italien Cesare Prandelli a assuré mercredi qu'il emmènerait au Mondial-2014 l'attaquant Mario Balotelli, très critiqué après une saison ratée à l'AC Milan.

"Mario peut se planter parfois, mais je ne le laisserai pas à la maison. Mario a marqué 14 fois pour l'Italie, c'est quelque chose qu'on ne peut pas ignorer", a déclaré Cesare Prandelli, dans une interview au quotidien italien Corriere della Sera.

La présence de Balotelli a été mise en doute par la presse après une saison décevante au sein de l'AC Milan et compte tenu de l'émergence des jeunes attaquants du Torino Ciro Immobile et de la Roma Mattia Destro.

Fifa.com (30/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Sam 3 Mai - 11:04

Angleterre : Wenger défend Wilshere pour Brésil 2014



Le manager d'Arsenal Arsène Wenger a estimé vendredi que le sélectionneur de l'équipe d'Angleterre ne prendrait pas de risque excessif en sélectionnant Jack Wilshere en Coupe du monde, si le milieu de terrain est "complétement rétabli".

Wilshere a été écarté des terrains après une fracture à un pied contractée lors d'un match amical le 5 mars dernier contre le Danemark.

Les Gunners espéraient son retour dès ce week end en Premier League contre West Bromwich, mais il ne devrait pas être disponible avant la dernière journée contre Norwich, soit quelques jours avant la finale de la FA Cup le 17 mai.

Trois matches amicaux sont prévus pour la sélection anglaise ainsi qu'un stage d'entraînement, avant leur premier match au Brésil contre l'Italie le 14 juin. Pour Wenger, ce laps de temps sera suffisant pour que son joueur, 22 ans, ait retrouvé sa forme.

"Ce ne sera pas un coup de poker s'il est complétement rétabli. Cela sera un renfort de poids pour l'équipe d'Angleterre", a déclaré Wenger. "S'il y avait un doute sur son état de santé, alors oui ce serait un coup de poker, mais je pense qu'il sera complétement remis. Sur le plan médical, il devrait aller bien".

Son coéquipier, Alex Oxlade-Chamberlain, espère également faire partie de l'équipe de Roy Hodgson pour la coupe du monde. Il a manqué la victoire 3-0 lundi contre Newcastle à l'Emirates Stadium, qui a solidifié la quatrième place des Londoniens au classement, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions, en raison d'un problème récurrent à l'aine.

"Chamberlain a pour le moment un problème à l'aine. Nous verrons comment cela progresse", a déclaré Wenger. "Pour la coupe du monde, il devrait être rétabli. De notre côté, sera-t-il de retour avant la fin de la saison ? Je ne sais pas", a ajouté l'entraîneur historique d'Arsenal.

Fifa.com (02/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Lun 5 Mai - 20:20

Costa Rica, Keylor Navas : "C'est le défi d'une vie"



Meilleur joueur du championnat espagnol en mars, meilleur pourcentage de réussite de la Liga (78 %), gardien le plus hermétique du dernier tour des qualifications mondialistes de la CONCACAF : Keylor Navas soigne ses statistiques au meilleur moment. Coqueluche du Costa Rica, il fait actuellement les beaux jours de Levante, mais les rumeurs annoncent son départ prochain pour l'AC Milan, l'Atlético de Madrid ou encore Barcelone… Rien que ça !

Le principal intéressé ne pipe pas. "Aujourd'hui, je suis à Levante. Je dois me donner à fond pour mon club. On verra bien", sourit le Tico formé au Deportivo Saprissa, qu'il a quitté pour rejoindre le club espagnol d'Albacete en 2010.

FIFA.com a rencontré le portier de 27 ans pour évoquer ses performances dans le championnat espagnol et la rude phase de groupes qui l'attend au Brésil, où le Costa Rica affrontera trois champions du monde : l'Uruguay, l'Italie et l'Angleterre.


Keylor, que vous inspire votre rang actuel de meilleur gardien du championnat espagnol ?
Je suis heureux et reconnaissant d'être en bonne santé et de pouvoir continuer à progresser. Je le vis avec calme et humilité, en essayant de profiter au maximum de chaque instant. C'est un vrai bonheur de voir mon travail reconnu dans un championnat aussi relevé que la Liga.

Avez-vous un modèle ?
Tous les gardiens me servent de modèle, ils ont tous quelque chose à m'apprendre. Je regarde des gardiens comme Diego López, Iker Casillas, Víctor Valdés, Gianluigi Buffon… Ce sont des joueurs d'élite, qui prouvent leur supériorité dans les cages depuis des années.

De nombreux joueurs costaricains se sont expatriés en Europe ces dernières années. Vous considérez-vous comme un pionnier ?
Les premiers arrivés ont essayé de représenter le Costa Rica le mieux possible pour faire découvrir le talent et les qualités des joueurs de notre pays. Nous tentons d'ouvrir la voie aux joueurs suffisamment ambitieux et travailleurs pour la suivre. Acquérir de l'expérience internationale permet de mûrir à tous points de vue. Nous transmettons tout ce que nous avons appris à la sélection pour en faire une équipe plus complète.

Deuxième de l'Hexagonal final de la CONCACAF, le Costa Rica affiche le meilleur bilan défensif du tournoi, avec sept buts encaissés seulement. Comment l'évolution du football tico s'est-elle passée ?
On a beaucoup travaillé et perfectionné la défense. On s'est efforcé d'améliorer la communication entre le gardien et les arrières. On suivait chaque entraînement avec la même concentration que dans un match de compétition. On a fini par se sentir bien dans notre jeu et à obtenir de bons résultats.

Qu'est-ce que le technicien Jorge Luis Pinto a apporté à la campagne de qualification pour Brésil 2014 ?
Beaucoup de travail. C'est un homme très exigeant. Nous avons peaufiné tous les aspects du jeu, et plus particulièrement l'organisation. Nous en avions besoin et nous sommes une sélection beaucoup plus disciplinée aujourd'hui.

Quel est votre premier souvenir d'une Coupe du Monde de la FIFA™?
L'édition Corée/Japon 2002. J'ai suivi le parcours du Costa Rica de très près avec mes copains. Le décalage horaire était énorme, alors on dormait tous chez l'un d'entre nous et on se levait à l'aube pour regarder les matches. On s'est beaucoup amusé.

Le Costa Rica s'amusera peut-être moins lors de Brésil 2014, avec une poule relevée. Abordez-vous l'épreuve avec optimisme ?
Bien sûr ! Rien n'est impossible dans la vie. Ce sont de grandes équipes, habituées à briller sur la scène mondiale. Mais c'est ce qui nous motive. C'est le défi d'une vie, d'une carrière. Jouons d'abord les matches et on verra. Nous garderons espoir jusqu'au bout des 90 minutes de chaque rencontre.

L'Uruguay vous a écarté d'Afrique du Sud 2010 en barrage. Vous étiez dans les buts à cette occasion. Quel souvenir en avez-vous gardé ? Espérez-vous prendre votre revanche ?
C'est notre défaite au Costa Rica qui nous a coûté le barrage. À Montevideo, on a obtenu un nul honorable. Ce sont des souvenirs à vif, peu plaisants. Aujourd'hui, nous avons la possibilité d'écrire un nouveau chapitre, mais nous n'avons pas un esprit de revanche. Participer à une Coupe du Monde est le rêve de tout joueur, nous voulons la disputer avec la manière.

L'Uruguay de Diego Forlán, Edinson Cavani et Luis Suárez, l'Angleterre de Rooney, Steven Gerrard et Daniel Sturridge, et l'Italie de Giuseppe Rossi, Mario Balotelli et Andrea Pirlo : rêve ou cauchemar ?
J'ai la chance d'évoluer dans un championnat très compétitif. Tous les dimanches, je suis confronté aux meilleurs joueurs du monde, alors il y a longtemps que les gros calibres ne me font plus peur. Je suis serein. Jouer contre l'élite est un beau défi qui nous poussera à montrer notre meilleur visage et nous permettra de connaître notre niveau. Ce sont de très grands noms du football. L'avantage, c'est qu'ils sont tellement célèbres qu'on connaît parfaitement leur jeu. Mais c'est vrai que la défense devra être constamment sur le qui-vive. Ce sont des joueurs de haut vol, qui inspirent le respect. Nous déploierons notre meilleur football pour leur compliquer la vie au maximum. Nous ne devrons en aucun cas les laisser prendre leurs aises.

Avec qui échangerez-vous votre maillot ?
Peut-être avec Buffon. Ce sera une belle rencontre, un beau duel...

Comment vivez-vous les derniers matches de la saison avant la Coupe du Monde ? Craignez-vous d'être blessé, comme Víctor Valdés ? Vous ménagez-vous davantage ?
Non, je m'en remets à Dieu. Si mon destin est de jouer la Coupe du Monde, il me protègera. Sinon, je continuerai à travailler et à profiter de chaque jour sans me fixer d'autres objectifs.

Fifa.com (05/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Ven 9 Mai - 21:15

Italie : Dernier match de préparation contre Fluminense



L'Italie disputera un dernier match amical avant le Mondial-2014 dimanche 8 juin contre Fluminense, un des clubs de Rio de Janeiro, à Volta Redonda (État de Rio), a annoncé vendredi la Fédération italienne de football (FIGC).

Le match débutera à 17h30, heure locale (20h30 GMT, 22h30 en Italie).

Auparavant, l'Italie, qui commence sa Coupe du monde contre l'Angleterre le mercredi 14 juin à Manaus (Groupe D), affrontera en amical l'Irlande le 31 mai en Angleterre, et le Luxembourg le 5 juin.

Fifa.com (09/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Lun 12 Mai - 20:56

Angleterre : Trois Lions, trois anciens, trois petits jeunes



Les anciens Steven Gerrard, Frank Lampard et Wayne Rooney figurent bien dans la liste des 23 Anglais pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014 dévoilée lundi par le sélectionneur Roy Hodgson, tout comme les petits jeunes Ross Barkley, Luke Shaw et Raheem Sterling, moins expérimentés.

Le milieu d'Everton de 20 ans, le latéral de Southampton de 18 ans et l'ailier de Liverpool de 19 ans ont toutefois déjà été sélectionnés, mais ils sont les trois joueurs de champ à compter le moins de capes, avec respectivement 3, 1 et 2 matches sous le maillot de l'équipe nationale.

Sterling, auteur d'une saison pleine avec les Reds (9 buts en 33 matches), a fait ses début en novembre 2012 lors de la fameuse défaite contre la Suède (4-2) avec un quadruplé d'Ibrahimovic.

Shaw figure lui dans l'équipe-type de Premier League et a poussé vers la sortie le vétéran de Chelsea Ashley Cole, qui avait annoncé dimanche soir qu'il mettait fin à sa carrière internationale et qu'il avait remplacé en mars contre le Danemark.

Enfin, la présence de Barkley est la seule relative surprise même si le poumon des Toffees, appelé pour la première fois en septembre, s'est montré régulier avec six buts spectaculaires en 34 matches de championnat.

Sa présence pousse dans la liste des sept réservistes les Red Devils Tom Cleverley et Michael Carrick.

Dans le trio des trois glorieux anciens appelés à disputer leur 3e Mondial après 2006 et 2010, la présence du relayeur de 35 ans de Chelsea était la moins évidente après une saison en demi-teinte.

Le buteur des Red Devils, auteur de 17 buts lors d'une saison délicate, n'a lui pas joué lors des deux derniers matches en raison d'ischio-jambiers douloureux.

Ce qui n'a pas inquiété Roy Hodgson au moment de le sélectionner, pas plus que la situation de son coéquipier Phil Jones ou celle des Gunners Alex Oxlade-Chamberlain et Jack Wilshere, également longtemps forfaits cette saison.

Le petit milieu d'Arsenal, touché en mars à un pied contre le Danemark, a ainsi pu rejouer dimanche à Norwich pour la première fois depuis sa blessure.

Kyle Walker, le latéral de Tottenham touché au bassin, n'a lui pas pu se remettre à temps et il est forfait.

A noter enfin la présence dans la liste complémentaire des attaquants Andy Carroll, l'ancien buteur titulaire qui tente de rebondir à West Ham, et de Jermain Defoe, le seul expatrié de la liste puisqu'il a quitté Tottenham cet hiver pour le Canada.

Au Brésil, l'Angleterre a hérité d'un premier tour compliqué avec l'Italie, l'Uruguay et le Costa Rica dans le Groupe D.

La liste des 23 joueurs :

Gardiens : Joe Hart (Manchester City), Ben Foster (West Brom), Fraser Forster (Celtic)

Défenseurs : Glen Johnson (Liverpool), Phil Jagielka (Everton), Gary Cahill (Chelsea), Chris Smalling (Manchester United), Phil Jones (Manchester United), Leighton Baines (Everton), Luke Shaw (Southampton)

Milieux : Steven Gerrard (Liverpool), Frank Lampard (Chelsea), Jordan Henderson (Liverpool), James Milner (Manchester City), Jack Wilshere (Arsenal), Ross Barkley (Everton), Adam Lallana (Southampton), Raheem Sterling (Liverpool), Alex Oxlade-Chamberlain (Arsenal)

Attaquants : Wayne Rooney (Manchester United), Daniel Sturridge (Liverpool), Daniel Welbeck (Manchester United), Rickie Lambert (Southampton)

Réservistes : John Ruddy (g/Norwich), Jon Flanagan (d/Liverpool), John Stones (d/Everton), Michael Carrick (m/Manchester United), Tom Cleverley (m/Manchester United), Andy Carroll (a/West Ham), Jermain Defoe (a/Toronto/CAN)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA, le 16 mai 2014 à 12h00 CET.

Fifa.com (12/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Lun 12 Mai - 21:10

Angleterre : Des absents de poids, pas de vrai surprise



Le sélectionneur de l'Angleterre Roy Hodgson a retenu lundi pour le Mondial-2014 une équipe singulièrement rajeunie mais finalement sans réelle surprise même si de nombreux joueurs importants en éliminatoires sont manquants.

"Si j'avais dû choisir en octobre après les deux derniers matches qualificatifs, la sélection aurait pu avoir un autre visage mais de l'eau a coulé sous les ponts depuis", a ainsi reconnu Hodgson au moment d'expliquer ses choix.

Et le technicien de penser sûrement aux "anciens" Ashley Cole, Michael Carrick ou même encore Theo Walcott, absents respectivement par choix personnel, par méforme et sur blessure.

Ce qui par ricochet fait le bonheur de Luke Shaw, Ross Barkley et Raheem Sterling, plus vraiment des néophytes car déjà sélectionnés par le passé mais tous les trois âgés de 20 ans ou moins, ce qui donne un air rafraîchissant à la liste des 23.

"Ils se sont imposés d'eux-mêmes et leurs qualités ont pesé dans ma réflexion. En octobre, je ne pensais ainsi sûrement pas que Sterling pourrait avoir l'impact qu'il vient d'avoir", a poursuivi Hodgson, notamment au sujet de l'ailier de Liverpool, auteur de 9 buts en Premier League.

Shaw, le latéral de Southampton, meilleur spécialiste de la saison à gauche, a lui forcé Ashley Cole a officialiser dimanche l'arrêt de sa carrière internationale.

"L'un a 107 sélections et l'autre en a beaucoup devant lui qui l'attendent. Ce coup de fil à Ashley n'était pas facile et je ne peux que lui être incroyablement reconnaissant d'avoir accepté aussi gracieusement ce choix. La suite dira si c'était le bon ou non."

Lampard, Gerrard et Rooney, joueurs-cadres
Enfin, Barkley, le milieu d'Everton, "un joueur très excitant mais sur lequel il ne faut pas trop mettre la pression" selon son sélectionneur, a marqué les esprits avec six buts et un évident sens du spectacle.

Sans les blessures de Townsend ou encore Rodriguez, l'histoire aurait toutefois pu être différente. Tout comme la saison de crise de Manchester United a joué un vilain tour aux Red Devils puisque Michael Carrick et Tom Cleverley, éléments-clés de la campagne des qualifications, ne sont que réservistes.

Du coup, la sélection aux Trois Lions ne compte que six joueurs ayant déjà disputé un Mondial et l'attaquant Rooney, ainsi que les milieux Gerrard et Lampard, tous trois retenus pour leur 3e tournoi mondial, auront un évident rôle au delà du secteur sportif.

"Frank est un joueur très important de notre dispositif, a ainsi assuré Hodgson au sujet du milieu de 35 ans qui n'est plus indiscutable à Chelsea. Il ne faut pas raisonner en terme d'âge, mais en terme de poste. Au milieu, il y a beaucoup de rôles à occuper. Il continue de jouer un rôle important en club et on pense que l'on aura besoin cet été de ses qualités de meneur d'hommes".

Si l'équipe-type laisse peu de place aux doutes, Hodgson est toutefois toujours taraudé par une question: la gravité de la blessure du défenseur Phil Jones à l'épaule il y a une semaine, alors que celles subies récemment par Wilshere, Oxlade-Chamberlain ou encore Rooney ne l'émeuvent pas plus que ça.

Outre ses fidèles (Jagielka, Lambert, Milner), il a donc conseillé au stoppeur de 19 ans John Stones, zéro cape, de se tenir particulièrement prêt dans la liste des 7 jokers, où figurent également les attaquants Andy Carroll et Jermain Defoe.

Fifa.com (12/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Lun 12 Mai - 21:18

Le Costa Rica dévoile une préliste de 30 joueurs



Le sélectionneur du Costa Rica, Jorge Luis Pinto, a dévoilé lundi une préliste de 30 joueurs en vue du Mondial-2014.

Les 30 présélectionnés:


Gardiens: Keylor Navas (Levante/ESP), Patrick Pemberton (Alajuelense), Daniel Cambronero (Herediano), Esteban Alvarado (AZ Alkmaar/NED)

Défenseurs: Giancarlo González (Columbus Crew), Johnny Acosta (Alajuelense), Kendall Waston (Saprissa), Michael Umaña (Saprissa), Roy Miller (New York Red Bulls/USA), Christian Gamboa (Rosenborg/NOR), Oscar Duarte (Bruges/BEL), Heiner Mora (Saprissa), Junior Díaz (Mayence/GER), Waylon Francis (Columbus Crew)

Milieux de terrain: Yeltsin Tejeda (Saprissa), Carlos Hernández (Wellington Phoenix), Celso Borges (AIK/SUI), José Miguel Cubero (Herediano), Hansell Arauz (Saprissa), Michael Barrantes (Aalesund/NOR), Esteban Granados (Herediano), Ariel Rodriguez (Alajuelense), Jairo Arrieta (Columbus Crew), Marco Ureña (Kubán Krasnodar/RUS), Christian Bolaños (Copenhague/DEN), Diego Calvo (Valerenga)

Attaquants: Randall Brenes (Cartaginés), Alvaro Saborío (Real Salt Lake), Bryan Ruiz (PSV Eindhoven/NED), Joel Campbell (Olympiakos/GRE)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA, le 16 mai 2014 à 12h00 CET.

Fifa.com (12/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Mar 13 Mai - 14:00

Uruguay : Une liste sans surprise, ni Abreu



Le sélectionneur de l'Uruguay, Oscar Tabárez, a annoncé lundi une préliste de 25 joueurs en vue du Mondial au Brésil, avec les attaquants Luis Suárez (Liverpool) et Edinson Cavani (Paris SG) comme têtes d'affiche.

Seul Sebastián Abreu, demi-finaliste et véritable attraction du Mondial-2010 en Afrique du Sud, manque à l'appel.

Les 25 joueurs:

Gardiens (3): Fernando Muslera (Galatasaray, TUR), Martín Silva (Vasco Da Gama, BRA); Rodrigo Muñoz (Libertad, PAR).

Défenseurs (7): Diego Lugano (West Bromwich Albion, ENG), Diego Godín (Atlético Madrid, ESP), José María Giménez (Atlético Madrid, ESP), Martín Cáceres (Juventus, ITA), Maximiliano Pereira (Benfica, PAR), Jorge Fucile (Porto, POR), Sebastián Coates (Nacional, URU).

Milieux (10): Egidio Arévalo Ríos (Morelia, MEX), Walter Gargano (Parme, ITA), Diego Pérez (Bologna, ITA), Sebastián Eguren (Palmeiras, BRA), Alvaro González (Lazio, ITA), Alejandro Silva (Lanús, ARG), Álvaro Pereira (San Pablo, BRA), Cristian Rodríguez (Atlético Madrid, ESP), Gastón Ramírez (Southampton, ENG), Nicolás Lodeiro (Botafogo, BRA).

Attaquants (5): Luis Suárez (Liverpool, ENG), Edinson Cavani (Paris SG, FRA), Diego Forlán (Cerezo Osaka, JAP), Cristian Stuani (Espanyol, ESP), Abel Hernández (Palermo, ITA).

Tabarez a également retenu trois autres joueurs, qui restent à disposition du staff pour pallier d'éventuels forfaits, mais sans s'entraîner: Andrés Scotti (Nacional, URU), Álvaro Fernández (Gimnasia La Plata, ARG) et Gonzalo Castro (Real Sociedad, ESP).

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA, le 16 mai 2014 à 12h00 CET.

Fifa.com (12/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Ven 16 Mai - 23:49

Italie : Prandelli pourrait emmener Cassano et Rossi



Le sélectionneur de l'Italie, Cesare Prandelli, pourrait emmener à la fois Antonio Cassano et Giuseppe Rossi parmi ses attaquants au Mondial-2014, a-t-il dit vendredi à la Gazzetta dello sport.

"Ils peuvent aussi venir tous les deux", a répondu Prandelli à la question du ballottage entre les deux joueurs, présents dans la pré-liste de 30 "azzurri".

Cassano n'a plus été appelé depuis la finale de l'Euro-2012 mais finit la saison très fort avec Parme et a clamé son envie de jouer la Coupe du monde.

En se donnant à fond, en marquant et en orchestrant le jeu, Cassano a "effacé ce qu'il peut avoir de négatif" et a réussi "à revenir dans le jeu", a dit Prandelli, qui compte sur "Fantantonio" en "faux N.9, milieu offensif gauche ou (aligné) avec Balotelli".

"Les chiffres sont les chiffres, au-delà de son orgueil et de sa motivation, Cassano a été un ton au-dessus des autres en terme de réalisme et de passes décisives", a ajouté Prandelli.

Il a également expliqué la pré-convocation de "Pepito" Rossi, qui revient tout juste sur les terrains après une blessure à un genou.

"Je l'ai rappelé parce qu'il y a quatre mois et demi il était meilleur buteur de Serie A, et l'est resté quelques semaines même sans jouer, il mérite une chance", a dit Prandelli, qui présente également sa convocation comme un "message" pour les autres après tous les efforts du joueur pour revenir.

Prandelli a "déjà une idée" de sa liste de 23, "mais je veux des confirmations", a-t-il ajouté.

L'Italie se réunit à partir de lundi au centre d'entraînement de Coverciano, à Florence, pour "dix jours de travail physique dont j'attends aussi des réponses scientifiques, pour ne pas me baser seulement sur les sensations", a conclu le sélectionneur.

Fifa.com (16/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 19:24

Uruguay : Suarez doit être opéré du genou



La participation de l'attaquant uruguayen Luis Suarez à la Coupe du monde du football 2014 au Brésil "n'est pas écartée" malgré une opération au genou gauche jeudi, a assuré l'Association uruguayenne du football (AUF) dans un communiqué.

Selon l'AUF, Suarez a ressenti "une intense douleur au genou gauche" lors d'un entraînement mercredi matin, ce qui a amené à prendre la décision de réaliser "une résection partielle du ménisque par voie arthroscopique".

"Aucune autre lésion n'a été constatée", poursuit le communiqué, première allusion officielle à la blessure du joueur vedette de la sélection uruguayenne annoncée auparavant par un journaliste local.

"Attention, Luis Suarez sera opéré des ménisques dans la matinée. Apparemment, il pourrait participer au Mondial. Incroyable", a posté sur son compte Twitter, peu après 00H00 à Montevideo (03H00 GMT jeudi) le journaliste Martin Charquero, du groupe de communication Tenfield et de sa chaîne télévisée GolTV.

Suarez, 27 ans, meilleur buteur de la saison en Premier League (31 buts) avec Liverpool, élu joueur de l'année par ses pairs et par les journalistes anglais, avait rejoint mardi à Montevideo le groupe de 25 joueurs sélectionnés pour le Mondial par Oscar Tabarez.

L'Uruguay, demi-finaliste du dernier Mondial en Afrique du Sud, entamera la compétition au Brésil dans le Groupe D, avec l'Italie, l'Angleterre et le Costa Rica.

Avant de rejoindre le Brésil, l'Uruguay a programmé deux matches amicaux contre des équipes non qualifiées pour le Mondial, l'Irlande le 30 mai et la Slovénie le 4 juin, tous deux au stade Centenario de Montevideo.

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 19:36

Italie : Attention à la bête blessée




Le calcio a baissé de niveau et se retrouve à nouveau confronté à sa violence, mais l'Italie n'est jamais aussi dangereuse que lorsqu'elle se présente en crise à un grand tournoi comme la Coupe du monde.

L'Italie joue-t-elle mieux les pieds dans la boue ? En 1982, la "Nazionale" a remporté la Coupe du monde espagnole grâce au grand pardonné Paolo Rossi, suspendu deux ans jusqu'à la veille du tournoi pour son implication dans le scandale du "Totonero" de 1980.

En 2006, l'Italie a repris la couronne mondiale sur les braises du "Calciopoli".

Et lors du dernier Euro, elle est encore parvenue en finale malgré l'opprobre suscité par les paris du "Calcioscommesse", avec descente de police à l'aube au centre d'entraînement de Coverciano à deux jours du départ pour la Pologne.

Le sphinx italien n'a pas peur du scandale et débarque au Brésil encore secoué par les événements de la finale de la Coupe d'Italie, le 3 mai, où trois blessés par balles, dont un grave, ont rappelé que le calcio n'avait pas réglé son problème de violence dans les stades.

Cinquième rang européen
Malgré ce nouvel accroc à son image, l'Italie figure "au second rang des favoris", selon l'expression utilisée à la fois par le sélectionneur Cesare Prandelli et le gardien et capitaine Gianluigi Buffon.

Pourtant sa place sur le grand Monopoly du football s'est dépréciée et l'Italie de club n'a plus d'hôtel Rue de la Paix. Cette année son seul représentant à la phase à élimination directe de la Ligue des champions, l'AC Milan, a été balayé par l'Atletico Madrid en 8e de finale (1-0/4-1).

Et la Juventus, triple championne d'Italie, a baissé pavillon en demi-finale de la consolante, l'Europa League, contre le Benfica Lisbonne (2-1/0-0), représentant du Portugal, le pays qui a relégué l'Italie à la cinquième place du coefficient Uefa, résultat vécu comme un camouflet dans la Péninsule.

Hormis celui de la Juve et San Siro, les stades italiens souffrent de la comparaison avec les enceintes ultra-modernes des autres pays, ils perdent des spectateurs à cause de la violence et de la télévision, et les champions désertent.

Après Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic ou Edinson Cavani, tous partis au Paris SG, l'étoile naissante Paul Pogba risque aussi de disparaître à l'horizon, attirée par des clubs plus riches et plus forts.

Pyramide des âges
Mais si le foot de clubs va mal, la sélection brille. Et l'histoire parle pour l'Italie, quatre fois vainqueur du trophée (1934, 1938, 1982, 2006), équipe la plus titrée derrière le Brésil (cinq victoires).

Cependant elle se retrouve confrontée à un problème de pyramide des âges. Les leaders des finalistes de l'Euro-2012 ont vieilli de deux ans, avec Buffon (36 ans) et Andrea Pirlo (35 ans). Le climat brésilien et les épines du groupe D, l'Angleterre et l'Uruguay, avec le Costa Rica, pourraient faire mal.

La troisième star, Mario Balotelli (23 ans), n'a pas confirmé le niveau stratosphérique atteint un soir de doublé contre l'Allemagne en demi-finale de l'Euro-2012.

Et la relève tarde à éclore. "Les jeunes doivent en faire plus, nous attendons plus d'eux, explique Prandelli à l'AFP, il y en avait tant au sortir de l'Euro, des grands espoirs... Il me semble qu'ils peinent un peu".

Ciro Immobile a accompli la seconde moitié de saison en boulet de canon, terminant meilleur buteur de Serie A (22 buts), mais il n'a pu être testé qu'une fois en amical, contre l'Espagne (défaite 1-0), en mars.

Prandelli voit pour l'attaquant du Torino un destin à la Paolo Rossi (1982) ou à la "Toto" Schillaci (1990), qui avaient explosé lors d'un Mondial. Immobile est capable d'éclairs de génie et de volées dans le petit-filet.

La force de l'Italie reste une organisation collective impeccable, basée sur une défense 80% Juve (Buffon, Andrea Barzagli, Leonardo Bonucci, Giorgio Chiellini) et un sens tactique de tradition, sublimé par la science de Prandelli.

Fifa.com (22/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 19:38

C'est l'Italie de Prandelli



L'atout majeur de l'Italie, moins dotée en champions que les autres grandes nations, reste son sélectionneur, Cesare Prandelli, maître tacticien, fin psychologue et modèle de fair-play.

Le vrai "fuoriclasse" s'assied sur le banc. Le "Mister" est le seul entraîneur de la planète à tirer durablement le meilleur du fantasque Mario Balotelli. Cet exploit synthétise les qualités d'un homme qui a déjà re-signé pour deux ans de plus à la tête de la "Nazionale" et poursuivra sa mission, à moins d'une catastrophe au Brésil.

Sous le maillot "azzurro", "Super Mario" se replie, participe à l'effort collectif et sourit quand il marque. Il le doit à la patiente gestion paternaliste de Prandelli.

Le sélectionneur aux souliers vernis et au brushing impeccable a bien d'autres réussites à son actif. Arrivé après le désastre d'une élimination au premier tour au Mondial-2010, il a conduit en finale de l'Euro-2012 un groupe un rien moins talentueux que les cadors du continent, grâce à une organisation impeccable.

Michel Platini, qui a joué avec lui à la Juventus dans les années 1980, salue dès qu'il en a l'occasion la métamorphose du jeu italien, plus offensif, opérée par Prandelli. "De tous mes coéquipiers, j'étais sûr que lui deviendrait entraîneur. Il était intelligent, sensible et ouvert", salue le président de l'UEFA.

Le CT (se prononce: "tchiti", pour commissario tecnico) est aussi apprécié des médias pour sa disponibilité à parler du jeu et à donner -quelques fois- son onze la veille, à l'heure où ses collègues abusent des entraînements à huis-clos et de la langue de bois.

Deux défaites en quatre ans
"Nous travaillons sur deux trois modules, 4-3-1-2, 4-5-1 et 3-5-2, il me semble plus difficile de penser à un 4-3-3", a-t-il expliqué à la Gazzetta dello sport.

Son Italie caméléon n'a perdu que deux matchs officiels dans le temps réglementaire en quatre ans, la finale de l'Euro-2012 contre l'Espagne et en poules de Coupe des confédérations contre le Brésil (4-2). Lors de ce tournoi l'Italie ne s'était inclinée qu'aux tirs au but (0-0, 7 t.a.b. à 6) contre la Roja en demies.

Sans faux-semblant, il reconnaît que son groupe n'a que trois stars mondiales, Andrea Pirlo, Gianluigi Buffon et Balotelli, deux "vieux" et un jeune pas encore confirmé.

Mais il se dit "convaincu d'avoir des joueurs qui, sans avoir cette stature mondiale, sont des très bons joueurs". Comme Daniele De Rossi ? "Par exemple".

Prandelli est également apprécié pour sa sobriété et son fair-play. Il avait pris sous sa responsabilité la raclée en finale de l'Euro, déclenchant les applaudissements de la salle en conférence d'après-match, de la part des journalistes italiens comme espagnols.

Il s'efforce d'inculquer cette correction à ses joueurs, et raconte dans son autobiographie "Le calcio fait du bien" organiser des matchs d'entraînement où il donne penalty dès qu'un joueur conteste. "Je l'ai fait encore à la Coupe des confédérations, mais je ne vous dis pas combien de penalties j'ai sifflé", raconte-t-il à l'AFP en riant.

L'entorse au code éthique
L'homme public est aussi engagé, il est allé entraîner dans les prisons et participe à la campagne contre les violences conjugales.

Seule petite entorse à son image, la non-application stricte de son fameux code éthique pour un coup de coude de Giorgio Chiellini, à quelques jours de la publication de la pré-liste de 30.

Prandelli avait pourtant juré que tout joueur coupable d'un mauvais geste était sanctionné d'une convocation. Il a jugé que "Giorgione" n'avait "pas été violent" sur le coup, pêchant plus par maladresse.

Le CT n'allait surtout pas se priver d'un pilier de sa défense au Brésil, mais peut-être aurait-il pu le suspendre pour le premier amical de préparation, le 31 mai à Londres contre l'Eire, pour adoucir la polémique. Balotelli, De Rossi ou Mattia Destro avaient eux été sanctionnés en leur temps.

Il ne manque qu'un titre à cet entraîneur qui fait bien jouer ses équipes, de la Fiorentina à l'Italie, mais reste sans palmarès. Au Brésil, "nous devons nous organiser pour aller en finale, moi je veux aller en finale, après on verra".

Fifa.com (22/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 19:39

Italie : Balotelli, pourquoi toujours lui ?



Le parcours de l'Italie au Mondial-2014 dépendra en partie du Mario Balotelli qu'elle emmène au Brésil: le buteur explosif ou la star capricieuse ?

A sa décharge, Balotelli est toujours la cible des tabloïds, comme en Angleterre quand il jouait à Manchester City. Après le fameux tee-shirt "Why always me ?", il aurait pu en arborer un marqué "Perché sempre io ?" Oui: Pourquoi toujours lui ? La vox populi scrute toute sa vie, des relations avec ses petites amies à sa première rencontre avec sa fille Pia, reconnue à l'âge de un an.

Certes, il cherche un peu les ennuis en réagissant souvent mal, comme lors d'un clash en direct, après un match raté, avec Giancarlo Marocchi, devenu consultant sur la chaîne Sky Sport. "Crois-moi, tu ne comprends rien au foot", avait lancé Balotelli. Marocchi a tout de même gagné la Ligue des champions 1996 avec la Juve...

Mais il se retrouve souvent injustement accusé. En octobre 2013 il avait été insulté pour avoir refusé dans un tweet, resté célèbre en Italie, d'être bombardé symbole de la lutte contre la Camorra lors d'un entraînement des "Azzurri" sur un terrain confisqué au crime organisé. "Une polémique écoeurante de bienpensance", avait jugé le groupe anti-mafia Pio La Torre, estimant qu'on ne doit pas demander "à un footballeur de 22 ans" (23 désormais) de lutter contre la mafia, mais à l'Etat. Un mois après son retour en Italie, au mercato d'hiver 2013, les flashes s'étaient multipliés dans les médias italiens car... il avait garé sa voiture en double-file à l'aéroport de Milan-Linate.

Prandelli son avocat
"Balo" est une star quoiqu'il fasse. Le problème réside justement dans l'immense attente autour de ce joueur doué, mais qui n'a pas encore explosé au plus haut-niveau, hormis lors de son doublé contre l'Allemagne à l'Euro-2012, fêté de la célèbre pose Hulk, tous pectoraux dehors. Le Mondial est la deuxième grande compétition internationale de Balotelli, l'occasion de montrer sa valeur au Brésil, où il avait été bien accueilli par le public lors de la Coupe des confédérations, avant de terminer trop tôt le tournoi sur blessure.

"Ses progrès pourraient être déterminants pour nous", estime Prandelli, qui a "un bon rapport avec lui, quelques fois nous arrivons à communiquer sans parler". Le "Mister" défend toujours son attaquant en public, mais le tance en privé. Plus patient que José Mourinho ou Roberto Mancini, il réussit à tirer le meilleur parti de l'explosivité de Super Mario. Lui le veut devant, et nulle part ailleurs. Balotelli "a joué ses meilleurs matchs seul en pointe" avec l'AC Milan cette saison, estime Prandelli. Il a quand même marqué 14 buts en Serie A cette saison. Super Mario "doit rester là-bas devant, dans la surface, il ne doit pas revenir, et prendre patience si au bout de dix minutes il s'ennuie tout seul: il doit rester concentré sur les bons déplacements", ajoute le sélectionneur.

Patience
D'une manière générale l'étoile doit apprendre la patience. "Ces dernières années, il a gaspillé beaucoup d'énergie pour des petites choses, juge Cesare Prandelli, les grands champions ne le font pas, ils pensent seulement à gagner".

Le sélectionneur reste pourtant l'entraîneur ayant tiré le meilleur parti de l'attaquant de l'Italie, idole des jeunes supporters, cible préférée des tifosi adverses. Irrégulier avec le Milan, "Super Mario" est presque toujours bon avec la "Nazionale", quelques fois exceptionnel. Car si "Balo" agace par son indolence, il est aussi un joueur capable de décider une demi-finale de Championnat d'Europe en deux éclairs.

Malheureusement, ce match de grâce à Varsovie reste sa seule référence au très, très haut niveau, celui que l'Italie espère atteindre, en quête d'une cinquième couronne mondiale. Docteur Balotelli ou Mister Mario a tout pour faire "un grand champion, conclut Prandelli, il doit seulement trouver une sérénité intérieure et un équilibre" pour exprimer un "potentiel illimité."

Fifa.com (22/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 20:13

Groupe D : un champion du monde restera au tapis



Avec trois outsiders sérieux, l'Italie, l'Uruguay et l'Angleterre, en plus du Costa Rica, le groupe D est l'un des plus relevés du Mondial-2014 et il laissera forcément au tapis au moins un ancien champion du monde.

Ce groupe D pèse à lui seul sept Coupes du monde (quatre pour l'Italie, deux pour l'Uruguay et une pour l'Angleterre), davantage que toute autre poule du Mondial brésilien.

Il met également aux prises le champion d'Amérique du Sud (Uruguay), demi-finaliste de la dernière édition, et le vice-champion d'Europe (Italie).

Résultat, une qualification pour les 8e de finale de l'Angleterre de Rooney, Gerrard ou Lampard apparaîtrait presque comme un exploit. Pour le Costa Rica, ce serait inouï.

Brillant en Afrique du Sud en 2010 puis lors de la Copa America 2011, l'Uruguay a pourtant eu les plus grandes difficultés à se qualifier pour le Brésil.

Seulement cinquième des éliminatoire sud-américains, la "Celeste" a dû passer par un barrage face à la Jordanie pour retrouver son grand voisin brésilien, à qui elle a fait tant de mal en 1950.

De plus, son attaquant vedette Luis Suarez, auteur d'une saison de folie, joueur de l'année et meilleur buteur en Angleterre, doit être opéré d'un genou après un problème à l'entraînement mercredi. Il s'agit d'une intervention sur les ménisques, et l'encadrement uruguayen se veut rassurant, soulignant qu'il devrait être présent au Mondial. Mais retrouvera-t-il vraiment la forme et l'efficacité qu'il avait avant ce repos forcé?

L'Uruguay pourra toutefois compter sur Edinson Cavani, prolifique avec le Paris SG (25 buts aux côtés de l'ogre Ibrahimovic) et une solide défense bâtie autour de Diego Godin, champion d'Espagne avec l'Atletico Madrid. De quoi voir grand.

"L'Uruguay est la seule équipe qui peut ébranler psychologiquement la sélection du Brésil", estimait même il y a deux semaines l'ex-N.10 de la "Seleçao", Zico.

Si l'Uruguay, qui commence en douceur face au Costa Rica, assume son statut, beaucoup de choses pourraient se jouer dès le 14 juin dans la fournaise de Manaus, avec un brûlant Angleterre-Italie.

Serpents et tarentules
Remake du quart de finale de l'Euro-2012 remporté aux tirs au but par les Azzuri, cet Angleterre-Italie a aussi des airs de "rumble in the jungle", surnom du célèbre duel Ali-Foreman en 1974 sur le ring de Kinshasa.

Car il fera très chaud et très humide à l'Arena Amazonia de Manaus, en pleine Amazonie.

"Les Anglais ne sont pas totalement étrangers au climat de Manaus. C'est une ville tropicale avec un climat que les sujets de la Reine connaissaient bien du temps de leur empire dans des pays où le soleil ne se couchait jamais", avait assuré en mars le ministre brésilien des Sports Aldo Rebelo.

Dès le lendemain du tirage au sort, les tabloïds anglais avaient en effet pointé le rendez-vous de Manaus, entre raccourcis et exagérations.

Le "Mirror", évoquant Manaus comme l'un des endroits "les plus mortifères" au monde, avait ainsi publié en Une un photo-montage sur fond de jungle, avec le sélectionneur anglais Roy Hodgson affublé d'un casque colonial et qui commençait "à sentir monter la chaleur".

"Oui, nous sommes une ville au coeur de l'Amazonie, avec nos problèmes, comme ailleurs, mais il n'y a pas de serpents vénéneux qui rampent dans les rues ou de tarentules qui tombent des arbres", avait répliqué le maire, Arthur Virgilio Neto.

S'ils survivent aux serpents et aux araignées, les Italiens, même un peu vieillissants, semblent tout de même offrir un peu plus de garanties sportives que les Anglais.

Mais il est possible aussi que le classement du groupe se fasse en fonction des résultats obtenus contre le Costa Rica.

Deuxièmes du tour final des éliminatoires Concacaf derrière les Etats-Unis, les "Ticos" s'appuient sur une bonne défense et sur quelques talents offensifs comme Bryan Ruiz (PSV Eindhoven) et Joel Campbell (Olympiakos).

Concentrés sur leurs affrontements directs, les trois gros seraient bien inspirés aussi de ne pas abandonner de points à la petite sélection centre-américaine.

Fifa.com (22/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 20:15

Uruguay : Suarez, idole controversée



L'attaquant uruguayen de Liverpool Luis Suarez s'est imposé ces dernières années comme l'un des meilleurs attaquants de la planète, mais ce brillant parcours a été terni par d'encombrantes controverses.

Autre ombre au tableau, plus immédiate: l'avant-centre s'est blessé à un genou mercredi et devait être opéré des ménisques jeudi. Selon l'encadrement, il sera toutefois bien présent au Mondial.

Joueur de l'année et meilleur buteur de Premier League (30 buts) cette année, "Luisito", comme le surnomment affectueusement ses compatriotes, est déjà à 27 ans le buteur le plus prolifique de l'histoire de la "Celeste", avec 39 buts en 77 sélections.

A la fois habile des deux pieds et de la tête et habité d'une détermination sans faille, l'enfant de Salto (nord-est) arrive au Mondial-2014 au sommet de sa carrière, et son association avec le Parisien Edison Cavani constitue aux yeux de nombreux experts le meilleur duo d'attaque du monde.

S'il fait l'unanimité par son talent et sa combativité, le "Pistolero" est souvent désigné comme un "serial-simulateur" versé dans l'art de provoquer penalties et coups francs. Il a en outre été au centre de plusieurs scandales et controverses au cours de sa carrière, souvent par excès de fougue.

En 2010, alors qu'il jouait pour l'Ajax d'Amsterdam, il avait été suspendu sept matches du championnat des Pays-Bas pour avoir mordu un joueur du PSV Eindhoven, Otman Bakkal. A la suite de ce geste il avait été surnommé "le Cannibale de l'Ajax".

Depuis son arrivée à Liverpool en 2012, il entretient des relations compliquées avec l'Angleterre, dont la fédération l'a suspendu longuement à deux reprises, une fois pour des insultes racistes contre Patrice Evra (Manchester United), une autre pour avoir encore mordu un adversaire, Branislav Ivanovic (Chelsea).

En équipe nationale aussi Suarez a fait parler de lui. Lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud, il a intentionnellement dégagé un ballon de la main sur la ligne de but, empêchant le Ghanéen Dominic Adiyiah de marquer. Il avait été expulsé, et les caméras de télévision l'avaient montré célébrant l'échec d'Asamoah Gyan, tireur malheureux du penalty.

Si sa personnalité peut choquer à l'étranger, elle a plutôt tendance à séduire dans son pays, où ses compatriotent n'aiment voir dans la plupart de ces épisodes que l'illustration de la "garra charrua" ("hargne uruguayenne") et de la ruse propre aux joueurs latino-américains.

"J'ai vécu des moments difficiles, compliqués avec Liverpool, parce que des mensonges ont circulé, mais j'ai toujours eu la conscience tranquille", commentait-il récemment, se disant désormais "plus calme, plus tranquile".

A l'issue d'une saison de tous les records, couronnée par les trophées de meilleur joueur du championnat (élu par ses pairs) et de joueur de l'année (par les journalistes), Suarez rêve aujourd'hui d'apporter à l'Uruguay sa troisième couronne mondiale, après celles de 1930 et 1950.

Lors des éliminatoires, il a été le meilleur buteur de la zone Amsud, devant l'Argentin Lionel Messi, et il atteint aujourd'hui, selon son sélectionneur Oscar Tabarez, "l'étape de meilleur rendement" de sa carrière.

Dans un récent entretien à des agences internationales, Tabarez tentait d'expliquer la personnalité de Suarez en ces termes: "il est le premier à l'entraînement et il va faire ce qu'il fait toujours: s'énerver lors des petits matches, critiquer celui qui arbitre en lui reprochant d'être contre lui, et il va être de mauvaise humeur pendant plusieurs heures s'il perd lors d'un petit jeu où il joue gardien de but".

Cette combativité n'a jamais quitté ce joueur d'origine modeste, de ses premiers pas au Nacional de Montevideo jusqu'à l'Angleterre, en passant par les Pays-Bas (Groningen et Ajax d'Amsterdam).

Elle sera précieuse pour la "Céleste", quatrième en Afrique du Sud et vainqueur de la Copa America 2011, à l'heure d'aborder le Mondial brésilien dans un groupe très relevé comptant également l'Italie, le Costa Rica et... l'Angleterre.

Fifa.com (22/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 20:18

Costa Rica : Ruiz, espoir dans le "groupe de la mort"



Pied gauche de rêve, physique de play-boy: Bryan Ruiz, attaquant du PSV Eindhoven, porte tous les espoirs des supporters d'un Costa Rica présenté comme la victime expiatoire de l'Italie, de l'Uruguay et de l'Angleterre dans le "groupe de la mort" du Mondial.

"Nous n'avons rien à perdre et beaucoup à gagner, déclarait récemment la star des "Ticos" à la chaîne de TV Fox Sports. Nous ne voulons pas juste aller jouer trois matches. Nous devons nous transcender et nous qualifier".

Bon manieur de ballon, adroit de la tête, le joueur de 28 ans s'est imposé aux côtés du jeune Joel Campbell (Olympiakos/GRE) comme l'atout maître de l'attaque de la sélection dirigée par le Colombien Jorge Luis Pinto lors d'une brillante campagne de qualification marquée par des victoires prestigieuses contre le Mexique et les Etats-Unis.

Réputé affable et humble malgré son statut d'icône nationale, Ruiz était cette saison titulaire incontestable au PSV Eindhoven, où il a été prêté lors du dernier mercato hivernal alors qu'il était en quête de temps de jeu à Fulham (Angleterre).

Rééditer l'exploit de 1990
C'est son deuxième passage au Pays-Bas, après avoir connu le succès à Twente en 2009-2011 (titre national, meilleur buteur du club avec 24 buts en 2009-2010). Auparavant, il s'était distingué pendant trois ans en Belgique, à La Gantoise.

Né dans la ville populaire de San Felipe de Alajuelita, au sud de San José, la capitale, Bryan Ruiz a shooté dans ses premiers ballons avec son grand-père Ruben Gonzalez, avant d'être rapidement repéré par le Liga Deportiva Alajuelense, un des clubs les plus populaires du pays.

Débutant en première division en 2003, il est devenu rapidement titulaire et a conquis avec son équipe un championnat national (2004-2005) et un titre de champion de la Concacaf (2004).

Pour sa quatrième participation au Mondial, le Costa Rica de Ruiz (62 sélections, 12 buts) s'est fixé pour objectif de rééditer l'exploit de 1990, quand il s'était qualifié pour les huitièmes de finale. Mais la tâche se présente cette fois plus ardue car Suarez, Rooney, Balotelli et consorts auront en tête de faire le plein de points face au Petit Poucet du groupe. 

Fifa.com (22/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 20:20

Angleterre : Hodgson n'a plus la bougeotte



Décevante depuis de trop nombreuses années, l'Angleterre a confié le soin de redorer son blason au Mondial-2014 à Roy Hodgson, un globe-trotter agréable de 66 ans qui a déjà connu 16 clubs, quatre sélections et pas moins de huit pays.

Arrivé à la tête de la sélection à un mois d'un Euro-2012 qu'il n'avait pu correctement préparer après le brusque départ de Fabio Capello, il avait néanmoins assuré un parcours très honorable, avec une élimination en quart de finale aux tirs au but contre l'Italie sans avoir perdu un match. Depuis, le placide technicien mène son petit bonhomme de chemin.

Jusqu'ici, son mandat avec la sélection aux Trois Lions se déroule sans tache ni vrai coup d'éclat, à l'image du personnage: critiquée pour son jeu insipide et laborieux, l'Angleterre, solide et travailleuse, a néanmoins fini invaincue dans son groupe.

Hodgson peut ainsi faire valoir un bilan avantageux de 14 victoires, neuf nuls et seulement deux défaites.

Avec lui, l'Angleterre peut compter sur un homme charmant et distingué, qui sait être fin et ferme même s'il ne se défait jamais d'un flegme typiquement britannique.

Défenseur à Crystal Palace dans une carrière de joueur sans relief, le Londonien a commencé à se former dès l'âge de 23 ans, avant d'embrasser la carrière d'entraîneur à 29 ans... à Halmstad en Suède.

Auparavant, le futur professeur de sport, d'où son côté calme et pédagogue, avait passé un an à Pretoria, en plein apartheid, pour braver le boycott sportif et jouer dans une équipe amateur.

L'Anglais connaît sur le bout des doigts les pays nordiques, pour avoir aussi exercé en club au Danemark et en Norvège, ainsi qu'avec la sélection en Finlande, que personne d'autre que lui n'a menée aussi haut (33e au classement FIFA en 2007).

Il a également eu une expérience à la tête des Émirats Arabes Unis (2002-2004).

L'Angleterre est d'ailleurs sa 4e sélection nationale: il a rendu son honneur à la Suisse en 1994 en l'emmenant en 8e de finale du Mondial américain, alors qu'elle attendait un grand tournoi depuis 1966. Dans la foulée, il l'a qualifiée pour l'Euro... Mais le virus de l'étranger l'avait rattrapé et il était déjà reparti.

Autant dire donc que cette Coupe du monde ne sera pas une surprise pour lui.

Hodgson parle couramment quatre autres langues que la sienne (Suédois, Norvégien, Italien, Allemand) et a de bonnes notions dans trois autres (Français, Danois, Finnois).

Comme entraîneur, il a pourtant attendu d'avoir 50 ans pour connaître la Premier League de son pays, avec les Blackburn Rovers en 1997.

Bizarrement, la plupart de ses expériences anglaises ne se sont pas très bien passées, et ses collaborations avec le champion 1995, Liverpool et enfin West Bromwich Albion se sont arrêtées en 1998, 2011 et 2012 plus vite que prévu.

En 1982 déjà, il avait été remercié quatre mois après son arrivée à Bristol, en raison de la banqueroute du club de 3e division.

Seule son expérience à Fulham, la plus longue après sa toute première expatriation en Suède avec deux ans et demi chez les Cottagers, s'est bien terminée. Mais il est vrai aussi qu'à WBA, son mandat n'a pas été stoppé par de mauvais résultats, mais par l'appel flatteur de la FA.

Hodgson, qui a passé bout à bout seulement 9 ans en Angleterre en 38 ans de métier, n'a jamais rien remporté dans son propre pays. Pire, deux finales de C3 perdues avec l'Inter en 1997 et Fulham en 2010 entretiennent une image sympathique de beau perdant.

Et malgré toute sa gentillesse, il y a peu à parier que sa réputation change dans quelques semaines.

Fifa.com (22/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 20:21

Angleterre : Rooney attend toujours son heure...et un but



A 28 ans, la star incontestée de l'Angleterre et de Manchester United Wayne Rooney va disputer au Brésil son 3e Mondial et veut enfin briller, après avoir déçu lors des deux éditions précédentes où il n'a inscrit aucun but. "Rooney ne joue bien qu'à Manchester", l'avait même piqué en 2012 son ancien sélectionneur Fabio Capello.

Etonnant paradoxe que celui de cette vedette internationale devenue le 5e meilleur buteur de l'Angleterre et le 3e meilleur buteur des Red Devils en atteignant puis dépassant les 212 buts inscrits. Avec les Trois Lions "Wazza", qui a frappé à 38 reprises en 89 capes depuis 2003 et le plus jeune buteur de l'Angleterre à 17 ans et 317 jours (septembre 2003 contre la Macédoine), n'est qu'à deux unités de Michael Owen.  Bizarrement, son CV mentionne cinq buts en six matches à l'Euro, mais zéro en huit rencontres de Coupe du monde.

Son premier tournoi, l'Euro-2004, a en effet été jusque-là le plus abouti avec quatre buts en autant de matches. Car son histoire personnelle avec sa sélection fait aussi état de rendez-vous manqués au printemps. Suspendu lors des deux premiers matches de l'Euro-2012, Rooney s'est aussi blessé avant la préparation de ses deux Mondiaux. En 2006 c'était le métatarse et en 2010 c'était la malléole, autant que l'ennui de Rustenburg, camp des Anglais en Afrique du sud.

"Les deux fois, j'ai commencé le tournoi en cherchant ma forme et ce n'est jamais simple, a-t-il expliqué dernièrement. Là, je me sens vraiment en forme. Je me suis préparé autant que possible pour ce tournoi. Je serai prêt". "Wayne a tellement envie de rouler sur quatre cylindres qu'il a décidé d'emmener son préparateur physique en vacances, a témoigné l'actuel sélectionneur Roy Hodgson. Les qualités, il les a déjà et son attitude, son envie ne pourraient pas être meilleures. Maintenant, le tout c'est de le montrer le jour J".

"Wayne, c'est ta chance"
Comme MU, il n'a pourtant pas livré la meilleure saison de sa carrière mais, bon an mal an, il l'a finie avec 21 buts et 17 passes décisives en 46 matches. Souvent efficace en éliminatoires, il n'a pourtant frappé que deux fois en six matches avec l'Angleterre depuis août contre sept buts en sept matches un an plus tôt. Il s'agit de son pire total depuis la saison 2010-2011. La faute aussi à une saison riche en évènements extra-sportifs.

Il y a d'abord eu ces rumeurs de départ estival et une offre de Chelsea après l'arrivée à MU de David Moyes, avec lequel il était resté sur une incompréhension en 2004 lorsqu'il avait quitté Everton. En février, la prolongation de son contrat jusqu'en 2019 avec 360.000 euros par semaine à la clé a aussi pu le perturber. Enfin, au printemps, des douleurs à l'aine l'ont empêché de disputer les trois derniers matches de la saison.

"Les deux derniers Mondiaux on lui a juste mis trop de pression en pensant que s'il était en forme, on allait gagner, l'a encouragé son ex-coéquipier Peter Crouch. C'était ridicule. Cette année, on n'en a pas trop parlé avant. Je continue de penser que s'il parvient à apprécier et profiter, c'est une bonne chose pour tout le monde".

"Peut-être une fois ou deux dans le passé, j'ai pu dire sans crainte de la contradiction qu'il n'avait pas encore explosé autant que sur la scène nationale où nous savons tous que c'est un joueur incroyable, a poursuivi Hodgson. Il a une autre occasion au Brésil de montrer qu'il n'est pas seulement une star de notre championnat mais aussi au niveau mondial".

"Il est en pleine force de l'âge. C'est un joueur bourré de talent, un leader d'équipe capable de jouer à de nombreux postes. Le message que je veux lui adresser c'est: 'Wayne, c'est ta chance !'", a encore lancé le sélectionneur, plein de prières à l'attention de son atout-maître.

Fifa.com (22/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Jeu 22 Mai - 20:48

Uruguay : Suarez opéré du genou mais rassurant



Opéré en urgence au genou gauche jeudi à Montevideo, à 21 jours du Mondial-2014, l'attaquant uruguayen Luis Suarez "va super bien" et est "prêt à courir", a-t-il affirmé dans la foulée de l'intervention.

"Merci, Fede, je vais super bien, déjà prêt pour courir, et merci à tout le monde et soyez tranquille (sic) je vais y aller!!!", a écrit dans un e-mail adressé à un journaliste local et publié sur Twitter la star de Liverpool.

L'annonce de l'opération au ménisque du genou gauche de Suarez avait été faite dans le nuit de mercredi à jeudi par un autre journaliste uruguayen, avant de se propager sur les réseaux sociaux mondiaux.

"Attention, Luis Suarez sera opéré du ménisque dans la matinée. Apparemment, il pourrait participer au Mondial. Incroyable", a posté sur son compte Twitter, peu après 00H00 à Montevideo (03H00 GMT jeudi) le journaliste Martin Charquero, du groupe de communication Tenfield et de sa chaîne télévisée GolTV.

Jeudi matin, l'Association uruguayenne de football (AUF) a confirmé l'information dans un communiqué, assurant que la participation du joueur au Mondial brésilien (12 juin-13 juillet) "n'était pas écartée".

Selon l'AUF, Suarez a ressenti "une intense douleur au genou gauche" lors d'un entraînement mercredi matin, ce qui a amené à prendre la décision de réaliser "une résection partielle du ménisque par voie arthroscopique". "Aucune autre lésion n'a été constatée", poursuit le communiqué, qui cite au titre des antécédents "un traumatisme infligé au genou gauche lors du dernier match en Premier League avec Liverpool, dimanche dernier".

Feu vert de Liverpool
Selon la mère du joueur, il devrait sortir de la clinique à la mi-journée. En attendant, la nouvelle a plongé dans le désarroi les supporters de la "Celeste", demi-finaliste du dernier Mondial sud-africain, et dont les espoirs de bien figurer à nouveau au Brésil reposent essentiellement sur Suarez et Edinson Cavani, la star du Paris SG.

"COURAGE LUIS!! Tous les Uruguayens ont confiance en ta récupération !!", a ainsi posté sur Twitter l'ex-président de l'AUF, Sebastian Bauza, quand des fans écrivaient: "Si Suarez ne va pas au Mondial ça n'est pas pareil" ou "l'Uruguay et tout le monde du football veut te voir au Brésil".

Des dizaines de curieux et de journalistes faisaient le pied de grue dès l'aube jeudi matin devant le centre Médica Uruguaya, où le joueur a été traité. Selon le site internet tenfield.com, l'équipe médicale de la sélection uruguayenne a attendu le feu vert du club de Liverpool avant de procéder à l'intervention suggérée par le Dr Luis Francescoli.

Suarez, 27 ans, meilleur buteur de la saison en Premier League (31 buts) avec Liverpool, élu joueur de l'année par ses pairs et par les journalistes anglais, avait rejoint mardi à Montevideo le groupe de 25 joueurs sélectionnés pour le Mondial par Oscar Tabarez.

Il allonge aussi la liste des vedettes plus ou moins incertaines pour le Mondial brésilien, avec l'attaquant colombien Radamel Falcao (genou), le gardien allemand Manuel Neuer (épaule) ou l'attaquant néerlandais Robin van Persie (genou).

L'Uruguay entamera la compétition au Brésil dans le Groupe D, avec l'Italie, l'Angleterre et le Costa Rica.

Avant de rejoindre le Brésil, l'Uruguay a programmé deux matches amicaux contre des équipes non qualifiées pour le Mondial, l'Irlande le 30 mai et la Slovénie le 4 juin, tous deux au stade Centenario de Montevideo.

Fifa.com (22/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Sam 24 Mai - 19:57

Uruguay : Suarez optimiste sur sa participation



L'attaquant vedette de la sélection uruguayenne Luis Suarez, qui a été opéré jeudi au genou gauche, s'est montré confiant samedi sur Twitter quant à sa participation à la Coupe du monde au Brésil, qui commence le 12 juin.

"Mon rêve reste intact. J'y serai", a tweeté Luis Suarez en espagnol et en anglais sur son compte Twitter. Cette déclaration s'accompagne d'une vidéo promotionnelle le mettant en scène avec, parmi d'autres, l'Argentin Lionel Messi.

Suarez, meilleur joueur de l'année en Angleterre où il a inscrit 31 buts en 36 matches pour Liverpool, avait ressenti "une intense douleur au genou gauche" lors d'un entraînement mercredi matin, ce qui a conduit à "une résection partielle du ménisque par voie arthroscopique", selon un communiqué de l'Association uruguayenne de football.

La participation de l'attaquant uruguayen Luis Suarez à la Coupe du monde du football 2014 au Brésil n'a jamais été écartée par la fédération.

L'Uruguay, demi-finaliste du dernier Mondial en Afrique du Sud, entamera la compétition au Brésil dans le Groupe D, avec l'Italie, l'Angleterre et le Costa Rica. Avant de rejoindre le Brésil, l'Uruguay a programmé deux matches amicaux contre des équipes non qualifiées pour le Mondial, l'Irlande et la Slovénie.

Fifa.com (24/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Lun 26 Mai - 21:07

Italie : Prandelli prolonge



Le sélectionneur de l'équipe d'Italie Cesare Prandelli a prolongé de deux ans son contrat à la tête de la "Nazionale", qui court désormais jusqu'à la fin de l'Euro-2016, a annoncé lundi la Fédération italienne de football (FIGC).

"La FIGC et l'entraîneur Cesare Prandelli sont liés jusqu'en 2016", précise un communiqué de la FIGC.

Prandelli a confirmé l'information aux reporters qui suivaient l'entraînement de la Squadra Azzurra: "Désolé pour le retard, mais nous étions exactement en train de finaliser la signature du contrat", s'est-il excusé. "C'est officiel, jusqu'au Championnat d'Europe (2016)".

Le technicien italien, qui a succédé à Marcello Lippi après le choc de l'élimination de l'Italie au premier tour de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, attendait avec impatience l'extension de son bail avec la FIGC.

Prandelli, 56 ans, a pris en charge l'équipe d'Italie le 10 août 2010 au lendemain de la défaite des Azzurri 1-0 devant la Côte d'Ivoire.

En 51 matchs, il compte 24 victoires, 15 nuls et 12 défaites.

L'Italie, championne du monde pour la 4e fois de son histoire en 2006, a terminé en tête de son groupe qualificatif pour le Mondial brésilien, où elle sera opposée à l'Angleterre, au Costa Rica et l'Uruguay dans le Groupe D.

Fifa.com (26/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Lun 26 Mai - 21:23

Italie : Prandelli prolonge jusqu'en 2016



Le sélectionneur de l'équipe d'Italie Cesare Prandelli a prolongé de deux ans son contrat à la tête de la "Nazionale", qui court désormais jusqu'à la fin de l'Euro-2016, a annoncé lundi la Fédération italienne de football (FIGC).

"La FIGC et l'entraîneur Cesare Prandelli sont liés jusqu'en 2016", précise un communiqué de la FIGC.

Prandelli a confirmé l'information après l'entraînement de la Squadra Azzurra: "Désolé pour le retard, mais nous étions exactement en train de finaliser la signature du contrat", s'est-il excusé. "C'est officiel, jusqu'au Championnat d'Europe (2016)".

"En vérité le jour décisif était il y a deux, trois mois, aujourd'hui il ne s'agissait que de la signature au bas du contrat", a dit le technicien en conférence de presse.

"Mais maintenant nous devons nous concentrer sur le Mondial", a enchaîné le sélectionneur, finaliste de l'Euro-2012.

Il a annoncé la liste des 23 "après le match amical contre l'Eire", le 31 mai à Londres. "Je dois encore attendre, les quatre prochains jours seront importants pour comprendre qui pourra supporter ces charges de travail", a-t-il expliqué.

Il a également évoqué "un système de jeu de référence, une base à laquelle nous identifier, mais on ne verra pas l'équipe commencer et finir dans le même système. Nous devons préparer cette souplesse, s'il y a une difficulté (en match), je m'adapte", a conclu Prandelli.

Le technicien italien, qui a succédé à Marcello Lippi après le choc de l'élimination de l'Italie au premier tour de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, attendait avec impatience l'extension de son bail avec la FIGC.

Prandelli, 56 ans, a pris en charge l'équipe d'Italie le 10 août 2010 au lendemain de la défaite des Azzurri 1-0 devant la Côte d'Ivoire.

En 51 matchs, il compte 24 victoires, 15 nuls et 12 défaites.

L'Italie, championne du monde pour la 4e fois de son histoire en 2006, a terminé en tête de son groupe qualificatif pour le Mondial brésilien, où elle sera opposée à l'Angleterre, au Costa Rica et l'Uruguay dans le Groupe D.

Fifa.com (26/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Mer 28 Mai - 20:36

Costa Rica : Gamboa, légitime défense du Costa Rica



"Notre défense est la clé", affirme Cristian Gamboa, l'une des étoiles montantes du Costa Rica. "Les temps ont changé, on ne peut plus se permettre d'ouvrir le jeu comme autrefois. Désormais, nous veillons au moindre détail."  Le Costa Rica doit en effet sa qualification pour la phase finale du grand rendez-vous brésilien à la solidité de sa défense. Les Ticos n'ont perdu que deux de leurs dix derniers matches préliminaires. Ils n'ont en outre concédé que sept buts, soit un de moins que les États-Unis.

Lorsqu'on lui demande de désigner la clé de voûte de ce système à cinq, le joueur de 24 ans laisse son regard errer sur le terrain d'entraînement, avant de se fixer sur le banc de touche : "Le sélectionneur est le vrai patron de la défense", assure-t-il en référence à Jorge Luis Pinto, le technicien colombien arrivé aux commandes au lendemain de l'échec des Ticos dans la course à la qualification pour Afrique du Sud 2010. L'une de ses premières décisions a été de confier une place de titulaire à Gamboa sur le flanc droit de la défense.

Pinto a également instauré un nouvel état d'esprit. "Avant, nous étions très libres sur le terrain. Nous jouions à la centraméricaine", poursuit le latéral, à propos du jeu court axé sur la possession de balle, pourtant très prisé dans la région. "Nous étions friables en défense car nous avions tendance à nous laisser aspirer. Nos adversaires avaient beaucoup d'espace pour marquer."

bon système, bonne mentalité
Aujourd'hui, tout a changé et Pinto a pu révolutionner les mentalités en peu de temps. "Il a martelé son message sans relâche à chaque match, chaque entraînement. On reste groupé et on part en contre", raconte Gamboa qui, à la fois grand et compact, possède toutes les qualités requises pour réussir dans ce système. "Cette rigueur nous a permis de bien négocier les préliminaires. Maintenant, elle fait partie de nous", ajoute le grand admirateur du Brésilien Dani Alves, avant de livrer une autre clé du système défensif, le portier Keylor Navas : "Nous avions besoin d'un bon gardien pour construire notre défense. Ça peut faire toute la différence."

Le défenseur d'Everton Bryan Oviedo ne sera pas rétabli à temps pour disputer la Coupe du Monde de la FIFA™ au Brésil. La nouvelle a donc propulsé Gamboa sous le feu des projecteurs, aux côtés de Michael Umana et Junior Diaz. L'intéressé s'est endurci depuis son départ pour la Scandinavie. Il semble s'être bien remis de "l'énorme choc" culturel, footballistique et climatique. "Il fait beaucoup plus froid là-bas et le jeu est autrement plus physique", concède-t-il. Après un bref passage au Danemark, il porte aujourd'hui les couleurs de Rosenborg, l'un des grands noms du championnat de Norvège.

Pas des peureux
Le tour final des qualifications de la CONCACAF recèle de nombreuses chausse-trappes, mais la défense costaricaine s'apprête à passer son test le plus difficile. Pour leur quatrième participation à l'épreuve, les Ticos ont hérité du groupe le plus relevé avec l'Uruguay, l'Italie et l'Angleterre, trois anciens champions du monde. "Quand nous avons vu le résultat du tirage au sort, nous n'en croyions pas nos yeux", admet Gamboa, prêt à en découdre avec quelques-uns des plus grands attaquants de la planète. "Mais une Coupe du Monde, c'est aussi l'occasion de grandir. Ce tournoi reste ce qui se fait de mieux."

Habitué à monter aux avant-postes à la première occasion, Gamboa aura besoin de tout son discernement face à des adversaires de ce niveau. "Si nous nous concentrons sur les bases et que nous nous inspirons des méthodes qui nous ont permis d'en arriver là, je pense que nous pouvons tenir en respect des joueurs comme Luis Suarez, Mario Balotelli ou Wayne Rooney", estime-t-il. "En tout cas, nous n'avons pas à baisser les yeux devant eux. Sur le terrain, c'est du 11 contre 11. À ce moment-là, la réputation n'entre plus en ligne de compte. Mais je ne veux pas donner l'impression que notre jeu se résume à bien défendre. Nous ne sommes pas une équipe de peureux. Nous nous projetons vite vers l'avant et quand nous décidons d'attaquer, nous ne manquons pas de talent pour aller au bout."

Fifa.com (28/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par rachid_as le Ven 30 Mai - 18:56

Angleterre : Gerrard recule, la retraite aussi



Beckham, Terry et maintenant Cole partis, Steven Gerrard reste l'un des derniers grognards de l'Angleterre avant le Mondial-2014 et, en continuant de reculer sur le terrain, il peut encore tenir quelques années malgré l'isolement.

Les autres passent, mais le capitaine de 34 ans reste, même s'il est aussi contraint de s'adapter pour cela.

Le barreur emblématique de Liverpool aux 109 sélections disputera donc sa 3e Coupe du monde après une saison pleine chez les Reds, l'une de ses meilleures en tout cas.

Affuté, comme l'ont montré des photos de lui dans la presse britannique lors de ses vacances à Dubaï, il a en effet disputé 46 matches cette année, dont sept sur les huit de sa sélection.

En championnat, il a inscrit 13 buts dont dix penalties, son 2e meilleur total sur une saison, et donné 13 passes décisives. Avec les Trois Lions, il a marqué également deux fois en éliminatoires depuis septembre.

Auteur de trois buts en neuf matches de Coupe du monde, il part donc au Brésil "en très grande forme", selon son entraîneur Brendan Rodgers.

A condition qu'il ait aussi digéré l'échec collectif de Liverpool dans sa quête de premier titre depuis 1990, et surtout le sien, personnel. Une bête glissade à trois journées de la fin contre Chelsea a en effet peut-être coûté le championnat aux Reds de son coeur.

Gerrard a pourtant brillé cette saison... alors qu'il découvrait un nouveau poste. Milieu offensif axial jusque-là, il a en effet été reconverti en milieu défensif.

"Je lui en ai parlé dès que je suis arrivé en 2012, a déclaré récemment Rodgers. A mi-saison, quand les autres autour de lui sont montés en puissance, on l'a fait redescendre un peu et il a été incroyable. Steven est un joueur très intelligent. Il a joué presque comme attaquant toute sa carrière mais il s'est plié parfaitement dans ce rôle. D'une certaine façon, il mène toujours le jeu et une grande partie de nos attaques viennent toujours de lui. Il passe la balle comme personne".

Dans ce poste de N.6, il peut en effet se préserver et son jeu long fait merveille.

"J'occupe maintenant une position différente de celle dans laquelle j'ai joué pendant 12 ou 15 ans, déclarait-il début janvier. Avant, on me demandait de couvrir la zone entre les deux surfaces. Maintenant, il s'agit plus de contrôler le jeu, l'adversaire et organiser mes coéquipiers devant. Je sais que je peux y arriver parce que je peux évoluer à plusieurs postes".

En Angleterre aussi, avec l'émergence des Wilshere, Oxlade-Chamberlain, Lallana ou Barkley, son rôle et son positionnement sont amenés à évoluer.

"Si on avait décidé de le mettre à 16 ans à la récupération, il aurait été le meilleur N.6 du pays, assure en effet l'ex-Red John Barnes. Ce qu'il a fait ne me surprend pas parce que cela devient un positionnement encore plus naturel en vieillissant. C'est un poste dans lequel il peut briller au niveau mondial".

Et la mutation n'est peut-être même pas complètement achevée puisque, à l'instar de Beckenbauer, Matthäus ou Blanc, certains le voient se stabiliser en défense centrale, une fonction qu'il a déjà occupée ponctuellement en cours de rencontre après avoir joué à droite lors de ses tous premiers matches pro.

"Je suis certain qu'il va y finir sa carrière", assure encore Rodgers.

Comme un clin d'oeil, le N.4 habituellement dévolu aux stoppeurs est ainsi son numéro fétiche sur son maillot depuis toujours.

"Dans le football moderne, il n'y a plus besoin de deux stoppeurs classiques et l'Angleterre n'a pas un seul défenseur central qui soit aussi un footballeur, développe ainsi l'ex-Marseillais Tony Cascarino. Quelqu'un qui puisse faire du jeu, commencer l'action et donner du rythme. Gerrard pourrait tenir ce rôle sans problème".

Cela permettrait alors peut-être de le revoir en 2018 en Russie à... 38 ans.

Fifa.com (29/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe D (Uruguay, Costa Rica, Angleterre, Italie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum