CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Mar 27 Jan - 14:26

Groupe D : Eviter la loterie



Quatre résultats identiques (1-1), un grand favori (Côte d'Ivoire) en sursis : le scenario surprenant du groupe D de la CAN pourrait accoucher d'un dénouement encore plus rocambolesque, avec un éventuel tirage au sort en cas d'égalité parfaite, à l'issue de la dernière journée, mercredi.

Tous les yeux seront principalement rivés vers le choc Côte d'Ivoire-Cameroun. Si les stars ivoiriennes sont encore en vie, elles peuvent dire un grand merci à Max-Alain Gradel qui les a sauvées en fin de rencontre face au Mali. Un parcours qui est pour le moment bien loin de correspondre à leur statut.

Ses leaders ont failli dans les grandes largeurs, à commencer par Yaya Touré, transparent, et les Éléphants ont d'entrée de jeu perdu leur arme offensive N.1, Gervinho, exclu contre la Guinée pour avoir giflé un adversaire et suspendu pour les deux matches suivant.

Renard et Finke sous pression

De quoi placer le groupe sous haute tension et mettre une grosse pression sur Hervé Renard. Pour son premier tournoi à la tête d'une équipe de haut rang, celui qui s'est révélé en guidant la Zambie vers le sacre continental à la surprise générale en 2012, joue très gros.

"C'est toujours plus facile de jouer un Côte d'Ivoire-Cameroun, que de jouer dans un pays de notoriété moindre, où vous êtes malmenés, sur des terrains pas toujours fantastiques. C'est le genre de matches dont on raffole tous", a-t-il expliqué mardi, apparemment très serein. Le défenseur vétéran Kolo Touré (33 ans) a pris un accent plus martial: "Il va falloir se battre comme des guerriers."

Les Camerounais se disent eux "très confiants", à l'image du capitaine Stéphane Mbia. Pas question pour autant de miser sur un quelconque avantage psychologique, pour des Lions Indomptables qui avaient surclassé la Côte d'Ivoire lors des qualifications (4-1, 0-0). "C'est un autre contexte, ce sera une finale", a tranché l'ancien milieu de terrain de Marseille.

Pour le sélectionneur Volker Finke, déjà sous le feu nourri de la presse camerounaise qui réclame son départ en cas d'élimination, "on va voir qui va trouver l'unité sous la pression. C'est l'état d'esprit qui va décider du match."

Le technicien allemand commence à être habitué à l'environnement si particulier des Lions, lui qui a vécu aux premières loges le désastre du Mondial-2014 (lourdes défaites contre la Croatie et le Brésil, altercation entre deux joueurs en pleine rencontre,...).

Dans l'autre match, le Mali ferait bien de se méfier de la Guinée, la belle surprise de cette CAN, et de son atout maître Ibrahima Traoré. Mais pour défier le demi-finaliste des deux dernières éditions, le Syli National devra se passer des services du défenseur de Saint-Étienne Florentin Pogba, touché à la cuisse.

Fifa.com (27/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par Bofartato le Mar 27 Jan - 14:53

rachid si on perd sa sera ta faute!!!!!!!
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par Bofartato le Mar 27 Jan - 21:00

ON A GAGNEEEUHHH NANANI NANEREUHHHH tongue tongue tongue tongue
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Mar 27 Jan - 21:48

Afrique du Sud 1 - Ghana 2
Ayew délivre le Ghana




Le Ghana est passé de la dernière à la première place finale du groupe C en renversant en fin de match l'Afrique du Sud (2-1), éliminée, sur un but décisif d'Andre Ayew, mardi à Mongomo.

Quelle scénario ! Le Ghana était encore bon dernier à la 72e minute; puis des buts de Boye (73e) et de l'aîné des frères Ayew (83e) ont propulsé les Black Stars en quart de finale, en devançant au classement l'Algérie (vainqueur parallèlement 2-0 du Sénégal à Malabo) au match particulier (1-0).

Le demi-finaliste des quatre dernières éditions et participant des trois dernières Coupes du monde a donc fini par faire valoir son rang. Il devait gagner pour se qualifier sans dépendre du résultat de l'autre match, c'est fait, au gré de ressources morales décidément décisives.

Mais ce fut long à se dessiner. Aux Ghanéens le ballon, aux Sud-Africains les contres; le style d'oppositions prévu s'est retrouvé sur le terrain, encore accentué par l'ouverture du score des Bafana Bafana. Les Black Stars ont mis en place une équipe portée vers l'attaque, Wakaso s'ajoutant à Gyan, Atsu et Jordan et Andre Ayew dans le secteur offensif. Mais aucun n'a été vraiment tranchant... jusqu'à la tête rageuse de l'aîné d'Abedi Pelé sur un centre de Baba.

Peu d'occasions
Gyan ? Celui qui avait rallumé la flamme ghanéenne d'un but victorieux dans le temps additionnel contre l'Algérie a erré, esseulé. Ses appels en profondeur ont échoué, tout comme son coup franc frôlant la barre (49e). Les hommes d'Avram Grant n'ont accéléré le rythme qu'à l'égalisation de Boye, d'une frappe à ras de terre et apparemment anodine bénéficiant d'une boulette du gardien (73e). Appiah trouvait d'ailleurs le poteau dans la foulée (74e).

Auparavant, ils s'étaient créé des situations chaudes dans la surface sud-africaine, très dense, mais peu d'occasions nettes; des situations chaudes souvent refroidies par le gardien sud-africain, Khuzwayo. Le troisième portier utilisé en trois matches par le sélectionneur Ephraim Mashaba repoussait avec sa défense la double tentative de Jordan Ayew (6e) puis la frappe puissante de Baba (31e).

Et c'est l'Afrique du Sud qui ouvrait la marque au bout d'un gros quart d'heure d'une belle demi-volée en cloche de Masango (17e). Mais le gros quart d'heure décisif était le dernier.

Fifa.com (27/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Mer 28 Jan - 11:41

Sénégal 0 - Algérie 2
Bonheur algérien, désillusion sénégalaise




L'Algérie, dos au mur, a arraché sa qualification pour les quarts de finale de la CAN-2015 en dominant le Sénégal (2-0), qui quitte la compétition sur une énorme désillusion après avoir totalement manqué l'ultime rendez-vous du groupe C.

Les Fennecs bouclent la poule à la 2e place et affronteront le vainqueur du groupe D, dimanche dans la capitale de la Guinée Equatoriale. Pour les Lions de la Teranga, victimes du succès à l'arrachée du Ghana face à l'Afrique du Sud (2-1), il s'agit d'un véritable coup de poignard, eux qui attendent de retrouver le Top 8 africain depuis 2006.

Sous pression avant la rencontre et dans la quasi-obligation de l'emporter, l'Algérie a rapidement pris les devants par Riyad Mahrez, seul à la réception d'un long coup franc de Madjid Bouguerra (11e), avant de se mettre définitivement à l'abri par Nabil Bentaleb sur une magnifique frappe (82e).

Une délivrance pour les hommes de Christian Gourcuff, considérés comme de sérieux prétendants au titre mais plutôt décevants jusque-là. Arrivée dans cette CAN avec le statut de première nation africaine au classement Fifa (18e), l'Algérie pouvait difficilement rater les quarts de finale et une élimination précoce aurait dilapidé le bel héritage du Mondial-2014 (8e de finale).

Réalisme
Mais les Fennecs ont réagi au bon moment et n'ont finalement pas trop à rougir de leur bilan du 1er tour (2 succès, 1 défaite). Le Sénégal est en revanche passé par toutes les émotions dans le groupe C (1 victoire, 1 nul, 1 défaite) avant de sortir du tournoi tête basse, comme il en a souvent pris l'habitude ces dernières années. Il a manqué aux hommes d'Alain Giresse ce réalisme en attaque qui a fait la force de Fennecs, à l'image des deux grosses occasions ratées par Sadio Mané (21e) et Stéphane Badji (45e+1).

Côté algérien, la vista de Yacine Brahimi a fait très mal alors que Soudani décrochait notamment un beau tir enroulé en première période (20e). Saphir Taider a également été tout près de doubler la mise, le Sénégal étant épargné par un sauvetage sur sa ligne de Serigne Mbodji (75e).

Déception de ce premier tour chez les Algériens, Sofiane Feghouli s'est lui racheté en lançant Bentaleb sur le 2e but. Difficile de dire si cette équipe a l'étoffe pour ramener le trophée au pays, 25 ans après son unique sacre. Mais elle a enfin affiché une solidité qui peut lui permettre de rêver.

Fifa.com (27/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Mer 28 Jan - 11:42

Ghana et Algérie soulagés, Sénégal frustré



Le Ghana, grâce à un but d'André Ayew dans les dix dernières minutes, et l'Algérie, victorieuse 2-0 du Sénégal, ont décroché les deux billets qualificatifs du groupe C pour les quarts de finale de la CAN-2015, mardi en Guinée équatoriale.

A égalité de points (6) avec l'Algérie, le Ghana, tombeur 2-1 de l'Afrique du Sud, obtient la première place de la poule à la faveur de sa victoire (1-0) vendredi sur les Fennecs au bout du temps additionnel.

Mais les nerfs des Ghanéens ont été mis à rude épreuve mardi soir : à moins de dix minutes de la fin des deux rencontres, c'est le Sénégal qui détenait virtuellement son sésame pour le Top 8, en compagnie des Algériens. Puis les hommes d'Alain Giresse, pourtant en ballottage favorable avant cette dernière journée, ont vu la qualification leur échapper dans le "money-time" et ne rallieront pas les quarts de finale, qu'ils n'ont plus vu depuis 2006.

La faute au Marseillais André Ayew, qui a délivré le Ghana en marquant, de la tête, à la 83e minute. Les Black Stars, menés 1-0 par les Sud-Africains et alors au dernier rang du groupe, jusqu'à l'égalisation de John Boye à la 73e, ont ainsi complètement renversé la situation.

Comme lors de leurs deux premiers matches, les Bafana Bafana n'ont pas su conserver leur avantage. Ils ont permis aux Ghanéens, quadruples vainqueurs de la CAN, au rendez-vous du dernier carré lors des quatre dernières éditions du tournoi, d'éviter sur le fil une grosse désillusion.

L'Algérie au rendez-vous
Et c'est l'Algérie, quasiment condamnée avant le coup d'envoi à s'imposer pour valider sa qualification, qui va accompagner le Ghana en quarts. A Malabo, les joueurs de Christian Gourcuff n'ont pas traîné pour prendre les devants face au Sénégal, auquel un nul aurait suffi.

Oublié par la défense sénégalaise à la réception d'un long coup franc, Riyad Mahrez a ouvert le score dès la 11e minute. Même si les Lions de la Teranga se montraient plus pressants au fil du match face à des Algériens éprouvés qui reculaient, c'est finalement Bentaleb qui scellait le score en fin de rencontre (82).

L'Algérie se savait attendue après son huitième de finale au Mondial-2014 l'été dernier. Après deux premières sorties en demi-teinte, elle a su répondre présent mardi au moment décisif.

Fifa.com (27/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Jeu 29 Jan - 16:09

Mali 1 - Guinée 1
La Guinée et le Mali prolongent le suspense




Fait cocasse, la Guinée et le Mali sont restés à stricte égalité mercredi à Mongomo comme dans l'ensemble de leurs matches, 1-1 à chaque fois, et devaient jouer la qualification par tirage au sort jeudi.

Seule la Côte d'Ivoire a assuré sa qualification dans ce groupe D hyper-serré en signant parallèlement à Malabo l'unique victoire, 1-0 contre le Cameroun, éliminé. Qui accompagnera les Eléphants en quarts: le Mali 3e des deux dernières CAN, ou la Guinée qui n'a plus accédé au top 8 continental depuis 2008 ?

Le nom d'une des deux équipes sortira de la boule tirée au sort par la CAF jeudi dans la capitale équato-guinéenne, remettant au goût du jour une pratique rare et dont la dernière occurrence remonte à 1988.

En attendant d'être éventuellement soulagés, les regrets étaient maliens: les Aigles ont surmonté le penalty de Constant (16e) par l'égalisation de Maïga (47e) et ont largement dominé les débats.

Ils se sont créé l'essentiel des occasions, notamment par Diaby (3e, 7e) et Maïga (34e). Le premier a centré pour la tête égalisatrice du second (47e). Diaby et Maïga remplaçaient d'ailleurs poste pour poste Bakary Sako et Sambou Yatabaré, qui sont entrés en seconde période. Toujours devant, Mustapha Yatabaré, lui aussi, s'est bien battu.

Mais les Maliens ne parvenaient pas à transcrire leur domination, coïncidant avec celle de leurs supporteurs dans les tribunes, sur le tableau d'affichage, désespérément paritaire. Car le Syli National était acculé dans son camp et la perte sur blessure d'Ibrahima Traoré, sans doute son meilleur joueur, n'a pas arrangé ses affaires.

Le match a connu cinq minutes de folie autour de la fin du premier quart d'heure, une histoire de penalties sous forme d'aller-retour d'une équipe à l'autre. Le premier transformé par Constant (16e). Et dans la foulée, Maïga tire dans la main de Fode Camara: penalty pour le Mali ! Son capitaine Seydou Keita s'élance et... le rate, une frappe trop molle et dans l'axe aisée pour Yattara (18e).

Alors jeudi, à qui les regrets, à qui le ouf de soulagement ? Le sort en décidera.

Fifa.com (28/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Jeu 29 Jan - 16:11

Cameroun 0 - Côte d'Ivoire 1
La Côte d'Ivoire respire




La Côte d'Ivoire a rempli son contrat et sera bel et bien au rendez-vous des quarts de finale de la CAN-2015 après sa victoire 1-0 face au Cameroun, éliminé, mercredi à Malabo.

Les stars ivoiriennes évitent ainsi la loterie d'un éventuel tirage au sort en cas d'égalité parfaite avec l'une des autres équipes du groupe D et peuvent dire un grand merci à Max-Alain Gradel, qui a expédié une magnifique frappe au fond des filets camerounais (35e) pour propulser les Eléphants dans le Top 8.

Les troupes d'Hervé Renard terminent à la première place de la poule et affronteront en quarts l'Algérie dans un choc qui promet des étincelles, dimanche dans la capitale de la Guinée équatoriale. Un match qui ne leur rappellera pas forcément de bons souvenirs puisque les Fennecs les avaient dominés au même stade de l'épreuve en 2010 en Angola (3-2 a.p.). Une belle revanche en perspective ?

Le but de Gradel est une délivrance pour la Côte d'Ivoire, incapable jusqu'alos de se montrer à la hauteur de son statut. Avec des joueurs évoluant pour certains dans des équipes européennes prestigieuses, elle faisait logiquement partie des formations les plus attendues du tournoi. Elle s'en est enfin montrée digne.

Bonnes nouvelles
Pour le Cameroun en revanche, les désillusions s'enchaînent. Absents de la CAN en 2012 et 2013, les Lions Indomptables avaient totalement sombré au Mondial-20143 Les voilà de retour à la case départ avec un sélectionneur, Volker Finke, désormais sous très haute pression. Le public a d'ailleurs réclamé dès la pause la démission du technicien allemand.

Des occasions en or ont été gâchées par Edgar Salli (38e, 45e+2) ou Vincent Aboubakar (80e), qui auraient peut-être pu inverser le scénario de la rencontre. Le patron de la défense, le Marseillais Nicolas Nkoulou, n'a pas non plus été impérial, se faisant bousculer par Wilfried Bony, qui a manqué de peu de doubler la mise (63e).

Toujours sans Gervinho, suspendu et qui fera son retour en quarts de finale, la Côte d'Ivoire a enfin pu compter sur le nouvel attaquant de Manchester City, très utile dans son rôle de pivot. Mais en récupérant le feu follet de l'AS Rome, il aura une arme redoutable supplémentaire à sa disposition. Que des bonnes nouvelles pour les Eléphants.

Fifa.com (28/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Jeu 29 Jan - 16:13

Les Eléphants en attendant la Guinée ou le Mali



La Côte d'Ivoire a obtenu son billet pour les quarts de finale de la CAN-2015, alors qu'un tirage au sort devra désigner le deuxième qualifié du groupe D entre la Guinée et le Mali, à égalité parfaite après s'être séparés sur un nul 1-1 mercredi.

En s'imposant 1-0 aux dépens du Cameroun, les Ivoiriens ont fait coup double: ils évitent de lier leur destin dans la compétition continentale au hasard et en profitent pour s'emparer de la première place de la poule. Renforcés par le retour de suspension de leur attaquant vedette Gervinho, ils affronteront l'Algérie en quarts, dimanche à Malabo.

Il faudra, en revanche, patienter pour connaître le dernier qualifié pour le Top 8, aux côtés du Congo, de la Guinée équatoriale, la Tunisie, la RD Congo, le Ghana, l'Algérie et donc la Côte d'Ivoire.

A égalité parfaite -trois points, match nul lors de leur face-à-face, trois buts inscrits et trois buts encaissés- à l'issue du premier tour, la Guinée et le Mali seront, selon le règlement de la CAN, départagés par un tirage au sort jeudi. L'heureux élu héritera du Ghana pour prochain adversaire.

Libération ivoirienne
A Mongomo mercredi, les deux équipes ont concédé chacune leur troisième nul (1-1) du tournoi, le Malien Maïga ayant répondu juste après la pause (47) à l'ouverture du score précoce du Guinéen Constant, sur penalty (15). Si le hasard ne souriait pas au Mali, les Aigles vivraient un sérieux coup d'arrêt, eux qui ont obtenu la médaille de bronze des deux précédentes éditions du tournoi (2012, 2013). Dans ce cas, la Guinée rallierait les quarts pour la première fois depuis 2008.

Désormais libérée de cette incertitude, la Côte d'Ivoire semble avoir trouvé son sauveur en la personne de Max-Alain Gradel. Le Stéphanois, qui avait déjà sorti les Ivoiriens de l'ornière en égalisant en fin de partie face au Mali, a cette fois donné l'avantage aux Eléphants, qui l'ont conservé jusqu'au bout.

La qualification de la Côte d'Ivoire offre un bol d'air au sélectionneur français Hervé Renard. Rien ne va plus en revanche pour son homologue à la tête du Cameroun, l'Allemand Volker Finke et ses Lions Indomptables.

Fifa.com (28/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Jeu 29 Jan - 16:21

Leekens défend ses confrères



Georges Leekens, le sélectionneur belge de la Tunisie, a défendu jeudi ses homologues du Sénégal et du Cameroun, Alain Giresse et Volker Finke, "massacrés" par les critiques après leur élimination de la CAN-2015 dès le premier tour.

"On sait la difficulté de la tâche, on a vu comment ça pouvait ne pas être la fête: j'ai vu des collègues se faire massacrer, Alain Giresse et Volker Finke, ce n'est pas la bonne manière, j'en avais les larmes aux yeux", a dit le technicien en marge de l'entraînement de la Tunisie à Bata.

Giresse et Finke ont essuyé de violentes critiques de la part de la presse et des supporters après avoir échoué aux portes des quarts de finale. Le Sénégal du Français a fini 3e du groupe C, et le Cameroun de l'Allemand dernier de la poule D. La Tunisie de Leekens affronte la Guinée équatoriale en quart de finale, samedi à Bata.

Fifa.com (29/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Jeu 29 Jan - 17:23

La Guinée qualifiée au tirage au sort



La Guinée, à égalité parfaite avec le Mali à l'issue du 1er tour (groupe D), s'est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN-2015 après un tirage au sort organisé par la Confédération africaine de football (CAF), jeudi à Malabo.

En vertu de ce tirage, la Guinée termine 2e de la poule et affrontera au prochain tour le Ghana, vainqueur du groupe C, dimanche à Malabo.

Les trois rencontres disputées par le Mali et la Guinée s'étaient toutes soldées par un résultat identique (1-1), nécessitant un tirage au sort pour les départager.

Selon le règlement de la CAN, les équipes à égalité sont en effet séparées aux matches particuliers entre elles (points, différence de buts, meilleure attaque), puis à la différence de buts générale et à la meilleure attaque générale. Si l'égalité persiste, un tirage au sort est prévu.

Un tel cas de figure s'était produit pour la dernière fois en Coupe d'Afrique en 1988 et l'Algérie avait accédé aux demi-finales (la compétition ne comptait que huit participants) aux dépens de la Côte d'Ivoire.

"Je ne suis pas content de cette situation (...) mais nous n'avons pas le choix", a déclaré le président de la CAF Issa Hayatou juste avant le tirage au sort.

La Guinée n'était plus apparue dans le Top 8 depuis 2008 et le sélectionneur français Michel Dussuyer, arrivé en 2010, avait échoué au 1er tour lors de l'édition 2012 coorganisée par la Guinée équatoriale et le Gabon.

Fifa.com (29/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par Bofartato le Jeu 29 Jan - 19:59

Algerie-cote d'ivoire Neutral
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Ven 30 Jan - 16:48

Guinée équatoriale : Un bon gardien dans un désert



Gardien du temple dans le désert: le portier Felipe Ovono a propulsé la Guinée équatoriale en quarts de finale de la CAN-2015 alors qu'il évolue dans le championnat local, amateur et désorganisé.

Ce joueur de 21 ans, qui a permis à son équipe par ses exploits de finir 2e du groupe A et invaincue avec la meilleure défense (un seul but encaissé), est l'un des quatre joueurs locaux de la sélection qui connaît sa deuxième Coupe d'Afrique, après celle de 2012 (déjà à domicile et coorganisée avec le Gabon). Il tentera contre la Tunisie samedi à Bata de prolonger la belle aventure du Nzalang nacional.

Ovono joue à Mongomo, enfin, au Deportivo Mongomo; il vit à Bata où il s'entraîne. Les matches à domicile sont disputés à Mongomo, dans le stade qui porte le nom d'un agriculteur: le père du président Teodoro Obiang Nguema, originaire de cette ville. "Le championnat n'est pas structuré, change tous les ans et il n'y a pas de date de début ni de fin", explique l'ancien sélectionneur Andoni Goikoetxea, limogé à quelques jours du début de la CAN mais qui parle à titre personnel d'une "expérience très positive à essayer d'améliorer la structure sportive dans le pays".

C'est une ligue amateur composée de deux compétitions régionales, avec dix clubs sur l'île de Bioko, où se trouve la capitale Malabo, et autant dans la partie continentale, le Rio Muni. Une formule finale permet de décerner le titre de champion national, remporté en 2014 par le Sony Ela Nguema, club de Malabo au palmarès le plus riche du pays. Très peu de joueurs vivent du foot, beaucoup ont un travail à côté. Le mieux payé serait le défenseur Doualla, qui émargerait autour de 1000 euros mensuels au sein de la formation The Panthers. "L'année dernière a été chaotique, il n'y avait pas beaucoup d'organisation, selon le sélectionneur Esteban Becker. Les problèmes à la Fédération (Feguifut) se répercutaient dans les compétitions, certaines journées étaient même annulées".

L'entraîneur argentin a été recruté par le vice-président de la Feguifut devenu récemment président, Andrés Jorge Mbomio, et tout le monde loue sa volonté de structurer le championnat. Y compris Ovono. Le gardien ne souhaite pas s'appesantir sur les problèmes locaux, et encore moins sur le versant politique. Simplement, il "rêve de jouer à l'étranger", et confie d'ailleurs avoir été contacté par des clubs d'Espagne, du Portugal, d'Angola et d'Afrique du Sud, même s'il assure rester concentré sur la CAN.

Ovono a été trois fois champion avec Sony Ela Nguema (club de Malabo) et a remporté deux fois la Coupe nationale. Et s'il a signé pour Mongomo, c'est bien sûr pour avoir un salaire meilleur, reconnaît-il, et parce que sa famille vient de cette ville. "Mes coéquipiers me demandent: 'Comment ça se fait qu'avec les arrêts que tu fais, tu joues encore dans ce championnat?', raconte-t-il. Je leur réponds que c'est parce qu'aucun entraîneur ne vient observer le championnat, parce qu'il n'est pas assez bien organisé".

Fifa.com (30/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Ven 30 Jan - 16:51

Congo : Le Roy, Fils Prodigue du Continent Mère



Les Camerounais ont donné le surnom de Sorcier Blanc à Claude Le Roy durant son premier passage en Afrique en 1985. Le technicien français a posé les fondations techniques des Lions Indomptables qui atteindront ensuite les quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA™ en 1990, une première pour une équipe africaine.

Alors âgé de 37 ans, Claude Le Roy a décidé de faire ses valises pour l'Afrique et de prendre les rênes de la sélection camerounaise. "Je suis né dans une famille qui aime l'Afrique", raconte Le Roy au micro de FIFA.com. "Mes parents me parlaient beaucoup de ce continent. Dès que j'ai reçu la proposition du Cameroun, j'ai accepté sans hésiter car je voulais découvrir de près ce continent. C'est une histoire d'amour sans fin. Ma femme, mes filles et moi-même sommes amoureux de l'Afrique. J'y ai trouvé l'amour, l'humilité et la simplicité. Je ne me vois plus vivre ailleurs que sur ce continent".

Durant ses 20 années passées sur le Continent Mère, Le Roy a côtoyé plusieurs générations de joueurs. Il est à l'origine de l'éclosion de plusieurs stars telles qu'André Kana-Biyik, Samuel Eto'o, Joseph-Désiré Job, Pierre Womé et Lomana LuaLua. En ce qui concerne les entraîneurs, Hervé Renard est son ancien élève et il lui doit beaucoup.

Des pierres, des balles, un trophée
S'il a laissé de bons souvenirs partout, il en a aussi gardé certains dont il se serait bien passé... "Un jour, nous nous sommes entraînés dans un jardin public, avec des pierres pour faire les buts. Une autre fois, nous avons entendu des coups de feu nourris à proximité", se souvient-il, avant d'évoquer des moments plus heureux. "Je ne pourrai jamais oublier la victoire en Coupe d'Afrique 1988. Les joueurs étaient jeunes et nous avons été accueillis par un million de personnes dans les rues de Yaoundé !"

Deux ans seulement après sa prise de fonction au Cameroun, Le Roy a atteint la finale de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 1986, perdue aux tirs au but face à l'Égypte. À l'édition suivante, au Maroc en 1988, il a offert au Cameroun son deuxième trophée continental. Il s'est ensuite baladé entre plusieurs sélections africaines, avec lesquelles il a disputé huit Coupes d'Afrique. "Les chiffres ne m'intéressent pas. L'important, c'est la joie que je peux apporter à mes équipes", estime l'actuel sélectionneur du Congo. "Je suis très heureux d'avoir qualifié mon équipe pour la CAN après une absence de 15 ans, puis de l'avoir emmenée jusqu'en quarts de finale après 23 ans d'attente".

Une performance considérée - logiquement - comme un exploit, mais qui ne doit rien au hasard pour son entraîneur. "Au Congo, tout le monde parle de cette équipe de guerriers. Cette performance est le fruit du travail de tout un peuple", assure Le Roy. "Lors des qualifications, nous avons éliminé le Nigeria. Durant la phase de groupes, nous avons devancé le Burkina Faso, finaliste de l'édition précédente."

Une arme à double tranchant
En quart de finale de Guinée Équatoriale 2015, Le Roy va rencontrer son ancienne équipe de la RD Congo. "Je suis vraiment heureux de les affronter. J'ai conservé de bonnes relations avec la plupart des joueurs, des membres du staff technique et des dirigeants", assure le technicien français, qui s'attend à souffrir. "Ça ne sera pas un match facile car ils ont un gros potentiel. Le TP Mazembe a été finaliste de la Coupe du Monde des Clubs et a remporté plusieurs Ligues des champions africaines. Ils ont conservé la même formation qu'en Afrique du Sud en 2013. Ils ont des joueurs talentueux, mais nous allons tout faire pour les battre".

Le Roy possède l'avantage de très bien connaître ses adversaires, mais il considère cela comme "une arme à double tranchant, car les joueurs peuvent être motivés par le désir de gagner contre leur ancien entraîneur". Il pourrait en dire autant de nombreux autres joueur africains, étant donné que le Congo est la sélection africain qu'il dirige. "Ici, vous trouvez la matière brute. L'Afrique a beaucoup changé depuis ma première venue en 1985, mais elle reste un continent exportateur de stars", eplique-t-il. "Aucun pays ne peut se passer des talents africains".

En Afrique, Claude Le Roy a brandi le trophée continental et franchi avec succès les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™ mais à 66 ans, il ne se voit toujours pas prendre sa retraite. "Je peux encore faire beaucoup de choses, je ne connais pas le mot 'retraite'", annonce-t-il, assurant avoir obtenu de nombreuses offres. "Je vais décider très prochainement de ma future destination." On ne prendra pas un gros risque en imaginant que ce pourrait être sur un banc africain...

Fifa.com (30/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Ven 30 Jan - 17:15

Congo, Le Roy : "A ce niveau, pas par chance"



Claude Le Roy, qui dispute sa 8e Coupe d'Afrique, estime que la présence de son équipe du Congo en quart de finale de la CAN-2015 ne relève pas de la "chance" et salue le "bon niveau" de la compétition.


Comment abordez-vous ce quart contre une RDC que vous avez entraînée deux fois ?
Nous avons des qualités humaines, un esprit de combat, et une équipe qui a un très bon niveau dans la manière d'envisager le match, techniquement et tactiquement. Si on arrive à ce niveau, ce n'est pas par chance, on est les mieux qualifiés de ce premier tour (7 points, ndlr). Bien sûr, on veut passer une nouvelle étape, ce sera très difficile mais on nous sommes prêts. On connaît parfaitement leur équipe, il nous connaissent aussi, il y a un bon équilibre. On est très contents: comme disait Thievy (Bifouma), on est sûr d'avoir un Congo en demi-finale, et on aimerait que ce soit nous. On connaît leurs qualités athlétiques énormes. Quand on voit le potentiel de Dieumerci (Mbokani), Bolasie, Bokila, Kebano, c'est impressionnant. L'immense majorité ont démarré avec moi, en 2004. Il y a potentiellement deux pays d'Afrique qui devraient être en permanence en Coupe du monde si l'aide de leur fédération était bonne: le Nigeria et la RDC, parce que leur potentiel humain est incroyable.

Y a-t-il le moindre problème physique dans votre effectif ?
On a énormément bossé depuis le 2 janvier au Sénégal. La cellule médicale est vraiment très haut de gamme, pointue. Le travail des joueurs, la réflexion sur les séances d'entraînement et les soins font que les 23 joueurs sont opérationnels, ce qui est un luxe.

Comment évaluez-vous le niveau de cette CAN ?
Le niveau a été bon. Je n'ai pas été très gentil avec la Guinée équatoriale parce que les débuts étaient compliqués, mais en termes d'image que renvoie l'Afrique au monde, c'est magnifique. L'ambiance, les stades pleins: coup de chapeau à la Guinée équatoriale. Il y a eu des imperfections, mais surtout avant notre premier match contre eux (1-1).

Où sont les stars ?
Voici ma philosophie de la star : c'est exactement tout ce qu'il y a d'impropre dans le foot. On la voit dans le ciel parce que tout est noir autour, les stars brillent mais c'est l'ombre tout autour donc il n'y a pas de vie collective. Les joueurs sont des soleils, parce qu'ils font la lumière autour. Il ne manque pas de grands joueurs, il y a beaucoup de joueurs de grande qualité. Je reçois des commentaires de beaucoup de gens du foot qui trouvent que globalement le niveau est très bon. Comme la télévision est bien reprise en Europe, on est étonné de ne pas voir 22 joueurs autour du ballon comme dans une cour d'école. Non : le foot africain a évolué, les joueurs sont intelligents. Il y a beaucoup de très beaux joueurs dans toutes les équipes ; qu'ils ne soient pas les joueurs les plus connus, c'est évident. J'ai découvert des joueurs de qualité. Ceux qui ont vu l'équipe du Congo ne connaissaient personne à part Delvin (Ndinga), Thievy (Bifouma) et Prince (Oniangue) et ont découvert des joueurs qui jouent la CAN.

Fifa.com (30/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Ven 30 Jan - 17:24

Derby congolais et Tunisie contre l'hôte



L'indécis derby entre Congo et RD Congo ouvre la phase des quarts de finale de la CAN-2015 samedi à Bata avant que la Tunisie ne se présente en favori face à la Guinée Equatoriale bénéficiant d'une énorme ferveur.

Le quart de la Guinée Equatoriale, initialement programmé à Ebebiyin, a été délocalisé à Bata, et l'ambiance devrait être au rendez-vous, comme lorsque le Nzalang nacional avait battu le Gabon (2-0) dans un stade de 35.000 spectateurs en fusion.

Mais d'abord, un match congolo-congolais. "On est sûr d'avoir un Congo en demi-finale, et on aimerait que ce soit nous", a résumé le sélectionneur du Congo Claude Le Roy à propos de ce derby entre pays homonymes et voisins (16h00 GMT), dont le vainqueur affrontera en demi-finale celui du choc Côte d'Ivoire-Algérie.

Les deux Congo ont déjà réalisé un petit exploit en sortant des poules, mais de manière diamétralement opposée: les Diables rouges de Claude Le Roy en ont été la meilleure équipe avec 7 points, tandis que les Léopards de Florent Ibenge sont passés après trois nuls.

Mistigri du favori
Surtout, renvoyer à l'autre le mistigri du favori: le Congo-Brazzaville fait état de son inexpérience au haut niveau, puisqu'il a connu en 2015 sa première victoire en CAN depuis 41 ans.

Le Congo-Kinshasa (dernière demi-finale en 1998) rappelle, lui, ses qualifications à l'arraché, aussi bien pour le tournoi final (en tant que meilleur 3e des éliminatoires) que pour les quarts.

Et Claude Le Roy a aussi rappelé, l'air de rien, que la RD Congo qu'il connaît "parfaitement" pour l'avoir entraînée deux fois devrait être qualifiée "en permanence en Coupe du monde" en raison de son "potentiel humain incroyable", 67,5 millions d'habitants, contre seulement 4,4 au Congo-Brazzaville...

Les deux équipes sont dénuées de stars, mais s'articulent autour d'individualités comme les milieux Ndinga et Oniangue et le buteur Bifouma côté Congo, et pour la RDC le défenseur Mongongu et les attaquants Mbokani, Bolasie et Bokila. Point noir pour les Léopards, le forfait sur blessure de leur capitaine Mulumbu, vigie du milieu.

Nouvelle surprise des locaux ?
L'autre match (19h00 GMT) offrira l'adversaire en demie au vainqueur du quart Guinée-Ghana.

La Tunisie est à la recherche de son lustre perdu et d'une demi-finale qu'elle n'a plus fréquentée depuis 2004, année de son sacre, à domicile.

La deuxième nation africaine au classement Fifa a fait valoir son statut de favori malgré un jeu attentiste, mais grâce à des ressources lui ayant permis de revenir au score. C'est "le caractère, le bon esprit, la discipline" des Aigles de Carthage vantés par leur sélectionneur Georges Leekens.

Le Belge a en tout cas insisté sur deux facteurs: le public qui sera "chaud", "mais on a joué dans des circonstances pareilles en Egypte". Il pourrait de nouveau procéder à des changements dans le onze de départ, puisque des entrants comme Moncer ou Sassi ont donné satisfaction.

La Guinée Equatoriale, elle, retrouve les quarts comme en 2012 lors de son unique participation précédente: franchir ce stade serait tout bonnement inespéré au regard de la préparation perturbée par le changement de sélectionneur et d'un effectif où seuls deux joueurs évoluent au haut niveau, les attaquants Nsue (Middlesbrough/D2/ENG) et Balboa (Estoril/D1/POR).

Elle s'appuie cependant aussi sur un étonnant gardien, Ovono, qui évolue dans un championnat domestique et qui a permis au Nzalang de n'encaisser qu'un but (meilleure défense du premier tour).

Fifa.com (30/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Sam 31 Jan - 11:28

Guinée équatoriale : Becker pour écrire l'histoire



Esteban Becker a qualifié de "magnifique exploit" l'accession de la Guinée équatoriale au deuxième tour de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de la CAF, à la faveur de sa victoire 2:0 sur le Gabon dans le dernier match de groupes. "C'est David et Goliath, l'équipe pauvre bat l'équipe riche au mérite, à force de sacrifices, de volonté, de fierté et de passion", s'est-il exclamé avec son lyrisme habituel au micro de FIFA.com.

Le sélectionneur de l'équipe hôte assure même que ses hommes peuvent aller encore plus loin et vaincre les Tunisiens en quarts de finale ce samedi 31 janvier. "La Tunisie compte d'excellents joueurs comme Yassine Chikhaoui, qui évolue dans un grand club européen, mais nous sommes sereins et confiants. Gagner la CAN va être difficile, mais j'espère qu'on y parviendra."

La Guinée équatoriale a réussi un tour de force d'autant plus remarquable qu'elle n'a eu que deux mois pour s'organiser après avoir accepté de remplacer le Maroc en tant que pays hôte à la demande de la CAF. C'est court pour non seulement préparer les infrastructures nécessaires à l'accueil de la prestigieuse compétition africaine, mais aussi aligner une équipe digne de l'événement. Si la plupart des installations étaient déjà en place, puisque la Guinée-Équatoriale avait co-organisé le tournoi avec le Gabon en 2012, la préparation des joueurs a été perturbée par le limogeage de l'entraîneur Andoni Goikoetxea moins d'un mois avant le coup d'envoi.

Opération pompier
Appelé à la rescousse, Becker a relevé le défi. L'Argentin de 50 ans était déjà connu du football local pour avoir conduit les Équato-Guinéennes au titre de championnes d'Afrique en 2012. Précédemment, il avait également occupé le poste de directeur technique de toutes les équipes nationales du pays. En 2012, il entraînait le C.D. San Fernando de Henares, club espagnol de division inférieure, lorsque la Fédération de Guinée équatoriale lui a demandé de prendre en main la sélection féminine. "Ils m'ont fait une belle offre financière et j'ai accepté."

La jeunesse du Nzalang Nacional, dont onze joueurs ont moins de 25 ans, ne lui a pas facilité la tâche. "C'est une équipe d'avenir, mais nous devons avancer pas à pas. Je suis très fier et très heureux de voir une petite nation comme la Guinée équatoriale revenir parmi les huit premiers pays d'Afrique, bien que nous ayons aligné de nombreux joueurs jeunes, qui évoluent dans des divisions inférieures européennes."

Bien qu'en 2012, il n'ait disposé que de quelques mois pour préparer la sélection féminine au championnat, ses protégées ont survolé les débats et remporté le titre au terme d'un brillant parcours : cinq victoires en autant de matches et 18 buts inscrits contre aucun encaissé. Becker écarte cependant toute comparaison entre les situations 2012 et 2015. "Les conditions sont totalement différentes. Cette fois, nous avons dû convoquer les joueurs au dernier moment. Dans les faits, je n'ai eu que dix jours pour roder l'équipe."

Le passé d'un poète

Becker a porté les maillots de différents clubs argentins et espagnols, pour la plupart de division inférieure, avant d'entamer sa carrière d'entraîneur dans le Club Deportivo Español argentin. Il est ensuite revenu en Espagne, où il a officié auprès de plusieurs équipes. À cette époque, il a conjugué son métier de technicien avec sa deuxième passion : l'écriture. Il a publié deux romans sur le football. L'un est un recueil de nouvelles ("Ni un gol al arco iris", publié en 2008), tandis que l'autre traite de la vie d'un joueur depuis la Coupe du Monde de la FIFA, Suède 1958™ jusqu'à l'édition argentine de 1978. ("Frontera, hombre de cuero", publié en 2005).

Son site Internet personnel regorge de récits et poésies sur le sport. Son regard sur les footballeurs et le jeu méritent d'être lues non seulement pour le fond, mais aussi pour leur qualité littéraire. Il insuffle une dimension philosophique à la littérature footballistique, qu'il parvient à combiner avec sa fine connaissance du sport roi. Son hommage au légendaire Alfredo Di Stefano comprend un poème qu'il a écrit en l'honneur de ce géant du football décédé l'an dernier.

Le succès du Nzalang Nacional dans la CAN 2015 a tout pour lui inspirer un nouveau livre. Mais comme il l'a observé, l'histoire de David et Goliath a déjà été écrite.

Fifa.com (31/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Sam 31 Jan - 16:59

Choc Côte d'Ivoire-Algérie, le Ghana en favori



Deux grands favoris de la CAN-2015, la Côte d'Ivoire et l'Algérie, s'affrontent dimanche dans un quart de finale en forme de revanche après celui de 2010, alors que le Ghana aura les faveurs des pronostics face à la Guinée, rescapée du 1er tour après tirage au sort.

C'est une véritable finale avant la lettre qui mettra aux prises les "Eléphants" et les "Fennecs" et nul doute que le vainqueur bénéficiera d'un net avantage psychologique sur ses rivaux à l'heure d'aborder le dernier carré de la compétition.

Les débuts des deux équipes dans cette Coupe d'Afrique n'ont pas été simples, et il leur a fallu batailler jusqu'au dernier match de la poule. Mais cette faculté commune à ne rien lâcher et à résister aux tempêtes constitue une force non négligeable dans un tel tournoi et promet un duel haletant, comme celui de la CAN-2010 au même stade de l'épreuve (qualification de l'Algérie 3-2 a.p.).

Les Ivoiriens se sont contentés du minimum syndical dans le groupe D, avec 2 nuls et une petite victoire contre le Cameroun pour finir le travail (1-0). La production d'ensemble n'avait rien de convaincant mais Hervé Renard peut au moins se dire que ses joueurs, dos au mur avant de se frotter aux "Lions Indomptables", ont affiché une solidité et un état d'esprit qui peut leur permettre de voir la suite des évènements avec pas mal de sérénité.

Avec le retour de suspension de Gervinho, la Côte d'Ivoire retrouve également son arme offensive N.1 et un joueur capable de perforer les défenses. Si on ajoute à tout cela le réveil de Wilfried Bony et la belle forme de Max-Alain Gradel, auteur de 2 des 3 buts ivoiriens, les "Eléphants" ont de quoi voir venir. Ne manque plus qu'un Yaya Touré à son niveau de Manchester City pour faire de cette équipe une machine de guerre.

"La compétition démarre maintenant", a d'ailleurs déclaré Renard à l'issue du 1er tour.

Le Ghana toujours là
Le bilan comptable de l'Algérie est beaucoup plus flatteur (2 succès, 1 défaite) mais l'impression visuelle est tout aussi mitigée, même si elle a retrouvé ses esprits pour terrasser le Sénégal lors de la troisième rencontre (2-0). La première nation africaine au classement Fifa (18e) surfe cependant toujours sur sa dynamique du Mondial-2014 (8e de finale) et possède avec Yacine Brahimi et Sofiane Feghouli des individualités pour faire mal à n'importe quel adversaire.

Meilleure attaque du 1er tour (5 buts), l'Algérie a de solides arguments. Reste à savoir qui de Renard ou de Christian Gourcuff, deux entraîneurs aux parcours et aux styles totalement opposés, remportera la bataille tactique.

Dans l'autre quart de finale, le Ghana peut faire valoir sa permanence au plus haut niveau africain. A chaque fois présents en demi-finales au cours des quatre dernières éditions et quadruple lauréats, les "Black Stars", toujours portés par André Ayew et Asamoah Gyan, sont allés chercher leur qualification avec les tripes et dans les dernières minutes face à l'Algérie (1-0) et l'Afrique du Sud (2-1).

La Guinée revient d'encore plus loin. Touchée de plein fouet par le virus Ebola, elle a disputé ses matches qualificatifs "à domicile" au Maroc avant d'y effectuer sa préparation.

La phase finale n'a pas été non plus une partie de plaisir. A égalité parfaite avec le Mali, Les Guinéens n'ont dû leur salut qu'à un tirage au sort organisé à la hâte par la Confédération africaine de football. A eux de démontrer que leur présence dans le Top 8 n'est pas que le fruit du hasard.

Fifa.com (31/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Sam 31 Jan - 20:54

Renard-Gourcuff, le feu et la glace



L'un est fort en gueule, globe-trotter, l'autre est plus discret et a effectué l'essentiel de sa carrière en Bretagne: tout oppose Hervé Renard et Christian Gourcuff, adversaires à la tête de la Côte d'Ivoire et de l'Algérie, dimanche (19h30 GMT) en quart de finale de la CAN-2015.

Difficile de trouver des points communs aux deux techniciens français, hormis leurs positions actuelles de sélectionneurs de deux des équipes les plus prestigieuses d'Afrique. Et sans doute cette passion commune pour une discipline qu'ils ont longtemps pratiquée avant de basculer sur le banc de touche.

Pour le reste, les deux personnages sont à mille lieux l'un de l'autre et les valeurs sur lesquelles ils s'appuient ne sont guère semblables.

Obscur défenseur passé par Cannes, Vallauris et Draguignan, Renard (46 ans) est un véritable meneur d'hommes, une qualité devenue marque de fabrique depuis qu'il a embrassé la fonction d'entraîneur, d'abord à Draguignan avant de se placer sous le haut patronage de Claude Le Roy et d'entamer son tour du monde.

La Chine (Shanghai) et l'Angleterre (Cambridge) lui ont servi de marche-pied dans l'ombre de son glorieux aîné avant de s'enraciner en Afrique à partir de 2007. C'est là, avec la Zambie en 2012, qu'il s'est définitivement fait un nom en soulevant à la surprise générale le trophée continental à Libreville.

Il avait alors parfaitement su utiliser le souvenir douloureux du crash aérien de 1993 qui avait décimé l'équipe zambienne dans la capitale du Gabon pour faire d'une formation de second rang une machine indestructible. Les Chipolopolos avaient terrassé un à un tous les favoris du tournoi (Sénégal, Ghana, Côte d'Ivoire) pour s'offrir la première CAN de leur histoire.

La planète football avait fait connaissance avec sa chemise blanche immaculée et son sourire carnassier mais découvert aussi un technicien exigeant avec ses troupes, amoureux du jeu et de la technique, comme Gourcuff, mais ne concevant pas le plaisir sans rigueur.

Une philosophie résumée en une phrase samedi: "Il faut tout donner, être très concentré, discipliné mais avoir aussi une confiance énorme en soi".

Le spécialiste contre le novice
Le plus dur commence pour le Français puisqu'il doit désormais prouver qu'il a l'étoffe pour guider une équipe attendue à chacune de ses apparitions. Mais, toujours aussi sûr de lui, il balaye toute idée de tension: "Je n'ai pas de pression, je viens de très très loin. C'était mon objectif de me retrouver ici et ce n'est pas encore fini".

Le même challenge attend Gourcuff. Mais la comparaison s'arrête là entre les deux hommes.

Si Renard a été à la tête d'une entreprise de nettoyage avant de parcourir le monde, Gourcuff, ancien professeur de mathématiques, passe lui pour un intellectuel, adepte du maître tacticien de l'AC Milan Arrigo Sacchi (1987-1991).

Le père de Yoann, ancien milieu offensif (59 ans) notamment à Rennes, Guingamp et Lorient, est un esthète, qui n'a que modérément goûté les pelouses bosselées de Mongomo où l'Algérie a disputé deux rencontres du 1er tour. Mais il doit s'y faire depuis qu'il a décidé de couper le cordon avec la Bretagne en 2014 après avoir notamment dirigé Lorient durant 25 ans cumulés (1982-1986, 1991-2001, 2003-2014).

Lui dont le nom reste étroitement associé aux Merlus découvre un nouveau continent, une nouvelle approche de son métier où le moindre écart peut être fatal, loin de la stabilité qu'il a vécue à Lorient.

Alors que Renard arpente l'Afrique depuis 7 ans et dispute sa 5e CAN (dont 1 en tant qu'adjoint de Le Roy au Ghana), Gourcuff entrevoit petit à petit les spécificités d'une Coupe d'Afrique, sans toutefois se départir de cet air professoral qui peut parfois agacer.

"On m'a accusé de ne pas connaître le football en Afrique mais il n'y a pas de football africain, il y a le football c'est tout, explique-t-il. Quand on connaît le football, on est capable de s'adapter partout." A lui de le prouver dimanche.

Fifa.com (31/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Sam 31 Jan - 20:57

Congo 2 - RD Congo 4
La RDC renverse tout




Menée 2-0, la RD Congo a concrétisé sa domination pour s'imposer 4-2 dans le derby contre le Congo et se qualifier avec panache pour les demi-finales de la CAN-2015, samedi à Bata.

Les "Léopards" affronteront mercredi en demi-finale le vainqueur du choc dominical Côte d'Ivoire-Algérie. Ils n'étaient plus apparus dans le dernier carré continental depuis 1998.

Ils restaient aussi sur neuf matches sans victoire en CAN. "On n'a pas envie de rentrer sans avoir gagné", avait prévenu vendredi leur sélectionneur Florent Ibenge. Mission accomplie, de surcroît dans un derby intercongolais, entre deux pays frères quoiqu'aux relations politiquement fraîches.

Le Congo de Claude Le Roy (8e CAN pour l'entraîneur français, un record), de son côté, a tout de même réussi son tournoi puisqu'il a connu en 2015 sa première victoire dans une CAN depuis 41 ans.

Le Roy s'est d'ailleurs plaint du quatrième arbitre, "pas été assez diligent pour faire entrer un joueur", moment où son Congo a encaissé un but. "On était un peu trop euphoriques après le deuxième but, c'est un manque d'expérience au haut niveau, au lieu de rester très concentré on a un peu papillonné pendant quelques minutes", a-t-il aussi relevé.

Sur le terrain, c'était renversant. Les "Diables rouges" de Le Roy avaient fait parler leur réalisme... diabolique en inscrivant deux buts sur leurs deux seules occasions, par Ferebory (55e) et Bifouma (62e), devenu le meilleur buteur de la CAN avec sa 3e réalisation.

Mais la RDC a eu les ressources pour revenir par Mbokani (65e), Bokila (75e), et s'imposer grâce à Mpela (81e) et encore Mbokani (90e+1).

Deux barres
Les "Léopards" ont pourtant mis du temps à trouver le geste juste, notamment dans une première période qui souffrait d'un manque de rythme patent. La faute au climat émollient, il faisait très lourd à Bata ce samedi... Peut-être aussi la faute à un enjeu propice à tétaniser les acteurs.

La partie ne s'est emballée qu'autour de l'heure de jeu, avec trois buts en dix minutes, et davantage d'allant dans le jeu.

Le match a été largement siglé RDC en terme de possession et d'occasions, mais le dernier geste demeurait désespérément défaillant, par mollesse ou manque de lucidité.

Une série d'occasions: des tentatives non cadrées ou trop aisées pour le gardien adverse (3e, 9e, 14e, 15e, 35e, 66e, 72e). Et quand ils resserraient la mire sur le cadre, c'était en plein dedans en frappant deux fois la barre, d'une demi-volée de Bolasie sur une remise de Mbokani (53e), et sur un coup franc de Kasusula (59e).

Bolasie et Bokila, les ailiers, profitaient de côtés rendus poreux par leurs vis-à-vis Bissiki et Baudry, et Mbokani se montrait encore très précieux dans son rôle de point de fixation en pointe. Il était récompensé d'un doublé, et le coaching de Florent Ibenge l'était aussi, puisque le but du 3-2 a été marqué sur un coup franc de Kebano dévié de la tête par Mpela, deux joueurs entrés en jeu.

A la longue, la ténacité des "Léopards" a fini par payer, leur domination a fini par se traduire au score. Il fallait des Congolais en demi-finale, ce seront ceux de Kinshasa.

Fifa.com (31/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Dim 1 Fév - 12:52

Tunisie 1 - Guinée équatoriale 2 (ap)
La Guinée équatoriale sort la Tunisie




La Guinée équatoriale, le pays-hôte, s'est qualifiée pour les demi-finales de la CAN-2015 en battant la Tunisie 2 à 1 a.p. (mi-temps: 0-0), samedi à Bata.

Les Equato-Guinéens affronteront jeudi à Malabo le vainqueur du quart de finale Ghana-Guinée, dimanche.

Il s'agit de la première qualification de la Guinée équatoriale pour les demi-finales d'une Coupe d'Afrique.

Les Aigles de Carthage ont ouvert la marque par Akaichi (70e). Mais la Guinée équatoriale a bénéficié d'un penalty pour égaliser dans le temps de jeu par Balboa (90e+2), qui a ensuite doublé la mise en prolongation sur coup franc (102e).

Cette fin de match folle contrastait avec une grosse heure sans occasion nette ni réelle sensation. Mais le match était déjà engagé, rude, physique, et les Aigles de Carthage ont mis vingt bonnes minutes pour prendre le contrôle du jeu, mais sans en profiter.

Il y avait du caractère dans cette équipe, mais peu de construction, de combinaisons, et une manque criant de lucidité dans les derniers mètres.

Les Tunisiens se sont aussi heurtés à l'homme fort du Nzalang nacional, le gardien Ovono, qui a sorti la reprise d'Akaichi (56e) et effectué des sorties judicieuses dans les airs et hors de sa surface.

Les Equato-Guinéens, eux, n'ont eu qu'une occasion, quand Nsue perdait son duel face au gardien (83e).

Seul Balboa, par sa technique soyeuse et ses feintes de corps, parvenait à bousculer, un peu, le bloc tunisien, mais sans pouvoir se montrer contondant. Jusqu'à ce que les circonstances et son talent sur coups de pied arrêtés ne lui offrent le statut de héros de la nation.

Fifa.com (31/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Dim 1 Fév - 22:41

Ghana 3 - Guinée 0
Le Ghana en demi-finale, comme d'habitude




Le Ghana n'a eu aucun mal à dominer la Guinée (3-0), avec notamment deux buts de Christian Atsu, pour s'inviter pour la 5e fois d'affilée en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, dimanche à Malabo.

Les Black Stars défieront jeudi au même endroit la Guinée Equatoriale, le pays-hôte, vainqueur samedi de la Tunisie au terme d'une rencontre entachée d'une énorme faute d'arbitrage (2-1, a.p.).

Jamais inquiétés par le Syli National, les Ghanéens ont fait la différence dès la 4e minute de jeu par Atsu avant de sécuriser définitivement leur avance grâce à Kwesi Appiah, qui a profité d'une grossière erreur de relance du malheureux défenseur Mohamed Sankoh (44e), Atsu s'offrant un doublé sur un centre-tir en seconde période (61e).

La Guinée a même terminé la rencontre à dix après l'exclusion du gardien Naby Yattara pour une charge violente dans le temps additionnel sur Asamoh Gyan, qui se présentait seul devant lui (90e+2).

L'aventure se termine de manière abrupte pour la Guinée, qualifiée pour le Top 8 aux dépens du Mali après un tirage au sort qui a fait couler beaucoup d'encre. Les troupes de Michel Dussuyer auront tout de même mis un peu de baume au coeur à un pays durement touché par le virus Ebola et leur beau parcours aura au moins eu le mérite de faire découvrir un joueur de la trempe d'Ibrahima Traoré, qui ne restera peut-être pas longtemps à Moenchengladbach.

Pour le Ghana, un habitué du dernier carré et qui est monté en puissance au fil des rencontres, tous les espoirs sont désormais permis, la Guinée Equatoriale n'étant pas de taille, sur le papier, à rivaliser avec cette grande puissance du football africain, quadruple lauréate de la CAN.

Pour le moment, aucune équipe dans la compétition n'a affiché une telle maîtrise, et la défaite concédée d'entrée face au Sénégal dans le temps additionnel (2-1) n'est plus qu'un lointain souvenir, les joueurs d'Avraham Grant, ex-entraîneur de Chelsea, ayant enchaîné avec trois succès probants contre l'Algérie (1-0), l'Afrique du Sud (2-1) et la Guinée.

Le Syli National n'a d'ailleurs jamais existé au cours de la rencontre, subissant la mainmise collective du Ghana et ne parvenant pas à se créer la moindre opportunité devant les buts adverses.

Le Ghana, dont le dernier titre date de 1982 en Libye, n'est désormais plus qu'à une marche de la finale, où il n'est plus apparu depuis 2010 en Angola. A lui de ne pas rater cette occasion en or.

Fifa.com (01/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Dim 1 Fév - 22:50

Clan de Oujda 1 - Côte d'Ivoire 3

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Lun 2 Fév - 14:12

Côte d'Ivoire 3 - Algérie 1
Les Eléphants mettent l'Algérie au tapis




La Côte d'Ivoire a terrassé l'Algérie dans le choc des quarts de finale de la CAN-2015 (3-1), grâce notamment à un doublé de la tête de Wilfried Bony, accédant avec la manière au dernier carré du tournoi, dimanche à Malabo.

Les Eléphants s'offrent le droit d'affronter la RD Congo, mercredi à Bata, et ne sont plus qu'à une marche d'une finale, comme en 2012. Ils ont ainsi pris leur revanche sur les Fennecs qui les avaient vaincus au même stade de l'épreuve en 2010 (3-2 a.p.).

Le duel entre les deux grands favoris de la compétition a été tout aussi spectaculaire qu'il y a cinq ans et toujours autant chargé d'électricité. Si les Algériens ont entamé la partie sur un gros rythme, la Côte d'Ivoire a laissé passer l'orage pour asseoir sa domination, concrétisée par un but de la tête de Bony, idéalement servi par Max-Alain Gradel (26e).

Hilal Soudani a eu beau égaliser en profitant d'une absence de la défense ivoirienne (51e), le nouvel attaquant de Manchester City a sauté plus haut que tout le monde pour libérer définitivement les siens (68e) avant une dernière banderille plantée par Gervinho (90e+2).

Voilà la Côte d'Ivoire en demi-finale pour tenter d'arracher un titre qui la fuit depuis 1992, autant dire une éternité pour un pays de ce standing.

Pour l'Algérie, la déception est à la hauteur des hautes ambitions qui étaient les siennes avant de débarquer à la CAN. Première nation africaine au classement Fifa (18e) et portée par son beau parcours au Mondial-2014 (8e de finale), elle rêvait d'une renaissance sur le plan continental, 24 ans après son unique sacre en 1990. Mais elle doit déchanter, tout comme son nouvel entraîneur Christian Gourcuff.

Bony et Gradel ont fait très mal
Hervé Renard, vainqueur de la CAN en 2012 avec la Zambie, reste lui toujours en course pour un doublé après avoir remporté une belle bataille tactique avec l'ancien technicien de Lorient.

Oubliée l'entame poussive des Eléphants dans le tournoi: la machine ivoirienne, tel un diesel, a progressivement trouvé son rythme de croisière et retrouvé des individualités à la hauteur de leur statut.

Le retour de suspension de Gervinho, censé être l'arme offensive N.1 de la Côte d'Ivoire, a donné des ailes à l'attaque mais le danger est surtout venu de Gradel, de nouveau décisif après ses deux buts au 1er tour, et de Bony qui, outre son doublé, a fait très mal par sa puissance à la défense algérienne. On comprend mieux pourquoi City vient de le débaucher de Swansea pour près de 35 millions d'euros.

Yaya Touré, le quadruple meilleur joueur africain, a lui fait valoir sa technique devant la défense.

L'Algérie pourra longtemps regretter l'occasion immanquable ratée par Soudani, seul devant le gardien adverse (66e), ou le magnifique coup franc de Faouzi Ghoulam, détourné en corner par le portier des Eléphants (86e). Les Fennecs ont tout tenté mais la Côte d'Ivoire était trop solide pour manquer son rendez-vous avec les demies.

Fifa.com (01/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par rachid_as le Lun 2 Fév - 20:16

Un boulevard pour la Côte d'Ivoire



La victoire de la Côte d'Ivoire contre l'Algérie (3-1), dans une sorte de finale avant la lettre de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2015, offre un boulevard aux Eléphants et à leurs stars pour conquérir un trophée qui les fuit depuis 1992.

Le Ghana, seul obstacle majeur
La RD Congo ne devrait pas être en mesure de rivaliser avec les vedettes ivoiriennes en demi-finale. Qualifiés après trois nuls au premier tour dans le groupe B et tout près de subir la loi du faible Congo en quart, les Léopards, menés 2-0, s'en sont sortis au prix d'un retournement de situation incroyable en inscrivant quatre buts dans les 25 dernières minutes (4-2). Il leur sera difficile, voire impossible, de rééditer pareil exploit si la Côte d'Ivoire maintient le niveau de jeu produit face aux Algériens.

Les troupes d'Hervé Renard feraient pourtant bien de se méfier et de ne pas prendre la RDC à la légère. Les deux équipes figuraient dans la même poule en qualifications et la RD Congo, battue 2-1 à Kinshasa le 11 octobre 2014, était parvenue à prendre sa revanche quatre jours plus tard à Abidjan (4-3) au terme d'un match fou, marqué par l'exclusion de l'Ivoirien Franck Kessie juste après la pause, avant d'obtenir in extremis son billet pour la CAN en tant que meilleur troisième.

Si la leçon est retenue, il ne restera que le Ghana, opposé à la Guinée équatoriale, le pays-hôte, pour contrarier les ambitions ivoiriennes. Présents en demi-finale des cinq dernières éditions et quadruples lauréats de l'épreuve, les Black Stars possèdent de solides références. Mais en termes d'individualités, les Eléphants n'ont pas d'équivalent dans cette Coupe d'Afrique.

Des stars enfin au rendez-vous
Il aura fallu deux rencontres aux vedettes ivoiriennes pour entrer dans le tournoi et donner la pleine mesure de leur talent. Mais l'attente valait largement le coup.

Le massif Wilfried Bony a justifié les 35 millions d'euros dépensés par Manchester City pour l'arracher à Swansea en propulsant quasiment à lui seul son équipe en demi-finale avec un doublé de la tête. Impressionnant dos au but et doté d'une détente phénoménale, il n'a pas encore fait oublier la légende Didier Drogba mais il est d'ores et déjà devenu indiscutable à la pointe de l'attaque. En attendant peut-être de réussir là où le buteur de Chelsea a toujours échoué en ramenant une CAN à la maison.

Avec deux réalisations et une magnifique passe décisive en quart de finale, Max-Alain Gradel est l'autre belle satisfaction ivoirienne. Le quadruple meilleur joueur africain Yaya Touré, voué à une tâche plus obscure devant la défense, est lui sorti de sa torpeur, rassurant par sa technique et sa vista, avec à ses côtés un monstre de puissance nommé Serey Die.

Quant au feu follet Gervinho, exclu dès le premier match et suspendu jusqu'aux quarts pour avoir giflé un joueur guinéen, il a fourni la meilleure des réponses en crucifiant l'Algérie dans les arrêts de jeu.

La leçon de maître Renard
Le technicien français, vainqueur de la CAN-2012 avec la Zambie, force le respect sur le continent avec ce treizième match d'affilée sans défaite en Coupe d'Afrique et a remporté haut la main la bataille tactique face à son homologue algérien Christian Gourcuff.

Ce dernier n'a pas été très fair-play en proclamant: "Ce n'est pas la meilleure équipe qui a gagné". Mais celui qui a effectué l'essentiel de sa carrière à Lorient doit se résoudre à l'évidence : il y a une marge entre diriger une formation de milieu de tableau de Ligue 1 et une sélection ambitieuse comme l'Algérie, 8e de finaliste du Mondial-2014. Renard, qui dispute sa cinquième CAN, lui a en tout cas donné une belle leçon de réalisme.

Gourcuff pourra toujours méditer la phrase lâchée par son milieu Saphir Taïder après la rencontre : "En football, développer du beau jeu, ça ne sert à rien. Il faut concrétiser."

Fifa.com (02/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2015 : GUINEE EQUATORIALE (17/01/2015 ==> 08/02/2015)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum